boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Let's dance till jail | Fantine & Vivian
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2649-vivian-h-lamontage-la-solitud
Revolutionnaires
homecoming : 19/04/2017
Messages : 980
Louis d'or : 1652
pretty face : Nina Dobrev
julius caesar : (c) millicent la déesse; avatar (c) me; gifs (c) matty; code signature
Allegeance : la révolution est ma famille. J'ai tout perdu, tout ceux qui comptaient à mes yeux ont disparu et il ne me reste plus que ce groupe. Cette famille qui m'a acceptée, qui m'a respectée et qui m'aide à m'en sortir en me changeant les idées.
these streets : j'ai fais partie de nombreux événement ayant faits trembler Paris. Je suis au courant de beaucoup d'entre eux bien que la vérité m'échappe encore.

Sujet: Let's dance till jail | Fantine & Vivian Sam 8 Juil - 18:20 ()




« mais qu'est-ce que je ferais sans toi ? »
« le trottoir. »





Les néons de Paris s'illuminaient comme des lampadaires de rues lorsque le soleil tombait. C'était là que ma véritable identité prenait place. Pas que je combatte le crime ou rien, mais les secrets n'avaient pas besoin d'être tenus de ma part comme ils l'étaient à longueur de journée. C'était souvent épuisant et sortir était le seul remède que j'avais trouvé pour tuer cette foutu insomnie qui me rongeait lorsque Baz n'était pas là. Bien que cela avait l'air d'embêter mon chien, Roscoe, je ne m'inquiétais pas pour lui, il pouvait roupiller comme il voulait. Ce que j'avais désormais de la difficulté à faire.

Le Moonlight Night Club n'était pas un établissement que je fréquentais souvent, mais ce soir, voir des visages inconnus me changeraient les idées. Je ne croyais pas pouvoir réussir à dormir de si tôt avec l'événement qui s'était passé à l'école militaire. Les journaux avaient étouffé l'affaire, mais je savais ce qui s'était réellement passé. Je n'avais pas envie de me retrouver une fois encore dans ce genre de situations, mais bidouiller sur mon ordinateur ne me semblait pas être la meilleure des solutions en cet instant, pas si je voulais réussir à dormir du moins ou même me changer les idées.

J'approchai du bar, dans les rues où la destruction n'était pas présente et où la technologie high-tech avait pris place. Dans mes jeans et mon débardeur, je m'installai dans la file. L'heure était assez avancée pour qu'elle ne soit pas longue, mais que le temps d'attente soit assez élevé. Heureusement pour moi et les gens avant moi, un groupe de personne sorti et nous pûmes entrer. La musique était forte et un vieux tube techno jouait... Got well soon ou quelque chose comme ça. La piste était pleine et de toute façon, danser seule était loin d'être mon truc, même danser tout court. Le bar et les boissons étaient plus mon fort.

Descendant les quelques paliers d'escalier qu'il y avait avant le bar, je bousculai une fille qui s'avéra être Fantine. Amie par association puis amie tout simplement, ça n'avait pas pris beaucoup de temps pour que nous soyons liées par quelque chose de très peu commun pour moi. Les copines avec qui je pouvais me confier étaient rares comme je ne m'attachais pas régulièrement. Avec Fantine c'était autre chose, comme si nous n'avions pas à forcer les choses et que ça sortait sans même que l'on ne le veuille. Excuse-moi Fanti' ! J'croyais qu'il me restait plus qu'une marche. J'suis même pas encore bourée et j'fonce partout, criais-je pour qu'elle puisse m'entendre sous le son rythmé de la musique.

_________________

Rising
i heard the bell of a new day this morning, rising to the sky in this quest of truth.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t232-fantine-flying-like-a-c
Admin
homecoming : 01/03/2015
Messages : 5694
Louis d'or : 339
pretty face : Emma Stone
julius caesar : (c) beylin alias matty des bwas la queen du game
these streets : Elle ne connaît rien de la vérité. Elle sait seulement que quelque chose n'est pas clair, c'est pour ça qu'elle fait partie des révolutionnaires.

Sujet: Re: Let's dance till jail | Fantine & Vivian Jeu 10 Aoû - 13:53 ()


Let's dance till jail
vivian & fantine ✗ believer
I was broken from a young age, taking my sulking to the masses. Writing my poems for the few, that look at me, took to me, shook to me, feeling me, singing from heartache from the pain. You made me a, you made me a believer.

