boom bitch
Après un long dimanche, mais pas de fiançailles, nous voilà de retour !
Pour tout savoir sur les nouveautés de la version, c'est par .
dying to be born again
L'intrigue est de retour, pour vous jouer de mauvais tours... ou pas.
Dans tous les cas, c'est par .
paris versus the apocalypse
Quoi de mieux pour lutter contre l'apocalypse qu'un apéro ?
Pour vous inscrire à l'event, c'est par là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Cursed encounter ♦ joachim
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Cursed encounter ♦ joachim Ven 21 Avr - 20:05 ()
madness and suicide
joachim et jeremia


FLASHBACK

« t'es qui toi ? » assis dans ton fauteuil, face à la télévision, tu regardes cet homme d'âge mûre qui se trouve au milieu de ton salon. Il te dérange, lui qui s'est téléporté jusqu'à chez toi. L'un des tiens, sans aucun doute, mais tu lui demandes malgré tout. Ton regard vacille, passant de l'écran à la silhouette. Ton programme, ta série, semble plus intéressante et pourtant, tu lui donnes de l'intérêt. Il n'est pas ici pour rien, tu le sais. Te faire bouger ? Tu ne le veux pas, tu es bien dans cette grande maison, seul avec toi-même.

« Acélich, monsieur. L'un des vôtre, démon de la paranoïa... » Tu soupires, tandis qu'il semble mal à l'aise. « Ouais, et ? T'es là pourquoi ? T'as un truc à dire ? T'accouches ou t'attends qu'on te torche le cul ? » Tu es vulgaire, tu n'en as rien à faire. Plus vite ce sera fini, plus vite tu auras la paix. Tu pose la télécommande, et te gratte les parties intimes. Un être humain lambda, tu leur ressembles et pourtant, tu es loin d'être comme eux. Tu n'as jamais été comme eux. Certains le savent, d'autres le devinent et la plupart ne pensent même pas à cela. Tu es tout simplement la Folie pour eux, celui qui la représente le mieux.

« Quelqu'un a parlé de vous Monsieur... J'ai entendu un jeune homme vous nommer dans une conversation. Baphomet... »

Il pique ta curiosité, te donne envie d'en savoir plus. Tu changes de position, quittant cet affalement pour t'asseoir ; coudes sur les genoux, doigts entrelacés et menton posé sur tes mains. Tes sourcils se froncent, un instant de lucidité. Ton nom a été prononcé, il l'a entendu et est venu te le dire. Brave bête, bon sous-fifre. Le sérieux s'installe sur ton visage tandis que quelques mots s'envolent dans la pièce, tes paroles se mêlant au bruit de fond qu'est devenu les dialogues de cette pseudo série que tu apprécies, qui passe le temps.

« Dis m'en plus. Qui en a parlé ? Qui connaît mon nom ? » les questions fusent, posées rapidement tandis que tu portes toute ton attention sur ce démon de la folie. Peut-être est-il fou ? Peut-être a-t-il entendu des choses qui n'existent pas ? Cela ne t'étonnerait pas et, pourtant, tu sembles le prendre au sérieux.

« Un jeune homme, dans une conversation avec un autre garçon dans la rue. Je les ai entendu, je les ai suivi avant de disparaître pour que cela ne soit pas trop suspect. » il semble convaincu, convainquant. Il arrive à te faire croire ces paroles, te donner envie d'en apprendre davantage sur tout cela. Tu veux savoir, tu veux rencontrer ce garçon à présent et pourtant, une partie de toi sait que ce n'est peut-être pas une bonne idée. Si cela se fait, le rendez-vous doit se préparer de façon correcte. Un lieu sûr, où personne ne pourra vous déranger. Un endroit que l'on ne soupçonnera pas. Tu te lèves, tu es en sous-vêtement. T'habiller ? Ça ne ne te sers à rien, tu savais que tu ne sortirais pas. Le garçon que tu habites est beau, et ça te plaît. L'une de tes mains se pose sur ses abdominaux tracés tandis qu'avec l'autre, tu te grattes au niveau de la clavicule. Tes sourcils se froncent à nouveau, et tu lances l'un de tes ordres ; mission.

