boom bitch
Après un long dimanche, mais pas de fiançailles, nous voilà de retour !
Pour tout savoir sur les nouveautés de la version, c'est par .
dying to be born again
L'intrigue est de retour, pour vous jouer de mauvais tours... ou pas.
Dans tous les cas, c'est par .
paris versus the apocalypse
Quoi de mieux pour lutter contre l'apocalypse qu'un apéro ?
Pour vous inscrire à l'event, c'est par là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Nolite quaeso turbare ♱ lucien & opale [défi anges]
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
the last young renegades
homecoming : 09/06/2017
Messages : 787
Louis d'or : 3531
pretty face : Tyler génie Joseph
julius caesar : proserpina (avatar) // mattou (signa) // amant (profil)
legends never die : nm. l'infini
☨ ange de la représentation mentale.
the mighty bush : ☨ pouvoir de stockage de la mémoire ].[ capacité de stocker mémoire d’une personne dans un objet
Allegeance : Josuel se fond dans la masse, disons. Il suit les ordres de Gabriel, sans plus. Il tente de faire bande à part, mais tout le retient. Oh il n'est en rien un leader et ne veut pas l'être. Un traître ? Il n'est pas si extrême, même s'il va se faire passer pour un humain, il reste très loyal envers les anges. Il ne cherche jamais son propre intérêt, mais celui des autres en premier.
these streets : Il parcoure les rues, traînant des pieds, regardant tout autour de lui cette ville de Paris en train de s'autodétruire. Il voudrait faire quelque chose, mais simple ange qu'il est, simple spécialiste en informatique au quai des Orfèvre, il semble impuissant. Enfin c'est ce qu'il croit en tout cas. Alors il observe les évènements qui ont troublé la vie à Paris, cette ville aux aires innocentes, il voit, il sait, mais ne fait que suivre. Les démons sont ce qu'ils sont et le resteront, il n'a pas un bien grand espoir. Les templiers sont d'une aide utile. Les humains et les révolutionnaires restent dans une ignorance certaine. Mais ce ne sont pas les seuls, les Dieux cachent bien leur jeu.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3217-lucien-ancien-heroes-turning-
Anges

Sujet: Nolite quaeso turbare ♱ lucien & opale [défi anges] Dim 8 Oct - 1:30 ()


 Des hérétiques, des pauvres maudits, des infidèles à cornes. Ils grouillent les rues, les corrompant à chacun de leur pas. Ils étaient mauvais pour la Terre, pour la race humaine, ils étaient toxiques. Ils continuaient de brûler, toujours aveugles, aveuglés par leur autolâtrie, et engloutis par leurs péchés. Oh non, il ne fallait pas que nous mourrions vulgairement dans les bras de ces démons. Ils sont constamment en quête de pouvoir, pour assouvir leurs propres désirs vicieux se mariant avec la débauche en personne. Je n'avais jamais aimé leur mode de vie, ni leur comportement, ni ce qu'il sont devenus. Âmes en perdition, ils sont tombés bien bas. Ils cherchaient le trône céleste, désormais ils pourrissent sous terre. Pourtant j'avais l'impression que tout s'assombrissait, et qu'avec ma lampe torche j'errais, sans forcément avancer. Seulement, il fallait trouver un moyen d'avoir ce temps d'avance par rapport aux habitants infernaux. Je faisais les cent pas dans mon appartement, comme à mon habitude. Je regardais la télé, mettais un peu de musique tout en lisant. Bref, la routine. J'aimais aussi regarder par la fenêtre qui donnait sur une vue parisienne qui ne me déplaisait pas malgré tout. Je me posais, observant ce cinquième arrondissement qui d'après son architecture se fatiguait par la vie. Ce style vieillissant, c'était ce que je préférais, et ça rendait tout son charme à la capitale.

