boom bitch
Après un long dimanche, mais pas de fiançailles, nous voilà de retour !
Pour tout savoir sur les nouveautés de la version, c'est par .
dying to be born again
L'intrigue est de retour, pour vous jouer de mauvais tours... ou pas.
Dans tous les cas, c'est par .
paris versus the apocalypse
Quoi de mieux pour lutter contre l'apocalypse qu'un apéro ?
Pour vous inscrire à l'event, c'est par là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Sometimes, we just need to talk to someone and everything is okay ft. Zahreen Sunder
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
the last young renegades
homecoming : 31/10/2016
Messages : 417
Louis d'or : 184
pretty face : Douglas Booth
julius caesar : Dreamy (vava)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t393-joachim-valentin-gates-
Templiers

Sujet: Sometimes, we just need to talk to someone and everything is okay ft. Zahreen Sunder Sam 21 Jan - 15:36 ()
Sometimes, we just need to talk to someone and everything is okay
the desi girl and the artist

Joachim n'avait jamais aimé les bouquins. Les films, les peintures, les dessins, oui. Mais les livres. Ses classiques, il les connaissait surtout en adaptation filmique. Alors quand il était arrivé chez les templiers et avait appris qu'il faudrait de temps en temps qu'il fasse quelques recherches, ça ne lui avait pas vraiment plu. Heureusement, de nombreuses ressources étaient disponibles sur ordinateur, dans le fond d'archives de l'Ordre. Mais avec la panne de courant qui continuait encore et encore, qui semblait interminable, les ordinateurs n'étaient clairement d'aucune utilité. Aussi ne lui restait-il plus qu'à plonger le nez dans ces vieux et lourds volumes qui composaient la bibliothèque du Louvre. L'endroit gardé par la belle indienne Zahreen. Entrant dans l'immense lieu, le jeune homme se sentit tout de suite tellement plus petit qu'habituellement, comme quand il avait mis les pieds pour la première fois dans le QG des templiers. Et même si pour les trois-quarts des pièces, ce sentiment s'était complétement effacé, ce n'était pas le cas encore pour ceux qu'il ne fréquentait que très rarement. Cette bibliothèque était un refuge, le repaire de siècles d'histoires. De millénaires aussi, probablement. Joachim se passa nerveusement la main dans les cheveux, se frottant l'arrière du crâne avant de remonter la bandoulière de sa sacoche sur son épaule. Sacoche qu'il ne quittait jamais, sauf en mission, et qui contenait une bonne partie de son matériel de dessin, ainsi qu'un bloc notes et un stylo. Le garçon aimait trouver du temps pour lui, s'asseoir par terre, contre un mur et simplement dessiner. Se perdre dans l'Art. Son regard alla à droite et à gauche. Il chercha autour de lui la maîtresse des lieux, mais ne semblait la voir nul part. Poussant un long soupir qui résonna, le faisant sursauter, l'infirmier s'approcha d'une table, semblable à celles des bibliothèques universitaires. Sa sacoche fut posée négligemment sur cette dernière, les affaires pour prendre les notes sorties. Il prit même avec lui son téléphone qu'il avait enfin pu recharger. Merci Pascaline !

- Zahreen, t'es là ?

Il ne semblait y avoir personne d'autre ici. Pas de personnes qui travaillaient, concentrées dans leurs lectures. Une fois encore, il se passa la main dans les cheveux et se décida à arpenter les longs chemins entre les livres. Finalement, il la vit devant lui. Un signe de main. Il l'interpella.

- Hey. Dis, j'aurais besoin de ton aide. Je dois faire des recherches sur un démon, mais j'ai aucune idée de comment trouver le livre dont j'aurais besoin.

Heureusement que le garçon avait fait des études scientifiques...
- a game of shadows, shall we play ?  -


@Zahreen Sunder

_________________



Love
and i feel it running through my veins. and i need that fire just to know that i'm awake


Dernière édition par Joachim V. Gates le Sam 27 Mai - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Sometimes, we just need to talk to someone and everything is okay ft. Zahreen Sunder Mer 8 Fév - 23:40 ()
sometimes we just need to talk to someone and everything is okay
ft. joachim v. gates.
il y a quelque chose d’apaisant dans l’odeur des vieux manuscrits, dans les traces de l’encre millénaire et des pages tournées par des centaines de mains avant les siennes. non qu’elle oserait y toucher sans gants — les archives du louvre sont une collection inestimable, et l’idée même de poser les doigts sur l’un des parchemins la fait frissonner. quel que soit le lieu, les bibliothèques sont des temples de savoir et de silence, et celle du musée est l’une des principales raisons pour laquelle elle apprécie tant son travail ici. les rayonnages lui sont aussi familiers que son propre appartement, et zahreen ne se fait pas d’illusions : si ses devoirs en tant que maîtresse de la légende ne la forçaient pas à mettre le nez dehors, elle n’aurait pas de mal à passer des heures et des heures ici, à accumuler les informations que son cerveau retient comme une éponge, cataloguer les nouvelles sources qui arrivent tous les jours.

