boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Pride and prejudices #juliette
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4438-lukas-les-yeux-revolvers
Admin
homecoming : 03/03/2017
Messages : 2308
Louis d'or : 1032
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Lily (profil) Hippo (gif) Beylin (ava, gifs, signa)
the mighty bush : Protection surnaturelle : pouvoir passif inconscient qui isole des manipulations surnaturelles, annulant plus ou moins les intrusions en fonction de l'importance de l'adversaire
Allegeance : Loyal aux templiers, hostile aux anges, électron libre d'Arthur
these streets : Il sait pour les anges et les démons ; ignore tous des dieux, mais commence à remarquer des incohérences.

Sujet: Pride and prejudices #juliette Mer 22 Mar - 0:12 ()
Pride and prejudices
Lukas Vanek & Juliette Gibson

La nuit est tombée depuis un moment lorsqu’ils rentrent enfin au Louvre. Le silence est pesant et Lukas devine qu’il va passer un sale quart d’heure dès qu’ils seront à l’abri des oreilles indiscrètes. Que Juliette Gibson ne se dérangera pas pour pointer du doigt cette minime déviation du plan dont il est à l’origine.  C’est lui qui bosse ici, alors il est censé connaître les raccourcis qui les mèneront au QG le plus vite possible. Il les connait comme sa poche pour être tout à fait honnête. Ce n’est pas comme si il était l’agent de sécurité assigné tout particulièrement à la Salle des Etats, qui referme la Joconde, et des pièces alentour. Pourtant, de manière très délibéré, il choisit de prendre le chemin le plus long et de s’arrêter devant quelques œuvres majeures des collections du Louvre.

D’un ton un poil ironique et mordant, comme si il ne doutait pas un instant que sa charmante collègue avait percé son jeux à jour, il converse dans le vide avec un air intellectuel sur le visage. « Le clair de lune révèle des facettes inédites des plus grandes œuvres, n’est-ce pas ? » Il avance de quelques pas et observe un tableau pleins de sujets féminins et désigne une des femmes peintes. « Tiens, regarde. En plein jour, cette femme a l’air franchement sympathique et angélique. » Il appuie sur ‘angélique’, comme si ce simple adjectif relevait du diable. « Pourtant, dans l’obscurité, on comprends tout de suite qu’elle va faire chier le monde pour des broutilles. » Il marque une pause et lui jette un coup d’œil à la dérobée. « Un peu comme toi, tu vas me prendre la tête dans dix minutes, par exemple. ». Puis il repart sans se presser. Il aurait peut-être pu la perdre dans le dédalle des salles, jouer à cache-cache, il n’est plus à ça près pour aggraver son cas de toute façon. Mais ils finissent par déboucher devant Mona Lisa et par passer derrière le tableau.

A l’intérieur du QG, ils finissent par se poser dans une salle. Lukas sait que la réprimande va commencer dans quelques secondes. Il sait qu’au lieu de durer quelques minutes, le rapport à établir va durer une éternité parce qu’ils seront incapable de ravaler leur fierté. Que le caractère de Juliette, sans doute trop semblable au sien, va lui renvoyer en pleine face ses innombrables défauts et que cela va l’exaspérer.  Qu’ils vont camper sur leur position comme des gamins orgueilleux. Il commence par se débarrasser de ses armes sur la table, comme si il se débarrassait de toute tentation de la dépecer vivante. On n’est jamais trop prudent. Il laisse son holster en place, mais lames, couteaux et diverses armes blanches cliquent sur le bureau et il met un point d’honneur à les aligner correctement. Un peu maniaque, ce jeune homme. Ranger sa vie comme dans une boite à musique lui donne vaguement l’impression d’avoir de la maîtrise dessus.

