boom bitch
Après un long dimanche, mais pas de fiançailles, nous voilà de retour !
Pour tout savoir sur les nouveautés de la version, c'est par .
dying to be born again
L'intrigue est de retour, pour vous jouer de mauvais tours... ou pas.
Dans tous les cas, c'est par .
paris versus the apocalypse
Quoi de mieux pour lutter contre l'apocalypse qu'un apéro ?
Pour vous inscrire à l'event, c'est par là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Le tailleur fou - Hayden & Lukas
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
the last young renegades
homecoming : 03/03/2017
Messages : 1984
Louis d'or : 5553
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Tara <3 (ava) Lily (profil) Hippo (gif) Beylin (gifs, signa)
the mighty bush : Protection surnaturelle : pouvoir passif inconscient qui isole des manipulations surnaturelles, annulant plus ou moins les intrusions en fonction de l'importance de l'adversaire
Allegeance : Loyal aux templiers, hostile aux anges, électron libre d'Arthur
these streets : Il sait pour les anges et les démons ; ignore tous des dieux, mais commence à remarquer des incohérences.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2164-lukas-vanek-mecanique-
Admin

Sujet: Le tailleur fou - Hayden & Lukas Lun 22 Mai 2017 - 18:04 ()
Le tailleur fou
Lukas Vanek & @" Hayden J. Lloyd"


Ils remontent la rue, puis Lukas finit par garer sa moto devant une boutique un peu étrange, qui titre « Au bonheur des damnes ». Il fait signe au soldat derrière lui de descendre, remonte sa visière puis suit le mouvement après avoir coupé le moteur. Casque sous le bras, il jette un coup d’œil à la façade. La boutique affiche un faste passé. Elle était encore à la mode jusqu’en 2045, un des tailleurs les plus prestigieux de la capitale et puis depuis le grand retour, elle a été progressivement abandonné par ses clients. Ils ont entendu des rumeurs affriolantes sur les costumes qui sortaient d’ici. De l’excentricité, de l’absurde, de l’humour noir. Lukas soupçonne le propriétaire de s’être fait bouffer la raison par un démon. Peut-être un démon de la mode ou un démon de la folie douce, il ne sait trop. Mais, une chose est sure, il n’y a rien de plus efficace que de descendre sur le terrain pour quelques expérimentations. Il est venu accompagner d’un soldat. Un soldat auquel il n’accorde pas toute sa confiance, il a longtemps trouvé Hayden trop naïf sur les anges et il pense qu’une petite mise en pratique ne lui ferait pas de mal non plus. C’est une mission qui s’annonce facile, tranquille peut-être même comique. Lukas a vérifié sur le registre, Monsieur Belourlet n’est pas présent sur le registre des disparus, ils n’ont même pas affaire à un surnaturel, peut-être juste une piste à explorer.

Il glisse les clés dans la poche intérieure de son cuir, avec son téléphone portable en silencieux et d’un signe de menton, il lui désigne la porte d’entrée. Un tintement annonce leur arrivée, et Lukas doit reconnaitre pour être venu avant le grand départ que la boutique a perdu tout son chic. Si son père l’avait personnellement emmené ici pour lui faire tailler son premier costard une quinzaine d’année plutôt, on ne l’y reprendrait pas à deux fois. Pourtant le monsieur qui les accueille est le même, un peu plus grisonnant, un peu plus courbé. Bien sur, il ne reconnait pas Lukas, il a changé depuis ses vingt ans et le propriétaire lui a vieilli. D’ailleurs, le templier profite de cette faiblesse pour le mitonner un bon coup. Il attrape Hayden par l’épaule et le pousse en avant. « Bonjour Monsieur Belourlet, nous venons acheter une veste pour mon frère. ». Oh bien sur, Hayden et Lukas n’ont aucune filliation, encore moins de ressemblance physique. Mais peu importe, il ne va pas donner sa véritable identité à un parfait inconnu. Le tailleur a un air un peu illuminé, tempes grisonnantes et coupe de cheveux à la Comte Olaf. Il hôche la tête et s’avance vers Hayden. « Bien sûr, monsieur ! Je prends tout de suite vos mesures ! ». Le voilà qui s’agite autour d’Hayden en mesurant n’importe quoi n’importe comment. Lukas dévisage la scène en se demandant si le vieil homme de perds pas tout bêtement la tête, à le voir mesurer la longueur des jambes et le tour de tête pour tailler une veste. Il se détourne pour observer silencieusement la boutique. Les tissus pendent sur les présentoirs en amassant la poussière, il s’approche et effleure une lourde étoffe de laine. Des paillettes de poussières s’élèvent dans les airs. Il pourrait contempler leur ballet dans un rayon de soleil qui filtre à travers la vitrine crasseuse. Mais le tailleur commence à babiller des inepties qui le font se retourner, interloqué. « Parfait ! J’ai toutes les mesures ! Je vais pouvoir vous faire une belle veste ! Si vous voulez, je peux vous la faire en peau d’éléphant. » Il dévisage les deux hommes, et lance un regard à Hayden qui signifie – que diable lui as-tu demandé ?! puis il répète dubitatif. « En peau d’éléphant ? ».

