boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 éphémère(Babael)
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démons
homecoming : 17/05/2017
Messages : 119
Louis d'or : 365
pretty face : Avan Jogia.
julius caesar : ice and fire.
legends never die : Il a été nommé commandant de la peur par Lucifer depuis des millénaires pour sa loyauté et son activité. Démon des cauchemars, il n'a de cesse de tourmenter les humains la nuit.
the mighty bush : Babu possède comme pouvoir principal la manipulation des rêves Il a la capacité de s'infiltrer dans le sommeil d'une personne et de manipuler ses rêves ou ses cauchemars. Mais également de pouvoir rendre le cauchemar d'une personne réelle.
Il possède également le don de matérialiser les rêves. Capacité de rendre réelle le cauchemar le plus récent fait par la victime. L'objet de la peur apparaît de façon tangible et peut blesser la victime. Le cauchemar disparaît sous l'effet de fumée noire une fois transpercé par une arme.
Allegeance : Il est loyal envers Lucifer même si il n'est pas le plus présent auprès du démon. Il tient à son indépendance et a pouvoir gérer sa sphère comme il l'entend. Il est loyal envers les démons de sa sphère, il se sent un peu responsable d'eux quelque part mais il est loin de se la jouer papa poule.
these streets : Il sait pour les démons et les anges ainsi que pour les templiers comme son hôte en faisait parti. Mais il ne sait rien sur les dieux, il a cependant quelques doutes sur le fait qu'une autre espèce aurait rejoint elle aussi la terre après s'être infiltré une ou deux fois dans des rêves de dieux.

Sujet: éphémère(Babael) Mar 31 Oct - 17:35 ()

Il pose un baiser sur le front de sa femme comme tous les soirs. Déjà il sait qu'un autre rendez-vous l'attend, beaucoup plus intéressant. Voilà un mois qu'il a pris ses habitudes dans les rêves d'une jeune femme croisée au hasard au détour d'une ruelle de Paris. Un jour de chasse, où il cherchait une nouvelle proie pour assouvir ses envies de manipulation. Elle était là au mauvais endroit, au mauvais moment. Cette chevelure feu qui détonnait parmi les passants bruns et blonds. Elle était comme la lueur d'un phare pendant une tempête océanique. Beaucoup trop tentante pour que Loup puisse passer à côté sans la toucher. Il lui a juste frôlé le bras comme le ferait n'importe quel autre autre passant au milieu d'une foule bondée. Même pas besoin de s'excuse que déjà il était parti à l'autre bout de Paris. Le cadenas sur la porte des rêves était ouvert. La nuit suivante, il n'a pu attendre. Le voilà déjà plongé dans un sommeil profond à la recherche de la chevelure rousse, elle n'a pas été dur à trouver. Mais les rêves de cette jeune femme se révélèrent rapidement morbides. Sans que Loup n'est besoin d’interférer, les rêves étaient déjà peuplés de cauchemars. Il fut intrigué par tant de noirceur, de violence et de mort. Est-elle un démon comme lui ? Au fil des nuits, il se prit de passion pour cette jeune femme en restant dans l'ombre. Il observait le décors des chimères des rêves de la jeune femme. Jusqu'au jour où, n'y résistant plus, il décida de communiquer avec elle. Il se fit passer pour le fruit de son imagination, comment peut-on penser que quelqu'un s'introduise dans ses rêves ? Et il commença a l'entendre raconter ses récits.
Minuit sonne, il s'allonge aux côtés de son épouse alors que déjà, son esprit s'envole vers d'autres horizons. Le chemin devient de plus en plus facile au fur et à mesure qu'il multiplie les rencontres. Il reconnaît la trace des rêves de la jeune femme. Toujours teintés d'un rouge sang, toujours teintés d'un noir ténèbres. Bien vite, il atterrit dans une vision apocalyptique. Des hurlements, Paris à feu et  à sang. Il reconnaît bien là l’œuvre de la jeune femme. Dans la brume, il se matérialise derrière son dos.  Peut-être qu'elle l'attend, peut-être qu'elle ne l'attend pas. Il fait quelques pas en sa direction pour la rejoindre. Il observe, sans un mot le décors qui se livre devant ses yeux. Il veut en savoir plus, il veut tout savoir. « Bonsoir Azrael. » Il a appris bon nombre de choses au cours de ce dernier mois. Notamment que la jeune femme est en réalité une archange. Cette information est une découverte inespérée. Depuis il cultive, dans l'espoir d'en savoir plus sur les anges ou sur cet archange en particulier. « Dis-moi, que représente cette vision pour toi... Tu ne me l'avais jamais montré avant... » D'un geste de la main, il fait apparaître un bouquet de roses bleues dans sa main gauche pour le tendre à Jeanne avec un petit sourire aux lèvres. « C'est pour toi. Pour mettre un peu de couleur dans tout ça. » Le loup est au milieu de la bergerie.  

