boom bitch
Après un long dimanche, mais pas de fiançailles, nous voilà de retour !
Pour tout savoir sur les nouveautés de la version, c'est par .
dying to be born again
L'intrigue est de retour, pour vous jouer de mauvais tours... ou pas.
Dans tous les cas, c'est par .
paris versus the apocalypse
Quoi de mieux pour lutter contre l'apocalypse qu'un apéro ?
Pour vous inscrire à l'event, c'est par là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 twisted fate ৩ wreth
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
the last young renegades
homecoming : 21/11/2016
Messages : 1315
Louis d'or : 2553
pretty face : lee dong wook
julius caesar : chris le plus moche ♥
legends never die : « Captain Meh » - Mabel Collins
Commandant de la Sphère de l'Indifférence, Roi des flegmatiques et des inexpressifs, Prince des équanimes, des je-m'en-foutistes et de toutes ces âmes perdues qui n'ont pas le courage de se lever le lundi matin.
the mighty bush : ascendance - orias est capable d'imposer sa volonté à autrui. une pensée est un ordre, comme une pression insurmontable qui oblige à agir selon la volonté du démon. très pratique quand il a la flemme de faire quelque chose.
dégradation psychologique - c'est une aura noire, un sombre dessein qui s'installe dans le crâne des victimes. c'est une douce folie, de macabres pensées, d'obscures idées qui, au final, rongent l'âme jusqu'à n'en laisser qu'un être absolument dévasté.
démotivateur - l'envie s'échappe inexorablement du corps, laissant place à une flemme qui se propage lentement dans l'organisme. la motivation crève, la volonté est annihilée. tout simplement.
Allegeance : Orias est fidèle à lui-même et à ses alliés dans la bataille. Il s'oppose à Lucifer, juste parce que c'est Lucifer (oui) et qu'il ne peut pas voir sa face en peinture. C'est un petit connard d'opportuniste qui n'hésitera pas à contourner les règles pour satisfaire ses besoins. Non, en fait, moins il en fait, mieux il se porte.
these streets : orias est au courant de tout ce qui concerne le grand schisme mais s'en fout royalement. il était plutôt bien dans son coin et n'a rien demandé à personne. il a également eu vent de la possible présence des dieux à paris mais, en soit, tant qu'ils lui foutent la paix, il n'ira pas chercher la confrontation.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2186-souviens-toi-wren#top
Démons

Sujet: twisted fate ৩ wreth Mar 4 Juil 2017 - 1:29 ()
twisted fate
it’s about to be legendary



- J’aaaaaaaarrive.
Les lumières crépitent. Des barres de néon clignotent faiblement puis se rallument avant de s’éteindre l’espace d’un instant, installant une atmosphère macabre et peut-être la peur. Quelques gouttes d’eau croupie s’échappent des canalisations. Au fond du couloir, des flaques verdâtres se forment et se déforment au rythme des pas du démon. Le décor ressemble à celui d’un vieux bunker abandonné depuis la seconde guerre mondiale, à un ancien corridor à l’abandon que les dieux eux-mêmes ont fini par oublier. Le dédale gris paraît sans fin, abrupte et annihilant toute forme d’émotion. Une aubaine pour Indifférence, lui qui en est totalement dénué depuis si longtemps. Ses doigts frôlent les parpaings empilés et les quelques couches de joints qui les relient. Ils imitent une vague, comme un enfant le ferait si bien et bondissent à chaque fois qu’ils rencontrent un angle. Oui, le dédale gris paraît sans fin. Mais au fond du corridor froid s’ouvre un nouvel univers, plus pur, plus blanc. Les murs immaculés ne laissent plus place aux perspectives, comme si la pièce avait été repeinte pour lui, pour eux. Seul le chariot métallique et la porte indiquent où se trouvent le sol et le mur. L’ampoule au plafond, elle, délimite le haut de la pièce. Orias n’avait jamais amené personne ici. C’était un de ses rares amis qui lui avait refilé le tuyau et les coordonnées de la Chambre Blanche. On avait conçu cette salle comme un pur lieu de torture, un confinement ayant pour unique but de rendre son prisonnier totalement fou. Et il espérait que son invité d’honneur lui ferait le plaisir de le divertir. Indifférence avait capturé Seth quelques heures auparavant, deux ou trois au maximum et l’avait assommé à coup de démotivation. Le démon avait largement pu constater à quel point le templier disposait d’un esprit fort, capable de résister à la violence psychologique à laquelle il se heurtait. Un peu plus et Wren se serait senti obligé de lui foutre un coup de pied entre les deux jambes pour le canaliser, avec un agréable “laisse toi faire enfoiré”, ou les quelques mots qui font toujours plaisir. Mais il avait pu siroter son jus de papaye sans salir ses converses blanches (il faut bien rester dans le style de la salle, Karl Lagerfeld lui-même aurait approuvé ce choix stylistique).

