boom bitch
Après un long dimanche, mais pas de fiançailles, nous voilà de retour !
Pour tout savoir sur les nouveautés de la version, c'est par .
dying to be born again
L'intrigue est de retour, pour vous jouer de mauvais tours... ou pas.
Dans tous les cas, c'est par .
paris versus the apocalypse
Quoi de mieux pour lutter contre l'apocalypse qu'un apéro ?
Pour vous inscrire à l'event, c'est par là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Burn and rise - Grazyna & Tatia
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Burn and rise - Grazyna & Tatia Dim 16 Juil - 23:22 ()
Burn and rise
Grazyna ✧ Matteo ✧ Tatiana
Cela faisait ses siècles, des années, qu’il n’avait pas revêtu une tenue toute blanche. Cette couleur censée représenter la pureté était souvent portée par les anges au tout début de leur existence. Souvent, on les représentait, enveloppé dans une étoffe légère. L’or était aussi une de leur couleur favorite, mais elle n’avait jamais réussi à surpasser la couleur de leurs ailes. Celles d’Umaniel étincelaient depuis sa toute naissance, mais en cette journée, ce n’était ni ses ailes qui brillaient, ni sa tenue, ni le soleil. Le temps était morose et malgré ses habits immaculés, l’archange ressentait une sorte de sentiment de frustration, il n’était pas à sa place et il détestait devoir faire attention à ne pas se tacher. Pour éviter de finir avec une énorme trace rouge sur le pantalon, il avait dû accepter de manger des moules et non pas les bons spaghettis de sa maman. Celle-ci avait d’ailleurs être déçue et ne comprenait pas du tout ce qui lui passait par la tête. Depuis qu’il était revenu sur terre, l’archange avait tout fait pour que la famille de son hôte ne se doute de rien et il avait réussi. Comme Umaniel, Matteo était d’un caractère enjoué, peu enclin à finir dans une secte. Sa sœur lui avait dit qu’il était fou, sa mère s’inquiétait. Sa grand-mère, elle, était trop occupée par regarder la télé pour vraiment s’intéressait à la discussion animée qui se passait juste à côté d’elle. Il avait tout de même réussi à faire accepter à sa mère que son adhésion à la secte ne s’était pas faite sur un coup de tête, mais par amour et par besoin de trouver des réponses. C’était là que Tatiana intervenait, elle était celle grâce à qui son histoire tenait debout. Sans elle, il n’aurait jamais réussi à intégrer la secte, sa personnalité était trop joyeuse, trop entière, trop enfantine, pour se laisser aller à ce genre de lavage de cerveau. Mais grâce à la templière et à ses petites manigances, il était désormais un membre actif de la secte. Tout ça n’aurait finalement jamais été possible sans l’accident de la jeune femme quelque temps plus tôt. C’était grâce à lui, qu’ils avaient réussi à monter toute cette histoire. Une fille ayant entendu la voix divine, son petit ami ayant obtenu une réponse à ses prières. Un couple amoureux et perdu en recherche de réponses, prêt à tout pour continuer à vivre ensemble sans craindre pour leur avenir. Ils avaient le profil type pour se faire accepter, et désormais, ils faisaient partie intégrante de la secte. Sauf que contrairement à beaucoup de ses fidèles, Tatiana et Matteo connaissaient une toute autre histoire et ne croyaient pas un mot des paroles de ce fameux Joshua. Leur but n’était pas de trouver la rédemption, ni de sauver leurs âmes, mais bien de se rapprocher de Joshua pour obtenir des informations précieuses. Pour le moment, ils étaient encore au bas de l’échelle. À eux donc de faire leur preuve pour réussir à gravir tout doucement les marches du pouvoir. Ici, là-bas, tout fonctionnait de la même manière, il fallait savoir monter les échelons. Et pour ça, quoi de mieux que de montrer sa dévotion.

Infiltré depuis quelques semaines, il avait rencontré d’autres personnes dont la jolie Grazyna. Une jeune femme, perdue, comme de nombreux parisiens. Parfois, il se demandait si cette secte n’était pas un bien, au moins ça permettait à certains de penser à autres choses, mais cela n’était en fait que poudre aux yeux, car ceux que leur promettait cet homme n’arriveraient jamais… Finalement, la chance de la demoiselle, c’était peut-être d’avoir rencontré l’archange quelques jours plus tôt. Collée à Tatiana, il se décolla doucement d’elle. « Je reviens tout de suite, ma chérie ». Ils avaient prévu d’aller faire un petit feu de joie dans un kiosque qui vendait de nombreux journaux qui dénonçaient la secte. Un moyen comme un autre de gagner des galions. Et comme l’adage le dit souvent, plus on est de fous, plus on rit. « Grazyna ? Ça te tente de venir avec nous. Le kiosque d’à côté fait une propagande contre la secte, on ne peut pas les laisser faire ! » Matteo avait détesté être infiltré chez les démons, mais pour le coup, cette nouvelle infiltration lui plaisait assez. C’était amusant. Et puis si en plus, ça lui permettait de trouver des âmes égarées, c’était encore mieux.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 12/07/2017
Messages : 56
Louis d'or : 556
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur
Humains

