boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Some things have to remain a secret | siam
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
Anges
homecoming : 01/11/2016
Messages : 579
Louis d'or : 518
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) blake
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour

Sujet: Some things have to remain a secret | siam Mer 4 Oct - 12:46 ()
Some things have to remain a secret
Don't fight a battle if you don't gain anything by winning.
Il y avait eu les illusions, puis le nouveau grand-départ et enfin, ce sang qui coulait. La panique était partout, les personnes que tu croisais courraient ou pleuraient alors qu’elles avaient peur pour leur vie, pour les leurs qui avaient peut-être de nouveau disparus. Mais toi, tu ne ressentais rien d’autre que de la colère. Car s’ils étaient morts, tu n’avais rien ressentis, tu n’avais rien vu et tu pouvais aisément le dire, ces âmes ne devaient certainement pas vous appartenir. Tu ne voyais pas comment cela aurait pu être le cas. Tu glisses dans les rues en direction de la caserne la plus proche. Ils doivent avoir besoin d’aide, tu n’en doutes pas un seul instant vu les circonstances. Tu ne pouvais plus être utile là-bas, la foule ayant rapidement fui les lieux suite à l’annonce du nombre de nouveaux disparus, mais tu pourrais l’être auprès de tes collègues. Tu ne doutais pas un seul instant que tu ne serais pas la seule à être de retour à la caserne. Dès lorsqu’il y avait eu les annonces, tu ne doutais pas un seul instant que la plupart d’entre vous, de garde ou non avaient rappliqué. Tu sors ton bip de ta poche et tu l’allumes. T’étais pas de garde ce soir, mais tu l’avais toujours sur toi, pour savoir les interventions. Tu attends mais il ne semble pas se déclencher pour l’instant. Pourtant, rien ne devait être calme. Enfin, c’était ce que tu croyais, c’était d’ailleurs plutôt évident. C’est fou ce que les humains avaient pu inventer comme petits outils de technologie pour se faciliter la vie. Vous aviez votre radio, ils avaient cela, tous ces moyens de communication à distance que tu avais eus du mal à maitriser dans un premier temps.

Tu te dis qu’il va falloir que tu lui parles en urgence. Tu n’étais sûre de rien concernant Absolem, encore moins depuis cette fois où vous vous étiez mutuellement sauvé la vie alors qu’il aurait pu te laisser en pâture au démon, mais tu doutes toujours. Et ce soir plus que jamais. Il y avait quelque chose qui clochait sévèrement, une personne qui avait un pouvoir suffisamment important pour influer sur le destin et il devait être mis au courant. Après tout, il était votre leader et il était de ton devoir de le mettre au courant de tes craintes. Et elles étaient plus nombreuses chaque jour qui passait. Parce que bien trop nombreux étaient les anges à faillir à leurs tâches initiales. Raphael te faisait peur à s’éloigner des humains, lui qui aurait pourtant dû en rester proche. Absolem te faisait peur à jouer avec les démons d’un peu trop près. Qui sait ce qu’il avait pu faire après le onze septembre. Tu n’en avais aucune idée mais tes doutes étaient là, sans que tu ne puisses les prouver. Une association avec les démons auraient pu lui permettre d’orchestrer le grand départ puis le grand retour. Mais il savait aussi tes doutes, il aurait pu te faire éliminer par ses alliés depuis longtemps dans ce cas.

Bip, Bip, Bip. Tu récupères ton bip accroché à ta ceinture avant de porter ton regard sur celui-ci. Tu ne lui parlerais pas ce soir, il devait déjà avoir fort à faire. Et puis, tu étais attendue. Mais tu le ferais au plus tôt, c’était une évidence. Tu accélères le pas en direction de la caserne qui n’est plus qu’à quelques centaines de mètres. L’intervention n’a pas l’air bien complexe en soit, mais tu ne doutes pas qu’ils doivent être surchargés malgré les peu d’appel sur les bip. Certainement parce qu’ils n’en avaient pas le temps. Ils se contentaient de rappeler une nouvelle fois ceux de gardes qui avaient pu passer à côté du premier appel. Tu te demandais comment tu allais trouver les choses là-bas. Y avait-il beaucoup de blessés ? Beaucoup de personnes à appeler suite à des pertes de membres de leur famille ? Beaucoup de personnes à rassurer qui se contenter d’appeler les pompiers alors qu’elles paniquaient ? Tu n’en savais rien, mais tu savais que tu serais bientôt dans ton univers, à côtoyer blessés et personnes frisant la mort. Pourtant, la situation n’était pas des plus graves. Il y avait des vies en jeu, mais peut d’entre elles restaient non planifiées. Désormais.