Les bras attachés à une chaîne fixée au mur, le templier restait sous l’emprise faiblissante de la démotivation. Orias n’avait pris aucune précaution spécifique, convaincu que si la séance tournait mal il pourrait fuir sans trop de problème. Honnêtement, il s’en contre-fichait royalement et ne s’était pas donné la peine de préparer quoi que ce soit hormis quelques outils de fortune. Mais la résistance de Seth à son pouvoir quelques heures auparavant l’avait inondé d’un doute qu’il n’avait jamais encore ressenti. Personne n’avait jamais montré le moindre signe de résistance à ses dons mentaux. En fait, personne n’avait jamais osé s’opposer à son pouvoir. Personn n’avait jamais eu le temps d’envisager cette idée. Et si cette fois, on le battait au jeu de la puissance? Indifférence prit le temps de poser ses effets au sol. Il disposa chacune de ses affaires dans un ordre méthodique : le long manteau noir d’abord, qu’il plia avec soin avant de déposer le carré de tissu au sol, puis le sac Adibou qu’il disposa au dessus. Il déposa son grand gobelet de jus à moitié entamé à côté de ses affaires avant de se relever et applatir sa chemise bleu gris. A l’humeur fade les vêtements fades. Il retira ses converses afin de ne pas prendre le risque de salir le sol de la Chambre Blanche et, par la même occasion, de se prendre une tarte de la part du propriétaire. Orias s’avança vers son invité et lui ôta également ses chaussures : pas d’exception. « Tu m’excuseras beau brun, mais même l’Indifférence se doit de respecter ces lieux. J’ai pas envie de repeindre putain. » Pourtant le Coréen savait qu’il ne saurait pas conserver la salle intacte s’il voulait vraiment assouvir son foutu désir de vengeance. Wren avait eu mal à l’ego, il s’était laissé humilier par un connard d’humain et il éprouvait le besoin de rendre la pareille à un de ses semblables si ce n’était pas directement au responsable de ses maux. Il avait eu mal à l’âme. On l’avait torturé, on lui avait arraché des tripes tant de choses qui lui appartenaient de droit. Pire. On avait bousillé sa dentition parfaite, lui qui n’avait jamais eu besoin d’appareil dentaire. Après réflexion, l’arrachage de dents de sagesse n’avait pas vraiment été une plaie : ça lui évitait de passer par la case dentiste et ça, c’était plutôt cool. Fuck les aiguilles. Il ôta la cagoule qu’il avait placée sur la tête de Seth. « Tu sais pourquoi t’es là? » Il balaya ses pieds d’un coup sec afin de le réveiller un peu. « S’te plait, dis moi que tu sais parce que j’ai la flemme de te raconter. » Il était temps pour Indifférence de marquer une arrivée spectaculaire dans le monde des Cruels.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

i forgot again
it comes in waves, I close my eyes, hold my breath and let it bury me. i'm not okay, and it's not alright, won't you drag the lake and bring me home again?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 20/03/2017
Messages : 645
Louis d'or : 510
pretty face : Jared Padalecki
julius caesar : CherryTree
the mighty bush : Intangibilité : Capacité de se déplacer à travers des matières solides et de n'être pas entravé par des murs ou des coffres fort. Autant dire que rien ne l'arrête. Lorsque Seth déclenche son intangibilité, il devient par ailleurs invisible en traversant la matière.
Allegeance : Personne de confiance, préférant rester dans l'ombre. Grand stratège, éclaireur, espion et champion de l'Infiltration. Aime les mission en solo ou en duo, n'aime pas la responsabilité des vies d'autrui. Loyal aux templiers.
these streets : Il savait que cela allait arriver. Il ne fut pas surpris de voir toutes ces âmes disparaître. L'inquiétude le gagna quand il vit réapparaître démons et anges. Il est prêt à affronter ce nouveau défi, et à repousser les êtres impies.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2336-uc-seth-v-sarrier-temp
Templiers

Sujet: Re: twisted fate ৩ wreth Sam 15 Juil 2017 - 16:04 ()
twisted fate
Ignite


Rare étaient les moments où il était possible de capturer Seth. Le plus souvent, ce dernier pouvait éventuellement se faire avoir à l'issus d'une trop grande fatigue et des blessures multiples. Le reste du temps, il se libérait plus que facilement et s'échappait en quelques instants. Il était même devenu dépendant à sa liberté, sans s'en rendre compte. Et il comprenait les limites de celle ci uniquement quand il était face à la privation, et qu'il ne pouvait rien y faire. Bien mal lui en prit lorsqu'il s'était fait capturé sans comprendre, sans pouvoir riposter. C'est comme si, tout d'un coup, il n'en avait plus eu envie. Il s'était fait avoir par un démon stupide, et le combat mental avait été épuisant.
Dès le moment où cette envie de s'échapper le quittait, et qu'il se laissait passer les fers aux mains dans la plus grande tranquilité, il avait vite comprit que son esprit était assailit par le démon qui lui faisait face. Il avait lors lutté, s'était défait de ses liens, s'était refait avoir, etc etc, jusquà ce qu'il ne puisse vraiment plus lutter et que son assaillant remporte la main. C'était difficile à admettre, et vraiment pas spectaculaire en plus, mais il était bel et bien captif, et mentalement épuisé. Il ne comprenait pas bien la nature du pouvoir dont il était la victime, mais il n'avait aucun moyen de défense face à une pression mentale, si ce n'était sa propre volonté. Hélas, il restait humain, et son combat n'avait pas été suffisant. Il avait, par contre, sentit une sorte d'étonnement de la part du démon, comme si cela n'avait pas été si habituel, cette résistance. Il devrait se saisir de cette seule intuition, et rester alerte à chaque opportunité.

