boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 topic commun ☾ things we lost in the fire
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org
PNJ
homecoming : 13/12/2014
Messages : 2749
Louis d'or : 263

Sujet: topic commun ☾ things we lost in the fire Dim 2 Juil - 20:03 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

things we lost in the fire
topic commun dieux modernes

Les voilà déjà de retour sur leur piédestal, du haut de la tour Montparnasse, gardienne muette d’une cité au bord du gouffre, spectatrice passive du chaos qui lentement reprend ses droits. On aurait pu croire que leur dernière réunion en ces lieux les aurait poussé à trouver un autre lieu de rendez-vous, aux Dieux, après avoir eu l’impression que Zeus en personne avait eu vent de leurs velléités de mutinerie. L’heure, aujourd’hui, semble encore plus grave qu’il y a quelques semaines. Les mines sont graves, les traits tirés. Ils ne viennent pas se battre pour leurs propres ambitions aujourd’hui, il n’est guère question de renverser l’ordre établi mais de survivre. Car si les divinités s’étant prêtées au jeu Dare or Die et faisant partie du palmarès ne se sont jamais aussi bien portées, les autres souffrent en silence depuis plusieurs jours. Pouvoirs capricieux et incontrôlables, lorsqu’ils ne décident pas tout simplement de ne pas se manifester, les Dieux sont au plus mal. Ils ne s’en rendaient pas compte jusqu’à présent, mais la perte de foi des humains les affaiblis et la montée en force de la secte Clavis Auréa a encore accéléré le phénomène.

Ils se croyaient surpuissants, leur vanité leur a joué des tours. Eux qui se pensait au dessus de la masse grouillante des anges et des démons, les voilà tombés à leur niveau, si ce n’est plus bas encore car aujourd’hui un Dieu ne saurait prendre l’avantage sur un archange ou un commandant des forces démoniaques.
La prise de conscience est rude, cruelle. Ne seraient-ils, au final, que colosse au pied d’argile ? Ils ne sauraient le tolérer pourtant. Sans doute, l’heure est-elle venue d’enfin faire front commun et d’achever le but qui est le leur depuis si longtemps : regagner leur place au panthéon de la foi humaine.


@Alexandre P. Rey @Allison A. Devilliers @Angharade P. Levesque @Antoine H. Colbert @Antonia M. de Beaulieu @Bree Windermere @Chiara N. Caparelli @Cléopâtre al-Misrî @Daniel Salvage @Eden P. Strauss @Elric Foster @Eponine A. De Stahl @Eugénie d'Aurevilly @Guillaume P. Devilliers @Gwenaëlle P. Lovett @H. Lewis Dubois @Hippolyte P. Fauvet @Julius de Morcerf @Louis D. Yount @Louise A. Hardy @Mathilde G. Chamberlain @Milo di Vintimille @Morgan P. Guerin @Morgane A. Nevers @N. Galaad De Stahl @N. Priam Ackerman @Nero Mora @Olympe Montrose @Ophélia Lefèvre @Riley T. Hepburn @Rose A. Leblanc @Sun-Hi Pietri @T. Maxence Perrault @Thomas A. Jordan @Vaÿlinn B. Haines


- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
of the chaos
You know the truth can be a weapon To fight this world of ill intentions A new answer to the same question How many times will you learn the same lesson?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
oh, look what you made me do

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Lun 3 Juil - 14:06 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

things we lost in the fire
topic commun dieux modernes


Droit, fier, sûr de lui, Poséidon avança jusqu’à l’énorme baie vitrée qui donnait sur la capitale parisienne. Il ne craignait pas son frère, et cela, depuis leur toute jeunesse, des millénaires auparavant. Il était habitué à sa colère, habitué à ses jérémiades et à sa volonté de tout contrôler. Si le Dieu des océans se montrait très souvent impétueux et facilement enclin à la colère, il n’était finalement rien face à son frère et pourtant, cela ne l’amenait pas à craindre ce dernier. Peut-être parce qu’il partageait le même sang, ou parce que depuis le temps, il était toujours là, malgré leur très nombreuse querelle. Son frère était peut-être le plus puissant des Dieux, il était surtout le plus égocentrique. Sa petite intervention, quelques semaines plus tôt n’avaient fait qu’accroitre les sentiments divergent du Dieu Océan. S’il avait réagi ainsi, c’était sûrement pour une bonne raison. Se sentait-il sur un terrain glissant ? Parce que malgré son désir de faire cavalier seul, pour s’imposer, il avait besoin d’eux. De ceux qui pour le moment restaient encore en retrait, cherchant une place dans un monde auquel ils n’étaient censés appartenir que dans les croyances. Si Poséidon était ici, ce n’était pas à cause des humeurs de son frère qui lui importait guère, il ne voyait pas en quoi son ainé pouvait avoir un impact sur la puissance qui émanait dans ses veines. Depuis quelque temps, celle-ci allait et venait. Il pouvait être puissant un jour, faible le lendemain et c’était bien ce qui posait problème à l’Olympien. Ses dons, bien plus qu’un moyen de défense, faisaient partie intégrante de sa personnalité et il détestait s’en sentir priver. Dans cette situation, ils n’étaient pas le seuls, la plupart des Dieux connaissaient la même histoire, sans vraiment savoir où le problème se situait. Poseidon ne voyait qu’un élément qui pouvait engendrer une telle déconvenue. L’absence de foi humaine. Si ça continuait comme ça, ils finiraient par devenir des humains lambdas et cela n’était pas pour lui plaire. Il était un Dieu et bien décidé à le rester. Voilà le but de cette réunion, trouver un moyen pour que l’espèce humaine regarde de nouveau vers le ciel et croit en leur existence, qu’ils se mettent à craindre de nouveau le courroux des océans et la colère divine. Qu’ils goûtent à leur miséricorde et parfois leur bonté, mais les temps à changer et Poseidon n’est pas certain qu’ils doivent utiliser les anciennes méthodes. Celles-ci convenaient bien aux humains de l’antiquité, mais désormais, il se demande s’il n'était tout simplement pas mieux de se recycler, de trouver d’autre moyen que la peur et la fascination pour pousser les humains à leur accorder leurs intérêts. C’est une question qui doit trouver réponse, du moins, quand ses comparses lui feront l’honneur de leur présence. Car pour le moment, le Dieu Océan est seul.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
oh, look what you made me do

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Mar 4 Juil - 14:12 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

things we lost in the fire
topic commun dieux modernes

Elle avait reçu la convocation un peu plus tôt dans la semaine et pour ne pas l’oublier, Léthé l’avait affiché sur la porte de son frigo. Elle se souvenait encore très bien de la dernière réunion, l’intervention de Zeus avait été plus que surprenante, mais inoubliable et pas dans le bon sens du terme. Après tout, cela faisait des années qu’il semblait prendre un malin plaisir à jouer à cache-cache. Le Dieu des Dieux aimait montrer sa toute puissance, c’était un fait connu et reconnu. A croire qu’il aimait jouer à celui qui avait la plus grosse. La déesse de l’oubli avait bien peu d’intérêt dans ces histoires. Pour dire vrai, elle s’en moquait royalement. Vivre sur terre, parmi les humains, elle l’avait toujours désiré, Lethé n’avait aucune envie de repartir vivre dans sa grotte et pour cette raison, elle se tenait en temps normal, loin des dieux. Malgré tout, elle n’en restait pas moins fidèle à ses origines et préférait se rendre à ses réunions, même si le plus souvent elle se contentait d’observer et d’écouter les dire de ses semblables. Et puis, pour une fois, elle aussi était curieuse d’en apprendre plus. Depuis quelque temps, les Dieux commençaient à s’affaiblir. Léthé se souvenait des jours anciens ou tous régnaient sur la terre. Aujourd’hui, ils étaient relégués aux rangs de mythes, les croyances humaines n’étaient plus les mêmes et cela semblait impacter leurs pouvoirs. À vrai dire, elle était assez curieuse de savoir pourquoi. Les nouvelles croyances des hommes ne dataient pas d’hier, le christianisme et les autres religions étant apparus plusieurs millénaires. Alors pourquoi, maintenant ? Que se passaient-ils donc ? La déesse n’avait aucune réponse, mais peut-être en obtiendrait-elle lors de cette soirée. De toute façon, elle avait besoin de se changer les idées, elle était lasse de rester chez elle. Passer son temps à tourner et retourner son test de grossesse, ne changerait pas le résultat, et elle allait devoir s’y faire. Autant dire que l’idée d’une maternité était loin de la réjouir, mais cela ne l’effrayait pas au point de prendre rendez-vous pour y mettre un terme.

