boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 eponine&bass ✗ cross my heart and hope to die
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3263-bass-my-heart-can-never-be-st
Admin
homecoming : 16/06/2017
Messages : 126
Louis d'or : 293
pretty face : Milo Ventimiglia
julius caesar : (c) antoine le plus bowwww
legends never die : Démon de la violence, sphère de la colère.
the mighty bush : Résonance de violence ✗ Il peut forcer n'importe qui à se battre et à devenir ultra violent. l'énergie alors déployée augmente ses pouvoirs. Bass n'a pas vraiment de scrupules à l'utiliser quand bon lui semble.
Allegeance : Il obéit aux ordres, et il déchaîne sa colère un peu partout. En vrai, il contrôle rien, Bass. C'est peut-être pour ça que parfois, il a des remords. D'la miséricorde. Il le dit à personne, parce qu'en réalité, il arrive même pas à se l'avouer à lui-même. Cruelle réalité qui lui rappelle que tout est périssable, que rien ne réussit à tenir. Qu'au fond, tout ce qui existe est voué à disparaître.

Malgré tout, il est respecté, mais surtout craint chez les démons, il entretient son image. Il explose, il brûle, Bass, il ment et il manipule. Il sait ce qu'il veut, et comment l'obtenir.
these streets : uc

Sujet: eponine&bass ✗ cross my heart and hope to die Mar 27 Juin - 17:37 ()


cross my heart and hope to die
eponine & bass ✗ whatever it takes
I wanna be the slip word upon your lip, letter that you rip, break me down and build me up. Whatever it takes, cause I love the adrenaline in my veins, I do whatever it takes, cause I love how it feels when I break the chains.

La musique qui continue, encore et encore. La mélodie qui s’échappe dans les moindres recoins. Les filles qui dansent. La ville qui crame, la ville qui s’défend contre un ennemi invisible qui s’cache dans les moindres recoins. Bass, il fait partie des ennemis, ceux qui font partie des fantômes. Ceux dont on a peur, la nuit. Il fait partie des démons qui sont remontés sur Terre pour semer le chaos et pour répandre la fin du monde. Il n’a pas d’autre but. Pas d’autre chemin à suivre. Bon soldat qui devait suivre les ordres peu importe le prix. Il n’aurait pas d’autres choix, il n’avait plus qu’à tout détruire en ne laissant derrière lui qu’une trainée de poudre. Il n’avait plus rien à craindre, Bass. Il avait déjà tout vécu. Il avait déjà tout perdu, des milliers de fois. Les gens comme lui s’en sortent en enfer. On les aide à devenir plus forts. On leur apprend à devenir indestructibles. On les forge dans l’oubli. Et d’un seul coup, ils deviennent des monstres.

Bass il prend un autre verre. Il discute avec un gars, un qui s’bat au lotus noir. Peut-être qu’il est trop habitué à la violence pour la laisser tomber. Peut-être que la violence, c’est tout ce qui le définit encore. Il s’y accroche en s’disant qu’il mérite pas mieux. Il a que la colère, Bass, quand il déambule dans la ville. Quand il se souvient de toutes ces choses qu’il préfèrerait oublier. Quand il a des réflexes qu’il devrait pas avoir. Il regarde ailleurs. Il essaie d’oublier.

Et là, il la voit. Jolie fille assise au bar. Elle a l’air d’être là sans savoir pourquoi. Elle a l’air de s’imaginer une vie plus grande. Elle a l’air de s’ennuyer dans un monde qui n’est pas le sien. Il sait pas pourquoi il aimerait en savoir plus. Pourquoi il se rapproche du bar, pourquoi il la r’garde, en se demandant s’il pourrait deviner son prénom ou son histoire. Il s’assoit sur la tabouret d’à côté. « Une fille aussi jolie devrait pas avoir l’air si seule. » Les mots, il les utilise comme une arme qu’il contrôle à la perfection. Il n’a pas besoin de se demander s’il réussira. Il sait que ça marchera. Ça marche toujours, sur les filles comme ça. Sauf que peut-être, cette fois, c'est un peu différent. Peut-être qu'elle est un peu différente. « C’est quoi, ton nom ? »

_________________

autres comptes : fantine c. de stahl & juliette a. gibson & h. lewis dubois & héra c. swango
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1360-eponine-under-desert-s
admin du dimanche
homecoming : 10/01/2017
Messages : 174
Louis d'or : 203
pretty face : zoey deutch
julius caesar : taraaaa
legends never die : déesse de la discorde et du chaos, la goutte d'eau qui fait déborder le vase, le souffle sur le château de cartes, l'étincelle avant chaque explosion.
the mighty bush : d i s c o r d e ☾ le pouvoir de transformer une dispute en guerre civile, de créer des ruptures et de détruire tous les espoirs en construction.

t é l é k i n é s i e ☾ déplacer des hommes ou des objets sans abîmer sa manucure.
Allegeance : C'est pourquoi, sa loyauté, elle ne va pas aux dieux, mais à un seul d'entre eux : Hadès. A Paris, le destin travaille avec le roi de l'outre tombe et des richesses perdues. Une équipe discrète, mais efficace, qui prépare, en silence, le renversement d'un trône.
these streets : Elle ne connaît pas les plans de Zeus. La politique de Poséidon lui est également étrangère. Pour autant, elle sait que ni les anges, ni les démons ne sont à l'origine du grand départ.