Sujet: Re: Burn and rise - Grazyna & Tatia Mar 18 Juil - 0:56 ()
burn and rise
GRAZYNA ✧ MATTEO ✧ TATIANA
Vous pensez que c'est simple de vivre une vie faites de maux et de mots durs à votre encontre ? Vous n'imaginez pas ce que c'est de vivre votre vie miss Shadowsky, mais la secte vous a permis de vous remettre sur pied, un peu, juste ce qu'il faut pour tenter de voir le bout de ce tunnel, de celui que vous avez pris voilà maintenant des années, lorsque votre père a quitté la maison pour partir vous ne savez où. Cela n'a été que le commencement des douleurs qui remplissent votre âme, c'est pour cela qu'aujourd'hui encore, vous avez tendance à être très pessimiste, que vous êtes dépressives, mais ce n'est pas une dépression qui va jusqu'au suicide, non, c'est juste que vous n'avez pas la force d'agir convenablement, que souvent le matin, vous n'avez pas la force de vous lever pour agir comme il le faudrait. Ce n'est pas évident, cela fait de vous quelqu'un sur qui il est parfois difficile de compter, parce qu'il suffit que vous soyez dans un mauvais jour pour que rien ne se passe, pour que tout foute le camp, tout simplement. Mais vous en avez l'habitude Madame Shadowsky, cela ne devrez plus vous étonner avec le temps. Pourtant, c'est toujours le cas, vous aimeriez bien que cela aille dans le bon sens, mais ce n'est pas le cas. Heureusement, une lueur d'espoir a jailli dans vos prunelles avec ce cher Joshua Delacroix. Il vous a donné un espoir, un réel espoir que ce monde ira mieux alors que ce n'était pas gagné, mais il a réussi à vous convaincre de la véracité de ces propos. Doux euphémisme pour la plupart, même parmi vos coreligionnaires, certains doutes, ils ne sont là que pour faire genre, parce que finalement, il n'y a pas vraiment d'alternative. La ferveur de votre foi est grande Grazyna, mais sera-t-elle assez grande pour supporter un peuple entier ? Vous ne le savez pas, mais une chose est certaine, vous tentez de faire de votre mieux. Et pour cela, vous êtes prête à tout pour que Clavis Aurea gagne en respect auprès de la population parisienne. C'est ainsi que Matteo vous propose de brûler quelques journaux qui parle de secte et qui font de la mauvaise publicité. Votre visage s'en trouvait réjoui, un petit sourire se dessinant délicatement sur celui-ci.

- C'est une excellente idée, il faut agir pour que tout le monde puisse nous prendre au sérieux.

Vous le saviez, beaucoup vous prenez pour des fous, mais s'ils écoutaient plus attentivement, ils comprendraient que les paroles d'évangile ne sont pas si folles que cela. Mais c'était en agissant de la sorte que vous arriveriez à les convaincre, en théorie, la pratique étant bien différente cependant. Bonne chance.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Burn and rise - Grazyna & Tatia Mer 19 Juil - 9:03 ()
C’était la CA si ce n’était un rayon d’espoir pour ces parisiens vivant des temps si obscurs ? Et tels des papillons de nuits s’attroupant autour d’une source lumineuse, les parisiens s’attroupaient autour de celui qu’ils considéraient comme un nouveau messie. Plus trois ans. Plus de 36 mois s’étaient écoulés depuis le Grand Schisme, depuis que les êtres surnaturels envahissaient la cité des lumières – alors n’était-il pas normal que de plus en plus d’humains ne se posent des questions sur ces phénomènes étranges qui ne cessaient de se multiplier à l’exponentielle ces derniers temps ? Car c’était bien pour cela que tout le monde ici présent s’était réuni autour du charismatique Joshua Delacroix : aux esprits tracassés de questions concernant des choses dépassant l’entendement des simples humains, il promettait ce qu’ils désiraient le plus. Des réponses. Un concept des plus simples, et qui pourtant, dans ces temps incertains, se dévoilait être si efficace que même anges et templiers venaient se joindre aux rangs grandissants du culte, répondant à la même quête que tant d’autre autour d’eux : des réponses à leurs questions. Sur ce point au moins, même le jeune couple éperdument amoureux que prétendaient être Matteo et Tatiana ne se détachait pas du lot – à l’exception que leurs questions, elles, étaient d’une nature bien différente que celles des autres personnes présentes ici. De l’Apocalypse, ils en étaient conscients depuis son déclenchement et en avaient sans doute subi les répercussions bien plus fortement que les autres. L’horreur du Dare ou Die, l’infâme – ou amusante, si l’on demandait Tatia – querelle entre anges et templiers n’en étaient finalement que deux exemples parmi tant d’autres où ils avaient été condamnés à l’inaction - parce qu’un ange était devenu fou. Alors était-ce là aussi une autre manœuvre du lunatique Métatron ? Etait-ce la voix d’un ange dément qu’avait entendu Joshua Delacroix ? Ou même la voix d’un démon ? Car ce Dieu dont il clamait haut et fort avoir reçu ses instructions, lui, était mort depuis longtemps, car sinon, comment aurait-il pu permettre aux choses d’en arriver là ? Sans doute pourrait-on argumenter qu’il ne s’agissait finalement là que d’une fin théâtrale prévue depuis bien des millénaires. Un scénario écrit d’avance, dont rien ni personne ne pouvait échapper – et malheureusement, Dieu semblait être un scénariste bien trop arrogant pour revenir sur ce qui devait certainement être un premier jet. ’Désolée.’ murmura-t-elle dans son esprit, s’excusant ainsi à l’ange qui marchait à ses côtés. Ces pensées, elle n’en était pas pour le moins désolée, après tout ne s’agissait-il là uniquement de ce qui, pour elle, semblait être devenue une certitude au cours du temps – en revanche, elle était désolée qu’Umaniel ait du entendre de tels propos au sujet de celui qu’il appelait si tendrement Père…