les visiteurs ne sont jamais rares. c’est souvent ici qu’elle puise les informations nécessaires aux dossiers de mission dont elle est l’autorité compétente, qu’elle rassemble les copies de documents dont les autres templiers ont besoin. elle a passé tant de temps ici que retrouver les sujets recherchés n’est qu’une question de minute ; la plupart du temps, elle n’en a même pas besoin, grâce au système de croisement de mots-clés que valodia a installé avec succès. à partir de là, c’est une question de lire vite et d’extraire l’information, ce qu’elle a entraîné son cerveau à faire depuis des années déjà.

une voix l’interpelle, et elle repose avec précaution le lourd volume enluminé qu’elle manipule pour s’aventurer hors du caisson de conservation. une demande ? d’habitude, ceux qui ont besoin d’elle pour des tâches quasi-quotidiennes se présentent à son bureau, mais l’exception est faite pour ceux qui savent où elle se terre, le nez dans ses livres — en l’occurrence, joachim. elle sourit, agite la main dans sa direction pour lui faire comprendre qu’elle l’a vu, qu’elle se dépêche, et tout de suite son attention se détourne du texte étudié pour se focaliser sur sa requête. elle se donne à peine le temps de l’englober dans une brève étreinte avant de froncer les sourcils. « alors, s’il s’agit d’un démon connu, il est probablement mentionné dans l’un des testaments à un moment ou un autre. sinon, je pourrais te trouver des extraits de la classification de psellus, plusieurs traités de démonologie…mais c’est pas de tout repos à lire, pour être honnête. tu aurais des précisions ? des noms ou des fonctions ? » un soupir. « je dois avoir ton ordre de mission quelque part, mais j’ai pas encore eu le temps de finir de tout lire— » zahreen passe une main dans ses cheveux, adressant un autre sourire à joachim avant de se diriger vers l’un des écrans et de l’inviter à la suivre. « bref. je disais, quelque chose d’autre à ajouter pour affiner la recherche ? dans tous les cas, il faudra consulter plusieurs sources. c’est fou ce que les auteurs médiévaux sont subjectifs. » elle se frappe le front du plat de la main, dégoûtée de ne penser à sa dernière idée que maintenant. « et puis tant qu’à faire, je vais étendre les sources aux archives de l’ordre. possible qu’on ait déjà eu affaire à ce démon-là, quel qu’il soit. » avec des siècles d’histoire sous la ceinture, c’est presque plus logique de se demander ce qui ne fait pas partie de leurs collections.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 31/10/2016
Messages : 417
Louis d'or : 184
pretty face : Douglas Booth
julius caesar : Dreamy (vava)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t393-joachim-valentin-gates-
Templiers

Sujet: Re: Sometimes, we just need to talk to someone and everything is okay ft. Zahreen Sunder Sam 27 Mai - 16:13 ()
Sometimes, we just need to talk to someone and everything is okay
the desi girl and the artist

La suivant, Joachim pâlit un peu. La recherche n'allait pas être aisée, malheureusement pour lui. Déjà, il avait envie de prendre ses jambes à son cou. Mais, il ne fallait pas fuir. Il fallait rester là et suivre les indications de la bibliothécaire. Le brun secoua un peu la tête et se pencha vers l'écran qui semblait marcher plutôt bien et grimaça.

- Comment ça se fait que le tien marche ? Je croyais qu'on avait plus de courant…

Il avait essayé les ordinateurs dans les autres salles du QG mais ces derniers avaient simplement été débranchés par les informaticiens, sous prétexte qu'ils ne fonctionnaient plus. S'étaient-ils moqués des autres en leur faisant croire quelque chose de faux ? Il faudrait demander à Hayden. Enfin, s'ils réussissaient à se parler, ce qui relèverait du miracle. Joachim se redressa un peu, se tritura nerveusement les mains. L'ambiance pesante de l'endroit le mettait vraiment très mal à l'aise.

- Et ça sert à rien de fouiller dans mon ordre de mission. C'est une recherche à part….juste de la curiosité...tu as quoi sur Baphomet ?

Baphomet. Grand démon extrèmement connu de quiconque s'intéressait un minimum à la démonologie. Et le fait était que le templier avait depuis peu entendu dire que l'Ordre avait un passé avec ce démon. De quoi attiser la curiosité du jeune homme, en effet. L'idée que des templiers aient pu, par le passé, faire appel à un démon supérieur, voir carrément le vénérer… L'infirmier commençait déjà à imaginer pleins d'histoires plus ou moins sordides, de pactes démoniaque en tous genres. Toutefois, un problème demeurait : Zahreen se demanderait surement pourquoi son ami voulait avoir des informations sur Baphomet. On ne cherchait pas dans les archives de l'Ordre comme ça, juste pour le fun. Et elle était intelligente et cultivée. Elle avait du, elle aussi, entendre parler du lien entre le démon et les templiers. En espérant qu'elle ne se mette pas des bétises en tête et qu'elle ne croit pas que le jeune homme voulait invoquer un démon. Enfin, en tout cas, pas pour le moment… Joachim s'était toujours demandé ce que ça faisait d'invoquer un démon, de faire un pacte. Mais jusque là, il n'avait bien sûr jamais franchi le cap. Attrapant une chaise, il se décida finalement à s'asseoir à ses côtés. Ca serait plus confortable ainsi.

