boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Blanche ♛ what in hell are you doing here?
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3968-laela-all-i-wanna-do-is-let-g
Revolutionnaires
homecoming : 10/08/2017
Messages : 209
Louis d'or : 109
pretty face : Selena Gomez
julius caesar : .nephilim (avatar), ÐVÆLING (signature)
the mighty bush : POUVOIR DE PRÉCOGNITION ∞ Je peux prévoir tous les futurs possibles car le futur n'est pas quelque chose de certain ; ce sont nos actions qui déterminent notre futur. C'est un pouvoir que j'ai découvert il y a peu de temps et que je ne maîtrise pas encore très bien.
Allegeance : Elle vient d'intégrer les révolutionnaires : étant nouvelle, elle n'a pas encore beaucoup de contacts là-bas et n'a pas un rôle de leader. Son pouvoir de divination aide le groupe à savoir si une action va bien se passer ou si elle va tourner aux vinaigre, réduisant alors leurs chances de se faire prendre la main dans le sac.
these streets : Lae ne sait pas encore grand chose sur tout ce qui s'est passé : elle sait dans les grandes lignes mais ne s'y intéresse que depuis quelques mois.

Sujet: Blanche ♛ what in hell are you doing here? Ven 15 Sep - 22:36 ()
What in hell are you doing here?
— with Blanche Bonaparte

C'est une journée cosy, le genre de journée où j'aime me lever tard, traîner en pyjama en mangeant des céréales devant une bonne petite série télé enroulée d'une couette avec des grosses pantoufles. C'est une période de l'année que je n'aime pas beaucoup : la pluie, le froid... tout ça, c'est assez habituel à Paris mais encore plus en ce moment. La ville me semble tellement grise depuis mon retour que je me demande s'il n'y a pas un espèce de micro-climat au dessus de Paris. Ou peut-être que mon jugement est altéré par des souvenirs d'un Paris plus ensoleillé, un Paris peut-être plus joyeux ? Je ne sais pas, ce que je sais, c'est que j'ai promis ce matin à Kaïs de ranger un peu mes affaires qui trainent partout. Parce que je suis comme ça, je sème partout où je passe et ça n'est pas ce que Kaïs préfère chez moi, j'en suis sûre. Je suis toujours sur ma réflexion quant à Blanche, mais j'évite d'en parler au jeune homme. Depuis que j'ai croisé Blanche enceinte à cette réception, je ne peux pas m'empêcher de me demander si Kaïs ne m'a pas demandé de rester chez lui afin de m'éloigner de la demoiselle. Il connaît mes intentions envers la Bonaparte et au final, je ne connais même pas son avis sur toute l'histoire que je lui ai raconté il y a quelques mois. Ma soeur, Blanche, la vengeance que je prévois de mettre en place. Il est sûr qu'avec l'arrivée de ce bébé, mon plan a légèrement changé et je me demande de plus en plus si je ne vais pas profiter de l'occasion qu'elle devienne mère pour lui prendre la chose la plus précieuse qu'elle aura dans ce monde. Tout comme elle n'a pas hésité à prendre la chose la plus précieuse que j'avais dans le mien : Aurore.

Il est quatorze heures et après avoir glandé toute la matinée chez Kaïs, je me décide enfin à prendre une douche et à m'habiller. Je dois passer à la banque et appeler mon agent afin de savoir si je peux passer des castings rapidement car je déteste être inactive et j'ai besoin de bouger. Je passe à travers les pièces à la recherche de mes vêtements que je ramasse un par un et que j'enfonce dans le panier de linge sale que je me constitue dans le but d'aller faire une lessive. Kaïs sera aussi ravis de voir quand il rentrera que j'ai rangé tout mon bordel. J'amène un t-shirt sous mes narines afin de jauger s'il finira dans la pile de linge sale ou non quand on toque à la porte. Intriguée, je m'avance vers la porte d'entrée que j'ouvre d'une main alors que l'autre bloque le panier de linge contre ma hanche. Mes yeux s'ouvrent grand en voyant Blanche, face à moi. Je reste là, face à elle pendant une bonne demie-seconde avant de lancer sans cacher ma surprise. "Blanche ?" Je soulève un peu la jambe pour retenir le panier qui commence à glisser et je ris légèrement, "Qu'est-ce que vous faîtes ici ?" S'il y a bien une personne que je ne m'attendais pas à voir aujourd'hui en me levant, c'était bien elle.




