boom bitch
Après un long dimanche, mais pas de fiançailles, nous voilà de retour !
Pour tout savoir sur les nouveautés de la version, c'est par .
dying to be born again
L'intrigue est de retour, pour vous jouer de mauvais tours... ou pas.
Dans tous les cas, c'est par .
paris versus the apocalypse
Quoi de mieux pour lutter contre l'apocalypse qu'un apéro ?
Pour vous inscrire à l'event, c'est par là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Que la Basilique était belle. [Alyx, Malphas & les Autres]
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
the last young renegades
homecoming : 18/01/2017
Messages : 2865
Louis d'or : 3743
pretty face : Dree Hemingway
julius caesar : Ava by Canard le Magnifique / Code sign by Kariboo Troublant / Gif by Zazou mon petit chou, tumblr & moi / Icons by me
legends never die : Démon de la Discorde et de la Frustration, Commandant de la sphère de la Discorde, Intendante de l'Impatience, Instigatrice des réactions disproportionnées et des caprices inutiles, Destructrice de la sérénité. Progéniture de l'Infini. Éternelle pétasse des Enfers.
the mighty bush : Discorde Malphas est déjà très douée pour semer la discorde autour d'elle, mais ce talent naturel est renforcé par une capacité inouïe à créer le conflit et la mésentente par sa simple présence si elle le décide. Il lui arrive d'utiliser ce pouvoir simplement pour se détendre et respirer un peu...
Prestidigitation De très loin son pouvoir préféré, cette capacité lui permet de faire disparaître ou apparaître des objets, pour peu qu'ils existent déjà dans ce monde. Cela lui permet de vous faire perdre vos clés et de les faire réapparaître dans le tiroir à couverts, par exemple, ou de déplacer vos lunettes selon sa volonté. Elle trouve à ce pouvoir un aspect artistique que peu soupçonne... Les gros objets sont tout aussi concernés, mais elle a tendance à se contenter des petits... C'est toujours plus frustrant de perdre ses clés de voiture quand on a la voiture que la voiture quand on a ses clés... La panique ne la nourrit pas. Ce pouvoir marche également sur les êtres vivants mais lui demande dans ce cas une énergie bien plus conséquente... (et c'est tout de suite beaucoup moins discret que les objets).
Catalyseur ou la capacité de stocker et diriger l'énergie (a.k.a. Redbull des Enfers). Possibilité pour son porteur de ne pas juste absorber mais aussi de canaliser l'énergie qu'il crée (par sa sphère) dans une direction précise et d'en modifier les flux selon sa volonté. Ce pouvoir permet à Malphas d'alimenter le royaume de Dis en permanence de l'énergie qui naît de la Discorde et de la Frustration, de façon constante. Elle peut aussi décider, non sans effort, d'en faire profiter davantage certaines personnes. Ce pouvoir ne s'applique pas à elle-même, il lui suffirait simplement d'arrêter la catalyse pour récupérer le pouvoir de sa Sphère.
Allegeance : Si ce n'est son éternelle allégeance à Azazel et son statut de bras droit du bourreau des Enfers, Malphas n'a pas de but propre autre que de semer la discorde et d'inspirer la frustration autour d'elle, ce qu'elle fait à chaque instant de son existence, par plaisir et par gourmandise. Elle n'est que Discorde, au service d'un Ange qui entend calciner le monde. Elle obéit aux ordres, parvenant toujours à tirer leur épingle du jeu, sans chercher à obtenir davantage de responsabilités de peur de devoir se brimer et devenir responsable. C'est une faiseuse de miracles malfaisants, qui aime la méchanceté et inspire ses démons à inventer toujours plus de mécanismes visant à rendre folles les âmes qui traversent la terre. Elle n'hésite JAMAIS à semer la discorde et la frustration dans ses propres rangs.
these streets : Tout. Elle sait tout. Et il n'y a pas que la vie à Paris qui est troublée, désormais.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1489-garance-envoyee-sur-te
Modo

Sujet: Que la Basilique était belle. [Alyx, Malphas & les Autres] Mar 28 Mar 2017 - 0:30 ()
Que la Basilique était Belle
Jamais créature vivante n'avait été engagée si avant dans le néant.