Sans oublier que depuis la dernière réunion, Léthé avait un petit faible pour Poséidon. Elle le trouvait charmant et appréciait ses méthodes. Bon d’accord, elle était beaucoup plus intéressée par ses abdos que par ses paroles. Alors autant mêler l’utile à l’agréable. Surtout que Phantasos lui avait quasiment ordonné de ne pas y mettre les pieds. Sauf, que bien évidemment, Léthé ne serait pas Léthé si elle ne faisait pas exactement le contraire. Elle, ne l’empêchait pas de courir après ses étudiantes, alors elle ne voyait pas pourquoi elle devrait rester chez elle. Elle ne faisait rien de mal, elle regardait juste, sans oublier que parfois, il vaut mieux être près de l’action. Et puis ses pouvoirs, elle y est tout de même attachée, elle n’en franchement pas envie de les voir disparaitre ! Même si parfois, ils ont tendance à lui cacher la vie.

Quand elle poussa la lourde porte qui menait à leur lieu de rendez-vous, elle ne put s’empêcher de soupirer en voyant qu’elle était la première… Son regard glissa jusqu’à l’Olympien qui lui faisait face. C’était le moment ou jamais. « Je crois que je ne me suis pas présentée la dernière fois, je suis Léthé ! » Pas sûr que ça lui dise quelque chose, mais il pouvait désormais la situer dans l’échelle divine : elle était tout en bas.
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux
homecoming : 13/05/2017
Messages : 98
Louis d'or : 132
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Mer 5 Juil - 19:26 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

things we lost in the fire
topic commun dieux modernes



Cette folie s'était abattu sur nous, la crise plus ou moins latente était déjà là, mais elle n'allait faire que s'accentuer encore un peu plus. Zeus se jouait de nous tous, et nos capacités semblaient être en berne. Mais peut être que les siennes aussi après tout, ce n'est pas parce qu'il est tout en haut qu'il n'en subit pas les conséquences, n'est ce pas ? Quelle était la vraie raison de notre déconvenue ? Pourquoi le phénomène s'était-il accentué si vite ? La raison était simple : Clavis Aurea. Cette secte était en train de nous prendre le peu de foi humaine qu'il y avait encore en nous, c'était une évidence, et il allait falloir remédier à cela. La réunion de ce soir semblait donc nous mener droit à une constatation qui sera difficile à mettre en place. Il allait falloir faire en sorte de nous montrer unis contre Zeus pour tenter de retrouver une vie normale, tout du moins, nos capacités extraordinaires afin de ne pas devenir de simples humains. Cela ne me déplaisait pas tant que ça, je dois l'avouer, j'aime le rôle que je joue, celui de Louis Yount, le gérant d'un nightclub réputé. Mais il ne fallait pas que cela reste ainsi, bien au contraire, il fallait plus que cela, bien plus même devrais-je dire. Je regardais donc ce que j'avais dans ma garde robe pour donner une bonne impression aux autres, pas comme j'avais pu le faire la dernière fois avec Hadès. Quoique, je ne savais même pas s'il serait là à vrai dire, et s'il serait là, arriverait-il à l'heure ou à la bourre comme souvent ? Peut être qu'il arriverait à faire un effort, je n'en sais trop rien, c'était ça le plus drôle. Une chose était certaine, je ne serais pas le premier à arriver à la réunion, connaissant les autres, je misais pour que Poséidon soit le premier à être là. Après, je ne saurais dire, mais c'est en général souvent lui le plus prompt à agir. J'allais prendre une tenue décontractée, sans aucun artifice donc, comme d'habitude à vrai dire, je ne sais même pas pourquoi je cherche à faire compliqué. Je me rendais donc à la Tour Montparnasse en jean et basket, comme le simple humain que je devenais. Dans la pièce, il n'y avait que Poséidon et Léthé me semble-t-il. Elle le confirma d'ailleurs en se présentant à Poséidon. J'entrais donc.

" On dirait qu'il y a foule, ça fait plaisir à voir tant de monde concerné. J'espère qu'ils ne vont pas tarder. Poséidon. Léthé. "

Je leur faisais un petit signe de tête, comme pour leur souhaiter le bonjour, ou le bonsoir plutôt, espérant que les autres seraient bientôt là, parce qu'il était clair qu'il allait falloir parler de tout ce qui arrivait en ce moment.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
oh, look what you made me do

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Ven 7 Juil - 8:25 ()
Ah les femmes… malgré tout son amour pour le sexe opposé, il ne sera jamais en mesure de les comprendre – enfin, peut-être pour cela, faudrait-il déjà qu’elles se comprennent elles-mêmes pour commencer. Prenons l’exemple de Léthé : après avoir passé des millénaires enfermée dans une grotte, en voulant aux autres dieux pour l’avoir ainsi abandonnée, elle a passé les années sur terre dans une éternelle fuite, évitant autant qu’elle pouvait les autres immortels. Alors pourquoi aujourd’hui devait-elle venir à cette assemblée divine ? Que croyait-elle qu’il s’y passerait ? Qu’autour d’une bonne tasse de thé, on ne vienne à la conclusion que l’esprit du mal est marqué sur [la] face de Zeus, et qu’en conséquence, il ne sera jamais des [leurs], il n’est pas comme [eux], l’un [d’eux], la dup’rie est finie ? Qui sait, peut-être que tant qu’ils y étaient, les traitres batt[raient] en retraite, réalisant qu’il n’est que nuisance depuis sa naissance ? Le tout accompagné d’un joli discours de Poséidon ou d’un de ces autres arrogants olympiens tout droit sorti d’une pub Colgate, et dont l’apogée serait une phrase bien profonde du style : nous avons compris, nous ne pouvons pardonner sa faute, c’est pourquoi il ne sera jamais un des nôtres… enfin, sur ce coup, peut-être que Matteo commençait à un peu trop déteindre sur lui avec son amour pour le Roi Lion. Mais à sa défense, la sagesse du film était bien plus grande que celle de la plupart de ces soi-disant olympiens réunis. Si bien que c’est un soupire aux lèvres que le bel éphèbe poussa la porte le conduisant à la réunion des Dieux. Pourquoi il était là, poussant la porte menant à un ennui certain au lieu de croquer à pleines dents la vie qui pulsait à l’extérieur, ça il ne saurait le dire – ou plutôt, ne voulait pas le dire. Trop nombreux ont été les éloges de Léthé pour Poséidon, trop brillant le regard de cette dernière à chaque fois que quelqu’un – la plupart du temps, elle-même  - laissait échapper le nom du ‘Roi’ des océans pour que Phantasos en reste insensible. Alors, ne pouvant empêcher la déesse de se rendre à ce sommet divin, il a choisi l’unique solution encore en sa disposition. Et pourtant, lorsque la porte s’ouvrit après ce qui semblait être une semi-éternité, un léger sourire se dessina sur les lèvres du beau brun face à un visage des plus familiers : Dionysos. Rapidement, l’espace entre eux se réduisit, alors que d’un élan si habituel au jeune Dieu, ses bras se renferment autour de celui qui n’était nul autre que son grand-père.
« T’as l’air en forme… pour un vieillard. »
De tous les membres de sa famille, c’était certainement Dionysos qui était le mieux en apte de comprendre le caractère quelque peu extravagant de l’Oneiros, après tout partageaient-ils le même amour pour les fêtes de tous genre – pas que cela n’ait empêché le Dieu du vin à être lui aussi victime des ‘blagues’ de Phantasos, lorsque, une fois de plus, l’ennui de ce dernier avait pris le dessus. Ignorant Léthé – qui, pour l’instant n’avait pas mérité son attention, vu comme elle dévorait le Dieu des Océans du regard – il s’approcha de Poséidon. A ce dernier, les années écoulées ne semblaient pas avoir laissées de traces, une preuve que l’eau de mer conserve ? C’était définitivement un sujet à suivre.  
« T’es sympa avec Popo, tu baves tellement que, bientôt, il nagera de nouveau dans son élément. »
Allant à l’encontre de son plan initial – ignorer la déesse – le beau brun finit par murmurer ces quelques mots à l’oreille de la belle, avant de s’éloigner juste assez pour échapper à ce coup de coude – ou pied - dont il savait qu’il viendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
oh, look what you made me do

