boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 nothing else left (kaïs)
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kaïs Osmane
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 18:34 ()
Kaïs Osmane
You told me not to be like anybody else
that's my name Osmane, le nom d'un père détesté, l'opposé du fils, une haine en quelques lettres. Un blason répugné qui lui a pourtant souvent servi, il inspire la richesse, l'influence - quoi que maintenant moins présente - l'ambition et les affaires. Un patronyme qu'il a souvent caché et n'a révélé que lorsque l'utilité s'offrait en contre partie.
They call me Kaïs, la fierté. Un prénom lourd de sens ou simplement un son court qui plaisait à sa mère.
laughter lines trente-cinq ans, les années passent et la maturité ne s'y accroche pas toujours.
moneymaker présentateur du  journal télévisé de la chaîne Believe, participant malgré lui à la propagande des démons. Un travail qui lui apporte un semblant d'équilibre, un ordre à préserver. Une passion pour le journalisme et la satisfaction de l'ego face à la caméra.
heart like that célibataire, cœur libre, tête ailleurs. Un peu joueur, rarement fleur bleue. Les liens affectifs oui, l'engagement pas vraiment.
Sex on fire seules les courbes féminines attirent ses yeux et sa pleine attention.
Blood lines mère décédée - trop tôt - depuis trente-quatre ans, père ignoré depuis la majorité, demi sœur disparue et revenue. Sa famille se résume à Alexia.
society enfant bourge qui n'a jamais voulu profiter des richesses du père absent. Et maintenant la situation du compte en banque est confortable, pas de quoi se vanter, mais suffisamment pour ne se priver de rien et s'offrir quelques excès. Adepte du "après l'effort, le réconfort".
home address un appartement au seizième arrondissement, bien meublé, à peine décoré, un peu grand pour une seule personne. Un logement aux rideaux toujours tirés et aux volets souvent baissés.
theme song surrender (iamx)
blame (bastille)
baltimore's fireflies (woodkid) 
Insidiously
I'll walk through fire to save my life
Un paradoxe. Il file droit professionnellement, aucun écart de conduite, aucune parole de travers prononcée à l'écran, une marche à suivre parfaitement appliquée. Le parfait présentateur endoctriné, l’impeccable orateur, un employé presque modèle. Et pourtant, en dehors du plateau, l'équilibre de sa vie est bancal. Un quotidien rythmé par un désordre à peine mesuré et très bien dissimulé. Il suit la tendance qu'il présente à la caméra, convaincu qu'il ne s'agit que la suite logique du passé. Un fils défiant depuis sa jeunesse les règles mollement imposées par un père à moitié absent. Un fils n'hésitant pas à devenir le contraire des espérances paternelles. Le vol, la casse, l'alcool, la drogue, les paris, les bagarres, jamais de barrière pour les excès. D'abord pour prouver qu'on ne peut le contrôler et lui imposer quoi que ce soit, désormais des habitudes bien ancrées. Il suit pourtant les plans des démons, une inconscience qu'il n'est pas prêt de relever. Pas vraiment curieux de ce qui se passe autour de lui, la seule chose qui importe c'est le retour d'Alexia. La demi sœur, la choyée, son essentiel. Elle est là. Entière, saine et sauve. Rien d'autre n'a d'intérêt à ses yeux, sa présence à Paris lui suffit. Alors il poursuit sa vie comme si son absence n'était qu'un vieux cauchemar de gosse, que les agitations autour n'ont pas véritablement de sens. Il participe pourtant, malgré lui, a une propagande d'un camp. Il se range inconsciemment, par facilité, et certainement aussi par stupidité. Ignorant et adhérant, droit et bordélique, un paradoxe à lui seul. Un brin asocial, au premier abord, on pourrait le croire presque vide d'émotions. Une demie vérité. Il suffit de le pousser ou de le brusquer un peu pour réveiller la tempête coincée dans le ventre. Un complexe qui cache un manque de confiance en soi, conséquence d'une situation familiale compliquée. Parfois maladroit dans ses paroles, plutôt vulgaire, il manque de tact et ne s'en soucie pas vraiment. On ne lui a jamais appris à faire autrement. Oh non parfait autodidacte dans ce domaine, il n'a jamais retenue un merde pour la femme qui a osé remplacé sa mère ou n'importe qui en travers de son chemin. Il se laisse volontiers charmer, peut jouer l'idiot, endosser n'importe quel rôle, s'il y trouve son propre intérêt derrière. Un vieil adolescent, un gosse qui peut piquer des crises, des colères et des caprices et faire passer ça pour un semblant de virilité.

