boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Legends never die (Lukas)
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Templiers
homecoming : 24/06/2017
Messages : 383
Louis d'or : 656
pretty face : Emily Browning
julius caesar : (c)Beylin (Matt) & (c)Astra (signa) & (c)Eden Memories/Kiri/Aslaug (icones)
the mighty bush : Technosymbiose. Pouvoir découvert il y a quelques années tout au plus, en total raccord avec son travail et son amour pour les nouvelles technologies. Capacité de glisser son esprit dans n’importe quel objet électronique et de naviguer au travers des réseaux pour communiquer avec d’autres mais aussi trouver des informations, entendre des conversations. Tara se joue complètement de l’électronique, cherchant à en faire entièrement son domaine. Même si cela finira par devenir dangereux…
Allegeance : Son allégeance va aux templiers, cela va de soi. Mais... Tout est nettement plus compliqué qu'il n'y paraît. Au final, sa seule alliée, la seule qui a pleinement sa confiance, c'est elle-même. Un sentiment qui s'est accentué lorsque sa soeur a définitivement péri... Sous la main d'un ange.
these streets : Ils sont là et elle le sait. Anges et démons se battant sur cette magnifique ville qu'était Paris. Ils sont là et elle s'en fout, souhaitant simplement qu'ils dégagent aussi rapidement qu'ils sont arrivés. Ils n'ont pas leur place ici, et ne l'auront jamais.
En revanche, concernant les dieux... Ils ne sont que légendes à ses yeux.

Sujet: Legends never die (Lukas) Jeu 26 Oct - 1:25 ()


LEGENDS NEVER DIE
They become a part of you...



Elle était revenue au QG après avoir pris plusieurs jours de repos. Enfin, après y avoir été obligée serait plus juste. Arthur avait été sans appel sur sa décision, et elle pouvait le comprendre. Il l’avait trouvée en morceaux, étalée sur le sol de son appartement, des anti-douleurs en nombre dilués dans les veines. Brisée, détruite, et certainement morte s’il n’avait pas décidé de passer, malgré sa demande express de n’être dérangée par personne. Il l’avait sauvée, aussi étrange que cela puisse paraître. C’était à cause de lui qu’elle se retrouvait bouffée par la douleur, mais aussi grâce à lui qu’elle n’avait pas passé l’arme à gauche. Alors oui, par respect pour son acte, la jeune femme avait accepté le repos, l’aide. A la condition que personne ne soit mis au courant, à moins qu’elle n’en décide autrement. Parce que Tara, elle n’aimait pas qu’on la plaigne, qu’on la regarde avec de la pitié. Il n’y avait rien de pire que de l’inspirer à ses yeux. Ce n’était pas pour rien qu’elle se paraît d’humour, de blagues, de cynisme au quotidien. Pour ne pas voir cette putain de pitié dans le regard de ceux qui l’entouraient…

Elle revenait après cette absence forcée, les bandages toujours serrés autour de son bras blessé. Une brûlure qui mettait son temps à soigner, la désespérant par moment. Maintenant, elle ajoutait à une jambe boîteuse un avant-bras peu utilisable. Ce qui était d’autant plus chiant qu’elle se servait plus du second que de la première en bossant sur ses ordinateurs. Enfin, ce n’était pas un problème, une boîte d’anti-douleurs avait été glissée dans son sac en cas d’extrême nécessité, comme elle l’avait promis à Arthur. Une promesse en l’air, la jeune femme étant bien incapable de la tenir, de faire face à son manque, son addiction. Elle s’était développée, à son insu, ou de son plein gré. Elle connaissait les effets dévastateurs de ce genre de substances, ayant déjà du mal à gérer l’alcool et le tabac, mais elle s’y était plongée quand même. Elle s’était dit qu’elle aurait trouvé de l’aide dès que cela aurait dégénéré. Néanmoins, comme à chaque fois, elle s’était laissé dépasser, bouffer, et aujourd’hui, impossible de s’en passer. Encore un élément qu’elle avait masqué à la vue d’Arthur. Et Renée. Même s’ils devaient avoir des doutes. Ils n’étaient pas stupides, et surtout, ils avaient appris à bien la connaître ces dernières années… Comme des frères, des sœurs, des parents… Ceux qui manquaient cruellement dans l’existence de la française.

