boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 (arthur) thunderstorm
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t224-lou-beating-heart#1326
Admin
homecoming : 15/09/2016
Messages : 5141
Louis d'or : 51
pretty face : Bella Hadid
julius caesar : © l'endive
legends never die : Déesse de la guerre, de la sagesse et de la justice.
the mighty bush : terrakinésie ; capable de déclencher le plus terrible des tremblements de terre comme de provoquer un glissement de terrain. souffle de connaissance ; un simple toucher, et elle obtient les souvenirs qu'elle désire, un effleurement, et elle apprend l'histoire qui se cache derrière les apparences.
Allegeance : pour les dieux, envers et contre tout. Elle se battra aux côtés des templiers et des anges pour préserver cette équilibre qui semble si fragile.
these streets : elle fait partie de la dernière pièce sur l'échiquier, celle que cherche encore les anges et les démons. Ces dieux qui se sont réincarnés durant le grand schisme.

Sujet: (arthur) thunderstorm Lun 20 Fév - 0:31 ()
thunderstorm
Arthur & Louise

Les éléments se déchainent et ils ne peuvent rien faire pour lutter. Paris se retrouve sous les eaux, alors que l’électricité vient tout juste de revenir. C’est un cercle sans fin, comme si une catastrophe ne pouvait qu’en précéder une autre. Au milieu, ils ne sont que de vulgaires pantins. Elle ne supporte pas cette idée. Ego d’une déesse habituée à tout contrôler, inquiétude de celle qui sait que sa mission est vouée à l’échec. Elle ne pourra pas éviter la guerre. C’est presque une certitude maintenant et Athena, elle ne peut plus se permettre de se voiler la face. Parce que si elle fait toujours tout pour l’éviter, elle ne reculera pas lorsque les premiers glas sonneront. Et en attendant, il lui faut composer avec ce qu’elle a. Entre les siens qui se déchirent un peu plus chaque jour, des anges qui semblent décidés à tout faire pour arriver à leurs fins. Et au milieu, les humains, simples mortels ignorant de tout ce carnage. Elle les envie, parfois. Elle les jalouse, même. D’être tenus à l’écart de tout ça, de n’avoir rien d’autre à faire que de vivre sans se soucier du lendemain. De vivre chaque instant en sachant qu’il est compté, parce que tout peut s’arrêter en une fraction de seconde. Elle qui lutte chaque jour pour se maintenir sous contrôle, elle qui fait tout pour ne jamais pencher d’un côté ou de l’autre de la balance. Le parfait équilibre, le prix à payer pour être la sagesse et la guerre. Le feu et la glace. Mais aujourd’hui, lorsqu’elle entre dans le quartier général des templiers, elle est le feu, Athena. Prête à tout ravager sur son passage, prête à s’embraser à la moindre étincelle. Dans ses yeux, la colère brille et l’orage gronde. Elle a la rage dans le sang et cela ne lui ressemble pas. Alors elle remonte le long couloir comme un courant d’air, ignorant les regards sur son passage. Elle a perdu son masque impénétrable ce soir, elle a perdu sa neutralité qui lui est tant chère. Pour ce soir, elle est la guerre. Elle descend les escaliers deux par deux et lorsqu’elle entre dans le bureau d’Arthur, elle a tout de la tornade. Ne lui laissant pas le temps de la voir venir et encore moins de réagir. Sa patience a volé en éclat plusieurs heures auparavant. « Arthur, viens t’entrainer. » Elle va droit au but, parce qu’il n’y a que lui dans le bureau et qu’elle n’a pas besoin de se formaliser avec des protocoles qu’elle déteste tant. Elle a l’habitude à ce qu’on obéisse à ses ordres, à ce qu’on se plie à sa volonté. Mais depuis le grand retour, elle a appris à composer avec ces nouvelles règles. A respecter ceux qui gouvernent ici sans que son ego ne soit heurté. Et puis il y a ceux comme Arthur, qui ont réussi à attirer son attention. Ceux qui valent la peine de s’attarder dans ces jeux de pouvoir et de jouer avec finesse pour leur laisser l’avantage. Elle ne sait pas pourquoi elle croit en lui alors que la plupart des templiers semblent être divisés sur le sujet. Peut-être parce qu’elle en a vu des leaders se succéder au fil des siècles et qu’elle a appris par les reconnaitre. Peut-être parce qu’il aime les templiers et qu’il est prêt à donner sa vie pour eux. « Je suis certain que tu es rouillé, il est temps d’apprendre à te battre contre les anges. » Elle lance ces quelques mots sur le ton de la plaisanterie, cachant son mensonge dans un sourire. Et ce sourire, il lui coute. Parce que tout ce qu’elle veut faire Athena, c’est laisser exploser sa colère. Alors elle ne lui laisse pas le temps de répondre qu’elle sort déjà du bureau, certaine qu’il va la rejoindre. Réflexe de celle qui a l’habitude de diriger ses armées d’une main de fer.

