boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 CONTEXTE ⊰ shall we play ?
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org
homecoming : 13/12/2014
Messages : 3384
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
PNJ

Sujet: CONTEXTE ⊰ shall we play ? Lun 23 Fév - 16:19 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

and you thought the lions were bad
well, they tried to kill my brother



Il y avait ceux qui disaient que les hommes avaient été punis. Il y avait ceux qui brûlaient les rues et les voitures parce que personne n’entendait leurs hurlements de colère, mais je crois qu’ils étaient persuadés que personne ne pourrait ignorer la fumée et le feu. Il y avait ceux qui cherchaient des réponses et qui pensaient pouvoir les trouver.  Il y avait ceux qui attendaient, désespérément, que vous reveniez. Tu sais, on imagine toujours l’apocalypse dans une vaste tempête, un tremblement de terre, des boules de feu qui descendent du ciel pour nous atterrir en pleine face. On s’imagine submergé par les eaux ou fracassé dans des explosions. On n’imagine jamais que ça peut être aussi simple et insidieux que ça... Qu’en l’espace d’une seconde, 2% de la population d'une ville peut disparaître, évanouis dans les airs, et que la vraie tragédie, c’est pas leur départ, mais leur retour.

Ca s’est produit le 4 décembre 2040. Aux quatre coins du monde, on a cherché des explications logiques. Des scientifiques ont été entendus. A vrai dire, le monde entier a laissé ses espoirs reposer sur leurs épaules. C'était une époque où l'on croyait encore que la science avait réponse à tout. Le genre humain se trouvait rassuré par l'idée, ou mieux, la certitude, qu'un homme avait le pouvoir de découvrir, dans une équation, ce que personne ne s'expliquait : en l'espace d'une seconde, 2% de la population de la ville de Paris disparut. Il n'y eu pas d'éclat de lumière, pas de catastrophe naturelle, d'ouragan, encore moins et de tempête. Tout se passa comme s'ils avaient été effacés de la surface de la terre.

Pendant une année se sont succédé les moments de doute. Les théories les plus inimaginables ont été avancées. Les réactions les plus violentes ont eu lieu en Europe, et plus particulièrement en France. La deuxième révolution a mis la ville de Paris à feu et à sang. Le gouvernement, ayant perdu toute crédibilité, s’apprêtait à voter une loi permettant d’indemniser les victimes de ce qui sera appelé jusqu’à aujourd’hui le Grand Départ. Le jour du vote de la loi, le 4 décembre 2041, jour symbolique censé marquer le passage à une nouvelle ère, les disparus refirent leur apparition exactement là où ils avaient été vus pour la dernière fois. Et à ce même instant, des humains jusque là épargnés virent leur vie changer à jamais, alors qu’ils se retrouvaient capables d’accomplir des choses aussi incroyables d’effrayantes.

Le 4 décembre cessa d’être jour de deuil international pour devenir un jour de célébration. Les disparus furent entendus dans tous les médias. On chercha à savoir ce qui leur était arrivé, où ils avaient passé la dernière année de leur vie. Aucun d’eux ne put apporter une réponse et l’on s’accommoda peu à peu à l’idée qu’on ne pouvait expliquer ce qui s’était passé. Les plus aventureux parlèrent d’une rupture de l’espace temps. Les plus prudents prudents réservaient aux scientifiques la lourde tâche de répondre à l’interrogation qui passionnait le monde qui, peu à peu, se remit à tourner comme si rien ne s’était passé. Pourtant, il était indéniable que tout avait changé.

* * *


Au début, la différence était subtile. Ceux qui avaient retrouvé leurs proches étaient bien trop heureux pour essayer de comprendre ce qui avait changé. Ils se cachaient dans l'illusion que tout allait bien dans le meilleur des mondes et que tout finirait par s'arranger. Pourtant, il n'y avait pas eu de miracle, pas vraiment. La vérité, c'était que ces 2% n'étaient pas revenus. Ils ne reviendraient plus jamais, parce qu'ils étaient déjà morts. Des anges et des démons avaient pris leur place, et leur apparence. Le temps où le monde était paisible, et non pas déchiré par une guerre remontant à plusieurs millénaires, avait déjà disparu, englouti dans les abysses d'un souvenir amer. On avait pourtant déjà empêché une guerre de commencer, lorsque le royaume des démons, la cité de Dis, le royaume des anges, la cité d'argent, et la surface de la terre, où vécurent les humains, avaient choisi de protéger le monde d'une querelle incessante. Un pacte avait été fait entre les trois royaumes pour ne pas rompre l'équilibre délicat qui avait été obtenu. On avait voulu sauver la Terre d'une guerre qui la détruirait probablement, mais cette volonté, bien que louable, resta lettre morte. Et aujourd'hui, lorsqu'on regardait la ville de Paris, c'était comme si on observait le début d'une fin préparée depuis trop longtemps.

