boom bitch
Après un long dimanche, mais pas de fiançailles, nous voilà de retour !
Pour tout savoir sur les nouveautés de la version, c'est par .
dying to be born again
L'intrigue est de retour, pour vous jouer de mauvais tours... ou pas.
Dans tous les cas, c'est par .
paris versus the apocalypse
Quoi de mieux pour lutter contre l'apocalypse qu'un apéro ?
Pour vous inscrire à l'event, c'est par là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 On the road (Lana)
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
the last young renegades
homecoming : 23/01/2017
Messages : 1370
Louis d'or : 1817
pretty face : Charlie Hunnam
julius caesar : Ironshy (ava) Poki (collage + icon) Frimelda (sign)
the mighty bush : TECHNOPATHIE ↯ Capacité de manipuler l'électronique et les technologies sans avoir à les toucher, ce qui permet de désactiver très facilement les systèmes d'alarmes ou de pénétrer dans un système sans mot de passe.
Allegeance : Son allégeance est définitivement pour les Templiers, et ce, malgré le fait qu'il puisse pester contre les ordres h24.
these streets : Il sait que les démons aiment faire griller des merguez et des gens dans les apparts huppés du VIIIème arrondissement. Il sait que les Anges sont pas tous très nets et que les révolutionnaires lui casse bien les miquettes à casser des monuments.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1554-alexis-h-darmaillac-et
Templiers

Sujet: On the road (Lana) Dim 12 Fév - 21:29 ()
We're not in Kansas anymore...
and the world has changed.


Les missions se suivaient mais ne se ressemblaient pas. Elles étaient généralement méticuleusement planifiées. Zahreen était experte dans la science des détails et considérait avec soin les destinations et actions à commettre. En tant que soldat de l’Ordre, Alexis se faisait un plaisir -généralement- de contester toutes missions, non par désir de rébellion mais par intérêt. C’était une façon comme une autre de vérifier que la mission était bulletproof et qu’il ne s’embarquait pas dans quoique ce soit de mal calibré. Le danger était certes un sacerdoce chez les Templiers mais Alexis n’avait pas l’habitude de négligences. On pouvait mettre le feu à un moteur mais pas parce qu’on avait « oublié » une clope sur le bord.

Il était rare que l’on voit le blond en compagnie d’anges, c’était plutôt, dans ce cas précis, le lot des exorcistes. Alexis péchait bien trop en latin, et ce malgré les directives de Mabel, pour procéder à cet aspect des templiers. Il voyait l’intérêt immédiat qui était de renvoyer les démons dans leur demeure très très chaude, mais il était globalement plus apte à réparer et non à détruire et bénéficiait donc, au vu de son génie en mécanique, de ne pas avoir à se battre mano à mano (ou d’âmes à âmes plutôt) avec l’engeance démoniaque qui peuplait Paris. Il avait été surpris en rejoignant un terrain d’apercevoir le corps de la brunette habité par l’ange Uriel. Il avait juste à s’assurer que l’extraction de la personne se passe sans encombre, faisant chauffer discrètement le moteur à l’extérieur du building désaffecté mais tablait plus sur Nina ou Tatiana, des membres de l’Ordre à qui il prêtait bien plus souvent main forte et qui n’avaient jamais froid aux yeux.

Son regard surpris coula sur Lana qui s’était engouffré dans la place du passager près de lui. Ce n’était pas le moment de poser des questions et encore moins de perdre du temps. Il embraya sur la seconde et son pied pressa la pédale d’accélération. Les rues de Paris n’avaient plus aucun secret pour lui et c’est sans encombre qu’il fit voguer le véhicule dont la plaque serait changée deux trois fois dans la semaine sur les pavés de la capitale.

Alexis ne posa aucune question. Les missions restaient secrètes et à discrétion : moins on en savait, moins on était apte à divulguer. Lana était un de ses anges qui comprenait fatalement ce genre de considération guerrière. Il avait fallu réviser ses théories sur les anges quand on avait compris leurs présences sur terre : ils étaient une armée, avec une hiérarchie, des codes, des attributs particuliers. La chose avait été pour le moins perturbante et le blond coula un nouveau regard sur le rétro central. Pas de casse. « R.A.S ? » demanda t’il par habitude avant de tourner réellement son visage vers elle tandis que le feu rouge brillait sur le trottoir. « J’ai pour directive de ne pas rentrer au QG immédiatement. Le temps de vérifier que le chemin est parfaitement clair. » Le travail de l’équipe high-tech tout ça, pas le sien. Lui avait une mallette pleine de clés à molettes et de fils électriques dans son coffre. « On va juste rouler un petit moment. » Il se rendit compte que quelque chose manquait. Si un templier était obligé de connaitre les noms et aspects des anges travaillant à leurs côtés, le contraire était sans doute moins vrai. Il n’appréciait qu’avec parcimonie la présence de créatures fantastiques autour de lui. Bien sûr, les corps faisaient qu’on oubliait. Elle avait l’aspect d’une humaine mais ça ne changeait rien en réalité.  « Alexis. » se présenta-t-il avec une économie de mots planté dans un sourire léger.

La voiture ronronna avant de s’élancer à nouveau sur l’asphalte.


- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________


There's no way to bullshit your way into looking good on a mechanical repair job, except with someone who doesn't know what you're doing.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: On the road (Lana) Mar 14 Fév - 10:27 ()


Me revoilà partie dans une autre mission, cela devenait une habitude mais restait tout de même de grande importance, je travaillais souvent avec les templiers mais je dois avouer qu'aller sur le terrain n'était pas forcément ma spécialité, j'étais souvent demandée pour mes conseils et mes idées, mais très peu pour agir, j'avais moi même demandée à ne pas y être envoyée, mais il fallait que je le fasse, il en était de mon devoir que de le faire.. ainsi je rejoignais un templier, je n'avais pas eu de nom, juste un lieu, nous ne devions pas faire quelque chose d'énorme ceci dit, exorciser un démon était devenu un karaoké pour moi, des paroles encore des paroles, faire sortir cette pourriture du corps de cet être humain, ce qui m'incombait le plus c'était que tout se passe bien et ainsi que nous n'ayons pas le corps inerte de cet homme entre les bras.

J'attendais patiemment que l'on vienne me chercher, m'allumant d'un geste une cigarette que je portais aussi-tôt à ma bouche, profitant de quelques bouffées pour réfléchir à qui serait dans la voiture.. Ainsi je me distrayais faisant passer le temps même s'il ne s'agissait que de quelques minutes, soudainement une voiture s'arrêta à côté de moi, une vieille voiture, noir, bien entretenue, une assez belle caisse. Sans réfléchir j'ouvris la porte et m’asseye à la place du passager, jetant au passage ce qu'il restait de ma clope en dehors, je détournais mon visage pour découvrir qu'il s'agissait de toi, nous n'avions jamais vraiment eu l'occasion de faire des missions sur le terrain ensemble mais nous nous connaissions déjà, de vue certainement ? Je pouvais ressentir le fait que tu n'étais pas très enclin à être près d'un ange, mais avions nous le choix ? Nous regardions autour de nous pendant que le véhicule avançait, il fallait vérifier que l'endroit soit assez sûr, je ne savais que trop peu de quoi cet homme était capable, que savait-il faire de plus qu'un autre? j'en saurais certainement plus au cours de ce parcours, la mission étant assez simple nous aurions du temps à tuer.

Il se mit à parler, je répondis à sa question qu'il n'y avait rien à signaler, posant mon regard sur lui je détaillais ses mains posé sur le volant, il était très certainement manuel, elles parlaient d'elles-même, les marques présentent sur celles-ci pouvaient en raconter bien plus qu'il ne saurait lui même m'en dire. Je pouvais à nouveau sentir son regard se détourner vers moi, ce qu'il pensait restait cependant très trouble pour moi, je n'étais pas habituée à ne pas déterminer les pensés des autres, ou bien il ne pensait à rien ou je captais mal ce jour-là.. Le jeune homme, souriant, se présenta à moi sous le nom d'Alexis, et me fixait attendant une réponse de ma part, je n'étais pas du genre sauvage alors tout en souriant également je le regardait droit dans les yeux "Enchantée, appelle moi Lana.. alors Alexis, qu'est-ce que tu fais au sein des templiers? tu sais utiliser tes mains d'après ce que je vois, c'est assez utile en ce moment, avec la panne d’électricité je veux dire ! " sur ces mots dont la tournure fut assez gênante je détournais la tête vers la fenêtre et regardais à l'extérieur , le ciel se faisait sombre, grisâtre, un ciel que je n'aimais pas, comme si quelque chose de mauvais nous attendait..




.

AVENGEDINCHAINS




Dernière édition par Lana U. Segal le Mar 14 Mar - 19:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 23/01/2017
Messages : 1370
Louis d'or : 1817
pretty face : Charlie Hunnam
julius caesar : Ironshy (ava) Poki (collage + icon) Frimelda (sign)
the mighty bush : TECHNOPATHIE ↯ Capacité de manipuler l'électronique et les technologies sans avoir à les toucher, ce qui permet de désactiver très facilement les systèmes d'alarmes ou de pénétrer dans un système sans mot de passe.
Allegeance : Son allégeance est définitivement pour les Templiers, et ce, malgré le fait qu'il puisse pester contre les ordres h24.
these streets : Il sait que les démons aiment faire griller des merguez et des gens dans les apparts huppés du VIIIème arrondissement. Il sait que les Anges sont pas tous très nets et que les révolutionnaires lui casse bien les miquettes à casser des monuments.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1554-alexis-h-darmaillac-et
Templiers

Sujet: Re: On the road (Lana) Sam 18 Fév - 15:21 ()
We're not in Kansas anymore...
and the world has changed.