- a game of shadows, shall we play ?  -


Dernière édition par Jeanne A. Debussy le Mer 15 Nov - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 252
Louis d'or : 287
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: Some things have to remain a secret | siam Jeu 5 Oct - 15:49 ()
Some things have to remain a secret
Siam & Jeanne


Cette rouquine t'intriguait un peu trop, tu ne sais pas pourquoi, mais elle ne te plaisait pas, comme si elle n'était pas comme toi, comme les autres, comme s'il y avait quelques choses de bien différent, de trop différent justement. Elle avait agit sur les gens tout à l'heure, lors de la contre soirée, anges et démons, elle l'avait fait avec une vigueur incroyable, c'était l'impression qu'elle t'avait laissé en tout cas. Alors, lorsqu'elle avait décidé de partir de la fête alors que la plupart des personnes avaient déjà fuis loin de là, tu avais décidé de la suivre, pour voir si la soit disant pompier l'était bel et bien. Ta tenue n'était pas forcément la plus discrète du monde, mais dans la pénombre, dans la nuit, cela ne poserait sans doute pas de soucis. Tu es sexy, alors si jamais tu as à croiser un homme tu useras de tes charmes pour qu'il puisse peut être t'aider, mais bizarrement, tu ne croisais pas tant de monde que ça, comme si la rousse usait de chemins peu utilisés afin d'être tranquille. Elle regardait son bipeur, un bipeur de pompier visiblement, mais de là où je me trouvais derrière elle, contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne s'affolait pas, comme si finalement, les gens n'appelaient pas les pompiers, car trop stupéfait par le spectacle qui s'offrait à eux ce soir. Étrange, très étrange, cela l'était clairement, mais c'était toute la situation qui l'était à vrai dire, mais elle plus que les autres. Tu ne savais pas si elle t'avait remarqué mais pour le moment tu marchais derrière elle, à bonne distance pour ne pas te faire remarquer, à moins qu'elle se fiche que tu la suives, cela était aussi possible. Peut être qu'elle t'avait remarqué dès votre départ de la fête, et qu'elle ne voyait pas l'inconvénient à ce que tu la suives, peut être parce qu'elle te menait droit dans un piège dont tu ne pourrais pas sortir vivante. Mais elle ne semblait pas assez machiavélique pour penser à une telle chose, non, elle avait quand même aidé, et puis si elle est effectivement pompier, elle doit aimer cela, non ? Parce qu'on ne devient pas pompier par procuration, du moins c'est ce que tu penses, on est passionné par cela, on aime aider les gens, cela tombe sous le sens. Mais sans doute que sa logique n'était pas la même que la tienne, tu le pensais. Ta logique est pourtant comme celle de la plupart des gens, mais différente de celle de cette rouquine. Tu la suivais donc, et plus le chemin filait, plus vous vous rapprochiez effectivement de la caserne de pompiers de la ville. Peut être que tu ne pourras rien lui dire ce soir, mais tu avais repéré son métier, sans doute qu'en faisant quelques recherches, tu pourras lui parler, vraiment, et avoir des réponses, même si pour cela tu devais utiliser tes poings.

