boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Blanche ♛ let the game begin
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3968-laela-all-i-wanna-do-is-let-g
Revolutionnaires
homecoming : 10/08/2017
Messages : 209
Louis d'or : 111
pretty face : Selena Gomez
julius caesar : .nephilim (avatar), ÐVÆLING (signature)
the mighty bush : POUVOIR DE PRÉCOGNITION ∞ Je peux prévoir tous les futurs possibles car le futur n'est pas quelque chose de certain ; ce sont nos actions qui déterminent notre futur. C'est un pouvoir que j'ai découvert il y a peu de temps et que je ne maîtrise pas encore très bien.
Allegeance : Elle vient d'intégrer les révolutionnaires : étant nouvelle, elle n'a pas encore beaucoup de contacts là-bas et n'a pas un rôle de leader. Son pouvoir de divination aide le groupe à savoir si une action va bien se passer ou si elle va tourner aux vinaigre, réduisant alors leurs chances de se faire prendre la main dans le sac.
these streets : Lae ne sait pas encore grand chose sur tout ce qui s'est passé : elle sait dans les grandes lignes mais ne s'y intéresse que depuis quelques mois.

Sujet: Blanche ♛ let the game begin Lun 14 Aoû - 22:24 ()
Let the game begin
— with Blanche Bonaparte

Je relève mon visage encore mouillé pour me regarder dans le miroir, grimaçante. Une légère coupure sur ma joue qui pourrait m’empêcher de travailler pendant quelques semaines est encore visible et rougeâtre. Elle me fait mal alors que je me la suis faite hier soir lors d’une action menée avec le groupe des révolutionnaires que j’ai rejoint six mois plus tôt. Je me plais bien dans ce groupe et j’ai l’impression d’avoir fait le bon choix en acceptant de les rejoindre. Ce ne fut pas facile, j’ai du passer beaucoup d’épreuves pour leur prouver que je n’étais pas une blague et que je voulais vraiment faire partie de la Vox. Malgré ça, je ne regrette rien et je suis même plutôt satisfaite : j’ai l’impression de servir à quelque chose et j’espère que nous arriverons à faire changer les choses dans la ville de Paris. J’ai besoin de réponses et je sens que je pourrai en avoir chez les Vox : pas uniquement des réponses sur tout ce qui se passe dans la ville de mon enfance depuis quelques années maintenant mais aussi des réponses aux questions qui entourent la mort de ma soeur. C’est pour cela que je ne suis pas chaudement installée dans mon lit ce soir devant un bon vieux film mais bien sur le point de me préparer afin de me rendre à une soirée d’ouverture de la dernière collection d’un styliste en vogue en ce moment au jardin doré. Je regarde la robe que je compte porter dans le reflet du miroir : une robe rouge bordeaux designée par l’hôte de ce soir. J’inspire profondément et je me décide enfin à enfiler cette robe qui épouse parfaitement mes formes. Un petit coup de maquillage cachera parfaitement cette vilaine coupure et je me retrouve en route vers le 17ème arrondissement.

En arrivant sur les lieux, je prends la pose avec le designer afin de faire quelques photos et j’attrape une coupe de campagne sur le plateau d’un serveur pour en boire une gorgée alors que je scrute les personnes déjà présentes. Mon regard s’arrête immédiatement sur une personne en particulier. Une personne qui ne me connait pas tellement mais que je connais très bien. La raison de mon retour à Paris il y a deux ans, la raison pour laquelle je reste ici. Je ne pensais pas la voir ici ce soir et je me tâte : est-ce que je dois l’approcher ou dois-je encore attendre ? Je me suis renseignée, sur Blanche Bonaparte. J’habite en face de chez elle, je connais quelques personnes qu’elle fréquente… je ne sais pas si l’aborder ce soir serait bon pour mon plan de vengeance encore mal orchestré et pas entièrement défini. Je me pince la lèvre et je décide de l’ignorer, faisant tout mon possible pendant la moitié de la soirée pour oublier sa présence. Mais quand, vers vingt deux heures, je me tourne brusquement et que je renverse mon verre de vin rouge sur sa robe, je n’ai plus d’autre choix que de la confronter et commencer d’abord par me confondre en excuses bidons que je ne pense pas le moins du monde. « Oh mon Dieu, excusez moi ! », que je balance en prenant ma serviette pour tapoter la tâche de vin sur sa robe. J’ajoute alors un, « J’espère que je ne l’ai pas ruinée ! » avant de relever les yeux vers la demoiselle, lui offrant mon plus beau sourire d’hypocrite. Tout se passe très rapidement dans ma tête : est-ce que je dois lui donner mon nom ? Est-ce que je dois la jouer amie ? Il me parait clair que j’ai intérêt à entrer dans ses bonnes grâces si je veux faire quoi que ce soit dans le futur contre elle. Je soupire alors et je passe ma main dans mes cheveux,  « Rolala.. je suis vraiment désolée, ça n’a pas l’air de partir… » Si je joue la comédie, je dois bien avouer qu’intérieurement, je ris. Je ris tellement fort.



