boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 {Sophiam} L'art de vider des cartouches
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Jeu 5 Jan - 23:39 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}


On se connait depuis un bon petit moment avec Sophie. Je me souviens plus où est ce qu'on s'est connu d'ailleurs, tiens ? C'était au Moulin Rouge, je pense. Moi, je venais reluquer tout ce qui bougeait, que ce soit les danseuses ou les types qui les regardaient. Certains étaient absolument horrible, je l'avoue mais d'autres étaient parfaitement à mon goût, alors je m'amusais à les chauffer, et puis, une fois, je me suis amusée avec Sophie. Elle avait fini sa danse ce soir là, et discrètement, je suis allé dans les coulisses, personne ne m'a vue ou presque et quand j'étais là c'était déjà fini. En fait, on a fait connaissance, simplement, et j'ai su que j'allais l'aimer, et qu'elle aussi. Faut dire qu'elle est tellement parfaitement physiquement cette nana, c'est un truc de fou quand même, mais genre vraiment. Puis, elle a disparue, elle a fait partie de ces deux pour cent de la population de Paris qui a disparu comme mes cousins et mes oncles, enfin, la pauvre Fantine elle s'est retrouvée toute seule quand même. Je me demandais où elle avait pu passer Sophie, je savais pas du tout, puis comme une fleur, elle est revenue un an après, différente, mais encore plus belle et rayonnante. Le changement était fou, je pense que j'aurais pu m'amuser avec elle nuit et jour sans me lasser, vraiment. Du coup, elle est revenue différente, et moi, je le suis devenue en fait. Sans comprendre pourquoi, j'ai vu ma force se décupler de façon considérable. Si bien, qu'après avoir bourlingué un peu partout dans Paris, je suis devenue videuse de son bar Et elle croqua la Pomme avec son super mot de passe qui me fait encore rire à chaque fois. J'ai dézingué la gueule de pas mal de lourdaud, mais y'en avec qui ça a été bizarre. Si si, je vous promets, je leur mets des baffes et les types ils aiment ça. Je comprends pas leur délire, mais bon, ce soir là, ça a été le cas en vérité. L'ambiance du bar est ce qu'elle est, et le type, je le cogne, je lui mets une grande mandale dans la tronche et il se mets à rigoler alors qu'en général, ça a l'effet inverse tu sais. En général, ils comprennent leur douleur mais pas lui, pas du tout même. Du coup, je lui donne un bon coup de pied au cul, mais pareil, il comprends pas, ça le fait rire, puis, il revient vers moi, il me tire les cheveux en tentant de m'embrasser. Je lui demande si c'est à ça qu'il veut jouer et il me dit que oui. Alors, ce que je fais c'est que je lui attrape le pied gauche et que je le traine dans un coin sans me soucier si sa carcasse frottait comme il faut le sol ou non. Au pire, ça fera ça en moins à nettoyer ce soir après la fermeture. En fait, il se prend deux trois pieds de chaises ou de tables, je sais pas trop, mais je l'entends gémir un peu. Et puis, finalement, je le libère de ma poigne d'acier. Il se relève, tente de me donner un coup de poing sans réussite, parce que le type, il est quand même un peu bourré mine de rien. Alors, je lui mets une autre mandale en plein dans le nez, il se met à saigner ce nigaud. Et ça le fait rire. Et bizarrement, moi aussi ce coup-ci. Finalement, il se met à enlever son tee-shirt noir. Il s'essuie un peu le nez histoire de pas me couvrir de sang et c'est comme ça qu'on commence notre besoin. J'arrête pas de le frapper, j'y vais pas trop fort quand même, je veux pas le tuer parce que je sais que j'ai une bonne force, ça les surprends toujours ces gros balèzes d'ailleurs. Et pendant qu'on en est en train de s'envoyer en l'air, qui est ce qui vient se poser sur le canapé ? Vous ne devinerez jamais, je crois. En fait, c'est pas compliqué de savoir vu que c'est la patronne des lieux. Je sais pas ce qu'elle compte faire, mais je fais comme si elle était pas là, je continue à prendre mon pied avec le type, qui est bien baraqué quand même. Peut être qu'elle va vouloir se joindre à nous deux, je sais pas, ce serait bien son genre de toute façon.

   
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Ven 6 Jan - 10:05 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett
L’électricité était devenue une denrée aussi rare que l’or, à Paris. Chaque âme qui vivait en ces lieux cherchait à tout prix une source d’électricité pour assouvir son besoin de lumière, de musique ou que sais-je. Par chance, ma boîte de nuit faisait partie des épargnées, ce qui n’était pas le cas du Moulin Rouge. Pour ce dernier, j’avais trouvé quelques solutions de remplacements afin d’éviter de gros problèmes, mais pour ma boîte de nuit, je n’avais pas eu ce souci-là. Bien évidemment, la fréquentation avait clairement augmenté depuis le black-out. Chaque parisien cherchait du divertissement avant tout là où il y avait de l’électricité et ma boîte de nuit l’était. Bien évidemment, cela engendrait d’autres problèmes comme les bagarres parfois. Vous savez, lorsque deux potes buvaient une boisson et que leur désir se révélait être la même fille. En général, il n’en fallait pas plus pour que cela parte en vrille malheureusement. Ou heureusement, car cela faisait du travail à mes videurs. Enfin, j’avais une videuse dans le tas. Un petit bout de femme qui ne payait pas de mine comme cela, mais qui faisait décoller n’importe qui en moins de deux et je devais avouer que j’adorais son style. Elle passait tellement inaperçue que c’était tellement drôle de voir les clients se faire avoir au dernier moment avec une droite bien placée avant de finir dans le caniveau.

Moi, je venais d’arriver à la boîte de nuit après un long passage au Moulin Rouge. Mais les spectacles classiques étaient terminés, il laissait place au côté charme maintenant et on n’avait pas besoin de ma surveillance pour ça, d’autant plus que j’avais des démons qui s’occupaient de ça. Non, j’avais eu envie de me rendre ici pour profiter un peu de la musique et de l’ambiance. Une fois arrivée dans ma boite de nuit, je m’approchai du bar et la serveuse me donna un verre et je lui fis un petit sourire. Tout le monde ne savait pas que j’étais la patronne ici, car j’aimais me fondre dans la masse, mais ce n’était pas le cas des personnes que j’employais. D’ailleurs, je vis Siam s’éloigner en trainant quelqu’un. Elle s’éloignait vers une des pièces privées où certaines personnes se retrouvaient pour discuter plus dans le calme. Je pris mon verre en souriant et me dirigeant vers cette pièce. En ouvrant la porte, mon sourire s’agrandit, me doutant bien de ce qui se passerait ici.

Quand je dis que j’aimais ce petit bout de femme… Elle aurait fait un parfait petit démon ! Je vins m’installer sur le canapé, croisant délicatement mes jambes dénudées par ma jupe. C’était l’hiver, mais je ne craignais pas vraiment le froid. J’observais tout simplement ce petit bout de femme et cette baraque s’envoyer en l’air. Ce dernier ne semblait pas m’avoir remarquée, contrairement à Siam même si elle faisait comme si je n’étais pas là. Je buvais tranquillement mon verre face à ce spectacle que je connaissais que trop bien. Mais je n’avais pas forcément le désir de participer pour le moment. Après tout, la soirée ne venait que de commencer et Siam s’occupait déjà plutôt bien. En tant que démon de la luxure, c’était une chose que j’aimais voir et que j’aimais pratiquer. Mais voilà une des manières que Siam avait trouvées pour calmer les clients en rogne ? Efficace la petite dévergondée. Mais le temps passait et j’avais bien envie de discuter avec la demoiselle. C’est pourquoi je m’approchai d’elle pour venir lui murmurer à l’oreille délicatement. « Il est temps de terminer. Tu auras l’occasion de t’amuser plus tard, j’en suis sûre. » Je vins déposer un doux baiser dans son cou afin d’user mon pouvoir pour augmenter son désir jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus… Car je savais qu’elle avait de l’endurance, mais cela ne m’aurait pas dérangée de l’observer pendant des heures. Comme je le disais, la nuit venait de commencer.


© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Ven 6 Jan - 22:10 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}


Même si je m'amuse avec cette montagne de muscles, j'ai tout de suite remarqué la présence de Sophie, parce que pour moi, elle est hypnotique, clairement. Je ne sais pas comment elle fait, si c'est sa sublime chevelure, ses sublimes formes parfaitement taillées pour en faire une déesse, ou si c'est simplement son regard d'un bleu azur où je pourrais me perdre comme une goutte d'eau dans un océan. Peut être que c'est tout cela à la fois à vrai dire, je ne saurais dire, mais si avant sa disparition, elle avait déjà un physique envoutant, depuis son retour, c'était encore mieux, comme si cela l'avait doté d'une capacité hors du commun, une capacité à séduire n'importe qui se trouvant dans son sillage. Moi, je ne saurais dire si je l'aimais vraiment à vrai dire, mais une chose était certaine, je ne pouvais pas me passer de ces services, ni de son corps. Oh oui, c'est ma patronne depuis quelques déjà, mais notre statut n'est pas seulement celui d'une employée avec son supérieur, non, c'est bien plus que cela, bien plus profond, bien plus charnel aussi. Je la respecte, grandement, c'est pour cela qu'en la voyant entrer dans la pièce alors que je commençais seulement à m'amuser, je ne me suis pas arrêter. J'aurais pu le faire, mais cela aurait été un manque de respect total vis-à-vis d'elle. Non, je devais prendre mon pied, atteindre l'extase, arriver au septième ciel avant de dénier lui lancer un véritable regard, lui indiquant que j'allais être à sa disposition. Je n'ai pas calculé mon effort, ni le temps qui a pu se passer entre mon entrée dans la pièce, son entrée, et le fait qu'elle vienne me déposer avec tendresse un baiser dans le cou, mais il a bien du se passer une demi-heure, peut être plus. Je ne sais pas comment elle fait, mais ces baisers sont toujours une douce sensation d'extase. Elle semblait vouloir me parler, alors, j'en avais fini avec la montagne de muscles. Je faisais en sorte de ne pas le castrer, mais je lui faisais comprendre de rentrer chez lui à présent en lui donnant un bon coup de poings au niveau de la mâchoire. Mais mon geste fut un peu rude, le type était carrément KO en pleine extase, ou quelques choses qui y ressemblait, raide sur le lit. Cela me fit sourire un instant. J'en profitais pour remettre un peu d'ordre dans mes cheveux ébouriffés, tout en remettant mes sous-vêtements qui avaient volés dans la pièce, de même que mes vêtements : un jean bleu, et un petit tee-shirt col en v, blanc avec une inscription en noir dessus " I've got the power "  assez explicite même si mon physique ne payait pas de mine.

" Je pense qu'il s'en remettra t'en fait pas pour lui. Que puis-je faire pour toi ? "

Et je lui sautais dessus comme si cela faisait des années que je ne l'avais pas vue, la tenant dans mes bras, la serrant un instant contre moi. J'aimais être proche d'elle, surtout dans cette intimité là. Bien entendu, je l'étais un peu moins en dehors, parce que même si tout le monde le savait, je ne voulais pas créer trop de jalousie avec les autres, voyez-vous.

   
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Ven 6 Jan - 23:43 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett
J’avais observé toute la scène, du début à la fin, sans en louper une petite miette parce que je n’en avais clairement pas envie. Siam savait y faire et c’est ce qui me plaisait chez elle et à la voir comme cela, c’était vraiment plaisant. Je n’étais pas du tout jalouse de la voir comme cela, avec cet homme. Disons que la jalousie ne faisait pas vraiment partie de mon vocabulaire avec elle. Mais j’avais mis un terme aux ébats en venant augmenter le désir de la demoiselle pour qu’elle en finisse pour de bon. Ce fut le cas quelques secondes après et elle ordonna au client de partir, mais le coup fut un peu trop violent de Siam, ce qui le mit ko d’un seul coup. Oh, la pauvre petite chose. Ma foi, il avait passé un bon moment avant d’être tombé dans les pommes. C’était déjà ça. Je laissais donc Siam se rhabiller en observant chaque geste qu’elle effectuait avec délectation. Une fois qu’elle fut habillée, c’est vers moi qu’elle s’approcha, sautant dans mes bras et je souris. J’avais appris qu’elle et Sophie étaient proches avant que j’investisse ce corps et j’avais perpétué cette relation, car cela me plaisait plutôt bien.

« Je pense qu’il s’en remettra aussi. »
Je vins déposer un petit baiser sur le coin de ses lèvres pour la laisser s’installer calmement à côté de moi, attrapant mon verre et j’en bus une petite gorgée avant de le donner à Siam si elle voulait en boire une petite gorgée également. « Je reviens du Moulin Rouge et j’avais besoin de changer d’air. Et puis, j’ai vu un petit bout de femme mettre KO un type bien plus grand qu’elle. » Dis-je en souriant. Bien entendu, le petit bout de femme, c’était Siam. Elle ne payait pas de mine comme on pouvait le croire, mais il ne fallait pas se fier aux apparences. Je jetai un bref regard sur le type inconscient, dans son plus simple appareil avant de le désigner du doigt.

« Je vois que tu prends ton travail très à cœur. J’aime bien les employées qui s’investissent à fond. » Ajoutais-je avec un petit sourire en effleurant du bout des doigts sa chevelure, en faisant un petit clin d’œil. Il est vrai qu’elle aimait s’investir de ce côté-là. Siam aurait fait tellement un bon démon de la luxure… Il n’y avait pas besoin de la corrompre, elle était déjà totalement plongée dans les vices. Et j’étais persuadée qu’il n’y avait pas que le sexe comme vice chez Siam… Cette demoiselle était un puits à péchés à elle seule et c’est ce qui m’intéressait chez elle, d’autant plus qu’elle bossait chez moi et que je la payais généreusement en plus des petits moments privilégiés comme maintenant. Il y avait peu d’employés qui avaient droit à cela, d’ailleurs. « Enfin, je t’en prie, n’assomme pas tous mes clients non plus. » Dis-je en levant les yeux au ciel, puis en posant mes yeux bleus dans les siens avec un petit rictus familier.


© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Sam 7 Jan - 1:25 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}


Je me posais perpétuellement la question depuis qu'elle était revenue, toujours. Mais je n'avais pas de réponses. Qu'est ce qui avait vraiment changé en elle ? Parce qu'elle était clairement plus attirante encore qu'avant mais étais-ce vraiment un réel changement ? J'avais toujours été attiré par elle et le fait de l'avoir perdue durant une année avait sans doute accentué cette sensation, n'est ce pas ? Je le pense mais je n'en suis pas sûre. Peut être qu'un jour je découvrirais ce secret, que les révolutionnaires le découvriront, mais je dois bien vous avouer que ce n'est clairement pas ma priorité. Je sais que ma cousine me le reproche à travers certains regards qu'elle peut me faire, Fantine n'aime pas ça alors que j'ai été comme elle parmi les premières à me révolter, mais je ne le faisais pas tout à fait pour les mêmes raisons. Moi, j'avais juste envie de foutre le bordel en ville, et je dois dire qu'on y est bien arrivé en une petite année. Après ça a été différent avec le retour des revenants, du coup, là, je m'amuse autrement, à draguer, à m'envoyer en l'air sans rien demander en retour, si ce n'est du plaisir immédiat. On n'est jeune qu'une fois, et je n'ai qu'à peine plus de la vingtaine. J'ai eu ma première expérience assez tôt à vrai dire, même si ma vie sexuelle a commencé à être régulière quand j'avais à peine seize années au compteur. Faut dire que mes parents ont toujours été absorbés par le travail, alors moi, je me suis amusée autrement puisqu'ils n'étaient pas là. J'ai fait des rencontres, des types plus âgés que moi bien entendu, et j'ai appris comme ça, à prendre mon pied, à m'exercer, à prendre de l'assurance alors que mon corps se formait comme étant le corps d'une belle jeune femme. On ne peut pas dire que mes formes soient très prononcées, c'est parfois un regret que j'ai quand je vois par exemple Sophie. Ces formes sont parfaitement parfaites, il n'y a rien à rajouter, rien à enlever, elle est juste merveilleusement bien faites physiquement parlant. Mais mentalement aussi, on se ressemble beaucoup, toutes les deux, nous aimons nous amuser, ensemble ou séparément. Ce soir, je sais très bien qu'elle s'est amusée à me regarder. Je ne l'avais pas vu encore quand j'ai trainé le type dans cette salle privée, mais elle était là et très vite, elle m'a repérée, ce qui me fait rire. Non, parce que je ne suis pas spécialement grande, je suis dans la moyenne quoi, mais j'arrive toujours à me faire remarquer de quelques façons que ce soit. Ce soir, c'était évident, certains ont du prendre peur quand j'ai commencé à frapper le type puis à le traîner par le pied comme ça, mais moi ça me fait rire. Et puis au moins, il a arrêté de faire n'importe quoi dans le bar, je me suis bien occupé de lui, même si là, après le baiser de Sophie dans mon cou, j'ai donné un trop grand coup justement sur la tête de mon partenaire de l'instant présent. Tant pis, ça ira pour lui de toute façon, même si c'est la faute de ma patronne si le coup a été trop violent, parce que même si elle me voulait, sa façon de faire les choses m'a encore plus excitée. En tout cas, elle m'a donné son verre que je finissais d'une traite. Que ça fait du bien, surtout de passer après la sublime Sophie.

" Ah ah, ouais, tu as bien fait de venir. Désolé, tu me connais, j'aime bien me faire remarquer de temps en temps. Et puis, il doit être fatigué là, avec l'alcool qu'il a bu, et un peu de sport de chambre, un petit dodo lui fera pas de mal. "

Elle me montra ensuite le type allongé, nu comme un ver me disant qu'elle aimait les employés comme moi qui donnaient de leur personne pour leur travail. Cela me fit sourire, parce que je l'avais toujours fait, enfin, c'était mon mode de fonctionnement ici, depuis quelques années maintenant.

" Tu sais que tu peux me faire confiance à ce niveau là. Et puis, je pense que ça me fera toujours rire les types qui pensent que je peux rien leur faire, c'est comme ça, je peux m'en empêcher. Une petite droite, une dent en moins et ils comprennent leur douleur. "

Ouais, faut pas s'en prendre à moi, ou à quelqu'un que j'aime, parce que je suis du genre à foncer dans le tas, carrément même, c'est le plus drôle. Je donne quelques coups et le tour est joué. Je sais me battre, je m'entraine pour ça d'ailleurs, à la salle de sport. J'adore cette salle de sport, tellement ils n'en croient pas leurs yeux quand je porte des poids que eux ne portent même pas. Au début, quand on ne me connait pas, on croit que j'ai truqué la machine et tout, mais à chaque fois, à ces petits merdeux qui se croient supérieurs, je les enjoins à prendre ma place, et je me fous de leur gueule quand je les vois suer comme des boeufs à porter les mêmes charges que moi. Du coup, ceux qui me connaissent m'aiment bien, parce qu'à quelques parts, je suis leur idole. J'ai pu tiré quelques coups dans cette salle, comme l'autre fois à la fermeture, on a testé quelques petites positions avec le gérant, sur certaines machines en mouvement, c'était bien drôle, mais on en pouvait plus après tout cela. En tout cas, j'aimais la relation que j'entretenais avec Sophie, mi charnelle, mi passionnelle. Il n'y a pas beaucoup de personnes qui me connaissent aussi bien, et avec qui je suis aussi proche. Si, il y a Cléo aussi, avec qui on s'amuse comme des folles. Puis, elle me demande de ne pas assommer tous ces clients en levant les yeux au ciel. Oups.

" C'est le seul qui a subit ce traitement ce soir, et encore, il a pu profiter de ma personne, de façon intime donc, je ne pense pas que sa soirée soit si mauvaise que ça. Et toi, ça a été au Moulin Rouge ? Pas trop dur avec le blackout ? "


Je posais la question parce qu'elle m'avait dit qu'elle en revenait et que visiblement, elle avait émie le souhait de changer d'air. Peut être que la soirée ne s'était pas passé comme prévue, enfin, je le pense, sans doute à cause du manque d'électricité, ça ne peut pas aussi bien fonctionner qu'ici où l'électricité est bien présente. D'ailleurs, on a du monde, plus qu'avant, plus de clients pénibles aussi, mais de ceux-ci, je m'en charge.

   
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Sam 7 Jan - 20:45 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett
Quel petit bout de femme… Pleine de vie, pleine d’énergie, un caractère bien trempé. Tout ce qui me plaisait, à vrai dire. Elle savait y faire et elle prenait vraiment à cœur ce qu’elle faisait. Je m’extasiais à chaque fois de la réaction des personnes qui apprenaient qu’elle était videuse et qu’ils avaient à faire à elle… Elle savait décocher des droites comme personne et les clients qui la provoquaient ne le faisaient en général qu’une seule fois. La prochaine fois, ils ne le faisaient plus, de peur de l’énerver à nouveau et de se reprendre une droite version boxeuse professionnelle. Quoi qu’il en soit, j’étais venue jusqu'ici, car elle trainait un type que je pensais qu’elle mettrait dehors, mais pas du tout… C’était un tout autre programme, un programme plus intéressant d’ailleurs, plus excitant. Je m’étais délectée de la chose pendant un bon petit moment déjà avant d’y mettre un terme, car j’avais envie de discuter avec la belle brune. J’eus un rire à sa deuxième remarque, car c’était bien pour ça que je l’avais engagée.

« C’est pour ça que je t’ai engagée à ce poste, d’ailleurs. Je dois avouer apprécier leurs regards à ce moment-là. » Dis-je en souriant doucement, penchant ma tête sur le côté. Elle me disait que c’était le seul qui avait subi ses coups ce soir, mais qu’il y avait eu une compensation donc, au final, il ne serait probablement pas si déçu que ça. Il reviendra certainement… Je souris de nouveau. « En effet, il reviendra surement. Enfin, s’il se réveille. » Dis-je en souriant alors que Siam me demandait comment ça allait au Moulin Rouge avec le black-out et toutes les conséquences que cela pouvait impliquer, d’ailleurs.