 
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
Anges
homecoming : 01/11/2016
Messages : 579
Louis d'or : 518
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) blake
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour

Sujet: Re: Some things have to remain a secret | siam Mar 10 Oct - 22:20 ()
Some things have to remain a secret
Don't fight a battle if you don't gain anything by winning.
Ton bip ne cesse de sonner à présent. Il faut que tu te dépêches, une urgence doit être présente et tu comptes bien monter dans un camion pour partir en intervention au plus vite. Certes, tu aurais pu faire d’autres choses mais en partant avec les pompiers, tu parviendrais peut-être à forcer le destin à revenir dans le droit chemin, c’était une chose non négligeable alors que les démons profitaient certainement du chaos créé par les annonces pour mettre la ville à feu et à sang une nouvelle fois. Tes pas te guident à travers ce quartier que tu ne connais pas tellement. Tu vas jamais trouver. Tu sais que c’est la bonne direction, mais t’es pas sûre de réussir à retrouver ton chemin jusqu’à la fin. Et la vérité criante devient une évidence. Tu ne trouveras pas. Ce n’est pas ton arrondissement et elle doit être dans un de ses nombreuses allées perpendiculaires sans que tu ne parviennes à te souvenir de laquelle. Et comme toujours, le démon des technologies et des batteries toujours mortes avaient dû passer sur le portable que tu avais depuis que tu étais arrivée dans le corps de Jeanne. Ainsi, ton portable n’échappait pas à cette règle des batteries qui étaient toujours à plat lorsque l’on en avait besoin. Tu pousses un juron. Ouais, pas très angélique tout ça, mais tu t’en moquais un peu. T’étais pas une ange qui guidait les hommes et Jeanne avait dû être assez vulgaire à l’époque tout de même sinon tu n’aurais pas réagi ainsi aussi régulièrement.

Il fallait que tu demandes de l’aide autour de toi. Evidemment, tu ne voyais pas qui se serait perdue dans cette rue. Devant il n’y a personne, les gens ayant dû quitter le quartier en recherche de l’ensemble des membres de leur famille potentiellement victime d’une nouvelle disparition. Tu te retournes pour voir quelques dizaines de mètres plus loin une jeune fille que tu ne mets pas longtemps à identifier. C’était celle qui était à la même soirée que toi. Tu te diriges vers elle, un air plutôt avenant sur le visage. « Tu saurais où est la caserne ? C’est pas mon arrondissement, je sais que c’est dans le coin pour y avoir déjà été affectée une fois en garde, mais impossible de me repérer dans les rues parallèles. » Tu marques quelques secondes de pause. « Et évidemment, ma batterie est morte. » Elle avait à peu près ton âge, tu ne doutais pas un seul instant que ce problème de batterie de téléphone allait lui parler. Maintenant, tu espères qu’elle connaisse un peu mieux le quartier et qu’elle soit à même de t’aider. Mais elle devait être une humaine, alors elle devait mieux connaitre Paris que toi qui t’y rendais depuis des millénaires mais ne connaissaient pas les circuits piétons de cette ville et qui habitait dans un arrondissement tout autre que celui-ci.

- a game of shadows, shall we play ?  -


Dernière édition par Jeanne A. Debussy le Mer 15 Nov - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 252
Louis d'or : 287
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: Some things have to remain a secret | siam Dim 15 Oct - 14:33 ()
Some things have to remain a secret
Siam & Jeanne