_________________
HAPPIER
Ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do. Promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 13/02/2017
Messages : 396
Louis d'or : 110
pretty face : Amber Heard la sublime.
julius caesar : killer from a gang(av.) & faust(icons) & astra(sign.)

Sujet: Re: Blanche ♛ let the game begin Mar 15 Aoû - 16:10 ()
Let the game begin
— with @Laela M. Olsen

Elle soupire la douce Blanche en sentant que son ventre ne rentre dans aucune robe. « Mais c'est pas possible ! Je suis pas aussi grosse ! » Et pourtant si. Dans le miroir qui lui revoit son reflet, elle ne peut plus nier cette grossesse qui grandit au fur et à mesure des mois qui passent. Cinq mois. Cinq mois qu'elle porte cet enfant, bientôt six. Elle a tout fait pour cacher cette grossesse pendant des mois mais désormais, les magazines peoples ont en fait un sujet de choix. Il ne se passe pas une seule journée sans qu'elle ne voit son gros ventre en couverture. Tous se demandent qui a bien pu engrosser la Bonaparte alors qu'aucun petit-ami ne lui est connu. Des rumeurs commencent à se propager, comme quoi elle-même ne saurait même pas qui est le père de l'enfant tellement elle accumule les coups d'un soir. C'est faux, elle sait parfaitement qui est le père de cet enfant, c'est Richard. Richard qu'elle cherche a préserver, Richard dont elle n'était même pas en couple. Une relation indéfinissable, des amants hors norme. Encore devant sa glace, Blanche balance ici et là des robes dans le seul but d'en trouver au moins une assez ample pour contenir son ventre. Elle finit par mettre la main sur une perle rare, une robe habituellement ample qui se retrouve pour le coup moulante. Ce n'est pas moche, loin de là. Elle est drapée dans une robe d'un blanc pur et de mousseline. C'est pas la première fois qu'elle va voir un défilé de mode. En tant que figure locale, elle est souvent invitée à de tels événements. Sa relation avec le maire l'aide a avoir assez facilement ses entrée dans ce genre d'endroit. C'est donc tout naturellement qu'elle se prépare pour une mondanité de plus dans sa vie dorée. Elle tente de laisser de côté ses problèmes avec Kaïs. Elle décide de ne pas venir accompagnée pour cette soirée, revendiquant sa liberté de femme et son indépendance. Elle prend quelques minutes pour se maquiller et se coiffer. La bouche d'un rouge éclatant et le marron soulignant ses yeux.
Elle prend le taxi, direction le jardin doré. Le jour commence à laisser place à la nuit au fur et à mesure que le taxi avance. Elle aime la nuit Blanche, cela l’apaise. Le trajet n'est pas bien long ou alors s'est-elle endormie dans la voiture ? Le fait est qu'elle arrive rapidement à destination et la voilà qui descend pour rejoindre les autres invités. Elle n'est pas en avance la jeune femme. Elle passe la soirée à papoter ici et là, refusant les coupes de champagne avec un léger sourire au visage. Et puis alors qu'elle discute avec un grand banquier, la voilà qui se retrouve tâchée d'un rouge sans comprendre comment cela a pu arriver. « Oh mon Dieu, excusez moi ! » Une serviette se perd sur ses vêtements alors que Blanche est toujours sur le choc de la bousculade. « J’espère que je ne l’ai pas ruinée ! » Se réveillant enfin, Blanche décide de ne pas s'énerver, rare pour une femme enceinte. « Ce n'est pas grave. Cela me fera l'occasion de jouer la star et de ne porter cette robe qu'une seule fois. » Elle illumine au milieu de l'assemblée, elle est vraiment faite pour ce rôle. Son regard se porte sur la cause de tous ses malheurs. Des petits yeux marrons, un nez fin, des cheveux bruns. La jeune femme est inconnue au bataillon. « Puis-je savoir votre nom ? Je n'ai pas l'impression de vous connaître. » Elle continue, légèrement perturbée. « Vous me rappelez quelqu'un.. » Elle voit à travers la jeune enfant, le visage d'Aurore. C'est fou comme elles ont des similitudes. « Vous êtes sur que nous nous sommes jamais rencontrés ? »



_________________

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3968-laela-all-i-wanna-do-is-let-g
Revolutionnaires
homecoming : 10/08/2017
Messages : 209
Louis d'or : 111
pretty face : Selena Gomez
julius caesar : .nephilim (avatar), ÐVÆLING (signature)
the mighty bush : POUVOIR DE PRÉCOGNITION ∞ Je peux prévoir tous les futurs possibles car le futur n'est pas quelque chose de certain ; ce sont nos actions qui déterminent notre futur. C'est un pouvoir que j'ai découvert il y a peu de temps et que je ne maîtrise pas encore très bien.
Allegeance : Elle vient d'intégrer les révolutionnaires : étant nouvelle, elle n'a pas encore beaucoup de contacts là-bas et n'a pas un rôle de leader. Son pouvoir de divination aide le groupe à savoir si une action va bien se passer ou si elle va tourner aux vinaigre, réduisant alors leurs chances de se faire prendre la main dans le sac.
these streets : Lae ne sait pas encore grand chose sur tout ce qui s'est passé : elle sait dans les grandes lignes mais ne s'y intéresse que depuis quelques mois.

