boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Va chercher le tire-bouchon - Feat Matt
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11872
Louis d'or : 5551
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

Sujet: Va chercher le tire-bouchon - Feat Matt Dim 4 Juin - 23:44 ()
Va chercher le tire-bouchon
Pascaline & Matt


Une bonne journée de travail venait de se finir une nouvelle fois pour mon plus grand plaisir, mais aussi, pour mon plus grand désespoir. Oui, parce que mon travail m'apporte de la joie, celle de soigner des personnes, mais aussi m'apporte son lot de misères parce qu'il y a toujours plus de personnes à soigner, du moins, c'est l'impression que j'ai en ce moment. C'est de la folie, mais j'ai l'impression que j'en soigne une et qu'il y en a deux derrière à sauver, un cercle vicieux qui ne cesse de s'accentuer et ceci à n'importe quelle heure de la journée. Je ne sais pas à quoi cela peut être dû même si au fond de moi, j'ai ma petite idée : Le Dare or Die. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi les gens s'évertuent à faire les défis de plus en plus fou qui sont demandés. Même certains de mes collègues s'y amusent, mais ils ne rendent pas compte de ce que cela pourrait engendrés. S'il y a des défis sympathiques, il y en a de nombreux très dangereux, mettant la vie des personnes en péril, la leur comme celles des autres. Et c'est ce que je ne tolère pas. Si vous avez envie de foutre votre vie en l'air, je n'aime pas ça, mais c'est votre décision, alors s'il vous plait, ne blessez pas les autres. Pourtant, il n'est pas rare de voir des blessures improbables, parce que les personnes tentent de se défendre, des choses comme ça. Aujourd'hui pourtant, il n'y avait pas eu de blessures très suspectes mais bon, je ne couvre pas tout non plus, je suis là, je fais de mon mieux. Comme l'incendie l'autre jour, ce n'était pas l'hôpital où je bosse, mais certains ont tenté le coup, aussi fou que cela puisse paraître. Je ne sais pas à quoi ils pensent, ça me rendrait malade de penser ne serais-ce qu'une seconde ainsi mais que puis-je y faire ? Rien du tout malheureusement, alors après cette longue journée, je décidais de faire un petit détour à proximité de la Concorde. J'avais un petit rendez-vous avec une jeune femme pour des papiers. Comme le temps n'est pas au beau fixe, je décide de passer par le métro pour me rendre là où il faut, je serais ainsi à l'abri de la pluie et du vent. Est ce que c'était une bonne idée ? Dans le principe oui, mais je ne m'attendais pas à ce qui se passe certaines choses. Heureusement pour moi, je n'allais pas être la seule dans cette galère. Pas que je ne m'en serais pas sortie, je m'en sors toujours mais à deux, c'est toujours mieux, n'est ce pas ? Je montais donc dans la rame de métro pour aller quelques stations plus loin. Je n'avais pas spécialement fait attention s'il y avait un visage connu, j'avais pris la première place de libre juste à côté d'une porte et j'avais mis mes écouteurs sur mes oreilles, comme pour me mettre dans une petite bulle. Si jamais il y avait quelqu'un qui avait besoin d'aide j'agirais mais à priori, ce ne sera pas le cas, enfin, seulement à priori évidemment. Entre deux stations, la rame de métro se stoppa violemment comme si nous venions de percuter un mur. Je ne comprenais pas, mais certaines personnes pas forcément bien assises ou accrocher aux poignées au plafond s'étaient retrouvées par terre. Pas de véritables blessures, quelques contusions à vu de nez pour les personnes qui étaient à proximité, mais j'enlevais mes écouteurs pour tenter de comprendre ce qui venait de se passer. Je me levais alors que les néons vacillaient légèrement avant de se mettre en sécurité, autrement dit, nous avions à présent une lumière bien tamisée. Aussitôt pourtant, je pensais à un défi Dare or Die. Il y a quelques semaines, il fallait détourner un bus de la RATP pour obtenir 90 points. La quinzaine suivante, il fallait faire exploser de la dynamite dans la poubelle d'un parc publique pour 160 points. Je ne vais pas passer tous les défis en revue, mais la mise à jour de ceux-ci avait du avoir lieu aujourd'hui ou hier, je n'avais pas pensé à regarder mais peut être, je me disais que pour 330 points ou une somme dans ces eaux là, il était peut être temps de prendre en otage une rame de métro, ou de la bloquer sous Paris, que sais-je encore ? Je m'approchais d'une personne qui s'était assez violemment cogner la tête, une blessure ouverte au crane, enfin, plutôt à l'arcade sourcilière. Ce n'est pas une grosse blessure, ça fait plus peur qu'autre chose mais ça saigne beaucoup. Les personnes autour étaient un peu affolées.

" Je suis aide-soignante, j'ai de quoi vous soigner dans mon sac. Ne vous en faites pas, c'est juste l'arcade sourcilière qui a cédé, ça saigne beaucoup, mais c'est tout. Laissez moi voir. "

Je posais mon sac juste à côté de moi pour en sortir du coton et un peu de solution aseptisante. Alors que je soignais la personne, et que j'allais lui mettre donc un bandage autour de la tête, pas très sexy, mais c'était ce qu'il y avait de mieux à faire, je vis une connaissance : Matt, avec qui je m'entendais bien, mais que je n'avais pas vu depuis quelques semaines, n'ayant pas eu l'occasion de manger dans son restaurant. Il faut dire que mes collègues n'ont plus envie d'y aller après avoir trop mal mangé un paquet de fois, mais moi, je m'en fous, j'essaye de faire gagner la vie d'un peu tout le monde et puis, Matt est si gentil avec moi. Une fois donc la personne soignée provisoirement, je lui disais donc d'aller voir son médecin si elle sentait qu'elle avait des vertiges dans les minutes qui suivent ou si elle avait envie de vomir. Peut être que c'était carrément un traumatisme crânien, mais je ne voulais pas l'alarmer à vrai dire. Je me relevais et donc j'allais saluer mon ami.

" Tiens, qu'est ce que tu fais dans le métro toi ? Comment ça va, on se voit pas tellement en ce moment, faut qu'il se passe un truc pour qu'on se croise. Une idée de ce qui se passe ? "

Moi, j'avais une idée mais comme je ne pouvais pas le vérifier, sous terre, le réseau n'est pas assez puissant pour que je puisse vérifier les nouveaux défis Dare or Die. Mais peut être que lui, il le savait après tout, non ?

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
 
Va chercher le tire-bouchon - Feat Matt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vous voyez une queue en tire-bouchon, là? NON.--" Alors? (Done~)
» Just the same //feat Matt'//
» [#17] Papillon et tire-bouchon (?) [Terminé]
» Manifestan bizango lavalas fè konnen Si yo tire sou nou, nap boule KEP
» Matt Finnegan
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Huitième arrondissement :: Métro : Concorde