Finalement, il croise les bras sur son torse et attaque direct. « Je tiens à te faire remarquer que quel que soit le plan prévu à la base, la mission s’est bien déroulée et a été fructueuse, donc pas besoin de psycoter parce que j’ai vite fait inversé ou zappé quelques étapes. » Il reconnait ses tords. C’est toujours mieux que rien, non ? Ne dit-on pas faute avouée à moitié pardonnée ?
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t938-juliette-i-know-im-gonn
Admin
homecoming : 23/04/2015
Messages : 380
Louis d'or : 62
pretty face : Holland Roden
julius caesar : (c) matty des bwas la plus forte (a)
Allegeance : En tant que chevalier de l'Ordre, elle est très respectée, parfois crainte. Elle est dévouée à la cause des templiers, parce que c'est comme une mission pour elle, c'est son devoir. Elle est assez froide, et pas très liante, ce qui la rend parfois antipathique pour les autres.
these streets : Juliette, elle est au courant de tout. En tant que templier, elle sait que quelqu'un a brisé le pacte, et que les démons ainsi que les anges sont revenus sur Terre. Cependant, elle ignore tout de la présence des Dieux dans la capitale.

Sujet: Re: Pride and prejudices #juliette Dim 28 Mai - 18:09 ()


Pride and prejudices
lukas & juliette ✗ the currents
Roll up another cigarette, using a minute that it takes to think about the power of your words. We're living in the currents you create, we're sinking in the pool of your mistakes, so stub it out, your podium awaits.

Juliette, elle aime tout contrôler. Comme si la moindre faille pouvait la terroriser. Comme si elle pouvait tout prévoir, tout maîtriser. Sauf que le monde, il fonctionne pas comme ça. Il s’effondre parfois. Les plans sont reportés. Tout ce qui semblait être logique part en fumée. On peut pas tout expliquer. Sauf qu’elle, elle était persuadée que c’était possible, de résoudre les plus grandes énigmes. Elle était persuadée que le monde était beaucoup plus simple qu’on n’osait se l’avouer. Peut-être qu’au fond, les jeux étaient déjà faits. Il ne restait plus de  place pour l’improvisation. Quoi qu’ils fassent, le monde allait sombrer. C’était devenu presque futile, pour elle. Elle n’avait que des souvenirs gâchés faute de meilleure compagnie. Et Lukas, il faisait partie de ceux qu’elle supportait par habitude, comme quand on préfère ignorer un membre de sa famille pendant les dîners de fête. Elle a les bras croisés. La colère dans l’regard. Elle fait comme si elle s’en fichait mais Juliette, elle voit tout.

« Le clair de lune révèle des facettes inédites des plus grandes œuvres, n’est-ce pas ? » Elle avait pas réussi à vivre autrement. Le plan, les faits, c’était rassurant parce que c’était vrai. Parce que ça ne pouvait pas être changé. Parce que ça la rassurait, au fond. « Tiens, regarde. En plein jour, cette femme a l’air franchement sympathique et angélique. » Elle sent le tacle arriver avant même qu’il ne prononce sa prochaine phrase. « Pourtant, dans l’obscurité, on comprends tout de suite qu’elle va faire chier le monde pour des broutilles. » Il avait merdé. Il avait pas suivi les instructions. Il en avait fait qu’à sa tête. C’était pas quelque chose qu’elle pouvait faire. Plus maintenant. « Un peu comme toi, tu vas me prendre la tête dans dix minutes, par exemple. ».

Quand ils arrivent dans le bureau, elle a toujours les bras croisés. Le regard grave. Comme si elle savait ce qui se préparait. Comme si elle n’avait pas besoin d’avertissement. « Je tiens à te faire remarquer que quel que soit le plan prévu à la base, la mission s’est bien déroulée et a été fructueuse, donc pas besoin de psycoter parce que j’ai vite fait inversé ou zappé quelques étapes. » Colère qui grimpe, qui emmêle, qui torture. Ils sont là et pourtant ils sont séparés par un océan tout entier. Le monde n’a plus rien à leur offrir. « Quelques étapes ? » Elle détestait les autres, en fait. Elle détestait s’en occuper comme s’il s’agissait d’enfants fragiles qu’on ne doit pas brusquer. Elle voulait frapper, et frapper fort. Mais toujours frapper juste. « Tes quelques étapes elles m’ont presque coûté la vie ! » Ton froid. Autoritaire. Lessivé de toute émotion. Il ne restait pas de place pour la douleur ou le ressentiment. « Ecoutes, j’veux bien que t’essaies de faire comme si tu savais te débrouiller, mais évites. » Elle secoue la tête, elle avait eu peur. Et ça, elle détestait l’avouer. Peu importe à quel point c’était vrai. « Quand est-ce que tu vas arrêter tes conneries, hein ?! »