 Je m'étais levé de très bon matin, et pris un petit café. Mais, je n'avais plus le temps d'admirer le paysage, par la radio des anges j'informais Lumiel de la mission que nous devions accomplir. La nature de cette dernière m'étonna mais, c'était le moment où jamais d'allumer la lumière et de redonner un peu d'espoir à Paname. J'appréciais énormément Lumiel, dont la créativité me surprenait à chaque fois, mais que j'admirais toujours. "Tu me rejoins au strip club damnation Lumiel, sixième arrondissement. Je ne suis pas très loin je prends un peu d'avance." l'informais-je via la radio des anges que j'utilisais de moins en moins souvent à vrai dire. J'aimais vivre en tant que Lucien, en tant qu'humain, et simplement. Chaque jour, rien ne fut facile, c'est sûr, mais je faisais de mon mieux pour jouer le parfait humain.

 Je prenais alors les devants et me dirigeais rapidement vers le sixième arrondissement. Je tentais de trouver alors mon chemin et me rendre au strip club, endroit que je n'avais jamais fréquenté, et que je ne fréquenterais surement jamais. Ce n'était pas du tout le genre d'habitude que je prenais, loin de là et c'est sans aucun doute pour cela que je me trouvais à participer à cette mission. Je tentais d'analyser les lieux, étant toujours minutieux et observateur. Le soleil était levé il y a peine quelques heures, à cet instant il n'y a probablement personne dans les alentours. Il ne fallait pas qu'on nous repère, on nous soupçonnerait bien trop facilement.


(c) proserpina


Nolite quaeso turbare



_________________
tell me where am i from ? angel fallen down. won't you tell us of the clouds? you have fallen from the sky. true and pure. be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
ALL DISEASED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 23/07/2017
Messages : 95
Louis d'or : 643
pretty face : Elle Fanning
julius caesar : SnowWhite
legends never die : Ange Supérieure de la Sphère des Arts ♦️
Heroes never die ?

the mighty bush : Le clonâge permet à Opale d'être l'active multi-tâche parfaite pour aider son archange et faire tourner sa Sphère. Elle utilise surtout son image pour ses besoins quotidien et s'en sort pas trop mal. Elle ne peux pas cloner deux personnes en même temps, et se contente d'utiliser une image à la foi. Plus le nombre de clones est important, plus ils sont difficiles à contrôler, c'est pourquoi elle n'en a qu'un ou deux sous la main. Le reste est en cas d'extrême urgence ! Son sens du détail lui permet de faire des copies de bonnes qualités. Elle clone moins bien les personnes qu'elle ne connait pas, évidemment.
♦️ Alchimie : Elle a la capacité de changer tout matériaux en or. C'est son côté scientifique qui s'exprime à travers ce pouvoir, mais également son goût de l'art. Cette capacité lui permet de réduire quelque peu la pauvreté (sans trop faire chuter le cours de l'or, voyez-vous) en distribuant des pièces par-ci par-là, surtout vers le 12è, en toute discrétion.
Allegeance : La loyauté de Lumiel va à Raphaël. Sa politique actuelle lui convient parfaitement et elle le suit et ne prends ses ordres que de lui. Elle se considère comme neutre, ne souhaitant ni approuver les méthodes de Gabriel, ni prendre ouvertement part aux anges contre lui. Elle souhaite faire le compromis, comme son archange, et se balade donc souvent dans le 12e. Elle considère que les petits miracles qui s'y trouvent sont une source d'amusement sans fin
these streets : Le Grand Départ, c'est un peu flou. Lumiel est persuadée qu'il n'aurait jamais du avoir lieu, et que l'équilibre a été rompus lorsqu'ils ont prit la place des humains. Elle vit très mal le fait d'avoir effacé la vie de la vraie Opale, meurtrière malgré elle, mais se sent en harmonie avec l'ancienne blonde. Elle ignore la place des Dieux, et est convaincue que les démons ont précipité cette situation.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3816-opale-l-amnis-iridescente
Modo

Sujet: Re: Nolite quaeso turbare ♱ lucien & opale [défi anges] Lun 9 Oct - 14:25 ()
Nolite Quaeso Turbare
Lucien & Opale