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
Anges
homecoming : 01/11/2016
Messages : 579
Louis d'or : 518
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) blake
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour

Sujet: Re: éphémère(Babael) Jeu 9 Nov - 20:03 ()
Ephémère
Pardonnez-moi si je meurs un peu plus chaque soir quand je m'endors dans ce couloir, dans cet espace plus froid, plus sombre qu'un simple cauchemar
Tu as à peine mis un pied dans ta maison après cette garde de plus de vingt-quatre heures que tu t’effondres au fond de ce lit moelleux. Il ne te faut pas bien longtemps pour tomber dans un profond sommeil. Ce corps était si faible. Tu te souvenais encore alors que tu ne dormais pratiquement pas dans le royaume d’argent. De ces jours entiers passés à courir après des démons ou des âmes. Mais ici, dans cette ville, dans ce corps, malgré ta résistance plus important qu’un humain lambda, tu avais besoin de ce sommeil. Tu en avais bien trop besoin. Rapidement, tes visions arrivent. Et aujourd’hui, c’est cette vision que tu as déjà vue des milliers de fois. Cette vision qui t’accompagne depuis la nuit des temps alors que tu venais tout juste d’être créée. La première et la dernière d’entre toutes. Tu laisses les flammes embraser la ville. Tu laisses le sang être répandu et tu es là. Forte, féroce, efficace. Comme toujours ils sont là également. Ils se cachent dans chaque recoin, retardant l’inévitable, retardant leur propre chute, entrainant à leur côté les âmes d’humains corrompus avant que tu ne puisses le faire. Les flammes lèchent tes jambes sans pouvoir te bruler. La ville flamboie et la lueur orange se reflète dans tes pupilles. Il apparait bientôt au milieu de ce paysage et ton regard s’éloigne quelques secondes des flammes pour se poser sur lui. Cela faisait quelques temps qu’il apparaissait. Certainement le fruit de cette imagination qui occupait parfois tes nuits dans un corps humain. Peut-être était-il un souvenir de Jeanne tentant de se frayer un chemin dans ton esprit. Tu n’en avais pas la moindre idée. Mais il était là, souvent, il veillait sur tes nuits, jour après jour. Parfois en silence, parfois il t’adressait la parole, cela dépendait. « Bonsoir Azrael. » Il y a ce regard qui croise le tien. Un regard qui te suit chaque nuit. La douceur au milieu de tes nuits alors que le feu, le sang et l’horreur se répand dans ton esprit d’archange de la mort. Cette mort qui est présente dans chacune de tes visions nocturnes. Des visions des morts humaines, parfois aussi angéliques ou démoniaques. Tu te souvenais encore quand tu avais vu sa fin à lui, ton ancien meilleur ami qui avait chuté des milliers d’années plus tôt.  « Dis-moi, que représente cette vision pour toi... Tu ne me l'avais jamais montré avant... » Tu récupères les délicates fleurs qu’il te tend. Léger sourire alors que la vision s’estompe légèrement en même temps que la douceur entre au sein de celle-ci. Au milieu du feu ravageant la ville, il y a cette neige par endroit. Cette neige comme lorsqu’il avait trouvé ces perce-neiges alors que vous étiez encore liés. « C'est pour toi. Pour mettre un peu de couleur dans tout ça. » Ton regard s’attarde encore quelques secondes sur l’étrange couleur de ces fleurs. « Merci. » Mais bientôt ton regard se reporte sur ces flammes qui vous entourent. « C’est le futur. » Un relatif silence s’étire pendant quelques secondes avant qu’elle ne rouvre la bouche. « C’est l’apocalypse. » Oui, cette apocalypse que tous attendaient. Celle que démons comme anges redoutaient. Mais pas elle. Parce qu’elle vivait avec sa vision depuis qu’elle avait été créée. Une vision qui ne la quittait pas. Et toujours ces flammes dans Paris. L’eau pour New-York et le sang pour le Kenya. Les morts n’étaient pas définies mais la façon l’était pour certains d’entre eux.