Lana -puisqu’elle se nommait ainsi- s’était installée avec grâce et entrain à la place du mort et le templier avait sans mot dire enclenché le moteur ronronnant pour s’éloigner du point de rendez-vous le plus rapidement possible. C’était toujours étrange la présence d’un ange à ses côtés. La foi inébranlable qui assiégeait Alexis depuis son enfance avait été mise à mal depuis près de deux ans. Des anges, des anges dans des corps de chair et de sang. D’ici il percevait le granulé de sa peau et la buée qui s’était échappée des lèvres sous le changement de température, l’odeur encore fraiche de la cigarette jetée sur le bitume. C’était dingue. Des anges, des démons, un folklore qu’il pensait être allégorique et qui s’avérait vrai. Deux ans et il ne s’y faisait toujours pas à ce secret. Des créatures ailées qui étaient tout aussi faillible, sujette parfois à des défauts perceptibles difficilement, certes, mais là, les choses prenaient un autre tournant tellement inattendue. Était-ce le contact humain ? Était-ce la lutte contre les démons qui laissaient des traces ? Après tout le second groupe était aussi composés d’anges même si déchus et jetés au bas des Cieux.

Ils avaient des pouvoirs aussi mais rien à voir avec ceux que certains humains avaient récoltés en dommage collatéral. Leurs maitrises étaient plus grandes, l’amplitude plus importante et c’était heureux. Jamais l’Ordre n’aurait pu prétendre espère renvoyer les démons au barbecue original sans l’aide des anges. "... alors Alexis, qu'est-ce que tu fais au sein des templiers? tu sais utiliser tes mains d'après ce que je vois, c'est assez utile en ce moment, avec la panne d’électricité je veux dire ! " Il jeta un coup d’œil sur ses mains, les doigts longs et la peau rêche, coupée à divers endroits. Il pinça les lèvres avant de tourner le volant, la paume droite s’arrondissant sur le levier de vitesse. Alexis était gaucher et pestait ad vitam aeternam sur le fait que le monde semblait fait pour les droitiers. « Je suis mécano. » Ça semblait dérisoire, surtout au sein des Templiers, n’est-ce pas ? Le blond n’en avait cure. Non, il n’était pas chef, non les plans ne s’étalaient pas devant lui et il n’était pas exorciseur mais on avait souvent besoin de lui et il était utile sur le terrain. « Le blackout ? Vous ne sauriez pas qui est derrière? Si vous ne savez pas... je veux dire… les anges quand même. » La voiture vibrait agréablement. Il aimait rouler pour rouler aussi n’avait-il pas trop fait la fine bouche ici.

Les anges n’avaient pas l’air de comprendre plus que ça ce qu’il en était du blackout en vérité. Certains avaient été dispatchés parmi les démons qui ne comprenaient pas plus apparemment (mais ils étaient si aptes à mentir ceux-là). Aucune idée. « Je sais que plusieurs équipes sont sur le coup mais… tu sais comment fonctionne l’Ordre maintenant. » Cette fois-ci il lui décocha un véritable sourire complice. Les Anges étaient terriblement férus de hiérarchie à vrai dire, il en avait été presque surpris. Ce n’était pas quelque chose qu’il avait sérieusement envisagé au catéchisme durant son enfance, ce désir de maintenir une forme pyramidale dans les rapports angéliques. Il aurait plutôt parié sur une harmonie basée sur l’égalité la plus parfaite. Il avait fallu tout revoir, les fondements d’une Foi mise à mal par certaines nouvelles donnes. L’Ordre ne devait plus être si étrange pour du coup les Anges, pas avec leurs systèmes de règles, de secrets et de serments. « Rien ne sort des murs du QG. Ils finiront par trouver la source. Apparemment le groupe de la Vox Populi est très agitée. Je ne peux pas spécialement les en blâmer. Personne n’a conscience de votre présence… c’est mieux évidemment. Imagine si le peuple savait : tu serais bonne pour recevoir 400 tonnes de demandes de miracle par jour…mais en attendant il y a tant de gens qui se posent des questions. » Les grands immeubles se firent plus imposants à l’approche de la banlieue et Alexis embraya sur des rues transversales, le GPS à l’effigie des Templiers donnant le reste des trajectoires. « Je comprends qu’ils soient blindés de questions même si ils foutent la merde au final. » Lana n’avait peut-être pas envie d’aller sur cette discussion et Alexis inspira lentement avant de passer ses doigts sur sa nuque paresseusement, l’affiche de campagne du Maire sur le côté droit du trottoir, à demi-caché par le feu-rouge. « Si je puis me permettre, qu’est-ce qui te plait le plus depuis que tu es ici ? »

- a game of shadows, shall we play ? -

_________________


There's no way to bullshit your way into looking good on a mechanical repair job, except with someone who doesn't know what you're doing.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: On the road (Lana) Jeu 23 Fév - 14:44 ()


 Je soupire en constatant que tu as raison malheureusement en ce qui concerne tout ce grabuge, tu es certainement plus aptes que moi à parler de l'ordre étant donner que malgré mon implication je ne suis pas vraiment au sein des templiers. Alexis, ce prénom je l'avais déjà entendu, pas souvent mais il m'était restée en tête, aller savoir pourquoi je bloque souvent sur des petites choses, mais ce prénom particulièrement. Il avait tout du mécanicien dont on peux rêver, il était assez grand, blondinet, avec une belle carrure, le genre d'homme à qui l'on confierait n'importe quoi juste pour avoir le plaisir de le revoir. Il avait l'air cependant tellement surpris de me voir d'aussi près, à croire que pour lui je n'étais pas réelle, ses yeux détaillés le moindre recoin de mon visage, enfin de celui de Lana. Lorsqu'il se met à évoquer le blackout je grimace, à vrai dire nous étions un peu tous dans le flou, nous avions bien évidemment nos idées personnelles mais nous ne pouvions affirmer quelque chose dont nous n'étions pas sûres d'en connaître la cause.