Sujet: Re: Blanche ♛ let the game begin Mar 15 Aoû - 20:37 ()
Let the game begin
— with Blanche Bonaparte

J’ai l’impression que je serai toujours aussi surprise de voir Blanche enceinte. Je me suis rendue compte il y a seulement un mois que la belle blonde avait un ventre arrondi et je pense que ça m’a un peu déstabilisé. Au début, aveuglée par mon idée de venger ma soeur, je me suis dit que sa grossesse n’était pas mon problème : elle a certainement tué ma soeur ou du moins, elle l’a laissé pourrir dans les catacombes pendant des jours alors qu’avec mes parents, nous nous sommes rongés les ongles en espérant qu’il ne lui était rien arrivé. Nous avons espéré, alors qu’Aurore était portée disparue, qu’elle n’avait fait qu’une fugue et qu’elle allait finir par revenir. Je crois que c’est ce qui fait le plus mal, en fait. Quand on espère de tout notre coeur et que tout à coup, la réalité nous rattrape sans prévenir quand des policiers frappent à notre porte pour nous annoncer avoir retrouvé le corps sans vie de ma soeur. Mais quand une amie à moi m’a annoncé être enceinte et après avoir discuté avec elle, je me suis prise à avoir des remords. Même si je ne sais pas encore exactement comment je vais m’y prendre pour me venger de la mort d’Aurore, je sais que ce que je veux, c’est tuer Blanche. Mais est-ce que je veux vraiment faire d’un enfant innocent, qui n’a rien à voir avec toute cette histoire, orphelin ? Je n’en étais plus sûre et j’ai préféré m’éloigner un peu de tout ça quelque temps. Juste histoire d’y penser.

Mais quand je vois la jeune femme ce soir, à cette soirée, je sens la colère remonter en flèche et je ne pense plus qu’à une seule chose : la faire souffrir. Alors que je faisais semblant de ne pas me préoccuper d’elle, j’arrivais tout de même à dessiner un plan dans ma tête : ce bébé sera la clé de tout. On m’a dit qu’une mère donnerait sa vie pour son bébé, que rien n’est plus précieux au monde que son enfant. Alors si je m’en prends à ce bébé, je pense que ça lui fera encore plus mal que si je m’en prends à elle directement. Malheureusement pour moi, ce petit accident de vin me tire de mes rêveries et je me retrouve confrontée avec celle que je déteste depuis des années. « Ce n'est pas grave. Cela me fera l'occasion de jouer la star et de ne porter cette robe qu'une seule fois. » Je lève les yeux sur la demoiselle et je me rends compte que je ne m’étais jamais retrouvée aussi près de la jeune Bonaparte. Je vis face à chez elle depuis deux ans, je la surveille, je la guette mais jamais je ne me suis approchée. Et tout ce à quoi j’arrive à penser, c’est à Aurore. Ce visage est certainement le dernier visage qu’elle a du voir avant de mourir. « Puis-je savoir votre nom ? Je n'ai pas l'impression de vous connaître. » Sa voix me fait revenir à la réalité et je fronce les sourcils, un peu perdue. « Comment ? », je demande avant de me souvenir qu’elle vient de me demander mon nom. « Je… » Je suis prise au dépourvue, je n’étais pas censée la rencontrer comme ça, ni maintenant et il faut que j’improvise. Calme toi Lae, calme toi et respire. Réfléchis, sois intelligente. J’offre un sourire à Blanche et je lui réponds, « Je m’appelle Lydia Nelson » Lui donner mon vrai nom n’est pas une bonne idée alors j’ai intérêt à me rappeler du nom que je viens de lui balancer au hasard. « Vous me rappelez quelqu'un.. Vous êtes sur que nous nous sommes jamais rencontrés ? » Je lui souris, un peu gênée et je secoue la tête activement en riant doucement, « Non je ne vois pas… » Je fais mine de réfléchir puis, mine de trouver le pourquoi du comment, « Il me semble qu’on a du se croiser dans notre immeuble, j’habite juste en face de chez vous ! » Je sors un nouveau mouchoir en papier de mon sac que je lui tends et j’ajoute,  « Je ne suis pas très souvent chez moi, on a pas eu encore l’occasion de faire vraiment connaissance alors.. enchantée ! »  Bon et bien.. la machine est lancée. Pas comme je l’avais imaginé, mais la vie est pleine de surprise comme on dit si bien.


_________________
HAPPIER
Ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do. Promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 13/02/2017
Messages : 396
Louis d'or : 110
pretty face : Amber Heard la sublime.
julius caesar : killer from a gang(av.) & faust(icons) & astra(sign.)