La condensation embrasse le verre de gouttelettes fraîches et humides... Garance sourit. Il est beau, son fils, aussi violent qu'ingrat, aussi superbe que malfaisant... Et elle sourit, Malphas, encore et toujours, ne se découvrant pas davantage de limite ce soir qu'elle ne s'en est imposée tout au long de son existence. La cigarette entre ses doigts fume comme les idées qui dégueulent de son esprit malade, toujours plus pervers, toujours plus cruel. Méchante, elle l'est, jusque dans les moindres tréfonds de son âme. Son regard s'écorche sur les lignes d'une architecture trop noble. Sacrée. C'est un mot que je n'aime pas.

« C'est vrai que ça pourrait être marrant... On pourra dire qu'on cherchait à s'occuper pour la soirée... »

Son rire s'envole et effraye une ou deux corneilles qui décollent des toits pour se faire ombres contrastées dans le ciel qui, déjà, se délave de quelques teintes bleutées noyées d'orange. La nuit ne tarderait plus à tomber.

« Il nous faut un équipement précis... Je veux que les anges accusent les révolutionnaires... Ce sera beaucoup plus divertissant que de les laisser nous accuser encore une fois. On ne peut pas être responsable de toute la misère du monde. » Rictus carnassier. « Du moins, pas officiellement. »

Alea jacta est.

Il les connaît, lui, les Révolutionnaires. Elle aussi, de plus loin, mais suffisamment pour savoir comment ils fonctionnent... Ce soir, le fils et sa mère ne prendront pas la Bastille... Leurs ambitions profaneront les souvenirs des amoureux de Mont-Martre. L'un et l'autre passent des coups de fil, quelque peu galvanisés par leur appétit de destruction, leur envie de feu d'artifice. Faire le mal est vraiment chose aisée, une fois que l'on maîtrise la gymnastique propre au passage à l'acte. Et ce n'est pas si difficile, finalement. Ils sont dans un vieux bistrot abandonné, moins d'une heure plus tard, à quelques pas du Parvis de la Basilique du Sacré-cœur. Les deux démons affichent un air satisfait, pédant, hautain, et tout ce que la bienséance leur trouvera de pire à coller sur leurs visages trop parfaits pour être vrais.

« Dans l'absolu, il faut faire en sorte de faire céder les extérieurs... Je peux rentrer dedans. Pas longtemps. Pas assez longtemps, je pense. Je ne sais pas, je n'ai jamais vraiment essayé, je n'aime pas ce genre d'endroit et j'ai les grenouilles de bénitier en horreur... » Elle caresse sa joue avec douceur. « Considère cette soirée comme une avance sur ton cadeau d'anniversaire. »

Poussés par la nostalgie et le mal du pays, sans doute, ils décident de faire de Paris un Enfer.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Connasse
- La méchanceté d'un homme fait de lui un démon, la méchanceté d'une femme fait d'elle un enfer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Que la Basilique était belle. [Alyx, Malphas & les Autres] Lun 3 Avr 2017 - 13:15 ()
Les rêves en nébuleuses le regard qui fauche les plus heureux parisiens. Alyx embaume la terrasse avec la fumée de sa cigarette, les cendres pénétrant jusque dans son esprit. Alyx assis face de sa mère, sorte de mère spirituel aux accents démoniaques dans les rires. Alyx, ça fait plusieurs semaines qu’il ne sait plus quoi penser, qu’il a le doute en dégout, les pensées qui rendent incertain. Alyx il oublie parfois sa mission, il se volatilise dans ce monde qu’il redécouvre sous de nouveaux aspects. Il grapille un peu de la vie qu’on lui a volé, majeur en l’air contre la corde du destin. Si vous saviez que j’allais revenir. Si vous saviez que la fortune foutrait en l’air vos efforts pour me mettre en cage. Alyx dans ce Paris inouï, rien ne lui résiste, rien ne pouvoir semble ternir ses sourires mordorés. Tout, sauf peut-être une femme qu’il doit épouser. Et sa vanité le pousse à la conquête de son cœur. Mais Alyx, dans le calme de ses pensées mortifères, Alyx il ne veut pas de cet avenir promis, il ne veut pas d’elle. Il tape les cendres contre le bord de la table, croisant les jambes, le dos en appuie contre sa chaise. Alyx il est là par obligation, Garance il peut rien lui refuser, dette indicible, lien invisible.