Son bipeur finissait par s'affoler finalement, visiblement, les pompiers allaient devoir tenter de soigner cette ville même s'ils n'y peuvent rien du tout, mais celle qui était devant toi semblait complètement perdue. Le chemin qu'elle prenait pour se rendre, à pied à la caserne n'était clairement pas le plus rapide, mais à cette heure de la nuit, c'était de loin les rues les plus tranquilles de la ville, quoiqu'on en dise. Tu le savais bien, tu as souvent parcourue les arrondissements, surtout lors des affrontements en tant que révolutionnaire, tu as fait des milliers de kilomètres à pied dans la ville, ou en courant, selon les besoins des circonstances, alors tu sais où il faut aller mais ton but n'est pas de te rendre à la caserne contrairement à la rouquine, non, tu la suis juste. Mais elle semble vraiment perdue. Elle regarde son téléphone portable mais visiblement il n'a plus de batterie et elle pousse un juron, elle ne semble pas contente, en plus d'être perdue, ce qui de loin te fait sourire, à croire que le retour de karma se fait sentir, parce qu'elle a tenté de faire n'importe quoi lors de la contre soirée, c'est une évidence assez nette. Mais son seul recours sera ta petite personne puisqu'il n'y a pas âme qui vive dans le coin, du moins en apparence, au moins tu pourras lui poser les questions qui te taraudent, si elle a un brin de réponse, si elle ose te dire une certaine vérité. Alors que tu marches dans sa direction, elle s'approche en peu de temps. Elle semble gentille, en tout cas, sur son visage, tu le ressens, mais tu te méfies d'elle. Ce qu'elle a fait lors de la contre soirée n'avait rien de naturel, et comme elle ne fait pas partie du palmarès du Dare or Die, du moins, tu n'en as pas le souvenir, et bien tu te méfies. Est ce que cette capacité pourrait déjà existé pour d'autres humains ? Qui est-elle ? Depuis quand a-t-elle cette capacité ? Et encore d'autres questions bien entendu, mais dans un premier temps, tu la laisses parler. Ce qu'elle te demande ne t'étonne pas, pas assez disons, alors que pourtant, elle aurait dû imprimer dans sa mémoire le trajet jusqu'à son lieu de travail. Mais elle était passée par des ruelles sombres, petites, tranquille mais qui représentaient un raccourci bien plus long qu'elle ne se l'imaginait sans doute. Elle semblait assez nouvelle dans le coin, si elle n'avait été affectée qu'une fois de garde, ou alors, elle n'était pas réellement pompier. Cela était très douteux, une seule fois de garde, elle venait d'arriver en théorie alors, non ? Pourtant dans un premier temps, elle semblait marcher d'un pas sûr en direction de la caserne, jusqu'à ce qu'elle décide de bifurquer à un moment à gauche au lieu d'aller tout droit.

" C'est étrange que tu n'arrives pas à te repérer pour une pompier. Moi je ne le suis pas, mais je sais me repérer en ville. Comment tu fais si jamais tu dois venir éteindre un incendie ici si tu ne sais pas y aller ? T'es nouvelle dans le coin pour ne pas savoir aller à la caserne ? Non, parce qu'il y a quatre rues de cela, tu es allée à gauche, alors qu'il fallait continuer tout droit. Mais c'est sans doute une chance que j'habite dans le coin pour toi. "

Pourtant, tu ne bougeais pas, tu attendais de voir sa réaction à ces premières questions, et en fonction de cela, de ses réponses, tu la guideras ou pas vers le but de son périple pour aider les gens ou ne pas les aider. Le sort de la ville n'est pas un problème pour toi. Lors du grand départ tu t'es bien amusée à la mettre à feu et à sang alors, si cela recommençait aujourd'hui, cela ne te dérangerait pas de participer à cette nouvelle fête.

 
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
Anges
homecoming : 01/11/2016
Messages : 579
Louis d'or : 518
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) blake
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour

Sujet: Re: Some things have to remain a secret | siam Mar 17 Oct - 22:37 ()
Some things have to remain a secret
Don't fight a battle if you don't gain anything by winning.
Te perdre. Il avait fallu que tu réussisses à te perdre en te rendant à cette maudite caserne. Une humaine aurait réussi à se retrouver au milieu de ce dédale de ruelles mais ce n’était clairement pas ton cas. Parce que tu n’étais pas une humaine et si tu connaissais le monde entier et son histoire, si tu avais aidé à la façonner tu ne savais pas te repérer dans un Paris où tu ne vivais que depuis trois ans. Encore plus qu’il ne s’agissait pas de ton arrondissement. Alors il te faut demander de l’aide et quel n’est pas ton étonnement lorsque tu te retournes pour aborder une personne dans cette rue et que tu tombes sur une des participantes à cette soirée apocalyptique, sans mauvais jeu de mots. Il allait falloir qu’elle te vienne en aide car tu n’arriverais certainement pas à t’en sortir seule. Alors tu l’interpelles, tu lui demandes de te servir de guide dans ce Paris que tu découvrais sous cet angle après des millénaires à le voir depuis les cieux.