Sujet: Re: eponine&bass ✗ cross my heart and hope to die Dim 9 Juil - 11:25 ()



cross my heart and hope to die
eponass why so lonely
Baby why I’m so lonely I’m so desperate, but you’re not Baby no, my heart I don’t know when you will leave me


* * * * * * *

Elle détone dans l’décor. Elle est pas comme toutes ces filles aux jupes toujours trop courtes et aux hauts jamais assez décolletés. Pas de paillettes. Tatouages cachés. Eris, elle a jamais aimé la vulgarité. Ongles noirs, comme sa robe, elle a des galaxies écarlates sur les lèvres. Les yeux tirés dans un trait d’eyeliner, chute de cheveux le long de son dos. Y a les néons qui dansent, mais Eris se déhanche pas. Pas ce soir. Ya les néons qui dansent et les corps qui suintent la luxure, mais elle est assise au bar, un verre à la main. La vérité, c’est qu’elle est pas là pour s’amuser. Elle est là pour surveiller. Eris, elle est pas du genre à suivre les ordres. Elle suit ses propres lois, détruit tout ce qui lui passe par la main. Avec Hadès, c’est différent. Elle ignore pourquoi. Elle ne veut pas le savoir. Mais, lorsqu’il lui demande quelque chose, elle finit toujours par le faire. Ce soir, c’est pas de bon cœur. Elle avait d’autres plans, à l’autre bout de la ville. Et Erebe, il est chiant au possible. Assis sur une banquette de velours, deux filles entre les bras, il s’abandonne aux vices de la vie humaine. Pathétique (elle l'envie). Eris, elle a l'ennui facile. Eris, il lui en faut peu pour trouver la vie profondément morose. Et, quand elle est comme ça, c’est jamais bon présage. Alors, son regard balaye la foule. Elle repère un petit groupe de danseurs, proie idéale. Un éclair zèbre ses iris, sa langue claque contre son palais. Et, juste comme ça, la discorde foudroie les innocents. La dispute qui éclate lui arrache un sourire. Elle lève son verre dans le vide, consume sa gorge avec plaisir. you still got it.

« Une fille aussi jolie devrait pas avoir l’air si seule. » Elle se retourne. Un mec a pris place, juste à côté d'elle. Elle soupire. Cette phrase, elle l'a entendue des milliers de fois depuis qu'elle hante la capitale. Elle le dévisage, de haut en bas. La distraction n'est pas si mal. « C’est quoi, ton nom ? » Elle repense à sa mission. Elle repense aux ordres d'Hadès, à asa voix glaçante. Elle sait qu'elle n'a pas droit à l'erreur. Pas depuis qu'elle a tout foutu en l'air avec Athéna. Alors, avant même de pouvoir écorcher le moindre coeur, elle se ravise. « Non merci. » Ses yeux replongent dans le miroir du bar, à la recherche de la silhouette d'Erebe. Sans surprise, il est toujours au même endroit. Sans surprise non plus, l'inconnu n'a pas foutu le camp. Un soupir, avant de se retourner vers lui. C'est plus fort qu'elle. Elle a besoin de détruire ce soir. « Tu vas pas partir tant que j'te l'ai pas dit, c’est ça ? » Elle joue avec une mèche de ses cheveux, collision entre deux regards. Adieu Erebe. Hello stranger. « Eponine. » Dans le coin de ses lèvres, on peut voir un sourire qui se forme.



_________________
Eris
I will love you as a thief loves a gallery and as justice loves to sit and watch while everything goes wrong.




autres comptes : matt d. lefèvre & jasper deslauriers & leo g. sorel & roman d. gariel
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3263-bass-my-heart-can-never-be-st
Admin
homecoming : 16/06/2017
Messages : 126
Louis d'or : 293
pretty face : Milo Ventimiglia
julius caesar : (c) antoine le plus bowwww
legends never die : Démon de la violence, sphère de la colère.
the mighty bush : Résonance de violence ✗ Il peut forcer n'importe qui à se battre et à devenir ultra violent. l'énergie alors déployée augmente ses pouvoirs. Bass n'a pas vraiment de scrupules à l'utiliser quand bon lui semble.
Allegeance : Il obéit aux ordres, et il déchaîne sa colère un peu partout. En vrai, il contrôle rien, Bass. C'est peut-être pour ça que parfois, il a des remords. D'la miséricorde. Il le dit à personne, parce qu'en réalité, il arrive même pas à se l'avouer à lui-même. Cruelle réalité qui lui rappelle que tout est périssable, que rien ne réussit à tenir. Qu'au fond, tout ce qui existe est voué à disparaître.

Malgré tout, il est respecté, mais surtout craint chez les démons, il entretient son image. Il explose, il brûle, Bass, il ment et il manipule. Il sait ce qu'il veut, et comment l'obtenir.
these streets : uc

Sujet: Re: eponine&bass ✗ cross my heart and hope to die Dim 9 Juil - 23:20 ()


cross my heart and hope to die
eponine & bass ✗ cringe
She said I'm looking like a bad man, smooth criminal. She said my spirit doesn't move like it did before, she said that I don't look like me no more no more, I said I'm just tired, she said you're just tired. I said I saw you in the water.

