boom bitch
Après un long dimanche, mais pas de fiançailles, nous voilà de retour !
Pour tout savoir sur les nouveautés de la version, c'est par .
dying to be born again
L'intrigue est de retour, pour vous jouer de mauvais tours... ou pas.
Dans tous les cas, c'est par .
paris versus the apocalypse
Quoi de mieux pour lutter contre l'apocalypse qu'un apéro ?
Pour vous inscrire à l'event, c'est par là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 {Pascarian} Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
the last young renegades
homecoming : 29/10/2016
Messages : 8630
Louis d'or : 1886
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains

Sujet: {Pascarian} Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras Jeu 6 Juil - 0:27 ()
Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras
Pascaline & Dorian


Après une journée de boulot, tu étais venue comme souvent à l'ABC Café, parce que tu y avais pris tes petites habitudes, même si Lucie n'était là ce soir, ça arrivait parfois, c'est comme ça, tu aimes lui parler mais ce soir, tu trouveras une autre personne avec qui parler, peut être de cette secte : Clavis Aurea que tu détestais comme rarement tu as détesté quelques choses. Tu n'aimais pas le principe qui se dégageait de cette secte, le fait d'avoir un gourou véritablement sortie de nul part comme ça, qui écrit un évangile, qui profite de la solitude des gens, qui profite de la situation chaotique de la ville et qui annonce des choses complètement folles dans un timing incertain et bien trop court. Pourquoi le 18 août ? Pourquoi pas un autre jour et pourquoi cette année ? Pourquoi cela ? Pourquoi les membres devaient-ils se faire marqué au fer rouge ? Pourquoi devaient-ils se vêtir de blanc ? Tu ne comprenais pas tout, tu ne comprenais pas le pourquoi du comment, mais malheureusement pour toi, il y avait de plus en plus de personnes qui semblaient adhérer à ces choses là, comme si la conviction venait d'elle même. Tu te disais que peut être ce type avait un pouvoir de séduction aléatoire sur les gens, un pouvoir qu'il tentait de diffuser à travers ces écrits et qui marchait sur certains, parce que sur toi, ça ne fonctionnait clairement pas. Tu n'aimais pas ce que tu avais lu, parce que son évangile était diffusé partout, tu ne pouvais pas y échapper ou presque. Tu avais donc lu, mais tu n'avais pas pris le temps d'analyser tout cela en détail, il y avait seulement les grandes lignes que tu avais compris et qui ne te plaisait nullement. Jamais tu ne seras marquée au fer rouge, tu t'en étais fait le serment, parce qu'il y a d'autres façons de sauver l'humanité que de prôner un apocalypse qui arrivera très vite. D'ailleurs, c'était drôle parce que ce même jour, des fêtes étaient organisées en ville, comme pour le contrer, comme pour faire comprendre aux gens que ces prédictions étaient vaines et trompeuses. Tu en avais la certitude, mais avant d'aller plus loin, tu avais envie d'en discuter avec un membre de la secte, pour voir ce qu'il avait à dire, pour voir s'il était sur la même longueur d'onde que leur gourou. Est ce qu'ils étaient là par véritable conviction ? Ou bien étais-ce par défaut ? Est ce que c'était un peu les deux ? Tu ne saurais dire, alors si jamais l'occasion se présente, tu discuteras avec l'un d'entre eux. Tu t'étais donc mise tranquille à une table pour boire ton mojito, la même boisson qu'habituellement, et tu observais ton monde. Il y avait de tout ce soir à l'ABC Café, puis soudain, une personne rentrant à l'intérieur du bar te mit la puce à l'oreille, son accoutrement, la marque sur sa nuque alors que tu le voyais de dos te firent comprendre que tu avais devant toi un membre de la secte. Est ce que tu devais immédiatement t'approcher et lui sauter dessus ? Non, ce n'est pas ton genre, alors tu le laissais s'asseoir, et tu irais lui parler après, gentiment bien entendu, parce que tu n'es pas comme ça, à être méchante gratuitement. Tu ne sais pas si la personne sera réactive, mais il est clair qu'elle doit entendre tes arguments.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________