Sujet: Re: Blanche ♛ let the game begin Lun 21 Aoû - 14:23 ()
Let the game begin
— with @Laela M. Olsen

Aurore, c'est une partie de sa vie qu'elle aimerait pouvoir effacer la douce Blanche. Son âme est marquée à vie d'une tâche noire, d'avoir peut-être fait le mauvais choix. Ou au contraire d'avoir peut-être fait le bon. Elle n'a jamais pu s'en remettre de cette mort, de cet accident. Elle s'est toujours sentie coupable de n'avoir pu aider Aurore, d'être partie alors que cette dernière appelait encore à l'aide. Mais elle n'était qu'une enfant à cette époque Blanche, une adolescence de seize ans qui a vu sa vie basculer du jour au lendemain. Après cela, elle n'a pas pu continuer de fréquenter ses proches. Fini sa relation avec Kaïs, fini son cercle d'amis. Elle a évolué seule, loin de tous pour pouvoir soigner ses blessures. Douce et innocente colombe transformée en démon l'espace d'une nuit. Elle aurait pu prévenir la police ce soir-là, elle aurai pu faire en sorte que la famille d'Aurore la trouve plus rapidement mais elle n'a rien fait. Parce que ses parents le lui ont interdis, parce que les Bonaparte sont une meute de loups, qui se protègent envers et contre tous. La famille avant tout, voilà ce qu'ils sont, voilà comment ils vivent. Peu de personnes peuvent comprendre cela, que la morale passe après la question de survie. Mais pas les grands de ce monde, pas les puissants qui ont réellement à perdre dans une quelconque histoire. Ils n'auraient jamais pu se relever d'un tel drame, la petite fille modèle, l'atout charme de la famille mêlée à un accident aussi morbide. C'est difficile, voir impossible de vivre avec la mort de quelqu'un sur la conscience. Difficile pour une personne avec une conscience comme Blanche. Elle se réveille tous les matins en se détestant encore plus, elle se réveille en se demandant si elle n'aurait pas mieux fait d'y rester à la place d'Aurore. Et si ça avait était elle ce soir-là ? Aurore aurait-elle pris la même décision ? Elle ne croit pas que la jolie brune l'aurait laissé mourir aussi lâchement. Elle aurait tenté le tout pour le tout pour la sauver, quitte à se mettre en porte-à-faux. C'était la plus courageuse des deux Aurore, Blanche n'était que la fille à papa qui se donnait un genre en traînant avec la rebelle du quartier. Elles n'étaient pas du même milieu, du même monde, rien ne les prédestinées à se rencontrer si ce n'est l'avidité de Blanche d'enfreindre les règles. Une période de rébellion qui a coûté la vie à son ami, une période de rébellion qui l'a changé à tout jamais. Elle n'était qu'une enfant ne peut-elle s'empêcher de se dire pour se consoler. Mais cela ne suffit plus, cela n'a jamais suffit. Elle se punit depuis des années pour l'erreur qu'elle a commis ce soir-là, à travers Richard, à travers la recherche de souffrances. Elle n'est qu'une lumière ternie par des actes infâmes, une pureté tourmentée.
« Comment ? » L'inconnue semble perdue dans ses pensées quand Blanche lui demande son prénom. Elle attend patiemment la jolie blonde d'avoir sa réponse, elle est certaine de l'avoir déjà croisé quelque part. « Je… » Elle bégaye. « Et bien, c'est moi qui vous met mal à l'aise ainsi ? » Répond Blanche dans un sourire chaleureux. Ce n'est pas la première fois qu'elle intimide quelqu'un Blanche mais habituellement quand cela arrive, c'est parce qu'elle est froide et distante, tout le contraire de ce qu'elle montre ce soir. « Je m’appelle Lydia Nelson » Lydia... Ce nom lui est bien inconnu pourtant. Blanche a beau éplucher dans sa tête toutes ses connaissances, elle ne trouve aucune qui correspond. « Non je ne vois pas… Il me semble qu’on a du se croiser dans notre immeuble, j’habite juste en face de chez vous !  » Blanche attrape le mouchoir que lui tend la jeune femme et le tamponne sur sa robe ivoire, peine perdue pour la sauver.  « Je ne suis pas très souvent chez moi, on a pas eu encore l’occasion de faire vraiment connaissance alors.. enchantée ! » Elle sourit en entendant ces quelques mots. « Oh mais oui je vois ! C'est bien vous la nouvelle amie de Jasper ? Il m'a parlé d'une voisine très sympathique qu'il fréquente depuis quelques temps. » Le colocataire de Blanche  ne cesse de lui rabattre les oreilles avec cette inconnue. « Je dois dire que moi aussi je ne suis pas souvent chez moi en ce moment... Avec mon travail, tout ça... Je suis pas mal occupé. » Elle reprend un verre de jus de fruit avant de continuer. « Et vous ? Que faites-vous dans la vie ? Un aussi jolie minois doit avoir ses entrées parmi l'élite de Paris... » Snob Blanche ? Juste un peu.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3968-laela-all-i-wanna-do-is-let-g
Revolutionnaires
homecoming : 10/08/2017
Messages : 209
Louis d'or : 111
pretty face : Selena Gomez
julius caesar : .nephilim (avatar), ÐVÆLING (signature)
the mighty bush : POUVOIR DE PRÉCOGNITION ∞ Je peux prévoir tous les futurs possibles car le futur n'est pas quelque chose de certain ; ce sont nos actions qui déterminent notre futur. C'est un pouvoir que j'ai découvert il y a peu de temps et que je ne maîtrise pas encore très bien.
Allegeance : Elle vient d'intégrer les révolutionnaires : étant nouvelle, elle n'a pas encore beaucoup de contacts là-bas et n'a pas un rôle de leader. Son pouvoir de divination aide le groupe à savoir si une action va bien se passer ou si elle va tourner aux vinaigre, réduisant alors leurs chances de se faire prendre la main dans le sac.
these streets : Lae ne sait pas encore grand chose sur tout ce qui s'est passé : elle sait dans les grandes lignes mais ne s'y intéresse que depuis quelques mois.