« Je te laisse une semaine pour l'approcher. Tu lui laisses entendre que tu connais un jeune homme particulièrement calé sur le sujet de Baphomet. Je veux savoir qui il est, ce qu'il fait, d'où il vient. Je veux un dossier photographique sur ce garçon, histoire de savoir qui je vais rencontrer ! » tu attrapes une babiole qui traîne, et tu le regardes avant de continuer, sans jeter un oeil à ton interlocuteur. « Proposes-lui un rendez-vous, dans une semaine. Vendredi, dans la pharmacie rue Daguerre ! » tu sais que le quatorzième arrondissement est à présent désert, peu de citoyens se rendent dans cet endroit laissé à l'abandon. La rue Daguerre, plus personne n'y va. Les magasins ne sont plus que ruines d'une gloire ancienne, un Paris vivant qui n'existe plus vraiment. Un Paris apaisé, qui n'était pas un lieu de bataille entre des forces surnaturelles. Tu le regardes, encore au milieu de ton salon. Tu pestes, mécontentement imprévisible. « Tu fous quoi encore là ? Dégage ! Et tu reviens quand t'as ce que je t'ai demandé. Aller, adieu. » il ne réfléchit pas, et le voilà qui se téléporte. De nouveau seul, tu te replaces dans ton fauteuil ; t'affales, la main dans le caleçon et devant ta série. Tu n'arrives pas, néanmoins, à oublier ce que tu viens d'apprendre. Quelqu'un sait qui tu es, qui tu étais ? Peut-être que tout n'est pas perdu, que ta gloire ancienne reviendra, comme tu aimes le penser, le rêver.

AND NOW

L'ordinateur portable sur tes genoux, tu te laisses conduire par cette voiture qui n'a besoin d'aucun conducteur pour se rendre sur le lieu du rendez-vous. Une simple adresse dictée, et la technologie actuelle s'est occupée du reste. Le véhicule roule dans les rues de Paris, suivant un tracé bien précis que tu peux visualiser sur le tableau de bord alors que tu es installé à l'arrière. Le dossier que tu as demandé t'a été remis en main propre, sur une clé USB que tu as placée dans le port adéquat. Le trajet va prendre un peu de temps, ce qui te permet de prendre connaissance des informations dont tu as besoin. Plusieurs photographies, une identité, tout ce dont il semble avoir besoin pour cette première rencontre avec ce jeune homme qui, il faut le dire, t'attires un tant soit peu. Il est loin d'être désagréable à regarder, c'est un fait.

Un templier ; tu bloques sur ces deux mots. Tu ne sais pas comment ton démon a fait, mais il l'a découvert. Tu apprécies ce fait, il sera d'autant plus intéressant de discuter avec cet inconnu. Peut-être pourras-tu même te présenter en tant que ce que tu es réellement ; Baphomet. Vu ce statut, tu sais qu'il est néanmoins important de ne pas mentionner le fait que tu es un démon. Ils sont tes chasseurs, tu es l'une de leur proie. Un commandant qui plus est, ce qui fait de toi un gros poisson si tu venais à être pris dans leurs filets. Démanteler un réseau, attraper le haut de la pyramide et le reste suivra. Faire attention, tu le devras même si tu sais pertinemment que cela ne sera pas facile. Tu vas devoir te contenir, garder sous contrôle ce caractère étrange qui fait de toi la Folie en personne. Tu soupires, fermant le clapet de l'ordinateur que tu as sur les genoux. Il est temps, le point d'arrivée n'est plus très loin. Tu sors du véhicule, laissant ton matériel informatique dans ce dernier. Les vitres teintées permettront de ne pas voir ce qui se trouve là-dedans. Tu réajustes ta veste en cuir, relève les manches de cette dernières. Une grande inspiration devant le bâtiment délabré, dont seul une enseigne en forme de croix permet de savoir ce qu'était cet endroit ; une pharmacie.

Tu entres, enjambant les gravas présents afin de t'infiltrer au beau milieu de ce bâtiment qui ressemble plus à une ruine qu'à autre chose. Des étagères vides, certaines ne tiennent même plus droit. Quelques boîtes contenant des pilules périmées depuis bien longtemps maintenant, des flacons de sirop en piteux états. Le lieu est triste, la verdure semble avoir reprit ses droits puisque de l'herbe et quelques plantes dépassent des dalles branlantes. Tu t'installes sur le comptoir qui semble tenir, miraculeusement. Les jambes dans le vide, tu les balances tout en sifflant des sons parfaitement aléatoires. Tu l'attends, tout en étant conscient que certaines choses ont également été dites sur toi. Ce fameux Joachim sait comment tu t'appelles, il sait que tu t'intéresses de très près à ce fameux Baphomet. C'est la raison de votre rencontre ; toi.
Nymeria. ♕ avatar de vinyles idylles & morphine ♕
Revenir en haut Aller en bas
 
Cursed encounter ♦ joachim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cursed treasure
» Cursed Moon; VS 2
» Joachim Patinir (1485-1524)
» Le Secret de Maître Joachim - Sigrid Heuck
» Fraise Tagada et Mister.Joachim vous demande d'applaudire ♥ /SBAF/
Static palms
melt your vibe
always on the hunt

a game of shadows :: Paris :: Sud-Est :: quatorzième arrondissement :: Quartier Denfert-Rochereau :: Rue Daguerre