boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 eponine&lewis ✗ cherry wine (défi)
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1339-lewis-apres-la-nuit-av
Admin
homecoming : 08/01/2017
Messages : 147
Louis d'or : 71
pretty face : Sebastian Stan
julius caesar : (c) matty des bwas
legends never die : Dieu des enfers et des riches roi des morts siégeant sur les bords du Styx.
the mighty bush : Absorption d'énergie vitale : Il peut absorber l'énergie vitale de ses victimes en un coup d'oeil, ce qui les affaiblit pendant 72 heures.

Résurrection : Il peut aussi faire revenir à la vie un mort pendant 24 heures.

pyrokinésie : il peut contrôler le feu et les flammes par la pensée.
Allegeance : Il n'est loyal qu'envers lui-même. Il est opportuniste et choisit ses alliés, avant de les trahir.
these streets : Il est au courant de tout, cependant il se fiche de tout ce qui a pu se passer. Il n'est là que pour se venger.

Sujet: eponine&lewis ✗ cherry wine (défi) Dim 13 Aoû - 23:29 ()


cherry wine (défi)
eponine & lewis ✗ riverina
Oh, Riverina, everyone can hear you. But I bet that you don't know, how you saved me on the radio. Seven in the morning in another ghost town, wonderin' if you're out there. And if you are did you wait, around o take me home.

Un soupir qui s’envole avec la fumée de la cigarette. Hadès l’roi de l’obscurité regarde les ambulances qui passent et les médecins qui courent dans tous les sens. C’était presque ironique, de voir la vie qui s’terminait aussi facilement qu’elle pouvait commencer dans ces murs. Et c’était lui, l’ombre dont on avait peur, qu’on avait choisi d’craindre juste parce qu’il avait pas d’pitié. Parce qu’il avait pas peur de se retrouver dans un royaume où il ne restait plus aucune vie. Vengeance qu’il effectuait avec précaution. Les millénaires passés. Les dieux restaient toujours la famille qu’il a pas su garder. Celle qu’il repousse autant qu’il lui court après. Peut-être qu’il restait coincé dans cette situation parce qu’il avait pas appris à vivre autrement que dans la rage, que dans la colère. Et Eris, elle avait pas besoin d’lui dire qu’elle comprenait ça. Qu’elle aussi, elle vivant dans l’chaos parce que c’était devenu une habitude difficile à oublier.

L’univers s’arrêterait pas de tourner. Pas pour eux. Sauf que parfois, ils se retrouvaient face à l’adversité et ils avaient pas de réponse. Ils pouvaient juste se battre en espérant qu’ils finiraient sur le trône, eux aussi, cette fois. Peut-être que ses rêves retomberaient dans la poussière aussi facilement qu’ils étaient arrivés. Peut-être que la solitude serait éternelle et qu’il y aurait jamais de remède. C’était pas des éventualités qu’il avait prévu, Hadès, dans sa tour d’ivoire qui dominait sur un Paris assiégé de tous les côtés. Il y aurait pas d’échappatoire pour eux. C’était là, leur champ d’bataille. C’était ça, leur jeu d’échec. Celui qu’ils devaient gagner à tout prix, s’ils voulaient réussir leur coup. Il y aurait pas de seconde chance non plus. Ils finiraient peut-être en enfer, à regarder le Styx qui s’écoule dans l’bruit fracassant des cris et du désespoir. Leur fin serait grandiose, quoi qu’il en soit. Ça, ils pouvaient pas en douter. Assis sur un banc, il attend Eris. Il a pas besoin de lever les yeux, quand elle arrive. Il reconnaît l’bruit de ses talons qui claquent sur le sol. Il pourra presque imaginer son sourire satisfait, celui qu’elle garde pour ce genre de journée. Il finit sa clope, et l’écrase par terre, et se lève pour la regarder. « Pourquoi on est là, déjà ? »