« C’est vrai que j’ai dû m’adapter, mais je ne m’en sors pas trop mal je trouve. Mais j’avais envie de venir ici, puisqu’il y a encore de l’électricité. »
Dis-je en tapotant sur la cuisse de Siam avant de me lever calmement. Je me penchai pour attraper le verre qu’elle tenait et lui faire un petit clin d’œil. « Je vais chercher de quoi discuter un peu. » Ajoutais-je en tournant les talons et en me dirigeant vers la sortie, sans même un regard vers le type encore inconscient. J’aurais pu envoyer Siam en direction du bar pour aller nous chercher des consommations, mais je comptais prendre une bouteille de ma réserve personnelle et ça, même si elle disait venir de ma part, je ne pense pas qu’on lui donnerait ces bouteilles. Je me rendis compte dans la pièce principale. L’ambiance y était vraiment chaleureuse, sensuelle. Il y avait pas mal de personnes qui se bécotaient dans un coin ou l’autre parce qu’ils avaient probablement consommé le cocktail maison qui faisait révéler les plus sombres désirs des gens. Mais je n’en avais pas besoin pour Siam, mais peut-être le ferais-je plus tard, pour m’amuser. Je passai donc derrière le bar pour aller dans l’arrière-boutique, passant ainsi dans l’un de mes bureaux. J’ouvris une armoire dans laquelle se trouvaient quelques bouteilles. J’en pris une ainsi que deux verres avant de faire demi-tour en prenant soin de tout fermer.

Je quittai donc la pièce principale pour me rendre dans l’autre pièce où je me trouvais quelques instants auparavant avec Siam. J’ouvris la porte calmement avant de la refermer. « Et toi, Siam, je n’ai pas l’impression que le black-out te dérange plus que cela. » Dis-je en souriant, déposant les deux verres sur la table basse et versant le contenu de la bouteille dedans avant de la reposer à son tour.



© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Mer 11 Jan - 19:14 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}


La limite était parfois mince, entre un client à foutre simplement dehors, et un client avec qui m'envoyer en l'air, et avec celui-ci au départ, j'étais partie pour simplement le virer d'ici, ce gros plein d'alcool, mais finalement, devant sa réaction, j'avais décidée de m'amuser un peu avec lui, parce que je sentais que je pourrais me faire plus plaisir que prévu et cela avait été le cas, sous les yeux émerveillés de ma patronne. Mes ongles vernis avaient laissés leur trace sur la peau de l'homme, tel un funambule tentant d’alpaguer un pélican avec une ventouse. Comment ça, vous n'avez jamais vu un tel spectacle ? Pourtant, je vous jure que j'ai vu une vidéo sur You Porn et qu'un type tentait de faire ça en vrai. Le pire c'est qu'il a raté le pélican, mais qu'il est bien tombé sur une belle jeune femme et qu'ils ont finis par s'envoyer en l'air dans un sarcophage. Oui, je n'ai pas bien compris leur délire, mais ça m'a marqué tellement c'était drôle pour moi, du sexe comique, voilà ce que c'était, du burlesque en quelques sortes, enfin, je crois. L'homme en avait donc pris pour son grade, et peut être que la prochaine fois, il m'en redemandera, s'il s'en souvenait seulement, parce qu'il avait déjà bien bu ce soir, raison pour laquelle, j'allais le virer d'ici. Trop boire, ce n'est clairement pas bien, même si on tient bien l'alcool comme cette baraque qu'il était. Sophie aimait donc bien me voir m'envoyer en l'air avec des types; mais aussi leur tête quand ils se rendaient compte que j'étais la videuse des lieux et que je leur mettais une belle mandale dans la gueule. Une fois, mais rarement deux, ils revenaient vers moi, pas comme ce type qui était pour ainsi dire une exception, raison pour laquelle il avait eu droit à un bout de mon corps.

" Je sais pas quand il se réveillera entre le coup que je viens de lui mettre et le fait qu'il doit décuver un peu, ça pourrait mettre quelques heures. "

Au moins. Au pire, ce n'est pas grave, on l'enfermera dans la pièce pour qu'il ne s'échappe pas, ce sera drôle comme ça. Mais nous avions assez parler de cet inconnu pour le moment. Je lui demandais des nouvelles par rapport au Moulin Rouge, et visiblement, même si ce n'était pas optimal, ça allait quand même en tapotant ma cuisse, comme pour me dire qu'en vérité, elle avait envie de me voir, surtout qu'ici l'électricité est bien présente, sans que l'on ne comprenne pourquoi. Enfin, personnellement, je m'en fous, je vis juste à côté, donc j'ai l'électricité dans mes appartements et à mon travail. Le blackout, je m'en tamponne un peu à vrai dire, mais j'aimais savoir que tout allait bien plus la succulente Sophie. Elle se leva alors prenant le verre dans sa main, pour aller nous chercher d'autres choses à boire. Je lui faisais parfaitement confiance quand au contenu à vrai dire. Je ne savais pas ce qu'elle comptait rapporter, mais la vue qu'elle m'offrait était merveilleuse. J'en souriais toute seule, j'aimais vraiment trop ce boulot, faut dire qu'avec cette force qui m'était venue de nul part ou presque, c'était tellement un jeu d'enfant pour moi. Je n'avais qu'à frapper, un coup, voire deux et le tour était parfaitement jouer. Sophie revint donc peu de temps après avec une bouteille qui semblait sortir de sa propre réserve. Visiblement, ce soir, elle avait très envie de rester avec moi, ce qui me faisait très plaisir, parce que sa compagnie est un ravissement sans fin, qu'elle le veuille ou non d'ailleurs. Chaque fois qu'elle entre dans mon champs de vision, ma journée s'en retrouve meilleure, sans que je ne sache vraiment pourquoi, peut être parce qu'elle est radieuse et qu'elle illumine tout ce qu'elle croise. Pourtant, je n'aimerais pas être un de ces ennemis croyez-moi. Elle me demanda alors si le blackout me gênait, ce qui me fit sourire.

" Il ne me dérange pas, faut dire que je passe mon temps ici, ou chez moi, et chez moi, c'est juste à côté, donc j'ai de l'électricité, c'est pas vraiment un problème. "

Si mon appartement n'avait pas l'électricité, sans doute que je le vivrais moins bien, mais là, ce n'était pas du tout un soucis. Je prenais donc mon verre qui était encore plein et buvais une petite gorgée, pour faire honneur à cette belle bouteille. Je ne savais pas si elle comptait la descendre en entier cela dit, mais ça ne me dérangeait pas d'en boire plusieurs verres, au contraire.

   
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Mer 11 Jan - 20:45 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett
Je revins dans la pièce où se trouvait la pétillante Siam. J’étais plutôt contente de l’avoir dans ma boîte de nuit. Siam n’était pas du tout une âme à pervertir, elle était déjà bien plongée dans l’alcool et le sexe sans que j’ai besoin de faire quoi que ce soit pour ça. Siam n’avait pas eu besoin de mon aide pour plonger dans cette décadence et c’est probablement pour cela que je l’appréciais. Et puis, c’était un véritable bout de femme. Il n’y avait pas que son physique avantageux, mais également son caractère bien trempé qui faisait d’elle une personnalité unique. Et puis sa force… Elle savait en déplacer des types plus grands qu’elle et c’est pour cela qu’elle était videuse ici. Un métier hors du commun pour une femme, mais elle accomplissait la tâche sans sourciller… Avec même quelques petits plaisirs coupables. Je m’en fichais qu’elle fasse cela, d’ailleurs… Elle avait le droit et ma boite de nuit possédait une ambiance très sensuelle, propice à ce genre de chose. En même temps, j’étais Asmodée, démon de la luxure. Il aurait été bien dommage de brider cette petite.