Il remarquait encore les jolies choses, Bass. Entre les coups de poings perdues et la mélodie qui défile à toute vitesse, entre les cauchemars et la réalité, il a jamais trouvé le juste milieu. Il brise les rêves comme des allumettes. Il attise la violence de la foule. Il savait pas comment ça se terminerait, et il savait pas s’il pouvait pardonner. Il avait parcouru la Terre des milliers de fois à la recherche d’une réponse qu’il ne pourrait jamais avoir. Il avait cherché la liberté. Sauf que dans sa prison dorée, il n’avait réussi qu’à se forger de nouveaux barreaux. De nouvelles entraves. Chaînes invisibles qui le ramenaient aux mêmes souvenirs.

Peut-être qu’il avait mal d’en vouloir trop, Bass. Qu’il crevait à chaque fois qu’il rentrait dans un appart trop vide, un appart qui ressemblait à toutes les vies qu’il avait pas pu connaître. Celles qu’il vole, un peu comme un imposteur, à chaque fois qu’il se retrouve dans le corps de quelqu’un qui avait rien demandé. Peut-être qu’il avait plus la force de vivre dans un mensonge qui n’était pas le sien. Quand il la regarde, la fille au bar, il a l’impression qu’elle le connaît, ce mensonge. Celui qui ronge les os et crève le cœur. Celui qui donne envie de frapper des murs si fort qu’on se retrouve avec les poings en sang. « Non merci. » Il se demande si c’est elle qui hurle dans le silence ambiant, si c’est elle qui a l’air de briller plus fort que les autres, ou si c’est juste une illusion de plus, un rêve dont il aimerait faire une réalité. « Tu vas pas partir tant que j'te l'ai pas dit, c’est ça ? » Il secoue même pas la tête. Sourire en coin. Il a pas de promesses à tenir, le démon, même quand elle joue avec une mèche de cheveux avec des étincelles dans les yeux, et qu'il sent presque l'envie d'lui offrir un peu plus que ça.

« Eponine. » Il se retiendrait presque d’éclater d’rire. Sauf que les premières vagues retentissent déjà dans l’espace qu’ils partagent, dans l’moment qui appartient qu’à eux, dans un coin trop connu d’Paris. Des murs qui ont déjà tout vu. Des mots qui semblent être un renouveau, une nouvelle histoire dans un monde dont il connaît les moindres détails. Il prend une clope. « ça ressemble à un nom de MST. » Quand il l’allume, il la regarde, il sait pas pourquoi il a cette impression de pas avoir encore gagné. « Mais t’as l’air perspicace… Eponine, c’est ça ? » Il s’est jamais vraiment demandé, ce qui se cachait derrière un prénom, avant aujourd’hui. Un peu comme si l’ennui s’était mélangé à la réalité. Un peu comme si rien ne pouvait plus le surprendre. Sauf qu’Eponine, elle était l’mystère, celui qu’on veut comprendre à en crever. Celui qui plane sur la ville comme un voile qu’il faut retirer. Une main sur sa cuisse. Il sait pas s’il est encore capable d’avoir peur, Bass. S’il est encore capable de douter, surtout avec une inconnue au milieu d’un bar. « T’as pas non plus l’air d’être à ta place dans ce genre d’endroit. »

_________________

autres comptes : fantine c. de stahl & juliette a. gibson & h. lewis dubois & héra c. swango
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1360-eponine-under-desert-s
admin du dimanche
homecoming : 10/01/2017
Messages : 174
Louis d'or : 203
pretty face : zoey deutch
julius caesar : taraaaa
legends never die : déesse de la discorde et du chaos, la goutte d'eau qui fait déborder le vase, le souffle sur le château de cartes, l'étincelle avant chaque explosion.
the mighty bush : d i s c o r d e ☾ le pouvoir de transformer une dispute en guerre civile, de créer des ruptures et de détruire tous les espoirs en construction.

t é l é k i n é s i e ☾ déplacer des hommes ou des objets sans abîmer sa manucure.
Allegeance : C'est pourquoi, sa loyauté, elle ne va pas aux dieux, mais à un seul d'entre eux : Hadès. A Paris, le destin travaille avec le roi de l'outre tombe et des richesses perdues. Une équipe discrète, mais efficace, qui prépare, en silence, le renversement d'un trône.
these streets : Elle ne connaît pas les plans de Zeus. La politique de Poséidon lui est également étrangère. Pour autant, elle sait que ni les anges, ni les démons ne sont à l'origine du grand départ.

Sujet: Re: eponine&bass ✗ cross my heart and hope to die Mar 11 Juil - 11:31 ()



cross my heart and hope to die
eponass temporary love
Call the cops, call your lifeline There's no way you were ever in your right mind Cut your loss at the tideline It will cave from the waves when they pass by It's a shot, it's a tight wind We'll be caught in forever for a long time But your touch gets me so high And feeling sorry for myself at the same time So unsafe Is this temporary love I crave ?