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Sam 8 Juil - 15:05 ()
THINGS WE LOST IN THE FIRE
Antonia & gods

Dare or die s'était achevé dans le chaos et la confusion, le voile avait été levé sur les horreurs commises ces dernières semaines et il semblerait que je sois en partie responsable du recul drastique de la foi chez ces humains qui n'avaient jamais été aussi sceptiques. J'étais la championne incontestable et incontestée de ce jeu sordide, mon nom était sur toutes les lèvres, le visage de mon enveloppe charnelle avait fait la Une de bien des magazines. Tous me connaissaient, savaient ce que j'avais fait, ils avaient vu le sang sur mes mains et la noirceur de mon âme. Pourtant, il restait une infime partie de la population parisienne à qui je n'avais pas encore été présentée. Il semblerait que l'heure de mon avènement soit enfin arrivée. J'avais la conviction profonde qu'il était de mon devoir de rendre la foi aux humains. N'étais-je pas Némésis, la main armée de la justice divine, l'Implacable, celle dont le nom était invoquée dans traités de paix, celle qui châtiait les parjures et les blasphémateurs, celle qui protégeait la Foi, la vraie ?

Aujourd'hui, je n'avais pas revêtu l'habit blanc de la Clavis Aurea, je m'étais parée de mes plus beaux atours et de mes bijoux, plus magnifique que jamais, respirant la jeunesse et la vitalité. Contrairement à mes collègues, je n'avais pas souffert du recul de la foi, j'avais été étrangement immunisée contre ces effets délétères. Je ne m'étais jamais portée aussi bien et j'étais, dès lors, la mieux placée pour mener cette mission, là où tous les autres échoueront parce qu'ils étaient faibles. Il ne restait qu'à les convaincre de me faire confiance et ça n'allait pas être une mince affaire. Tous me connaissaient comme le bourreau qui avait fait trembler Paris pendant des semaines et ils ignoraient tous mes desseins car je n'avais pas daigné les partager avec qui que ce soit, pas même avec Thanatos, mon cher frère.

Lorsque je fis mon entrée dans la salle où devait avoir lieu notre réunion, quelques dieux étaient déjà présents. Je reconnus alors le mec du musée, celui-là même qui prétendaient que nos symboles étaient radioactifs pour détourner l'attention des humains d'eux. Je ne pus m'empêcher de lui adresser un sourire narquois. N'était-ce pas à cause de ce genre de manœuvre que les humains se détournaient toujours plus de nous ? À force de maquiller la vérité, de dissimuler les preuves de notre existence, nous étions en train de tomber dans l'oubli. Ne voyaient-ils pas que c'était le moment ou jamais de nous révéler aux humains, de montrer qu'il y avait une autre alternative aux anges et aux démons ?

« J'interromps des retrouvailles, à ce que je vois. » dis-je d'une voix à la fois forte et chaleureuse,  grandiloquente comme à mon habitude. « Je ne crois pas que nous ayons déjà été présentés, je malheureusement pas pu me joindre à vous lors des réunions précédentes, mais c'est désormais chose faite. » Je les toisais un par un, un sourire en coin s'épanouissant sur mes lèvres. « Je présume que tout le monde connaît mon visage, ou a déjà entendu parler de moi. Disons que ces dernières semaines ont été agitées, en ce qui me concerne. » Euphémisme. « Je suis Némésis. Déesse de la Vengeance, main armée de la justice divine gardienne de l'Equilibre, protectrice des serments et de la foi. » J'imprimais leurs traits tirés et leurs mines décrépies sur mes rétines. « Il semblerait donc que je sois la mieux placée pour remédier au problème auquel nous faisons face actuellement. » ça aussi, c'était un euphémisme. « Je peux d'ores et déjà vous assurer que ce Joshua de la Croix sera puni comme il le mérite, parce qu'il a usurpé la place qui nous revient de droit. »

Ils ne pouvaient pas me contredire sur ce point, ce gourou était l'une des causes qui faisait que la foi était en voie de disparition dans le cœur des humains, et il fallait l'arrêter, d'une façon ou une autre, y compris par la violence si c'était nécessaire. Let's get down to business.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4071-estelle-tyche-delerne-i-ll-ma
Dieux
homecoming : 17/08/2017
Messages : 370
Louis d'or : 614
pretty face : Eva Green
julius caesar : ANOMIE. (ava)
legends never die : Déesse de la chance, du destin et de la prospérité
the mighty bush : • Manipulation du destin : Capacité de réécrire l'histoire d'une personne, d'agencer les destins, de les lier et de les délier en un claquement de doigts. Lorsqu'elle l'utilise pour dévier le cours d'une vie, cela lui provoque une fatigue immense ainsi que des blessures ou handicaps physiques pendant une durée pouvant aller de plusieurs heures à quelques jours. De manière moins intense, il lui arrive régulièrement de simplement influencer le destin d'une personne sur une plus courte durée.
• Souffle de connaissance : Capacité d'insuffler la connaissance de son destin à une personne par la pensée. En règle générale, elle choisit de ne montrer que quelques bribes de ce futur prévu, ce dernier n'étant pas définitivement scellé.

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Mer 30 Aoû - 22:56 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

things we lost in the fire
topic commun dieux modernes

Elle avait longtemps hésité. Elle n'avait d'ailleurs même jamais mis un pied à l'une de ces réunions. Oh elle en avait eu vent, évidemment. Mais n'avait jamais franchi le pas. Non pas qu'elle n'osait pas, simplement que cela ne l'intéressait pas. Les discussions, les querelles, les débats... Très peu pour elle. Mais cela avait toujours été ainsi, d'aussi loin qu'elle s'en souvienne, elle n'en avait toujours fait qu'à sa tête, malléant le destin selon ses désirs sans jamais écouter les avis de ses semblables. Cela lui avait valu le courroux de certains d'entre eux, la faveur de certains autres. Son opposition à Zeus était d'ailleurs avérée, n'écoutant jamais les ordres qu'il avait tenté de lui dicter. Et depuis qu'ils étaient revenus sur Terre elle n'avait fait que s'amuser sans réellement chercher à rejoindre ou à se mêler à ses semblables, trop heureuse de pouvoir user de ses pouvoirs à sa guise. Du moins, jusqu'à aujourd'hui. Alors, si même cette déesse capricieuse s'était décidée à faire le déplacement, l'heure était grave. Et pour cause, ses pouvoirs faiblissaient. La moindre influence devenait compliquée à réaliser, elle ne parlait même pas de dévier le cours d'une vie ! Il n'y avait encore qu'au casino où elle ne se sentait pas trop faible, portée par tous ces humains qui voulaient croire en leur chance. Mais dès qu'elle mettait un pied dehors, elle n'était plus capable de grand chose. Autant dire que si elle ne pouvait plus s'amuser comme elle le souhaitait, cela n'avait plus vraiment d'intérêt... Aussi, une fois n'est pas coutume, s'était-elle prise par la main pour braver son aversion et se rendre à la réunion. Et ce fut peu avant que Némésis n'élève la voix qu'elle entra dans ce qui était pour elle une arène.

Attentive, la déesse écouta chaque mot de sa comparse. Elle avait un long passif avec elle, leurs domaines respectifs, pourtant diamétralement opposés, n'en restant pas moins complémentaires. Et à l'entendre parler, elle songea que la participation à ce jeu de téléréalité n'avait pas épargné son égo. Ne serait-ce qu'à l'entendre énumérer les titres qu'elle se donnait... Quelle comédie ! Pourtant, outre ses excès, elle n'avait pas tord sur le fond. La véritable raison qui les réunissait tous ici n'était autre que le maux à tous leurs problèmes : le leader de cette nouvelle secte qui détournait la croyance des humains. S'ils voulaient retrouver leurs pouvoirs, il fallait que les humains aient de nouveau la foi. Elle ne voyait alors que deux solutions, qu'elle se permit d'évoquer à voix haute tout en cherchant le regardant de Némésis.