« C'est étrange que tu n'arrives pas à te repérer pour une pompier. Moi je ne le suis pas, mais je sais me repérer en ville. Comment tu fais si jamais tu dois venir éteindre un incendie ici si tu ne sais pas y aller ? T'es nouvelle dans le coin pour ne pas savoir aller à la caserne ? Non, parce qu'il y a quatre rues de cela, tu es allée à gauche, alors qu'il fallait continuer tout droit. Mais c'est sans doute une chance que j'habite dans le coin pour toi. » Tu sens tout le doute qu’elle a sur toi et tu te contentes de sourire. En soit tu n’aurais même pas eu à répondre. Tu t’en moquais bien de ce qu’elle pouvait penser. Elle avait raison de ne pas te faire confiance, tu n’étais pas comme elle, tu pourrais la détruire en un petit clin d’œil, prendre son âme comme tu l’avais déjà fait de nombreuses fois. Mais son heure n’était pas arrivée, pas ce soir. Alors tu allais la laisser en paix. En revanche tu étais une pompier et ça, ça ne faisait aucun doute. Tu ne comprenais même pas pourquoi elle pouvait douter d’une telle chose. « Les GPS ça existe et de toute façon, ce n’est pas moi qui conduit le camion quand on part en intervention. » Tu lui retournes une réponse franche et directe à sa première interrogation. « Et sinon, je suis basée dans le cinquième alors cette caserne là, j’y aies été une fois, de nuit, et j’étais à l’arrière. » Léger sourire. Face aux humains, il faut sourire. Ton visage froid ne passe pas. « Et donc d’ici. Si je vais deux fois d’affilées à droite je retombe sur mes pas ou je suis mieux de carrément faire demi-tour. » Tu laisses quelques instants de silence passer. « Sauf si t’as le temps de me conduire. Mais bon, tu dois être pressée de retrouver tes proches avec ce qui est arrivé… » Toute personne normalement constituée aurait été pressée de les retrouver. Aurait été pressée de s’assurer qu’ils n’avaient rien.

- a game of shadows, shall we play ?  -


Dernière édition par Jeanne A. Debussy le Mer 15 Nov - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 252
Louis d'or : 287
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: Some things have to remain a secret | siam Jeu 2 Nov - 23:40 ()
Some things have to remain a secret
Siam & Jeanne


Oui, elle était perdue, et cela te faisait sourire intérieurement, et aussi extérieurement. Qui était cette usurpatrice ? Qui était-elle ? Une rousse, c'était une certitude, mais qui exactement ? Elle ne te plaisait pas, et ce n'était pas ce qu'elle avait pu faire ce soir qui allait te la faire aimer. Tu avais envie de la faire cuire sur place, tu avais envie de lui faire bouillonner le sang, juste pour voir si elle avait du répondant, mais tu n'allais pas le faire, pas tout de suite en tout cas, tu attendais de voir sa réaction face à tes propos. Parce qu'elle venait de s'arrêter, perdue, complètement dans une ville que tu arpentais depuis de nombreuses années à présent. Il t'était déjà arrivé de te perdre mais cela faisait un moment maintenant que ce n'était plus le cas. Et ce soir, tu avais envie de jouer, de continuer à jouer comme tu le faisais depuis le début de cette soirée. Tu te fichais pas mal du sort de ces 2400 personnes. Est ce qu'elles étaient vraiment mortes ? Possible, ce n'était pas ton problème. C'était cette rouquine ton problème, et à ta réplique, elle te fait un petit sourire comme si elle avait une idée derrière la tête, et ça ne te plait pas le moins du monde, pas du tout même, bien au contraire. Mais elle te réponds de façon plutôt logique même si elle ne te convint pas une seule seconde de sa bonne foi. Ainsi, elle utilise le GPS, ou alors, elle ne conduit pas, et donc elle ne se repère pas parce sa caserne n'est pas de ce côté-ci de la ville. Tu souris à cela. Même si tu te fous clairement de son sort, c'est sa dernière réplique qui te laisse échapper un rire franc et massif. Si elle savait comme tu t'en fiche de ta famille. Une bonne moitié a disparu lors du dernier grand départ, tu ne sais même pas qui est vraiment revenu et ce qu'ils sont devenu pour la plupart, à part Fantine et Eponine, tes cousines, les autres c'est le flou le plus total, alors tu rigoles.

