boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11352
Louis d'or : 1121
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

Sujet: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Mar 1 Nov - 18:38 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles
Sophie & Pascaline

Les choses ne semblaient pas être sur le point de se calmer, tellement notre bonne vieille ville de Paris semblait remplies de disparités en tout genre. Tu avais vu beaucoup de malheur autour de toi dans les pays que tu avais pu traverser, et il avait fallu que cela tombe sur ta ville natale, celle qui fait vibrer ton coeur. Alors tu étais revenue à la demande de Médecins Sans Frontières pour épauler les personnes ici. Tu avais pu voir les changements que la ville avait pu subir, certains quartiers devenant comme fantôme, d'autres subissant un lifting technologique important. Tu ne savais pas trop quoi en penser, mais au final, tu avais été heureuse que les disparus soient revenus chez eux après une année d'errance, on ne sait trop où. En tout cas, tu te promenais tranquillement dans le quinzième arrondissement de la ville pour te retrouver chez toi après avoir fait ton job durant la journée. Il doit être aux alentours des dix neuf heures environ, lors que tu passes devant l'agence de recrutement Levillier. A ce qu'il parait, les acteurs des films et séries que tu regardes parfois sont recruter ici, mais ce monde de strass et de paillettes ne t'a jamais vraiment plu ou enchanté comme d'autres. Toi tu as toujours préféré jouer au docteur, auscultant ta petite soeur parce que tu voulais faire comme tes parents évidemment. Tu n'as jamais voulu devenir une actrice, non. Mais tu passes par là, et visiblement, quelqu'un ne se sent pas bien. Tu ne sais pas si c'est du cinéma ou quoi, mais intrinsèquement pour toi, ça ne l'est pas. Alors, tu t'approches de cette jeune femme qui semble mal en point, comme si elle était en train de faire une petite attaque ou dans ce genre là. Tu ne sais pas quoi faire pour le moment. Tu regardes autour de toi, mais il n'y a qu'elle et toi, alors tu t'approches, doucement mais sûrement.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1803
Louis d'or : 82
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : jugeandelu2
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de ténébrokinésie. Elle peut faire émaner les ténèbres de son être pour en faire ce que bon lui semble.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Mer 2 Nov - 15:32 ()





❝La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles❞
Pascaline E. Sabot & Sophie A. Lovett
Ce que j’aimais à Paris, c’est que cette ville était vivante… il y avait du mouvement chaque heure de la journée et dans chaque coin de la ville. Et puis, les Parisiens avaient des rêves, certains possédaient des rêves plus fous que d’autres… Certaines de ces personnes se retrouvaient ici, à l’agence de recrutement Levillier. Ils venaient ici, des étoiles plein les yeux, espérant devenir des acteurs de théâtre, de cabaret ou encore tourner dans des films. Bien entendu, il n’en était rien depuis le Grand Retour, car cet endroit était à la solde des démons qui profitaient des rêves de ces gens pour les façonner à leur image. Certaines de ces personnes travaillaient désormais au Moulin Rouge, ils étaient mes employés. Lorsque j’avais besoin d’une certaine personne, en général une fille, je venais ici, car l’agence avait toujours un joli profil à me soumettre. Et ensuite, il n’y avait plus qu’à l’appâter… L’agence faisait bien son boulot. Quelques jours après, voir quelques semaines au pire, cette jeune fille se retrouvait à danser au Moulin Rouge ou à devoir se déshabiller devant de riches clients, pensant que c’était son avenir qui était en jeu. En vérité, c’était le cas… Car je n’aimais pas beaucoup les filles qui me décevaient, n’hésitant pas à les remplacer dès que le vent tournait. Ces filles se retrouvaient donc dans la rue, sans un sous avant d’être récupéré par un autre réseau de prostitution, détenu par quelqu’un d’autre… Et voilà comment on passait de star de demain à prostituée de bas quartier. Une vie bien remplie, pas vrai ?

J’étais donc à l’agence afin de demander une recrue bien spécifique lorsque ma discussion fut interrompue. Devant la grande porte en verre, une personne venait de s’écrouler avant d’être rejointe par une jeune femme. Très jolie jeune femme, d’ailleurs… Je fis un petit sourire à mon interlocuteur avant de lui demander de faire les recherches et de me diriger vers l’entrée du bâtiment. J’allais devoir ressortir le côté de Sophie, laissant ma nature de démon enfouie au plus profond de moi. La porte s’ouvrit donc devant moi et je pris une attitude quelque peu paniquée. Oui, je savais jouer la comédie.

« Oh ! Mademoiselle, qu’est-ce qu’il se passe ? »
Demandais-je à la personne encore debout des deux. Il était clair que l’autre faisait un malaise et personnellement, je m’en fichais totalement qu’elle y reste, car mon intérêt se portait vers la jolie blonde que j’avais devant moi. C’était le genre de physique que je cherchais, d’ailleurs. J’allais devoir faire peur de tact et d’entrain pour me l’approprier. Alors oui, j’avais le don de manipuler ses désirs, mais à quoi bon si cela n’était qu’éphémère ? Je cherchais une jolie danseuse, il me la fallait jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus. C’est-à-dire, jusqu’à ce qu’elle soit trop âgée pour que l’on s’intéresse à elle et vue sa plastique, elle en avait certainement encore pour quelques jolies années.


© Pando

_________________




Dernière édition par Sophie A. Lovett le Dim 13 Nov - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11352
Louis d'or : 1121
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Jeu 3 Nov - 4:07 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles
Sophie & Pascaline


Pourquoi est ce que tu paniques Pascaline ? Pourquoi ? Ce genre de cas n'était pas le genre de cas que tu rencontres régulièrement ? C'était effectivement le cas, mais sans savoir pourquoi, tu étais presque en train de paniquer à cause de la jeune femme qui venait de faire un malaise devant tes yeux. En vérité, c'était bien pire que ça, elle ne faisait pas un malaise, mais une rupture d'anévrisme, un petit vaisseau venait de sauter dans son cerveau, mais tu ne pouvais pas le savoir. Fort heureusement, une autre jeune femme blonde arriva à ta hauteur, te sortant de ta léthargie inhabituelle, comme si tu avais une sorte de pressentiment, mais pas un bon, quelques choses de mauvais. Cela te le fait parfois, en te levant, comme si la journée allait être mauvaise, mais rarement avec les personnes comme cette jeune femme. La nouvelle arrivante te demandait donc ce qui se passait, mais tu n'en savais strictement rien du tout, pour le moment.

" Je ne saurais dire. Je marchais dans la rue, lorsque je l'ai vu s'écrouler au sol. Il faut appeler les secours, et vite, sinon, j'ai peur qu'elle ne s'en sorte pas. Vous pouvez faire ça pour moi pendant que j'essaye de savoir ce qu'il lui arrive ? "

Tu faisais un petit sourire rassurant à la blonde en face de toi, pendant que tu tentais de communiquer avec la jeune femme qui semblait être à moitié consciente de ce qui l'entourait à présent. Vous étiez en train de la perdre, parce que si elle partait dans l'inconscience, elle n'en reviendrait sans doute jamais. Son pouls était encore présent, ce n'était peut être pas perdu pour elle même si tu en doutais de plus en plus, parce que cela faisait maintenant plusieurs secondes qu'elle avait fait cette lourde chute sur le bitume. Si elle s'en sortait, elle aurait une belle bosse à l'arrière du crâne, mais ce n'était pas très important, pas mortel, en tout cas, c'était une chose certaine. La jeune femme était donc encore à moitié consciente, mais elle n'allait pas tarder à perdre ce scintillement de vie dans les yeux, mauvais signe donc. Les secours arriveraient-ils à temps ? Tu l'espérais sincèrement, alors que tu regardais l'autre jeune femme qui était sortie de l'agence Levillier.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1803
Louis d'or : 82
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : jugeandelu2
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de ténébrokinésie. Elle peut faire émaner les ténèbres de son être pour en faire ce que bon lui semble.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Jeu 3 Nov - 23:42 ()





❝La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles❞
Pascaline E. Sabot & Sophie A. Lovett
J’étais sortie de l’agence en faisant mine de courir un peu, faisant semblant de paniquer par rapport à ce qu’il se passait ici. Après tout, j’imagine que c’est ce que Sophie aurait fait, pas vrai ? J’avais fait la rencontre de cette jeune blonde qui semblait vouloir sauver la personne qui se trouvait au sol alors que moi, en réalité, je m’en fichais quelque peu. La jeune femme me demandait d’appeler les secours afin qu’ils puissent venir sauver cette jeune femme. Nous étions à Paris, après tout, les secours ne devraient pas être longs.