_________________
HAPPIER
Ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do. Promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 13/02/2017
Messages : 396
Louis d'or : 108
pretty face : Amber Heard la sublime.
julius caesar : killer from a gang(av.) & faust(icons) & astra(sign.)

Sujet: Re: Blanche ♛ what in hell are you doing here? Jeu 28 Sep - 10:49 ()
what in hell are you doing here?
— with @Laela M. Olsen

Quelques jours sont passés depuis le fameux soir où Blanche a commis l'irréparable. Un cadavre de plus dans son placard, un mensonge de plus a cacher pour la Bonaparte. Elle a préféré rester enfermé chez elle quelque temps pour se remettre de ses émotions. Elle n'est pas insensible Blanche malgré ce qu'on peut croire. C'est juste que, elle a son sens pratique plus développé que la moyenne.  Elle en a profité pour réfléchir à la chambre du bébé, parce qu'il faut bien s'y mettre un jour non ? Plus que quelques mois avant que sa vie ne change totalement. Et elle est encore perdue la Bonaparte. Elle ne sait plus où elle va, elle ne sait plus ce qu'elle fait. C'est devenu si difficile pour elle de mettre de l'ordre dans ses idées. Elle ne sait pas quoi faire avec Richard, elle ne sait pas quoi faire avec Kaïs. Tout ce qu'elle sait, c'est que dans quelques mois, elle accueillera un enfant et qu'elle ne pourra plus faire marche arrière. Elle ne peut s'empêcher de se demander si elle va l'aimer cet enfant. Elle ne peut s'empêcher d'avoir cette peur de ne pas lui donner suffisamment. Elle n'a pas connu l'amour maternel la douce enfant. Elle n'était pas une enfant désirée ou plutôt si, désirée dans le but de faire perdurer le nom Bonaparte. Sans son frère et sa sœur, elle n'aurait jamais connu l'amour. Heureusement pour elle, elle a vu le jour avec deux jumeaux avec qui elle a pu grandir. Ils étaient ensembles malgré l'absence de leurs parents. Ils comprennent ainsi chacun la souffrance d'avoir des parents inexistants. Comment bien se construire sans l'amour d'un père et d'une mère ? Parce que l'amour, elle n'était pas capable d'en donner la mère Bonaparte. Elle n'était que ambition et mondanité. Tout ce qui l’intéressait, c'était de côtoyer les plus grands de ce monde. Elle n'était pas faite pour être mère au foyer, elle n'était pas faite pour être mère tout court. Alors avec un tel passé, Blanche ne peut s'empêcher d'avoir peur de ce qu'elle pourrait devenir comme mère. Comment donner un amour qu'elle n'a pas connu ? Et si elle était comme sa mère ? Et si elle n'était pas capable de développer un instinct maternel ? Cet enfant, il n'aura que Blanche dans la vie. Parce qu'elle ne voit pas quel genre de père Richard pourrait devenir. Parce que c'est trop compliqué pour prendre en plus Richard dans l'équation. Elle a peur de ce qu'elle ne serait pas capable d'offrir, elle a peur de ce qu'elle ne serait pas capable de donner. Et puis dans tout ce foutoir, il y a toujours Kaïs et elle. Une relation qu'ils n'arrivent pas a stabiliser.
C'est sur cette pensée qu'elle décide de prendre la direction de l'appartement du jeune homme. Elle n'y est pas retournée depuis leur dispute. Elle a besoin de le revoir encore une fois pour mettre les choses au clair. Ou peut-être qu'elle a juste besoin de le voir pour se réconforter. Elle ne sait pas trop ce qu'elle veut, ce dont elle a besoin. Elle ne prend pas la peine de le prévenir de sa venue, elle se dit qu'au pire, elle se retrouvera face à une porte fermée. Pas une seule seconde elle ne se dit qu'il a peut-être de la compagnie chez lui. Les cheveux toujours tirés dans un impeccable chignon, elle toque à la porte. Son rouge à lèvres rouge, ses cheveux blonds, son maquillage léger, elle est toujours parfaitement préparée quand elle quitte sa maison. Pas un fil qui dépasse, pas une cerne apparente. Elle a été élevé dans l'idée que le paraître donne tout. "Blanche ?" C'est pas la voix à laquelle elle s'attendait. Rapidement, ses pupilles remontent sur le visage de la jeune femme. Pendant un temps, son visage se fige dans une neutralité flippante. « Lydia. » C'est tout ce qu'elle trouve à dire sous le choc, que fait-elle donc chez Kaïs ? Rapidement, la veste dans l'arrière voiture du jeune homme lui revient en tête, c'est donc elle sa nouvelle petite-amie. "Qu'est-ce que vous faîtes ici ?" Elle entre dans l'appartement sans laisser le temps à la brunette de protester. Elle se sent terriblement en colère la Bonaparte, en colère de voir ainsi cette gamine lui voler l'objet de ses convoitises. « Je vous retourne la question. Que faites-vous chez Monsieur Osmane ? » Elle n'a plus rien à voir avec la charmante demoiselle rencontrée à la soirée, ses yeux lancent des éclairs de braise. « Je commence à croire que vous me suivez... Jasper puis Kaïs... Vous êtes un peu trop présente dans ma vie Lydia. J'attends des explications. » Sa voix est calme mais la menace est palpable. Kaïs, il est trop précieux pour que Blanche reste de marbre.  