La maitrise que Seth avait sur son propre pouvoir était élevée, et si le démon en face de lui faiblissait trop, ou prenait un peu trop confiance en lui, il ne lui faudra pas plus de temps pour réagir que Seth serait déjà libre de ses liens.
Il s'était fait embarqué, donc, complètement assomé et épuisé mentalement. Il n'avait plus envie de rien, c'est à peine s'il faisait attention au décord qui l'entourait alors qu'on l'emmenait à travers couloirs miteux, flaque et lumières incertaine. Une cagoule la tête n'aide à rien, mais d'habitude, Seth est extrémement attentif et capable d'utiliser tous ses sens pour détailler son environnement. Puis, il avait sentit ses mains à nouveau attachées, ses bras tendus tirant avec douleur sur ses muscles, et le noir, pendant un certain temps qui lui avait parut interminable. Une heure ? Deux ? Voire plus ? Impossible à dire. Quand le blanc lui éclata à la rétine lorsque son geôlier revint, le corps de Seth se réveilla bien que son esprit avait cherché le repos sans succès. Sans oublier la balayette qui fait plaisir après avoir sentit ses chaussures quitter ses pieds. En règle générale, il se doutait qu'il n'avait pas du aller très loin, car l'influence n'avait pas baissé, quoique peut-être fluctuante ? Enfin, pas assez. Sinon, il ne serait déjà plus là.

Il suivit d'un œil noir et toujours mal habitué à la lumière cet idiot de démon ses question. Un maniaque. Qu'est ce que c'était que cet endroit d'ailleurs ? Des recoins inconnus de Paris, Seth était incapable de se rappeler le chemin qui les avaient menés ici. (En avait-il eu tout simplement envie?) Si s'enfuir était possible avant qu'il laisse la vie dans ce guêpier, il irait juste tout droit si ses forces le permettaient. Il finirait bien par trouver l’extérieur. (Il doutait fortement qu'ils se trouvaient dans une tour. Sauter dans le vide n'avait rien d’attrayant et réduirait son espérance de vie de la même manière que rester ici.) Il nota une pile de fringue un peu plus loin, et le visage de la créature à forme humaine qui le détaillait d'un air ennuyé. Démon de quoi ? Qui était ce putain de crétin ? Il était sûr d'avoir vu sa tête dans le registre, son nom à cause d'ajout récents dans la base de données. Impossible de s'en souvenir ... Sa mémoire ne voulait pas coopérer, et il était sûr que ce n'était pas parce qu'il avait oublié, mais plutôt parce que son ennemis l’empêchait de se rappeler, peut-être ? La flemme de chercher ... Le combat intérieur de Seth était affreux. D'un côté, il avait cette volonté qui luttait, il voulait des réponses, cherchait dans son esprit, pour se heurter à un mur mental, parce que finalement, pourquoi se donner tout ce mal ? C'était bien plus facile d'attendre, de ne rien faire. Oui, c'est ça. Plus facile ...

Attends, venait-il de louper un indice ? L'indiférrence hein ? Ça avait mis beauuuucoup plus de temps d'arriver à son esprit que prévu. C'était n'importe quoi ! Seth n'était pas si lent, il était vif normalement ! Tout ceci était fou. L'indifférence, l'indifférence ... Non toujours pas. Il n'avait pas le nom, ni les circonstances. Non mais ça allait lui revenir, certainement .. n'est-ce-pas ?

En attendant, il allait prendre cher sans savoir pourquoi. Démon-templier, fallait-il une autre raison, après tout ?

< J'ai la flemme de t'écouter, de toute manière.

C'était vrai en plus. Seth fixa le visage de l'asiatique sans sourciller, s'habituant à la clarté affreuse de minutes en minutes.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
I've been reading books of old, the legends and the myths. The testament they told, the moon and its eclipse.

Where'd you wanna go?

How much you wanna risk ?

I want something just like this  



Revenir en haut Aller en bas
 
twisted fate ৩ wreth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» United By The Fate, partenariat
» fan club de Fate (idée de michiyo)
Static palms
melt your vibe
always on the hunt

a game of shadows :: Elsewhere :: elsewhere