Kaïs c'est ce mec en costard, maquillé, tiré à quatre épingles devant les caméras. Bonne présentation, sourire sincère, diction impeccable. Sérieux et passionné, il est le parfait stéréotype d'un présentateur du journal sur une grande chaîne télévisé. Et c'est aussi ce mec en sweat capuche dans les rues, parfois négligé, discret et froid. L'air sombre collé au visage, la démarche nonchalante. Menant presque un double jeu, oubliant le Kaïs présentateur, oubliant les sourires et les convenances. Il est différent, presque méconnaissable.
can't break the chain
repeat and get up again
caractère impulsif, cynique, vulgaire, bordélique, indocile, docile, franc, négligeant, insouciant, intrépide, ferme, obstiné baratineur, grognon, travailleur, sarcastique, insolent, provocateur, secret, lunatique, distant, égoïste, paradoxal.
anecdotes sa mère est morte d'une rupture d'anévrisme lorsqu'il n'était age que d'un an, le laissant aux griffes d'un père maladroit et d'une nounou engagée rapidement avant de trouver une autre femme à épouser. ; il n'a pas toujours apprécié Alexia, elle était d'abord ce bébé insupportable chialant toutes les heures pour prouver qu'elle existe, qu'elle est bien là, la seconde enfant, la vraiment désirée, cette inestimable petite fille venue faire de l'ombre au pauvre raté issu du premier mariage. Une enfant mieux, sa version améliorée des gênes Osmane. Ce visage insupportable aux traits d'un père haït et d'une remplaçante d'un amour mort né. ; la tendance s'est renversée brusquement une nuit où la petite devenue adolescente a voulu sortir un soir et où il a vu là, la belle occasion pour faire chier la belle-mère agaçante venue squatter le lit de son père. ; il a ensuite était protecteur, trop. Cassant quelques nez pour les yeux de la belle, hantant ceux et celles ayant simplement penser à lui briser le cœur. À la limite possessif, mais jamais étouffant à l'image de la harpie servant de substitue à sa mère. ; sa famille se résume à Alexia, il a coupé les ponts avec le reste des Osmane dès sa majorité. Et la famille de sa mère lui a très bien fait comprendre qu'ils ne voulaient plus avoir à faire avec un Osmane. Ses grands parents maternels accusent son père d'avoir été un époux négligeant, d'être le responsable de la mort de leur fille et ont claqué la porte au nez de Kaïs lorsqu'il a essayé de renouer contact. ; des chiffres romains ornent son poignet gauche depuis le grand départ : la date de naissance d'Alexia encadrée de deux ailes d'ange. Un tatouage délicat, discret, témoin de la fatalité auquel il pensait être confronté. ; il ne sait pas nager, aucun parent n'a pris la peine de lui apprendre et il a toujours refusé de rentrer dans l'eau à l'école, au collège, au lycée ou n'importe où / n'importe quand de toute sa vie. ; après des études de journalisme, un talent d'orateur et beaucoup de forcing, il a d'abord travaillé dans l'ombre des chaînes de télévision avant de passer devant la caméra. ; loquace à l'écran, il l'est moins dans la vie de tous les jours, sauf dans ses moments de baritinage intense où il peut vomir un flot de paroles incontrôlées. Mais il reste le plus souvent muet et pas très enclin à ouvrir une discussion. ; à cause de certains de ses excès, il passe souvent ses nuits aux urgences. ; malgré ses imprudences et sa vie déséquilibrée, il est toujours impeccable sur le plateau du journal. ; au début de sa vie d'adulte, il a tourné une publicité pour une marque française de fromage. ; il déteste le fromage. ;  comme tout bon parisien qui se respecte son petit déjeuner est composé de café et de cigarette. ; grâce à ses études, il parle l'anglais couramment. Il peut également tenir une conversation simple en espagnol et en russe, conséquences de phrases paternelles rabâchées telles que « tu es un bon à rien » ou un simple « idiot » balancé entre deux coups de vent. Un moyen de prouver le contraire et d'emmerder un père sans non plus devoir inventer une quelconque machine révolutionnaire. ; vers ses treize ans, il est allé voir un escroc magicien vaudou avec son argent de poche. Persuadé qu'il pourrait ainsi se débarrasser de sa belle-mère ou au moins de foutre le feu à sa garde robe. ; il est parfois ridiculement superstitieux, et même s'il y croit sans y croire, on ne le verra jamais passer sous une échelle ou caresser un chat noir. ; il se rase très souvent, déjà pour son métier, mais surtout depuis qu'on l'a confondu avec son père lorsqu'il portait la barbe de trois jours. ; enfant terrible, adolescent odieux, adulte rangé et désordonné à la fois, il aime se dire que son père n'a eu aucune influence sur lui, préférant ignorer une grande partie des décisions prises uniquement pour faire l'exact opposé des souhaits de son père.
not comin' home
you're not coming home
Pouvoir il peut lever un voile devant les yeux de sa victime pour l'aveugler, lui donnant qu'une vision blanche, éclatante, brouillée des alentours. Un pouvoir limité dans le temps, la proximité, et par l'énergie et la concentration demandées. Une limite qu'il n'a jamais atteinte ou tenter de repousser puisqu'il n'a pas conscience de ce pouvoir. Il commence à peine à se douter que quelque chose cloche chez lui, il peine à réaliser ce qu'il est capable de faire. Pour lui ce ne sont que des hallucinations d'un mec bourré, d'un gars qui s'ennuie lorsqu'il est sobre. Il accuse les tarés et leurs théories folles de l'influencer, et blâme son imagination de déborder. Il pense à la fatigue aussi qui accompagne étrangement ses moments d'égarement. Parce que ça ne peut pas être autrement. La magie n'existe pas. Il n'est pas fou. Alors il s'enveloppe dans le déni et oublie les cris apeurés des rares personnes à avoir subi l'aveuglement quelques secondes. Ce sont eux les fous. Pas lui. Surtout pas lui.