_________________
 
Uneasy lies the H.E.A.D that wears a crown
I still see you there, a tall glass of Napoleon and an off-white leather chair, trying to sink tomorrow. What's so important today ? You said the same shit yesterday, the tired lies that you recite, you don't really mean them, do you ? Another broken afternoon,a whole life just scattered and strewn across the bathroom floor. I can only help you hurt yourself, I threw it all down the wishing well.


autres comptes : fantine c. de stahl & juliette a. gibson & bass a. renoir & héra c. swango
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1360-eponine-under-desert-s
admin du dimanche
homecoming : 10/01/2017
Messages : 174
Louis d'or : 11
pretty face : zoey deutch
julius caesar : taraaaa
legends never die : déesse de la discorde et du chaos, la goutte d'eau qui fait déborder le vase, le souffle sur le château de cartes, l'étincelle avant chaque explosion.
the mighty bush : d i s c o r d e ☾ le pouvoir de transformer une dispute en guerre civile, de créer des ruptures et de détruire tous les espoirs en construction.

t é l é k i n é s i e ☾ déplacer des hommes ou des objets sans abîmer sa manucure.
Allegeance : C'est pourquoi, sa loyauté, elle ne va pas aux dieux, mais à un seul d'entre eux : Hadès. A Paris, le destin travaille avec le roi de l'outre tombe et des richesses perdues. Une équipe discrète, mais efficace, qui prépare, en silence, le renversement d'un trône.
these streets : Elle ne connaît pas les plans de Zeus. La politique de Poséidon lui est également étrangère. Pour autant, elle sait que ni les anges, ni les démons ne sont à l'origine du grand départ.

Sujet: Re: eponine&lewis ✗ cherry wine (défi) Mer 1 Nov - 11:56 ()



like glitter & gold
eponine&hades glitter&gold
Do you walk in the valley of kings? Do you walk in the shadow of men Who sold their lives to a dream?Do you ponder the manner of things In the dark The dark, the dark, the dark


★ ★ ★


Des talons qui claquent sur le bitume, le souvenir victorieux d’une légende vivante, l’écho des limbes. Eris, elle a la classe quand elle transperce la foule. On s’écarte sur son chemin, elle leur laisse pas le choix de toute façon, aux mortels (bitch please). Elle transpire la confiance et la gloire elle la bouffe en avance, Eris quand elle passe y a le reste du monde qui trépasse c’est aussi simple que ça. Elle fait tomber les couronnes, elle a même pas à essayer, un regard et on s'écarte. Sur sa robe noire, y a ses diamants qui brillent, une vision venue tout droit d'un autre millénaire. Ca y est, c’est décidé, rien ne pourra plus l’arrêter.

Aujourd'hui, c'est le jour J. Aujourd'hui, ils partent à la conquête de la foi des hommes. Elle est pas tombée dans le piège de débusquer leurs prières, non, Eris, elle est plus percutante. Elle a convaincu le roi des morts d'utiliser ses pouvoirs. Des miracles éphémères, de quoi délier les langues, de quoi raviver les flammes. Elle en est persuadée, dans quelques mois, on ne parlera plus que d'elle. Son nom sur toutes les lèvres, son vrai nom. Farewell, Eponine.