Y’a la musique qui explose dans ses oreilles. La nuit qui prend place et le monde qui s’éteint. C’était comme si les ténèbres avaient tout emporté. Comme si il restait que Vivian et Fantine qui dansaient, perdues dans la fumée des clopes et l’odeur de l’alcool. C’était la facilité, d’oublier. De partir pour devenir quelqu’un d’autre, rien que le temps d’une soirée. Se dire qu’elles pouvaient être n’importe qui, peu importe que ça soit vrai ou pas. Y’avait pas de demi-mesure. Y’avait pas de choix à faire. Y’avait que deux filles qui avaient peur de crever dans l’oubli. Peur de se réveiller un matin en réalisant qu’elles n’avaient plus rien à quoi se raccrocher. Mais au fond, elles savaient qu’elles auraient toujours ça. La révolution. L’espoir d’un jour meilleur qui leur apporterait toutes les réponses. Qui déguiserait la vérité. Qui finirait par emporter les mirages. Y’aurait jamais quoi que ce soit d’autre qui pourrait remplacer ça. Le monde continuait à tourner un peu trop vite. Sauf que cette fois, Fantine, elle serait pas seule.

Elle finit son verre, et s’dirige vers Vivian. Elle a un grand sourire aux lèvres, probablement plus dû à son taux d’alcoolémie qu’à quoi que ce soit d’autre. Mais y’a aussi son amie qui est là. Celle qui lui rappelle qu’au fond, elle sera jamais plus seule. Elle éclate de rire avant de prendre son bras. « T’es peut-être pas bourrée, mais moi si. » Un nouvel éclat de rire. La musique est trop forte. Les lumières traversent la pièce trop rapidement. Le monde tourne et elles sont au bord d’un précipice qui ne cesse de se rapprocher. « Tu sais ce qu’on devrait faire ? » Elle passe son bras autour du cou d’Vivian. « S’attirer des emmerdes. » Peut-être que ce qui les liait, c’était pas seulement les disparitions ou la volonté de connaître la vérité. C’était ce sentiment qu’au fond, elles avaient un but. Quelque chose de plus grand qu’elle. Une cause pour laquelle elles pourraient toujours se battre, peu importe à quel point Paris tombait en ruine. C’était ça, le véritable feu de la révolution, celui que personne pourrait jamais éteindre. Elle se rapproche d’elle, en pointant une fille du doigt. « En filant un coup d’poing à cette fille là-bas. Elle a failli vomir sur mes chaussures. » Peut-être que la Vivian sobre approuverait sûrement pas. Mais la musique qui explosait les murs du bar, elle lui donnerait du courage. Et la nuit, elle semblait éternelle.

@Vivian H. Lamontagne

_________________

autres comptes : juliette a. gibson & h. lewis dubois & bass a. renoir & héra c. swango



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2649-vivian-h-lamontage-la-solitud
Revolutionnaires
homecoming : 19/04/2017
Messages : 980
Louis d'or : 1652
pretty face : Nina Dobrev
julius caesar : (c) millicent la déesse; avatar (c) me; gifs (c) matty; code signature
Allegeance : la révolution est ma famille. J'ai tout perdu, tout ceux qui comptaient à mes yeux ont disparu et il ne me reste plus que ce groupe. Cette famille qui m'a acceptée, qui m'a respectée et qui m'aide à m'en sortir en me changeant les idées.
these streets : j'ai fais partie de nombreux événement ayant faits trembler Paris. Je suis au courant de beaucoup d'entre eux bien que la vérité m'échappe encore.

Sujet: Re: Let's dance till jail | Fantine & Vivian Mer 30 Aoû - 17:44 ()




« mais qu'est-ce que je ferais sans toi ? »
« le trottoir. »





Tu sais ce qu’on devrait faire ? S’attirer des emmerdes. Alors là, j'étais tout à fait d'accord ! J'avais tenté de faire attention à mes moindres mouvements ces derniers temps pour prouver à quiconque que je savais ce que je faisais après mes quelques défaites, mais là, j'en avais marre. La soirée s'annonçait jeune et à voir le sourire de Fanti qui est bourrée jusqu'à l'os, j'avais du chemin à rattraper. En filant un coup d’poing à cette fille là-bas. Elle a failli vomir sur mes chaussures. J'éclate de rire, l'autre meuf ne tenais presque pas debout, mais si Fanti disait qu'elle méritait, j'voyais pas ce qui pouvais être mieux que de lui envoyer mon poing en pleine tronche pour s'amuser. De toute façon, elle n'allait pas s'en souvenir demain matin.