* * * * * * *

Sous un ciel de néons, une déesse aux lèvres couleur hémoglobine a un sourire qui s’étire. Iris dorés plaqués sur distraction idéale, elle observe et elle attend. Il a les gestes énigmatiques, l’inconnu. Il prend son temps, se meut dans des silences. Les constellations racontent des histoires qu’elle choisit d’ignorer. De toute façon, d’ici, elle ne voit pas le ciel.  Il y a Paris, et il y a ses ombres, et, ce soir, elle s’est engouffrée dans l’une d’entre elle. Bien plus qu’elle ne pourrait l’imaginer. « ça ressemble à un nom de MST. » Un mouvement de recul et des éclairs dans les yeux. Un « Pardon ?! » qui sort dans une exclamation. Elle ne devrait pas être aussi vexée. Eponine, c’est pas son vrai prénom. Eponine, elle l’a volé à une autre. Mais Eponine, elle a fini par l’adopter. Prise à son propre piège, elle crève d’humanité. Alors, elle est susceptible, Eris, quand on s’attaque au rôle qu’elle se plaît tant à jouer. Main sur le comptoir, elle se tourne pour lui afficher son profil (son meilleur profil, may I add) et lui montrer qu’elle refuse de se laisser traiter de la sorte par un vulgaire inconnu. Droite, la tête haute, elle décide de l’ignorer. Après tout, elle a marché sur l’Olympe, un jour. Elle a marché sur l’Olympe et, depuis, elle est tombée, mais qu’importe. Elle a déclenché des guerres en un regard, il y a son nom écrit dans les livres d’histoire. Lui, il n’est qu’un visage anonyme parmi d’autres. Il ne mérite pas son attention. Du moins, c’est ce dont elle essaye de se convaincre. « Mais t’as l’air perspicace… Eponine, c’est ça ? » Elle lève les yeux au ciel. Elle déteste son ton condescendant, presque autant que la main sur sa cuisse. Pourtant, elle ne se débat pas. Elle a beau dire, Eris, elle cherche le contact. Besoin vital d’être au centre de l’attention. Besoin viscéral d’être aimé par quelqu’un. Besoin fatal de détruire tout ce qu’elle touche. Pas encore. « T’as pas non plus l’air d’être à ta place dans ce genre d’endroit. » Elle tourne légèrement la tête vers lui. Elle ne cède pas. Elle ne veut pas céder (trop tard). Elle prend quelques secondes pour l’observer. Elle cherche à regagner le contrôle. Mais elle ne l’a jamais possédé. Pas ici. Les humains, c'est imprévisible et c'est sauvage. Les humains, ça crée des lois pour mieux les briser. Les humains, ça oublie qu'ils ne sont pas des dieux. Un mouvement rapide pour lui dérober sa cigarette. Elle se tient toujours droite, de profil, le visage légèrement tourner vers le sien. D’ici, on peut voir le coin de ses lèvres qui s’étire. Et des jaillissement de victoire dans ses yeux. « Peut-être que je serai plus à ma place dans ton lit, c’est ça ? » La vérité, c’est que la déesse est pressée de vivre. L’éternité est longue. L’humanité, en revanche, voit ses minutes défiler sous ses yeux. Là, dans un corps éphémère, elle le sent, le temps qui passe. Elle les sent, ses envies qui lui transpercent le cœur.  « Malheureusement pour toi, je ne suis pas intéressée. » Un haussement d’épaules. La bretelle de sa robe qui glisse doucement. L’étranger a toujours la main sur sa cuisse. Ce soir, elle est d’humeur joueuse.



_________________
Eris
I will love you as a thief loves a gallery and as justice loves to sit and watch while everything goes wrong.




autres comptes : matt d. lefèvre & jasper deslauriers & leo g. sorel & roman d. gariel
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3263-bass-my-heart-can-never-be-st
Admin
homecoming : 16/06/2017
Messages : 126
Louis d'or : 293
pretty face : Milo Ventimiglia
julius caesar : (c) antoine le plus bowwww
legends never die : Démon de la violence, sphère de la colère.
the mighty bush : Résonance de violence ✗ Il peut forcer n'importe qui à se battre et à devenir ultra violent. l'énergie alors déployée augmente ses pouvoirs. Bass n'a pas vraiment de scrupules à l'utiliser quand bon lui semble.
Allegeance : Il obéit aux ordres, et il déchaîne sa colère un peu partout. En vrai, il contrôle rien, Bass. C'est peut-être pour ça que parfois, il a des remords. D'la miséricorde. Il le dit à personne, parce qu'en réalité, il arrive même pas à se l'avouer à lui-même. Cruelle réalité qui lui rappelle que tout est périssable, que rien ne réussit à tenir. Qu'au fond, tout ce qui existe est voué à disparaître.