_________________
i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me


autres comptes : fantine c. de stahl & h. lewis dubois & bass a. renoir & héra c. swango
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4438-lukas-les-yeux-revolvers
Admin
homecoming : 03/03/2017
Messages : 2308
Louis d'or : 1032
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Lily (profil) Hippo (gif) Beylin (ava, gifs, signa)
the mighty bush : Protection surnaturelle : pouvoir passif inconscient qui isole des manipulations surnaturelles, annulant plus ou moins les intrusions en fonction de l'importance de l'adversaire
Allegeance : Loyal aux templiers, hostile aux anges, électron libre d'Arthur
these streets : Il sait pour les anges et les démons ; ignore tous des dieux, mais commence à remarquer des incohérences.

Sujet: Re: Pride and prejudices #juliette Dim 4 Juin - 17:31 ()
Pride and prejudices
Lukas Vanek & Juliette Gibson
Il aligne religieusement les lames sur la paillasse. Perpendicularité face aux bords de la table, parallèles les unes aux autres, espacement identique. Sa manie de ranger et d’ordonner les choses matérielles est devenue un toc depuis le décès de sa sœur.  Sa vie peut devenir un bordel sans nom, il peut se perdre dans le ressentiment, dans la colère, de plus rien comprendre à ses états d’âme. Il a la certitude que les choses resteront carrées et rangés à l’extérieur. Ca le rassure sans qu’il n’en aies conscience. Il se débarrasse de sa veste et décroche son holster en écoutant d’une oreille les récriminations de sa collègue.

« Ecoutes, j’veux bien que t’essaies de faire comme si tu savais te débrouiller, mais évites. Quand est-ce que tu vas arrêter tes conneries, hein ?! » Il l’entend bien pérorer sur des histoires de faire ses preuves et de faire des conneries et il lève les yeux au ciel. Finalement c’est ce qu’elle a dit un instant plus tôt qui retient son attention, bien plus que les petites provocations et les piques coutumières. « Rien n’a failli t’couter la vie, tu dramatises … t’es un chevalier bon sang, l’Ordre te fait confiance, t’as de l’expérience, arrête de paniquer parce que des éléments t’échappent, on contrôle pas tout, c’est finit ce temps-là, faut faire avec les imprévus, rentre le dans ta foutue caboche. ». Il secoue la tête et reste stoïquement sur ses positions. Il y a des choses qui l’énerve dans l’Ordre, une impression de partir en vrille et des décisions qu’il ne comprend pas. Il voudrait que tous restent stoïques face aux évènements, pour relever le défi de manière implacable. C’est hypocrite, il est le premier à avoir vrillé à l’instant où l’imprévu le plus funèbre est venu mettre un peu d’imprévu dans sa vie.

Quand il reprend la parole, sa voix est plus sombre, comme lassée et désillusionnée. « Failli mourir … Sérieusement, drama queen ? Tu crois quoi ? Tu pourrais sortir du Louvre et te faire faucher par une voiture dans une heure. C’est la vie qui côtoie la mort, on apprend ça en CP, faut grandir. ». Il secoue la tête. « Je te parle même pas de cette merde surnaturelle qui court les rues, t’as failli mourir par hasard quand les deux pour cent ont disparus, ça aurait pu tomber sur toi au lieu de tomber sur la voisine, alors arrêtes de sortir des salades. ».