Sujet: Re: Blanche ♛ let the game begin Jeu 24 Aoû - 17:07 ()
Let the game begin
— with Blanche Bonaparte

C’est souvent difficile d’imaginer qu’on puisse détester quelqu’un qu’on a jamais rencontré. Tout comme je déteste Blanche Bonaparte. Ma vie était banale, ma vie était heureuse jusqu’à la disparition de ma soeur. Car avant de la retrouver s’en est précédé des jours et des jours d’angoisse. Nous faisions le tour de la ville à sa recherche, nous déposions des affiches un peu partout dans Paris en espérant que quelqu’un l’ait vu. On nous a souvent rit au nez, on nous a souvent balancé qu’elle n’était qu’une énième adolescente en fugue. Aurore n’était pas comme ça, nous le savions. Elle n’était pas du genre à partir sans prévenir, à faire une fugue : pourquoi en aurait-elle fait une ? Elle avait une vie parfaite avec des parents aimants, une soeur avec qui elle était proche et des amis. Beaucoup d’amis. Des amis qui, cette nuit là, ont causé sa perte. Je ne sais pas ce qui s’est passé lors de cette soirée, je ne sais pas si c’était un accident, si Blanche l’a tué. Même si elle ne l’a pas tué, c’est tout comme en réalité car le fait même de l’avoir laissé dans les catacombes sans rien dire à personne en dit long. Elle aurait pu appeler la police, prévenir ma famille qu’Aurore avait eu un accident. Cela aurait évidé ces jours de recherches, ces jours où nous étions pleins d’espoir. Alors oui, je déteste Blanche Bonaparte et je compte bien lui faire payer tout ce qu’elle a fait à ma famille. Ma famille est aujourd’hui brisée et c’est uniquement de sa faute.

Je ne m’attendais réellement pas à la voir ce soir. Il faut dire que j’ai été un peu distraite ces derniers jours avec la réapparition de Kaïs dans ma vie et sa proposition de venir m’installer à son appartement. Je vois moins Blanche de loin, je la surveille beaucoup moins et je me demande parfois s’il n’a pas fait exprès de me faire venir chez lui pour m’éloigner de Blanche. Je me retrouve totalement désemparée face à la grande blonde : je n’étais pas préparée à ça. « Et bien, c'est moi qui vous met mal à l'aise ainsi ? » Elle paraît tellement gentille, tellement douce que j’ai l’impression de rêver. Dans mon imaginaire, Blanche était une femme froide et hautaine : le genre de femme à laisser mourir quelqu’un. Je pense que son comportement participe au fait que je me sente aussi mal à l’aise. Et quand elle me demande mon prénom, c’est le drame. Si je lui donne mon vrai nom, elle va savoir qui je suis. Lydia Nelson. Je suis complètement idiote : j’aurais du donner mon vrai prénom avec un faux nom. J’essaie de lui expliquer que nous vivons dans le même immeuble mais qu’elle n’a pas du me croiser très souvent. « Oh mais oui je vois ! C'est bien vous la nouvelle amie de Jasper ? Il m'a parlé d'une voisine très sympathique qu'il fréquente depuis quelques temps. » J’essaie de ne pas faire en sorte que mon visage se décompose complètement. Jasper connaît mon vrai prénom, si elle en parle avec lui ils vont bien voir que quelque chose cloche et que j’ai donné deux noms différents aux deux. Quelle idiote Lae ! J’ai beau être bonne pour monter des plans, je ne suis définitivement pas bonne pour l’improvisation. « Oui, c’est bien moi ! D’ailleurs, mes amis m’appellent souvent Lae, c’est un surnom que j’ai depuis que je suis toute petite. » J’essaie de paraître naturelle et cool, mais j’ai du mal rester calme face aux erreurs que je commets. Je me dis que me donner le surnom Lae, ça donne moins de risque que Jasper et Blanche parlent de moi et se rendent compte que j’ai menti à un des deux sur mon identité. Je ne sais pas si une fille qui s’appelle Lydia peut avoir ce surnom, mais on va dire que oui, hein ? « Je dois dire que moi aussi je ne suis pas souvent chez moi en ce moment... Avec mon travail, tout ça... Je suis pas mal occupé. Et vous ? Que faites-vous dans la vie ? Un aussi jolie minois doit avoir ses entrées parmi l'élite de Paris... » Un léger sourire se dessine sur mon visage, maintenant qu’on a changé de sujet sur mon identité, j’essaie d’être un peu plus à l’aise, moins.. nerveuse. « Je suis mannequin ! » Je ris doucement avant d’ajouter, « Pas mannequin de défilé, comme vous pouvez imaginer, je suis loin d’avoir la taille pour ça. Et vous, qu’est-ce que vous faîtes dans la vie ? » Beaucoup de gens ne me croient pas quand je donne mon métier car pour beaucoup, les mannequins ne font que des défilés. J’essaie de m’intéresser à elle, comme si nous venions de se rencontrer.. mais si seulement elle savait que je sais déjà tout sur elle et sur sa vie. Je finis par regarder son ventre et je souris de plus belle, « Oh et félicitations ! C’est pour quand ? » Si je peux venir pêcher des infos sur ce bébé, je le ferai sans aucune hésitation.