Mes Goscars:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 24/06/2017
Messages : 35
Louis d'or : 273
pretty face : David Prat
julius caesar : avatar (c) pretty young thing
legends never die : un titan, vénérable de ce monde que tu as vu naître. Trahi par les tiens, laisser de côté par les chérubins des tiens. Aujourd'hui connu comme le Dieu-Soleil, le garant des serments et du don de la vue. Celui qui voit tout, qui sait tout.
the mighty bush : Pyrokinésie ¬ l'élément feu, ton élément. Tu le manipules, une fois dans le creux de ta main. Jouer avec de dernier par la simple force de ton esprit. Tu ne peux le créer, mais cela ne t'as jamais empêcher de te le procurer facilement. Symbiose parfaite, il est le prolongement de ton corps, de ta pensée
Vérité irrésistible ¬ annihiler le mensonge lorsque tu le décides, obliger quiconque à ne te dire que la vérité. Un don simple, mais particulièrement efficace. Tu es ce titan, ce dieu qui peut tout savoir, extirpant ces mots jusqu'aux lèvres de tes compères.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux

Sujet: Re: {Pascarian} Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras Dim 9 Juil - 18:08 ()
Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras
Pascaline & Dorian


La ville est en fête, moment opportun pour me faire entendre. Un contrat de signé, j'ai joué devant un bar durant l'après-midi. Quelques sets, plusieurs verres de boissons non-alcoolisées. Je ne mélange jamais travail et plaisir, c'est pourquoi l'alcool est proscrit lorsque je suis derrière les platines. Une promesse que je me suis faites après ma première soirée en temps que cet homme, Dorian Wandrille. Je découvrais ce monde, et ces coutumes. Ainsi, après avoir ingurgité pas mal de ce liquide aux effets destructeur, je me suis retrouvé mal sur scène. Et depuis ce jour, plus moyen. Je bois, uniquement lorsque je ne travaille pas. Ou après, mais jamais avant. La vie d'être humain est bien plus difficile que ce que je ne pouvais le penser. Mon statut de dieu me manque ; un être aux pouvoirs incommensurables, sans véritable règle à suivre. S'amuser, et permettre au soleil de se lever et de se coucher. Un travail facile en soi.

Mon job finit, je ramène mon matériel jusqu'à mon véhicule. Ouvrir le coffre, placer ordinateur et disques dans ce dernier. Un clic sur ce qui ressemble à un petit boîtier étrange, et voilà que ma voiture est fermée à clé. La technologie, c'est incroyable ce que ça a pu donner. Et dire que je me fais passer pour un ange de cette sphère de pouvoir, sans pour autant être des plus caler dans ce domaine. Mon don me permet de soutirer des informations ici et là, et d'obliger les gens à me dire ce que je veux entendre. Une aubaine. Marcher dans les rues animées de la capitale française, je passe une main sur ma nuque. La sensation qui se dégage de cette partie de mon corps est encore étrange, moi qui suis passé il y a peu de temps par une épreuve des moins banales ; le marquage au fer rouge. J'ai intégrer cette secte, suivant l'une de mes congénères dans cette recherche insatiable de notoriété pour ce qu'elle est, ce que je suis. Divinité. Et l'une des conditions, se faire marquer comme du bétail. Une clé, dans la nuque. La douleur a été insupportable le temps d'un instant. Et la marque est présente à vie sur ce corps encore jeune. Mais qu'ai-je fais ? Une question que je me pose parfois depuis ce jour. Un animal, visible de partout puisque ma nuque n'est jamais cachée ni recouverte ; je porte actuellement un t-shirt, ainsi qu'un pantalon. Le tout en blanc, tandis que j'ai une casquette à l'envers sur la tête, elle de couleur rouge et blanche. Mes chaussures, d'une marque connue, sont également de cette couleur. Repérable, je le suis pour le coup.

Placer une clope entre mes lèvres et utiliser mon briquet afin de l'allumer. Première taffe, je la savoure tandis que je marche dans les rues de la capitale. Je me dirige vers l'ABC Café, un lieu que je connais bien puisque principalement fréquenté par des révolutionnaires. Des êtres que je côtoie pas mal, et ce peu de temps après mon arrivée. J'aide comme je peux, et surtout comme je veux. J'apporte certaines réponses, sans pour autant divulguer trop de choses. Je laisse les silences s'immiscer dans nos conversations afin de ne pas sortir de vérité dérangeantes, moi qui ne sais mentir. Arriver devant le lieu, je jette ma clope sur le sol et entre, après avoir passer une énième fois ma main dans ma nuque. Ca va se calmer, mais je n'ai pas l'habitude de ce genre d'acte. A la base, le feu avec moi et ne me fait souffrir. Tout ça pour avoir des réponses à certaines questions, je me suis rapproché d'un être dont on entend pas mal de choses.