« Allez, je crois qu’une petite mission nous attend. » Ou plutôt, des missions.

Posant comme un jeune couple ayant vu la grâce céleste dans les paroles de Joshua, ils avaient réussi à s’infiltrer dans cette secte tant inquiétante aux yeux des anges et templiers, mais ce n’était là finalement que le tout début de leur réelle mission : pour trouver des réponses, il allait leur falloir parvenir à s’approcher d’avantage de Joshua Delacroix – et dans le langage de la secte, cela signifiait avant tout montrer son attachement à la cause. Monter en grande en réalisant des actions diverses pour la secte – telle brûler la voix de l’opposition, comme ils avaient prévu de le faire aujourd’hui. Ou du moins, tel avait été leur plan avant que Matteo ne s’éloignait sur un coup de tête.

« Qu’est-ce que tu fous encore ? » Des paroles sifflées entre des lèvres semi-closes, mais qui pourtant ne trouvèrent pas de réponse. « Bavard comme pas possible, à part quand il s’agit de répondre à des questions, hein ?? » ajouta-t-elle dans ses pensées, car désormais l’ange est déjà bien trop loin pour entendre ses murmures – malheureusement pour lui, pas assez loin cependant pour échapper à ses remontrances, prouvant que, pour une fois, le don de Matteo que de lire dans son esprit est des plus utiles. « On est pas là à jouer au bon samaritain. » Sans doute commençait-elle à connaitre trop bien l’ange, car cette fois-ci au moins, les intentions de ce derniers ne semblaient que trop claires. Et qui sait, peut-être s’y serait-elle opposé bien plus fermement si elle n’aurait pas été en mesure de voir en cette initiative une opportunité : peut-être cette dernière avait-elle été faite pour les mauvaises raisons, et pourtant, elle n’offrait pas moins une excellente chance d’approfondir un peu plus leur couverture. Se mêler aux membres de la secte, accomplir des missions communes avec ces derniers et ainsi avoir des témoins inconscients de leurs dévotion pour la secte, que pouvaient-ils espérer de mieux ? Enfin, c’était sans doute là une vision des choses à laquelle l’ange ne pouvait adhérer en vue du regard qu’il lui lançait, mais quelle importance ? Peut-être n’était-ce pas les mêmes raisons qui les poussaient à agir, et pourtant, pour une fois, le résultat était bien le même.

« J’ai toujours pensé qu’un feu de joie devenait plus intéressant avec chaque personne qui s’y ajoute. »

S’approchant du duo, la belle brune reprit cette place devenue si habituelle aux côtés de Matteo, son sourire voilant à perfection que, jamais, n’avait-elle pensé une telle chose. Depuis son arrivée au sein de la secte, Tatiana avait dû mettre la diva somnolant en elle de côté, pour adopter – au moins temporairement – un caractère bien plus agréable et ouvert. Un exercice, qui, chaque jour, lui demandait bien des efforts. Rebondissant sur les dernières paroles de la jeune femme, elle finit par ajouter.