« Je m’en occupe ! » Répondis-je en sortant le téléphone de ma veste, car je ne portais pas vraiment de poches ailleurs. Je composai le numéro des secours pour la première fois de ma vie, mais je le connaissais, comme si Sophie l’avait déjà utilisé ou l’avait mémorisé. J’appelai donc les secours en donnant l’adresse et en leur demandant de se dépêcher, car ils me posaient les questions habituelles, du genre si la personne était encore consciente ou non. « Ils vont arriver d’ici quelques minutes. » Dis-je en raccrochant, passant une main dans mes cheveux en regardant l’humaine qui essayait de comprendre ce qui était arrivé à l’autre demoiselle. Je m’approchai de quelques pas en regardant la jeune femme qui gisait sur le sol. Oh, si j’avais été seule, ça se serait probablement passé d’une manière bien différente que celle-ci, ça c’était certain. On pouvait déjà entendre les sirènes qui retentissaient, un peu plus loin. Il devait y avoir un hôpital non loin d’ici. Je relevai les yeux en direction de la rue pour voir par où ils venaient. J’étais pressée qu’ils embarquent celle-là pour que je me retrouve seule avec la petite blonde et faire connaissance, car après tout, ce n’était que pour cela que j’étais sortie à l’extérieur et non pour autre chose.

« Les voilà ! » Dis-je en tendant ma main en direction de l’ambulance qui slalomait entre les voitures, comme souvent à Paris. Elle s’arrêta devant nous et des ambulanciers sortirent de la voiture pour s’approcher de la victime. Oh, charmant les ambulanciers… Mais je n’avais pas le temps pour cela, malheureusement, j’avais autre chose à faire ! Je reculai donc de quelques pas pour les laisser faire leur travail. Ils embarquèrent donc la demoiselle sur un brancard, ne pouvant pas faire grand-chose sur dans rue, ayant fait les premiers soins d’urgence. Tant mieux, qu’ils partent, que je puisse discuter un peu avec la demoiselle. Après ce genre d’évènement, même si tu ne connaissais pas l’autre personne, il y avait toujours un dialogue qui s’installait.




© Pando

_________________




Dernière édition par Sophie A. Lovett le Dim 13 Nov - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11352
Louis d'or : 1121
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Ven 4 Nov - 16:41 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles
Sophie & Pascaline


Cette jeune femme avait fait un malaise, ou pire, tu ne saurais donné le diagnostic sans l'ausculter un peu plus, mais une chose était certaine, il fallait appeler les secours mais tu ne pouvais pas vraiment le faire parce que tu devais tenter de comprendre et de sauver la vie de la jeune femme qui s'était écroulée au sol. Si tu avais été dans un film catastrophe, tu aurais pu étayer de nombreuses théories mais là, c'était la pure réalité. Mais sans doute avait-elle fait une rupture d'anévrisme, tu en avais bien peur, le temps était compté. Heureusement, la jeune femme blonde qui était sortie de l'agence de recrutement se chargeait d'appeler les secours pour qu'ils viennent la chercher le plus rapidement possible. Ils ne devraient pas trop tarder, mais on ne sait jamais, il en faut peu pour perdre du temps, et la jeune femme devant moi venait de perdre totalement connaissance, elle n'en avait pas du tout du temps devant elle si elle voulait survivre. La jeune femme blonde revint vers toi, te disant que les secours arrivaient donc d'ici quelques minutes, ce n'était pas précis, mais les urgences les plus proches se trouvaient à une grande proximité de l'agence, les quelques devraient être véritablement rapide. Tu la remerciais d'un petit sourire alors que le pouls de la jeune femme au sol semblait être de plus en plus fuyant, mais il n'y avait pas grand choses à faire. Il fallait du matériel que tu n'avais pas sur toi. Mais déjà tu entendais les sirènes des pompiers qui arrivaient. Ils étaient arrivés en moins de trois minutes, ce qui est une bonne chose puisque la jeune femme au sol venait d'entrer en arrêt respiratoire. Tu commençais le massage cardiaque avant d'indiquer aux pompiers que tu étais aide-soignante et que la jeune femme venait d'arrêter de respirer. Ils la mirent rapidement sur un brancard et elle fut emportée rapidement par le camion de pompier.

" Bon, on n'a pas pu faire grand chose pour elle, j'ai bien peur qu'elle ne résiste pas au voyage. C'est terrible de mourir si jeune. "

Elle n'était peut être pas encore morte mais pour toi, l'espoir était tellement infime, tellement maigre, qu'il était pour ainsi dire nul. Tu te demandais ce qui avait bien pu se passer dans sa tête, mais tu ne le sauras probablement jamais. Tu regardais la jeune femme qui avait appelé les secours l'air un peu abattue, mais il t'en faudra plus pour te faire perdre l'espoir que tu as en l'humanité.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1803
Louis d'or : 82
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : jugeandelu2
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de ténébrokinésie. Elle peut faire émaner les ténèbres de son être pour en faire ce que bon lui semble.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Sam 5 Nov - 9:53 ()





❝La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles❞
Pascaline E. Sabot & Sophie A. Lovett
La demoiselle commença à faire un massage cardiaque lorsqu’elle vit que la victime était en arrêt respiratoire. Un geste de secours classique, à vrai dire, mais un geste que je ne maîtrisais pas pour la simple et bonne raison que j’en avais strictement pas besoin. A quoi bon sauver les humains ? Ils étaient si fragiles, si éphémères. Si un humain mourait, il était remplacé par un autre… C’était aussi simple que cela. Ils étaient tellement contrairement à nous, les démons… Pour les anges, nous étions toute une armée, mais à l’échelle de l’humanité, nous n’étions pas si nombreux que cela finalement ! Enfin bref, les secours arrivèrent, ce qui était une bonne chose pour la victime, lui laissant ainsi une petite chance. La demoiselle aux cheveux blonds donna les détails aux urgentistes qui firent les premiers soins avant d’embarquer la victime vers l’hôpital le plus proche, sans doute. Mon regard se posa sur l’humaine qui semblait dire que la victime n’allait probablement pas survivre.

« Vous avez fait ce que vous avez pu. Elle est entre de bonnes mains. » Dis-je en faisant un petit sourire pour la réconforter. Enfin, pour faire semblant de la réconforter, bien entendu. Je m’approchai d’elle en venant lui serrer la main. « Sophie, enchantée… Je peux peut-être vous offrir un café ? Histoire de vous remettre de vos émotions ! » Dis-je en souriant. Il y avait un café juste à côté de l’agence. Il s’agissait d’une annexe à l’agence, d’ailleurs, un endroit où les personnes qui passaient les castings venaient se désaltérer en attendant. Il y avait également d’autres clients qui n’avaient totalement rien à voir avec l’agence.