_________________
HAPPIER
Ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do. Promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 13/02/2017
Messages : 396
Louis d'or : 110
pretty face : Amber Heard la sublime.
julius caesar : killer from a gang(av.) & faust(icons) & astra(sign.)

Sujet: Re: Blanche ♛ let the game begin Sam 26 Aoû - 14:52 ()
Let the game begin
— with @Laela M. Olsen

Elle n'est pas vraiment sauvage Blanche, c'est rare qu'elle montre les crocs. Elle fait partie de ces personnes qui pensent qu'il veut mieux avoir tout le monde dans sa poche plutôt que de se faire des ennemis. Pourtant, elle en a certainement des ennemis, des personnes qui reluquent sa place, qui n'apprécient pas ses manières mais Blanche fait tout pour les diminuer. Être bien entourée, c'est la clef, la clef pour se faire une place et être protégée de tous les côtés. Elle a toujours quelqu'un pour surveiller ses fesses Blanche. Quand ça chauffe pour elle, pour diverses raisons, elle trouve toujours quelqu'un pour la sortir du pétrin. Mais cette fois, le pétrin est bien trop gros, elle n'a pu se tourner que vers un allié qu'elle n'avait pas vu depuis des lustres. Kaïs... Des mois qu'elle reçoit des menaces de mort. Avant, elle ne prenait pas vraiment cela au sérieux , sûrement encore un illuminé qui n'accepte pas son association. Mais les menaces sont devenues de plus en plus virulentes alors elle a fais appel à celui qu'elle n'a jamais vraiment oublié. Même après avoir tournée la page, même après être partie sans donner le moindre détail. Il ne méritait pas ça, elle n'a pas su lui donner mieux. Kaïs et Blanche, c'était l'amour impossible, le Roméo et Juliette des temps modernes. Elle aurait pu être heureuse avec lui, sûrement, mais elle a fui avant. Sans qu'il ne puisse la rattraper, sans qu'il ne puisse la retrouver. L'a t-il seulement cherché ?
« Oui, c’est bien moi ! D’ailleurs, mes amis m’appellent souvent Lae, c’est un surnom que j’ai depuis que je suis toute petite. » La voix de la jeune femme ramène Blanche au moment présent. Elle voit encore cette jolie brune se tenir devant elle, elle est bien donc l'amie dont Jasper n'arrête pas de lui parler. Ça la détend un peu Blanche, elle se dit que si Jasper l'apprécie, c'est que ça doit être une bonne personne. Elle se fie les yeux fermés au jugement de son colocataire. « C'est très Jolie Lae vraiment ! C'est un diminutif de votre deuxième prénom ? » Elle ne fait pas le rapprochement entre Lae et la petite sœur d'Aurore. Tout cela est bien loin désormais. Et puis, elle ne la jamais croisé.  « Je suis mannequin ! Pas mannequin de défilé, comme vous pouvez imaginer, je suis loin d’avoir la taille pour ça. Et vous, qu’est-ce que vous faîtes dans la vie ? » Blanche sourit en entendant les paroles de la jeune femme. Elle a donc raison, Lydia profite bien de son jolie minois. « Oh moi ? Je suis à la tête d'une association... Pour les familles dont les membres ont disparus. Vous avez du en entendre parler ? » Elle ne peut s'empêcher d'être un peu vexée que la jeune femme lui pose une telle question. Ne l'a-t-elle donc jamais vu à la télévision ? Pourtant, il est bien difficile de raté la Bonaparte ces derniers temps, elle fait la une des magazines people. « Oh et félicitations ! C’est pour quand ? » Les yeux de l'inconnue tombent sur le ventre arrondit de la Bonaparte qu'elle ne peut plus cacher. « Oh c'est prévu dans quatre mois à peu près. Je ne suis pas sûr de tenir jusque là, j'ai l'impression d'être aussi grosse qu'une baleine. » Ne peut-elle s'empêcher d'ajouter dans un léger rire. Et c'est vrai que Blanche, elle ne reconnaît plus son corps depuis quelques semaines. « Vous habitez depuis longtemps sur Paris ? Vous avez quelques amis dans la capitale ? Ces derniers temps la ville est un peu agitée. » Elle ne peut s'empêcher de frisonner en repensant à la fameuse tempête. Cette nuit là où elle a failli perdre l'enfant, elle garde encore la cicatrice du morceau de verre qui s'est planté dans sa poitrine. « Oh, je crois qu'un orage se prépare... » Les gouttes commencent a tomber une à une, les nuages parsèment le ciel.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3968-laela-all-i-wanna-do-is-let-g
Revolutionnaires
homecoming : 10/08/2017
Messages : 209
Louis d'or : 111
pretty face : Selena Gomez
julius caesar : .nephilim (avatar), ÐVÆLING (signature)
the mighty bush : POUVOIR DE PRÉCOGNITION ∞ Je peux prévoir tous les futurs possibles car le futur n'est pas quelque chose de certain ; ce sont nos actions qui déterminent notre futur. C'est un pouvoir que j'ai découvert il y a peu de temps et que je ne maîtrise pas encore très bien.
Allegeance : Elle vient d'intégrer les révolutionnaires : étant nouvelle, elle n'a pas encore beaucoup de contacts là-bas et n'a pas un rôle de leader. Son pouvoir de divination aide le groupe à savoir si une action va bien se passer ou si elle va tourner aux vinaigre, réduisant alors leurs chances de se faire prendre la main dans le sac.
these streets : Lae ne sait pas encore grand chose sur tout ce qui s'est passé : elle sait dans les grandes lignes mais ne s'y intéresse que depuis quelques mois.