Le roi des morts est assis sur un banc, la clope au bec. Elle se plante en face de lui, ne peut retenir un soupir dramatique pour signaler sa présence. Il pose ses yeux trop bleu vers elle. Comme ça, il aurait presque l'air d'un ange. Mais Eris, elle se laisse pas avoir. Elle connaît la noirceur qui se cache derrière ses illusions. La vengeance au bout des lèvres, elle la perçoit mieux que quiconque. Elle a veillé à ce qu'elle ne disparaisse jamais, sa colère.  « Pourquoi on est là, déjà ? » Un jour, elle lui apprendra à dire bonjour, à sourire, à sembler plus humain, et moins mortel. Mais aujourd'hui, c'est pas le jour. Ils ont une mission, un miracle à accomplir. Elle secoue la tête, un sourire au coin des lèvres. Ses doigts effleurent la joue d'Hadès pour finir leur course sous son menton.  « Tu le sais très bien. » Sans plus de cérémonie, elle emboite le pas. Au milieu de la frénésie d'un hôpital surchargé, elle se met en quête d'une cause perdue. Un malade en stade terminal, un mort trop pressé de vivre. Elle cherche les dernières minutes grapillées, les derniers soupirs. Mais la mort, c'est pas son rayon. Pas vraiment. Elle passe son bras autour de celui d'Hadès. Au milieu d'un couloir saturé de maladie, ils font tâche, les dieux. Habillés tout en noir, stoïques, ils balayent du regard les âmes à la recherche de celle qu'ils pourraient sauver. « T'en vois un ? » Un miracle à éclater. Une prière à exaucer. Un malade si désespéré qu'il vendrait son âme. Une arnaque à leur vendre, à tous, à ceux qui s'en remettent à ces imbéciles d'anges. Dieu n'existe pas, chéri. Aujourd'hui, Dieu, c'est eux.  « Il faut qu'il soit vraiment désespéré, sinon ça va pas marcher. » Elle regarde autour d'elle, Eris, elle cherche la victime idéale. « Et si c'est un gamin, c'est encore mieux. »








_________________
Eris
I will love you as a thief loves a gallery and as justice loves to sit and watch while everything goes wrong.




autres comptes : matt d. lefèvre & jasper deslauriers & leo g. sorel & roman d. gariel
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1339-lewis-apres-la-nuit-av
Admin
homecoming : 08/01/2017
Messages : 147
Louis d'or : 71
pretty face : Sebastian Stan
julius caesar : (c) matty des bwas
legends never die : Dieu des enfers et des riches roi des morts siégeant sur les bords du Styx.
the mighty bush : Absorption d'énergie vitale : Il peut absorber l'énergie vitale de ses victimes en un coup d'oeil, ce qui les affaiblit pendant 72 heures.

Résurrection : Il peut aussi faire revenir à la vie un mort pendant 24 heures.

pyrokinésie : il peut contrôler le feu et les flammes par la pensée.
Allegeance : Il n'est loyal qu'envers lui-même. Il est opportuniste et choisit ses alliés, avant de les trahir.
these streets : Il est au courant de tout, cependant il se fiche de tout ce qui a pu se passer. Il n'est là que pour se venger.

Sujet: Re: eponine&lewis ✗ cherry wine (défi) Mer 1 Nov - 23:25 ()


cherry wine (défi)
eponine & lewis ✗ riverina
Oh, Riverina, everyone can hear you. But I bet that you don't know, how you saved me on the radio. Seven in the morning in another ghost town, wonderin' if you're out there. And if you are did you wait, around o take me home.

Eris à son bras, Hadès il a l’impression qu’il peuvent refaire le monde. Peut-être qu’ils avaient besoin d’ça, se retrouver dans un monde où personne pouvait reconnaître leur visage, un monde où ils étaient personne. L’regard comme un miroir dans l’passé, l’pas rapide comme pour effacer les cadavres qu’ils ont laissés derrière eux, leur âme en train d’crever dans un brasier sans fin. Ils s’étaient pas choisis pour rien, Eris et Hadès. Y’avait quelque chose de rassurant dans sa présence, à elle. La solitude l’avait bouffé et il en avait oublié qu’son cœur battait toujours dans sa poitrine. Y’avait eu des promesses dans l’vent et des pactes qu’il a choisi d’trahir. Sauf qu’il y arrivait plus, tout seul, à tourner en cage comme un animal blessé. L’hôpital a une odeur de mort et elle les enveloppe tout entier, même si avec le temps ils ont fini par plus rien sentir. Ils s’disaient increvables, ils s’disaient immortels, les dieux capricieux aux gueules d’ange. Ils s’pavanaient dans Paris en s’égosillant qu’bientôt ils seraient tous mort. Ils s’disaient le soir, comme pour s’rassurer, qu’ils étaient entourés d’cadavres. Que ça comptait pas, ce qui s’passait maintenant parce qu’ils étaient déjà morts. C’était déjà foutu et l’histoire était déjà écrite. Mais Eris et Hadès, c’étaient eux, les morts parmi les vivants, en train d’chasser une gloire qu’ils atteindraient probablement jamais.