"Rien ne sort des murs du QG. Ils finiront par trouver la source. Apparemment le groupe de la Vox Populi est très agitée. Je ne peux pas spécialement les en blâmer. Personne n’a conscience de votre présence… c’est mieux évidemment. Imagine si le peuple savait : tu serais bonne pour recevoir 400 tonnes de demandes de miracle par jour…mais en attendant il y a tant de gens qui se posent des questions." il avait totalement raison, cela me fatiguerais certainement si les gens en venaient à savoir la vérité, bien qu'à mes yeux ils le méritaient, cela devait être horrible d'avancer à l'aveugle en tant que simple humain, se sentir vulnérable, priant des dieux qui ne répondent peu ou jamais à leurs attentes, la foi qu'ils avaient en eux baissait petit à petit et c'est certainement pour cela que j'avais acceptée d'aider à ce camp de fortune, parce que plus que jamais les humains méritaient de ne pas être délaissés, abandonnés à leur propre sort.

Je te regarde passer tes doigts sur ta nuque, soupirant par la suite en voyant l'affiche du Maire postée sur le mur non loin de nous, lorsque ta voix vint interrompre mes pensées « Si je puis me permettre, qu’est-ce qui te plait le plus depuis que tu es ici ? » tu avais l'air tellement gêné que je ne pu m'empêcher de te sourire avant de poursuivre "Ce qui me plaît le plus ? aider sans aucun doute les autres, je ne pensais venir un jour à Paris et pourtant maintenant cette ville fait partie de mon quotidien, je suis un peu frustrée de ne pas avoir autant de soleil qu'ailleurs ! Oui ça peut paraître complètement idiot mais il me semble que la misère serait moins pénible au soleil, pas toi ? j'aime ma vie en tant "qu'humaine" regarde aujourd'hui je me retrouve face à toi assise dans cette voiture, je peux ressentir la chaleur sur ma peau, toucher, respirer.. tout semble tellement précieux." mon regard était à ce moment précis planté dans le tiens et je me permet un instant de touché ta main "Tu vois ça n'a pas de prix de pouvoir autant ressentir.." je croisais mes jambes en oubliant presque notre mission, il était bon parfois de se laisser vivre.



.

AVENGEDINCHAINS




Dernière édition par Lana U. Segal le Mar 14 Mar - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 23/01/2017
Messages : 1370
Louis d'or : 1817
pretty face : Charlie Hunnam
julius caesar : Ironshy (ava) Poki (collage + icon) Frimelda (sign)
the mighty bush : TECHNOPATHIE ↯ Capacité de manipuler l'électronique et les technologies sans avoir à les toucher, ce qui permet de désactiver très facilement les systèmes d'alarmes ou de pénétrer dans un système sans mot de passe.
Allegeance : Son allégeance est définitivement pour les Templiers, et ce, malgré le fait qu'il puisse pester contre les ordres h24.
these streets : Il sait que les démons aiment faire griller des merguez et des gens dans les apparts huppés du VIIIème arrondissement. Il sait que les Anges sont pas tous très nets et que les révolutionnaires lui casse bien les miquettes à casser des monuments.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1554-alexis-h-darmaillac-et
Templiers

Sujet: Re: On the road (Lana) Jeu 2 Mar - 19:19 ()
We're not in Kansas anymore...
and the world has changed.


"Ce qui me plaît le plus ? aider sans aucun doute les autres, " Evidémment. Il eut un sourire vers la brune en tournant le volant. Réponse typique d’ange : on aide son prochain blablabla. C’était ce qu’ils faisaient aussi à leur niveau plus modeste. C’était ce que les révolutionnaires faisaient également dans leurs esprits. On ne se visualisait que rarement comme le vilain de l’histoire, n’est-ce pas ? Alexis fronça les sourcils quelques secondes, la voix ronronnante de Lana l’enveloppant. Elle était ange de quoi déjà ? Archange. Il revoyait le dossier simple du registre. Archange de l’Unité. Nom réel : Uriel. Il avait beau avoir été élevé avec le folklore du christianisme, les noms des anges lui étaient quasi tous inconnu à part de celui de Gabriel.