C’était sur ces pensées qu’elle s’enferma dans son bureau, se posa sur le siège si usé. Ce fut ces pensées qui guidèrent son esprit, ses remords, sur quelqu’un qui lui avait beaucoup appris, mais qui s’en était pris plein la gueule de sa part quand la jumelle avait péri. Seth. Aussi stupide que cela puisse paraître, elle ressentait le besoin viscéral de parler avec lui, de s’excuser, de raconter ces derniers jours, ces dernières semaines, ces dernières années… Il avait toujours été une oreille attentive, et un mentor appréciable, même lorsqu’elle était ingérable… En quelques secondes, la machine fut allumée, et ses doigts tapotaient sur le clavier et l’écran tactile, ignorant la douleur qui remontait le long du bras. Un mauvais pressentiment, alors qu’elle lançait la géolocalisation de la puce du templier. Elle s’attendait à le trouver chez lui, ou au QG. La position qu’on lui indiqua fut… Surprenante, puisqu’hors de la ville. Or, aucune mission n’était attribuée à l’homme dans ces environs. Après, il pouvait très bien avoir décidé de se promener par là-bas. c’était une possibilité tout à fait logique mais… Mais voilà, ce n’était pas cohérent avec l’être en question. Aucune note, aucun mot n’avait été laissé. Et surtout, après un rapide visionnage des derniers jours… La puce n’avait pas bougé. Et donc, Seth non plus. Pas un seul millimètre. La peur lui tordait les entrailles, alors qu’elle attrapait, tremblante, son téléphone, composant le numéro du templier. De longues sonneries, pour tomber sur la messagerie. Une fois, deux fois, trois fois… Toujours aucune nouvelle. Une heure, deux heures… Elle tentait régulièrement, jusqu’à ce que le répondeur tombe directement. La batterie devait être à plat.

Désormais, il y avait deux choix. Soit elle partait à sa recherche… Soit elle allait voir quelqu’un qui le connaissait, et partait ensuite à sa recherche. La deuxième option était la meilleure. Et puis, dans le meilleur des cas, elle repartirait accompagnée. Ce qui n’était pas plus mal vu sa proportion à se mettre dans la merde.

Le sac fut récupéré, le manteau enfilé, et ses pas rapides la firent traverser le QG jusqu’à tomber sur celui qu’elle cherchait. Elle reprit son souffle, mais ne tenta pas de cacher la peur présente dans le fond de ses iris. Ses doigts serraient le téléphone qui indiquait d’un point lumineux la position de Seth à quelques kilomètres de la banlieue parisienne.

« Lukas, as-tu eu des nouvelles de Seth récemment ? »

Voix pressante, tout dans son comportement laissait voir que si le non se faisait entendre, elle partirait dans la foulée. Et elle embarquerait Lukas avec elle, par la force s’il le fallait. Oui oui, par la force...



Can you hear them screaming out your name?


@Lukas Vanek

_________________

   
   
Danse Macabre
Reality ☽ Hours of crisis often call for sacrifice. In matters of consequence, when have doubt and fear given the best advice? Why not heed faith, courage, and honor?
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4438-lukas-les-yeux-revolvers
Admin
homecoming : 03/03/2017
Messages : 2288
Louis d'or : 953
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Lily (profil) Hippo (gif) Beylin (ava, gifs, signa)
the mighty bush : Protection surnaturelle : pouvoir passif inconscient qui isole des manipulations surnaturelles, annulant plus ou moins les intrusions en fonction de l'importance de l'adversaire
Allegeance : Loyal aux templiers, hostile aux anges, électron libre d'Arthur
these streets : Il sait pour les anges et les démons ; ignore tous des dieux, mais commence à remarquer des incohérences.