Il pose son regard glacial sur elle. Peut-être qu’il s’réchauffe un peu. Peut-être qu’il s’rappelle qu’il est plus seul. Qu’il l’a plus été depuis qu’elle a décidé d’le suivre alors que tout le monde a choisi de le jeter dans la fosse. « T'en vois un ? » Un soupir pendant qu’il regarde les lits qui défilent et les gouttes de sueur qui coule sur l’front des toubibs. Y’avait une fragilité dans la vie qui était parfois presque enviable. Parce qu’ils savaient que tout pouvait s’terminer à tout moment. Hadès, il avait vécu assez d’éternités pour savoir qu’c’était pas son cas. « Il faut qu'il soit vraiment désespéré, sinon ça va pas marcher. » Il lève les yeux au ciel. Ouais, parce que les malades dans l’coin ils ont pas envie d’vivre. Il le dira pas. Parce qu’Eris, elle a la réplique facile. Et parce qu’il espère franchement qu’elle lui fera un milkshake en rentrant. « Et si c'est un gamin, c'est encore mieux. » Un éclat d’rire qui s’échappe. Ils avaient des histoires à raconter, les dieux déchus, les parias d’un monde qui voulait pas d’leurs erreurs ni d’leurs réussites.

Ils continuent à avancer, comme si les couloirs, ils leur appartenaient, et comme s’ils avaient l’temps de changer la fin d’l’histoire. Puis dans une chambre aux allures d’mouroir, sur la gauche, y’a un gamin. Pas plus d’10 ans. L’cancer a crevé ses organes et il pourrit d’l’intérieur. Son corps s’balance dans les reflets du Styx et il a l’regard des crevards qui s’raccrochent au bord de la rive en se disant qu’ils pourront revenir et gagner l’combat. « Celui-là. » Peut-être qu’un jour on en parlerait, d’la fois où Hadès, l’roi des morts il a choisi d’sauver l’un d’entre eux. Peut-être qu’ils parleraient du regard qu’ils avaient tous les deux, peut-être qu’ils changeraient toute l’histoire, en disant qu’ils avaient d’la miséricorde dans leur cœur. C’est plus facile de prétendre qu’ils voulaient pas qu’il crève, tout simplement. « Je sens qu’il est pas loin du bout. » L’gamin est inconscient, et il entre dans la pièce avec Eris, l’bruit d’sa canne s’arrête quand il la dépose dans l’coin de la porte. « Je supporte pas les gamins, tu le sais en plus. » Il s’rapproche du lit et il l’observe s’rapprocher du précipice. « Tu tiens vraiment à faire ça ? »

_________________
 
Uneasy lies the H.E.A.D that wears a crown
I still see you there, a tall glass of Napoleon and an off-white leather chair, trying to sink tomorrow. What's so important today ? You said the same shit yesterday, the tired lies that you recite, you don't really mean them, do you ? Another broken afternoon,a whole life just scattered and strewn across the bathroom floor. I can only help you hurt yourself, I threw it all down the wishing well.


autres comptes : fantine c. de stahl & juliette a. gibson & bass a. renoir & héra c. swango
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: eponine&lewis ✗ cherry wine (défi) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
eponine&lewis ✗ cherry wine (défi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cherry wine. - Alfie
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» Lewis Yorkshire de 15 ans (54) - ADOPTE
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama
» Lisa Lewis (fiche refusée)
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Sud-Ouest :: quinzième arrondissement :: Hôpital Georges-Pompidou