Direction le bar, je commande une bière à la pression. Ils ont au moins ces choses là, des boissons qui sans pour autant être des plus agréables au goût semble donner une impression de décompresser. Je la paie, et me dirige vers une table libre afin de m'installer. J'avale ma première gorgée, et soupire tout en m'affalant sur mon siège. Le moment est agréable, relaxant. Seul avec moi-même, une bière à la main. Que demander de plus ?
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 29/10/2016
Messages : 8630
Louis d'or : 1886
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains

Sujet: Re: {Pascarian} Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras Lun 10 Juil - 0:37 ()
Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras
Pascaline & Dorian


Cette secte te posait de plus en plus de problèmes, parce qu'elle semblait toujours plus asseoir son influence dans le coeur des parisiens. De plus en plus de tes connaissances semblaient adhérer à cette nouvelle croyance totalement absurde, et tu allais tout faire pour que celles-ci en sorte le plus rapidement possible même si le marquage au fer rouge resterait à jamais graver dans leur peau. Tu ne savais pas si tout le monde le faisait faire au même endroit, c'était un détail qui t'avait échappé, mais tu espérais que pour ceux qui réussiront à enlever leur doigt de cet engrenage infernal, cette marque ne soit pas trop ostensible. Mais pour le jeune homme qui venait d'arriver, même s'il quittait la secte, la marque se verra quoiqu'il arrive, il portera des stigmates, ou alors, il sera obligé de porté de grands cols le restant de sa vie. Mais après tout, tout le monde fait des erreurs, peut être qu'il pourra tirer une certaine force de cette marque, pour se souvenir qu'à un moment de sa vie, il a fait une grave erreur, et qu'il ne devra pas la refaire, jamais. Mais peut être était-il pleinement convaincu par Joshua, par ce qu'il avait à dire, et qu'il n'écouterait plus jamais les autres. Pourtant, cet ignoble prophète avait vu court dans son timing pour le jugement dernier. Voulait-il simplement courir à sa perte et voir sa gloire devenir aussi éphémère que les jours d'un papillon ? Tu ne savais pas vraiment, pourquoi avait-il coché ce 18 août sur son calendrier ? Pourquoi n'était-il pas allé plus loin dans le temps ? Peut être que s'il ne se passe rien ce jour là, il trouvera une pirouette pour que les gens continuent à le croire, mais sans doute qu'il a réussi à en convaincre beaucoup avec cette date, parce qu'il ne fait aucun doute qu'il y en a qui y croit, et qu'ils le suivent pour ce jour là. Comme si les choses pouvaient s'arrange en un claquement de doigt, cela te restait tellement en travers de la gorge. Il aurait pu s'appeler Charles Attan, que pour toi, cela serait la même chose, parce que c'était ce qu'il était, et qu'il tirait honteusement partie de la situation de la ville pour tirer la couverture à lui. Est ce que les gens pouvaient être sincère ? Ils n'avaient pas pu être convaincus de façon réelle en si peu de temps, n'est ce pas ? Ce n'était pas possible, ils ne pouvaient pas avoir réellement la foi. Tu suivais donc du regard le jeune homme, il commandait simplement une bière et s'installait dans un coin de l'ABC Café. Tu essayes de ne pas paraître trop insistante, mais visiblement, il ne t'a pas vu. Tu te tritures l'esprit. Devrais-tu te rendre à sa table pour discuter avec lui ? Devrais-tu te montrer simplement insistante du regard pour qu'il daigne s'approcher ? S'approchera-t-il seulement s'il voit que tu l'observes ? Tant de questions, mais tu réfléchis trop Pascaline, un peu trop. Fait confiance à ton instinct. Ton instinct est plutôt bon en général, alors fait comme il te dit de faire, agis, et arrêtes de trop penser, parce que tu ne dois pas trop penser. Tu es une femme d'action Pascaline, tu devrais le savoir, tu devrais t'en souvenir. Tu ne restes pas là à regarder simplement les gens, tu les soignes. Le cas présent est finalement un cas similaire, soignes le de cette folie Clavis Aurea. Ton mojito presque plein, tu te lèves, et souriante, tu t'approches doucement et lui fais face.