_________________

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3968-laela-all-i-wanna-do-is-let-g
Revolutionnaires
homecoming : 10/08/2017
Messages : 209
Louis d'or : 109
pretty face : Selena Gomez
julius caesar : .nephilim (avatar), ÐVÆLING (signature)
the mighty bush : POUVOIR DE PRÉCOGNITION ∞ Je peux prévoir tous les futurs possibles car le futur n'est pas quelque chose de certain ; ce sont nos actions qui déterminent notre futur. C'est un pouvoir que j'ai découvert il y a peu de temps et que je ne maîtrise pas encore très bien.
Allegeance : Elle vient d'intégrer les révolutionnaires : étant nouvelle, elle n'a pas encore beaucoup de contacts là-bas et n'a pas un rôle de leader. Son pouvoir de divination aide le groupe à savoir si une action va bien se passer ou si elle va tourner aux vinaigre, réduisant alors leurs chances de se faire prendre la main dans le sac.
these streets : Lae ne sait pas encore grand chose sur tout ce qui s'est passé : elle sait dans les grandes lignes mais ne s'y intéresse que depuis quelques mois.

Sujet: Re: Blanche ♛ what in hell are you doing here? Sam 30 Sep - 18:55 ()
What in hell are you doing here?
— with Blanche Bonaparte

Rester à la maison et ne rien fait n’aide pas du tout. Je suis ici, je traîne et surtout, je pense. On sait très bien que quand on ne fait rien, on pense et penser dans mon état actuel n’est franchement pas la meilleure des choses. Je repense tout le temps à cette soirée. Cette soirée durant laquelle j’ai rencontré Blanche. Alors que j’y repense, je me repasse tout ce qui s’est passé et je me rends compte de tout ce que j’aurais du faire et surtout, de tout ce que je n’aurais pas dû faire. Parfois, je me dis que je n’aurais pas dû forcer le destin et je n’aurais pas dû discuter aussi longtemps avec elle. J’aurais dû m’excuser, lui donner un mouchoir et partir. Partir loin d’elle, partir loin de cette soirée. Je n’étais pas du tout préparée à cette rencontre et j’ai fait n’importe quoi. Je n’aurais pas dû lui donner un mauvais nom, je sais que ça va me revenir à la tronche comme un boomerang et quand ça arrivera, ça va faire mal. C’est quand même dingue comme quelques secondes peuvent tout faire basculer. Deux ans de préparation, deux ans d’observation pour au final.. rien ? J’essaie de rester positive, de me dire que ce faux nom ne m’empêchera pas de faire ce que je compte accomplir mais le problème, c’est que je ne suis plus sûre de ce que je veux accomplir. Son bébé. Je sens que son bébé est la clé qu’il me manquait. Ce qu’une mère a de plus précieux dans sa vie, c’est son bébé et je ne dois pas oublier ce détail. Sauf que ça bouscule forcément tous mes plans et je me sens perdue. Plus je suis ici à traîner, moins j’arrive à réfléchir sérieusement et c’est pour ça que je me décide à bouger aujourd’hui. Prendre l’air, aller à la banque, ranger un peu pour que Kaïs ne me fasse pas une remarque quand il reviendra.