Avec plaisir, dis-je en me dirigeant vers le bar. Je volai la bouteille qui était le plus près du bord pour ne pas avoir à me battre avec le barman qui lui lâcha un petit cri qui aurait évoluer en mécontentement si je n'avais pas mis une petite lisse de trois billets de vingts euros sur le comptoir. Cela représentait mes économies de la semaine, mais ça valait le coup pour m'éclater avec Fanti. Pas de bol pour moi, j'étais tombée sur une bouteille de tequila. Je regardai Fantine puis la bouteille et haussai les épaules en signe d'abandon à l'alcool. Je pris l'une des plus grosse gorgée que j'ai eu à prendre de ma vie et relâchai un rot qui aurait été fatal si je l'avais laissé en dedans.

Aller bois sale gosse ! Ça va être l'éclate ce soir ! dis-je en tendant la bouteille à Fantine. Plus de raison de ne pas aller en coller une à cette gonzesse, les effets de l'alcool commençaient déjà à se montrer le bout du nez. Ouf... tequila ouais ! Je titubai sur le dancefloor en enchaînant quelques pas et arrivai presque à la hauteur de la fille. Celle-ci picolait avec ses amies, mais j'avais l'impression d'être encore plus sobre qu'elles ne l'étaient. Mon poing pris son élan dans les airs et vint frappé la pommette d'une fille. Pas de sa cible, mais bien de la fille qui se trouvait à côté d'elle. Mes yeux devinrent ronds et il ne s'écoula pas longtemps avant qu'un autre poing vienne atterrir en plein sur le côté droit de ma mâchoire. Je pris la chevelure de la fille à qui j'avais été censé refiler le coup en premier lieu et la jetai par terre. On passe pas à deux doigts de vomir sur les chaussures à Fanti ! criais-je.

_________________

Rising
i heard the bell of a new day this morning, rising to the sky in this quest of truth.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t232-fantine-flying-like-a-c
Admin
homecoming : 01/03/2015
Messages : 5694
Louis d'or : 339
pretty face : Emma Stone
julius caesar : (c) beylin alias matty des bwas la queen du game
these streets : Elle ne connaît rien de la vérité. Elle sait seulement que quelque chose n'est pas clair, c'est pour ça qu'elle fait partie des révolutionnaires.

Sujet: Re: Let's dance till jail | Fantine & Vivian Sam 21 Oct - 22:51 ()


Let's dance till jail
vivian & fantine ✗ believer
I was broken from a young age, taking my sulking to the masses. Writing my poems for the few, that look at me, took to me, shook to me, feeling me, singing from heartache from the pain. You made me a, you made me a believer.

Sa tête tournait un peu trop vite. La nuit avait pris tout ce qu’il restait et dans l’obscurité, trop d’souvenirs se bousculaient. Elle essayait d’oublier, Fantine. Elle se disait que si elle buvait un peu trop et qu’elle essayait de faire comme si elle était quelqu’un d’autre, de temps à autre, ça irait mieux. La bagarre commence, comme beaucoup d’autres. Un coup d’poing vole. Elle rejoint Vivian, et distribue les coups aussi bien qu’elle en reçoit. Le temps s’arrête, jusqu’au moment où elle voit la sécurité approcher. Elle s’arrête brusquement, chope le bras d’l’autre. « Oh putain, faut qu’on dégage, ils vont nous virer. » Sauf que ses gestes sont un peu trop lent, que ses pupilles sont dilatées au maximum et qu’elle a pas sa rapidité habituelle. Tout s’arrête autour d’elle, un peu comme si elle avait perdu tout le contrôle, et qu’elle était incapable de s’y accrocher. La fête tournait court, et elle le savait. Mais elle savait aussi qu’elles auraient pas l’temps de disparaître au milieu d’la nuit, comme d’habitude. Ça serait pas suffisant. La sécurité les attrape, et appelle la police.