« Ça vous fera du bien, j’en suis sûre. » Dis-je en posant ma main doucement sur l’épaule de la demoiselle et de tendre mon autre main pour lui indiquer le chemin. Après ce genre de chose, les humains aimaient se poser pour pouvoir penser à autre chose et c’était exactement ce que je proposais à mon interlocutrice. Je m’installai donc à une table, près de la fenêtre qui nous permettait d’admirer la rue. Il était temps de faire connaissance avec la demoiselle ! C’était surtout la raison pour laquelle je l’avais emmenée ici. Le fait qu’elle puisse se relaxer suite à ce qu’elle venait de vivre, je m’en fichais un peu ! Je voulais simplement découvrir qui était cette délicieuse personne. Les jolies filles, c’était mon gagne-pain, c’est ce que je recherchais dans tout Paris pour augmenter le prestige du Moulin Rouge ou encore servir des verres à ma boîte de nuit.




© Pando

_________________




Dernière édition par Sophie A. Lovett le Dim 13 Nov - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11352
Louis d'or : 1121
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Dim 6 Nov - 16:08 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles
Sophie & Pascaline


Si les cas comme ceux de la jeune femme restaient rares, ils existaient quand même. Tu avais été là pour lui venir en aide, mais tu n'étais pas certaine que cela soit suffisant, parce que tu ne connaissais pas le mal qu'elle avait. Peut être que c'était plus grave que ce que les apparences laissaient entrevoir, tu ne saurais dire sans un examen approfondi, pourtant, tu n'en sauras sans doute strictement rien. Tu ne connaissais pas la jeune femme, et donc si elle survivait, elle n'allait pas te téléphoner pour te remercier d'avoir fait les premiers gestes de secours sur sa personne. Tu allais bien, mais ce petit événement avait réussi à te gâcher la journée quand même. Mais c'est comme ça, ça arrive, tu ne le sais que trop bien. Demain, sera un autre jour et tu n'y penseras plus sans aucun doute. Tu laissais donc partir le camion de pompier alors qu'elle allait être emmené à l'hôpital le plus proche. Tu aurais pu être seule pour vivre cette chose là, mais ce n'était pas le cas, il y avait eu cette jeune femme qui était sortie de l'agence de recrutement pour t'aider et en quelques sortes te soutenir dans cette petite épreuve même si tu n'en étais point à l'origine. Elle te rassurait, te disant que tu avais fait de ton mieux pour aider cette jeune femme à survivre, que son sort n'était plus entre tes mains et elle avait raison mais quand même, cela te mettait mal à l'aise de ne pas avoir pu faire plus. Mais peut être que tu avais juste fait ce qu'il fallait et qu'un miracle pourrait survenir même si tu n'y croyais pas une seule seconde au vue de son état qui s'était détérioré à une vitesse hallucinante. Elle t'avait fait un petit sourire, te tendant la main, donnant son prénom : Sophie. Dans sa gentillesse, elle te proposait même d'aller boire un café pour te remettre de tes émotions.

" Pascaline. J'aurais aimé que notre rencontre se fasse dans de meilleures circonstances, mais oui, pourquoi pas. "

Et tu lui offrais toi aussi un sourire qui se voulait sincère, autrement dit, bien plus que le sien mais tu ne pouvais pas le savoir, tu ne t'en doutais pas le moins du monde même à vrai dire. Il y avait un bar juste à côté de l'agence d'où elle sortait, elle devait avoir l'habitude d'y passer un certain temps sans doute. Mais tu n'allais pas rechigner l'invitation. Sophie était persuadé que ce café te ferait du bien. Tu en étais largement moins convaincue qu'elle, mais tu n'allais pas la contredire alors que tu venais à peine de la rencontrer. Elle avait posée sa main sur ton épaule, tu n'avais pas pu mieux faire que lui répliquer par un petit sourire, ceux que tu fais en général quand tu es un peu gênée par les événements. Tu allais repenser à cela jusqu'à ce que tu dormes et puis ta nuit de repos agira comme laxatif mental, évacuant cela pour que tu ne te morfondes pas des jours et des jours pour une situation que tu ne pouvais vraiment contrôler. Vous preniez donc place à l'intérieur du café, près de la fenêtre avec vue sur la rue. Tu ne savais pas ce qu'elle allait te dire, mais tu n'allais sans doute pas être très bavarde, sauf si elle arrivait à trouver les bonnes questions, les bonnes répliques pour délier ta langue.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1803
Louis d'or : 82
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : jugeandelu2
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de ténébrokinésie. Elle peut faire émaner les ténèbres de son être pour en faire ce que bon lui semble.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Lun 7 Nov - 18:09 ()





❝La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles❞
Pascaline E. Sabot & Sophie A. Lovett
Pascaline avait donc accepté l’invitation, bien que déçue de ne pas avoir fait ma rencontre dans de meilleures circonstances. Je pouvais la comprendre. Elle aurait aimé que je la bouscule simplement au coin d’une rue pour faire connaissance et non qu’il y ait une femme inconsciente entre nous deux. Moi, que ça soit l’une des situations, ou l’autre, je m’en moquais royalement. Quoi qu’il en soit, elle se retrouva avec moi dans le café à côté de l’agence. Je m’installai donc à une table en l’invitant à se mettre en face. Je savais qu’elle pensait encore à ce qu’elle venait de vivre, mais j’allais tout faire pour qu’elle pense à autre chose et qu’elle puisse se concentrer un peu plus sur moi et des choses beaucoup plus joyeuses.

« Alors, Pascaline ? Que faites-vous dans la vie ? J’ai l’impression que vous connaissez les gestes à faire pour aider une personne. »

Dis-je en faisant allusion à ce qu’il venait de se passer. Promis, c’était la dernière fois, c’était histoire de lancer la discussion afin qu’elle me dise ce qu’elle faisait dans la vie et que nous puissions entamer une discussion normale. J’étais curieuse de la connaître et de voir quelle pathétique vie elle menait, certainement un véritable gâchis. Elle qui était si mignonne, si innocente… Elle ferait tellement fureur au Moulin Rouge entre de bonnes mains, comme les miennes. Parfois, les clients aimaient les filles qui avaient l’air innocentes et c’était tout à fait le cas de Pascaline car elle devait certainement l’être. C’était le genre de chose que j’étais capable de voir très facilement.

« Que puis-je vous servir, mesdemoiselles ? » Je relevai les yeux vers un serveur qui venait d’arriver, souhaitant savoir ce que l’on commandait. Je lui fis un charmant sourire.
« Un café pour moi, merci. » Dis-je à son attention avant de poser mes yeux sur Pascaline qui allait pouvoir choisir ce qu’elle désirait, un café ou autre. De toute façon, c’était moi qui allait payer la consommation alors elle était totalement libre. J’attendis donc que le serveur fasse demi-tour pour reporter mon attention sur ma charmante interlocutrice.

« Ne vous en faites pas, c’est moi qui vous invite. » Dis-je en faisant un petit clin d’œil à Pascaline, passant mon index sur mes lèvres, venant le mordiller doucement avant de croiser les bras. J’étais vraiment curieuse d’en savoir plus sur elle, voir si elle était aussi intéressante qu’elle laissait le présager de par son physique avantageux.