Sujet: Re: Blanche ♛ let the game begin Sam 9 Sep - 18:04 ()
Let the game begin
— with Blanche Bonaparte

C'est le genre de soirée qui m'avait pas mal manquée lorsque j'étais loin de la France. J'ai passé les dernières années de ma vie sur la route afin de gagner en popularité. Jamais je n'ai refusé un contrat, tant que ça pouvait m'aider à gagner de l'argent. Je ne viens pourtant pas d'une famille très riche : j'ai appris à vivre très modestement avec mes parents et ma soeur. Quand j'étais enfant, pour moi, c'était clair : l'argent ne faisait pas le bonheur mais je pense qu'il s'agit de la vision de tous les enfants. En grandissant cependant, j'ai rapidement compris que si l'argent ne fait pas le bonheur, il fait le pouvoir et c'est bien pour cela que la famille Bonaparte a pu passer sous silence ce qui s'est passé avec ma soeur. Je n'ai pas essayé de gagner de l'argent pour devenir riche car j'aime ce mode de vie. J'ai gagné beaucoup d'argent pour pouvoir être influente et acheter les indices nécessaires afin d'être sûre et certaine que ma cible était bien la bonne : Blanche Bonaparte. Au fil des années, tout revenait toujours à elle et il m'a paru clair que je devais faire mon retour en France dès que possible. Ma vie à Paris n'est pas entièrement différente de ma vie en dehors de la France. La seule différence étant que j'ai trouvé une ville bien différente de celle que j'avais quitté lorsque j'avais seize ans. Une ville avec une ambiance différente, une ville pleine de mystère... une ville dans laquelle j'avais l'habitude de vivre avec mes parents. Des parents que je n'ai toujours pas revus depuis mon retour dans la ville lumière.

Il faut que je reprenne mes esprits et que je me sorte de la galère dans laquelle je me suis fourrée en donnant un faux prénom à la demoiselle que j'ai face à moi. Je lui donne alors un surnom, mon surnom, celui que tout le monde utilise pour m'appeler.
« C'est très Jolie Lae vraiment ! C'est un diminutif de votre deuxième prénom ? » J'hoche la tête en lui souriant, essayant de paraître la plus naturelle possible. Je préfère changer de sujet et lui demander dans quoi elle travaille : je suis censée la rencontrer ce soir et ne rien connaître sur elle donc, apprendre à la connaître. Je vois Blanche m'écouter parler avec attention et sa gentillesse me met un peu mal à l'aise pour être honnête mais je tente de garder pied comme je peux.  « Oh moi ? Je suis à la tête d'une association... Pour les familles dont les membres ont disparus. Vous avez du en entendre parler ? » Je la regarde et j'essaie de ne rien laisser paraître sur mon visage malgré tout ce qui se passe dans ma tête : une association dont les membres ont disparus ? Cette révélation me donne envie de rire jaune, de l'attraper par le col en lui demandant si c'est une blague. Elle, celle qui est responsable de la mort de ma soeur, qui nous a laissé espéré pendant des jours qu'elle reviendrait avant qu'on ne retrouve son corps veut soutenir les familles de personnes disparues ? Comme on dit, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité non ? Mon coeur s'emballe, j'ai envie de serrer la mâchoire mais je sais que je dois rester neutre. Je demande alors de manière la plus calme possible. « C'est génial que des gens pensent à soutenir les familles de personnes disparues... » Je trempe mes lèvres dans le verre que je tiens par le bout des doigts et j'ajoute, « Comment cette idée vous est-elle venue ? » J'ai tellement hâte d'entendre la réponse à cette question. Mon regard se pose sur son ventre afin de la féliciter et d'en savoir plus sur cette grossesse que je ne connais que de loin. « Oh c'est prévu dans quatre mois à peu près. Je ne suis pas sûr de tenir jusque là, j'ai l'impression d'être aussi grosse qu'une baleine. » Un léger sourire naît sur mes lèvres alors que je secoue la tête. « Vous rigolez ? Vous êtes absolument sublime ! » Heureusement que je sais jouer la comédie. C'est une facette de moi-même que je n'ai pas souvent eu à utiliser mais que j'adore. « Vous habitez depuis longtemps sur Paris ? Vous avez quelques amis dans la capitale ? Ces derniers temps la ville est un peu agitée. » J'hoche la tête, « J'ai vécu à Paris jusqu'à mes dix-huit ans avant d'être repérée par une agence. J'ai quitté la ville pendant plusieurs années et je suis revenue il y a deux ans environ, j'ai donc déjà pas mal de connaissances ici... » Un serveur passe et j'attrape un petit four que je mange presque instantanément. « C'est vrai que la ville a pas mal changé depuis mon départ... Paris n'est plus vraiment le Paris de mon enfance » Et ce, sur beaucoup de points. « Oh, je crois qu'un orage se prépare... » Mon regard se tourne vers le ciel d'où je vois des gouttes qui commencent à tomber et une grimace apparaît sur mon visage. « Mince, je n'ai pas amené de veste ou de parapluie... » Je pose ma coupe sur un plateau qui passe près de nous et je frotte mes mains sur mes avants bras, frissonnant fortement en regardant autour de nous. « Je ne sais pas si la soirée va continuer avec ce temps » La pluie commence à s'intensifier alors que l'orage se met à gronder. Le jardin doré paraît bien différent sous la pluie qui lui donne un aspect beaucoup moins féerique.