What you know Une rafle. C'est tout. Ni moins, ni plus. Sa sœur a disparue, puis est revenue, comme beaucoup d'autres dont l'existence lui importe peu. Il ne s'imagine pas le comment et le pourquoi du grand départ, le désespoir ne lui ayant jamais permis d'établir d’hypothèses. Et le soulagement de retrouver sa sœur l'ayant complètement écarté de cette histoire qu'il préfère oublier. Un mauvais souvenir, un cauchemar à peine réel, il n'y a plus de problème, alors pourquoi s'en créer d'autres en imaginant des scénarios fantasques et malsains ?
Let's play Il se fout pas mal de ce qui s'est passé ou de ce qui se passe encore. Il y a eu une rafle mais les détails ne l'intéressent pas. Naïf, centré sur lui même et sa demi sœur, il pense que le pire est passé et qu'il n'y a plus de quoi s'attarder sur le sujet. Jamais curieux, intrigué, révolté, il laisse le soin aux autres fous de s'occuper de tout ça. Parce que c'est une histoire de fous, ça, il en est certain. Et il ne s'inclue pas dans le groupe des complotistes, de ceux qui voient le mal partout ou des cinglés persuadés qu'il y a une explication à tout ça. Les œillères sont attachées solidement devant ses yeux.
Pour toi, les démons et les anges, fiction ou réalité ? Évidemment que ces conneries n'existent pas. Pas plus que les fées ou les lutins. Il a trop les pieds sur terre pour imaginer quelque chose d'aussi fantaisiste issue de livres d'histoire, de bouquins sacrés ou de conte pour enfants. Il entend parfois chuchoter ces histoires surréalistes mais il n'y prête aucune intention. Cette théorie ou une autre, peu importe, il ne se penchera pas plus sur le sujet. Même si inclure de la magie et des paillettes ne fait que confirmer sa vision d'une réunion de tarés autour d'un mystère qui devrait rester mystérieux justement.
Les templiers, c'est un mythe, pas vrai ?   Il ne connaît pas plus ce sujet que le reste. Pour lui les templiers sont ces espèces d'hommes mi-banquiers mi-chevaliers blancs se pavanant avec une croix rouge sur le torse au nom du pape – ou quelque chose dans ce style là - avant de fuir en Suisse. Enfin plus ou moins. Un truc d'histoire plutôt connu même si les détails lui échappent. Encore un truc qui ne l'intéresse pas, et avec lequel il ne veut pas perdre son temps.
Et les révolutionnaires, t'en penses quoi ? Des fous, des révoltés pour rien, une bande d'abrutis jamais contents. Il peut comprendre la colère et la frustration dans ses bons jours, mais ils restent, à ses yeux, des adolescents brouillons en plein caprice. Mieux encore, il pense que sa stratégie est meilleure que la leur : absolument rien faire, rien demander et laisser le gouvernement tranquille.
Le nouveau maire, tu lui fais confiance ?   Que ce soit lui, celui d'avant ou un autre politique, la confiance est nulle quoi qu'il arrive. Il ne se berce pas d'illusion, il parle assez de politique dans son journal télévisé pour savoir que personne ne fera le job assez bien une fois élu. Alors oui, il n'est pas totalement noyé sous l'inconscience, la disparition du prédécesseur est étrange, évidemment. Tout comme celle de sa sœur et des autres. Mais en quoi ça le concerne maintenant que tout est plus au moins retourné dans l'ordre – enfin maintenant que Alexia est de nouveau à Paris - ?
They left Alexia, la demi sœur, le soleil autour duquel il gravite depuis presque le début de sa vie, un jour disparue en même temps que les autres. Un vide créé dans un quotidien déjà bien trop bancal, un cœur déchiré tuant toutes les ambitions écloses plus tôt. Un essentiel qui lui a manqué, un équilibre perdu qui l'a fait sombrer. Une demi vie, des gestes mécaniques et un désespoir encombrant. Le monde a continué de tourner, alors il a tourné avec. Un figurant, pas plus. Jamais plus sans elle.
where did they go ? Il n'avait pas l'énergie pour participer à quoi que ce soit. Imaginant le pire, une rafle, quelque chose que des émeutes et des protestations ne peuvent pas résoudre. Persuadé de ne jamais revoir un jour sa sœur, désespéré, empêtré dans un deuil trop soudain, il a continué sa vie sans couleur, sans envie, laissant les autres gérer le phénomène de différentes façons. Impuissant, frustré oui, mais surtout inconsolable. Et la surprise salvatrice lors du grand retour ne peut être décrite dans les détails. La joie, le soulagement sont trop grands et trop beaux pour être qualifiés en quelques mots. Oubliant le quotidien sombre et morne depuis le grand départ, il a mis aux oubliettes sa léthargie persistante. Alexia est entière, sauve, de retour et vivante. Rien d'autre ne compte, rien ne le rend curieux. La savoir à Paris est suffisant. Leur monde peut continuer à tourner.
you're not coming home
The real star
a star is born
pseudo spf.
âge vingt trois ans.
Comment as-tu trouvé le forum ? bazzart
Qu'en penses-tu ? grande fan dans l'ombre des designs de Beylin depuis quelques années déjà, je ne suis pas déçue du tout du tout de l'aspect de gos :well: et le contexte est juste merveilleusement travaillé, bravo  wo
Feat. rami malek.
crédits tumblr  (a)
what else ? AMEN  aya