*Here comes the sun ♫ here comes the sun ♪ And I say it's all right ♫*

Une Opale échevelée tapote sa table de nuit pour trouver son téléphone et couper son réveil. Here comes the sun, n'importe quoi. La nuit est encore là, car il est beaucoup BEAUCOUP trop tôt. Enfin, en réalité il se levait, donc la chanson était parfaitement adéquate maiiiiis, c'est le matin, plus tôt que prévu donc la mauvaise foi est de mise. La voix de George Harris s’éteint et ce pour laisser entendre le soupire de fatigue de Lumiel qui repousse difficilement ses couvertures douillettes, chaudes et moelleuse. Pourquoi grand diable, pourquoi ? La chanson qui d'habitude la mettait de bonne humeur ne fut d'aucune utilité tant que la jeune blonde n'avait pas prit un café (allongé d'un max de lait et de sucre) et manger ses MielsPops devant une vidéo Youtube. (Que le premier qui juge aille chez Lucifer) Après sa petite routine du matin, elle prends son sac et quitte l'hôtel réhabilité du 4è arrondissement où plusieurs anges des Arts ont élus domiciles, et réponds à l'appel radioangélique de Josuel. Ce dernier est normalement déjà sur les lieux. Il est en avance. J'arrive ! lui réponds-elle dans un bruissement d'ailes.

La téléportation est tout de même un outil bien pratique pour un ange qui n'a pas son permis de conduire et qui vagabonde à droit et à gauche de Paris lorsque les transports ne sont pas forcément tous en marche. Mais elle n'est pas stupide, et elle n’apparaît pas non plus au milieu de la rue, plutôt dans le renfoncement d'une ruelle sombre à coté de ce fameux strip-club. Les ordres de son archange étaient clairs, et elle devait une nouvelle fois prendre part à la guerritude ange/démons. Encore que, là, ça risquait d'être amusant. Détruire des trucs, c'est un peu une forme d'Art en soi. Le bruit du verre et son éclat lorsqu'il se brise, c'est fascinant ! Les reflets des câbles dénudés crachotant des petites étincelles dans le noir, ça l'est tout autant.

Lumiel sort de la petite ruelle et remonte son sac à dos sur ses épaules. Elle n'a jamais joué à la casseuse, alors il était temps d'essayer ! Une petite lueur d'excitation brille dans ses yeux quand elle voit Josuel joué le parfait badau parisien. Elle sort un sac en papier plein de son sac et s'approche de lui avec un signe de la main. Elle tente de cacher son excitation -qui s'était faite voir par une marche un peu trop rapide- en se reprenant. Elle adopte une posture droite et tente de cacher un sourire sur un visage neutre. Les commissures de ses lèvres remontent tout de même sensiblement. Elle tends le sachet de croissant et mords dans l'un. A être trop impulsive comme ça, elle finirait par les faire repérer avant même qu'ils ne commencent !

< Pour nous donner du courage, lui chuchote-elle la bouche pleine. (Son petit déj n'avait pas été suffisant, heureusement que les boulangeries ouvraient tôt.)

< Il n'y a personne à l'interieur ? demande-t-elle à Josuel avec des regards en coin vers la vitrine noire. Les néons flashys sont éteint et le lieu semble pour le moment fermé, personne aux alentours dans la rue vide. On entre ? lance-t-elle d'un air malicieux. Elle n'avait jamais mis les pieds dans un établissement de la sorte, ce n'était clairement pas son délire. En plus, elle ne savait pas danser.