    « Si nous sommes tous réunis ici, c'est parce que nous faiblissons. La croyance des humains vacille et il nous faut y remédier. Je suis la première à ne pas être enchantée de devoir travailler en équipe mais de deux choses l'une. Soit nous ravivons leur foi en nous révélant - mais admettez que vu l'état de nos pouvoirs nous n'allons pas épater grand monde... -, soit comme le suggère Némésis, il nous faut faire tomber celui qui les détourne de nous. »

Un temps. Elle le leur laissa pour réfléchir à ce qu'elle venait de dire, peser les pour et contre. Avant d'ajouter :

    « Je suis prête à aider. Et vous ? »

Ses yeux balayèrent ses congénères. Certains l'avaient croisé sous cette forme humaine et savaient quelle déesse elle abritait. D'autres n'avaient jamais posé les yeux sur le visage de cette jolie brune puisqu'elle n'avait jusqu'alors jamais daigner se mêler de toutes ces histoires. Pour ceux qui savaient qui elle était, peut-être que savoir la déesse de la fortune de leur côté les convaincrait. Pour les autres, elle ne se présenta pas. Aussi orgueilleuse soit-elle, elle n'était pas venue ici pour montrer qu'elle n'était autre que Tyché. Elle était venue pour trouver un moyen de ranimer ses pouvoirs, et elle espérait qu'elle n'était pas la seule...
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________


Burn baby, burn.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux
homecoming : 25/07/2017
Messages : 128
Louis d'or : 306
pretty face : Alexandra Daddario
julius caesar : (c)ultraviolences & (c)Beylin
legends never die : Enyo, déesse de la guerre destructive, des batailles. Là où Arès représente la guerre dans son côté glorieux, combattant, héroïque, elle, elle est la personnification de l'horreur de celle-ci. Elle fut surnommée "la destructrice de villes" dans plusieurs écrits. Déesse guerrière, elle est l'inhumanité qui se cache dans chaque bataille menée par les Hommes.
the mighty bush : Clairsentance : Cette capacité permet à Arla de percevoir l'histoire d'une personne se situant autour d'elle. Des petits bouts, des lueurs, des éclats, des détails qui peuvent être forts utiles pour la jeune femme, pour manipuler ces petites âmes. Trouver leur faille, et les attirer dans les méandres de la guerre.
Résonance de violence : Ah, la petite Arla, elle aime ce pouvoir... Attiser la violence, de pousser les êtres l'entourant à la révolte... Lorsqu'elle est là, les batailles se font plus enragées, les morts s'entassent, et le monde perd la raison.
Allegeance : Arla, elle est supposée suivre les ordres donnés par les Olympiens. C'est l'illusion qu'elle donne en tout cas. Cependant, elle préfère se frayer son propre chemin. Elle se mêle aux révolutionnaires, se fait passer pour une humaine lambda. Elle cède le doute dans l'esprit des humains, des anges et des démons. Elle se joue de tout le monde, même son propre camp, au risque que cela lui retombe.
these streets : La déesse est au courant de tout, que ce soit par rapport à l'arrivée des dieux, anges et démons ou des différentes prophéties. Néanmoins, elle se contente de faire profil bas et d'observer les évolutions du monde, en attendant le bon moment pour faire tomber le masque...

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Sam 2 Sep - 13:02 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

things we lost in the fire
topic commun dieux modernes

Elle avait perçu les changements, d’abord lents, puis le revirement soudain, la perte de contrôle, les pouvoirs décidant de répondre une fois sur deux. Cela l’avait étonnée, mais Enyo n’était pas de ceux stressant pour si peu, d’autant plus que ses dons ne lui étaient pas vitaux. Du moins était-ce qu’elle pensait, puisqu’elle n’en avait pas eu besoin pour le moment. Néanmoins, un jour, ils manqueront à l’appel, et sa vie en pâtirait. Voilà pourquoi une part d’elle-même l’avait poussée à se pencher sur cette réunion décidée entre les dieux. Et à laquelle elle avait fini par se décider à participer, même si Arès n’était pas présent, qu’elle n’était supposée suivre que lui. D’un côté, cela empêcherait qu’ils ne s’heurtent une fois de plus sur leurs opinions, qui divergeaient de plus en plus depuis quelque temps. Etait-ce à cause de ce changement profond, de leur fin qui semblait s’approcher à grands pas ? Peut-être, Enyo ne saurait en être sûre. Cette rencontre serait l’occasion de trouver une solution, ou, à défaut, savoir qui serait éliminé en premier.

Les étages furent gravies sans le moindre entrain ni la moindre peur. Si Zeus les attendait là-haut, beaucoup de dieux en prendront pour leurs grades. En effet, de nombreuses rumeurs courraient, comme quoi on souhaitait le destituer. Enyo n’en a que faire de cela. Elle, elle n’a pas la prétention de prendre la place de cet être, dont elle n’avait en réalité rien à faire. Elle vivait pour la guerre, les massacres. Les petites affaires entre dieux, ce n’était pas son souci à partir de là. Néanmoins, aujourd’hui, il fallait montrer sa solidarité, comme si ce mot avait la moindre signification dans leur monde. Cette simple pensée arracha un rire amusée à la jeune femme. Les dieux étaient incapables de faire preuve du moindre esprit d’équipe, de famille. Ce devait être dans leurs gênes, de se haïr, de multiplier les dramas, les engueulades. Seraient-ils capables de mettre leur passé, chaque erreur qu’ils ont commise, de côté, pour espérer parvenir à endiguer la perte de leurs pouvoirs ? Rien n’en était moins sûr, et Enyo attendait les cris et l’ire de chaque participant avec impatience.

Elle poussa la porte à l’instant où une rousse se présentait. Némésis, la juge, le bourreau d’un côté. Personne ne pouvait échapper à son jugement, mais Enyo n’avait jamais eu l’occasion de la croiser en tant que déesse. Peu étonnant, puisque la guerre n’était que mineure dans le panthéon, tout en étant la sœur d’Arès. Oui, les histoires de familles, toujours très simple chez eux. Ses pupille effleurèrent les autres mines tirées, fatiguées. Elle espérait ne pas avoir cette même tête quand même, même si l’épuisement n’était pas bien loin. La mieux placée ? Elle ne se prenait pas pour rien celle-là. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la guerre alors qu’elle s’installait dans un fauteuil. Une brune décida de s’en mêler, expliquant qu’ils devaient travailler ensemble pour s’en sortir. Raviver la foi ou alors faire tomber la tête de ce Joshua. Le choix était vite fait.

« La seconde option serait la plus rapide. Les disciples de cet homme doivent le voir comme un dieu, ou un émissaire de cet autre Dieu. S’ils lui prêtent une certaine immortalité, le faire tomber, le tuer pourrait faire retomber toute l’effervescence autour de cette secte. » Plus que Joshua et la perte de contrôle sur ses pouvoirs, c’était le fait que certains révolutionnaires s’étaient laissé embarquer là-dedans qui gênait Enyo. Après tout, c’était sa force armée, et elle aimait en prendre soin. En tout cas, la déesse avait directement proposé la solution la plus sanglante… De un parce qu’elle était la plus rapide, et de deux parce qu’un petit massacre n’avait jamais fait de mal à personne. « Je ne peux pas affirmer que je vous aiderai, mais je ferai de mon mieux. »

Enyo n’était pas du genre à promettre quoi que ce soit, encore moins à aider les autres, mais les circonstances exceptionnelles l’obligeaient à faire une petite entorse à sa règle. De manière détournée, légère bien évidemment...
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
We see in the plain corpses upon corpses, and horses lying as they fell, and the arms of the warriors as they slipped from their hands, and this mire of gore in which they say Enyo delights.
Divide & Conquer
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org
PNJ
homecoming : 13/12/2014
Messages : 2749
Louis d'or : 263

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Sam 23 Sep - 10:40 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

things we lost in the fire
topic commun dieux modernes

Parce qu'ils sont tous arrivés, lui tarde à faire son entrée. Les murs ont des oreilles ce soir, et ils se repaissent des idées et des échanges qui déjà bourdonnent entre les quelques divinités qui s'osent à prendre la parole. Ce ne sont pas les idées qui fusent, juste les constats, les évidences... Et Silas Archembault, dans son manteau de mystère et d'anonymat volé aux secrets de l'endroit, serre doucement les mâchoires. Ils doivent tous sentir, pourtant, le flux irrégulier de ces pouvoirs décharnés et abîmés... Ils devraient hurler, se révolter, cracher comme les fauves qu'ils étaient autrefois.