Il manipule nerveusement le flingue entre ses mains. Il finit par décharger la chambre du révolver et regarde les munitions tombent sur la table avec bruit et fracas. Les cartouches cassent l’alignement si soigneusement établie. Parfois, il a l’impression que chaque cartouche qui ne se fige pas dans le corps d’un ennemi s’insinue dans le sien. Il relève la tête et croise le regard de Juliette, il n’a besoin de rien de plus pour lever les yeux au ciel. « Recommence pas avec tes histoires, hein … Y a des personnes qui meurent pour de vrai, et sans aucune illusion de retour foireuse, alors me fait pas chier. » Il la fusille du regard, tout en sachant qu’elle n’est responsable de rien du tout.  
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Instant cassedédi à Seth, because you're worth it l'oreal cheveux jared tmtc je peux pas faire apparaitre un header clignotant à paillettes qui dit gloire à la crinière étincelante mais l'intention y est
The Holy Towel


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t938-juliette-i-know-im-gonn
Admin
homecoming : 23/04/2015
Messages : 380
Louis d'or : 62
pretty face : Holland Roden
julius caesar : (c) matty des bwas la plus forte (a)
Allegeance : En tant que chevalier de l'Ordre, elle est très respectée, parfois crainte. Elle est dévouée à la cause des templiers, parce que c'est comme une mission pour elle, c'est son devoir. Elle est assez froide, et pas très liante, ce qui la rend parfois antipathique pour les autres.
these streets : Juliette, elle est au courant de tout. En tant que templier, elle sait que quelqu'un a brisé le pacte, et que les démons ainsi que les anges sont revenus sur Terre. Cependant, elle ignore tout de la présence des Dieux dans la capitale.

Sujet: Re: Pride and prejudices #juliette Mar 4 Juil - 13:14 ()


Pride and prejudices
lukas & juliette ✗ Someday Soon
where I live, it gets dark at night, the kind of dark eats up the light. And you know that, mother, I'd be lying, if I didn't tell you I'm afraid of night. And as I dream I'm falling down, the world moves without a sound. I'm lost as sure as I was found, the sun comes up without a sound.

Sa colère à Lukas, elle résonne dans la pièce comme le son d’un glaive qui s’écrase contre un bouclier. Les templiers, ils parlaient d’honneur, ils parlaient de fraternité et ils parlaient de courage. Sauf que parfois, les masques tombaient, et il ne restait plus grand-chose. Une cause commune qui les sauvait sans vraiment les protéger du pire. Ils se cachaient derrière ça, derrière des faux semblants, derrière des mots qui perdaient parfois leur sens. Mais tout ce qu’ils avaient, ça n’était que du vent. Ils avaient beau faire comme si tout était parfait, comme si l’amitié pouvait tout offrir, ils se sentaient vides, à l’intérieur. Ils se regardaient, tous en se demandant comme ils avaient pu en arriver là. Ils se regardaient et soudain il n’y avait que de l’amertume. Les regrets de tout ce que ça avait fini par leur prendre. Les heures passées à essayer d’oublier l’inoubliable. Les corps empilés. Le sang versé. Elle l’entend, Juliette, en se demandant si au fond, c’était pas aussi cette colère qu’elle avait fini par enfouir. Si tout ce qu’elle avait fait depuis, c’était pour faire comme si elle n’était pas là.

Peut-être que l’énigme semblait moins importante, là. Quand Lukas il parle et il lui dit qu’elle doit laisser place à l’improvisation, quand il dit que tout ne peut pas être décidé à l’avance. Mais elle en avait besoin, de cet ordre. De faire comme si tout pouvait être préparé, comme si le hasard n’était qu’une illusion. Parce qu’elle savait ce qui allait se passer, comme ça. Parce qu’elle savait qu’elle ne pourrait jamais échouer. Un long soupir, elle s’approche. « Tu connais, ces groupes d’entraide, pour les dépressifs ? » Sourire moqueur. Elle croise les bras. « Je pense que tu devrais en rejoindre un. » Elle pouvait voir qu’il y avait autre chose dans ses yeux. Probablement que Lukas aussi, derrière l’armure, y’avait quelqu’un qu’il avait peur de laisser sortir. Y’avait des risques qu’il n’était pas prêt à prendre. « On n’a pas de temps pour l’imprévu, y’a des gens qui crèvent pour de vrai, comme tu dis, à cause de gens comme toi. » Elle commence à ranger les munitions. La seule chose qu’ils avaient en commun, en apparence, c’était probablement le goût de l’ordre, celui qui les empoisonnait un peu. Celui qui leur permettait de garder une organisation dans leur vie, de faire comme si tout n’était pas déjà« Si tu comprends pas ça peut-être que t’as pas ta place ici. »