- a game of shadows, shall we play ?  -


« blabla »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 09/06/2017
Messages : 787
Louis d'or : 3531
pretty face : Tyler génie Joseph
julius caesar : proserpina (avatar) // mattou (signa) // amant (profil)
legends never die : nm. l'infini
☨ ange de la représentation mentale.
the mighty bush : ☨ pouvoir de stockage de la mémoire ].[ capacité de stocker mémoire d’une personne dans un objet
Allegeance : Josuel se fond dans la masse, disons. Il suit les ordres de Gabriel, sans plus. Il tente de faire bande à part, mais tout le retient. Oh il n'est en rien un leader et ne veut pas l'être. Un traître ? Il n'est pas si extrême, même s'il va se faire passer pour un humain, il reste très loyal envers les anges. Il ne cherche jamais son propre intérêt, mais celui des autres en premier.
these streets : Il parcoure les rues, traînant des pieds, regardant tout autour de lui cette ville de Paris en train de s'autodétruire. Il voudrait faire quelque chose, mais simple ange qu'il est, simple spécialiste en informatique au quai des Orfèvre, il semble impuissant. Enfin c'est ce qu'il croit en tout cas. Alors il observe les évènements qui ont troublé la vie à Paris, cette ville aux aires innocentes, il voit, il sait, mais ne fait que suivre. Les démons sont ce qu'ils sont et le resteront, il n'a pas un bien grand espoir. Les templiers sont d'une aide utile. Les humains et les révolutionnaires restent dans une ignorance certaine. Mais ce ne sont pas les seuls, les Dieux cachent bien leur jeu.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3217-lucien-ancien-heroes-turning-
Anges

Sujet: Re: Nolite quaeso turbare ♱ lucien & opale [défi anges] Jeu 12 Oct - 1:06 ()


Notre ville est dans le noir.. Petite expédition qui nous laisse généralement en perdition encore faut-il bien connaitre la partition. Deux anges en mission, tels Starsky et Hutch du pauvre plutôt. Est-ce qu'on était des sortes de gardiens de la paix ? Surement. Des sauveurs du monde ? Moins sûr. Les démons prenaient du plus en plus de terrain, et l'apocalypse n'arrangeait pas les choses c'est certain. Enfin, cette soit-disante apocalypse. Assez troublante cette histoire. On pouvait tout dire, d'abord que tout ceci n'est que foutaises, mais aussi que rien n'était prévu. Jamais je n'avais pensé revenir sur Terre, encore moins dans ces conditions. Cette situation empirait, sans qu'on puisse nous-même y trouver une quelconque explication. C'était surement ce qui était le plus affolant. Panique générale parisienne, dans les rues sales de la capitale des démons grouillent, toujours en quête de pouvoir. Avenir incertain, tous tombent un par un, et on se cache derrière un chagrin, un chapelain à la main. Je joue les humains, pourtant j'avais toujours ces ailes bien cachés, que parfois j'oublie. Ce matin-là très tôt, je devais les remettre, et avancer pour mieux combattre. On jouait à ce jeu que les malins avaient créé en vérité. D'ailleurs la vérité beaucoup la cherchent toujours, on est proche mais nous sommes toujours aveugles. On a beau dire qu'on détient la vérité, pourtant rien ne change. Combats interminables, guerre absurde, nous devions constamment remplir notre devoir d'anges tombés du ciel. D'ailleurs dans ce ciel ce n'était pas non plus l'ordre parfait. Entre Gabriel et Raphaël, ce n'était pas la grande amitié, et en tant qu'ailés, nous ne savions plus réellement qui suivre. Ce duel ne nous aidait pas, les tensions fusent, en haut comme en bas mais surtout sur Terre. Les rumeurs fusent tout autant, nous menant vers une panique générale, plus profonde. Mais au final on reste spectateur de notre propre apocalypse, de notre propre destruction. Puis on prie, et on prie, sans s'arrêter.

Le soleil se levait à peine, timidement. C'était le moment de faire face à notre peur, de tenir debout et de riposter pour redorer cette ville lumière, lui redonner de son éclat. Je marchais, errais, trainais des pieds, presque dans l'obscurité dans les rues de Paris. J'observais la façade du strip club que je n'avais jamais vu jusqu'à cet instant là. Lieu corrompu, presque délabré, et surtout dépravé. Heureusement il n'y avait personne pour l'instant, je n'avais surement pas l'air d'un pauvre gars qui veut se faire plaisir. Mais les démons ne pouvaient pas savoir pour le moment que j'avais une auréole et des ailes. En parlant d'ailes, Lumiel me rejoignit, et je ne pouvais m'empêcher de sourire en voyant sa dégaine. D'un autre côté dans ce corps elle avait tellement l'air d'une enfant que ça me serrait le coeur. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle ait un tel entrain de si bon matin. Son enthousiasme était presque communicatif, seulement une mission importante nous attendait, et je n'étais pas forcément le premier à m'exalter naturellement. "Merci mais je n'ai pas très faim." lui répondis-je avec un petit sourire. "Et puis nous avons du boulot qui nous attends." repris-je juste après.