La tête haute et le regard froid, Zeus daigne finalement faire son entrée, posant ses prunelles sur ses enfants et ses frères, sœurs, oncles et cousines, sur ses créatures, sur chacun de ses sujets. Roi parmi les Rois, le Maire ce soir n'a aucune envie de retrouvailles chaleureuses. Dans une éternelle seconde de silence, le monarque laisse ses doigts pianoter sur un panneau de bois, interrogeant ses interlocuteurs d'un sourcil aussi curieux que sceptique.

« C'est tout ? » demande-t-il, avant de se racler le fond de la gorge. « Bonsoir à tous. Je souhaite particulièrement la bienvenue à ceux qui se sont sentis obligés de nous étaler leurs curriculum vitae sans s'excuser de ne pas nous avoir fait l'honneur de leur présence ces quatre dernières années... » Et ses iris s'accrochent pour un fugace instant aux boucles rousses de Némésis avant de se détacher, préférant le spectacle d'une fenêtre et des paysages parisiens embrumés plutôt que celui de ces Dieux qui se pensaient éternels. Et qui échouent, terriblement, quand il leur a offert Paris sur un plateau d'argent. « Alors ? C'est tout ce que vous avez ? Enyo, tu comptes faire de ton mieux ? Il faut faire quelque chose, vous dites ? C'est la seule idée qui vous traverse l'esprit alors que vous vous affaiblissez de jour en jour ? » Comme si l'action tenait du génie, comme si déclarer que la Clavis Aurea était l'ennemi changeait quoi que ce soit. « Il ne suffira pas d'abattre ce Joshua, il faudra regagner notre place et reprendre nos marques sur l'échiquier, avant que ces angelots et démons ridicules ne prennent le dessus... » Il grogne, l'alpha, insatisfait et frustré. Atterré, peut-être, et assurément menaçant. « Lequel d'entre vous a eu le bon goût de venir avec une idée, aujourd'hui ? Quelque chose de brillant, d'audacieux, de divin ? À moins que vous ne souhaitiez qu'attendre de voir tomber la foudre..? »

Car il n'est plus l'heure de l'attente ou des vagues théories. Il n'est plus temps pour les banalités ou les facilités de l'esprit... Il faudra prendre tous les risques pour vaincre, cette fois, et ne pas sombrer dans les méandres de l'Histoire comme leur vanité a su sceller leur sort autrefois.


@Antoine H. Colbert @Antonia M. de Beaulieu @Chiara N. Caparelli @Eponine A. De Stahl @Eugénie d'Aurevilly  @H. Lewis Dubois @Hippolyte P. Fauvet @Louis D. Yount @Louise A. Hardy @Morgane A. Nevers @Nero Mora @Olympe Montrose  @Rose A. Leblanc  @T. Maxence Perrault @Vaÿlinn B. Haines @Lumi R. Tessier @Livie D. Delmas @Arla E. Mars @Avel L. Le Mellec @Ivy I. Bosky @Nora de Laroche-Aymon @Estelle T. Delerne @Dante T. Baudelaire @Léandre H. Meyer @Robin P. Acha @Victoria N. De Stahl

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
of the chaos
You know the truth can be a weapon To fight this world of ill intentions A new answer to the same question How many times will you learn the same lesson?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
oh, look what you made me do

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Sam 23 Sep - 13:17 ()
THINGS WE LOST IN THE FIRE
Antonia & gods

Nous étions tous là, réunis pour le meilleur comme pour le pire. Tyché avait à son tour pris la parole, nous rappelant que la foi des humains faiblissait de jour en jour, et nous avec. Elle aussi proposait de révéler notre existence ; même si nous étions démunis. Elle appuya bientôt mon idée de faire tomber Joshua et la secte. Idées qui furent balayées d’un revers de main par Enyo, qui voulait éliminer purement et simplement Joshua, couper le mal à la racine.  Ce n’était pas assez. Ça ne sera jamais assez, pas assez bien, pas assez de panache, un pétard mouillé. Et nos idées n’étaient pas près d’être adoptées puisqu’un invité surprise venait de faire son apparition.

Ce n’était autre que Silas Archambault ; le maire de Paris.

Zeus.

Mon sang se glaça lorsque je compris que mon agresseur, celui qui m’avait volé ma vie était là, devant moi. Et sa première remarque fut pour moi, ce qui attisa la colère que je ressentais à son égard. J’avais attendu le moment où il serait enfin face à moi, à ma merci, prêt a goûter à ma vengeance mais maintenant qu’il était là, je ne pouvais rien faire, parce qu’il était entouré, parce que beaucoup des dieux présents aujourd’hui autour de cette table ignoraient notre passé commun. Et évidemment , chacun d’entre eux en prit pour son grade. Pendant quatre ans, Zeus avait été introuvable, et tout ce qu’il avait de mieux à faire, c’était de nous reprocher notre inertie ?

« Je ne sais pas pour vous, mais je trouve ça fort de café que tu nous fasses la morale alors que tu te planques dans ton bureau, Zeus. » glissai-je, acide, tandis que mes prunelles acérées scrutaient le profil de notre cher maire. « Puisque tu en parles, dis-nous ce que toi tu as fait pour tenter de remédier à la situation puisque toutes nos idées ne sont pas dignes de ce que nous sommes. »

Le sarcasme était très nettement perceptible dans ma voix, tandis que je les fixais un par un de mon regard implacable. Je m’étais levée pour prendre la parole et donner de l’envergure à mes propos. Je posai mes mains bien à plat sur la table, pour dissimuler leur tremblement. Pourtant, malgré l’anxiété qui commençait à poindre, je gardais la table haute, parce que j’étais une déesse. Une guerrière. Une conquérante.

« Je vais te dire ce que tu as fait. Ça tient en un mot : rien. » je commençai à me balader dans la pièce, faisant claquer mes talons aiguilles sur le sol. « Ça fait combien de temps que nous sommes là ? Quatre ans ? Quatre ans que nous aurions pu revenir sur le devant de la scène. Pourtant, vous avez laissé les anges et les démons prendre le dessus, en voulant à tout prix rester en retrait, attendre que notre heure vienne pour faire notre grand retour. Mais ce grand Moment, c’est quand, pour vous ? C’est quand il sera trop tard ? Vous comptez regarder les autres se partager le gâteau et vous contenter des miettes ? »

Pendant quatre ans, nous nous sommes tus, nous avons obéi aux ordres, mais tout ceci était terminé. Il était temps de révolutionner le monde tel que nous le connaissions. Ma propre passion vibrait dans l’air, cette passion capable de galvaniser des foules, capables de déclencher des mouvements sociaux sans précédent. L’heure est au changement.

« Moi j’ai autre chose à faire que d’attendre le Grand Soir. » dis-je avec conviction, m’attendant plus particulièrement sur Enyo et Dysnomie. « La révolution n’attendra pas. La révolution, c’est maintenant qu’il faut la faire parce que nous n’avons plus le temps. Ceux qui me connaissent savent que je milite activement pour que notre secret soit porté à la connaissance des humains. »

Je m’arrêtai. Suspense.