@Lukas Vanek

_________________
i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me


autres comptes : fantine c. de stahl & h. lewis dubois & bass a. renoir & héra c. swango
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4438-lukas-les-yeux-revolvers
Admin
homecoming : 03/03/2017
Messages : 2308
Louis d'or : 1032
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Lily (profil) Hippo (gif) Beylin (ava, gifs, signa)
the mighty bush : Protection surnaturelle : pouvoir passif inconscient qui isole des manipulations surnaturelles, annulant plus ou moins les intrusions en fonction de l'importance de l'adversaire
Allegeance : Loyal aux templiers, hostile aux anges, électron libre d'Arthur
these streets : Il sait pour les anges et les démons ; ignore tous des dieux, mais commence à remarquer des incohérences.

Sujet: Re: Pride and prejudices #juliette Mar 11 Juil - 16:05 ()
Pride and prejudices
Lukas Vanek & @Juliette A. Gibson

Il lui jette un regard noir quand elle lui suggère d’aller voir un groupe de soutien puis il répond d’un ton monocorde « Bonjour, je m’appelle Lukas. » Il change de voix, comme si il imitait d’autres personne. « Bonjour Lukas ! ». Il reprend sa voix habituelle, avec son accent tchèque et ses r roulés. « Mon principal problème est une collègue de travail casse-couille ». Voix transformée. « Bienvenue Lukas ! ». Il jette un regard ironique à Juliette. « Un truc comme ça tu veux dire ? »

Il remet de l’ordre tranquillement dans les munitions, écoutant silencieusement Juliette qui lui parle d’imprévus. Il range soigneusement les armes et secoue la tête. Il n’a pas tout à fait la même vision de l’Ordre, d’ailleurs il le lui fait savoir. Sur un ton neutre, comme si c’était un débat très poli, il répond « Si l’Ordre survit aux siècles qui passent, c’est parce qu’il fait face aux imprévus et aux changements ; pas parce qu’il reste figé dans des illusions de contrôle. Serait temps qu’on le comprenne, histoire d’être efficace. » .

Il trie, il range, il ordonne. Puis la réflexion de Juliette le stoppe dans ses mouvements. « Si tu comprends pas ça peut-être que t’as pas ta place ici. » . Lukas relève la tête et la fixe, surpris. C’est étrange de s’entendre dire une chose pareille de la part de sa cadette. Presque dix ans d’écart, son ego en prends un coup. Pourtant, elle a beau être plus jeune, avoir moins d’expérience et un sale caractère, il reconnait à Juliette son efficacité. Ils ne partagent peut-être pas tout à fait la même vision de l’Ordre, mais malgré toutes les rebuffades, il a une certaine confiance en son jugement. Son ton change, sérieux, beaucoup plus sérieux. « Tu crois ? ». Sa voix se brise légèrement. Si il n’a pas sa place ici, il ne voit pas où il pourrait être ailleurs. La vérité, c’est qu’il a dédié sa vie à l’Ordre. Il ne se voit pas ailleurs, il ne s’imagine rien sans lui. Il n’est pas sûr que l’Ordre lui rende bien son investissement. Il est même presque certain que la réponse est non. Mais peut-être qu’elle a raison, peut-être qu’il n’est plus très utile, plus très apte. « T’as pas de solution miracle, j’imagine … on me reconvertit en garde du garde pour vieille héritière ? » Il l’a un peu mauvaise Lukas, parce qu’il a l’impression que si il n’est pas templier, sa vie n’a plus de sens.
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Instant cassedédi à Seth, because you're worth it l'oreal cheveux jared tmtc je peux pas faire apparaitre un header clignotant à paillettes qui dit gloire à la crinière étincelante mais l'intention y est
The Holy Towel


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t938-juliette-i-know-im-gonn
Admin
homecoming : 23/04/2015
Messages : 380
Louis d'or : 62
pretty face : Holland Roden
julius caesar : (c) matty des bwas la plus forte (a)
Allegeance : En tant que chevalier de l'Ordre, elle est très respectée, parfois crainte. Elle est dévouée à la cause des templiers, parce que c'est comme une mission pour elle, c'est son devoir. Elle est assez froide, et pas très liante, ce qui la rend parfois antipathique pour les autres.
these streets : Juliette, elle est au courant de tout. En tant que templier, elle sait que quelqu'un a brisé le pacte, et que les démons ainsi que les anges sont revenus sur Terre. Cependant, elle ignore tout de la présence des Dieux dans la capitale.