En ligne
Sujet: Re: Legends never die (Lukas) Mer 1 Nov - 16:55 ()
Il a un peu de mal à s’habituer à ce nouveau rôle. Maître de l’Ordre. Pour l’instant, il n’a pas eu l’occasion de vraiment s’en apercevoir. Il passe plus de temps au QG que sur le terrain pour sûr mais ça ne dure pas depuis assez longtemps pour que cela lui manque. Il avait accueilli la nouvelle avec surprise, une petite pointe de soupçon, il ne voulait pas qu’on l’écarte ou même qu’on le considère trop vieux. Pourtant c’était une réalité qui commençait à se rappeler à lui. Un passe-temps fatiguant physiquement qui lui fait savoir bien gentiment qu’il est temps de s’assagir. Ses doigts tapotent le bois du bureau avec désœuvrement. C’est qu’il s’ennuierait presque aujourd’hui. Premier jour de calme depuis toutes les découvertes que les templiers ont pu faire. Il allume l’écran de son téléphone en l’effleurant du bout des doigts. Pas de nouveaux messages. Ni Lily, ni Seth, ni Matt. Pas de nouvelles de Sybille ni de Sam non plus. Pour une fois qu’il aurait le temps de se lancer dans un interminable échange de texto, l’écran reste sombre et le téléphone silencieux. Il secoue la souris d’ordinateur et clique mécaniquement sur l’onglet qui lui permettra d’ouvrir son dossier principal en cours. En parallèle de l’armurerie, il a hérité d’une cellule spéciale chargée d’enquêter sur les chevaliers de l’Apocalypse. Il entre les codes de sécurité puis passe les différents onglets de recherche sous ses yeux. Des photos de la couronne trouvée à Versaille défilent sous ses yeux, puis c’est le carnet de note du professeur. Il ne peut s’empêcher de râler dans sa tête. Pour un vieux qu’on veut mettre à la retraite, j’ai bien réussi mes dernières missions, gniangniangnian. Il n’arrive pas vraiment à voir là une promotion, il ne peut s’empêcher de se dire qu’il doit faire ses preuves, leur montrer qu’il est encore apte au terrain. Il a ça dans le sang, il aime l’adrénaline des situations difficiles. Il ne veut pas utiliser les armes dont il a maintenant la garde uniquement dans l’antre feutré des salles d’entrainement du QG.

Il étudie encore quelques instants les dossiers sur l’écran puis éteint l’ordinateur. Affalé dans le fauteuil, il fait un ou deux tours sur lui-même, comme un gosse. Il tripote son téléphone, envoie quelques sms. Les fidèles répondent vites, très vites. Mais il y a une réponse qui manque à l’appel. Il remonte la conversation qu’il a pu avoir avec Seth et constate avec surprise que ses messages n’ont plus de réponses depuis quelques jours. Etrange. Le templier était pourtant toujours le premier à partager ses pensées les plus inutiles avec son ami. Il consulte le journal d’appel et tente de se souvenir de la dernière fois qu’ils se sont croisés sans s’inquiéter outre mesure. Incapable de donner une date précise remontant à plusieurs jours, il finit par lui passer un coup de fil pour prendre des nouvelles. Le répondeur s’enclenche et il laisse un message vague et imprécis. Nouveaux tours sur sa chaise. Lukas finit par se lever en se mettant en tête de se chercher un café. Le voilà qui arpente les couloirs du QG jusqu’à la cafétéria en saluant les collègues qu’il croise sur sa route. La tasse brulante entre les mains, il retourne sur ses pas mais s’arrête avant d’arriver dans son bureau. Pas loin de l’armurerie, il croise une petite silhouette qu’il commence à reconnaitre d’un seul coup d’œil. Il salue Tara de loin d’un mouvement de main et se rapproche pour lui demander ce qu’elle cherche dans les parages.