***


Enfermées dans une cage, alors que les étoiles illuminent encore le ciel. Pas d’lumière dans un trou à rat qui a connu un peu trop d’âmes. Y’a des moments où elle pensait que ça s’arrêterait jamais qu’elle finirait toujours dans des coins comme ça, pour une raison ou pour une autre. C’était peut-être un autre moyen de combattre, cette fois-ci. Peut-être se sentir en vie, encore un jour de plus. Le monde s’arrêterait pas de tourner pour elles. Ni aujourd’hui, ni demain. La révolution c’était juste une excuse pour courir après le temps, après quelque chose qui leur appartenait pas. Elle se tourne vers Vivian, arrêtant de faire les cent pas. Elles auraient pas de porte de sortie, cette fois. Le jeu s’terminait pour ce soir. « Et merde… » Fantine, elle s’assoit à côté d’elle, et un soupir écrase le silence. C’était devenu habituel, la compagnie d’Vivian. C’était quelque chose de rassurant, de certain. Comme si tout pouvait disparaître, mais qu’au fond, il y aurait toujours ces moments-là. Ceux où elles étaient pas complètement seules, et où le monde ne tournait pas aussi vite qu’à l’ordinaire. C’était la seule chose à laquelle elle pouvait se raccrocher aujourd’hui, Fantine. Peut-être que c’était la seule chose qui comptait maintenant. « On dirait qu’on va passer la nuit ici. »

@Vivian H. Lamontagne

_________________

autres comptes : juliette a. gibson & h. lewis dubois & bass a. renoir & héra c. swango



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2649-vivian-h-lamontage-la-solitud
Revolutionnaires
homecoming : 19/04/2017
Messages : 980
Louis d'or : 1652
pretty face : Nina Dobrev
julius caesar : (c) millicent la déesse; avatar (c) me; gifs (c) matty; code signature
Allegeance : la révolution est ma famille. J'ai tout perdu, tout ceux qui comptaient à mes yeux ont disparu et il ne me reste plus que ce groupe. Cette famille qui m'a acceptée, qui m'a respectée et qui m'aide à m'en sortir en me changeant les idées.
these streets : j'ai fais partie de nombreux événement ayant faits trembler Paris. Je suis au courant de beaucoup d'entre eux bien que la vérité m'échappe encore.

Sujet: Re: Let's dance till jail | Fantine & Vivian Mar 14 Nov - 4:08 ()




« mais qu'est-ce que je ferais sans toi ? »
« le trottoir. »





J'allais refiler la raclée de sa vie à cette pauvre fille, lorsque Fantine est arrivée et a commencer à attribuer des coups par ci et par là avec moi. Je repris la bouteille de Tequila des mains de Fanti en m'éloignant des copines de la meuf qu'on tabassait pour en reprendre une coulée. Il ne s'écoula que des secondes avant que Fantine ne m'attrape le bras en vitesse, ce qui fit casser la bouteille au sol, et qu'elle me montre l'arrivée de la sécurité. Eh bah merde. On tentait de s'en échapper, mais à la vitesse à laquelle on bougeait, même les escargots avaient plus de chance de se barrer que nous. Aucune issu n'était possible désormais et pas question de combattre contre l'inévitable, nous étions prises dans les filets de ces gorilles.

ƒƒƒ

Les sirènes et leur faisceaux lumineux étaient venus chercher nos fesses jusqu'à l'intérieur du bar. Cela me rappelait les folies que j'avais l'habitude de faire lorsque j'étais plus jeune, avec Baz et avant la Vox. Assise contre le mur, je voyais la belle Fantine se détourner des murs opposés à maintes reprises, marchant pas à pas dans cette petite cellule où l'on avait l'impression de manquer d'air. Heureusement pour moi, j'étais avec Fantine et personne d'autre. C'était tout ce qui comptait. Cette fille, je la considérais comme ma soeur. Jamais je n'allais lui avouer, mais c'était le but du jeu. Tenir à elle c'était une chose, s'attacher en lui disant ce qu'elle était pour moi c'en était une autre. J'avais peur qu'elle disparaisse, elle aussi. Ah bah, tu sais c'qu'on dit. Deux lardons avertis en vaut mieux qu'un. On va passer la nuit ici. Peut-être qu'on pourrait en rire plus tard, la seule chose dont j'étais certaine c'était que mon coup de fil ne servirait à rien. Trop peur d'appeler Baz pour voir qu'il n'y avait pas de réponse et trop orgueilleuse pour demander à Pascaline de venir nous sortir d'ici. Je pouffai de rire, imaginant l'état de la gonzesse qu'on avait achevé. Viens t'asseoir près de tati Vivi, dis-je en tapotant le sol à côté de moi, encore pompette de la soirée.