« Que le kiosque serve d’avertissement à ceux profanant notre groupe ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Burn and rise - Grazyna & Tatia Mar 25 Juil - 18:56 ()
Burn and rise
Grazyna ✧ Matteo ✧ Tatiana
De nombreux parisiens s’étaient tournés vers la Clavis Aurea. Grazyna faisait partie de ceux-là. Ce n’était pas une surprise, ils auraient même dû s’y attendre. La montée en puissance de cette secte prouvait une fois de plus le retard des anges sur les événements. Ils marchaient toujours un pas en arrière, ils avaient beau lutté, à la fin, ils leur manquaient toujours le petit temps d’avance nécessaire pour pouvoir contrer ce genre d’action. A force d’être sur tous les fronts et de leurs querelles incessantes. Les anges perdaient peu à peu ce qui faisait leur force… leur cohésion. Ils s’éparpillaient, la communication était moindre et à la fin, ils avaient toujours un train d’avance. Même Umaniel qui détestait depuis toujours la soumission à une autorité, savait pertinemment que la victoire des siens ne pourraient avoir lieux que s’ils arrivaient une nouvelle fois à s’unir. Son père avait choisi Gabriel, mais depuis le début, il n’avait fait que décevoir ses frères. Comment suivre quelqu’un auquel on ne croit pas ? Quelqu’un qui n’arrive même plus à obtenir le respect de ses soldats ? Si c’est par la crainte. Umaniel était parfaitement conscient que tant qu’ils continuaient comme ça, et il mélangeait tout le monde, il n’y arriverait jamais. Mais en même temps, il ne pouvait apportait aucune solution, ce n’était pas son rôle, alors il continuait à faire ce qu’il savait faire de mieux, aider les humains, même ceux qu’on croit perdu. Cette pensée le fit automatiquement tourner la tête pour observer la jeune femme évoluant à ses côtés. Cette jolie Russe en colère qui l’avait amené à prendre des décisions dangereuses. Celle qui en ce moment même, écrasait la foi qui était la sienne, foi qui depuis quelque temps battait sérieusement de l’aile. A ses mots d’excuses, il lui contenta de le sourire, il ne ressentait aucune colère. Elle avait le droit d’avoir son opinion et on ne pouvait pas dire que dernièrement son père avait fait des choses pour se faire aimer… Peut-être aurait-il dû faire quelque chose… Son absence et son silence rendaient les anges fébriles et cela se ressentait de plus en plus.

La jeune templière qui l’accompagnait, semblait avoir trouver un tout nouveau moyen de lui taper sur le système. Lui parler sans ouvrir la bouche sachant très bien qui l’entendrait, mais qu’il ne pourrait y répondre. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres, bien plus amusé, qu’énervait par ce nouveau moyen de le faire tourner en bourrique. La sociabilité de Tatiana n’était pas très aboutie…C’était même le contraire, ce qui correspondait d’ailleurs aux nombres de ses véritables amis qui s’élevaient difficilement au-dessus d’un, et dedans il se comptait, autant dire qu’elle avait encore pas mal de travail de ce côté-là. Pourtant, elle côtoyait un expert en la matière, Umaniel était doué pour créer des liens et pour les garder, même s’il restait souvent assez en retrait, laissant les humains vivre leur ange, pour se contenter du rôle de guide, mais plus il restait sur terre et plus il s’impliquait, l’un n’allant pas sans l’autre. Cette secte comporterait de nombreux parisiens, ils ne pouvaient pas faire bande à part. N’empêche, il ne pouvait s’empêcher de trouver cela amusant, de voir la russe obligeait de se comporter comme le commun des mortels, la princesse était devenue roturière, parfait, ça lui faisait les pieds. « Si tout le monde est d’accord allons-y. »

Jouant son rôle à la perfection, il attrapa la main de la templière, enlaça leur doigt et sortit à l’extérieur, en prenant bien soir de marcher au rythme de la nouvelle venue. « Je pense qu’on devrait éviter de brûler le kiosque en lui-même. Il faudrait qu’on arrive brûler seulement les magazines qui vont contre la parole de Joshua. » Même si cela n’allait sûrement pas plaire à la brunette russe qui crevait d’envie de faire brûler tout Paris. « Nous devons marquer les esprits, sans pour autant choquer, si l’on veut que le message de Joshua soit en-tendu, nous ne pouvons pas nous montrer violent. Nous cherchons tous la paix et des réponses, pas des flammes et des cris de terreur. » Ce n’était pas parce qu’ils faisaient partis d’une secte, qu’ils avaient obligatoirement posé leur cerveau. Finalement ils arrivèrent à quelques pas du kiosque. « Quelqu’un de nous devrait distraire le libraire pendant que les autres s’occuperont de voler les magazines… » Et une fois fait, ils n’auraient plus qu’à laisser tomber une allumette…

© Starseed

Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 12/07/2017
Messages : 56
Louis d'or : 556
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur
Humains