" Je ne pensais venir un jour à Paris et pourtant maintenant cette ville fait partie de mon quotidien, je suis un peu frustrée de ne pas avoir autant de soleil qu'ailleurs ! Oui ça peut paraître complètement idiot mais il me semble que la misère serait moins pénible au soleil, pas toi ?" Ce n’était pas exactement comme si les anges faisaient du tourisme terrestre n’est-ce pas ? Il embraya sur la seconde, ralentissant tandis qu’ils entraient sur une nationale. Ici la ville perdait de son emprise et les immeubles des banlieues proches s’espaçaient pour laisser place à un pourtour plus rural. « Paris ou ailleurs… je suppose que pour les anges l’Humanité a la même saveur quel que soit l’endroit ? » La question se figea en un rire qu’il ne put retenir quand elle cita Charles Aznavour. Alexis n’avait aucun moyen de savoir si c’était voulu ou pas, si Charles faisait partie de la playlist divine ou bien si c’était là simple accident sémantique. « Mais le soleil est manne. Je suis un tempéré, je n’aime ni quand il fait trop chaud, ni quand il fait trop froid, ni quand il pleut… » Il se mit à rire à nouveau, conscient du bougon qu'il pouvait être, avant de ralentir pour de bon, tournant la voiture vers une petite ville des plus inoffensive. Ici pas de danger que des gargouilles vous sautent au cou n’est-ce pas ? " J'aime ma vie en tant "qu'humaine" regarde aujourd'hui je me retrouve face à toi assise dans cette voiture, je peux ressentir la chaleur sur ma peau, toucher, respirer.. tout semble tellement précieux." Durant quelques secondes, Alexis sembla se renfermer avant de mettre enfin la voiture à l’arrêt, la garant dans un endroit qui ne semblait pas vraiment fréquenté. "Tu vois ça n'a pas de prix de pouvoir autant ressentir.." Le blond passa une main sur sa mâchoire, la rugosité de la barbe rendant rose sa paume. « Vraiment ? » Il tourna son regard vers celui de Lana, tenant le volant même si la voiture ne roulait plus. « La douleur ? les maladies ? mourir ? Je sais ce que l’on dit… que les anges rêvaient d’être mortels parce que tout semble plus intense vu d’ici… mais ça va dans les deux sens. » Le templier secoua son visage. « Je n’y crois pas un seul instant. On est plus inconséquents justement parce qu’on est mortels. La pollution ? Rien à foutre, c’est pas moi qui vais crever sous la mer. Les guerres ? » Alexis haussa les épaules. « On ne sera pas ceux qui auront nécessairement des comptes à rendre… On n’existe pas en réalité. On passe dans l’idée qu’on deviendra quelque chose mais c’est du vent. On fait ce qu’on a à faire quand on le comprend. » Le sourire revint, plus léger. « Le seul truc que j’accorde c’est le désir. Surement. Mais vous avez celui de faire le bien, ça se rejoint non ? Et vos copains d’en bas, ils ont du désir à foison. Je t’avoue que je ne trouve pas très rassurant de possiblement boire un café avec un démon juste à côté de moi. Il faut vraiment qu’on trouve le moyen de les détecter plus facilement. » C’est dommage qu’ils ne soient plus à porter des pieds fourchus et des petits cornes…

Comme quoi les traditions, ça avait du bon parfois.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________


There's no way to bullshit your way into looking good on a mechanical repair job, except with someone who doesn't know what you're doing.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: On the road (Lana) Mar 7 Mar - 18:31 ()


Les réfléxions d'Alexis me percutèrent assez violemment, une à une, je me le prends en pleine face telles des claques que je n'ai pas véritablement mérité mais que ma maladresse paie malheureusement, je n'avais pas d'autres choix que de ne rien ajouter de plus à ce qu'il débitait, il avait raison dans un sens nous n'avions pas le droit de vouloir devenir mortel parce que bien évidement ceux qui l'étaient n'y voyaient que les inconvénients, tandis que nous étions enfermés à vie dans des enveloppes de chair et de sang qui ne nous appartenaient absolument pas, l'éternité était longue et inévitablement j'avais perdue des êtres auxquels je m'étais attachée, des êtres eux bien vivants qu'il m'avait était donné de rencontrer lors de mes voyages dans ses différents corps. La vie est tellement courte et fragile qu'il ne sert à rien de courir après le temps c'est ce que j'avais appris au cours de mon éternité..

Je te fixe un instant et le sourire me vint au coin des lèvres, je sais que ce n'est pas bien placé mais j'en avais ras le bol de toutes ces généralités à nos sujets, nous étions quelques cas à part à ne pas être dénués d'amour pour les humains ainsi que de bon sens, mais cela n'était écrit nulle part alors je pouvais comprendre les réactions atypiques comme celles dont tu faisais à présent preuve, je rétorquais sans attendre plus longtemps " Je ne t'autorise pas à me juger de la sorte, je comprends vos peines et vos douleurs, je fais partie de ceux qui se soucient encore de vos cas, de vos conditions d'êtres humains, alors certes je suis éternelle et je ne connaîtrais jamais la douleur physique comme vous la connaissez mais j'ai moi aussi mes souffrances, des souffrances dont vous n'entendez jamais parler parce que nous ne nous en plaignons pas pour autant. Je me relève vite et heureusement pour moi et pour vous, mais je déteste entendre ce genre de choses, et puis oui tu penses que tu n'es rien, que tu n'es que de passage toi ainsi que tout les autres mais sache que vous restez chacun autant que vous êtes au fond de nous, tout ce que vous faîtes reste en mémoire des anges, même si certains n'en sont pas reconnaissants je l'admets." Je reprends ma respiration te regarde en hochant la tête de droite à gauche comme pour te montrer ma désapprobation à tout ça puis je détourne le regard me concentrant sur ce qu'il y a autour de nous, j'observe les rues et nous plongeons dans un silence qui ne dure pas bien longtemps puisque tu renchéris la discussion,« Le seul truc que j’accorde c’est le désir. Surement. Mais vous avez celui de faire le bien, ça se rejoint non ? Et vos copains d’en bas, ils ont du désir à foison. Je t’avoue que je ne trouve pas très rassurant de possiblement boire un café avec un démon juste à côté de moi. Il faut vraiment qu’on trouve le moyen de les détecter plus facilement. »