@Fantine C. de Stahl

_________________

Rising
i heard the bell of a new day this morning, rising to the sky in this quest of truth.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t232-fantine-flying-like-a-c
Admin
homecoming : 01/03/2015
Messages : 5694
Louis d'or : 339
pretty face : Emma Stone
julius caesar : (c) beylin alias matty des bwas la queen du game
these streets : Elle ne connaît rien de la vérité. Elle sait seulement que quelque chose n'est pas clair, c'est pour ça qu'elle fait partie des révolutionnaires.

Sujet: Re: Let's dance till jail | Fantine & Vivian Lun 20 Nov - 0:31 ()


Let's dance till jail
vivian & fantine ✗ believer
I was broken from a young age, taking my sulking to the masses. Writing my poems for the few, that look at me, took to me, shook to me, feeling me, singing from heartache from the pain. You made me a, you made me a believer.

« Ah bah, tu sais c'qu'on dit. Deux lardons avertis en vaut mieux qu'un. On va passer la nuit ici. » Un éclat d’rire s’échappe de ses lèvres. L’alcool qui bourdonnait dans son crâne lui laissait pas l’choix, elle avait l’impression d’se retrouver dans un monde parallèle, dans une illusion sans fin. Les barreaux d’la cellule ressemblait à une isolation qui n’était pas vraiment nécessaire. Parfois elle se demandait comment sa vie avait pu tourner comme ça. Elle s’souvient des rêves qu’elle a pas réalisé, d’ceux qui sont trop loin pour qu’elle puisse les atteindre. L’vent soufflait jamais dans la bonne direction. Au moins, elle avait l’impression d’se sentir un peu moins seule, quand Vivian était là. C’était presque rassurant d’se dire qu’elle pouvait encore perdre des gens, qu’elle pouvait encore vivre dans l’regret. C’était devenu facile d’se cacher derrière des promesses qu’elle ne tenait que trop bien. « Viens t'asseoir près de tati Vivi. » Elle titube lentement, avant d’tomber lourdement sur le sol pour s’assoir à côté d’Vivian.

C’était devenu une habitude, de sortir, d’essayer d’oublier le monde pendant quelques heures, d’essayer de devenir quelqu’un d’autre alors qu’il ne restait que des chimères de leur passé. tout était parti en fumée y’a quelques années quand ils avaient tous disparus. L’fantôme d’un rire sur ses lèvres alors qu’elle se tourne vers son amie. « Toi aussi t’es en train d’imaginer la gueule de l’autre fille ? » Elle avait besoin d’Vivian, de savoir qu’elle serait toujours là. C’était comme se dire qu’elle était plus vraiment seule, qu’le temps pourrait passer, qu’les gens pourraient partir mais qu’elles auraient toujours ça, ce lien qui leur rappelle qu’elles étaient plus seule à crier leur rage dans Paris. La Vox Populi l’a pas seulement sauvé. Ça lui a donné l’impression d’avoir un but. D’exister autrement que par les larmes et la rancœur. Fantine, elle avait besoin d’croire que les choses pourraient changer. Qu’les choses pouvaient revenir à la normale, quand bien même les miracles étaient de plus en plus rares en ce moment. « T’sais, j’suis contente de t’avoir, Viv’. » Elle s’tourne pour fixer ses pieds. L’plus dire dans la vérité, c’est d’arriver à la sortir comme si c’était facile. Ça l’a jamais été pour elle. Peut-être que c’est pour ça qu’aujourd’hui elle s’rappelle de toujours dire ce genre de choses, avant qu’il soit un peu trop tard, et qu’Fantine elle se retrouve le dos au mur. « ça me rappelle que j’suis pas seule. »

@Vivian H. Lamontagne

_________________

autres comptes : juliette a. gibson & h. lewis dubois & bass a. renoir & héra c. swango



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2649-vivian-h-lamontage-la-solitud
Revolutionnaires
homecoming : 19/04/2017
Messages : 980
Louis d'or : 1652
pretty face : Nina Dobrev
julius caesar : (c) millicent la déesse; avatar (c) me; gifs (c) matty; code signature
Allegeance : la révolution est ma famille. J'ai tout perdu, tout ceux qui comptaient à mes yeux ont disparu et il ne me reste plus que ce groupe. Cette famille qui m'a acceptée, qui m'a respectée et qui m'aide à m'en sortir en me changeant les idées.
these streets : j'ai fais partie de nombreux événement ayant faits trembler Paris. Je suis au courant de beaucoup d'entre eux bien que la vérité m'échappe encore.