Il ne lui faut que peu de temps pour rejoindre la salle d’entrainement, elle ne prend pas la peine de se changer, ni même enlever ses bottines. Elle prend tout juste le temps d’enlever son pull et attacher ses cheveux. Jean et débardeur, tout en noir, la déesse ferait presque peur. Mais elle sait qu’il ne va pas se dégonfler. Et pourtant, cela serait sans doute la décision la plus sage. Parce qu'elle vient tout juste de sortir d’un affrontement entre les siens et qu'elle autant besoin de cet entrainement que lui. La seule différence, c'est qu'elle a besoin d'évacuer et qu'il a besoin d'apprendre. Parce que les siens ne sont pas capables de faire équipe, parce qu’ils ne sont pas capables de mettre leur ego de côté pour avancer. Ils chuteront ensemble, pourtant, s’ils ne sont pas capables de s’accorder. Elle relève la tête lorsqu’Arthur entre dans la pièce, alors qu’un fin sourire étire ses lèvres. « Je te laisse prendre une arme, si tu veux. Et comme je suis prévenante, je n’en aurais pas. » Il n’aurait aucune chance contre elle si elle venait à réellement se battre contre lui. Mais cela, elle ne lui dit pas. Tout comme elle ne lui dit pas que ses côtés cassés la rendent sans doute plus facile à mettre au tapis. Ce ne sont que des os, qui finiront par se ressouder bien plus vite que cela ne devrait être possible. En attendant, elle sera plus lente et il aura un avantage sur elle. S'il le découvre. « J’espère que tu es prêt à prendre une raclée. » De nouveau, son ton se fait amusé. Elle n’a pas l’habitude de ça avec lui, mais elle se dit qu’elle n’a plus le temps et qu’il faut que les choses changent. Qu’elle prépare Arthur à ce qui arrive, qu’elle obtienne sa confiance pour être capable d’agir. Qu’il obtienne la sienne, aussi, mais ça, elle n’est pas capable de le reconnaitre. Pas encore. Parce qu’à cet instant, elle est la guerre et qu'elle se laisse guider par son instinct. Et lorsque son masque tombe, à Athena, il n'y a plus que ses émotions qui comptent. Le feu à l'état pur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t372-holding-hands-while-the
Templiers
homecoming : 30/10/2016
Messages : 1258
Louis d'or : 147
pretty face : Jake Gyllenhaal
julius caesar : tara #heaven
Allegeance : Puisqu'il est ni plus ni moins le chef de clan des templiers, il se doit d'être un exemple de loyauté. C'était pourtant mal parti, lui l'électron libre, l'âme rebelle dans une famille qui ne vivait que pour le devoir envers autrui. Aujourd'hui, tous les regards et toutes les craintes sont rivés vers lui et il se doit alors de représenter l'union au sein de l'Ordre. Néanmoins, il met un point d'honneur à ne pas être l'homme derrière le bureau, celui qui tire les ficelles depuis son nuage paisible. Il met la main à la pâte et entend donner à son camp une efficacité jamais atteinte autrefois .