« Je veux que nous révélons notre existence. Moi aussi je veux ma part, j’en ai assez de rester cachée. «  Après avoir fait le tour de la table, je m’étais arrêtée, revenant à ma place initiale. « Je propose un vote à main levée. Après tout, c’est dans nos contrées qu’est né le principe même de la démocratie. » Parce que dans cette histoire , nous avions tous notre mot à dire plutôt que de se contenter de suivre les ordres bêtement. «  Que ceux qui sont en faveur de la Révélation lèvent la main. Les abstentionnistes s’abstiennent.. Nous n’avons plus le temps de suivre les desiderata d’un chef. Nous devons faire front commun, parce que je crois en l’action collective. »

Je savais que ça allait plaire à Dysnomie, qui souhaitait abolir le système hiérarchique tel que nous le connaissions aujourd’hui. La désobéissance civile était une méthode qui avait fait ses preuves, certains grands leaders de ce monde, comme Martin Luther King ou encore Gandhi y ont eu recours, avec succès.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux
homecoming : 13/05/2017
Messages : 98
Louis d'or : 132
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Mer 27 Sep - 14:06 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

things we lost in the fire
topic commun dieux modernes



La ponctualité ne semblait pas être la panache des dieux, pour la plupart, pourtant en règle générale, je ne suis pas forcément le plus ponctuel, mais ce soir, j'étais là, parmi les premiers, aussi étonnant que cela puisse paraître. Ils arrivaient donc, petit à petit dans la pièce qui nous servait de lieu de réunion la plupart du temps. Celle qui allait sans doute mettre le feu au poudre serait sans doute Némésis qui n'avait encore jamais participé à nos petites réunions de la sorte, mais elle était là, et sans doute qu'elle aurait des choses à dire. Déjà, elle en disait trop alors que tout le monde n'était pas là, ce qui veut dire qu'elle pourrait avoir à se présenter deux fois, pour ceux qui ne l'aurait pas reconnu à travers le Dare or Die évidemment. Moi, je la connais, avec Dorian, nous avions prévu de nettoyer le mur des prières pour que celui-ci redevienne étincelant, immaculé, pour que les humains reviennent à nous. Elle parlait déjà de Delacroix alors que tous les dieux et déesses n'étaient pas là, mais si elle voulait se répéter ce n'était pas un soucis pour moi, je m'en fichais un peu. Petit à petit la salle se remplissait, Tyché, Enyo et d'autres encore. Deux options semblaient se dégager : se révéler, ou faire tomber Delacroix, mais la première option n'a pas lieu d'être, alors il ne restait que la seconde, et encore, nous n'aurions pas besoin de faire grand chose à ce niveau là, il allait se bouffer lui-même avec son pseudo apocalypse. Mais pas le temps de dire quoique ce soit, que la présence de l'homme le plus important de la ville allait se faire, lui qui se fait si rare, si mystérieux, il daignait se montrer, nous honorant de sa présence. Il n'a pas toujours été là non plus mais il se permet de lancer une pique à ceux et celles qui n'ont jamais été là, comme Némésis par exemple. Cela me fait sourire brièvement, elle ne va pas aimer la réflexion, elle va forcément s'attirer les foudre de Zeus. Il parle donc, et visiblement ce qu'il a entendu ne lui plait pas, parce que trop mollasson à vrai dire, et il n'a pas tord, mais je dois avouer que je m'en fiche un peu. Ma vie d'humain me convient bien pour le moment, vraiment. Mais comme je le sentais, c'est Némésis qui prend la parole en premier. Et effectivement, elle le clashe directement, elle met les points sur les i, elle lui fait comprendre que si la situation en est là, c'est aussi sa faute à lui, le roi des rois, le seigneur des seigneurs. Oh oui, il a pris la direction de la ville voilà presque une année, mais qu'a-t-il fait à la tête de celle-ci ? Rien, et Némésis le lui fait bien savoir. Elle m'intéresse de plus en plus à vrai dire.  Elle veut donc que nous nous révélions aux humains, tout du moins, elle le propose, avec un vote à main levée. Tu n'es pas un homme d'action, tu es clairement je m'en foutiste, mais peut être que ta voix va s'élever pour faire comprendre que les choses ne sont pas aussi simples que ça. Elle veut faire bouger les choses, c'est bien, mais il faut plus qu'une simple révélation aux yeux des humains.

" Je ne vais pas m'amuser à te contredire Némésis mais c'est bien beau de vouloir se révéler aux humains, mais il faut calculer les conséquences, l'impact que cela va avoir. Clavis Aurea ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir, ce n'est pas un soucis, mais réfléchissons. Si nous nous révélons aux humains, quelle va être leur réaction ? Leur première réaction ? Ne vont-ils pas prendre peur plus qu'autres choses ? S'ils comprennent que les revenants ne sont plus humains, ils vont avoir peur, surtout qu'ils risquent de prendre les anges, les démons pour des dieux aussi ce qui ne va pas forcément arranger nos affaires. Alors, il faut penser honnêtement à comment nous allons nous révéler, s'il le faut vraiment également même si pour moi cela semble logique, vu où nous en sommes. Pour que la crainte ne soit pas trop forte, je pense qu'il faut que ce soit un homme en qui ils ont confiance, qu'ils connaissent qui doit faire cette annonce. Un discours de politicien pourrait avoir l'effet escompté sur la population, surtout s'il mets en place des actions pour lutter le plus efficacement contre les démons qui causent des ravages. "

Mon regard se porte au début sur Némésis, mais très vite, il va en direction de Zeus. Il doit porter ces couilles sur le devant de la scène et agir en conséquence. Evidemment, je n'ai pas été aussi vindicatif que la rouquine même si au fond, je n'en pense pas moins bien entendu. Mais par son inaction nous sommes là, alors, il se doit de mettre la main dans l'engrenage pour que notre place soit retrouvée.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4071-estelle-tyche-delerne-i-ll-ma
Dieux
homecoming : 17/08/2017
Messages : 370
Louis d'or : 614
pretty face : Eva Green
julius caesar : ANOMIE. (ava)
legends never die : Déesse de la chance, du destin et de la prospérité
the mighty bush : • Manipulation du destin : Capacité de réécrire l'histoire d'une personne, d'agencer les destins, de les lier et de les délier en un claquement de doigts. Lorsqu'elle l'utilise pour dévier le cours d'une vie, cela lui provoque une fatigue immense ainsi que des blessures ou handicaps physiques pendant une durée pouvant aller de plusieurs heures à quelques jours. De manière moins intense, il lui arrive régulièrement de simplement influencer le destin d'une personne sur une plus courte durée.
• Souffle de connaissance : Capacité d'insuffler la connaissance de son destin à une personne par la pensée. En règle générale, elle choisit de ne montrer que quelques bribes de ce futur prévu, ce dernier n'étant pas définitivement scellé.

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Mer 27 Sep - 16:57 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

things we lost in the fire
topic commun dieux modernes

Alors qu'elle venait de demander si, tous, étaient prêts à mettre la main à la patte d'une manière ou d'une autre pour qu'ils se dépêtrent de cette situation, la premier réponse qui jaillit fut : "Je ne peux pas affirmer que je vous aiderai, mais je ferai de mon mieux". De son mieux ? Faire de son mieux n'engageait à rien ! Sans aller jusqu'à faire une promesse par pacte de sang, s'ils ne montraient pas, tous, un minimum d'engagement, autant dire que cette réunion était inutile et qu'ils allaient continuer de décliner jusqu'à, qui sait, finir par devenir de simples mortels ? Quelle horreur...

Si ce manque de réaction exaspéra Tyché, elle n'eut cependant pas le temps de s'insurger. Le Maire venait, à son tour, d'entrer. Zeus. Et il ne semblait visiblement pas enchanté de ce qu'ils avaient proposé jusque-là. Le regardant de haut, la brune songea qu'au moins, eux, étaient-ils en train de chercher des solutions. Si elle détestait la manière qu'il avait de les sermonner, une partie d'elle ne pouvait s'empêcher d'être d'accord avec lui. "Faire de leur mieux" ne serait pas suffisant. Abattre le leader de Clavis Aurea non plus. Cela détournerait peut-être la croyance des humains sans pour autant la ramener vers les dieux. Mais que faire alors ? Déjà, Némésis s'empressait de dire tout haut ce qu'elle-même pensait tout bas : il était bien beau de leur faire la morale alors que lui non plus n'avait pas été fichu de faire quoi que ce soit jusque-là. Elle voulait qu'ils se révèlent. Qu'ils s'exposent aux yeux des humains. L'idée en elle-même ne la rebutait pas forcément mais ses craintes furent bientôt évoquées : se révéler oui mais il fallait qu'ils soient prudents à la manière dont ils le feraient. Et la solution proposée amusa au plus haut point Tyché. Dionysos proposait que ce soit Zeus qui fasse cette révélation. Après tout, puisqu'il voulait qu'ils agissent...