" Bonjour, la place est libre ? "

Entrée en matière basique finalement, n'est ce pas ? Mais tu n'as pas mieux en stock. Tu ne veux pas faire la grosse lourde ou quoique ce soit, tu veux juste lui parler, comprendre et lui dire qu'il devrait vite sortir de ce nid de guêpes. Mais là, tu attends sagement qu'il te dise oui pour que tu puisses t'asseoir, ou au contraire qu'il te dise qu'il attend quelqu'un et que dans ce cas, tu discuteras un peu avec lui, debout, cela ne te dérangerait pas.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________



Mes Goscars:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 24/06/2017
Messages : 35
Louis d'or : 273
pretty face : David Prat
julius caesar : avatar (c) pretty young thing
legends never die : un titan, vénérable de ce monde que tu as vu naître. Trahi par les tiens, laisser de côté par les chérubins des tiens. Aujourd'hui connu comme le Dieu-Soleil, le garant des serments et du don de la vue. Celui qui voit tout, qui sait tout.
the mighty bush : Pyrokinésie ¬ l'élément feu, ton élément. Tu le manipules, une fois dans le creux de ta main. Jouer avec de dernier par la simple force de ton esprit. Tu ne peux le créer, mais cela ne t'as jamais empêcher de te le procurer facilement. Symbiose parfaite, il est le prolongement de ton corps, de ta pensée
Vérité irrésistible ¬ annihiler le mensonge lorsque tu le décides, obliger quiconque à ne te dire que la vérité. Un don simple, mais particulièrement efficace. Tu es ce titan, ce dieu qui peut tout savoir, extirpant ces mots jusqu'aux lèvres de tes compères.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux

Sujet: Re: {Pascarian} Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras Mer 12 Juil - 19:16 ()
Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras
Pascaline & Dorian


Tranquillement installé, je suis seul à ma table, une bière à la main. J'ingurgite le liquide avec une certaine rapidité ; j'avais commencé doucement, dégustant presque ma boisson avant de me laisser aller, avalant de grandes gorgées tout en étant conscient qu'il y a de biens meilleurs boissons ici. Qu'importe, je me la joue bonhomme avec ma bouteille en verre à trois quart vide. L'instant me permet de réfléchir à cette décision que j'ai prise, rejoindre Clavis Aurea. Je l'ai fait par envie, mais également par curiosité. Entendre les paroles d'un homme lambda qui se crée une notoriété sur les événements étranges qui se produisent en ville. Il n'est pas qu'un gourou avide de pouvoir selon moi, mais également un humain doué dans la communication. Il sait se faire entendre, se faire respecter et imposer ces idées à qui acceptent de l'écouter. Ces fidèles l'écoutent avec attention, prenant pour acquis tout ce qu'il raconte. Comme cette soi-disant fin du monde prévue pour la mi-août. Il n'a pas expliqué pourquoi cette date, il baragouine tout simplement autour de cette dernière tandis que la plupart des personnes marquées boivent littéralement ces dires. Même moi, dieu des anciens mondes, pourrait me mettre à croire en ce qu'il dit de temps en temps. Cet homme est charismatique, convainquant. Je comprends, d'une certaine façon, que beaucoup l'acceptent comme le nouveau prophète.

Perdu dans mes pensées, une voix m'en sort. Je lève la tête vers cette inconnue qui semble vouloir se joindre à moi. Une jeune femme, jolie blonde à la boisson mentholée et alcoolisée à la main. Un sourire agréable aux lèvres, elle te demande si la place est libre. Bien entendu que non, j'attends mes amis ; des nuisibles invisibles... Je réponds à son sourire, tandis que je lui laisse entendre la réponse qu'elle souhaite sans aucun doute entendre.

« Oui, bien sur. Assieds-toi !  »

Tutoyer d'emblée, une habitude qui ne perd jamais. Incapable de mentir, je laisse de nouveaux mots sortir. Tout sourire, amusé de cette situation que je trouve des plus agréables. Une jolie femme qui me demande si elle peut me tenir compagnie, je ne vais absolument pas dire non.