Malgré tout, il est respecté, mais surtout craint chez les démons, il entretient son image. Il explose, il brûle, Bass, il ment et il manipule. Il sait ce qu'il veut, et comment l'obtenir.
these streets : uc

Sujet: Re: eponine&bass ✗ cross my heart and hope to die Mar 11 Juil - 13:54 ()


cross my heart and hope to die
eponine & bass ✗ everything that dies
Down to the woods where I first stood, down to the foot where I drew blood, ten gees in flight call from a great height. Grey wings, then white, grey wings, then white. You said everyone you know one day will surely die, but everything that dies in some way returns

« Pardon ?! » Rire qui éclate dans la pièce quand elle prend un air indigné. Et quand les vagues de son rire résonnent dans toute la pièce, il se sent en vie, Bass. Il sait ce que c’est, de vivre à moitié. De regarder dans l’miroir et de détester ce qu’il voit. De voir un reflet qui lui appartient pas. De se demander ce qui aurait pu se passer s’il avait fait des choix différents. Ça le hante, le démon, de penser aux « et si », ceux qui le bouffaient déjà quand il était en train de cramer en enfer. Ici il était personne, ici il était rien qu’un fantôme, un invité qui finirait par s’en aller à nouveau. Il partirait et reprendrait peut-être un autre visage un jour. Une autre identité qu’il reconnaîtrait pas. Il se demandait parfois, ce que Bass, le vrai Bass, il aurait fait, s’il était pas mort comme ça, s’il avait pas disparu en un battement de cils. Si sa vie avait connu d’autres chapitres. Sauf qu’il le saurait jamais. « Peut-être que je serai plus à ma place dans ton lit, c’est ça ? » Il la regarde, peut-être un peu trop longtemps, peut-être un peu trop perdu dans ses pensées parce qu’elle lui prend sa clope. Il sait pas ce qui est différent chez elle. C’est peut-être son regard, celui qui dit qu’elle peut perdre le contrôle à tout moment. Celui qui lui fait croire qu’elle en sait bien plus que lui.

« Malheureusement pour toi, je ne suis pas intéressée. » Il fixe la bretelle de sa robe qui glisse doucement sur son épaule, avant de plonger ses pupilles dans les siennes. Il appartient au chaos, Bass, celui qui a pas de contrôle, celui qui a pas d’limites. Celui qui pète les vitres et crame les interdits. Barrières invisibles qu’il n’a jamais cessé de faire tomber. Les étoiles elles brillent un peu plus ce soir. Il sait pas pourquoi est-ce que quand il la regarde, il a l’impression d’oublier c’qu’il est. Il sait pas pourquoi il arrive plus à se rappeler le sang et les coups. Il sait pas pourquoi il a l’impression de réécrire l’histoire. Complètement tourné vers elle, il absorbe les détails comme s’il essayait de remporter un jeu perdu d’avance. Sauf que cette fois, y’aurait peut-être pas d’gagnant. « Mon lit, ou les toilettes de ce bar. » Sa main qui glisse sur sa cuisse, comme si Bass, il connaissait pas la suite. Comme s’il découvrait quelque chose d’autre, quelque chose de plus grand.

« Pas intéressée mh ? » Il s’approche jusqu’à murmurer dans son oreille. « Je pense que c’est plutôt le contraire, en fait. » L’esquisse d’un sourire sur le coin d’sa lèvre. Il a rêvé d’un autre monde, d’une autre histoire. Un monde où il serait pas un démon qui respire dans l’corps d’un autre. Un monde où il aurait pas vendu son âme et où il aurait pas dû se reconstruire en enfer. « Sauf que t’oserais pas. » Il s’éloigne à nouveau. Pendant un instant, il a qu’à la regarder pour se demander si elle aussi, elle est l’chaos qui s’révèle au milieu de la nuit. Si elle aussi elle est au milieu d’une foule qui s’déchire et qui s’écrase, un monde où elle a pas le contrôle. « Moi c’est Bass. » C’était devenu presque facile, de donner un nom qui était pas le sien. Peut-être parce que comme ça, il était pas obligé de subir le destin. « On t’a déjà dit que t’avais l’plus beau visage de Paris ? » Pas avec elle. Le bruit il explosait contre les murs du bar. Mais dans leur monde, Eponine et Bass, Axaphat et Eris, ils entendaient rien sauf le bruit d’leur respiration qui s’échouait l’une contre l’autre, comme un refrain qu’ils connaissaient déjà par cœur. Comme si c'était fait pour se passer comme ça, depuis qu'leurs regards sont entrés en collision.

_________________

autres comptes : fantine c. de stahl & juliette a. gibson & h. lewis dubois & héra c. swango
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1360-eponine-under-desert-s
admin du dimanche
homecoming : 10/01/2017
Messages : 174
Louis d'or : 203
pretty face : zoey deutch
julius caesar : taraaaa
legends never die : déesse de la discorde et du chaos, la goutte d'eau qui fait déborder le vase, le souffle sur le château de cartes, l'étincelle avant chaque explosion.
the mighty bush : d i s c o r d e ☾ le pouvoir de transformer une dispute en guerre civile, de créer des ruptures et de détruire tous les espoirs en construction.

t é l é k i n é s i e ☾ déplacer des hommes ou des objets sans abîmer sa manucure.
Allegeance : C'est pourquoi, sa loyauté, elle ne va pas aux dieux, mais à un seul d'entre eux : Hadès. A Paris, le destin travaille avec le roi de l'outre tombe et des richesses perdues. Une équipe discrète, mais efficace, qui prépare, en silence, le renversement d'un trône.
these streets : Elle ne connaît pas les plans de Zeus. La politique de Poséidon lui est également étrangère. Pour autant, elle sait que ni les anges, ni les démons ne sont à l'origine du grand départ.

