boom bitch
Après un long dimanche, mais pas de fiançailles, nous voilà de retour !
Pour tout savoir sur les nouveautés de la version, c'est par .
dying to be born again
L'intrigue est de retour, pour vous jouer de mauvais tours... ou pas.
Dans tous les cas, c'est par .
paris versus the apocalypse
Quoi de mieux pour lutter contre l'apocalypse qu'un apéro ?
Pour vous inscrire à l'event, c'est par là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 [Garance] A livre ouvert
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: [Garance] A livre ouvert Jeu 27 Juil - 20:59 ()
A livre ouvert
ft. Garance Lesquen & Alexia Osmane

Fut une époque où elle y croyait, où elle était persuadée que le monde mortel pouvait accueillir des êtres bien plus angéliques que les anges eux-mêmes. Qu'il pouvait, comme le dit si bien son interlocutrice, se faire pousser des ailes. Mais ce temps est révolu depuis bien longtemps, depuis suffisamment longtemps pour que cela ne sonne plus que comme un vague souvenir à peine perceptible aux oreilles de l'ange déchu. L'humanité n'a rien d'angélique, elle ne le sait désormais que trop bien. Orgueilleux, égocentriques, dénués de toute compassion et prêts à se laisser emporter par le vice et la perfidie, ils se traînent eux-mêmes dans la boue et n'en ressentent aucune honte, aucun remord. Et quand même la Fin approche, quand elle se rendait sur les champs de bataille pour prélever le tribut de la haine et de la violence, elle ne voyait que des âmes noircies, torturées et souillées par ce que cette race peut produire de pire en ce monde. Alors non, elle ne s'estime pas dure avec l'humanité, simplement... lassée d'un spectacle qui dure depuis des siècles, qui se répète sans cesse malgré les avancées technologiques et morales. Mais cela, ces idées qui parcourent ses pensées, elle ne saurait les partager avec quiconque. Alliée de personne d'autre qu'elle-même, isolée dans un monde en proie au chaos, aux portes de l'apocalypse, elle sait que chacune de ses paroles pourrait être perçue comme une provocation par chacun des camps présents sur cet échiquier géant qu'est la capitale française. Nul ne parvient à se faire pousser des ailes, pas même les anges finit-elle par penser. Car même ces derniers lui ont prouvé tout l'égoïsme et la lâcheté dont ils pouvaient faire preuve.

Aux derniers mots de la dame Lesquen, Alexia tourne instinctivement la tête vers l'escalier principal du bâtiment menant aux étages et aux secrets des lieux. Vieux, délabré, laissé à l'abandon par des priorités qu'elle ne comprend pas – et qu'elle ne cherche pas à comprendre – et forcé de rester dans cet état de désolation, il gagnerait forcément à être retapé de la première à la dernière marche. Et c'est, peut-être, l'un des arguments les plus convaincants qu'ait pu donner Garance en faveur de l'organisation de son défilé au sein de l'édifice. Car malgré sa répulsion actuelle envers les anges et leur hiérarchie, Valykiel est presque tombée amoureuse de ce haut lieu devenu bien plus saint qu'une église à ses yeux. Trop proche des anges à son goût, la bibliothèque a pourtant le mérite de la protéger des menaces extérieures. Des démons, tout d'abord, mais aussi des templiers et des révolutionnaires. Et des humains en général, toujours prêts à souiller tout ce qu'ils touchent de leurs mains abjectes et malveillantes. Et voir un tel endroit, un tel havre de paix, dans un état si lamentable lui brise le cœur comme rarement il ne l'a été depuis sa chute. Un sourire entendu apparaît sur les lèvres de la jeune blonde, un sourire sincère cette fois, qui ne cache rien d'autre que le plaisir causé par l'idée de voir cet endroit briller à nouveau de mille feux, même si pour cela elle doit accepter qu'une perfidie comme le défilé de Lesquen ait lieu en cet endroit sacré.

« Et si cette bibliothèque était mon abri face à cette humanité que vous souhaitez me montrer ? »

Elle parle presque d'avantage pour elle-même et n'est pas certaine d'avoir été entendue par l'égérie. Et c'est pourtant une question ô combien importante pour l'ange, qui n'a toujours pas trouvé la moindre réponse en dépit des années passées dans le monde des humains. Après tout, si elle passe tant de temps ici, ce n'est sans doute pas uniquement par amour des lieux ou des siècles d'histoire et de culte qu'elle renferme. Peut-être est-ce pour ça, pour s'isoler d'un monde perverti et avilissant, qu'elle se terre ici bien plus que de raison. Sans doute ne le saura-t-elle jamais... Ma punition pour avoir défié Azrael et, par conséquent, notre Père.
Tout à coup la silhouette de dame Lesquen s'éloigne de celle d'Alexia alors que cette dernière sort de sa torpeur. Elle aurait aimé répondre autre chose que cette simple phrase murmurée dans un souffle presque indistinct. Mais il n'y a rien qui sorte de sa gorge, simplement le silence et ce regard planté sur le démon caché juste devant elle. Elle se perd dans son regard, semble avoir été attirée par un quelque chose qu'elle ne pourrait décrire. Et cette question qui commence à germer dans son esprit. Et si elle n'était pas aussi humaine que ça ? Elle pourrait croire en une telle chose, tant les surnaturels sont nombreux dans cette ville. Et immédiatement vient la seconde question ; Ange ou Démon ? Elle aurait presque pu être ''amie ou ennemie'', si Valykiel n'avait pas fait en sorte de devenir également l'ennemie du Paradis.

« Madame Lesquen, attendez. » La demande vient avant même qu'elle n'y pense, et alors que Garance tournait déjà les talons pour la laisser là, seule avec ses pensées. « Puisque vous êtes si sûre que l'humanité n'est pas totalement damnée, pourquoi ne pas me le prouver maintenant ? Autour d'un verre, par exemple...' »

Prouvez moi que j'ai tort, si vous le pouvez.
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
 
[Garance] A livre ouvert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Coeur d'Ecureuil - "Je lis en toi comme dans un livre ouvert." ~
» Matthias Wil'Cox {By Myaw}
» Comme dans un livre ouvert
» Il parait que certains lisent en moi comme dans un livre ouvert... Et toi? (Dwight ♥︎)
» Comme dans un livre ouvert ▲ Eva
Static palms
melt your vibe
always on the hunt

a game of shadows :: Paris :: Sud-Est :: treizième arrondissement :: Quartier de la bibliothèque :: Bibliothèque nationale