« Belle entrée en matière mademoiselle. J'aime les filles qui prennent les choses en mains.  »

Me faire des films, ma spécialité. La tête dans les nuages, c'est quelque chose de normale pour le Soleil. J'avale une nouvelle gorgée de ma bière, grande lampée qui me permet de terminer ma boisson. Poser la bouteille sur la table qui me sépare de l'inconnue, je lève ma main afin de me faire remarquer par une serveuse. Haussant le ton, je laisse entendre ma nouvelle commande.

« La même chose que cette demoiselle s'il vous plaît, un mojito.  » Je me tourne vers elle, et il est temps de me présenter. Si je savais sur quel terrain je me lançais, je serai sans doute moins enjoué... « Je me présente, Dorian. Et quel est l'identité de cette belle inconnue ?  » Sourire charmeur, je me trompe complètement dans ces intentions...
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 29/10/2016
Messages : 8630
Louis d'or : 1886
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains

Sujet: Re: {Pascarian} Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras Ven 14 Juil - 23:40 ()
Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras
Pascaline & Dorian


Il était dans ses pensées, et tu l'as dérangé, ça ne te plait pas tellement, mais comment voulais-tu l'aborder autrement ? Tu sais user de tact mais là, il ne fallait pas y aller par quatre chemins, ça n'aurait servi à rien de tourner autour du pot trop longtemps. Il avait pratiquement fini sa bière alors que ton mojito est à peine commencer, il faut dire que son personnage t'intrigue plus que tu ne le voudrais. Il ne semble pas du genre influençable, et pourtant, il fait partie de cette secte au leader soit disant charismatique. Tu pensais que Joshua avait peut être une capacité spécifique de persuasion pour qu'autant de personnes le suive, mais tu ne le connais pas et tu n'as pas envie de le connaître à vrai dire. Tu ne veux pas avoir à l'entendre et te retrouver persuadée qu'il dit la vérité comme un vulgaire mouton. C'est pour cela que tu veux demander certaines choses à ce membre de Clavis Aurea, pour comprendre le pourquoi il est dans la secte, mais aussi lui prouver qu'il est dans le tord et qu'il devrait en sortir. Il te réponds donc que la place est libre et que tu peux t'asseoir dans un tutoiement qui ne te gêne pas spécialement mais qui malgré toi te laisse un peu sur la défensive même si cela ne s'y parait pas vraiment. Les paroles suivantes semblent le faire espérer quelques choses qui n'a pas lieu d'être, tu n'es pas là pour tenter de le draguer, non. Bien entendu, si tu t'arrêtais à son physique, peut être que tu pourrais te laisser aller à ce genre de fantaisies, mais ce n'est pas ce que tu désires pour ce soir, ni pour un autre soir. Tu ne recherches pas spécialement l'amour, mais tu n'es pas du genre à sortir avec le premier venu, tu n'es pas comme ça contrairement à d'autres. Tu souris toutefois à ces remarques. Tu peux le laisser espérer, cela n'a guère d'importance. Il en profite alors pour finir sa bière et commander comme toi un mojito. Est ce que c'est pour faire en sorte que vous vous sentiez plus proche l'un de l'autres ? Tu ne le sais pas, après tout, si le mojito est ta boisson alcoolisée favorite, elle peut être aussi ainsi pour le jeune homme. Il se présente donc, il s'appelle Dorian. Immédiatement, tu penses à ce roman, tout du moins, celui où le personne à vendu son âme au diable pour rester éternellement jeune : Dorian Gray. Cela te fait sourire un bref instant alors qu'il te demande ton prénom.

" Je m'appelle Pascaline. "

Et pour le moment, tu n'éclaircis pas tes intentions, tu le laisse rêver, espérer quelques choses de plus. Tu bois une gorgée de ton mojito, comme pour te donner un peu de courage et tu lui parles de cette marque au niveau de sa nuque.

" En rentrant dans le bar, je n'ai pas pu passer à côté de vous, surtout de la marque qu'il y a dans votre cou. Elle est assez significative de ce nouveau groupe religieux Clavis Aurea. Je suppose que vous en faites parti ? "

La question est posée, le débat est lancée, peut être comprendra-t-il enfin pourquoi tu l'as abordé et pourquoi tu viens lui parler. Tu veux comprendre pourquoi il a agit de la sorte, et le convaincre qu'il a tord, mais ce sera sans doute plus difficile que tu ne le penses, ou pas ...