Sujet: Re: eponine&bass ✗ cross my heart and hope to die Mar 11 Juil - 21:20 ()



cross my heart and hope to die
eponass homemade dynamite
Let's let things come out of the woodwork I'll give you my best side, tell you all my best lies Yeah, awesome right? So let's let things come out of the woodworkI'll give you my best side, tell you all my best lines Seeing me rolling, showing someone else love Dancing with our shoes off Know I think you're awesome, right?


* * * * * * *

« Mon lit, ou les toilettes de ce bar. » Inspiration horrifiée lorsqu’il évoque les toilettes. Eris a des standards (too good for you, baby) et des principes. C'est une déesse, après tout. Et pas n'importe laquelle. Pourtant, ce genre de fin de soirées, elle en a vécu, à Paris. Et elle les compte plus. A trop fréquenter les ombres, elle a fini par s'y perdre. De la légende, il ne reste que des ruines. Poussière d'étoiles, or oxydé. Une voix rouillée par le temps, emportée par les croyances de ces êtres trop naïfs. Eris, elle est persuadée de valoir mieux que ça. Pourtant, elle ne s’éloigne pas. Et son regard, il continue de côtoyer le sien. Parce qu’il la tient. Il la tient par la cuisse et sa main, elle glisse et les décharges qui y font suite, elle peut pas les feindre. « Pas intéressée mh ? » Un visage peu impressionné, le masque idéal. Sauf qu'il s'approche d'elle et les failles deviennent crevasses. Tout s'effondre. Y a son parfum qui s’élève. Sa main qui se pose contre son torse par réflexe. Un sourire qui se faufile au coin de ses lèvres, éclat rubis. « Je pense que c’est plutôt le contraire, en fait. » Des étincelles dans les yeux, elle tire sur la clope subtilisée, fume son coeur en cendres. Des étincelles dans les yeux, elle se perd dans une histoire qui n'est pas la sienne. La déesse qui voulait goûter à l'humanité se laisse engloutir. « Sauf que t’oserais pas. » Il s’éloigne (oh no). Elle le regarde, avec des yeux qui espèrent avoir l’effet d’un aimant. Elle a pas fini de jouer. Elle en veut plus.  « Moi c’est Bass. » Un prénom sur un visage. Un prénom à crier. Un prénom pour hanter ses lèvres. Elle fait la désintéressée. Elle joue un rôle qu’elle tient à peine. Elle hausse les épaules. « On t’a déjà dit que t’avais l’plus beau visage de Paris ? » Elle lève les yeux au ciel. Une gorgée d'un breuvage qui brûle un peu trop fort. Une gorgée, des prunelles dilatées qui retrouvent les siennes. Elle a décidé de faire la difficile. « Pas plus tard qu’hier, figure-toi. Et tu sais ce que j’ai répondu ? »  C’est à son tour de s’approcher, avec l’assurance des femmes dangereuses. Avec le sourire de celles qui ont toujours un coup d’avance. Une main dans son cou. Un murmure qui s’échappe vers son oreille. L’air est saturé de leurs secrets. Tout devient électrique. « Dommage, c’est tout ce que tu verras ce soir. » Son index qui descend, le long de son torse. Un regard provocateur, un regard qui veut dire game on. Eris, elle ne vit que pour ça. Ces moments où tout devient trop intense. Ces instants où elle perd le contrôle et où tout a un arrière goût de nitroglycérine. Y a pas de fumée sans feu et elle est toujours l'étincelle qui finit par se tirer avant que le monde ne tombe en cendres. Le carnage, elle le provoque mais ne l'attend pas. « Chéri, on joue pas dans la même cour, toi et moi. » Sa main s'arrête juste au dessus de sa ceinture. Elle joue avec ses nerfs, elle adore ça. Y a plus vraiment d'espace entre leurs corps. Quelques centimètres entre leurs lèvres. Ils se lâchent pas du regard, parce que les dés sont lancés, et c'est à celui qui abandonnera en dernier. « Retourne parler aux strip-teaseuses. Je suis sûre qu’elles seront ravies de profiter des toilettes avec toi, mh ? » Ce soir, elle gagnera. C'est ce qu'elle se dit pour se rassurer. truth be told, she's already lost.



_________________
Eris
I will love you as a thief loves a gallery and as justice loves to sit and watch while everything goes wrong.




autres comptes : matt d. lefèvre & jasper deslauriers & leo g. sorel & roman d. gariel
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3263-bass-my-heart-can-never-be-st
Admin
homecoming : 16/06/2017
Messages : 126
Louis d'or : 293
pretty face : Milo Ventimiglia
julius caesar : (c) antoine le plus bowwww
legends never die : Démon de la violence, sphère de la colère.
the mighty bush : Résonance de violence ✗ Il peut forcer n'importe qui à se battre et à devenir ultra violent. l'énergie alors déployée augmente ses pouvoirs. Bass n'a pas vraiment de scrupules à l'utiliser quand bon lui semble.
Allegeance : Il obéit aux ordres, et il déchaîne sa colère un peu partout. En vrai, il contrôle rien, Bass. C'est peut-être pour ça que parfois, il a des remords. D'la miséricorde. Il le dit à personne, parce qu'en réalité, il arrive même pas à se l'avouer à lui-même. Cruelle réalité qui lui rappelle que tout est périssable, que rien ne réussit à tenir. Qu'au fond, tout ce qui existe est voué à disparaître.