Dernière édition par Kaïs Osmane le Lun 13 Fév - 19:14, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 18:35 ()
pas d'histoire finalement


Dernière édition par Kaïs Osmane le Lun 13 Fév - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t679-rose-a-leblanc-aphrodit
homecoming : 13/11/2016
Messages : 760
pretty face : Sophie Turner
julius caesar : lotusgraphics
legends never die : Déesse de l'amour, de la sexualité, de la fécondité et de la beauté.
the mighty bush : En plus des pouvoirs classiques des Dieux, Aphrodite possède deux dons spécifiques à sa nature. Tout d’abord, elle possède le don de séduction instantanée. Elle est capable de séduire n’importe qui d’un claquement de doigt. De plus, elle possède le don de contrôle des sentiments. Ce pouvoir lui permet de contrôler les sentiments de n’importe qui. Elle peut donc faire éprouver du bonheur à quelqu’un mais également de la colère ou de la rage. Il existe tellement de sentiments qu’il est impossible d’énumérer tout ce qu’elle peut contrôler. Enfin, elle possède le pouvoir de baiser mortel. Au simple contact de ses lèvres, elle est capable de contrôler, d'affaiblir ou de tuer quelqu'un si le contact est prolongé.
Allegeance : Les Dieux n'ont pas forcément confiance en Aphrodite car elle peut être capricieuse et déterminée. Elle travaille cependant avec les anges pour lutter contre les démons.
these streets : Aphrodite connait tout les détails du Grand Retour et du Grand Départ
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 18:36 ()
Bienvenue parmi nous! aya
Cette fiche est trop vide! J'ai hâte de découvrir ton personnage! aya