En parlant de boulot. "Pour l'instant non, heureusement. Il faut rester discret." lui rétorquais-je. Tout était éteint, les néons n'étaient pas illuminés, et on voyait à peine les tags. Qui sait ce qu'il peut se passer à l'intérieur quand il y a du monde. Je n'osais l'imaginer. Je fronçais un peu les sourcils, réfléchissant. "On n'a pas le choix. C'est le moment." affirmais-je tout en essayant d'ouvrir la porte.


(c) proserpina


Nolite quaeso turbare



_________________
tell me where am i from ? angel fallen down. won't you tell us of the clouds? you have fallen from the sky. true and pure. be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
ALL DISEASED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the last young renegades
homecoming : 23/07/2017
Messages : 95
Louis d'or : 643
pretty face : Elle Fanning
julius caesar : SnowWhite
legends never die : Ange Supérieure de la Sphère des Arts ♦️
Heroes never die ?

the mighty bush : Le clonâge permet à Opale d'être l'active multi-tâche parfaite pour aider son archange et faire tourner sa Sphère. Elle utilise surtout son image pour ses besoins quotidien et s'en sort pas trop mal. Elle ne peux pas cloner deux personnes en même temps, et se contente d'utiliser une image à la foi. Plus le nombre de clones est important, plus ils sont difficiles à contrôler, c'est pourquoi elle n'en a qu'un ou deux sous la main. Le reste est en cas d'extrême urgence ! Son sens du détail lui permet de faire des copies de bonnes qualités. Elle clone moins bien les personnes qu'elle ne connait pas, évidemment.
♦️ Alchimie : Elle a la capacité de changer tout matériaux en or. C'est son côté scientifique qui s'exprime à travers ce pouvoir, mais également son goût de l'art. Cette capacité lui permet de réduire quelque peu la pauvreté (sans trop faire chuter le cours de l'or, voyez-vous) en distribuant des pièces par-ci par-là, surtout vers le 12è, en toute discrétion.
Allegeance : La loyauté de Lumiel va à Raphaël. Sa politique actuelle lui convient parfaitement et elle le suit et ne prends ses ordres que de lui. Elle se considère comme neutre, ne souhaitant ni approuver les méthodes de Gabriel, ni prendre ouvertement part aux anges contre lui. Elle souhaite faire le compromis, comme son archange, et se balade donc souvent dans le 12e. Elle considère que les petits miracles qui s'y trouvent sont une source d'amusement sans fin
these streets : Le Grand Départ, c'est un peu flou. Lumiel est persuadée qu'il n'aurait jamais du avoir lieu, et que l'équilibre a été rompus lorsqu'ils ont prit la place des humains. Elle vit très mal le fait d'avoir effacé la vie de la vraie Opale, meurtrière malgré elle, mais se sent en harmonie avec l'ancienne blonde. Elle ignore la place des Dieux, et est convaincue que les démons ont précipité cette situation.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3816-opale-l-amnis-iridescente
Modo

Sujet: Re: Nolite quaeso turbare ♱ lucien & opale [défi anges] Sam 14 Oct - 22:30 ()
Nolite Quaeso Turbare
Lucien & Opale



La bouche pleine de croissant, personne n'aurait pu se dire que la jeune petite blondinette ici s'apprétait à rentrer dans un établissement fermé et privé, pour le démolir. Pourtant, c'était bien son but. Alors que le sachet tendu se froissait sous ses doigts en attendant que son acolyte se serve, il n'en fit rien et déclina sa proposition. Lumiel ne voyait pas vraiment pourquoi manger et faire une mission importante étaient deux choses indépendante. Elle se contenta de hausser les épaules en s'emparant de la deuxième viennoiserie en marmonnant passivement un leger ''Bon, tant pis pour toi."