Un soupire s'échappe d'entre mes lèvre, je croise mes jambes et hausse les sourcils en me disant que tu as raison sur toute la ligne, le bien, qu'est-ce que le bien de nos jours? Lorsque nos actions sont limités par un saltimbanque tyrannique, l'espoir de revoir un jour une once de bonté en Gabriel n'existait plus, il était comme l'ennemi contre lequel nous nous efforcions de nous battre continuellement, ennemi contre lequel nous ne pouvions pas grand chose. Je pose mon regard un instant sur tes mains " J'ai le pouvoir de les détecter Alexis, mais malheureusement je ne peux pas être partout, tout le temps, alors j'aide de mon mieux, je suis prête à combattre si nous en sommes venue là mais il est vrai qu'il vous faut à vous autres un moyen de les reconnaître aisément .. J'en ferais part aux autres et je te tiendrais au courant si je trouve ne serais-ce qu'une poudre pour voir leurs véritables visages. Sois sûr d'une chose, je suis là pour vous, quoi qu'il m'en coûte je vous défendrez .." mon regard se perds vers la lumière d'un lampadaire qui grésille non loin..


par ici :
 
[size=11]




[size=7]AVENGEDINCHAINS


Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 23/01/2017
Messages : 1370
Louis d'or : 1817
pretty face : Charlie Hunnam
julius caesar : Ironshy (ava) Poki (collage + icon) Frimelda (sign)
the mighty bush : TECHNOPATHIE ↯ Capacité de manipuler l'électronique et les technologies sans avoir à les toucher, ce qui permet de désactiver très facilement les systèmes d'alarmes ou de pénétrer dans un système sans mot de passe.
Allegeance : Son allégeance est définitivement pour les Templiers, et ce, malgré le fait qu'il puisse pester contre les ordres h24.
these streets : Il sait que les démons aiment faire griller des merguez et des gens dans les apparts huppés du VIIIème arrondissement. Il sait que les Anges sont pas tous très nets et que les révolutionnaires lui casse bien les miquettes à casser des monuments.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1554-alexis-h-darmaillac-et
Templiers

Sujet: Re: On the road (Lana) Dim 19 Mar - 12:28 ()
We're not in Kansas anymore...
and the world has changed.


De quoi diable parlait-elle ? Il ne la jugeait pas, émettait à peine un point de vue sur une autre vision des anges possible. Alexis arqua un sourcil peu amène en entendant Lana avouer qu’elle était « l’une des rares ».  Les anges avaient décidé de tourner le dos à l’humanité et aux templiers ? Les plaintes qui suivirent le laissèrent déconfit. Elle lui disait qu’elle ne se plaignait jamais… en se plaignant ?
Alexis cilla, se relaxant dans le cuir vieilli du siège. « Tu détestes ? » Les lèvres se soulevèrent en coin mais il n’ajouta rien. Lui qui croyait que les anges n’étaient qu’amour et papillons et voilà qu’une créature ailée lui disait de but en blanc qu’elle détestait. Il fallait qu'il révise sa perception et l'iconographie d’Épinal qu'on lui avait toujours inculqué: les anges n'étaient plus dans leurs précieuses cité d'argent après tout. Il sentait bien qu’elle voulait son bien, qu’elle était outrée par cette idée qu’on puisse se penser insignifiant dans le grand cycle des choses et le vivre bien. « Respire. » lui intima t’il. C’est ce qu’elle fit, secouant doucement son visage courroucé avant de regarder ailleurs. Cela faisait plusieurs fois déjà qu’elle parlait de « certains anges » et ce qu’il comprenait ici c’était qu’il y avait division. " J'ai le pouvoir de les détecter Alexis, mais malheureusement je ne peux pas être partout, tout le temps, alors j'aide de mon mieux, je suis prête à combattre si nous en sommes venue là mais il est vrai qu'il vous faut à vous autres un moyen de les reconnaître aisément . J'en ferais part aux autres et je te tiendrais au courant si je trouve ne serait-ce qu'une poudre pour voir leurs véritables visages. Sois sûr d'une chose, je suis là pour vous, quoi qu'il m'en coûte je vous défendrez ."