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________



Mes Goscars:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 24/06/2017
Messages : 35
Louis d'or : 273
pretty face : David Prat
julius caesar : avatar (c) pretty young thing
legends never die : un titan, vénérable de ce monde que tu as vu naître. Trahi par les tiens, laisser de côté par les chérubins des tiens. Aujourd'hui connu comme le Dieu-Soleil, le garant des serments et du don de la vue. Celui qui voit tout, qui sait tout.
the mighty bush : Pyrokinésie ¬ l'élément feu, ton élément. Tu le manipules, une fois dans le creux de ta main. Jouer avec de dernier par la simple force de ton esprit. Tu ne peux le créer, mais cela ne t'as jamais empêcher de te le procurer facilement. Symbiose parfaite, il est le prolongement de ton corps, de ta pensée
Vérité irrésistible ¬ annihiler le mensonge lorsque tu le décides, obliger quiconque à ne te dire que la vérité. Un don simple, mais particulièrement efficace. Tu es ce titan, ce dieu qui peut tout savoir, extirpant ces mots jusqu'aux lèvres de tes compères.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur
Dieux

Sujet: Re: {Pascarian} Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras Ven 21 Juil - 15:04 ()
Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras
Pascaline & Dorian


Physiquement présent, intérieurement je suis ailleurs. Perdu dans mes pensées, voyageant dans mon esprit. Je me perds, bien que me fiche de cela puisque je suis seul. Je l'étais, en tout cas. Une jeune femme vient me demander si je suis seul. Je prends cela pour de la séduction, pure et simple. J'acquiesce, affirmant qu'en effet, je ne suis pas accompagné et qu'elle peut s'installer, ce qu'elle fait. Je la complimente, lui fait savoir que j'aime les filles qui utilisent la méthode du forcing pour s'approcher de la gente masculine. Finissant ma bouteille de bière, je commande ensuite la même chose que la demoiselle ; mojito. Boisson mentholée qui passe bien, auprès de la plupart des gens. Je n'ai encore rencontré personne qui n'aimait pas les mojito, à vrai dire. Je me présente ensuite à elle, donnant mon prénom pour ensuite lui demander le sien. Elle répond, le plus simplement du monde après avoir affiché un bref sourire. Pascaline. Je ne peux m'empêcher de lui faire une petite remarquer, un compliment.

« Un prénom peu commun, en tout cas pour moi.  »

Un sourire agréable aux lèvres, je la vois avaler une gorgée de sa boisson. Elle se tourne ensuite vers moi, et entame la conversation. Clavis Aurea. Nous sommes voyant de par la marque qui nous est imposée, et cela lui a sans doute fait tiquer de l'oeil lorsqu'elle l'a vue sur mon cou dénudé. J'arque un sourcils, tout en l'écoutant. Je soupire, passant une main dans ma nuque afin de toucher la clé gravée dans ma peau. Ma réponse se fait rapide, je tente de ne pas être désagréable.

« Tu supposes bien mademoiselle, je fais partie de ce nouveau groupe religieux.  » Elle n'est pas la première a m'abordé pour ce sujet, certains sont même parfaitement désagréables. Mais je me lance, légèrement blasé. « Je suppose que tu es là pour avoir certaines réponses à tes questions ? Que ce soit d'ordre spirituel ou, au contraire, pour t'immiscer dans ma vie privée et savoir pourquoi j'ai choisi de les rejoindre ?  » Je ne sais mentir, dans l'obligation de dire la vérité constamment. Un franc parlé qui me caractérise, bien souvent mal vu.

Ma boisson arrive, mettant un temps mord à ce qui va devenir intéressant. Je remercie la serveuse, et avale quelque gorgées de ma boisson après avoir placé la paille entre mes lèvres. Il est temps de reprendre, je pose mes yeux sur la jeune femme à mes côtés, et affiche un sourire confiant, sur de moi.