Sujet: Re: Burn and rise - Grazyna & Tatia Jeu 27 Juil - 1:42 ()
burn and rise
GRAZYNA ✧ MATTEO ✧ TATIANA
Vous devez faire en sorte que la propagande s'arrête, que l'on n'arrête de saccage le nom de votre groupe religieux, ce n'est pas une secte, non, c'est le groupe qui détient la vérité et personne ne doit avoir à le droit d'en douter. Vous en êtes certaine Grazyna, alors pour le prouver, la foi ne se fait pas sans actions, et c'est ce que vous allez faire aujourd'hui, en compagnie de Matteo et Tatiana. Vous ne les connaissez pas encore très bien, vous ne connaissez pas tous les membres de Clavis Aurea de façon intime mais cette petite action du jour va vous permettre de vous lier d'avantage avec lui et elle, lui qui a une aura d'une bleuté perpétuelle, alors que Tatiana a une aura plutôt verte, avec des teintes de roses également c'est étrange, mais c'est ce que vous percevez bien entendu, parce que chaque personne à vrai dire à une aura d'une couleur différente, mais de grandes tendances sont là. Vous l'avez bien constaté, il y a du rose, du violet, du bleu, du vert, du rouge, du orange principalement, et aujourd'hui, vous allez réaliser votre mission avec ce petit couple, du moins, il vous semble qu'ils sont en couple mais qu'ils sont radicalement différent l'un et l'autre. Il semble plus doux et patient, elle semble plus révoltée et violente, mais vous n'en savez pas plus, c'est juste l'impression que vous avez eu en parlant un peu avec eux. La russe en tout cas est très belle, vous comprenez parfaitement comment Matteo a pu tomber sous le charme de cette dernière, physiquement en tout cas, car elle semblait avoir un caractère bien trempé, un caractère comme beaucoup de femmes de vos origines. Parce que vous n'êtes pas russe, mais polonaise, mais votre accent est un peu le même au final, il est slave. Mais vous, vous n'êtes pas vraiment quelqu'un qui s'énerve devant telle ou telle situation, c'est même tout l'inverse, vous êtes assez calme à vrai dire, presque effacée, sauf que là, vous n'allez pas le rester véritablement. Cependant, brûler le kiosque n'était pas de votre goût, il fallait marquer le coup, mais votre but n'était pas de vandaliser de façon trop abrupte, sinon, votre action risque de faire plus de mal que de bien. La solution de Matteo était la meilleure, et vous vous proposiez pour jouer le rôle de celle qui allait distraire le libraire.

" Je vais aller distraire le libraire, comme ça vous aurez tout le loisir de prendre les revues qui parlent en mal de notre groupe, histoire de marquer les gens, sans pour autant les choquer. Bonne chance. "

Cela ressemblait presque à une mission commando, mais vous aviez envie d'agir, vite et de façon précise. Alors sans plus attendre, vous vous mettiez en chasse, enfin vous vous dirigiez vers le libraire. Vous observiez un instant ce qu'il avait en stock, afin de lui demander quelques choses qui n'était pas clairement à l'affiche et dans ces rayons : un journal polonais. Vous ne saviez pas s'il le possédait, mais la communauté polonaise dans ce coin de Paris est assez nombreuse, enfin vous en aviez vu certains alors sans doute possédait-il ce qu'il fallait pour vous combler, laissant ainsi à vos amis le temps de voler les journaux qui disaient du mal de Clavis Aurea.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Burn and rise - Grazyna & Tatia Dim 30 Juil - 14:08 ()
Des sectes, chaque siècle en avait vu passer. Elles défilaient tels des mannequins, exposant les dernières tendances au public médusé. S’appuyant sur les tendances du moment, elles portaient à la gloire l’homme – ou la femme – qui en était à la base. Et comme chaque mode, elle se trouvait rapidement remplacée par une plus nouvelle, plus prometteuse de rêves. Et certainement serait-ce aussi le sort de la Clavis Aurea. Bientôt, l’air de nouveauté l’entourant s’estomperait, et il n’en restera que les effigies de promesses bafouées, car des réponses, personne n’en a encore véritablement eu. Bien sûr, il y a eu ces discours au sujet de l’Apocalypse – mais en même temps, quelle secte digne de ce nom ne se servirait pas d’une telle excuse pour rallier des membres désespérés à sa cause ? D’autant plus que, de par les temps obscurs qu’ils parcouraient, cet argument semblait plus réel que jamais. Etait réel même, bien que ça, rares sont les personnes en possédant la preuve. Anges, démons et templiers, ils étaient les seuls à être au courant de cette tempête dévastatrice qui grondait aux abords de Paris, prête à détruire non seulement la capitale, mais bien le monde entier. Que face aux événements étranges des derniers temps, les personnes se tournaient une fois de plus vers la religion dans l’espoir d’y trouver réponses à leurs nombreuses questions était une chose – mais qu’un homme prétendre avoir entendu la voix de Dieu, c’était une autre, d’autant plus si les choses qu’il prêchait correspondaient bien à la réalité. Qui était-il ? Un autre fanatique, dont l’esprit torturé lui faisait entendre des voix ? Ou bien, était-il plus qu’un simple humain, obsédé par le divin ? Un démon, répandant la folie dans l’ultime bataille pour les âmes des humains, ou même un prophète ? Tant des questions dont les réponses risquaient bien de se montrer primordiales dans le déluge à venir – mais encore faudrait-il les entendre, car pour l’instant, ange et templière sont encore bien loin du véritable but de leur présence en ce lieu. Tout en bas de l’échelle, ils n’entendaient guère plus que la propagande de la secte – et dans un monde en perdition, le temps restant était bien trop précieux pour se résoudre à l’attente. Il leur fallait agir, et vite. Prouver leur valeur pour la secte, et ainsi se rapprocher doucement du leader charismatique de cette dernière, car lui seul serait en mesure de répondre à leurs nombreuses questions. Et si la voie pour parvenir à leur but était éclairée par un petit feu de joie, cela n’allait pas déranger la jolie brune.