Du coup, quand on frappe à la porte, je grogne un peu parce que j’étais lancée et si quelqu’un vient me couper en pleine séance de rangement, je vais le remettre à plus tard : je me connais. Sauf que mon visage se décompose sans que je ne sache le contrôler quand je vois Blanche, à nouveau devant moi. Pourquoi elle débarque toujours quand je m’y attends le moins ? Surprise, je le suis mais je ne semble pas être la seule cette-fois. Car la demoiselle aussi affiche un regard interrogatif quand elle me voit ouvrir la porte de chez Kaïs. « Lydia. » J’hoche la tête, un peu rassurée au final que ma présence la déstabilise. Au moins, je ne suis pas la seule à être surprise et à devoir agir en conséquence. Je lui demande ce qu’elle fait là et sans me demander la permission, elle entre, me faisant immédiatement froncer les sourcils. Elle se prend pour qui, à entrer comme ça ? Ah oui, j’oubliais : pour une Bonaparte. Si le soir de notre rencontre elle me paraissait douce et appréciable, elle me rappelle aujourd’hui pourquoi je déteste autant sa famille. « Je vous retourne la question. Que faites-vous chez Monsieur Osmane ? » J’hausse un sourcil, la main toujours sur la porte ouverte que je choisis de fermer. Je me tourne vers la Bonaparte et je pose le panier de linge sale à terre, croisant les bras au niveau de ma poitrine. “Je pense avoir posé la question en premier, non ?” Je sens l’agacement de la demoiselle et je mentirais si je disais que ça ne me fait pas un peu jubiler de la voir dans cet état. « Je commence à croire que vous me suivez... Jasper puis Kaïs... Vous êtes un peu trop présente dans ma vie Lydia. J'attends des explications. » Là, ça en est trop, je ne peux pas m’empêcher d’exploser de rire, les bras autour au niveau de ma poitrine alors que je fais un pas vers elle. “Excusez moi, c’est une blague ? Des explications ? Nous vivons dans la même ville, dans le même immeuble il me semble normal que nous ayions des connaissances communes, je me trompe ?” Je me penche pour attraper le panier posé à terre une minute plus tôt et je vais le poser sur le canapé pour prendre un t-shirt sale et le mettre dedans. Je me tourne alors de nouveau vers Blanche, un sourire presque satisfait sur les lèvres. “Nous sommes ensemble, Kaïs et moi.” Je lance ça presque comme une bombe, ressentant un malin plaisir à alimenter sa jalousie qui crève les yeux. Oui, je suis assez satisfaite, là maintenant tout de suite.



_________________
HAPPIER
Ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do. Promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 13/02/2017
Messages : 396
Louis d'or : 108
pretty face : Amber Heard la sublime.
julius caesar : killer from a gang(av.) & faust(icons) & astra(sign.)

Sujet: Re: Blanche ♛ what in hell are you doing here? Lun 16 Oct - 12:52 ()
what in hell are you doing here?
— with @Laela M. Olsen