_________________

 
Love is powerful. It can bring the gods to their knees.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 18:52 ()
CET AVATAR please babe please babe
Bienvenue parmi nous, j'ai tellement hâte d'en savoir plus
Si tu as la moindre question, n'hésites pas a contacter un membre du staff
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 19:05 ()
Rami :well: Bienvenue parmi nous avec ton charmant humain! please babe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 19:14 ()
merci vous trois :cutipie2:

désolée pour la fiche vide, ça arrive holyshit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 19:24 ()
Bienvenue sur GoS!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5679-two-black-eyes-from-loving-to http://www.gameofshadows.org/t5716-jasper-deslauriers-demons#148916
homecoming : 18/12/2016
Messages : 670
pretty face : matt daddario
julius caesar : faust
legends never die : Commandant de la peur. Le prince de la terreur a gravi les échelons un à un, détrônant les empereurs. On a rarement vu un commandant si jeune, on a rarement vu une telle soif de pouvoir dans des yeux aussi noirs. Anarazel, c'est le prince de la peur, c'est l'écho des cauchemars et les cris qui partent en fumée. Anarazel, l'insolence au coin des lèvres et le calme glaçant d'un orage déchaîné.
the mighty bush : hallucinations caucheardesques . les peurs ne l'amusent que lorsqu'elles sont coincées dans l'esprit de ses victimes et, Anarazel, il peut provoquer les mirages les plus troublants. Toutefois, la fabrique de ces hallucinations demandent beaucoup d'énergie au jeune commandant qui a parfois du mal à les faire durer.
pyrokinésie . c'est le premier pouvoir dont on l'a doté, celui qu'il contrôle le mieux et celui auquel il ne renoncera jamais.
weapon : baton de moise dérobé à l'ancien commandant de la peur qui est désormais son sbire, ce bâton, lorsqu'il est utilisé, permet de répandre les ténèbres.
Allegeance : Loyal envers lui même avant tout, l'arriviste se dévouera toujours au plus offrant.
these streets : Il ne sait pas grand chose et, à vrai dire, il n'en a pas grand chose à foutre. Quand on lui a rapporté que les dieux étaient, eux aussi, descendus sur terre, sa seule réponse a été "Et alors ?".
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
admin du dimanche

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 19:48 ()
Rami Malek aduhezhfiuezhfz aya aya aya aya aya bave bave bave bave Dommage que ta fiche soit si vide ptdr ptdr Hâte d'en savoir plus globul Bienvenuuuue globul

_________________
paint it BLACK
no colors anymore, I want them to turn black
you've got two black eyes from loving too hard and a black car that matches your blackest soul I wouldn't change it.

autres comptes : matt d. lefèvre & eponine de stahl & leo g. sorel & roman d. gariel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 19:56 ()
Oh j'adore cet acteur bienvenue sur le fo :hug:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 20:30 ()
ces choix quoi bave