Sujet: Re: Let's dance till jail | Fantine & Vivian Mar 5 Déc - 14:08 ()




« mais qu'est-ce que je ferais sans toi ? »
« le trottoir. »





Toutes deux encore fragiles des événements de la soirée, Fantine vint s'asseoir à mon côté, manquant presque de tomber si fort qu'elle aurait resté là, ancrée dans le sol. Les gens qui passaient devant la cellule se seraient sans doute demandés qu'est-ce que deux filles fichaient dans un endroit pareil. Heureusement, peu nombreux étaient les passants. Ça nous évitait d'avoir la honte. Enfin, dans l'état dans lequel nous étions, même la honte n'aurait pas pu nous faire ressentir grand chose.

J'avais remarqué que Fantine passait beaucoup de temps en dehors de chez elle, à vouloir passer le temps. C'était devenue une habitude également chez moi. Il dépendait seulement de la façon qu'on voulait faire. J'avouais que je n'étais pas un modèle non plus, je n'avais pas fini en prison jusque-là, mais le vandalisme avait parsemé mes soirées plus d'une fois. Je me demandais si Fantine avait déjà été en prison auparavant. Bien que je n'en aille pas entendu parler, peut-être que oui ? Matt était sans doute venu la chercher par la peau du cul si c'était arrivé.

Je pouffai de rire lorsqu'elle mentionna l'autre fille qu'on avait laissé au bar. Elle va avoir mal à la face demain celle-là. Ça allait être une bonne histoire à raconter ça. Les yeux pleins de larmes à force de rire, Fantine m'avoua qu'elle était contente de m'avoir dans sa vie. Je n'étais pas sentimentale, loin de là, mais les effets de l'alcool transformait quelqu'un en un rien de temps. Ça m'affectait moi aussi de l'avoir rencontrée. Je mis ma main sur la sienne. Moi aussi tu sais. La vie n'est qu'un merdier dans lequel on a pas choisi d'être foutu. Je comprenais totalement ce qu'elle voulait dire par ne plus être seule. La Vox, c'est ce qui nous rassemblait tous. Nos histoires étaient similaires, mais notre vécu entremêlé de nos émotions différaient la plupart du temps. Moi et Fantine avions été pareil dans cette catastrophe. Trop peur de revivre ce grand trou que laissaient les disparus, nous préférions être seules.

Nous n'avions plus personne. Nous étions deux orphelines contre le monde et nous nous étions trouvées. C'était difficile à concevoir, de s'attacher à nouveau, mais nous ne l'avions pas choisi. Ça s'était fait tout seul. Tu seras jamais seule Fantine. J'te promet d'être là. Et si jamais j'viens qu'à disparaître, j'reviendrai en me rappelant de toi pour te retrouver. Ç'avait dû être difficile pour elle, comme je la connais, de déballer ça. Nous nous ressemblions beaucoup sur des points. La peur de perdre quelque chose, alors qu'on a plus rien, c'est comme une onde de choc qui nous quitterait jamais entièrement. Faut qu'on trouve c'qui s'est réellement passé Fanti. Pour l'bien de tout le monde.

@Fantine C. de Stahl

_________________

Rising
i heard the bell of a new day this morning, rising to the sky in this quest of truth.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: Let's dance till jail | Fantine & Vivian ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Let's dance till jail | Fantine & Vivian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 'Till I Collapse ▬ Megan
» FANTINE ❝ what does drinking a lot of fanta makes you? fantastic
» From Dusk Till Dawn [PV Mü - Shion - Ahina - Alucar]
» but you'll never be alone, I'll be with you frow dawn till dusk (ft. Richerd)
» Un second mandat de 3 ans pour Mario Andresol
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-est :: Troisième arrondissement :: Le Moonlight Night club :: Le bar