boom bitch
Après un long dimanche, mais pas de fiançailles, nous voilà de retour !
Pour tout savoir sur les nouveautés de la version, c'est par .
dying to be born again
L'intrigue est de retour, pour vous jouer de mauvais tours... ou pas.
Dans tous les cas, c'est par .
paris versus the apocalypse
Quoi de mieux pour lutter contre l'apocalypse qu'un apéro ?
Pour vous inscrire à l'event, c'est par là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 What do you want ? (PV Raphaël)
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: What do you want ? (PV Raphaël) Dim 13 Aoû - 10:55 ()
Ses yeux se posent sur ses mains, le regard vide, absent. Osaël a le cœur lourd, mais ce sentiment, devenu omniprésent, est devenu difficile à différencier de la sensation indescriptible qui l’habite en permanence à cause de sa « malédiction ». Il lui est devenu difficile de percevoir son pouvoir d’absorption de la colère d’une autre manière. Il a du mal à ne pas voir le choix de leur Père comme un cadeau empoisonné, une manière de le couler ou de le tester cruellement.
Il en souffre physiquement depuis des semaines maintenant. Depuis la place de la Concorde, depuis que les Révolutionnaires ont fait éclater leur rage, depuis que la manifestation a signé la fin d’un des emblèmes de Paris. Puis il y a eu la tempête et se retrouver coincé avec des humains trop curieux et trop fragiles. Il y a eu l’annonce d’une apocalypse par Joshua Delacroix et des hordes d’hommes et de femmes, qui encore une fois, ont cru bon de suivre ce nouveau prophète auto déclaré (mais n’est-ce pas aussi le cas de tous les autres ?). Il y a eu sa vie banale de flic dans un Paris dévasté par l’œuvre des démons que les anges ne parviennent pas à stopper ou à freiner. La fin de Dare or Die ? Une victoire ? Il en rirait presque si ce n’était pas la preuve que l’armée céleste est tombée bien bas. Ils n’ont fait qu’arrêter un « jeu » pour ramener le niveau de violence dans la capitale au même stade qu’avant, mais certainement pas plus bas. Et les parisiens, qu’on se l’avoue ou non, ont subi les conséquences de cet arrêt brutal : célébrité mal placée ou prise de conscience tardive de la perte d’un ami, qu’il ait été victime ou acteur du DoD … Les anges ne font que sauver les meubles, ils se font imposer un rythme par l’armée de Dis, passent plus de temps à se défendre qu’à attaquer. Et le silence de Dieu n’aide pas. Pas plus que celui aléatoire de Métatron.
Une farce, voilà ce que tout ça semble être. Comme si leur Père lui-même prenait ça pour un jeu, comme si lui-même ne prenait pas tout ça au sérieux. Ni les démons, ni la souffrance de ses enfants, qu'ils soient humains ou angéliques.
Parfois, il a du mal à respirer, parfois, il doit s’adosser à sa voiture de fonction pour reprendre son souffle. Parfois le soir, quand il se retrouve seul dans la salle de boxe, il cogne si fort le sac de frappe que la chaîne rompt sous le poids de sa frustration et de sa colère. Que ce soit son pouvoir ou sa fonction, qui rend inhérente l’agitation à sa personne, le tout lui pèse bien plus qu’il ne le faudrait pour le bien de son poste et de sa personne. Il le sait et c’est peut-être le plus cruel, se rendre compte de sa chute. Pas la Chute avec un grand C, mais celle terriblement plus humaine. Agressivité, mauvaise humeur, crises de rage, contrôlées ou non, tout ça, ça a été lui pendant des années, ça le sera encore pendant des siècles si les démons ne gagnent pas cette guerre. Tout ça, c’est lui. Mais depuis son arrivée sur Terre, tout est terriblement accru, plus développé, plus effilé et lui, lui emporte tout et fait tout exploser, parce que ça n’a jamais été dans ses habitudes de rester passif et de se taire. Ce n’est pas lui.

Ses mains, il s’en rend compte quand sa vision se fait plus nette, tremblent. Il grimace avant de les enfoncer dans ses poches. Il sort du bâtiment, lève la tête, hésite à adresser une parole à son Père. Les nuages sont noirs. Osaël a envie qu’il pleuve. L’odeur de la terre mouillée dans le parc à côté de chez lui est agréable. Et les rues se vident alors pour devenir un merveilleux terrain de course silencieux et tranquille, loin de l’effervescence de son poste de police, loin de l’agitation de la salle de torture d’où il sort et d’où les anges se croisent, où les cris fusent, que ce soit de colère ou de douleur, où tout rappelle à Osaël qu’il n’est qu’un pion que sa volonté et des années passées à protester n’ont pas changé.
Il ne prend pas la peine de fermer sa veste, le temps est lourd et chaud, propice aux orages. Il ne sait pas combien de temps encore il va devoir rester là. Ange supérieur des célestes de la guerre, Gabriel l’a ce soir chargé de superviser les « interrogatoires ». Ce qui signifie user de la Lumière de Dieu. Ce qui implique d’en ressortir tellement vidé qu’il n’aura sans doute pas la force de se téléporter chez lui et qu’il s’endormira probablement dans cet endroit qu’il déteste tant, trop fier pour demander de l’aide à un autre.
L’idée de partir alors qu’il le peut encore l’effleure. Plus encore quand une figure familière arrive. Familière, mais guère appréciée. Osaël se crispe, attend dans un silence presque agressif de voir ce que l'archange de l'art fait ici.
Revenir en haut Aller en bas
 
What do you want ? (PV Raphaël)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]
» Raphaël & Elodie . ( Raph ' . )
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» 1/4 de finale [Raphaël VS. Xam]
» Décès du papa de Raphaël Tilliard
Static palms
melt your vibe
always on the hunt

a game of shadows :: Paris :: Nord-est :: vingtième arrondissement :: Entrepôt abandonné