Pourtant, les mots meurent avant de franchir ses lèvres. Il ne la connait pas encore très bien la discrète ingénieure, ils ont l’occasion de se croiser de plus en plus vu qu’elle travaille régulièrement pour l’armurerie, mais leur collaboration est trop récente pour les décrire comme étant proche. Pourtant il devine son inquiétude sans mal. « Tout va bien, Tara ? » Elle l’interromps et lui pose une question qu’il lui fait hausser les sourcils « Lukas, as-tu eu des nouvelles de Seth récemment ? » Il secoue la tête surpris par la question. Il ne les sait pas spécialement proche. « Non justement … Silence radio depuis quelques jours … » Il ne s’en inquiéterait pas outre mesure si l’ingénieure n’était pas venue le trouver. Certaines missions délicates requéraient beaucoup de discrétion et Seth était toujours affecté aux infiltrations les plus complexes. Mais Tara réussit à l’inquiéter, il jette un coup d’œil au téléphone qu’elle tient. « C’est sa puce ? Il est où là … c’est plutôt étrange … » Il n’a pas le temps de demander plus de précision, elle semble bien décidée à l’entraîner avec elle et il ne demande rien de mieux que de quitter l’ennui qui le tient depuis quelques heures.

_________________
Instant cassedédi à Seth, because you're worth it l'oreal cheveux jared tmtc je peux pas faire apparaitre un header clignotant à paillettes qui dit gloire à la crinière étincelante mais l'intention y est
The Holy Towel


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Templiers
homecoming : 24/06/2017
Messages : 383
Louis d'or : 656
pretty face : Emily Browning
julius caesar : (c)Beylin (Matt) & (c)Astra (signa) & (c)Eden Memories/Kiri/Aslaug (icones)
the mighty bush : Technosymbiose. Pouvoir découvert il y a quelques années tout au plus, en total raccord avec son travail et son amour pour les nouvelles technologies. Capacité de glisser son esprit dans n’importe quel objet électronique et de naviguer au travers des réseaux pour communiquer avec d’autres mais aussi trouver des informations, entendre des conversations. Tara se joue complètement de l’électronique, cherchant à en faire entièrement son domaine. Même si cela finira par devenir dangereux…
Allegeance : Son allégeance va aux templiers, cela va de soi. Mais... Tout est nettement plus compliqué qu'il n'y paraît. Au final, sa seule alliée, la seule qui a pleinement sa confiance, c'est elle-même. Un sentiment qui s'est accentué lorsque sa soeur a définitivement péri... Sous la main d'un ange.
these streets : Ils sont là et elle le sait. Anges et démons se battant sur cette magnifique ville qu'était Paris. Ils sont là et elle s'en fout, souhaitant simplement qu'ils dégagent aussi rapidement qu'ils sont arrivés. Ils n'ont pas leur place ici, et ne l'auront jamais.
En revanche, concernant les dieux... Ils ne sont que légendes à ses yeux.

Sujet: Re: Legends never die (Lukas) Sam 18 Nov - 11:45 ()


LEGENDS NEVER DIE
They become a part of you...



Pourquoi avoir été le voir lui, et pas un autre ? Arthur aurait dû être mis au courant, Renée aussi. Après tout, ils étaient les plus haut-placés, n’en déplaisait à Lukas. Cependant, Tara savait qu’il était lié à Seth, celui qui l’inquiétait. Voilà pourquoi elle l’avait cherché, inconsciemment. Pour trouver des nouvelles, et ne pas se laisser bouffer, ou être mise face à la réalité. Elle se doutait, que quelque chose s’était passé avec son ancien ami et instructeur. Quelque chose de grave, pour qu’il reste silencieux tant de temps, et que sa puce ne bouge pas d’un centimètre. Elle aimerait que son esprit se trompe dans les différentes hypothèses qu’il faisait, toutes pires les unes que les autres. Elle aurait aimé, mais en réalité… Les entrailles parlaient, et son instinct se trompait peu. Les yeux se fermèrent, la respiration se fit plus profonde, pour calmer les tremblements, pour retenir les larmes et les émotions. Tara, elle ne voulait pas se dévoiler. D’ailleurs, elle était la première à rire, raconter des blagues, se jouer des autres. Tout pour cacher la douleur, le coeur en miettes. Seul Arthur avait eu le privilège d’avoir l’âme sans artifice, la souffrance dans son état le plus brut. Et elle ne voulait pas que cela se reproduise.