« Et pourquoi on se contenterait des journaux ? En les distribuant dans son kiosque, il a offensé la secte. Il a insulté Joshua. Il mériterait une leçon digne de ce nom. »

Une légère grimace défigura les traits habituellement si jolis de la jeune templière, alors que, d’une mine résolue, elle fit face à celui qui, dernièrement, se faisait passer pour son petit ami et même plus. A vrai dire, du vendeur, elle n’en avait que trop peu à faire, elle ne faisait là que de jouer le rôle qu’elle avait endossé le jour où Matteo et elle avaient élaboré ce plan destiné à les laisser intégrer cette secte à l’influence si inquiétante : elle était la fille ayant entendu des voix célestes, lui dictant qu’elle trouverait salut auprès de Joshua et sa secte. « Je ne pourrais tout de même pas rester sans rien faire devant de telles injonctions, hein » taquina-t-elle son compagnon de mission dans ses pensées. Après tout, ils ne faisaient que jouer leurs rôles du mieux qu’ils le pouvaient – et vu qu’ils étaient censés avoir trouvé leur voie auprès de Dieu et Joshua, ne devraient-ils pas se montrer plus intransigeants devant de telles insultes ? Un avis que l’ange était de toute évidence bien loin de partager, car sa réponse moralisatrice ne tarda pas à venir. « Prévisible comme toujours. » ajouta-t-elle dans son esprit, voilant son amusement au plus profond de son esprit. Comme quoi, ce petit don de Matteo se révélait pour une fois être des plus pratiques : car s’il devait entendre chacune de ses pensées, il était – pour une fois ! – incapable de rétorquer, et cela amusait bien la belle brune. « T’aurais été dans des sales draps si Grazyna n’aurait pas été d’accord avec toi. » le titilla-t-elle, là où nul autre que l’archange ne puisse l’entendre.

« Si vous le dites… »

Un soufflement synonyme de son énervement apparent face à leurs paroles où elle – du moins, la Tatiana qu’elle prétendait être – n’avait pas d’autre réponse à donner si ce n’était son abdication et sa dévotion au plan.

« Espérons qu’il s’en souviendra. »

Après tout, qu’est-ce qui l’empêcherait de tout simplement racheter ces mêmes magasines, ou d’accumuler de nouveau ces même tracts anti Clavis Aurea ? Rien – et autant dire que la russe n’avait que trop peu envie de devoir recommencer de telles actions chaque semaine, l’odeur du brûlée étant bien trop délicate à enlever de ses vêtements pour recommencer la même actions tous les quelques jours ! « Bon, qu’en on finisse. » Habituée à ne compter que sur elle-même en mission, la jeune templière avait bien du mal à cette fois-ci laisser d’autres prendre en charge le déroulement de leur action. Certes, cette fois-ci, l’enjeu était certainement de moindre taille que les nombreuses missions qu’elle avait pu accomplir dans le passé, et pourtant…

« Bonne chance à toi, Grazyna. »

Un léger sourire accompagna ces paroles, alors que d’un œil attentif, elle regarde la jeune polonaise s’éloigner en direction du stand et d’embobiner sans trop tarder le vendeur dans ce qui semblait être une vive conversation. « Au moins, elle se débrouille bien, je lui laisse ça. » commenta-t-elle dans ses pensées, avant de se tourner vers l’ange et utiliser un moyen de communication bien plus habituel.

« On y va, chéri ? »

Comme toujours, une lueur malicieuse luisait dans les yeux de la belle brune à la mention de ce dernier mot, et jamais n’était-elle en mesure de le prononcer sans ce petit ton de moquerie que Matteo semble pourtant être le seul à savoir détecter.

« On a du travail. »