Sujet: Re: (arthur) thunderstorm Dim 26 Mar - 22:22 ()
I'm the one at the sail
I'm the master of my sea
Au moins, la lumière était revenue. Au moins, il n’en était plus à s’éclairer au groupe électrogène défaillant ou pire, à la bougie. C’était le début d’un mieux, c’était le... La tête d’Arthur vient se plaquer entre ses mains agacées. Non, rien n’allait mieux. La Terre ne tournait plus rond, il en était convaincu. C’était la seule raison sensée pour justifier le fait que plus rien n’allait dans cette ville. À Paris, c’était le chaos, l’anarchie. La civilisation tournait au pugilat et maintenant les éléments s’en mêlaient. À croire que le ciel avait décidé à son tour de s’acharner, comme pour féliciter petits diables et angelots d’avoir colonisé le sol mortel. C’était donc ça, une récompense pour les célestes – la pluie leur conférait peut-être des pouvoirs insoupçonnés ? Arthur, jadis l’historien, était prêt à tout croire désormais pour peux qu’il obtienne des réponses. Si seulement ils n’avaient pas apporté avec eux la guerre et la mort, il aurait pu être fasciné de cette descente des cieux. Il aurait pu étudier le Grand Retour pour un livre, il aurait pu devenir le précurseur en la matière : l’expert des faits, le témoin de son temps pour les générations à venir. Le Grand Retour aurait pu être un miracle de savoir et de réponses à des questions qui avaient traversé les âges. Mais il n’en était rien. Il n’y avait rien à tirer de tout ça sinon du désespoir. Le fils Leroy les détestait tous pour trois raisons principales. Primo, il n’avait jamais demandé à être ainsi propulsé au rang le plus haut de la hiérarchie quand bien même le paternel en avait éprouvé l’ardent désir. Deuxio, on lui avait arraché son unique frère du jour au lendemain. Tertio, son entrain et sa fougue s’étaient peu à peu mués en une paranoïa et une violence qu’il n’avait jamais soupçonnées. Tout ça, en une année à peine. Il n’osait imaginer ce que l’avenir allait faire de lui et de son esprit, si la situation ne bougeait pas. Arthur tournait comme un lion en cage. Une fois de plus, il était coincé dans ce bureau à étudier des rapports de mission interminables. Ses templiers avaient beau être de bons éléments – ils faisaient du bon boulot indubitablement – ça n’allait pas assez vite à son goût. Il n’y avait pas eu ce retournement de situation que tous attendaient et surtout il n’avait plus l’occasion de se détendre, ni même de se défouler. C’était de longues soirées à assumer ses responsabilités de Chevalier du Roi jusqu’à en oublier son corps avide d’air frais et son esprit assoiffé de divertissement. Il aurait tout donné pour pouvoir se replonger dans l’étude du clergé du Moyen-Âge, voire même dans les branches administratives du gouvernement napoléonien. Tout, rien, du moment que ça ne parlait ni d’ailes ni d’enfer brûlant.

Distrait, Arthur n’avait pas trouvé le courage de se remettre dans son travail. Il lançait une balle de tennis contre un mur et Light, couchée à moins d’un mètre de son maître, ne trouvait même pas l’envie d’aller taquiner cette balle qui rebondissait devant ses yeux. Elle percevait clairement la lassitude de l’humain et n’essayait même pas de lui changer les idées à une heure où il serait d’une humeur massacrante. Elle se contentait de le regarder de ses yeux noisette, veillant sagement sur lui quand soudain, elle se mit à regarder la porte avant même qu’elle ne s’ouvre sur la silhouette de @Louise A. Hardy. Avant qu’il n’ait eu le temps de l’interroger sur sa présence ici, elle lui demanda de la suivre pour s’entraîner avec elle. L’invitation ressemblait presque à un ordre, c’est pourquoi Arthur resta interdit quelques secondes. Le sourire qu’elle arborait laissait pourtant croire qu’elle s’était laissé aller à la spontanéité. Il ouvrit à peine la bouche pour lui répondre qu’elle filait vers la salle d’entrainement, ne lui accordant aucun choix. De toute manière, elle était le salut à son emprisonnement et Arthur n’allait certainement pas refuser une telle échappatoire, un tel moyen de se défouler sans que conséquence désastreuse ne suive. Le berger sur les talons, il rejoignit rapidement Louise. Il la trouva, cheveux attachés et prête à en découdre. Elle lui signifia qu’il pouvait prendre une arme tandis qu’elle n’en utiliserait aucune. Haussant un sourcil, il lui répondit : « La facilité, ce n’est pas mon truc. » Light s’assit dans un coin près de l’entrée. Quant à lui, il retira le pull bleu en laine bouillie sous lequel il portait un tee-shirt noir moulant. Il attacha en arrière ses cheveux qui commençaient à se faire long. « Je suis toujours prêt à montrer qui est le Chevalier du Roi. » Il s’avança vers elle. Vu l’était dans lequel il était, c’était hors de question de la ménager. De toute manière, c’était un ange : elle avait déjà l’avantage sur lui avant même de lever le petit doigt. Mais ça, Arthur n’était pas prêt de lui concéder, pas sans s’être battu. « Le premier par terre plus de quinze secondes, c’est un bon deal ? » À peine le dernier mot fut-il prononcé que le pied d’Arthur vint percuter l’arrière de la cheville de Louise pour lui faire perdre l’équilibre. Moins longtemps ils se battaient, plus ses chances étaient meilleures.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

WE ARE THE WARRIORS THAT BUILT THIS TOWN FROM DUST
Can the heart become distorted, contract incurable deformities and incurable infirmities, under the pressure of disproportionate grief, like the spinal column under a low ceiling? Is there not in every human soul a primitive spark, a divine element, incorruptible in this world and immortal in the next, which can be developed by goodness, kindled, lit up, and made to radiate, and which evil can never entirely extinguish.

Revenir en haut Aller en bas
 
(arthur) thunderstorm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]
» Arthur Ambre.
» Arthur Lockhart
» Où l'on converse avec sérénité | Arthur
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Premier arrondissement :: Le louvre :: Le musée du Louvre :: Mona Lisa :: QG des templiers