Je m’étais réinstallée sur le canapé en versant le contenu de la bouteille dans les deux verres avant de poser mes yeux sur Siam et lui demander si le black-out ne la dérangeait pas. Visiblement, ce n’était pas le cas, car elle passait pas mal de temps ici et que son appartement n’était pas loin et qu’elle avait donc de l’électricité. Je souris à cela venant boire une gorgée de mon verre avant de le reposer sur la table basse.

« Je vois. Tu fais partie des rares privilégiées qui ont la chance d’avoir encore de l’électricité dans leur foyer. » Dis-je en plongent mon doux regard dans le sien avant de regarder le plafond quelques instants, le sourire aux lèvres, imaginant bien la suite. « Disons que cela doit être vendeur pour les personnes que tu ramènes chez toi. » Dis-je avec un petit rire, imaginant bien la petite Siam profiter de la situation pour son propre plaisir même si, dans un sens, elle n’en avait pas forcément besoin non plus. Mais à quoi bon dire non à une main tendue du destin ? Cela était totalement stupide ! Siam n’avait aucune gêne à utiliser ce genre d’excuse pour se rendre davantage intéressante, bien qu’elle n’en ait pas forcément besoin.

« Au moins, cette situation n’est pas si désagréable que cela. » Dis-je en imaginant bien que ma boîte de nuit, sans électricité, aurait subi une sacrée baisse de fréquentation. Aujourd’hui, le chiffre d’affaires était encore bien plus important qu’avant, car beaucoup de monde fuyait le noir pour se réfugier vers la lumière et les lieux de rassemblement. Ma boîte de nuit était donc plutôt bien placée et je ne pouvais qu’en être ravie. « Enfin, cela attire également plus d’ennuis, mais t’es là pour les gérer. » Terminais-je avec un petit clin d’œil en reprenant mon verre, buvant une nouvelle gorgée avant que la porte s’ouvre.

« Patronne, j’ai… »
C’était une employée qui semblait avoir besoin de mon aide. Je posai mon regard sur elle, regard plutôt noir sans que mes yeux le deviennent vraiment. « Je ne crois pas t’avoir donné la permission d’entrer et de me déranger. » Dis-je d’un ton plutôt froid. « Alors, fiche-le camp et viens me voir plus tard si tu ne veux pas que je m’occupe de ton cas. » Dis-je en redéposant mon verre sur la table basse. L’employée semblait avoir compris le message. D’ordinaire, je n’étais pas forcément cruelle avec mes employées, mais je n’aimais pas que l’on me dérange pour un rien. Dans ce genre de situation, j’avais parfois envie de plonger ma main dans le ventre de la personne qui me dérangeait pour en arracher les tripes. Mais… Il fallait se tenir, sur cette Terre. C’est d’ailleurs pour cela qu’au Moulin Rouge, mes employés savaient très bien qu’elles pouvaient me déranger lorsque la porte de mon bureau était ouverte et non l’inverse.

© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Mer 18 Jan - 15:54 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}


J'aimais vraiment ce boulot, il me plaisait surtout que personne ne pouvait soupçonner ce que je faisais vraiment. Souvent les types me prennent pour une cliente parce que je ne suis pas forcément habillée de manière ostensiblement différente des clients. Je ne porte pas de brassard de sécurité, rien que ne me mette véritablement en évidence. Quand je leur dis le rôle que je joue ici, ils ne me croient pas la plupart du temps, parce qu'ils se pensent plus forts, mais ce n'est jamais le cas ou presque. Alors je leur donne un coup, et si ça ne suffit pas, je sais suffisamment bien me battre pour leur faire comprendre leur douleur. C'était une part de moi que j'adorais, entre violence et luxure, entre violence et gourmandise. Et avec Sophie le courant passe tellement bien, si elle est officiellement ma patronne, notre relation est plus plus profonde que cela, bien plus intime aussi. Elle était donc partie chercher une bonne bouteille comme si ce soir, il y avait quelques choses à fêter alors que ce n'était pas forcément le cas. Elle s'était rincée l’œil durant de nombreuses minutes avec nos corps enchevêtrés l'un dans l'autre avec ce type, avant de tirer la couverture à elle comme elle l'aimait tant. Elle aimait avoir mon attention et j'aimais grandement avoir la sienne alors disons que c'est un échange de bons procédés. La porte de la salle était fermée, autrement dit, personne ne devait venir nous déranger, sous aucun prétexte. Bon, si la boite de nuit était en train de cramer, sans doute que Sophie fera une exception, mais ce serait peut être bien la seule. Nous étions dans notre bulle, et même s'il y avait une autre personne dans la pièce, celle-ci était hors courses pour les prochaines minutes, les prochaines heures même. La question sur le blackout me semblait légitime, je ne sais pas quand il sera réglé même si personnellement, je n'en souffrais pratiquement pas, contrairement à beaucoup d'autres, puisque mon appartement et mon lieu de travail n'étaient pas touchés par celui-ci. Cela fit sourire Sophie. Elle semblait plus affectée par celui-ci, notamment au Moulin Rouge, mais je ne pouvais pas y faire grand chose malheureusement. Si je pouvais contrôler l'électricité, j'aurais tenté une approche, pour comprendre ce qui se passe, mais là, ce n'était pas possible avec ma force décuplée, je ne pouvais rien faire de plus. Elle le savait de toute façon, parce que lorsqu'elle me demande quelques choses, je suis tout le temps volontaire. Les paroles de Sophie me firent cependant sourire. Je n'en avais pas spécialement plus profité que cela pour le moment, presque étrangement d'ailleurs.

" C'est vrai que certains en profite, enfin, après que je me sois amusée avec eux, je l'ai compris. Le chauffage pour pas avoir froid au cul, c'est vrai que c'est parfait. "

Mes paroles étaient un peu crue, mais je n'avais pas pour habitude de mâcher mes mots, surtout auprès de Sophie. Les deux trois types que j'ai pu ramener chez moi ont profité de cela à vrai dire, le deuxième surtout parce que je l'ai vu s'approcher du radiateur et y poser les mains dessus comme si c'était une bénédiction divine alors que bon, ce n'est pas vraiment ça. Mais c'est moi qui dit ça, n'étant pas impactée par le blackout. Si c'était l'inverse, je ne dirais peut être pas la même chose à vrai dire. Je ne sais pas, je ne préfère pas savoir. Sophie trouvait que cette situation n'était pas si désagréable que cela. C'est vrai, ici le train train quotidien faisait son œuvre, il y avait toujours plein de monde, et quelques ennuis en plus, mais j'étais là pour régler ce genre de broutilles, la preuve sur le lit qu'il y avait non loin de nous deux.

" Oui, je suis là pour ça, il ne faut pas t'en inquiéter. Je crois qu'on en a la preuve devant nous, n'est ce pas ? "

Et un petit sourire parcourait mes lèvres, le sentiment du devoir accompli. J'aurais pu le renvoyer directement dehors, mais j'avais profité de sa carrure athlétique pour me faire un petit plaisir, chose que les autres videurs ne se permettaient nullement. Je buvais une gorgée de mon verre en même temps que Sophie lorsque la porte s'ouvrit sans même que l'on y frappe. Qui cela pouvait-il être ? Un employé sans aucun doute, ou alors un client trop éméché pour ne pas voir que la pièce était occupée. J'aurais aimé que ce soit la deuxième option, mais c'était bien la première. Je craignais pour la vie de mon ou ma collègue pour le coup. Et au vue de la voix, c'était une jeune femme, la pauvre allait être bien reçue. Ce fut le cas, Sophie fut un véritable glaçon, la jeune femme était plus menaçante que l'iceberg qui avait fait couler le Titanic, du moins c'était ce que je venais de ressentir, et cela me donnait un frisson de plaisir, étrangement. Quelle autorité, c'était absolument merveilleux de voir ça, j'avais envie qu'elle me donne une fessée parce que j'aurais mal agit, mais peut être que j'allais pouvoir le négocier. La blonde déposait son verre sur la table basse en mode badass, enfin, je ne saurais comment décrire ce geste mais c'était comme s'il mettait un point final à la vie de cette jeune employée. Je lui montrais mon bras, les poils hérissés par une sorte de plaisir malsain ou quelques choses dans ce genre là.