- Mais juste avant qu'on commence...promets moi que je vais pas devoir fouiller dans des bouquins de 2000 pages…
- a game of shadows, shall we play ?  -


@Zahreen Sunder
Désolé pour l'immense retard keur

_________________



Love
and i feel it running through my veins. and i need that fire just to know that i'm awake
Revenir en haut Aller en bas
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Sometimes, we just need to talk to someone and everything is okay ft. Zahreen Sunder Mer 5 Juil - 22:37 ()
sometimes we just need to talk to someone and everything is okay
ft. joachim v. gates.
elle fait la grimace, za, passe une main dans ses cheveux. « techniquement, on n'en a plus. je fonctionne sur générateur à dynamo, là, c'est pour ça qu'on n'a pas vraiment de temps à perdre. » elle surveille la batterie d'un œil inquiet. les ressources sont communes - après tout, il faut que l'ordre continue à tourner, rupture de courant ou pas -, et c'est à ceux qui l'utilisent de se réguler eux-mêmes. « je l'éteindrai dès qu'on aura vu ce qu'il y a à voir, » poursuit-elle. encore une ressource à ne pas gaspiller, en attendant que le courant revienne dans la capitale.

son regard s'éclaire à la mention de baphomet. pas une réaction qu'on attendrait de tout le monde, mais le démon est un sujet facile, qui ne lui demande pas de chercher dans les registres les plus obscurs pour trouver ne serait-ce qu'une mention de lui. ses doigts volent sur le clavier, et l'écran s'illumine avec une multitude de résultats. elle répond en lisant, à la recherche d'un détail que sa mémoire d'ordinaire infaillible aurait jugé assez peu important pour l'oblitérer. « bien sûr que non. le principe d'avoir tout numérisé est justement de ne pas inhaler quelques kilos de poussière à chaque fois qu'on a besoin d'informations. » un soupir frustré. bien sûr, la panne de courant complique tout, mais elle peut s'en tirer en faisant de la situation un défi comme un autre. « sa version moderne - et quand je dis moderne, je veux dire du dix-neuvième siècle - le décrit comme un démon androgyne à tête de bouc, à cause de la proximité avec la représentation populaire de lucifer, mais dans notre cas ça ne sert pas à grand-chose. même si, personnellement, je pense qu'il pourrait juste s'agir d'une représentation déformée de cernunnos. passons. on le relie également au grand oeuvre des alchimistes — tu sais, la fameuse transformation du plomb en or? la transformation a également une dimension symbolique, comme l'impact des lumières au dix-huitième siècle, mais là encore, on se perd. donc le désigner en tant que démon est...un peu rapide, si tu veux mon avis. il est possible qu'il n'ait que peu voir pas de liens avec les démons, et plutôt avec un concept particulier. ce qui me mène à son lien avec l'ordre. »

elle ne s'est jamais spécialisée dans l'histoire des templiers, mais cette occurrence en particulier l'a trop intéressée pour qu'elle s'en détourne. « le lier au mal est plutôt facile, étant donné sa laideur, mais comme le satanisme n'est pas l'adoration du démon, baphomet n'est pas forcément une force négative. avec certains codes, on pourrait même dire qu'il représente la sagesse, ou encore une entité naturelle, un peu comme pan. l'église catholique a toujours fait des connexions assez vite, ça se voit historiquement. » pas la peine de prouver qu'elle n'est absolument pas chrétienne. « des statues de baphomet étaient impliquées dans des rituels de l'ordre au moyen-âge. une sorte d'adoration, si tu veux, avec des rites visant à guérir les maladies et généralement porter chance. quoi qu'il en soit, il a été utilisé contre l'ordre pendant les procès des templiers, et on l'associe encore aux franc-maçons. autant dire qu'il est en voie de devenir une bonne vieille légende urbaine. » elle met l'ordinateur en veille, se tournant de nouveau vers joachim. « c'est ce qui est généralement connu et accepté à son sujet. à partir de là, chacun donne son interprétation, ajoute son grain de sel, et on n'est plus sûr de rien. même les templiers ont nié son existence, pour certains. » zahreen fronce les sourcils. « pourquoi le soudain intérêt, cela dit? tu sais que j'encourage la curiosité, » un sourire joue aux coins de ses lèvres l'espace d'un instant, « mais on me demande rarement quelque chose en dehors d'un cadre de mission. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Sometimes, we just need to talk to someone and everything is okay ft. Zahreen Sunder ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Sometimes, we just need to talk to someone and everything is okay ft. Zahreen Sunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)
Static palms
melt your vibe
always on the hunt

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Premier arrondissement :: Le louvre :: Le musée du Louvre :: Mona Lisa :: QG des templiers