« Tu veux savoir quoi, exactement ?  » Je pose la question, sans langue de bois. J'ouvre le débat, nous verrons où cela nous mènera.
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 29/10/2016
Messages : 8630
Louis d'or : 1886
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains

Sujet: Re: {Pascarian} Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras Ven 21 Juil - 19:39 ()
Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras
Pascaline & Dorian


Tu prends place, simplement à sa table alors qu'il commande la même chose que toi, un petit mojito, une boisson que beaucoup de personnes aiment mais qui n'aime pas toutes les personnes. Si on ne fait pas attention, ça monte rapidement à la tête, tu en avais déjà fait l'expérience, avec un seul, après une rude journée de travail. Tu n'étais pas bourrée, non, mais tu sentais que ça tournait, à peine, un tout petit peu, il faut dire que tu n'avais rien de consistant dans le ventre depuis presque une journée alors cela avait été normal, ou presque dirons-nous. Tu lui donnais donc ton prénom, et il ne put s'empêcher de te complimenter en quelques sortes, parlant de l'originalité de celui-ci. Tu avais l'habitude de l'entendre pour ta part, alors cela ne te faisait plus rien, mais il est vrai que tu n'en as jamais rencontré d'autres, pas de Pascaline en tout cas, mais des Pascales oui par contre. Le suffixe ajoutait à ton être une dose supplémentaires de sympathie, c'est ce que tes parents t'avaient donné comme explication lorsque tu étais enfant. Parce que oui, tu leur avais posé la question, trouvant ton prénom un peu bizarre, enfin, pas vraiment, juste ce qu'il faut pour te la poser cette question. Cela te fit sourire d'avantage. Il pensait toujours à tord que tu tentais de le draguer mais ce n'est pas du tout ton genre. Il n'était pas moche physiquement parlant, mais tu avais bien d'autres idées en tête, surtout une, concernant son appartenance à une secte montante qui devenait de plus en plus dangereuse. Tu sais que tes questions pourraient être mal perçues, mais ce que tu ressens avant tout avec lui, c'est qu'il regrette presque son choix, tu le vois à la façon dont il se touche la nuque alors que tu as simplement abordé le sujet. Tu n'es en rien spécialiste des tics comportementaux, mais celui en est clairement un. Tu doutes de ces convictions profondes, c'est une certitude que tu as mais tu le laisse parler et voir ce qu'il va te dire par rapport à tout cela. Et il va déjà loin dans la réflexion, alors que tu n'as encore rien dit de spécifique à ce sujet. Il n'a cependant pas entièrement tord, tu veux comprendre pourquoi il a adhéré à cette secte là, il ne semble pas être du genre si influençable que ça, n'est ce pas ? En tout cas, même s'il semble un peu blasé, d'autres ont du passé avant toi, il semble être prêt à jouer cartes sur tables, à défaut d'avoir devant lui une jeune femme qui tente de le draguer. Alors que tu vas lui poser la question fatidique, son mojito arrive sur la table, comme pour signaler que le débat peut officiellement commencer entre vous deux, mais tu ne veux pas forcément d'un débat, juste comprendre le pourquoi du comment et tenter de lui faire entendre raison. Son choix n'est pas irrémédiable, quoiqu'il arrive. Il te demande ce que tu veux savoir exactement. Tu lui souris, presque gênée de la démarche que tu viens d'entreprendre, mais tu veux savoir alors tu vas lui demander.

" Loin de moi l'idée d'être trop indiscrète, mais j'ai parcouru l'évangile de Joshua, et j'aimerais comprendre ce qui vous a convaincu d'adhérer à ces idées, parce que ça m'intrigue fortement. Moi, je n'ai pas accrocher à quoique ce soit donc, j'aimerais comprendre la sensibilité de ces personnes qui ont pu s'embarquer là dedans. "

Parce qu'il faut bien le dire, c'est un ramassée de conneries toutes plus grandes les unes que les autres. Les seules choses sensées sont celles que l'on trouve un peu partout, dans de nombreuses religions, il n'a donc repris que quelques poncifs dont on ne peut pas se passer. Le reste, c'est très étrange, mais peut être que Dorian saura éveiller en toi la sensibilité qui te manque pour adhérer, un peu à cette secte.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________



Mes Goscars:
 



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: {Pascarian} Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras ()
Revenir en haut Aller en bas
 
{Pascarian} Marquée au fer rouge, jamais tu ne seras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les problèmes n'arrivent jamais seuls.
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
Static palms
melt your vibe
always on the hunt

a game of shadows :: Paris :: Nord-est :: Onzième arrondissement :: République :: ABC café