Y a des jours où le sort s'acharne. Pourtant en se levant ce matin, Blanche n'était pas du tout préparé à ce qu'elle allait vivre actuellement. Elle s'était maquillée comme chaque jour, avait choisi ses habits avec soin pour avoir son air impeccable et coiffée ses cheveux. Elle était la même au millimètre près que celle de hier. Elle portait toujours le même maquillage, toujours la même coiffure. Elle changeait juste sa tenue toujours plus classique l'une que l'autre. La rigueur, la perfection, voilà ce qui dictait la vie de la jeune femme depuis sa plus tendre enfance. Un tic récupéré de son enfance dans une famille un peu trop stricte, des manières acquises après de longs cours de maintient. Elle était à part la Bonaparte, elle l'a toujours su. Elle était celle qui parlait toujours un peu trop poliment aux autres enfants qui ne comprenaient pas un traite de ce qu'elle racontait. Elle était la petite fille qui loupait souvent l'école parce qu'elle devait se rendre à l'autre bout du monde à une de ses mondanités. Ces mondanités, elle a très vite appris à survivre dans de telles réunions. Des gens tous plus impressionnants les uns que les autres. Des hommes, des femmes puissants qui rivalisent entre eux pour gagner la palme du plus fort. Ses parents y jouent également, malheureusement dans un pays où ils n'ont pas le pouvoir, ils n'arrivent pas les premiers à ce petit jeu. Les monarchies les dépassent allégrement. Toujours plus de jaloux, toujours plus de rancœur envers ceux qui sont leurs alliés. Ils s'unissent pour la simple et bonne raison que seuls, ils n'arriveraient à rien face à ce monde démocratique. Mais à la moindre occasion, ils n'hésitent pas à se planter des couteaux dans le dos. C'est dans cet univers que Blanche a grandi.
Alors elle aurait du s'y attendre à être une nouvelle fois trahie aujourd'hui. Elle aurait du s'y attendre à ce que Lydia lui annonce une mauvaise nouvelle. Mais Blanche a baissé sa garde. Certainement à cause de la grossesse qui la rend trop tendre. Elle n'aurait jamais laissé une telle chose arrivée avant.  Blanche se tend en remarquant la présence de la jeune femme chez Kaïs. Elle tente de faire bonne figure mais c'est difficile. Un milliard de questions se bousculent dans sa tête, que fait-elle ici ? Avec un panier de linge en plus. « Êtes-vous la femme de ménage de Monsieur Osmane ? » C'est la seule explication logique qu'elle trouve à la présence de la brunette dans cet appartement. Il ne peut pas s'agir d'autre chose, elle ne veut pas y croire. Lydia referme la porte après que la Bonaparte se soit déplacée dans le salon. La dernière fois qu'elle est venue ici, ça a mal fini... “Je pense avoir posé la question en premier, non ?” Elle ne répond pas la Bonaparte, elle n'a plus rien à voir avec la jeune femme chaleureuse et bienveillante que Lydia a rencontré en soirée. Elle a sorti les crocs la tigresse, prête à mordre au moindre geste de la douce enfant. “Excusez moi, c’est une blague ? Des explications ? Nous vivons dans la même ville, dans le même immeuble il me semble normal que nous ayions des connaissances communes, je me trompe ?” La Bonaparte regarde la jeune femme se déplacer dans le salon comme un fauve en cage. Elle sent que quelque chose cloche sans pouvoir mettre le doigt dessus et cela l'agace. Elle dépose son manteau sur une chaise, elle ne compte pas s'en aller sans explications.
Et puis la bombe lui éclate en pleine figure. “Nous sommes ensemble, Kaïs et moi.” Elle en est tellement déstabilisée que pendant quelques secondes, elle n'arrive pas à garder une expression neutre. Elle chancelle sous les poids des mots de Lydia si bien qu'elle doit poser une main sur le dos de la chaise pour se retenir. Kaïs... Avec une autre. L'image du blouson dans la voiture du jeune homme lui revient en tête, il était bien à une petite-amie... Ça lui fait mal à Blanche de se rendre compte que Kaïs a rencontré quelqu'un. Quand elle réussit a reprendre le contrôle de ses émotions, c'est pour cracher son venin. « Je ne savais pas que Kaïs prenait à la nursery... » Elle détaille la jeune femme d'un œil mauvais. « Bien que... la naïveté est un attrait qui l'a toujours attiré. » Elle grosse les bras sur sa poitrine alors qu'elle s'approche de Lydia en faisant quelques pas. « Depuis combien de temps êtes-vous ensemble ? Je doute que cela ne dure. » Elle est à deux doigts de défigurer la jeune enfant. « Le baby-sitting l’ennuiera vite. »



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: Blanche ♛ what in hell are you doing here? ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Blanche ♛ what in hell are you doing here?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Sud-Ouest :: seizième arrondissement :: Habitations