Tout va bien ? La question glissa sur elle comme du vent, puisqu’elle posa sa propre question dans la foulée. Qu’il lui donne une réponse rassurante, par pitié… Mais rien. Rien du tout, à part de l’inquiétude supplémentaire. Lui non plus n’avait pas eu de nouvelles. Lui, qui était pourtant si proche de Seth. La peur grandit, prit possession de son esprit. Une larme manqua de s’échapper, elle la retint à temps, enserrant davantage le téléphone entre ses doigts. Silence radio. Rien ne l’y poussait, puisqu’aucune mission ne lui avait été attribuée. Ou alors c’était secret, et Tara n’y avait pas accès. Cependant, avec les mots de Lukas, cette hypothèse s’ébranlait, s’écroulait. Comme un château de cartes face à un coup de vent. Puis des interrogations, qui terminèrent de laisser sa peur la submerger. Et, dans un mouvement parfaitement calculée (croyons-y), elle attrapa le bras de Lukas et le tira à sa suite, vers la sortie du QG. Ses yeux avaient fini par se détacher du téléphone, fixant la route. Et les mots se frayèrent un chemin, dans un murmure :

« Il est en dehors de Paris, à quelques kilomètres. J’ai regardé les caméras alentours, il n’y a rien en surface. Et aussi… Ca fait des jours que la puce n’a pas bougé. Pas un centimètre. A moins qu’il ne se la soit retiré. » Ou une autre raison, moins sympathique. Ne pas y penser, c’est encore le meilleur moyen d’évacuer le stress qui l’envahissait. Au bout de quelques minutes, elle ralentit, s’arrêta. Se tourna vers Lukas. « En revanche… Je ne sais pas conduire. Donc tu peux nous emmener là-bas ? » Oui, la fille le plus en harmonie avec la technologie était incapable de tenir le volant d’un véhicule sans l’enfoncer dans un arbre. Comme quoi, être un génie dans un domaine ne vous rendait pas doué dans tous. Elle le suivit, silencieusement, religieusement, serrant son sac contre elle, et le téléphone entre ses doigts. Elle ne rechigna même pas lorsqu’il fallut monter sur la moto, elle qui pourtant ne supportait pas. Elle prit juste quelques secondes pour installer le téléphone et le GPS, histoire que Lukas sache où se diriger.

Un voyage sans embûche, mais qui fit grimper la peur dans son coeur. Une fois arrivée jusqu’au lieu indiqué… Rien. Evidemment, elle l’avait déjà vu sur les caméras. La tablette fut sortie, les plans trouvés, téléchargés. Concentrée, elle en oubliait l’atmosphère lourde, rance. Même l’avenir se brisait en mille morceaux sur son esprit. Imperturbable, elle attendit d’avoir trouvé un chemin jusqu’à la puce avant de le présenter à Lukas, et d’ajouter : « J’ai peur de ce qu’on trouvera là-bas...» Pessimisme non refoulé, nerfs à vif.



Every time you bleed for reaching greatness, relentless you survive


@Lukas Vanek

_________________

   
   
Danse Macabre
Reality ☽ Hours of crisis often call for sacrifice. In matters of consequence, when have doubt and fear given the best advice? Why not heed faith, courage, and honor?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: Legends never die (Lukas) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Legends never die (Lukas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Inscriptions partie 69 : League of Legends
» Lukas Wilde
» [Cycle Échos de la Force] Paquet de Force 1 : Héros et Légendes - Heroes and Legends
» League of Legends-The Star will be you
» [Partenariat introuvable] Pokemon Legends Rebirth
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Elsewhere :: elsewhere