On ne sait pas réellement qui avait déclenché la malédiction du grand schisme. Les démons accusèrent les anges. Les anges les accusèrent en retour. Le résultat, c'était un monde perpétuellement plongé dans la colère, le chaos et la violence, comme s'il était impossible de faire quoi que ce soit, à part se noyer dans les profondeurs d'un abîme trop grand.

Et comme si cela ne suffisait pas, certains humains n’étaient plus de simples mortels prisonniers d’une guerre dont ils ignoraient l’existence. Incapables d’agir, incapables de se défendre. Au contraire. L’énergie déployée lors du grand schisme s’était déversée en eux, cherchant de nouveaux réceptacles pour l’accueillir. Et ceux qui pensaient avoir été épargnés par les disparitions, ceux qui pensaient pouvoir reprendre leur vie comme si rien n’avait changé, réalisèrent à quel point ils s’étaient fourvoyés. Ils étaient devenus les victimes de ce grand bouleversement sans même le savoir. De vulgaires dommages collatéraux. Capables de déclencher un tremblement de terre, ou même de connaître la vérité qui se dissimule derrière les jeux de pouvoirs. Capables d’entrer dans la danse et de changer le cours des choses.

A Paris, chacun avait un rôle à jouer, mais peu étaient au courant de la gravité des choses. Avec le temps, des groupes s'étaient créés, tous plus ou moins informés sur la situation. Les proches des disparus se posaient toujours autant de questions, sans pouvoir obtenir de réponses. Tout ce qu'ils possédaient, c'était des souvenirs de personnes qu'ils avaient perdus, des bribes de doute qui se formaient à force d'observer ceux qui avaient pris la place des disparus.  Avec le temps, l'incompréhension raviva la colère et la haine d'une partie du peuple. Un groupe de révolutionnaires s'était créé, et ils tentèrent tant bien que mal d'enquêter pour trouver une solution à tout ce qui s'était passé. Ils voyaient que leur monde avait changé. Ils savaient qu'il ne leur restait que peu de temps avant le jour du jugement dernier, et ils vivaient dans la crainte de ne pas pouvoir trouver de réponses assez précises à leurs questions. Ils avaient vu que les disparus semblaient désormais être dans les places les plus importantes de la ville, mais encore une fois, ils ne pouvaient rien avancer avec certitude. Tout ce qu'ils possédaient, c'est leur rage de connaître la vérité.

Les seuls, à l'exception des anges et des démons, qui savaient très bien ce qui s'était passé, c'était les templiers. Une société secrète qui avait prédit les disparitions, qui avait prédit la fin de tout ce qui semblait réel, de tout ce qui semblait certain. Ils s'étaient préparés au pire depuis tellement de temps, qu'aujourd'hui ils se retrouvaient au coeur d'une bataille qui ne pouvait avoir de fin. Aux côtés des anges, ils s'étaient donnés pour mission d'exorciser les démons pour gagner la guerre. Mais aujourd'hui le monde semblait bien trop corrompu pour être sauvé.

* * *


Paris. Décembre 2044. Trois ans après le retour des disparus, la ville de Paris a retrouvé un semblant de stabilité. C'est dans l'ombre que se combattent les deux camps antagonistes. C'est dans l'ombre qu'ils se retrouvent face à la fin de toute chose. L’étau se ressert. Le mois dernier, le maire de la ville, un humain, a disparu dans des circonstances étranges. La version officielle est bien loin de la version réelle, mais la plupart des parisiens préfèrent accorder leur confiance aux discours du nouveau maire qu'au bruissement des rumeurs. Ancien disparu, le nouveau maire semble rassembler une ville autrefois déchirée. Le problème, c'est que personne ne sait à quel camp il appartient, ce qui fait peut-être son succès. Les démons redoutent qu'il fasse partie du côté des anges mais ces derniers sont loin d'être du même avis. Les morts inexpliquées se multiplient, les humains observent des manifestations de pouvoirs sans comprendre de quoi il s'agit. Les émeutes se multiplient, et les révolutionnaires commettent des attentats réguliers dans le but de faire réagir la population. La colère gronde dans les rues de Paris, faisant écho à l'incompréhension.


* * *


Dans un Paris futuriste où les néons coexistent avec les églises gothiques, la guerre pour le salut des hommes est déclarée. Ce qui suit est l’histoire du deuil, de la colère, de la résignation, de la résilience, des combats, des affronts, du calme et de la tempête, des habitants de la ville dont le destin semble lié à l'issue d'une guerre qui les a déjà condamnés.