" Quelle autorité, Sophie. Bizarrement, je n'aimerais pas être à sa place, mais je ne le suis pas, quoique, j'aimerais bien recevoir une petite fessée parce que je n'ai pas été sage moi aussi. "


Mon regard était sans équivoque, vraiment. Ma main était venue se poser sur une mèche de cheveux rebelles de ma patronne, la remettant en place, comme si je n'avais pas à faire ça, comme si ce geste allait m'amener à recevoir la fessée tant attendue.


   
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Jeu 19 Jan - 17:33 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett
Au Moulin Rouge, il y avait une règle stricte que chaque employée connaissait. Lorsque la porte de mon bureau était fermée, il était totalement interdit de venir me déranger. C’était une règle d’or que tout le monde respectait sous peine de me voir dans une colère noire. Il n’y avait que quelques privilégiées qui avaient l’occasion de venir frapper à ma porte sans que je m’énerve. Cependant, lorsque la porte était ouverte, tout le monde était le bienvenu. C’était comme cela que ça fonctionnait là-bas. Mais ici… Visiblement cette règle passait moins bien pour la simple et bonne raison que je ne passais pas autant de temps ici qu’au Moulin Rouge. Il est certain que j’allais devoir changer les choses si je ne voulais pas que cela m’arrive à nouveau. Cette employée l’avait payé pour son grade. Je lui avais bien fait comprendre que je ne l’avais pas sonnée et qu’elle pouvait vraiment se débrouiller toute seule ! Comment faisait-elle quand je n’étais pas là, franchement ? Elle devait bien se débrouiller.

C’est alors qu’elle tourna donc les talons, comprenant que ce n’était pas le moment pour me déranger. Je n’avais entendu aucun soupir de sa part et heureusement pour elle… Je l’aurais probablement très mal pris. Elle devait probablement craindre pour son poste et c’était tant mieux. Même si mon enveloppe charnelle était jeune, pétillante et sensuelle, je savais avoir ce regard perçant qui pouvait faire froid dans le dos. C’est Siam qui prit la parole ensuite en disant qu’elle n’aurait pas apprécié être à sa place. Elle avait raison, car j’aurais pu aller plus loin et ça n’aurait pas été beau à voir. Mais c’est la suite qui me fit sourire. Elle semblait vouloir une fessée, car elle n’avait pas été sage, comme si elle trouvait du plaisir à se faire punir. C’était ça, Siam… Elle était débauchée à un tel point qu’il n’avait plus rien à modeler en elle… Siam était déjà corrompue jusqu’à la moelle. Le sexe, l’alcool et toutes les choses malsaines qui pouvaient exister faisaient déjà partie de sa vie. Lorsqu’elle vint mettre ma mèche de cheveux rebelle, je me saisis de son poignet avec poigne en la forçant à se redresser. J’aimais bien ma mèche rebelle moi.

« C’est vrai. Tu t’es mal conduite. Il aurait dû être dehors ce fauteur de trouble et non pas se retrouver ici avec toi. » Dis-je d’une voix plutôt froide bien que je n’étais pas aussi sérieuse que tout à l’heure. Ma main droite vint s’abattre avec force sur ses fesses, comme pour lui donner sa punition tant attendue. Je n’avais pas usé de toute ma force, ne voulant pas lui faire mal outre mesure, bien que le bruit s’était fait entendre dans toute la pièce. Je me saisis de sa jolie chevelure afin de faire pencher sa tête en arrière et de lui murmurer. « Alors… Ma belle, rachète-toi et débarrasse-toi de ce type. Je n’ai pas envie de partager ma bouteille avec cette épave. » Dis-je en relâchant sa crinière brune, venant glisser ma main sur son dos et en rabattant une nouvelle fois ma paume sur ses fesses afin de la forcer à m’obéir. C’était ce qu’elle voulait et ce jeu m’avait amusé, car, au fond, il ne me dérangeait pas trop… Et puis, je ne m’en prenais jamais à Siam, car elle faisait toujours du bon boulot, mais j’avais bien dû trouver quelque chose pour justifier mon geste avant qu’il soit crédible, bien que j’aurais pu le faire sans.



© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Sam 21 Jan - 1:25 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}


Une porte fermée signifiait que la communication était coupée, impossible de la rétablir, sauf en cas d'extrême urgence et encore, il fallait que l'urgence soit suffisamment importante pour déranger Sophie, et puis cela dépendait de la personne aussi. Je savais avoir quelques privilèges, mais je ne voulais pas abuser des bonnes choses, alors si je voyais cela, je ne m'amuserais pas une seule seconde à la déranger même si elle m'appréciait grandement et que la réciproque était tout aussi vraie. Je n'avais pas envie de perdre notre complicité pour une peccadille si vous voyez ce que je veux dire. Je savais très bien que la jeune femme en prendrait plus tard pour son grade, encore plus que maintenant, mais je ne pouvais rien y faire. En général, quand Sophie n'est pas là, on vient me voir pour régler les soucis, parce que je n'ai pas ma langue et mon poing dans ma poche. Mais, Sophie était là, moi aussi, alors celles qui règlent les soucis en temps normal étaient occupées, ensemble pour boire un verre et peut être plus que ça. L'employée n'était pas restée très longtemps cependant, elle avait tournée rapidement les talons. Je n'avais pas vu l'exacte expression de son visage, mais Sophie avait été d'une sécheresse à faire pâlir le Sahara, alors elle devait être forcément fâchée. Moi, ça me faisait sourire. Sophie était extraordinaire dans ces moments là. Alors j'avais décidée d'en profiter un peu en disant que j'avais été sage, en remettant cette mèche de cheveux à sa supposer place. Elle me prit alors le poignet pour me dire que j'aurais simplement dû mettre ce fauteur de trouble dehors. Elle était froide mais je percevais dans son regard ce grain de malice qui me faisait comprendre qu'elle avait apprécié le spectacle que je lui avais donné durant de nombreuses minutes. Et elle me donna une petite fessée, rien que pour moi, rien que pour me punir, le plaisir commençant déjà à se dresser sur les petits poils de mes avants-bras. Je savais que ça commençait comme ça, mais je ne savais pas comment cela allait finir, mais ça finirait bien, quoiqu'il arrive même si la définition de bien n'était pas la même pour tout le monde. J'avais demandé à jouer, et elle jouait le jeu à la perfection. Elle m'avait alors saisi ma belle chevelure pour me murmurer à l'oreille quelques mots qui me firent frémir, de plaisir. C'est vrai, cela pourrait ressembler à une menace, et en quelques sortes cela en était une mais ce n'était pas vraiment le cas. Je souriais alors que relâchant ma chevelure, elle me donnait une deuxième fessée pour affirmer son ordre. Je me retournais donc et la suppliait d'être clémente avec moi.