" Franchement, va falloir retravailler tes excuses ma petite, mais bon, ce que tu me dis est assez logique alors, je vais te conduire à ta caserne. Ma famille, je m'en fiche un peu tu sais. La moitié a disparu lors du dernier grand départ, enfin, avant dernier si on considère que celui de ce soir est le dernier. Je sais même pas s'ils sont tous revenus, je fais ma vie de mon côté. Et toi ta famille, tu ne t'en préoccupe pas ? Tu préfères aller sauver des inconnus ? Je sais pas si c'est bien logique, mais j'ai pas l'impression que ça soit ta plus grande qualité. Allez, suis moi avant que je change d'avis. "

Et tu te mets en route parce que voilà, elle te donne presque de l'urticaire, tu as envie de lui donner des baffes pour qu'elle prenne conscience que sa vie, c'est pas un jeu vidéo ou un truc du genre. Enfin, c'est comme ça, c'est tout.

 
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
Anges
homecoming : 01/11/2016
Messages : 579
Louis d'or : 518
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) blake
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour

Sujet: Re: Some things have to remain a secret | siam Jeu 9 Nov - 20:05 ()
Some things have to remain a secret
Don't fight a battle if you don't gain anything by winning.
Tu lui expliques tes raisons pour la simple et bonne raison que tu veux son aide pour trouver la caserne. Sans l’aide de cette humaine, tu ne pourras rien pour rejoindre le lieu où tu veux te rendre sans problème. Et tu as besoin d’y aller. Parce c’est ton métier, parce qu’à défaut d’avoir pu prendre des vies qui pourra les empêcher d’en rajouter sous ton costume humain. Le costume qui te seyait parfaitement alors qu’il fallait prétendre être normale dans cette ville. Parfois, cela restait difficile. Comme il était également difficile de garder le contrôle face à celle qui n’avait qu’envie de te tester. Comme si tu n’avais pas autre chose à faire. La bêtise humaine t’étonnerait toujours. Pas étonnant que les démons en fassent ce qu’ils en voulaient lorsqu’on voyait à quel point les humains étaient si aveugles et faibles. Et étrange aussi. Parce que tu comprends pas pourquoi elle se met subitement à rire comme si elle était possédée. Et si elle l’était ?

« Franchement, va falloir retravailler tes excuses ma petite, mais bon, ce que tu me dis est assez logique alors, je vais te conduire à ta caserne. » Ouais, à côté de la plaque. C’est fou ça, toujours à chercher mais toujours à côté. Parce que si tu mentais sur ce que tu étais et en partie sur les raisons du fait que tu ne connaissais rien de ce quartier, tes excuses étaient pourtant des plus vraies. C’était pas ta caserne. « Ma famille, je m'en fiche un peu tu sais. La moitié a disparu lors du dernier grand départ, enfin, avant dernier si on considère que celui de ce soir est le dernier. Je sais même pas s'ils sont tous revenus, je fais ma vie de mon côté. Et toi ta famille, tu ne t'en préoccupe pas ? Tu préfères aller sauver des inconnus ? Je sais pas si c'est bien logique, mais j'ai pas l'impression que ça soit ta plus grande qualité. Allez, suis moi avant que je change d'avis. » Oh si seulement elle savait ce qu’était ta plus grande qualité, cette qualité pour laquelle tu étais reconnue par les tiens elle prendrait peur. Toi, l’insensible. Toi, la violente. Toi, l’archange loyale. Toi qui prenais vie. Qui avait droit de vie ou de mort sur les humains. Sur elle aussi. Tu savais pas qui étaient ses proches, tu les connaissais pas. Tu te rapprochais jamais des humains, plus depuis que t’avais compris que tu souffrirais trop si tu le faisais. T’avais dû prendre leurs vies, sans te poser la moindre question, brisant les familles, parce que c’était leur destin. Et ça t’avait fait ni chaud, ni froid, comme ça ne te faisait ni chaud ni froid de l’entendre t’en parler. La question était souffrait-elle elle ? Certainement sous ses airs durs. C’était le lot des humains souffrir en silence. Elle part et tu la suis rapidement. Autant profiter du fait qu’elle semblait tout de même disposée à t’aider. « Ca n’a rien à voir avec la logique. Tu crois que les médecins ont quitté l’hôpital lorsqu’ils ont appris ? Je suis de garde, on m’appelle, je rapplique, c’est comme ça. C’est mon boulot. » Et puis, cette famille n’avait rien en commun avec toi. Mais tu espérais qu’ils étaient en vie. Parce que s’ils ne l’étaient pas, alors cela voudrait dire que tu n’aurais même pas réussi à protéger les humains dont tu étais les plus proches. « Et puis, ils faisaient pas partie de la secte. » Et c’était eux qui avaient disparus non ? Eux et rien d’autres qu’eux. Enfin, de ce que tu pouvais savoir. Et vu qu’il y avait clairement un démon supérieur qui jouait en ce moment, il était évident que rien ne serait simple. En cet instant, tu te dis que t’as rien à faire à cette caserne. Tu devrais être en train de leur taper dessus. Parce qu’ils devaient être partout en ville. Mais parfois, il fallait prétendre, et un pompier qui ne se rendait pas de lui-même à une caserne dans de telles circonstances serait forcément des plus louches, sans compter qu’il était peut-être possible que tu y perdes tout. Et mine de rien, dans ce monde, archange ou non, il fallait un métier.