Elle croqua a pleine dent dans la chaleur de la pâte croustillante en écoutant tout de même attentivement Lucien. Il lui assurait que l'endroit était désert, enfin, d'après ce qu'il avait pu en voir. Rester discret, rien de plus simple se disait-elle !  (enfin...) Puis ils se décidèrent finalement a entrer. Josuel, bien entendu, se frotta une porte fermée quand il donna un coup de clanche pour tenter de l'ouvrir. Enfin, cela ne repoussa pas le duo angélique qui possédait une force un peu -beaucoup- supérieure à la norme humaine. Lumiel en profitait pour jeter des regards à gauche et à droite, sans rien voir de particulier quand la porte finalement céda (un coup ? Une serrure brisée ? Un coup de clanche trop fort ? peu importait vraiment la technique, elle finirait par laisser des traces de toute façon. Niveau discrétion ils commençaient mal, mais au moins il n'avaient pas encore été repéré malgré ça.

Une fois à l’intérieur, il faisait sombre, et l'atmosphère vide était malsaine, pesante. Lumiel eut une envie irrésistible de sortir immédiatement, mais elle tint bon, surtout grâce a une dernière bouchée saupoudrée de beurre pour lui donner du courage. L'endroit avait une mauvais visibilité, comme si une épaisse fumée ou brouillard était constamment là, bien qu'ils voyaient à travers dans une moindre mesure. Ce genre d’intérieur étouffant, en somme.  Elle se concentra légèrement et apparurent devant elle d'abord flou puis de plus en plus nette, deux reproduction parfaite de son reflet. Les mêmes yeux, le même regard interrogateur et pétillants.

< Toi, tu restes devant la porte, et toi tu vas au bout de la rue. Si vous voyez des démons vous venez nous prévenir. Les deux clones aux habits sobres sortir de la pièce après un regard entendu.

< Bon, on commence par quoi ? proposa Lumiel en se retournant ensuite vers Lucien, chuchotant d'un ton aimable et enjoué.

Détruire le stand de nourriture était bien plus abordable et facile que la destruction d'un établissement entier. Qui devait être surveillé qui plus est.

< Nous devrions faire attention aux caméras ! Ou alors on met un masque. Enfin, on est déjà entrés donc finalement, c'est sûrement trop tard, chuchota-t-elle.

Lumiel avait reprit un air sérieux et concerné sur son visage parce qu'elle se concentrait en se décalant de quelques pas de la visibilité de la porte. Elle entraîna Lucien dans son sillage pour examiner les lieux sans trop se préoccuper d'une potentielle réponses. Elle était toujours assez spontanée. Ca en devenait problématique. Il y avait tellement de choses à détruire, il ne fallait pas traîner. Elle se sentait casseuse d'une nuit, et espérait qu'ils s'en sortiraient suffisamment bien pour ne pas avoir de problèmes après, ou même pendant.

Elle s'approcha du bar du club et se dit que c'était là un bon moyen de commencer leur besogne, donc elle empoigna un extincteur pour méticuleusement briser bouteilles et verres. Bien entendu, le foutoir et le bruit suivirent immédiatement. Il y aurait une probabilité assez faible que le taux d'emmerdes soit faibles. Mais elle avait une parfaite confiance dans ses clônes.


- a game of shadows, shall we play ?  -


« blabla »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the last young renegades
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Nolite quaeso turbare ♱ lucien & opale [défi anges] ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Nolite quaeso turbare ♱ lucien & opale [défi anges]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OPALE PETITE PEKINOISE DE 2 ANS (BEZIERS 34500) ADOPTEE
» Intrus... [PV: Couleur d'Opale]
» Sezi imèb mafyozo:Jan Nesly Lucien ex chèf PNH e Oriel Jan ex chèf sekirite JBA
» Opale. [Elsa]
» Pendule d'Opale [Objet magique - autres - humaine]VALIDE
Static palms
melt your vibe
always on the hunt

a game of shadows :: Paris :: Sud-Ouest :: sixième arrondissement :: Strip club "Damnation"