Sujet: Re: Pride and prejudices #juliette Sam 12 Aoû - 23:04 ()


Pride and prejudices
lukas & juliette ✗ Someday Soon
where I live, it gets dark at night, the kind of dark eats up the light. And you know that, mother, I'd be lying, if I didn't tell you I'm afraid of night. And as I dream I'm falling down, the world moves without a sound. I'm lost as sure as I was found, the sun comes up without a sound.

« Tu crois ? » Juliette, elle s’attendait pas à la surprise dans ses yeux. Elle a pas senti qu’les mots avaient frappé en plein cœur. Elle s’est contentée de jeter la bouteille à la mer en s’disant que ça pouvait pas lui faire mal. Peut-être qu’avec le temps elle a oublié que les mots blessent et tuent. Peut-être qu’avec le temps toutes les illusions se sont transformées en mirage. Et ce qui était vrai autrefois ne l’était plus aujourd’hui. Elle avait laissé les années effacer les sourires, les larmes. Comme si elle pouvait déambuler dans ce monde qui faisait un peu trop mal, comme un fantôme qui ressentirait plus rien. Sauf que c’était pas possible. C’était l’image qu’elle voulait donner à tout le monde. Sans se douter qu’elle pourrait jamais réussir à la rendre réelle. « T’as pas de solution miracle, j’imagine … on me reconvertit en garde du garde pour vieille héritière ? » Elle fronce les sourcils. Elle a pas d’solution miracle, autant pour lui que pour elle.

Elle le voit dans ses yeux, la peur d’être inutile, de plus avoir sa place. De plus avoir un but pour les maintenir en vie. Peut-être que les regrets les boufferaient vivants. Peut-être qu’ils étaient au milieu d’une guerre qu’ils pourraient jamais gagner. Y’avait des anges, des démons. Et autour, y’avait les templiers. Sauf qu’eux, ils étaient pas immortels. Ils crèveraient. Redeviendraient poussière. Y’aurait plus personne pour se rappeler de leur nom. « J’pense pas que tu sois complètement inutile. » Elle regarde à côté. Elle aime pas admettre qu’elle a fait une connerie, Juliette. Elle est plus habituée à se soucier des autres. Elle a arrêté d’accorder des secondes chances et elle a arrêté de questionner son propre jugement. Sauf que Lukas, il croyait probablement en la même chose qu’elle. Ils étaient tous là pour une raison.

« Peut-être qu’après tout ce temps t’as juste arrêté de t’intéresser à la manière en préférant le résultat. » C’était pas vraiment son genre de trouver des excuses aux autres. Sauf que l’temps passait. Et parfois elle se demandait si elle tenait vraiment à crever avec des regrets qui lui boufferait l’cœur. Emme finit par le regarder. Elle avale sa fierté difficilement. Les mots, ils sont pas faciles à sortir. Mais peut-être qu’au fond, ils sont nécessaires. Comme pour tenir une promesse silencieuse, un pacte qu’ils ont jamais accepté à haute voix. « J’aurai pas dû te dire que tu méritais pas ta place. » Un soupir. Des mondes qui s’écroulent alors qu’ils essaient de se souvenir d’un temps où y’avait pas Paris qui brûlait dehors. « On fait tous des erreurs. »

@Lukas Vanek

_________________
i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me


autres comptes : fantine c. de stahl & h. lewis dubois & bass a. renoir & héra c. swango
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4438-lukas-les-yeux-revolvers
Admin
homecoming : 03/03/2017
Messages : 2308
Louis d'or : 1032
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Lily (profil) Hippo (gif) Beylin (ava, gifs, signa)
the mighty bush : Protection surnaturelle : pouvoir passif inconscient qui isole des manipulations surnaturelles, annulant plus ou moins les intrusions en fonction de l'importance de l'adversaire
Allegeance : Loyal aux templiers, hostile aux anges, électron libre d'Arthur
these streets : Il sait pour les anges et les démons ; ignore tous des dieux, mais commence à remarquer des incohérences.