    « Je trouve que c'est une bonne idée. »

Elle ne put empêcher un petit sourire mutin de retrousser ses lèvres bien que son ton de voix restait grave. L'heure n'était pas aux moqueries.

    « Contrairement à Némésis, je ne suis pas une fervente partisane d'une éventuelle révélation de nos identités. Cependant, je ne fais que constater jour après jour que nos pouvoirs, je le répète, faiblissent. Et plus nous attendrons, moins nous serons en capacité d'agir. Je ne sais pas si nous exposer est la solution, mais si elle nous permet de reconquérir la foi des humains, pourquoi pas ? Mais pas à n'importe quel prix. »

Son regard se tourna vers Dionysos pour le soutenir.

    « Il ne faudrait pas que notre révélation obtienne l'inverse des effets escomptés. Nous ne sommes pas en mesure de montrer toute l'étendue de nos pouvoirs, nous le savons. Le risque est, à minima, qu'ils ne nous croient pas ; au pire, que cela les effraie et qu'ils nous prennent en chasse. C'est une réaction à prévoir chez les révolutionnaires, je le crains. Peut-être même chez les anges et les démons également, tous ne seront certainement pas enchantés d'apprendre notre présence. Est-ce qu'un discours du grand Zeus sera suffisant pour faire passer la pilule sans nous mettre en danger ? Cela dépendra des talents d'orateur. »

Cette fois, ce fut vers lui que ses pupilles claires se dirigèrent.

    « Est-ce que le Maire de cette ville a assez d'influence pour que les humains lui fassent confiance et le croient ? Et ensuite, est-ce que nous serons assez forts et assez unis pour les faire nous vénérer à nouveau ? »

Car s'il incomberait à Zeus de faire la grande annonce et de jouer pour une fois son rôle de leader, ce serait tous ensemble qu'ils devraient agir pour appuyer ses dires. Elle avait déjà dit qu'elle était prête à aider mais qu'en était-il des autres ?
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________


Burn baby, burn.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3850-livie-l-anarchie-est-la-plus-
Dieux
homecoming : 27/07/2017
Messages : 171
Louis d'or : 260
pretty face : freya mavor
julius caesar : (c)
legends never die : déesse de l'anarchie, celle qui fait régner le chaos dans le monde, tomber les leaders et se battre le peuple pour la place. celle qui aime voir l'ordre s'effondrer que ce soit grâce à une bataille de crayons dans une salle face à un professeur incompétent ou des gouvernements chuter pour laisser place nette au chaos d'un peuple perdu mais libre
the mighty bush : pouvoir de discorde
controle des sentiments elle attise la haine et la colère chez ceux qui croisent son chemin
Allegeance : elle est seule dysnomie, contre tous. elle ne sait pas si elle compte réellement pour eux. ils sont ses frères et soeurs, mais ils ne la comprennent pas, elle et ses intentions. alors elle y sème également la discorde, parmi les troupes divines
these streets : elle sait tout, que les anges, démons et dieux sont de retour dans la capitale française

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Mar 3 Oct - 18:41 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

things we lost in the fire
topic commun dieux modernes

Depuis trois quatre jours, elle se sentait faible. Elle ne contrôlait plus rien. Son pouvoir semblait l’avoir abandonné. Elle n’était plus rien. Presque une simple humaine. C’est pourquoi l’anarchie avait consentie à se rendre à cette petite réunion organisée par leurs grands et beaux leaders. D’ordinaire, elle l’aurait boycottée, ne voulant participer une fois de plus à l’étalage de leur pouvoir. Elle ne supportait pas Zeus qui régnait en maitre sur eux. Elle ne supportait pas plus Poséidon qui s’était fait leader d’un mouvement opposé. Seul Hadès avait une partie de sa sympathie. Elle se retrouvait en lui. Elle n’était pas dupe, elle savait qu’il ne vaudrait certainement pas mieux que les deux autres si jamais il menait à bien sa révolte, mais il avait le soutien des dieux un peu inférieurs, comme elle. Il n’avait plus d’Olympien que la naissance. Alors elle en avait fait un allié pour voir tomber le pouvoir en place, pour voir l’anarchie régner même chez les dieux. Parce qu’elle en rêvait, nuit et jour, de cette anarchie. Elle ne se plaisait qu’au sein de celle-ci. Elle ne se faisait pourtant pas d’illusions, il n’en voulait pas de l’anarchie. Lui aussi, seul le pouvoir l’intéressait. Mais rien ne l’empêchait d’essayer de lui couper l’herbe sous le pied sur la fin. De créer la discorde au sein des dieux de telle façon à ce que personne n’arrive à rester sur le toit de l’Olympe.

La voix de Némesis tranche au milieu de toutes les autres. Elle ne peut retenir un sourire moqueur d’éclairer un court instant son visage. Ils étaient tous pareils, à toujours vouloir prouver qu’ils valaient mieux que les autres. Une nouvelle guerre d’égos semblait se mettre doucement en place. Mais jamais elle n’aurait cru que c’était elle qui la lancerait. Elle si neutre. Et cette solution, si futile. Ce n’était pas maintenant qu’il fallait agir. C’était il y a deux-mille ans qu’ils auraient dû le faire. Alors que les humains se détournaient d’eux. Mais alors, seuls importaient le pouvoir, comme toujours. Elle n’était certes pas impliquée, mais elle était loin d’être idiote. Elle vivait au milieu des humains, elle conduisait leurs révoltes, elle les menait à l’anarchie et au chaos. Et ça faisait des années, des centaines d’année que ce problème était présent. Qu’ils ne croyaient plus en eux. Ils croyaient en plein de choses, mais certainement pas en des dieux de pacotilles comme eux. Et puis il y a une brune qui enchaine. Elle propose la révélation. Une idée plaisante en soit. Mais était-elle seulement réalisable. Elle n’en savait rien. Mais si elle était bien sûre d’une chose, c’était qu’elle aussi été prête à aider, pour une fois. Elle se range à côté d’Enyo, celle qu’elle a retrouvée dans cette ville, sa compère de crime, celle avec qui elle répand le chaos dans la ville, avec qui elle attise la flamme de la révolution. Celle pour qui le cœur bat de la même façon, aux côtés des révolutionnaires. Pourtant, elle n’approuve pas son idée violente. Car cette solution n’est viable que sur le court terme. Sur le trop court terme, comme souvent avec elle. La blonde répandait le chaos en vue d’apporter l’anarchie, de libérer les humains de la hiérarchie pour qu’ils soient libres de s’autogérer quand elle l’apportait car elle aimait la guerre et la destruction.

Elle n’a pas le temps d’intervenir qu’il est là. Son regard s’assombrit alors que le leader se dresse devant, alors qu’il prétend faire son roi, alors qu’il les rabaisse une fois de plus. Mais le roi de quoi ? D’un royaume en déclin c’était une évidence. La tête de la pyramide qui va tomber. Et à cause de qui ? De lui et de sa quête éternelle de pouvoir ? De sa mauvaise gestion des autres à se mettre les déesses à dos à coups de tromperie si ce n’était pas pire. Son regard glisse sur Némésis. Némésis qu’elle ne peut que soutenir alors qu’elle détruit le grand roi. Celui qui ne devrait plus être à sa place depuis bien longtemps. Elle savait lui parler, à l’anarchie, à grand renfort de proposition. Une vraie démocratie elle proposait là. Une de celles où personne n’avait le pouvoir sur les autres. Une comme elle était presque parvenue à mettre en place sous leurs yeux, à Athènes des milliers d’années plus tôt. Avant qu’il ne se passe quoi que ce soit, le dieu du vin prend la parole. Il a également raison sur certains points, mais pas sur tous, loin de là. Les humains savent déjà que quelque chose cloche. Et puis vient le tour de la brune. Elle l’écoute avec attention. Oui, il y avait beaucoup de bon dans tout ceci.