Bienvenue parmi nous globul


Dernière édition par Charlotte S. Lane le Mar 7 Fév - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5674-jade-hit-until-it-breaks
homecoming : 29/10/2016
Messages : 5671
pretty face : alicia vikander
julius caesar : av : dandelion
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
ange en carton

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 20:32 ()
Rami aya :well: bave :hearteyes:
Bienvenue sur GoS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 20:35 ()
merci tout le monde :cutipie2:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 21:00 ()
Oh my, Rami :pray: :hearteyes: rainbow :hearteyes2: j'avais hâte qu'il soit joué ici. Il a tout, le charisme et le talent.  :prettyplease:
Que de gifs de Mr Robot en plus.
(je plussoie mes vdds, c'est trop vide, j'ai bien trop envie de le connaitre ce personnage. )


Dernière édition par Alyx Valentine le Mar 7 Fév - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 21:05 ()
on est d'accord il a un talent de fou aya :well:

la fiche avance doucement, mais elle avance promis :prettyplease:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 21:53 ()
Ehhhh bienvenue à toi !!! coeur Rami est fabuleux, et ta fiche me donne tellement envie de lire ! J'en suis impatiente :cutipie2:

Quand nous serons validés que dirais-tu d'un petit lien ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t232-fantine-flying-like-a-c
homecoming : 01/03/2015
Messages : 6169
pretty face : Emma Stone
julius caesar : (c) beylin alias matty des bwas la queen du game
these streets : Elle ne connaît rien de la vérité. Elle sait seulement que quelque chose n'est pas clair, c'est pour ça qu'elle fait partie des révolutionnaires.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 22:31 ()
RAMI. FUCKING. MALEK aya aya aya tu me vends du rêve là globul bienvenue sur le forum, hâte d'en découvrir plus aya

_________________

autres comptes : juliette a. lefèvre & h. lewis dubois & bass a. renoir & héra c. swango



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 22:34 ()
avec plaisir pour le lien Lana :cutipie2:
& merci pour le compliment globul

merci Fantine, quand tu veux pour un peu plus de rêve huhu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 22:46 ()
Bienvenue parmi nous aya J'ai hâte de découvrir d'avantage sur ce personnage, et surtout le lien que vous nous réservez avec Alexia globul
Bon courage pour la suite de cette fiche yeah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 23:04 ()
bienvenue :cutipie2:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mar 7 Fév - 23:29 ()
Bienvenue sur GoS, Abel ! J'ai hâte d'en apprendre davantage aussi. wo Courage pour la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
homecoming : 29/10/2016
Messages : 14264
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : kane. + Garance + Tumblr
the mighty bush : Hypermnésie : Elle se souvient de tout, et cela lui sert pour se souvenir des patients, et tisser des liens avec tout le monde
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Humains

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mer 8 Fév - 1:41 ()
Bienvenue dans le coin aya

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mer 8 Fév - 7:16 ()
Toi, tu as besoin d'un câlin.
love ballon
(ça, c'est parce que j'ai lu le début de ta fiche)

Ensuite :

BIENVENUE What a Face
Comme tous les autres, blabla excellent choix d'avatar, blabla mon coeur est empli de joie, tout ça tout ça inluv aya aya aya aya aya aya
Et je réserve un lien (si, si)

Bon courage pour ta fiche! Et à très vite globul
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mer 8 Fév - 7:23 ()
merci les filles :cutipie2:

& Callista, viens me papouiller quand tu veux huhu et je t'attends après la validation pour le lien aya
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mer 8 Fév - 9:38 ()
rami + le dénut de ta fiche = :well:
bienvenue par ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) Mer 8 Fév - 16:25 ()
le pseudo + rami t'envoie déjà tellement du lourd :well:
bienvenue hâte de voir le perso coeur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: nothing else left (kaïs) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
nothing else left (kaïs)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 03. This is the way you left me
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» RMT pashmilla don't left me down (console)
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me
» Guide pour étoffer votre rôle-play
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows ::  These nights will never die :: les présentations :: validées