© Pando

_________________




Dernière édition par Sophie A. Lovett le Dim 13 Nov - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11352
Louis d'or : 1121
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Jeu 10 Nov - 1:51 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles
Sophie & Pascaline


Les circonstances n'étaient pas très bonnes et favorables, mais bon, la vie n'est pas parfaite, elle est même souvent mal faites, tu savais ce qu'il en était. En France, ça allait, à Paris, c'était raisonnable avant le grand départ, raison pour laquelle, tu avais délaissée ta ville natale pour voyager à travers le monde durant plusieurs années. Mais tu avais finis par revenir ici parce que c'était le bazar le plus total. Tu fais de ton mieux pour rendre la vie des gens agréables à vrai dire, c'est comme ça que ça marche, tu le sais bien, et ça te plait, tu ne peux sauver tout le monde cependant. Tu savais pas si la jeune femme allait survivre, mais ce n'était plus de ton ressort à présent. Sophie en tout cas semblait être compréhensive et gentille. Elle t'invitait à boire quelques choses pour te remettre de tes émotions et tu ne pouvais résolument pas refuser, par pure politesse, et puis qui sait ? Peut être que la rencontre sera plus belle qu'elle n'y parait malgré les circonstances. Vous alliez donc à coté de l'agence où elle travaillait dans un petit café où elle devait avoir certaine habitude, vu la proximité de son travail. Quoique, c'était peut être faux, tu ne saurais dire et puis, cela n'avait pas guère d'importance quoiqu'il advienne n'est ce pas ? Sans doute oui, parce que vous alliez boire un verre, et au final faire connaissance. Tu allais tenté de faire abstraction de cette jeune femme inconsciente, mais tu te connaissais bien, cela allait te perturber tout au long de votre discussion. Tu sortais de tes rêveries lorsque la belle voix de Sophie vint te chatouiller les oreilles.

" En effet, je suis aide-soignante. Donc, les gestes de premiers secours, je les connais bien, mais là, avec cette pauvre jeune femme, j'étais un peu perdue, elle est tombée comme ça d'un coup, comme ça arrive parfois. "

Ton regard plongé dans le sien, tu es toutefois dépitée de faire cette constatation. Tu ne sais pas si la jeune femme se sent vraiment concernée par cette situation, mais en tout cas, toi, tu l'es vraiment. Tu n'es pas infirmière ou médecin, tu n'as pas ce statut là, mais tu sais faire des choses quand même, il ne faut pas le nier. Tu ne sais pas tout, et tu ne prétends pas tout savoir, mais devant certaines personnes, tu sais ce qu'elles ont en les examinant un peu plus attentivement. Un serveur apparut alors, vous demandant vos consommations. Sophie prit donc un café et tu allais prendre la même chose, ça te semblait être un bon compromis. Tu aurais pu vouloir prendre un alcool fort comme pour oublier, mais tu te connaissais bien, tu oublierais ça, demain, mais pas aujourd'hui. Elle te dit alors que le serveur avait fait demi-tour qu'elle t'invitait.

" Vous n'êtes pas obligée, je peux payer mon café vous savez. "

Surtout qu'ici, il n'était pas très cher le café, enfin pas comme dans certains coins de la ville, comme le Café Gavroche. Enfin, c'est comme ça, si elle te le disait à nouveau, tu ne broncherais pas pour ne pas payer, tu ne voulais pas la contrarier pour si peu après tout. C'était gentil de sa part de vouloir payer le café, surtout que ça n'allait pas la ruiner en théorie.

" Et vous travaillez donc pour l'agence de recrutement juste à côté, c'est ça ? "

Oui, tu relançais la conversation en lui posant aussi la question par rapport à son travail, quoi de plus logique pour en savoir plus sur elle. Peut être qu'elle ne voudra pas en dire plus, tu verras bien.


- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1803
Louis d'or : 82
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : jugeandelu2
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de ténébrokinésie. Elle peut faire émaner les ténèbres de son être pour en faire ce que bon lui semble.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Jeu 10 Nov - 20:29 ()





❝La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles❞
Pascaline E. Sabot & Sophie A. Lovett
Comme je m’en doutais plutôt bien, elle travaillait dans les soins. Elle était aide-soignante, mais elle avait été un peu désorientée face à la situation à laquelle elle avait été confrontée. En effet, cela pouvait être déroutant lorsque l’on sortait un peu des sentiers battus. Moi-même, je n’aimais pas en sortir et être déstabilisée. J’appréciais beaucoup pouvoir gérer les choses à ma manière sans qu’un imprévu vienne tout contrarier. C’est alors que le serveur vint et que je commandai un café en insistant sur le fait que je comptais payer la consommation de Pascaline. Elle semblait dire qu’elle pouvait payer son café, mais je lui souris, posant ma main sur la sienne en la tapotant quelques instants.

« J’insiste, ne vous en faites pas. » Dis-je avec un petit sourire en relâchant sa main, limitant les contacts pour le moment. Ce que je venais de faire passait pour quelque chose de parfaitement anodin. Mais je venais tout simplement d’utiliser mes pouvoirs pour éveiller un peu ses désirs qu’elle soit très légèrement séduite par moi. Je ne voulais pas y aller trop fort, car ce n’était pas ce qui m’intéressait dans l’absolu. Je n’avais pas besoin d’éveiller ses désirs au maximum pour passer un moment éphémère avec elle, bien que certainement intense, non… J’avais besoin d’une coopération bien plus grande et je ne pouvais pas éveiller continuellement les désirs chez une personne, cela risquerait de trop m’épuiser. Je souris à la demoiselle lorsqu’elle me demanda si je travaillais dans l’agence d’à côté.

« Oh, pas du tout… En réalité, je sortais d’un entretien pour le casting d’un clip musical, car je suis une danseuse. Je travaille au Moulin Rouge, mais si j’ai l’occasion de me mettre un peu d’argent en plus sur le côté, je ne suis pas contre. »


Je penchai doucement ma tête sur le côté, le sourire aux lèvres. Un doux mensonge qui sortait de ma bouche comme la plus limpide des vérités. Enfin, j’avais menti à moitié, car je travaillais bel et bien au Moulin Rouge et que j’y dansais également en plus de le gérer. Mais ça, elle n’avait pas vraiment besoin de le savoir pour le moment. J’avais déjà ma petite idée pour lui annoncer, un de ces jours, que c’était moi la patronne de cet endroit. Je fus interrompue quelques instants par le serveur qui nous apporta nos cafés. Je payai la consommation et il nous laissa donc toutes les deux.

« Enfin, j’espère ne pas vous faire peur en disant que je suis danseuse… C’est parfois un métier peu conventionnel… Contrairement à aide-soignante, professeur ou encore pompier ! » Dis-je avec un petit rire en remuant ma cuillère dans le liquide chaud après y avoir versé le sucre. Après, on était à Paris… Il y avait donc de tout et de n’importe quoi, sauf que je ne dansais pas n’importe où, après tout. Il s’agissait du Moulin Rouge… Cet endroit avait su traverser les décennies et avoir toujours cette réputation de prestige et de charme. Mais il n’y avait pas que ça au Moulin Rouge… Enfin, avant que j’y mette ma patte, bien évidemment. Aujourd’hui, cet endroit regorgeait de luxure en tout genre, pour le bonheur de tous mes clients et clientes.