" Pitié soyez clémente avec moi. Je vais nous débarrasser de cet homme, il ne boira pas une goutte de votre si merveilleuse bouteille. "


Et je lui prenais la main droite pour y déposer un baiser et la mettre contre ma joue avant de me lever, la laissant retomber. Je reprenais au passage mon haut et mon pantalon pour pouvoir déplacer la carcasse de l'homme vivant mais à moitié dans les vapes. J'avais une petite idée de là où je pourrais le déposer, dans une benne à ordure, dans celles qu'il y a derrière la boite de nuit. Je prenais donc le corps de l'homme nu que je portais comme un vulgaire sac de pommes de terre. J'ouvrais la porte et je me rendais dans l'arrière salle réservée aux employés. Je prenais la porte de derrière pour finalement ouvrir la benne pleine d'ordure et jeter l'homme dedans. Oui, j'avais gardé ces vêtements mais bon, il était tellement imbibé d'alcool qu'il ne se souviendra de rien du tout. Je revenais ensuite, dans la pièce où se trouvait Sophie, elle n'avait pas bougée. Je refermais la porte, comme si j'étais une déesse avant de me plier à la volonté de ma patronne.

" Voilà, maitresse, j'ai obéi, mais suis-je assez sage à vos yeux pour ne pas recevoir une autre réprimande ? "


Et j'étais à genoux devant elle, avec des yeux de chat potté, la suppliant de ne rien me faire de plus, même si en vérité, c'était pour lui dire que j'étais prête à me plier à ces quatre volontés, aussi folles soient-elle. Même si mon regard était expressif, un petit sourire sur mes lèvres me trahissait, enfin, Sophie savait bien ce qui me ferait plaisir, ce qui nous fera plaisir à elle, et à moi évidemment.

   
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Dim 22 Jan - 10:44 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett
Ce petit jeu qui s’était instauré avec Siam me plaisait grandement. Le fait que j’avais rembarré l’autre employée semblait avoir fait naître chez Siam une envie de se faire réprimander également bien que cela n’était pas aussi authentique qu’avec l’employée pour la simple et bonne raison que je n’étais pas fâchée réellement contre Siam. Mais si elle souhaitait que je le fasse et bien soit, je m’amusais comme une petite folle. Après tout, je savais être sévère sans être énervée. Il était d’ailleurs bien dommage que je ne puisse pas lui montrer mes yeux noirs afin de rendre la chose encore plus authentique. Mais je me concentrais sur mes autres atouts pour lui faire légèrement peur. Je l’avais donc mise debout en abattant ma main sur ses fesses avant de me saisir de sa chevelure et de lui murmurer mes griefs. Et voilà qu’elle se prêtait au jeu en me vouvoyant, en voulant que je l’épargne. Il m’arrivait de rencontrer ce genre de personnes avant que je leur enlève la vie… Mais que voulez-vous, j’aimais entendre que l’on me supplie ! Cependant, je n’allais pas tuer Siam, je n’en avais pas l’intention ni l’envie, la petite m’amusait trop.

Elle avait donc compris que je voulais qu’elle se débarrasse du type bien qu’en réalité, il s’agissait juste d’un prétexte pour que je me mette en rogne. J’avais trouvé ce prétexte-là pour rendre la chose authentique et cela avait bien fonctionné. Siam se rhabilla donc et s’occupa du type totalement inconscient en me laissant seule quelques instants dans la pièce. Je buvais calmement mon verre avant de m’en resservir un, voyant la demoiselle revenir dans la pièce. Elle referma délicatement la porte avant de s’approcher de moi et s’agenouiller devant moi pour voir si elle était assez sage pour ne pas recevoir une autre réprimande. Je souris doucement en la voyant comme cela, à mes pieds. Cette situation était amusante, mais pas pour autant unique. J’aimais que l’on m’obéisse en tant que Commandant de ma sphère. Je savais être capricieuse lorsque l’on ne se pliait pas vraiment à ma volonté. Mais Siam, je n’avais jamais eu de soucis avec elle. La demoiselle avait toujours su trouver grâce à mes yeux et cela continuait. Je souris en venant caresser doucement sa joue.

« C’est bien. J’ai toujours remarqué que tu étais une rebelle dans l’âme, mais avec moi… Tu sais obéir. C’est une très bonne chose. » Je souris en venant me saisir de nouveau de ses cheveux pour tirer d’un coup afin de pencher sa tête légèrement en arrière et venir déposer un doux baiser sur ses lèvres, tranchant avec la poigne sévère que j’avais. « Allez, installe-toi. » Dis-je en souriant, relâchant doucement ma poigne avant de venir tapoter sur le canapé à côté de moi afin qu’elle puisse s’installer et boire son verre tout en profitant de ma compagnie. Je n’avais pas de raisons de lui en vouloir davantage bien que son rictus me disait que cela ne lui aurait pas dérangé. Mais la frustrer légèrement en ce sens me faisait grandement plaisir également, voir ce qui allait se passer ensuite… Voir si elle désirait se désaltérer ou si elle souhaitait encore que j’hausse le ton.





© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Lun 23 Jan - 17:21 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}


Ce n'était pas forcément un jeu que j'instaurais systématiquement, mais ce soir, il m'avait plu, plus que je ne l'aurais pensé, alors j'avais continuée sur ma lancée, celle où je devais me faire punir par ma méchante patronne. Mais ce n'était qu'un jeu, et très clairement, ma patronne était loin d'être méchante, pas avec moi en tout cas, parce que nous étions proches, avant qu'elle disparaisse, et encore plus proches depuis qu'elle était revenue. Je ne savais pas comment les choses allaient tournées ce soir, est ce que cela resterait soft, ou que les âmes sensibles allaient devoir s'abstenir ? Je le saurais assez vite, mais si Sophie était joueuse, je ne la sentais pas si chaude que cela pour que nous profitions pleinement du corps de l'une et de l'autre. Mais peut être que je me fourvoyais cependant, ce ne serait pas la première fois. Je m'étais donc débarrassé du type que j'avais volontairement laissé dans une benne à ordures, parce qu'au fond, c'est une ordure, donc il était techniquement à sa place. Cela lui fera drôle quand il se réveillera, mais déjà, je ne pensais plus à lui, mais je me focalisais sur Sophie. Je m'étais agenouillée devant elle, la suppliant de m'épargner, ou plutôt de savoir si j'avais été assez sage pour qu'elle n'en fasse pas trop pour me faire mal. Elle avait posé sa main contre ma joue, pas pour la gifler mais bien pour caresser mon visage. Je souriais légèrement penchant mon visage sur le côté comme pour chérir pleinement cette main tendue vers moi. Elle se saisit alors d'une mèche de cheveux pour me faire pencher le visage légèrement en arrière, elle avait compris que j'aimais cela et elle vint déposer un doux baiser sur mes lèvres, un instant trop bref à mon goût mais je n'allais pas faire la fine bouche. Je me pourlécher les babines, comme pour mieux ressentir son parfum si sensuel, comme pour me délecter encore plus de son parfum, de ces lèvres si charnues, si belles à mes yeux. Elle m'autorisait donc à prendre à nouveau place à ces côtés, mettant ainsi fin à ce petit jeu de soumission si l'on peut dire. J'aurais aimé le continuer encore un peu, mais je ne disais rien, me montrant plus que docile à ces ordres. Je prenais donc place, finissant le premier verre qu'elle m'avait donné si généreusement. Ma main droite vint alors se promener sur son bras gauche, comme si elle montait jusqu'à son cou afin de caresser ce dernier pour remonter au niveau de son visage. J'avais envie d'être terriblement sauvage avec elle. Alors, je commençais une petite danse. Ma main sur son cou restait là bien sagement, alors que mon autre main dessinait des petits coeurs en l'air. Je retirais finalement ma main de son cou pour me mettre devant Sophie, commençant à retirer les vêtements que j'avais remis pour me débarrasser de l'homme. Oui, j'avais envie qu'elle me punisse pour atteinte à la pudeur, c'était une bonne excuse, n'est ce pas ? Alors pour commencer, une chaussure tomba à terre, puis la seconde. Je caressais mon corps, tandis que j'enlevais la première couche superflue de vêtements, en haut pour commencer, avant que peut être elle ne veuille en voir plus, ou qu'elle ne me stoppe net dans mon geste.