Malgré tout, il est respecté, mais surtout craint chez les démons, il entretient son image. Il explose, il brûle, Bass, il ment et il manipule. Il sait ce qu'il veut, et comment l'obtenir.
these streets : uc

Sujet: Re: eponine&bass ✗ cross my heart and hope to die Mer 12 Juil - 0:51 ()


cross my heart and hope to die
eponine & bass ✗ the love we stole
Hey love can't you hear me calling, hey love, things keep falling. The love that we stole. I was bawling. In some things you just can't help from falling and all of your wisdom only makes me feel like I don't deserve the freedom, to love with my own heart, to care for another more than myself.

Bass il pense qu’il connaît les filles par cœur. Il pense qu’il a déchiffré le puzzle et que ce soit aujourd’hui ou il y a des siècles de cela, ce sont toujours les mêmes. Sauf qu’Eponine, elle le fait douter. Sauf qu’elle est là, et elle ressemble à un mystère trop beau pour être vrai. Elle le regarde et il a l’impression d’revivre un peu. Comme s’il revoyait le ciel pour la première fois depuis trop longtemps. Parce que dans ses gestes, elle était solaire. Parce que son sourire, il cachait les étoiles. Parce que ses gestes, ils avaient pas l’air calculés. Comme si elle était incapable de réaliser ce qu’elle faisait, quand elle lui offrait son attention. C’était ce genre de fille-là, qu’on rencontre pas souvent. Celles qui changent l’atmosphère de la pièce en quelques minutes. Celles qui font que toutes les autres filles ont l’air de pas grand-chose. « Pas plus tard qu’hier, figure-toi. Et tu sais ce que j’ai répondu ? » Sa main à elle qui s’perd dans son cou. Elle murmure à son oreille, comme si leur danse pouvait pas s’arrêter. « Dommage, c’est tout ce que tu verras ce soir. » Index qui descend le long de son torse. Il la regarde, et ses pupilles, elles sont noires, comme s’il savait déjà plus c’que c’était que le contrôle.

« Chéri, on joue pas dans la même cour, toi et moi. » Puis sa main s’arrête au-dessus de sa ceinture, et y’a plus que l’air entre eux. Y’aurait que quelques centimètres à franchir pour que leurs lèvres entrent en collision. Y’aurait alors tout un océan entre eux, et les gens du bar, ceux qui vivent sans vraiment respirer. « Retourne parler aux strip-teaseuses. Je suis sûre qu’elles seront ravies de profiter des toilettes avec toi, mh ? » Il a toujours ce sourire en coin, celui qui dit que le jeu est pas encore fini, qu’il a pas encore perdu, et qu’elle le sait très bien. « J’m’en fous des strip-teaseuses. » Il savait pas pourquoi d’un coup, il était honnête. Pourquoi y’avait ses pensées qui tourbillonnaient autour de lui sans qu’il les comprenne vraiment. Ses rêves l’avaient toujours laissé tomber. Ses souvenirs étaient toujours mieux qu’la réalité. Sa volonté était toujours moins forte que l’chaos. « Je pense que ton visage, c’est pas la seule chose que j’verrais ce soir. » Sa main remonte plus haut. Peut-être qu’il sait au fond. Mais y’a toujours ce doute, celui qui le transperce et qui l’écrase de tout son poids. « Et j’pense aussi que t’essaies de faire comme si ça t’intéressais pas, mais on sait tous les deux que c’est faux. » Son souffle, il s’mélange au sien. Et ses lèvres, elles peuvent presque sentir les siennes. Comme si elles avaient été faites pour être là depuis le début. « Et que si tu décides de rien faire, tu vas le regretter la seconde où t’auras quitté ce bar. » Son autre main remet une de ses mèches de cheveux derrière son oreille à elle. Il raconte leur histoire dans un murmure qui brille dans l’soir. « Allez Eponine. T’es pas le genre de fille qui recule devant tout, mh ? » Il demande pas sa permission quand il l’embrasse, comme si c’était déjà quelque chose d’acquis. Comme s’ils savaient déjà tous les deux que ça serait pas la dernière fois. Comme si y’avait plus aucun doute possible. « T’es le genre de fille qui va m’suivre dans ces toilettes là-bas. Mais bon, que tu viennes ou pas, c’est pas mon problème. » Eponine, elle pouvait dire non. Sauf que Bass, il savait pas pourquoi il espérait vraiment qu’elle dirait oui. « Ca s’rait juste mieux si tu venais. »

_________________

autres comptes : fantine c. de stahl & juliette a. gibson & h. lewis dubois & héra c. swango
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1360-eponine-under-desert-s
admin du dimanche
homecoming : 10/01/2017
Messages : 174
Louis d'or : 203
pretty face : zoey deutch
julius caesar : taraaaa
legends never die : déesse de la discorde et du chaos, la goutte d'eau qui fait déborder le vase, le souffle sur le château de cartes, l'étincelle avant chaque explosion.
the mighty bush : d i s c o r d e ☾ le pouvoir de transformer une dispute en guerre civile, de créer des ruptures et de détruire tous les espoirs en construction.