© Pando

_________________




Dernière édition par Sophie A. Lovett le Dim 13 Nov - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11352
Louis d'or : 1121
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Ven 11 Nov - 1:45 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles
Sophie & Pascaline


Elle semblait vouloir te payer ton café, elle insistait, elle avait même posée sa main sur la tienne pour te le faire comprendre, comme pour te rassurer, que ça ne lui poser pas du tout de problème. Cela te gênait quand même un peu, tu n'étais pas là pour te faire servir, mais bon, tu n'allais pas insister sur ce fait là, elle voulait payer, tu la laisserais faire. Tu lui fis un petit sourire à ce moment là, comme pour lui faire comprendre que tu avais compris ce qu'elle désirait visiblement plus ardemment encore que toi. Tu ne te doutais absolument de rien. Tu lui demandais donc si elle travaillait pour l'agence de recrutement mais visiblement ce n'était pas du tout le cas. Tu en étais partiellement étonnée à vrai dire, tu aurais jurée qu'elle correspondait à ce genre de travail. Mais en réalité, elle avait un rôle dans un autre endroit de la capitale, un rôle au Moulin Rouge. C'est vrai qu'en la regardant d'un peu plus près, elle faisait une bonne danseuse, une bonne actrice peut être. Du coup, tu étais un peu dubitative sur ce qu'elle faisait vraiment. Est ce qu'elle était danseuse ou actrice ? Les deux peut être. Mais pourquoi te mentirait-elle après tout ? Vous venez de vous rencontrer, elle n'en a aucun intérêt, à priori. Tu lui souris donc, tu aurais préféré qu'elle bosse dans l'agence, parce que malheureusement, pour toi, le Moulin Rouge a une connotation sexuelle au même titre que le Sweet Dreams de madame Octavia Shabbat. Est ce qu'elle ne faisait que danser là-bas ? Est ce qu'il n'y avait pas quelques choses de plus que de la danse ? Tu ne la connaissais pas, la question te brûlait les lèvres, mais tu ne la poserais pas, parce qu'au final, tu ne voulais pas savoir. Si elle voulait danser pour le Moulin Rouge, elle en avait tout à fait le droit, tu n'irais en tout cas, jamais la voir, tu n'aimais pas passer à Pigalle d'ailleurs, un quartier que tu essayais d'éviter au possible. Tu tentais donc de masquer ce petit malaise par un petit sourire surpris. Alors que tu allais lui répondre quelques choses, le serveur apporta les cafés et tu la laissa payer pour vous deux. Ce n'était qu'un café après tout, ça n'allait pas la ruiner de toute façon, n'est ce pas ? Voyant que tu ne disais rien, elle espérait ne pas t'avoir fait peur en te disant une telle chose. Cela te fit sourire davantage.

" Oh non, pourquoi devrais-je avoir peur d'une danseuse ? "

Pourtant, tu t'arrêtais sur les détails, sur le fait qu'elle mette du sucre dans son café, elle n'aimait donc pas l'amertume, elle préférait les choses un peu plus acidulées sans doute. Tu ne savais pas pourquoi, mais tu l'observais plus que tu ne le faisais d'habitude, comme si elle t'intéressait plus que d'ordinaire. Mais dans ton esprit, son métier était inutile, sans valeur, surtout dans un tel lieu. A la rigueur, elle danserait dans des hôpitaux, ou dans le but de récolter des fonds pour des œuvres caritatives, cela te conviendrait mais au Moulin Rouge, à moitié nue pour satisfaire les bas instincts des hommes, non, cela ne te convenait pas vraiment.

" Cela fait longtemps que vous dansez au Moulin Rouge ? "

Tu ne pouvais pas ne pas relancer la conversation, ce n'était pas possible alors tu lui posais cette question sommes toute logique. Depuis combien de temps était-elle au Moulin Rouge ? Peut être depuis des années, quoique son physique n'était pas guère plus vieux que le tien, alors en fonction de ces études et de sa déchéance, peut être était-elle là-bas depuis peu, ou depuis peut être une décennies.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1803
Louis d'or : 82
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : jugeandelu2
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de ténébrokinésie. Elle peut faire émaner les ténèbres de son être pour en faire ce que bon lui semble.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Ven 11 Nov - 19:09 ()





❝La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles❞
Pascaline E. Sabot & Sophie A. Lovett
Je ne savais pas pourquoi elle pouvait avoir peur d’une danseuse, mais je sentais bien que ce n’était pas son truc. Pascaline semblait être cette faible portion de la population à avoir le cœur aussi pur qu’un bébé. C’était triste de voir un tel gâchis de sa part… Avec son physique, elle aurait pu faire des merveilles. Il fallait bien avouer que j’avais ressenti un peu de surprises de sa part, peut-être ne considérait-elle pas le Moulin Rouge comme un lieu prestigieux. Qu’importe, je m’en moquais un peu, à vrai dire… Mon but était, bien évidemment, de lui faire changer d’avis, un jour. Je pris ma tasse de café pour en boire une gorgée et regarder la demoiselle me poser une question à ce sujet. Elle voulait savoir depuis combien de temps je travaillais là-bas.

« Depuis quelques années, maintenant. Cinq ans. »
Je lui fis un léger petit sourire en reposant ma tasse sur la table, ne la quittant pas des yeux. « Je dois avouer qu’au début, je m’y suis rendue plus par besoin que par choix. Mais j’y suis restée. » Et là, je ne mentais pas. Enfin… C’était la vie de Sophie, pas la mienne, bien évidemment. La pauvre Sophie avait un père absent et une mère prostituée, alcoolique et toxicomane. Le véritable trio gagnant… C’était elle qui s’occupait de sa mère et non l’inverse jusqu’à ce qu’elle quitta la maison parce qu’elle voulait faire autre chose de sa vie que de s’occuper de sa mère qui ne voulait pas être aidée, malgré les centres de désintoxication. Elle était donc arrivée à Paris, sans un sou en poche et elle s’était vite retrouvée dans le système… Bref, une pauvre petite vie gâchée, mais qui servait mes intérêts.

« Enfin, ça m’a permis de m’en sortir à Paris car c’était plutôt bien payé. En fait, j’ai grandi à Dublin.» Au début, le salaire était miséreux, mais j’avais réussi à gravir les échelons, à me rendre indispensable par mon talent dans la danse et donc, je n’avais pas eu beaucoup de problèmes à boucler mes fins de mois. Enfin, je ne vivais pas non plus dans un palace, ayant été obligée de reprendre la vie de Sophie. Ce qui me dérangeait un peu, en tant que démon de la luxure, d’ailleurs… Mais j’avais aménagé son appartement pour qu’il ressemble à un endroit luxueux. « Et vous ? Vous vivez à Paris depuis toujours ? » Demandais-je, quelque peu curieuse d’en savoir un peu plus sur la demoiselle qu’elle était, si elle connaissait très bien Paris, ou pas… Si elle était là lors du Grand Départ ou encore même lors du Grand Retour, histoire de pouvoir lui en parler un peu, pourquoi pas. Après tout, vu qu’elle avait que cela faisait cinq ans que je travaillais au Moulin Rouge, elle savait que j’étais à Paris à ce moment-là.