   
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org
homecoming : 13/12/2014
Messages : 3384
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
PNJ

Sujet: Re: CONTEXTE ⊰ shall we play ? Mer 16 Mai - 19:01 ()

superstition
contexte de la saison 2

Deux ans. C’est tout ce qu’il aura fallu pour que Paris tombe dans le chaos. Deux ans, c’est tout ce qu’il aura fallu pour que les humains perdent tout. Le peu d’espoir qu’il leur restait après le grand départ, le peu d’illusions dont ils se berçaient depuis le grand retour. Deux ans, et les surnaturels ont tout foutu en l’air. Il y a eu ceux qui ont oublié leur mission première, ces anges venus sauver les mortels. Ils se sont détournés de Gabriel, de ses méthodes, de ses ordres. Et quand les soldats célestes ont perdu leur cohésion légendaire, leurs ennemis ont gagné du terrain. Des démons forts de l’éveil de deux des cavaliers de l’apocalypse. Si forts, que les plus faibles ont renversé Lucifer, celui qui les guidait depuis la nuit des temps. Et lorsque même l’enfer perd le contrôle, il ne reste plus rien. Pas même les templiers, ces humains qui ont juré de combattre le mal. Ces mortels qui font passer l’Ordre avant tout, pour le bien de tous. Eux aussi, ils ont été mis à mal. Certains se sont tournés vers ceux qu’ils étaient censés combattre pour s’allier avec eux. D'autres se sont retrouvés démunis. Puis il y a ceux qui n'ont pas failli. Mais ce n'était pas suffisant. La foi n’est plus. Et la foi, il n’y a que ça qui compte. Ils en dépendent, ces dieux grecs oubliés de tous. Autrefois adulés et puissants, aujourd’hui condamnés à subir les assauts d’une apocalypse qui s’est mise en marche. De leur empire, il ne reste plus rien. Et bientôt, ils finiront par disparaître à leur tour.

Ils disent que Paris est maudite. Ils disent que la capitale a sombré, et que personne ne pourra jamais la ramener. Ils disent que rien de pire ne peut arriver. Puis à l’aube du printemps deux mille quarante six, le trésor oublié des templiers a été découvert. Et avec lui, de nouvelles âmes innocentes ont été sacrifiées. Là, juste sous leurs yeux. Mais ils étaient bien trop occupés à croire en un miracle pour le voir.

Une onde de choc à l’instant même où ils ont ouvert un des coffres du trésor, brutale, violente. Un avion qui tombe du ciel. Regards tournés vers les étoiles, visages figés dans l’horreur. Souffles retenus dans l’attente, cœurs qui n’osent plus battre aussi fort qu’ils le devraient. Et dans leurs pupilles, il n’y a pas d’espoir. Les spectateurs assistent impuissants à une mort programmée. Sauf que la mort, elle n’est jamais là où on l’attend. La mort, elle se joue d’eux, comme à chaque fois. Presque autant que le destin. Car le pacte des templiers est brisé. Et désormais, les dieux grecs ne sont plus les seuls à fouler la terre. Autrefois leurs concurrents, aujourd’hui leurs ennemis, les autres panthéons sont libres. Prisonniers pendant des siècles, la liberté a un gout amer. La vengeance brule dans leur sang, la rage brille dans leurs iris. Un nouveau grand retour et une seule certitude. Les règles viennent de changer.

Il n’y plus de jeu des ombres. Vérités à ciel ouvert, des divinités n’hésitent pas à laisser éclater leurs pouvoirs à la vue de tous. Car ils le savent, le temps leur est compté. Et la seule manière pour eux de survivre, c’est de retrouver la foi des humains. Qu’importe le prix à payer pour cela. Qu’importe les conséquences. Il y a des alliances qui tombent, il y a des ennemis qui se transforment en puissants alliés. Dans ce Paris qui cherche à se relever, plus rien n’a de sens. Une armée céleste qui doit retrouver son unité, des démons qui doivent trouver l’héritier du trône des enfers, des templiers qui doivent réparer les erreurs du passé. Et alors qu’ils sont tous trop occupés à défendre un territoire qui ne leur appartient pas, il y a l’apocalypse qui ne cesse d’approcher. Il ne reste plus que deux cavaliers d’endormis. Trop peu, trop tard. Le compte à rebours est lancé. Et, au milieu du chaos, une lueur d’espoir.

Elle est faible, si faible que certains ne la voient même pas. Si faible que les surnaturels ont bien du mal à ne pas passer à côté. Mais le second grand retour n’a pas ramené que les dieux maudits. Une telle énergie ne peut pas être sans conséquence. Et les mortels, si fragiles, si malléables, se sont vus offrir une seconde chance. De nouveaux pouvoirs, un nouvel espoir, le destin a placé sa dernière pièce sur l’échiquier, juste comme ça. Il y a des secrets qui valent de l’or. Il y a des vérités plus dangereuses que jamais. A l’aube d’une nouvelle ère, à l’aube d’une nouvelle guerre. Tous ne pourront pas gagner. Mais Paris, elle, elle renaitra.

   
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
PEOPLE BELIEVE

WHAT THEY WANNA
believe



Revenir en haut Aller en bas
 
CONTEXTE ⊰ shall we play ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» Faites nous partager vos play-list Deezer
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows ::  the last pretenders :: La prophétie