Sujet: Re: Pride and prejudices #juliette Mar 12 Sep - 10:13 ()
Pride and prejudices
Lukas Vanek & @Juliette A. Gibson

La rousse cherche à se rattraper comme elle le peut, mais c’est trop tard. Il reste figé sur ses premiers mots. Si son corps est immobile, un bloc au milieu de la pièce, son esprit vacille. Le vide commence à l’envahir « J’pense pas que tu sois complètement inutile. » Il se retourne et lui tends son dos pour unique interlocuteur. Une main nerveuse qui passe sur son visage, creuse sa barbe puis ramène ses mi- longueurs en arrière. pas complètement inutile c’est l’être un peu quand même. Il lui fait face à nouveau brusquement, il ressemble vaguement à un fauve pris au piège, un vieux lion sur le déclin. « Tu dis ça pour me rassurer, hein ? Tu dois rien en penser en réalité, qui s’amuse à juger d’utilité de ses collègues ? Personne ! » Sa voix gronde, sous la désarroi il y a toujours cette rage qui lui colle au cœur depuis des mois. Il ne sait pas si il pourra s’en défaire un jour. Il ne sait pas si il voudra s’en défaire un jour. Elle l’accompagne comme une bonne copine, la rage, elle lui donne le peps dont il a besoin pour se lever le matin et l’énergie pour tenir toute la journée. Peut-être qu’il ne s’en séparera jamais, parce qu’il commence à aimer ça, sentir la fureur qui gronde sous ses veines. C’est son adrénaline à lui et s’il ne veut pas s’en séparer, il devrait au moins apprendre à la canaliser. L’utiliser à bonne escient.  

« Peut-être qu’après tout ce temps t’as juste arrêté de t’intéresser à la manière en préférant le résultat. » Il la regarde d’un air indécis. Le résultat, la manière, à ses yeux, il faudra que tout soit efficace. Il en a marre de ces créatures surnaturelles qui les prennent pour des crétins naïfs et qui se pavanent dans Paris comme si c’était leur ville. Il veut en finir, vite et bien, sans pertes humaines si possibles, mais si des dommages collatéraux sont inévitables il l’accepte. Son dommage collatéral l’a déjà mis au tapis, alors il a l’impression de n’avoir plus à perdre. Presque plus rien. « J’aurai pas dû te dire que tu méritais pas ta place. On fait tous des erreurs. » Ce ne sont pas des excuses, mais il sait qu’elle ne s’excusera pas. Ils ont le même orgueil, la même fierté. Alors il prend ses paroles humblement, conscient de l’effort que cela a dû lui demander. « Merci … et désolé, j’ai été rude » Il hésite, ses doigts tapote la paillasse d’acier et il finit par poser une question qui le turlupine depuis un moment « Tu crois que leur présence peut nous faire perdre notre humanité à force ? »

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Instant cassedédi à Seth, because you're worth it l'oreal cheveux jared tmtc je peux pas faire apparaitre un header clignotant à paillettes qui dit gloire à la crinière étincelante mais l'intention y est
The Holy Towel


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t938-juliette-i-know-im-gonn
Admin
homecoming : 23/04/2015
Messages : 380
Louis d'or : 62
pretty face : Holland Roden
julius caesar : (c) matty des bwas la plus forte (a)
Allegeance : En tant que chevalier de l'Ordre, elle est très respectée, parfois crainte. Elle est dévouée à la cause des templiers, parce que c'est comme une mission pour elle, c'est son devoir. Elle est assez froide, et pas très liante, ce qui la rend parfois antipathique pour les autres.
these streets : Juliette, elle est au courant de tout. En tant que templier, elle sait que quelqu'un a brisé le pacte, et que les démons ainsi que les anges sont revenus sur Terre. Cependant, elle ignore tout de la présence des Dieux dans la capitale.