« Du moins, pas officiellement. » Alyx il aurait aimé lui dire qu’elle a tort, que derrières leurs grandes ambitions se cachaient souvent les dominos humains qui se font tomber eux même. L'homme est un loup pour l’homme hein ? Et Alyx se mit à penser qu’eux, les démons qui assoient le mal sur tout paris, n’avaient qu’à rependre la rage. A infecter les loups. A pousser le premier domino.  « Des bombes. » Signature des esprits explosifs. Il expulse sa réponse comme sa fumée qui fait barrage entre lui et son interlocutrice. L’humeur est maussade, les présages ternes. Alyx il est là par ce qu’il n’aime pas décevoir, parce que quand il déçoit c’est son égo qui en prend un coup. Alyx c’est le fils modèle de la peste dévastatrice, de la maladie perfide qui saisit tout le monde, dans l’indifférence de ses victimes. La maladie, voilà une chose que Alyx appréciait chez les mortels. La faucheuse invisible qui ne faisait pas de distinction. Qui punissait les plus riches comme les plus démunis. Les plus beaux, comme les plus laids. « Considère cette soirée comme une avance sur ton cadeau d'anniversaire. » Garance, il l’imagine déjà le sourire qui plisse son visage sous l’incommensurable joie d’avoir fait le mal. Garance, il sait que d’eux deux, c’est elle qui prendra le plus de plaisir à ravager et saccager. « Un cadeau n’est pas sensé te faire plaisir à toi aussi. » La cigarette ancrée entre ses doigts arrive à son terme, et Alyx lève un regard rieur, mais faux, sur Garance. « Alors disons, que c’est aussi une avance sur le tien » Et quand il pensait qu’il allait se soustraire au mal et ses pulsions de mort, une jeune innocente croise son regard. Des pas pressés sur le bitume, fuyant la nuit qui encercle son cœur et réveille ses craintes enfantines. « J’ai mieux que des bombes. »

« Mademoiselle » La voix qui se hâte pour dérober sa proie. Il se lève, s’approche de la chair à canon qui ce soir, sera son arme. Un éclat d'efroit se manifeste dans son regard, mais lui, il sourit, à s'en décrocher la mâchoire. Que c’était ignorant, de croire que le démon des fous, n’était pas lui-même atteint de folie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 18/01/2017
Messages : 2865
Louis d'or : 3743
pretty face : Dree Hemingway
julius caesar : Ava by Canard le Magnifique / Code sign by Kariboo Troublant / Gif by Zazou mon petit chou, tumblr & moi / Icons by me
legends never die : Démon de la Discorde et de la Frustration, Commandant de la sphère de la Discorde, Intendante de l'Impatience, Instigatrice des réactions disproportionnées et des caprices inutiles, Destructrice de la sérénité. Progéniture de l'Infini. Éternelle pétasse des Enfers.
the mighty bush : Discorde Malphas est déjà très douée pour semer la discorde autour d'elle, mais ce talent naturel est renforcé par une capacité inouïe à créer le conflit et la mésentente par sa simple présence si elle le décide. Il lui arrive d'utiliser ce pouvoir simplement pour se détendre et respirer un peu...
Prestidigitation De très loin son pouvoir préféré, cette capacité lui permet de faire disparaître ou apparaître des objets, pour peu qu'ils existent déjà dans ce monde. Cela lui permet de vous faire perdre vos clés et de les faire réapparaître dans le tiroir à couverts, par exemple, ou de déplacer vos lunettes selon sa volonté. Elle trouve à ce pouvoir un aspect artistique que peu soupçonne... Les gros objets sont tout aussi concernés, mais elle a tendance à se contenter des petits... C'est toujours plus frustrant de perdre ses clés de voiture quand on a la voiture que la voiture quand on a ses clés... La panique ne la nourrit pas. Ce pouvoir marche également sur les êtres vivants mais lui demande dans ce cas une énergie bien plus conséquente... (et c'est tout de suite beaucoup moins discret que les objets).
Catalyseur ou la capacité de stocker et diriger l'énergie (a.k.a. Redbull des Enfers). Possibilité pour son porteur de ne pas juste absorber mais aussi de canaliser l'énergie qu'il crée (par sa sphère) dans une direction précise et d'en modifier les flux selon sa volonté. Ce pouvoir permet à Malphas d'alimenter le royaume de Dis en permanence de l'énergie qui naît de la Discorde et de la Frustration, de façon constante. Elle peut aussi décider, non sans effort, d'en faire profiter davantage certaines personnes. Ce pouvoir ne s'applique pas à elle-même, il lui suffirait simplement d'arrêter la catalyse pour récupérer le pouvoir de sa Sphère.
Allegeance : Si ce n'est son éternelle allégeance à Azazel et son statut de bras droit du bourreau des Enfers, Malphas n'a pas de but propre autre que de semer la discorde et d'inspirer la frustration autour d'elle, ce qu'elle fait à chaque instant de son existence, par plaisir et par gourmandise. Elle n'est que Discorde, au service d'un Ange qui entend calciner le monde. Elle obéit aux ordres, parvenant toujours à tirer leur épingle du jeu, sans chercher à obtenir davantage de responsabilités de peur de devoir se brimer et devenir responsable. C'est une faiseuse de miracles malfaisants, qui aime la méchanceté et inspire ses démons à inventer toujours plus de mécanismes visant à rendre folles les âmes qui traversent la terre. Elle n'hésite JAMAIS à semer la discorde et la frustration dans ses propres rangs.
these streets : Tout. Elle sait tout. Et il n'y a pas que la vie à Paris qui est troublée, désormais.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1489-garance-envoyee-sur-te
Modo