Le blond se cala sur son siège, les mains sur le volant, l’œil scannant par habitude et réflexe l’endroit où ils étaient. « Tu prêches un converti Lana. Ce n’était pas un reproche… tu es inquiète ? Ça fait plusieurs fois que tu parles avec… prudence de certains anges un peu perdu… » Ça c’était nettement plus inquiétant. Il fronça les sourcils avant de faire signe à la blonde en lui indiquant une petite boulangerie qui faisait salon de thé sur la place de l’église. « On va laisser passer une petite heure et on rentrera je pense. Je demanderai au QG, je te paye un café. Ou un chocolat. Je ne sais pas ce que tu préfères. » Alexis eut un sourire en déclipant sa ceinture et en sortant du véhicule. Parler un peu avec un archange lui serait peut-être utile pour comprendre et mieux appréhender leurs présences ici-bas.
Le bruit des portières zébra la rue et Alexis glissa ses clés nonchalamment dans les poches de son blouson, traversant comme un parisien la rue déserte en compagnie de la jeune femme qui aurait pu facilement passer pour sa sœur se disait-il. S’il en avait eu une. « Tu as pu goûter tous les petits déjeuners ? Je suis classique : le café et le croissant c’est la base, mais je vais me confesser et t’avouer que parfois le bol de nesquick a des vertus thérapeutiques quasi. » C’était rare cela dit, rare mais divinement précieux. « Tu connais le poème de Vigny ? Eloa ? Il n’est pas très connu… c’est l’avantage d’avoir des parents qui m’ont obligé à avoir une éducation de petit curé… » Le sourire n’atteint pas les yeux, pas complètement. Alexis percevait à peine tout ce qu’il avait pu louper dans sa jeunesse pour parvenir à être digne de l’Ordre et de ce qu’ils attendaient de lui. Il n’avait pas pris le chemin tout tracé mais n’en avait pas fait esclandre non plus. La voix en elle-même lui convenait mais il voulait y faire quelque chose qui lui plaisait et la mécanique avait été évidente pour lui, moins pour sa famille qui avait fini par l’accepter. Cul béni. Les paroles de Diane le firent sourire pour de bon et il laissa Lana entrer en premier dans l’établissement. « Eloa a voulu pacifier un démon et elle est tombée droit dans le panneau. Bisous compris. C’est plus joliment dit avec de Vigny, le type était en mode show-off niveau vocabulaire.  Me dis pas que c’est ce que vous voul… » La boulangère d’un certain âge apparu et Alexis qui parlait déjà bas eut un sourire vers la grand-mère. « Bonjour madame, deux, pour un café c’est possible ? » Au moins ils seraient tranquilles.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________


There's no way to bullshit your way into looking good on a mechanical repair job, except with someone who doesn't know what you're doing.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: On the road (Lana) Mer 29 Mar - 8:45 ()


 

Il m'emmenait en direction d'une petite boulangerie pour y prendre un petit déjeuner, c'était je dois l'avouer
une de mes choses favorites depuis que j'avais prise possession du corps de Lana, je respirais la bonne odeur de croissant qui se dégageait de la petite boutique, elle me mettait clairement en appétit et je comptais bien en ingurgité un ou deux.. Tout en marchant je regardais Alexis qui avait bien compris que mon petit esprit cogitait, j'ai toujours pensée que les humains étaient plus malins que nous et j'avais visiblement raison, ou peut-être moins égoïstes que les autres anges que je connaissais, car oui il se souciait indirectement de ce que je pouvais penser ce qui était assez réconfortant en fin de compte .. "je suis partante pour le croissant et le café ! C'est sympa à toi de me le proposer ! du Nesquick ? excuse-moi je ne sais pas ce que c'est .."
Je grimace délicatement en voyant les yeux ahurit d'Alexis, il me fait même rire pour tout dire, le blondinet n'était finalement pas si froid que ça, ce n'était qu'une question de temps et de confiance pour que nous fassions réellement connaissance. Il me parle du poème de Vigny et je comprends tout à fait où il souhaite en venir, il allait me poser une question mais la boulangère nous interromps pour prendre notre commande.

Je prends alors place plus loin à une des tables un peu éloignée près de la grande fenêtre principale pour avoir vue sur la rue mais également pour profiter de la chaleur du soleil qui s'immisce sur ma peau. En m'asseyant j'enlève mon manteau et croise mes jambes, je me demande si je fais bien de te parler de tout ça, si je ne devrais pas plutôt rester discrète sur mes doutes mais au final il à tout autant le droit de savoir ce qu'il se passe et je pense pouvoir le lui faire confiance, il m'a l'air assez responsable et droit pour que je puisse lui confier librement mes pensées. A ce même moment il me rejoint avec le petit déjeuner en main, je me frotte les mains devant les croissants en souriant puis lui fait un clin d'oeil "Parfait ! Les choses sérieuses commencent ! " un rire nerveux m'échappe soudainement, le petit rire dont Lana est dotée me fascinera toujours, il est à la fois mignon et contagieux, le genre de nana parfaite.

J'attrape le croissant du bout des doigts et en coupe la pointe pour l'enfourner dans ma bouche, j'en savoure le délicat parfum sucré et beurré à la fois, ah ! ce que les français sont doués ! Puis je te regarde à nouveau en avalant ma bouchée "Oui je suis inquiète, Alexis.. je suis inquiète parce que tout ne va pas très bien, je suis là pour ramener l'unité et j'arrive à peine à leur faire attendre raison.. Puis je suis tellement occupée avec le camp de fortune que j'ai à peine le temps d'aller au conseil.." je soupire désespérée par la situation, nous sommes censés rétablir l'ordre et "nous" pour généraliser, semons plus de chaos qu'autre chose.. alors parfois il est bon d'opérer seule de son côté et de rendre la vie plus facile à certaines bonnes âmes qui croient encore en nous.
"Oh faîtes, je te dois combien?" je n'avais pas pour habitude de laisser quelqu'un payer pour moi.