© Pando

_________________




Dernière édition par Sophie A. Lovett le Dim 13 Nov - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11352
Louis d'or : 1121
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Sam 12 Nov - 2:04 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles
Sophie & Pascaline


Tu n'avais pas peur de la danseuse en face de toi, mais tu avais peur de l'influence qu'elle pourrait avoir sur ton esprit, celui des gens s'ils venaient à la regarder avec ce genre de désirs lubriques. Et puis, exhiber les femmes de la sorte, dans un lieu comme celui-ci n'était pas vraiment ta tasse de thé, ce genre de spectacle, tu n'en as pas vu énormément dans ta vie, et tu ne comptes pas te pervertir avec ça. Tu préfères soigner une personne, sauver des vies, c'est plus dans tes cordes, mais ça Sophie ne doit pas le comprendre, elle n'a pas vraiment la même vision de la vie que toi. Pour elle, danser, c'est comme pour toi soigner les gens. Sauf que danser c'est bien, mais ça ne sert pas à grand chose. Bien entendu, tu ne mène pas non plus une vie d’ascète. Tu aides les autres, souvent, ils comptent plus que toi-même, mais tu sais faire des pauses et prendre un peu de temps pour toi, regarder un bon film, une série, ou faire un peu de sport avec des amies, boire un verre. Mais si tu fais ces choses, elles ne sont clairement pas ta priorité dans la vie, juste un petit passe-temps, rien de plus. Tu aimes sourire, rire, tu es la plupart du temps souriante avec les gens, avenante. C'est une de tes marques de fabrique d'ailleurs. Tu demandais donc à Sophie depuis combien de temps elle était au Moulin Rouge et visiblement, ça faisait déjà cinq ans, cinq années de danse pour amuser et avilir les hommes. Tu avais du mal à la comprendre en vérité. Mais après tout, tout le monde n'est pas comme toi, elle semblait vraiment s'y plaire. Tu analysais tout ce qu'elle te disait, et plus la conversation avançai, moins tu aimais sa personnalité. En plus d'aimer danser pour que les hommes puissent avoir un regard sur sa plastique, elle semblait aimer l'argent. Enfin, c'était mieux de danser que de donner de sa personne pour un peu de sexe, comme les filles le faisaient au Sweet Dreams. Tant mieux pour elle. Mais Sophie avait grandie à Dublin, une ville que tu ne connaissais pas vraiment. Tu n'avais pas le souvenir d'y avoir été un jour, parce que ce n'est pas forcément une ville qui est dans un très grand besoin à vrai dire. Elle n'avait en tout cas pas d'accent, du moins tu n'avais pas fait attention.

" Dublin, ce n'est pas une ville que je connais bien. Pourquoi avoir choisi de venir sur Paris ? Dublin ne vous offrait plus ce que vous désiriez ? "

Une question personnelle, une question qui allait t'aidait à mieux comprendre Sophie, qui allait te permettre de mieux la cerner en fonction de sa réponse bien entendu. Parce que jusqu'à présent, même si elle ne te disait rien de si mauvais que ça, tu la percevais un peu négativement. Peut être allait-elle te redonner un peu de foi en elle. Elle te demanda alors si tu avais toujours vécue sur Paris. Tu lui souriais, parce que Paris, c'était la ville de ton coeur, celle qui te faisait vibrer.

" Je suis née ici oui. Je n'ai pas toujours vécue à Paris cependant. J'ai pas mal voyagé à travers le monde. J'ai fais du caritatif à travers le monde, dans les pays qui en avait besoin avant de revenir ici, après le Grand Départ. Ma ville avait besoin de moi, alors je suis revenue pour adoucir ces peines. "

Lors du Grand Départ, tu étais dans un pays d'Afrique, en train d'aider une tribu d'indigène. D'ailleurs, l'un d'entre eux avait disparu lui aussi sans que tu ne comprenne pourquoi, puis tu avais eu des nouvelles de Paris, tu avais compris que même si tu continuais à aider les gens, ta ville avait besoin de toi, alors tu étais revenue pour panser des plaies, choses que tu faisais toujours.


- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1803
Louis d'or : 82
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : jugeandelu2
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de ténébrokinésie. Elle peut faire émaner les ténèbres de son être pour en faire ce que bon lui semble.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Sam 12 Nov - 20:44 ()





❝La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles❞
Pascaline E. Sabot & Sophie A. Lovett
L’Irlande était un endroit charmant, tout comme Dublin d'ailleurs, mais cela ne valait clairement pas Paris. Du moins, le Paris actuel, bien entendu, là où les démons semaient leur gangrène pour corrompre les gens. C’était ce Paris là que j’appréciais vraiment, il me tendait les bras et je n’avais qu’à les serrer. Les gens étaient pervers de nature, je n’avais donc aucune difficulté à faire mon travail, à corrompre les âmes humaines à la luxure. Mais cette jeune femme qui était en face de moi n’était clairement pas ce genre-là et c’était peut-être pourquoi elle m’intriguait quelque peu. Il était tellement rare de tomber sur une âme comme celle-ci que je n’avais qu’une seule envie : la corrompre totalement. C’était un objectif qui me tentait bien, plus difficile certes, mais j’avais de l’entraînement, j’avais déjà corrompu des âmes totalement chastes à la luxure, car l’instinct humain reprenait le dessus à chaque fois.

« Je voulais quitter Dublin, car je ne pouvais plus supporter de voir ma mère se droguer et boire malgré toute l’aide que je lui apportais. Lorsque je fus majeur, je pris donc la direction de Paris. Cette ville a toujours fait rêver les curieux, pas vrai ? » Dis-je avec un petit sourire en regardant Pascaline, buvant une gorgée de ma tasse de café alors que je lui avais demandé si elle vivait à Paris depuis toujours ou non. Elle disait avoir pas mal voyagé dans le monde et vu son travail, c’était tout à fait normal après tout. Elle était donc revenue après le Grand Départ.

« Oh… Le Grand Départ, oui… Nous avons eu beaucoup de chance de revenir en un seul morceau, j’imagine. »
Je n’avais pas clairement dit que j’avais fait partie des deux pour cent de la population qui avait disparu, mais ma phrase était assez claire pour qu’elle le comprenne comme cela, en tout cas. Peut-être que l’amadouer en ce sens allait me faire gagner des faveurs à ses côtés et j’étais curieuse de voir comment elle allait réagir face à cela. Peut-être connaissait-elle d’autres disparus, car, après tout, même s’il ne s’agissait que de deux pour cent de la population, il était facile de faire la rencontre de un de ces disparus. Paris était à la fois grande, mais petite lorsque l’on rencontrait des gens. Je lui souriais doucement en la regardant dans les yeux. Pascaline était vraiment une femme particulière, il fallait bien l’avouer… Elle semblait si pure, si sincère, c’était des choses tellement rares. Mais bon, dans une ville telle que Paris, il était quasiment impossible qu’elle reste comme cela… Surtout avec tous les démons qui trainaient dans les rues, prêts à corrompre la moindre âme humaine assez folle pour se balader toute seule.  




© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11352
Louis d'or : 1121
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Jeu 17 Nov - 23:45 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles
Sophie & Pascaline


Dublin semblait être une ville formidable, tu n'en avais jamais vraiment entendu du mal à vrai dire même si tu n'y étais jamais allé même dans tes souvenirs les plus lointains. En même temps, ce n'est pas forcément une ville qui a besoin de tes services d'aide-soignante humanitaire, n'est ce pas ? Mais tu ne pourrais en dire plus, tu ne connais pas la ville, contrairement à Sophie bien entendu. Elle avait du aimé cette ville, sans doute. Mais peut être qu'elle n'est pas comme toi à aimer toutes les villes où tu as pu passé. Parce que même dans la plus grande misère du monde, tu as su voir du positif dans tout ça, parce que tout simplement les gens n'ont pas la même mentalité qu'ici. Ils sont pauvres, alors ils s'entraident, et voient au jour le jour sans faire de plans sur la comète, parce qu'ils ne savent pas de quoi demain sera fait. Si tu ne te posais pas la question avant le grand départ, tu te la posais parfois à présent. Tu le voyais clairement, le monde autour de toi n'allait pas aussi bien que tu ne l'aurais voulu, malgré tout tes efforts. Tu ne peux pas influencer tout le monde, tu ne peux pas, pour ça, il faudrait que ta carrure soit plus imposante, et que tu te lance en politique, chose que tu ne veux pas faire, parce que cela te dénaturerait complètement. Et puis, soyons honnête, qui croirait en la bonne volonté d'une aide-soignante pour que la ville aille mieux ? Personne, ce ne serait pas crédible, tu le savais bien. Sophie avait donc quitté Dublin pour fuir sa mère droguée et alcoolique. C'était quelques choses que tu n'aimais, voir un parent se droguer et boire comme un trou alors qu'il y a des enfants à la maison, ce n'est pas digne d'une mère même avec des soucis. Il y a d'autres façons de lutter, la drogue et l'alcool, ce n'est clairement pas une solution. Alors elle avait quitté la ville pour venir ici, à Paris, parce qu'à quelques parts cette ville la faisait rêver. Au vue de ce qui lui était arrivé, le rêve n'en avait clairement pas été un. Tu ne savais pas ce qu'elle aurait pu faire d'autres cependant. Femme de ménage peut être, mais ça n'aurait pas payer assez pour elle. Si elle était devenue danseuse, elle avait sans doute une certaine soif de reconnaissance, elle voulait se mettre peut être un peu en avant. En même temps, elle était belle, alors ça ne t'étonnait pas le moins du monde. Faire le ménage, ça lui aurait permis de payer les factures, mais ça n'aurait pas été une vie de rêve, clairement. Là, elle dansait, certes pas dans le bon endroit, mais au moins, elle se faisait plaisir sans doute, en théorie.