_________________
HAPPIER
Ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do. Promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 13/02/2017
Messages : 396
Louis d'or : 110
pretty face : Amber Heard la sublime.
julius caesar : killer from a gang(av.) & faust(icons) & astra(sign.)

Sujet: Re: Blanche ♛ let the game begin Jeu 14 Sep - 19:44 ()
Let the game begin
— with @Laela M. Olsen

Elle caresse distraitement son ventre pendant qu'elle discute avec la jeune femme. Ça fait pas très longtemps qu'elle a pris ce genre d'habitude Blanche. Plus les mois passent, plus son corps semble prendre l’instinct maternel. C'est idiot de voir à quel point la Bonaparte a fait un déni de cette grossesse. Bientôt six mois et rien n'est encore prêt. Aucune chambre d'enfant en préparation, aucun prénom choisit. A vrai dire, elle ne connaît même pas le sexe de l'enfant. C'est pas qu'elle en veut pas Blanche. Au contraire, elle se sent heureuse de devenir mère même si cela subvient sans qu'elle ne puisse réellement s'y préparer. Mais elle a peur la Bonaparte. Elle a peur parce qu'elle se sent seule face à cette épreuve. Elle n'est pas en couple avec Richard et même si il est le père de l'enfant, elle ne s'attend pas à ce qu'il devienne un soutien pour elle. Richard, c'est pas le genre affectueux, c'est pas pour cela qu'elle l'a choisi. Elle l'a choisi parce que très vite, elle a vu cette noirceur indescriptible en lui. Elle l'a choisi pour une raison malsaine, parce qu'elle savait qu'il lui procurerait ce dont elle avait besoin, un exutoire. Et de l'autre côté, il y a Kaïs. Kaïs qu'elle a retrouvé après douze années. C'est la mort d'Aurore qui a causé leur rupture, Blanche ne se sentait pas capable de le regarder en face et de lui dire la vérité. Il méritait mieux, il a toujours mérité mieux. Et puis il y a eu cette dispute quand Kaïs a vu la grossesse de Blanche. Il a cru qu'elle revenait vers lui pour le prendre pour un idiot. C'était pas le cas. Mais Blanche s'est braquée, tous les deux aussi fiers l'un que l'autre. Quand ils font un pas en avant, c'est toujours suivis de trois pas en arrière.
« C'est génial que des gens pensent à soutenir les familles de personnes disparues... » Elle sourit de plus belle Blanche en entendant ce petit compliment. « Comment cette idée vous est-elle venue ? » Elle boit une gorgée avant de reprendre. « Oh... Mon fiancé de l'époque faisait parti des disparus. Je comprenais la douleur des familles... Alors j'ai eu envie de leur venir en aide. » Elle se retient de rajouter qu'elle était soulagée de la disparition de son futur époux. « J'ai vécu à Paris jusqu'à mes dix-huit ans avant d'être repérée par une agence. J'ai quitté la ville pendant plusieurs années et je suis revenue il y a deux ans environ, j'ai donc déjà pas mal de connaissances ici... C'est vrai que la ville a pas mal changé depuis mon départ... Paris n'est plus vraiment le Paris de mon enfance. » Blanche hoche la tête en entendant ces quelques explications mais déjà, sa pensée est distraite par la pluie qui commence a couler sur ses boucles blondes. « Paris a changé pour tous. » « Je ne sais pas si la soirée va continuer avec ce temps » L'orage fait rage, en l'espace de quelques minutes, les jeunes femmes se retrouvent trempées jusqu'aux os. « Je vais rentrer... Je ne peux pas prendre le risque d'attraper froid. » Elle frissonne. « Prenons un taxi ensemble si vous le souhaitez ? Comme nous sommes voisines. » Laela accepte et c'est ainsi que Blanche finit sa soirée en papotant avec son bourreau. 


END

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: Blanche ♛ let the game begin ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Blanche ♛ let the game begin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» Steve Begin
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: dix-septième arrondissement :: Le jardin doré