Sujet: Re: Que la Basilique était belle. [Alyx, Malphas & les Autres] Mer 19 Avr 2017 - 13:36 ()
Que la Basilique était Belle
Jamais créature vivante n'avait été engagée si avant dans le néant.


« Des bombes. » C'est l'évidence même, le crépitement intolérable du mauvais génie, la petite explosion de méchanceté nécessaire.

L'enfant est capricieux, il l'a toujours été... Alyx, c'est un nom qui lui va bien, qui résonne dans le silence comme une condamnation, une insulte, une claque aussi brève qu'efficace. Elle lit ses mensonges et ses insolences sans la moindre difficultés, s'amusant de ses révoltes qui sonnaient comme des miaulements mécontents. Le fils prodigue déteste décevoir, ne pas être à la hauteur... Et elle n'a aucun scrupule à en abuser si tôt que l'occasion lui en est donnée. Il n'y a que toi pour te détourner de tes propres caprices, tu sais... Un haussement d'épaules répond à ses constats, la Garce préférant ne pas rebondir sur les ricochets d'Abalam... Le petit Monstre est frustré, sa seule proximité suffit à l'amuser... Mais il a envie de jouer, le chaton, et elle le sait. Sa silhouette se tend déjà vers l'extérieur, vers la nuit qui embrasse Paris et ravive les ombres de terreur. Elle lui sourit, presque tendrement.

« Mieux que les bombes ? Rien que ça... »

Elle ne demande qu'à voir. Alors que les passants se font rares et les occasions séduisantes, il court déjà un nouveau jupon, une nouvelle attraction. Il les aime russes, les montagnes de chair sur leur poitrine, les entrelacs d'acier dans le fond des regards affolés. Il les aime aussi françaises, anglaises, italiennes, soudanaises. Il les aime de toutes les nationalités, dans toutes les positions, pour peu qu'il puisse s'immiscer dans leur esprit et les briser. Les bras croisés sous sa poitrine, elle assiste au spectacle sans rien dire, le regardant fondre sur sa proie comme un charognard sur des chairs en décomposition... Il en rêve, déjà, du cadavre. La matriarche pianote l'écran de son téléphone, sans le quitter des prunelles, prenant un air faussement songeur, doucement interrogateur.

« Tu comptes lui faire avaler du C4 ? Ou lui apprendre l'arabe, peut-être ? Cela fait longtemps que les autorités n'ont pas blâmé un musulman pour le plaisir, on croirait presque que les peuples peuvent s'entendre, c'est désolant. »

Révolutionnaires, terroristes, basques ou nationalistes. Pour peu que cela explose. Pour peu qu'il y ait un feu d'artifice.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Connasse
- La méchanceté d'un homme fait de lui un démon, la méchanceté d'une femme fait d'elle un enfer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Que la Basilique était belle. [Alyx, Malphas & les Autres] ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Que la Basilique était belle. [Alyx, Malphas & les Autres]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La jeunesse n'est belle que sous l'eau [Zakuro]
» Elle était belle, comme une perle [PV Petite Perle]
» La Belle, la Bête, et autres créatures. [Abandonné]
» Elle était si belle, la poupée... Amaryllis pour vous servir !
» Le matin d'une belle journée [PV Âme]
Static palms
melt your vibe
always on the hunt

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: dix-huitième arrondissement :: Montmartre :: Basilique du Sacré coeur