Laissant le briquet claquer entre ses doigts, la belle brune doucement s’approcha du kiosque, profitant de l’inattention du vendeur pour, avec l’aide de son ami, rassembler diverses magasines diffamatoires. Puis, d’un geste presque doux, elle y tendit son briquet, observant avec une certaine fascination les mots se réduire en cendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Burn and rise - Grazyna & Tatia Jeu 3 Aoû - 16:00 ()
Burn and rise
Grazyna ✧ Matteo ✧ Tatiana
« Le but n’est pas de terrifier tout Paris. Joshua souhaite que nous rassemblions les Parisiens, pas que nous les terrifions par des actions violentes. » Tatiana était toujours égale à elle-même. Il fallait toujours qu’elle aille dans un sens et pas dans un autre, parfois elle manquait de discernement. Brûler le kiosque, était une idée, mais cela signifiait mettre quelqu’un au chômage, sans oublier, faire passer les membres de la Clavis Aurea pour des illuminés. Non, ils devaient la jouer un peu plus intelligemment que ça le plaise ou non. « Joshua n’est pas pour la violence. » Ce qui changeait de la façon d’agir de la Russe qui l’accompagnait. Il fallait toujours qu’elle mette le feu à tout. Elle était pire que Daenerys et ses dragons, petite référence cinématographique pour le plaisir. Quoiqu’au moins, dans la série, la mère des dragons se battait pour les faibles, et ceux ne possédant pas de voix. Ce qui n’était pas vraiment le cas de Tatiana qui se battait surtout pour elle. « Tu vas arrêter de faire ta forte tête. » Dit-il tout en la serrant contre elle pour déposer ses lèvres sur son front, on allait calmer le jour tout de suite, cela ne le faisait pas s’ils se prenaient le bec devant Grazyna. Ils étaient là pour réussir à monter dans la secte, pas pour se taper dessus. Tatiana pouvait mettre le feu aux kiosques si cela lui importait tant, mais pas quand ils se trouvaient à découvert et vêtus de blanc. Le but n’était pas de prendre les Parisiens par la gorge, mais de les pousser à rejoindre la secte, et cela ne se ferait pas en foutant le feu à la capitale. Son don était en train de devenir un cauchemar avec Tatiana qui ne pouvait pas s’empêcher de lui faire des réflexions. Dejà que ce n’était pas difficile à vivre, elle lui rendait la vie encore plus compliquée. Du coup, il porta toute son attention vers la jeune fille qui les accompagnait. La jeune fille se cherchait, il y avait bien peu de chance qu’elle soit de l’avis de Tatiana, la secte n’allait pas dans ce sens… Du moins pas de premier abord. Les sectes se veulent attrayantes et pas terrifiantes…et ça Joshua l’a bien compris. Il ne promet pas l’apocalypse à ses suiveurs, mais bien un moyen d’y survivre… d’être choisi, élus, pas de tout faire cramer et leur nouvel acolyte l’avait compris, n’en déplaise à sa petite amie du moment. « On te laisse t’en occuper alors. » Laisse-t-il échapper à l’adresse de la jeune fille qui se trouve à leurs côtés, il a presque de la peine, savoir qu’elle fait vraiment ça pour une raison qui lui semble valable, alors qu’eux sont là pour mettre à mal cette secte qui n’a pas lieu d’être. Umaniel aimerait entendre de nouveau la voix de Dieu, mais celle de son père et pas celle d’un illuminé. Le plus tragique dans l’histoire serait que Joshua dise vrai, mais la possibilité que ça soit le cas n’atteignait même pas les 1%. Non les anges devaient se faire à l’idée, leur père avait disparu et ils devaient continuer à se battre, seuls cette fois-ci. Protéger la foi des humains, faisait aussi partie de leur travail, ce qui signifiait empêcher certains de profiter de leurs espoirs et de leurs croyances pour les amener sur une pente bien dangereuse… « En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’elle est beaucoup moins compliquée à vivre. » Parce que pour ce qui était de Tatiana, il fallait tout de même bien s’accrocher. Grazyna semblait posséder un caractère plus en rondeur, plus agréable et c’était finalement assez appréciable. Laissant celle-ci s’occuper d’attirer l’attention du vendeur. Le couple s’approche des journaux et commencent à les subtiliser, ils sont assez nombreux, mais plus pour très longtemps. L’archange détester bruler des ouvrages, mais il doit bien avouer que ses jounaux ne rentrent pas dans ce terme. À vrai dire pour la plupart sont des torchons qui n’ont réellement aucun intérêt.

Bon Peut-être que la Russe aurait pu un peu atteindre avant de brûler les livres, car clairement, cela attire l’attention du vendeur. Trop tard, cependant, les magazines sont en train de partir en fumée. Les Parisiens ne pourront pas les lire, en tout cas pas en les achetant dans ce kiosque. Ce n’est pas les autres possibilités qui manquent, mais au moins, c’est régler pour celui-ci. « Vous êtes malades !!! » Il ne faut pas longtemps pour que le propriétaire du kiosque les interpelle. Super, lui aurait préféré faire ça en douce, mais Tatiana reste Tatiana. D’un coup d’œil, il jette un regard à Grazyna, c’est peut-être mieux qu’elle reste en dehors, pas besoin qu’il pense qu’elle fasse aussi partie du coup. « Je vais appeler les flics » Manquer plus que ça et avec la fumée qui monte, les voilà entourés d’une foule curieuse ou se mêle la colère, la stupeur et l’interrogation. Certaines les traites de fous, d’autres gardent le silence. Umaniel userait bien de son don, mais il n’est pas censé attirer l’attention. Il se contente de regarder le feu s’élever vers le ciel, totalement imperturbable, alors qu’il cherche le meilleur moyen de s’échapper. Il n’y a pas 36 solutions, la seule capable de les sortir de là, c’est Grazyna, ils n’ont donc plus qu’à espérer qu’elle leur sauve les fesses, sans pour autant se faire griller.