M. Belourlet Darkmagenta
Lukas #ccffff


- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 15/12/2016
Messages : 28
Louis d'or : 144
pretty face : Godfrey Gao
julius caesar : Clary
Allegeance : Hayden est un suiveur, il obéit aux ordre qu'on lui donne et a une confiance sans faille envers les Anges.
these streets : Il sait ce que les Templiers lui ont dit.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1112-hayden-lloyd-fini
Templiers

Sujet: Re: Le tailleur fou - Hayden & Lukas Mer 7 Juin 2017 - 17:28 ()
Le tailleur fou
Lukas Vanek & @" Hayden J. Lloyd"


Hayden ne savait pas bien ce qu’il faisait là. Enfin si, il savait pourquoi il était là mais pourquoi donc avec lui ? Ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde et Hayden le trouvait même carrément bizarre des fois. Mais bon, sur ce coup-là, il n’avait pas vraiment le choix. Il était forcé de coopérer, avec un peu de chance, ils arriveraient à arrondir les angles entre eux. Ça serait déjà ça de prit. Il descend de la moto, pas vraiment très à l’aise avec ces engins, il était bien content de pouvoir fouler à nouveau le béton. Il regarde la boutique où ils devaient se rendre et a une petite moue perplexe, rien que de l’extérieur on avait pas envie d’entrer… Il n’avait pas vraiment hâte de découvrir ce qui s’y cachait, ni de rencontrer le propriétaire mais bon, quand il faut y aller, il faut y aller ! Il suit son compagnon de mission à l’intérieur de la petite boutique et fronce un peu le nez, une odeur de poussière régnait à l’intérieur ce qui n’avait rien d’agréable mais ce qui se vérifiait par le manque de clients opérant depuis un moment déjà. Hayden n’avait jamais mis les pieds dans un tel établissement, déjà parce qu’il avait horreur des costumes et en plus parce qu’il avait fait en sorte que ses parents ne le traînent pas là. Il n’avait jamais aimé faire les boutiques de toute manière, il préférait de loin rester tranquille chez lui devant les jeux vidéo mais ce temps était loin et révolu.

Hayden dévisage un peu l’homme qui se présente face à eux. D’aspect déjà ce pauvre homme ne semblait pas saint d’esprit. Il n’avait pas l’air spécialement démoniaque non plus. Juste un jeune papy un peu perdu dans son nouveau contexte. Si ça se trouve, ils étaient là pour rien mais mieux vaut prévenir que guérir non ? Hayden n’a pas vraiment le temps de réagir avant que Lukas ne le pousse en avant plus près du propriétaire.

« Bonjour Monsieur Belourlet, nous venons acheter une veste pour mon frère. »

Quoi ? Ah non ça ce n’était pas dans le contrat. Il se retient de soupirer et force un sourire cordial à l’homme en face de lui. Pourquoi c’était à lui de faire ça d’abord ? Et puis son frère, vraiment c’est tout ce qu’il avait trouvé… Adopté alors. Sinon cela n’était vraiment pas crédible. Niveau physionomie ils n’avaient aucun point de ressemblance. Vraiment aucun.

« Oui tout à fait. »

C’est tout ce qu’il trouve à ajouter pour le moment. Il espérait au moins qu’il ne devrait pas payer quoique ce soit à la fin parce qu’il trouverait cela vraiment abusé. Mais bon, pour le moment il ne pouvait qu’être passif face à cette situation. Il verrait bien ce qu’il se passerait par la suite

« Bien sûr, monsieur ! Je prends tout de suite vos mesures ! »

Hayden reste bien droit pour lui faciliter la tâche mais très vite il ne comprend pas trop pourquoi il lui prend des mesures de partout… Ils avaient dit une veste non ? Il ne connaissait pas trop ces choses-là mais il se doutait bien que certaines mesures de son anatomie ne lui seraient d’aucune utilité pour une simple veste. Ou alors ce serait drôlement curieux.

« Euh… Vous savez, j’ai juste besoin d’une veste et… quelque chose d’assez simple et sobre si possible »

A dire vrai, il ne sait pas vraiment si le vieillard l’écoute. Il continue à prendre des mesures de partout. C’était sûrement peine perdue de l’en dissuader. Tant pis… Si cela lui faisait plaisir il pouvait bien le laisser faire. Il était peut-être juste très content d’avoir des clients.

« Parfait ! J’ai toutes les mesures ! Je vais pouvoir vous faire une belle veste ! Si vous voulez, je peux vous la faire en peau d’éléphant. »

Quoi ?! Mais il avait dit sobre et simple !

« En peau d’éléphant ? »

Il se racle un peu la gorge et se gratte un peu le crâne.

« Euh vous savez… Ce n’est pas vraiment ce que j’entends pas sobre et simple. Du tissu disons… commun fera amplement l’affaire. »


M. Belourlet Darkmagenta
Lukas #ccffff
Hayden green


- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
 
Le tailleur fou - Hayden & Lukas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» Chez Maître Vachon, tailleur de pères en fils.
» [Gryfffondor] Hayden Smith
» Lukas Wilde
» Matthew Gage's Friends? or not.. (ft. Hayden Christensen)
Static palms
melt your vibe
always on the hunt

a game of shadows :: Paris :: Sud-Ouest :: sixième arrondissement :: Quartier de la Monnaie