« Hemera pourrait aussi le faire. Elle est très bien vu dans son arrondissement et elle est au pouvoir depuis bien plus longtemps. Sans compter qu'elle est bien vu des anges. » Les anges, ces petites créatures que certains prenaient comme alliés potentiels dans cette ville. Oui, Zeus avait le contrôle de la ville, mais peut-être devrait-il y rester sans en parler, se faire discret, il n'était pas au pouvoir depuis bien longtemps. Et puis, tout était bon pour minimiser son pouvoir. De plus, Hemera était adulée dans son arrondissement, elle faisait le bonheur des habitants. Et quel doux jeu que de voir les anges et démons continuer encore un peu de chercher à savoir lequel des trois camps était au pouvoir. « Il suffit d’écouter ne serait-ce qu’un instant les révolutionnaires pour savoir qu’ils veulent des réponses. Ils sont en quête. Les humains ne sont pas idiots, ils ont bien compris que nous n’étions plus les mêmes. En nous révélons, malgré les risques, nous leur donnons les réponses auxquelles ils tiennent tant depuis des années, même si elles ne leur plairont certainement pas. » Certes, la pilule allait être difficile à avaler, mais c’était une idée comme une autre. « Et si nous révélons la présence des démons et pas celles des anges, nous pouvons avoir une longueur d’avance sur les anges et les templiers lorsque le chaos arrivera en ville et les diviser sur notre question également, ce qui les affaiblira. Nous serons l’unique protection des humains contre ces démons qui peuplent cette ville et les mettent en danger et alors, c’est vers nous qu’ils se tourneront pour les protéger. » Oui, ils n’auraient pas de preuves, mais une révélation rapide pouvait éviter la casse. Quant à la division des anges, ça ne devrait pas être bien difficile vu l'état de leurs troupes. « Nous savons tous que ce problème n’est pas actuel. Ca fait plus de mille ans qu’il existe. Pendant que vous jouiez aux rois et aux reines dans votre guerre de pouvoir, ils se sont détournés de nous. » Petite pique au passage. « C’était avant qu’il fallait protéger la foi, quand ils ont commencé à vénérer d’autres dieux, lorsqu’ils nous ont relégué à des mythes d’une civilisation perdue, bonne dans la construction de statues et de temple et à raconter des histoires sympathiques de héros de guerre aidés de dieux. Pourtant, regardez leurs films, leur bandes-dessinées, leurs héros, il ne doit pas falloir grand-chose pour raviver cette flamme. Si nous nous révélons, il faut que nous montrions immédiatement en quoi nous pouvons leur être utiles, que nous soyons les héros qu’ils voient en nous encore aujourd'hui, mais il ne faut pas croire qu'ils nous aduleront comme jadis. » Ca allait être difficile pour l’ego de certains d'entre eux. Mais il aurait dû chuter il y a bien longtemps, lorsqu'ils les ont oubliés au profit des anges et de leur Dieu. Des mythes et légendes, voilà ce qu’ils étaient. Les hommes ne croyaient plus aux dieux jadis vénérés par les grecs et les romains. Etre des héros, ça devait être possible. Enfin, pour certains d’entre eux, et chacun était le héros de quelqu'un. Ils allaient encore la détester les Olympiens dont elle se passait de l’avis et qui se pensaient indispensables à tous, mais cela ne changerait pas. Elle était habituée depuis le temps. Elle qui leur causait tant de soucis. Elle la petite déesse de l’anarchie dont on se moquait, la déesse inutile, juste bonne à casser ce qui avait été bâti préalablement. Mais ce n’était pas elle qui avait cassé la foi que les humains pouvaient avoir en eux. Non, c’était les grands, ceux qui régnaient en souverain sur eux mais qui n’avaient pris les décisions nécessaires à l’époque. Leur système pyramidal infect les empêcher de réellement bouger les choses. Ce système qu’elle rêvait encore et toujours de voir tomber pour qu’enfin l’ensemble des dieux soient libres de leur mouvement, que rien d’autre que la liberté ne régisse leurs mouvements et leur vie. Zeus, souverain absolu, n’apportait rien de plus que ce que chacun aurait pu apporter. Alors qu’elle, elle était parmi eux. Elle vivait à leur côté. Elle leur rendait leur liberté, leur laissait entrevoir ce qu’ils pouvaient avoir. « Némésis, je te suis. » Et elle lève la main. Aujourd’hui, le système pyramidal s’effritait sous les coups de ceux qui voulaient le voir tomber depuis des milliers d’années.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org
PNJ
homecoming : 13/12/2014
Messages : 2749
Louis d'or : 263

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire Dim 12 Nov - 20:32 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

things we lost in the fire
topic commun dieux modernes


Le silence est roi, il résonne aussi lourd que sa foudre. Il les écoute avec un air de profond ennui ancré sur le visage, comme si leur avis ne l'intéressait que peu. Et pourtant, Zeus est attentif. Il ne perd pas une miette des insubordinations, des accès de liberté de Némésis et le ralliement de Dysnomie. Elle la suit ? Mais que suit-elle d'ailleurs ? Il jette un regard curieux à Némésis, la rousse a des paroles assassines contre son maitre et le maire se fend d'un sourire. " Vous aurais-je offensé en vous négligeant un peu trop longtemps pour subir ainsi votre courroux, très chère ? " Il hausse les épaules avec désinvolture. Zeus n'a que faire de Némésis. Il s'attarde sur Dysnomie et se fends d'un nouveau sourire. Il n'en attendait pas moins du chaos, mais la petite a le mérite de faire son travail, alors il se montrera clément pour ce soir. Zeus est de retour sur Terre et il n'a pas perdu son penchant pour les femmes, alors pour les beaux yeux de Livie, il laisse passer l'affront.

Quand Tyché le questionne, il se refroidit. Il ne peut pas succomber à toute la gente féminine des environs. " Le Maire a un plan. Le maire peut faire fermer votre casino en un tour de main si il le désire, il est le maire. " Et avec ça, le silence tombe comme un couperet. Parce que son ton, il ne laisse pas place au doute. Il n'a pas de temps à perdre, Zeus. Et à cet instant, il en a fini avec leurs caprices et leur insurrection. Parce qu'il a des annonces à leur faire. Et pas des moindres. " Il est temps d'avancer nos pions. Et pendant que vous étiez trop occupé à pinailler et à jouer aux mortels, j'ai travaillé pour que notre influence grandisse. " Car il ne veut pas l'avouer, mais il est inquiet, Zeus. Jamais il n'avait connu de telles variations de pouvoir parmi les siens. Et même s'il reste plus puissant, il est aussi touché qu'eux. Mais ça, il ne l'avouera jamais. Alors à la place, il a choisi de lancer l'offensive. " la Sainte Chapelle va être détruite, les travaux commenceront dès que cette réunion sera terminée. A la place, un lieu en notre honneur sera érigé. Et ce n'est que le premier d'une longue série. " Parce que Zeus, il refuse de tomber dans l'oubli. " Un point de repère pour les humains, avec tout ce qu'il se passe. Bientôt, ils prieront notre nom et se tourneront vers nous. Et nous deviendront leurs sauveurs, ils demanderont notre miséricorde. Ils comprendront que nous sommes leur seul espoir. " Parce que Zeus, il refuse de disparaitre. Il est là depuis la nuit des temps, et il sera là jusqu'à la fin. Quoi qu'il en coute.

@Antares de Beaurepaire @Arla E. Mars @Auriane H. De Belenet @Chiara N. Caparelli @Dahlia Malraux @Dante T. Baudelaire @Eponine A. De Stahl @Estelle T. Delerne @H. Lewis Dubois @Hippolyte P. Fauvet @Ivy I. Bosky @Livie D. Delmas @Louis D. Yount @Louise A. Hardy @Lune A. Henriela @Mathilde G. Chamberlain @Morgane A. Nevers @Nero Mora @Noé S. Pradel  @Nora de Laroche-Aymon @Rose A. Leblanc @Roxane Wachowiak @Sidonie Osborne @Teddy L. Schneider @Vaÿlinn B. Haines

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
of the chaos
You know the truth can be a weapon To fight this world of ill intentions A new answer to the same question How many times will you learn the same lesson?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: topic commun ☾ things we lost in the fire ()
Revenir en haut Aller en bas
 
topic commun ☾ things we lost in the fire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (Alexandra) These are the things we lost in the fire ♫
» Things We Lost In The Fire ♦ Kazahal
» shanice & julian ~ things we lost in the fire
» Falcon ◊ things we lost in the fire
» TERMINE - Robyn ~ Things we lost in the fire
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Sud-Est :: quatorzième arrondissement :: Quartier Montparnasse :: Tour Montparnasse :: Dernier étage