- a game of shadows, shall we play ?  -


Dernière édition par Jeanne A. Debussy le Mer 15 Nov - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
Revolutionnaires
homecoming : 05/01/2017
Messages : 252
Louis d'or : 287
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.

Sujet: Re: Some things have to remain a secret | siam Mar 14 Nov - 16:16 ()
Some things have to remain a secret
Siam & Jeanne


Tu ne sais pas ce qu'elle croit penser de toi. Sans doute qu'elle se croit bien supérieure parce qu'elle est forte, qu'elle a une capacité de folie, la même que la tienne, à moins qu'elle ne soit réellement bête comme ces pieds, mais ça ne t'étonnerait pas, les roux sont pas guère intelligents en général, enfin de ce que tu sais. Les clichés ont la belle vie avec toi, tu les prends tous pour vrai, encore plus pour les blondes à forte poitrines, elles sont vraiment de belles cruches à eaux. Mais les rousses ne sont pas forcément bien mieux loties pour toi. Tu décides donc de la guider jusqu'à sa caserne, du moins, si elle suit le mouvement parce que pour un pompier, elle a deux de tensions, presque zéro réaction, c'est beau à voir. Dire que la ville doit être sauvée par ce genre de personnes, c'est quand même de la folie, mais la ville pourrait bien être en train de totalement couler que tu t'en ficherais bien, du moment que toi, ça va, pourquoi se préoccuper des autres. Bien entendu, tu n'es pas seule, tu as de nombreux amis et connaissances en ville, mais tu ne les apprécies pas tous à leur valeur, tu le sais mais tu n'es proche que de quelques uns, comme Vivian notamment. C'est une chic fille qui n'a pas hésité à s'infiltrer dans cette secte pour tenter d'en savoir plus, c'est presque dingue mais c'est comme ça. Tu ne sais pas quelles seront les conséquences mais sans doute que lorsque le voile sera lever sur cette apocalypse, ça risque de faire mal, mais au moins tu sais qu'elle peut agir et qu'elle n'hésitera pas pour ça. La rousse finit par te suivre en direction de la caserne, elle finit même par te répondre, ce qui est presque un miracle. Tu ne la connais pas, mais tu vas te renseigner, nul doute que tu l'auras à l'oeil, nul doute que si tu as des questions, tu viendras les lui poser. Après tout, n'aurait-elle pas un service à te rendre après cette petite soirée ? Si, bien entendu, alors tu comptes là dessus pour qu'elle t'apporte des réponses, parce qu'elle doit en savoir, c'est une obligation. Elle te dit donc que ça n'a rien à voir avec la logique, mais déjà tu ne l'écoutes plus tellement ce qu'elle dit est du grand n'importe quoi. Enfin, elle veut juste faire son boulot en allant ailleurs que dans sa caserne, c'est à n'y rien comprendre. Et puis se rendre là-bas à pied, sachant qu'on ne connait pas la ville, c'est tellement logique. Elle ne se soucie donc pas de sa famille non plus puisqu'ils ne faisaient pas partie de la secte, elle semble assez catégorique à ce niveau, donc tu ne vois pas quoi lui dire de plus la concernant.