AVENGEDINCHAINS



[/size]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 23/01/2017
Messages : 1370
Louis d'or : 1817
pretty face : Charlie Hunnam
julius caesar : Ironshy (ava) Poki (collage + icon) Frimelda (sign)
the mighty bush : TECHNOPATHIE ↯ Capacité de manipuler l'électronique et les technologies sans avoir à les toucher, ce qui permet de désactiver très facilement les systèmes d'alarmes ou de pénétrer dans un système sans mot de passe.
Allegeance : Son allégeance est définitivement pour les Templiers, et ce, malgré le fait qu'il puisse pester contre les ordres h24.
these streets : Il sait que les démons aiment faire griller des merguez et des gens dans les apparts huppés du VIIIème arrondissement. Il sait que les Anges sont pas tous très nets et que les révolutionnaires lui casse bien les miquettes à casser des monuments.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1554-alexis-h-darmaillac-et
Templiers

Sujet: Re: On the road (Lana) Dim 9 Avr - 18:49 ()
We're not in Kansas anymore...
and the world has changed.


« Je suis un type sympa. » Quelque chose dans le spectre de cet adjectif en tout cas. Ni trop bon, ni vraiment mauvais. Une moyenne qu’il espérait honorable, pétrie des préceptes familiaux basés sur une antique chevalerie quasi disparue avec tous les admirables clichés qu’on pouvait y puiser. Le plus merveilleux étant sans doute celui de ne pas faire de trop à autrui ce que l’on n’aimerait pas que l’on nous fasse, sauf si vous l’aviez bien cherché, évidemment.
Lana avait des accents humains. Où se cachait Uriel sous l’épiderme lumineuse de la blonde, il n’en avait aucune idée. Les anges n’étaient pas à leurs portées, tout de moins c’était ce qu’il s’était dit au tout début de l’alliance forgée entre Gabriel et Arthur, mais les choses avaient changé, n’est-ce pas ? La lune de miel était terminée : les hommes - les rares qui savaient – avaient perdus leurs illusions : les anges pêchaient aussi, ils se trompaient, s’écartaient des chemins qu’ils auraient pourtant dû garder.

Et c’était sacrément flippant.

Dans ses rares prières, Alexis s’adressait toujours à l’instance la plus haute mais combien croyait dans les anges et leurs vertus ? La tempérance, la loyauté, l’amour, la charité, les gardiens du Bien. Il allait falloir réviser la définition dans le dictionnaire probablement. Zahreen avait raison cela dit : on devait composer avec eux malgré la déchirure entre ce qu’ils avaient tous rêvés de la part de ces êtres surnaturelles, et ce qui était.

Le rire de Lana le fit sourire et il but son café avec nonchalance, l’œil sur son téléphone qu’il avait subrepticement placé sur la table au cas où de nouveaux ordres arriveraient. On lui donnait généralement une bonne latitude, de quoi composer avec des imprévus et Dieu - ah - seul savait que ça lui arrivait souvent. Il en avait presque à chaque missions, composant de façon souple avec ce qu’il avait sous la main ou tâchant de s’en sortir avec le plus de naturel possible. Il avait gagné sa réputation d’homme de terrain ainsi, objectif après objectif, poste après poste.

"Oui je suis inquiète, Alexis.. je suis inquiète parce que tout ne va pas très bien, je suis là pour ramener l'unité et j'arrive à peine à leur faire attendre raison.. Puis je suis tellement occupée avec le camp de fortune que j'ai à peine le temps d'aller au conseil..."

Leur. Les autres anges. Et bien ça ne sentait pas la rose au royaume terrien d’Argent… Alexis fronça légèrement les sourcils à son tour. « Quand tu mets un groupe de personnes les unes avec les autres, il y a toujours dissensions. Regarde l’Ordre, c’est un beau bordel… mais je suppose qu’on a quasi tous le même objectif. Ce qui serait inquiétant c’est que pour vous autres ça ne soit pas le cas… » Les anges visaient pareil, n’est-ce pas ? Le boutage hors du périmètre humain de leurs ennemis légendaires cornus ? « Le camp de fortune… je comprends vos… » Il chercha le mot, tapotant de ses long doigts la table avant de croquer enfin dans sa viennoiserie. « …pulsions bénéfiques, mais là l’urgence c’est tu-sais-qui. Le reste sincèrement, on fera avec, on a toujours fait. » La dernière question de la blonde prit le templier au dépourvu et il avala tout rond sa dernière bouchée, la faisant glisser par une dernière rasade de café fort. « Soit un ange et ne me redemande plus jamais ça. » Il lui décocha un clin d’œil amusé en reposant sa tasse. L’écran s’illumina juste à côté. « Ah… on va pouvoir rentrer. Mission accomplie mademoiselle Segal. »


- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________


There's no way to bullshit your way into looking good on a mechanical repair job, except with someone who doesn't know what you're doing.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: On the road (Lana) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
On the road (Lana)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Mellindra Road, à votre service !
» lana
» TNA Victory Road 2004 [MU] :
» Monday Night Raw # 32 - ROAD TO WRESTLEMANIA
Static palms
melt your vibe
always on the hunt

a game of shadows :: Elsewhere :: elsewhere