© Starseed

Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 12/07/2017
Messages : 56
Louis d'or : 556
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur
Humains

Sujet: Re: Burn and rise - Grazyna & Tatia Dim 6 Aoû - 0:37 ()
burn and rise
GRAZYNA ✧ MATTEO ✧ TATIANA
Matteo et Tatiana ne semblent pas tout à fait sur la même longueur d'onde, la russe semble avoir un caractère encore plus trempé que le vôtre. Vous êtes polonaise, pas russe, c'est peut être ce qui fait la différence au fond, mais peut être qu'il y a plus que cela à vrai dire. Parce que vous avez un tempérament plus doux, elle, elle possède un tempérament de feu, contrebalancer par celui de Matteo. Si vous aviez rencontré le jeune homme avant la russe, peut être que vous auriez pu passer un bout de chemin ensemble, peut être. Mais de toute évidence, vous n'êtes pas là pour brûler le kiosque, non, mais simplement quelques journaux parlant en mal de Clavis Aurea. Vous êtes donc au niveau du marchand et vous lui demandez le fameux journal polonais. Il semble ne pas avoir exactement celui que vous désirez, mais il a quelques choses en polonais, un hebdomadaire sans doute, mais cela fera clairement votre affaire. Pendant ce temps là, le couple prends en otage les journaux discriminatoires. Mais au lieu de s'en aller comme il aurait été préférable, la russe brûle les journaux presque à côté du kiosque. S'ils avaient agit convenablement, c'est à dire, en brûlant les journaux plus loin pas directement à proximité, il ne s'en serait sans doute pas rendu compte immédiatement. Il vous aurait donné votre hebdomadaire en polonais et vous auriez eu le temps de vous enfuir, un peu plus loin pour brûler les journaux dans une poubelle, ou quelques parts, hors de portée de sa vue. Mais c'est trop tard, le marchand a vu la supercherie, tout du moins, il a clairement vu que Matteo & Tatiana venaient de brûler les journaux, des journaux qui lui appartenait, qu'il a acheté, et qui lui font gagner sa vie. Ce n'est pas ce que Joshua veut, si bien que vous doutez de l'honnêteté de la russe, même avec un tempérament très affirmé, elle n'aurait jamais du agir de la sorte, mais l'heure de la réprimande n'est pas arrivé. Il faut leur sauver la face. Le libraire veut carrément appeler les flics, et il prend son téléphone portable et s'apprête à composer le numéro. Vous réfléchissez le plus vite possible et vous sortez un billet de votre poche.

" N'appelez pas la police, je vous achète les numéros qu'ils viennent de brûler, cela devrait suffire, n'est ce pas ? "

Le marchand regarde votre billet. Vous ne savez pas combien il y avait de journaux exactement, mais il a l'air de réfléchir, il réfléchit un peu trop à vôtre goût mais accepte le deal finalement. Il vous donne en prime votre journal polonais, cet hebdomadaire qui date d'il y a deux semaines déjà mais ça n'a guère d'importance. Si la solution a été trouvée du côté du libraire, il va falloir que vous en trouviez une du côté du couple, car leur petit spectacle n'est pas passé inaperçu dans la rue, et une foule de badauds s'est agglutinée autour d'eux. Il n'y a pas des tonnes de solutions. Le feu ayant été allumé trop tôt, il faut l'éteindre, avant qu'il ne prenne trop d'ampleur, alors vous vous jetez sur les écrits en flamme. Vous enlevez votre manteau pour étouffer le feu, afin qu'il cesse, et que les gens reprennent leur route, qu'ils ne s'arrêtent pas sur ce fait finalement mineur. Il doit y avoir une trentaine de journaux environ. Vous avez donné sans doute un peu plus que la valeur réelle avec ce billet par rapport à ce que le tout valait mais ça n'a pas d'importance. Le feu est à présent éteint, les journaux sont à moitié consumés. Vous venez de ruiner une veste, enfin à moitié pour faire bonne figure. Vous la remettez sur votre dos alors qu'elle a légèrement brûlée et qu'elle a un peu noircie mais rien de fous. Vous prenez les journaux dans vos bras, pour finir de les brûlez ailleurs.

" Le spectacle est fini. Je vais jeter tout ça à la poubelle et on en parle plus. Merci de votre attention, vous pouvez reprendre vos occupations. "

Tout en disant cela à la foule qui se disperse, vous faites un petit signe de tête à Matteo et Tatiana pour qu'ils vous suivent, un peu plus loin. Les gens ne vous suivent pas spécialement du regard alors cela devrait bien se passer, en théorie. Peut être que certains auront compris la supercherie, mais peu importe. Vous avez sérieusement envie de sermonner Tatiana, mais avec son caractère volcanique, ce n'est peut être pas l'idée du siècle, même si votre regard noir en dit long.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Burn and rise - Grazyna & Tatia ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Burn and rise - Grazyna & Tatia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tatia Petrova Ϟ The first Doppelganger
» Naruto RPG :: Rise of Shinobi
» (m.) ☆i rise up through the fire.
» Aelia de Lydes ɤ Rise and rise again until lambs becomes lions
» Rise of Mordor
Static palms
melt your vibe
always on the hunt

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Huitième arrondissement :: Les quais de Seine