" Allez, là voilà ta caserne. Juste au bout de la rue à droite là. Tu m'en dois une rouquine. Alors, ne t'étonne pas si jamais on se revoit bientôt. Bonne chance pour sauver la ville. Ne t'en fais pas, je saurais te retrouver. "

Tu n'attends même pas de réponses, parce que finalement, tu t'en fous carrément, tellement de ce qu'elle pourrait te dire dans l'instant. Ce que tu viens de lui dire est un accord passé à l'oral, mais si jamais elle ne veut rien te dire, tu sauras faire preuve d'influence sur elle pour lui faire cracher le morceau. Ce serait tellement dommage que sa petite gueule d'ange soit abimée, n'est ce pas ?

 
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
Anges
homecoming : 01/11/2016
Messages : 579
Louis d'or : 518
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) blake
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour

Sujet: Re: Some things have to remain a secret | siam Mer 15 Nov - 21:14 ()
Some things have to remain a secret
Don't fight a battle if you don't gain anything by winning.
Y a la gamine qui te teste, qui espère certainement te prendre en faute sans comprendre ce que tu dis. Tu le sens lorsqu’elle se retourne vers toi. Pourtant, tout était logique dans ce que tu pouvais expliquer, à la seule exception du fait que tu ignorais où était cette foutue caserne. Mais sans cette panne d’électronique, elle n’en aurait jamais rien su et ça arrivait souvent ces histoires là. Tu savais qu’il allait y avoir besoin de renforts et c’était aberrant de traverser la ville pour rejoindre une caserne à l’autre bout de celle-ci quand on savait qu’il y en avait une dans chaque arrondissement de cette ville. « Allez, là voilà ta caserne. Juste au bout de la rue à droite là. Tu m'en dois une rouquine. Alors, ne t'étonne pas si jamais on se revoit bientôt. Bonne chance pour sauver la ville. Ne t'en fais pas, je saurais te retrouver. » Etait-ce réellement des menaces ? Tu te retiens d’éclater de rire alors qu’elle s’est déjà retournée. Ouais, elle te faisait juste rire, à penser qu’elle pourrait obtenir quelque chose de toi. Elle pouvait toujours essayer, mais tu n’étais pas sûre du résultat. Et puis, que pourrait-elle bien vouloir de toi. T’avais presque hâte de la revoir pour le découvrir. Si elle pensait un seul instant que tu lui devais quelque chose pour t’avoir guidé dans cette ville, elle était réellement à côté de la plaque. Ça s’appelait l’entraide, mais il fallait croire qu’elle avait disparu dans cette ville pourrie de démons. Y avait-il encore quelqu’un dans ce monde pour réaliser les choses sans vouloir quelque chose en retour. « Merci. » Heureux soient les cœurs purs, car ils verront Dieu. Une chose était certaine, elle passerait un sacré moment auprès de l’ange de la rédemption le moment venu.

Tu n’attends pas de réponse, tu t’en moques de l’humaine. Tu es déjà partie en direction de ta prochaine mission, une mission pour l’humaine que tu devais prétendre être. Une mission loin d’elle. Elle t’a bien aidé et tu l’en remercies mais cette nana était quand même des plus étranges. Qui voulait être aussi suspect. Quelques centaines de mètres de course plus tard, tu montes dans un camion et il ne faut que quelques secondes pour que déjà la sirène hurle dans la rue alors que vous partez en intervention.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: Some things have to remain a secret | siam ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Some things have to remain a secret | siam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Sud-Est :: cinquième arrondissement