Sujet: Re: Pride and prejudices #juliette Mer 25 Oct - 0:13 ()


Pride and prejudices
lukas & juliette ✗ Someday Soon
where I live, it gets dark at night, the kind of dark eats up the light. And you know that, mother, I'd be lying, if I didn't tell you I'm afraid of night. And as I dream I'm falling down, the world moves without a sound. I'm lost as sure as I was found, the sun comes up without a sound.

Il y a avait des océans d’mensonges et des pluies d’illusions, dehors. Tous se cachaient derrière des faux semblants qu’ils ne seraient jamais capables de contrôler. Le monde s’effondre mais les rêves demeurent. Peut-être parce qu’ils sont plus beaux que la réalité fade et décevante. Juliette, elle voyait rien d’autre que ça. L’bruit léger de son pas sur le pavé. Paris qui ne pourra jamais se relever véritablement de ce qui se passait dehors. Elle cachait sa peur derrière une armure en se disant que ça finirait par devenir vrai. C’était facile de croire que tout pouvait changer, rien qu’en fermant les yeux. Lukas aussi, il s’retrouvait prisonnier d’une image qu’il pouvait pas effacer. Il était face à l’adversité, avec le sol qui s’dérobait sous ses pieds. « Merci … et désolé, j’ai été rude » Elle hoche la tête. L’ambiance venait d’changer, comme si d’un seul coup, y’avait plus besoin de haine, comme si y’avait plus besoin d’cauchemars ou de mensonges. C’était un pas d’plus alors qu’ils étaient aussi loin qu’deux âmes se tenant des deux côtés opposés d’un gouffre. « Oui, tu l’as été. » C’était comme un pacte tacite, là où ils se permettraient pas d’se mentir, pas encore. « Tu crois que leur présence peut nous faire perdre notre humanité à force ? »

Juliette la réaliste, elle a fini par croire qu’les monstres se cachaient pas dans l’ombre, mais en pleine lumière. Et Lukas aussi, ils le savaient. Peut-être qu’ils avaient cet connaissance, ce même vide au fond des yeux, cette même impression qu’ils étaient en train de hurler à l’aide, et que personne pouvait les entendre. Y’avait trop d’fois où elle avait reconnu ce regard-là pour l’oublier. « Je pense qu’on l’a déjà un peu perdu. » Un soupir qui s’perd dans l’adversité alors que son regard croise à nouveau le sien. « On se croit invincibles. On pense qu’on peut gagner. Sauf que nous, on peut crever à n’importe quel moment. » Ils avaient pas d’autres choix. Eux, ils avaient pas l’éternité. Ils étaient faits pour crever sur un champ d’bataille avec plus grand-chose pour se relever. Lukas il lui rappelait qu’au fond, même quand ils avaient rien et qu’le silence était un peu trop assourdissant, ils auraient toujours les templiers. Ce lien un peu brutal d’compatriotes sur le terrain. Ils en avaient déjà trop vu. Et leur cœur crevait déjà à l’intérieur de leur poitrine. « Quand on sera morts, les démons, les anges, ils seront toujours là. » Ils pouvaient pas se battre contre le temps, Lukas et Juliette. Ils donnaient tout ce qu’ils avaient, mais ils pourraient pas voir le monde changer. Ils pourraient pas voir les empires construits qui s’effondrent. Tout ce qu’ils avaient, c’était la terre qu’ils bouffent quand ils chutent d’un peu trop haut. « Peut-être qu’on s’bat pour rien, je sais pas. » Et derrière, y’avait cette peur, incontrôlable. La peur qui paralyse, qui bouffe l’espoir et tue les étoiles. Cette voix qui murmure qu’il y a jamais eu de but à tout ça.

@Lukas Vanek

_________________
i don't even know
if I believe
everything you're trying to say to me


autres comptes : fantine c. de stahl & h. lewis dubois & bass a. renoir & héra c. swango
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: Pride and prejudices #juliette ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Pride and prejudices #juliette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pride & Prejudices - Astoria Malefoy
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Juliette récupère les jumeaux [PV JB et Ninon]
» Juste le temps d'un soirée? ou plus si affinité? [juliette]
» Olivia / Juliette
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Premier arrondissement :: Le louvre :: Le musée du Louvre :: Mona Lisa :: QG des templiers