t é l é k i n é s i e ☾ déplacer des hommes ou des objets sans abîmer sa manucure.
Allegeance : C'est pourquoi, sa loyauté, elle ne va pas aux dieux, mais à un seul d'entre eux : Hadès. A Paris, le destin travaille avec le roi de l'outre tombe et des richesses perdues. Une équipe discrète, mais efficace, qui prépare, en silence, le renversement d'un trône.
these streets : Elle ne connaît pas les plans de Zeus. La politique de Poséidon lui est également étrangère. Pour autant, elle sait que ni les anges, ni les démons ne sont à l'origine du grand départ.

Sujet: Re: eponine&bass ✗ cross my heart and hope to die Dim 16 Juil - 0:12 ()



cross my heart and hope to die
eponass homemade dynamite
Let's let things come out of the woodwork I'll give you my best side, tell you all my best lies Yeah, awesome right? So let's let things come out of the woodworkI'll give you my best side, tell you all my best lines Seeing me rolling, showing someone else love Dancing with our shoes off Know I think you're awesome, right?


* * * * * * *

« J’m’en fous des strip-teaseuses. » Premier aveu, et il a la défaite dans les yeux. Elle peut pas s’empêcher de sourire, Eris, sans trop savoir de quoi elle est si fière. Peut-être parce que ce soir, il la regarde comme si elle était la seule qui comptait. Et même si c’est faux, elle s’en fout. Parce que ça fait des siècles qu’on l’a pas regardée. Elle a besoin d’attention. Un peu trop. Elle a l’orgueil des dieux délaissés, des prières oubliées. Elle a disparu du Panthéon, adieu l’olympe. Adieu la gloire et ses lauriers. Eris, elle est tombée dans des ombres. Mais ce soir, sous les néons qui dansent, elle vit.  « Je pense que ton visage, c’est pas la seule chose que j’verrais ce soir. » Il fait glisser sa main sur sa peau, elle a son souffle qui s’accélère. Elle tente de lutter, pourtant. Elle garde le regard vif, elle est prête à fuir à tout moment. Eris, c’est pas le genre à se laisser faire. A se laisser dicter sa conduite. Et surtout pas par lui.  « Et j’pense aussi que t’essaies de faire comme si ça t’intéressais pas, mais on sait tous les deux que c’est faux. » Elle arque un sourcil, tente de garder le contrôle. Mais la situation lui échappe complètement. Elle est en chute libre, la déesse, elle a plus rien à quoi se raccrocher. Il a captivé son regard et elle arrive pas à s’en détacher (she could, but where's the fun in that ?).  « Et que si tu décides de rien faire, tu vas le regretter la seconde où t’auras quitté ce bar. » C’est présomptueux de sa part. Mais elle aime ça. Eris, elle aime qu’on la provoque. Qu’on la pousse dans ses derniers retranchements. Elle veut qu’on se batte pour elle. Elle veut déclencher des guerres en un regard. Une étincelle jaillit dans ses prunelles. « Vraiment ? » Elle rapproche son visage du sien. Une main qui se cale contre sa joue. « Allez Eponine. T’es pas le genre de fille qui recule devant tout, mh ? » Le premier baiser est volé et électrique. Le premier baiser, elle s’y attend pas, mais elle y répond. Et, juste comme ça, elle lâche prise. Elle laisse tomber son orgueil. Exit la déesse, il ne reste plus que la fille. Y a son cœur qui palpite trop vite. Y a son souffle qui se perd. Et ses lèvres qui en redemandent. Alors, quand il s’éloigne, elle est presque surprise. « T’es le genre de fille qui va m’suivre dans ces toilettes là-bas. Mais bon, que tu viennes ou pas, c’est pas mon problème. » Elle secoue la tête, mais c’est peine perdue. A ce moment là, elle sait qu’elle va le rejoindre. Quoi qu’il fasse. Quoi qu’il dise. « Ca s’rait juste mieux si tu venais. » Elle le dévisage, un instant. C’est là qu’elle comprend qu’il est à peu près aussi humain qu’elle. Elle sait pas exactement ce qu’il est. Elle a pas envie de le deviner. Ce soir, ça n’a pas d’importance. Il lui a donné ce qu’elle voulait. Un baiser sur sa joue, le contact qui s’attarde, deux mots dans un souffle. « Après toi. » Il se lève. Et elle le suit.


The End

★ ★ ★




_________________
Eris
I will love you as a thief loves a gallery and as justice loves to sit and watch while everything goes wrong.




autres comptes : matt d. lefèvre & jasper deslauriers & leo g. sorel & roman d. gariel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: eponine&bass ✗ cross my heart and hope to die ()
Revenir en haut Aller en bas
 
eponine&bass ✗ cross my heart and hope to die
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Home is where the heART is. ||Hope
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Récit du cross de GENK (VBM)
» recit du cross de hamont a la VBM
» le reportage du cross de meewen les mouettes.............
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Neuvième arrondissement :: Et elle croqua la pomme