"Paris a toujours eu cette aura romantique autour d'elle, mais je ne suis pas certaine que ce soit encore le cas. "

Tu lui parlais ensuite du grand départ. C'était suite à celui-ci que tu étais revenue en ville, à cause des émeutes et tout cela. Ta ville avait besoin de toi, alors tu étais là, et au vue de l'état de certains quartiers, tu avais bien fait de revenir. Sophie te dit donc que "nous" avions eu la chance de revenir en un seul morceau. Même si elle ne le disait pas clairement, tu comprenais qu'elle en faisait partie, du moins, pour toi c'était logique. Pourquoi se serait-elle inclue de la sorte, si elle n'en faisait pas partie ? Non, ça n'avait pas de sens, assurément. Mais que lui dire par rapport à cela ? Tu n'avais pas vraiment été une victime des disparitions. La personne la plus proche de toi avait été Maude, ta voisine, ou alors un cousin que tu n'avais pas revu depuis quelques temps déjà. Tu aurais aimé la questionner par rapport à cela, mais tu n'en voyais pas l'intérêt. Ta curiosité était là mais pas assez grande. Tu prenais donc une gorgée de café, comme elle finalement avant d'ouvrir à nouveau la bouche.

" J'aime bien ce café en tout cas, je le trouve très bon, pas aussi bon qu'en Côte d'Ivoire. Leur café est absolument fabuleux. "

Tu aurais pu lui parler du grand départ, et du grand retour, mais tu ne le faisais pas, tu parlais du café qui se trouvait dans ta tasse, qui était très bon, mais pas autant que celui que tu avais pu goûter en Afrique, notamment en Côte d'Ivoire, comme pour retourner sur une conversation lambda.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1803
Louis d'or : 82
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : jugeandelu2
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de ténébrokinésie. Elle peut faire émaner les ténèbres de son être pour en faire ce que bon lui semble.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Dim 20 Nov - 15:30 ()





❝La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles❞
Pascaline E. Sabot & Sophie A. Lovett
Sur toutes les villes que nous aurions pu tomber, il fallait bien avouer que Paris était l’une des plus belles. Cette ville respirait la manigance à plein nez et il ne pouvait pas y avoir meilleur endroit que le Moulin Rouge pour moi. J’adorais vraiment cette ambiance qui se dégageait de Paris, il y avait tellement d’âmes à corrompre… Cette ville était réputée pour son romantisme et son tourisme, de ce fait, on pouvait facilement attirer des touristes dans les mailles du filet. D’autant plus que depuis les évènements du Grand Départ et du Grand Retour, les petits curieux venaient jeter un coup d’œil pour voir ce qu’il s’était passé ici, toute cette mythologie qui régnait autour des évènements passés il y a quelques années. Les touristes étaient une part importante de ma clientèle pour la simple et bonne raison que le Moulin Rouge était un endroit pratiquement incontournable pour les petits curieux qui visitaient Paris. Lorsqu’ils passaient dans Pigalle, la nuit, ils ne pouvaient pas rater cet endroit.

Pascaline connaissait bien la réputation de Paris et son aura romantique, mais elle semblait croire que cette aura avait disparu. Je fis un petit sourire en la regardant avant de se concentrer sur le café. Elle me disait qu’il était bon, mais pas aussi bon qu’en Côte d’Ivoire. Elle devait probablement s’être rendue là-bas lors de ses différents voyages.

« Oh, rien ne vaut l’origine, je le sais. Comme le café en Côte d’Ivoire, le whisky en Écosse… Rien ne vaut ces bonnes choses-là. »
Je souris en la regardant dans les yeux, posant ma tasse de café sur la table après en avoir bu une gorgée. J’aimais beaucoup les choses d’origine, comme le whisky. On ne servait que des whiskys de qualité au cabaret, ou encore d’autres types d’alcool. Je n’appréciais pas les sous-marques et je sentais bien que ce café était de bonne facture. Après tout, l’endroit était assez chic. Mais parfois, voire même souvent, l’apparence n’était pas un gage de qualité ! Je détournai quelques instants le regard de Pascaline pour le reporter sur elle.

« Pourquoi pensez-vous que Paris ait perdu son ambiance romantique ? » Demandais-je à la demoiselle, très intéressée par son avis sur la question. Elle devait peut-être se douter qu’il se tramait quelque chose ou pas du tout, mais il est vrai que Paris était le théâtre de quelque chose de bien plus complexe et sombre que tout ce que le monde avait pu rencontrer jusqu’ici. Il était clair que le romantisme avait laissé la place à la guerre, la débauche et tout ce qui était assez mal sur Terre.




© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11352
Louis d'or : 1121
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Mar 22 Nov - 16:53 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles
Sophie & Pascaline


Le café en Cote d'Ivoire, le whisky en Ecosse, ce n'était pas vraiment comparable pour toi. On ne peut pas comparer ce vénérable café à une boisson alcoolisée qui peut vous faire perdre la tête, comme certains disent. Mais tu ne notais pas cela à Sophie, c'était sans importance, mais ce café, bien que très bon, n'était pas aussi bon que le meilleur que tu avais pu boire. Tu n'étais pas difficile à ce niveau là, même après avoir goûté à l'excellence, tu acceptais sans broncher de boire du jus de chaussette même s'il te faisait faire la grimace. Mais là, ce n'était du tout le cas, il se laissait boire sans aucun soucis, et puis, de toute façon, tu n'es pas du genre à te plaindre. Tu buvais donc une nouvelle gorgée de café, pour finir ta tasse. Tu pensais peut être que cette rencontre touchait à sa fin, que vous aviez fait connaissance tranquillement, sans plus en savoir sur elle. Elle revint alors sur le fait que Paris avait perdu de son aura de romance, romantique. Cette question te fit sourciller, mais sans doute se voilait-elle la face en travaillant au Moulin Rouge. Peut être même que son esprit n'était plus du tout sensible à ce qui se passait en ville, tellement elle avait l'habitude de voir des spectacles ahurissants et dégradants. Tu ne voulais pas dénigrer son travail, ce n'était pas le but, mais Paris n'avait plus rien de romantique depuis les émeutes, depuis le grand départ. Depuis ce moment là, la ville ne faisait que s'enfoncer sans cesse vers les tréfonds de l'humanité. Tu le voyais clairement à travers ton métier et tes yeux innocents qui voulaient continuer à aider tout le monde. Sophie n'avait clairement pas le même regard sur le monde que toi, tu en prenais conscience avec cette question qui ne valait même pas la peine d'être posée tellement cela était d'une évidence flagrante. Mais pour ne pas lui manquer de respect, tu allais lui répondre une réponse qui était pour toi, criante de vérité.