   
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Mar 24 Jan - 22:26 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett
Je m’étais amusée à frustrer Siam dans son élan pour la simple et bonne raison qu’avec des demoiselles comme elle, si ouverte sur la chose, cela n’était pas amusant de leur donner ce qu’elles désiraient directement, car le fait de les frustrer allait rendre la chose ô combien plus intéressante. Je savais que Siam n’allait pas se laisse faire aussi facilement, qu’elle allait redoubler d’effort pour me faire plaisir et c’est ce que j’aimais dans ce genre de situation. J’aimais voir que j’avais le contrôle, contrairement à la personne avec qui je m’amusais et je savais également que Siam n’était pas du genre à abandonner aussi facilement, c’était certain ! Quoi que je fasse, vu son état naturel, elle tenterait de me faire craquer, sauf que cela pouvait arriver à tout moment ! Maintenant comme dans une heure, bien qu’elle savait y faire… Je l’avais déjà vu à l’œuvre pas mal de fois la petite. La belle brune termina le verre avant de venir caresser mon bras et de remonter dans mon cou. Je sentais sa délicate main venir me caresser le cou et la sensation était agréable. Je voyais également les petits cœurs qu’elle dessinait dans les airs tout en remuant sur le canapé et ceci me fit sourire. Ensuite, je la vis se redresser devant moi. Mes yeux se levèrent délicatement en scrutant chaque parcelle de ses courbes.

Je souriais en la voyant commencer à retirer ses chaussures, mes yeux dérivèrent sur ses pieds pour scruter chaque geste qu’elle effectuait avant de relever les yeux dans sa direction et de la voir retirer le haut de ses vêtements. Mon rictus ne s’effaçait pas d’une once avant de venir saisir son poignet. Je pouvais la voir, devant moi, ventre dénudé qui me faisait envie, car oui, elle était mignonne. Je savais reconnaître de jolies petites perles de la sorte. Je vins la tourner doucement pour lui mettre une claque sur les fesses avant de me redresser doucement, tirant sur sa crinière brune et venir murmurer quelques mots à son oreille d’une sensualité froide, un doux cocktail. Je sentais ce désir qui émanait de Siam, ce désir à la fois sensuel et bestial. Je n’avais même pas besoin de venir titiller son envie pour qu’elle fasse ce genre de chose. Non, c’était naturel chez elle.

« C’est comme ça que tu essayes de donner envie à tes proies ? Mais je ne suis pas elles, moi. Tu le sais bien. » Ma main libre s’était posée délicieusement sur son ventre en venant la griffer doucement, le sourire aux lèvres. « Alors… Recommence et fais mieux cela. J’ai l’habitude de voir mieux. » Dis-je toujours sur le même ton. Siam avait voulu que je sois autoritaire au début et je gardais ce ton-là. J’attrapai don son haut pour le lui jeter au visage avant de pousser ses chaussures avec mes pieds afin qu’elles les remettent. Oui, elle allait recommencer cela ! En réalité, j’aurais pu la laisser continuer et que ça devienne très intéressant, mais j’aimais jouer avec les nerfs de Siam, cela la rendait encore bien meilleure que naturellement ! Et elle allait s’appliquer, je le savais, elle allait me montrer tout son désir qui bouillonnait en elle, surtout après avoir été bloquée net à nouveau. Je vins me réinstaller sur le canapé en souriant, me resservant un verre où je bus une longue gorgée en la laissant se rhabiller afin qu’elle puisse commencer. Il y avait la musique de fond que l’on entendait d’ici, émanant de la salle principale, c’était parfait.




© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Mer 25 Jan - 17:26 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}


Elle voulait vraiment faire durer le plaisir, et si parfois, je faisais preuve d'un peu d'impatience, je savais exactement ce qu'elle voulait faire avec moi, avec mon corps, avec le sien. Elle voulait me frustrer comme si elle était devenue la frustration même ce qui me fit sourire. J'avais commencer naturellement à me déshabiller, et alors que j'avais seulement enlever mes chaussures et le haut, elle m'avait interrompue. Elle venait de saisir mon poignet, de façon rude, froide comme depuis qu'elle avait parlé à ma collègue, comme depuis que ce jeu implicite d'autorité était arrivé sur la table. Elle m'avait fait me retourner pour me donner une nouvelle fessée, presque trop gentille, me tirant les cheveux, juste ce qu'il faut pour qu'elle arrive à mon oreille et me dise que ce n'était pas assez bien pour elle, qu'elle n'était pas une simple cliente mais ma patronne et qu'elle voulait tout simplement l'excellence, plus que ça même. Et cela me fit sourire. Elle avait donc pris mon haut qu'elle m'avait lancé dessus, ainsi que mes chaussures. Cela aurait pu en décourager plus d'une, et je vous avoue que si ce n'était pas Sophie en face, je me serais sans doute contenter de mettre une bonne baffe à mon ou ma partenaire, parce que ça ne se fait pas. Mais c'était Sophie, c'était le petit jeu que nous venions d'instaurer, implicitement, sans règles explicites, mais qui m'amusait plus que je ne le voudrais. Alors qu'elle buvait une nouvelle gorgée d'alcool, je venais caresser son visage du dos de ma main droite, délicatement sur sa joue gauche.

" Fais attention à toi, je n'aimerais pas te faire mal et abimer ce si merveilleux visage. "

Parce que oui, j'allais me rhabiller, mais si je resterais sensuelle et sexy, je serais certainement un peu moins douce, plus brutale, plus violente, en y mettant la force qu'il fallait. Je reprenais donc mon haut, ainsi que mes chaussures donc. Je reprenais place à côté de Sophie, comme auparavant. Je penchais ma tête au niveau de son oreille, la mordillant légèrement alors que précédemment, elle s'était amusé à me griffer le ventre.

" Tssss ! "



- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Ven 27 Jan - 21:19 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett




© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Mer 8 Fév - 19:23 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}




- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Lun 13 Fév - 17:28 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett






© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Mer 15 Fév - 17:26 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}




- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Ven 17 Fév - 17:27 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett





© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Jeu 23 Fév - 16:51 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}




- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Sam 25 Fév - 21:11 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett





© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Ven 3 Mar - 18:47 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}



- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Lun 6 Mar - 18:13 ()





❝L'art de vider des cartouches❞
Siam A. De Stahl & Sophie A. Lovett





© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 308
Louis d'or : 1393
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches Jeu 23 Mar - 0:20 ()
L'art de vider des cartouches
{Sophiam}



- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: {Sophiam} L'art de vider des cartouches ()
Revenir en haut Aller en bas
 
{Sophiam} L'art de vider des cartouches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» A besoin de vider son sac ! (Pv Pascal)
» Vider une partie de son château de clan
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]
» Le Balrog risque d'être implémenté dans LOTRO
» Apparition Grâce aux Cartouches GBA
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Neuvième arrondissement :: Et elle croqua la pomme