" Paris n'a plus rien de romantique Sophie, cela depuis maintenant plusieurs années. La ville est en guerre contre elle-même, balayant allègrement ce romantisme dont elle faisait preuve avant le grand départ. Et c'est encore pire depuis le grand retour. Ne me dites pas que vous ne vous en êtes pas aperçue ? "

La question que tu lui renvois ne se veut pas méchante. Tu veux comprendre son point de vue à elle même si de toute évidence, il n'est pas le même que le tien, et qu'ils sont sans doute bien différent, toi l'aide-soignante, elle la danseuse. Vous vivez dans la même ville, mais vous ne vivez pas dans le même monde, tu en es plus que certaine.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1803
Louis d'or : 82
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : jugeandelu2
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de ténébrokinésie. Elle peut faire émaner les ténèbres de son être pour en faire ce que bon lui semble.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Mar 22 Nov - 21:22 ()





❝La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles❞
Pascaline E. Sabot & Sophie A. Lovett
M’étais-je trompée en jetant mon attention sur cette jolie demoiselle ? Elle semblait d’un ennui sans nom, celui que l’on ne voulait certainement pas rencontrer au coin de la rue tant il aspirait notre énergie vitale… Elle était trop pure, trop prude, trop carrée à mon goût et c’était bien dommage… Un tel gâchis était toujours triste, à vrai dire, mais bon… Il fallait bien croire que toutes les âmes de Paris ne possédaient pas une part de noirceur en eux. Elle ferait certainement plaisir aux anges même si ces derniers n’étaient pas purs pour autant. Et puis, il est vrai que j’aurais pu éveiller le désir chez elle, comme je pouvais le faire avec n’importe qui. J’aurais pu emmener Pascaline dans un coin tranquille et m’amuser à faire ce que je désire de son corps. Mais je n’en avais pas envie pour la simple et bonne raison que je ne souhaitais pas utiliser Pascaline de manière éphémère, mais bien sur le long terme et donc, il me fallait une autre approche avec cette jeune femme d’un ennui mortel.

Alors que je lui demandais pourquoi elle trouvait que Paris n’était plus romantique, elle me cita les deux évènements qui rendirent Paris encore plus célèbre qu’à l’origine. Elle ne croyait pas si bien dire en disant que cette ville était en guerre contre elle-même… C’était bel et bien le cas même s’il s’agissait en réalité de deux camps qui étaient en train de se vouer une guerre sans merci, une guerre qui n’avait pas de vainqueur pour le moment même si j’espérais que ça soit le mien. Mais ces anges étaient tenaces… Ils étaient autrefois craints par les démons jusqu’à ce que ces derniers découvrent que les anges n’étaient pas immortels et qu’ils pouvaient être affaiblis ou éliminés, voire même corrompus. J’en étais la preuve vivante, après tout.

« Si, vous avez sans doute raison. Il faut bien avouer que ces évènements ont chamboulé toute la ville. » Dis-je avec un petit sourire avant de terminer ma tasse de café en la posant délicatement sur la table, penchant légèrement ma tête sur le côté en regardant la demoiselle qui se trouvait en face de moi. Elle semblait totalement ignorante de tout ce qui se passait en ville et c’était peut-être une bonne chose, car elle ne se méfiait pas de ce qu’il pouvait lui tomber dessus. Du moins, pour le moment.

« Je vais devoir vous laisser. J’ai un rendez-vous dans une demi-heure. »
Mentais-je bien évidemment, car je n’avais aucun rendez-vous. Mais mentir était naturel chez moi et je savais que je n’allais rien en tirer de cette charmante demoiselle pour le moment, mais j’allais probablement la faire suivre pour savoir qui elle était vraiment. Je me redressai doucement, poussant ma chaise derrière, le sourire aux lèvres. « Nous nous recroiserons certainement. Paris est une ville plus petite que l’on peut croire ! » Dis-je en lui faisant un petit clin d’œil avant de tourner les talons et de m’en aller.


© Pando

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11352
Louis d'or : 1121
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie Mer 23 Nov - 19:12 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles
Sophie & Pascaline


La ville n'était plus la même depuis ton retour ici, depuis le grand départ, et encore plus depuis le grand retour. C'était une certitude que personne ne pouvait nier, et visiblement Sophie ne le niait pas non plus, elle semblait simplement ne pas l'accepter comme toi. A vrai dire, tu ne saurais dire quelle était sa vision exacte de Paris, de ce qu'était devenue la ville depuis maintenant quatre années. Vous veniez en tout cas de finir vos tasses de café presque en même temps. Tu ne savais pas ce que la blonde en face de toi comptait faire à vrai dire, mais sans doute que cette rencontre touchait à sa fin. Elle n'avait pas forcément bien commencé à vrai dire, avec cette jeune femme qui était tombé dans les vapes perdant rapidement connaissance, juste avant l'arrivée des secours. Elle avait connu son point d'orgue lorsque Sophie t'avait invitée, mais le dévoilement de sa profession t'avait grandement refroidie à son égard. Tu ne voulais pas faire de préjugés, mais tu pensais avoir cerné une partie du personnage. Si elle semblait avoir quittée Dublin pour de bonnes raisons, en choisissant presque par défaut Paris, elle semblait être un peu trop attirée par l'argent, et tout ce qui s'y rapporte, le pouvoir et d'autres choses. C'était finalement ce que beaucoup trop de personnes désiraient, et à tes yeux, ces personnes là ne méritaient pas que tu t'y intéresse vraiment. Mais tu n'avais pas voulue paraître impolie en lui faussant compagnie. Mais là, vos tasses de café étaient vides, alors vous alliez vous séparer, ça te semblait logique. D'ailleurs Sophie fit le premier pas vers la fin de cette petite conversation. Elle avait un rendez-vous dans peu de temps, alors elle allait devoir partir, chose que tu comprenais bien entendu. Tu ne voulais pas la retarder, même si c'était pour aller danser au Moulin Rouge, ou pour n'importe quoi d'autres. Tu as ce respect envers les autres que tout le monde n'a pas, mais toi tu le possède. Tu lui souriais donc légèrement. Elle se levait donc, te disant que vous vous recroiseriez probablement. Qu'est ce que cela voulait dire ? Étais-ce une sorte d'invitation ? Tu n'en savais trop rien parce que déjà avait-elle tournée les talons pour partir. Bien malgré toi, cette Sophie t'intriguait un peu, mais ce peu était déjà trop pour toi, tu t'en rendais bien compte. Peut être que vous ne vous verrez plus jamais, peut être que demain, tu la reverras. C'était bizarre, très bizarre, mais tu étais persuadée que tu la reverrais plus vite que tu ne le pensais. Tu espérais simplement que cela soit dans de meilleures circonstances cependant, mais tu n'étais devine, tu ne pouvais pas savoir, tu constaterais simplement, en la voyant.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie ()
Revenir en haut Aller en bas
 
La luxure n'est qu'une tentation pour les faibles - Feat Sophie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Henley - La culpabilité, c'est pour les faibles
» Le brie c'est bon pour la santé [FEAT IMMO, FLAMBY & CANADA S'IL VEULENT][END]
» LOUISA & RHIAN ★ Avoir le béguin ? C'est pour les faibles !
» Nous attaqueras tu ou nous viendras tu pour nous aider? || Feat Cristou et Sand.
» [Libre]Ki ken tai no itchi - Le Kendo, c'est pas pour les faibles !
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Sud-Ouest :: quinzième arrondissement :: Agence de recrutement Levillier