- a game of shadows, shall we play ?  -


Dernière édition par Jeanne A. Debussy le Mer 15 Nov - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démons
homecoming : 17/05/2017
Messages : 119
Louis d'or : 365
pretty face : Avan Jogia.
julius caesar : ice and fire.
legends never die : Il a été nommé commandant de la peur par Lucifer depuis des millénaires pour sa loyauté et son activité. Démon des cauchemars, il n'a de cesse de tourmenter les humains la nuit.
the mighty bush : Babu possède comme pouvoir principal la manipulation des rêves Il a la capacité de s'infiltrer dans le sommeil d'une personne et de manipuler ses rêves ou ses cauchemars. Mais également de pouvoir rendre le cauchemar d'une personne réelle.
Il possède également le don de matérialiser les rêves. Capacité de rendre réelle le cauchemar le plus récent fait par la victime. L'objet de la peur apparaît de façon tangible et peut blesser la victime. Le cauchemar disparaît sous l'effet de fumée noire une fois transpercé par une arme.
Allegeance : Il est loyal envers Lucifer même si il n'est pas le plus présent auprès du démon. Il tient à son indépendance et a pouvoir gérer sa sphère comme il l'entend. Il est loyal envers les démons de sa sphère, il se sent un peu responsable d'eux quelque part mais il est loin de se la jouer papa poule.
these streets : Il sait pour les démons et les anges ainsi que pour les templiers comme son hôte en faisait parti. Mais il ne sait rien sur les dieux, il a cependant quelques doutes sur le fait qu'une autre espèce aurait rejoint elle aussi la terre après s'être infiltré une ou deux fois dans des rêves de dieux.

Sujet: Re: éphémère(Babael) Mer 15 Nov - 17:21 ()

Il n'a pas l'habitude de revenir deux fois dans un même rêve. Mais ici, c'est différent. Il sait que d'une manière presque irréelle, il a réussi a tirer un ange dans ses filets. Elle ne se doute de rien. Elle le prend pour une vision, peut-être même un souvenir du passé ou une invention pure et simple. C'est une aubaine que Babau n'a pu laisser lui échapper. Alors il a commencé a cultivé cette petite graine. Cherchant un moyen pour la faire fleurir et grandir. Il a tout fait pour gagner la confiance de Azazel, cachant ses viles attentions et sa nature de démon. On pourrait presque le prendre pour un ange tellement il se montre doux avec elle. Ça le dégoûte d'être ainsi. Remplie de mots gentils et de gestes chaleureux. Ce n'est pas lui, il n'est pas comme ça Babau. Sa main se fait plus griffe que caresse. Ses baisers se font morsure quand les lèvres touchent la chair. Il n'est pas fait pour être bon, voilà bien longtemps que ce mot ne fait plus parti de son vocabulaire. Tout ce qu'il est, c'est le mal et l'obscurité. C'est ça, sa véritable nature. C'est dur de mentir à tout bout de champs, de se faire passer pour un autre. Mais si il veut des informations, il n'a pas le choix. C'est un mal pour un bien, une comédie à jouer quelques heures avant de se laisser retomber dans le monde des vivants.
Le paysage se grise pour laisser entrapercevoir de la neige. La vision se modifie au fil des pensées d'Azazel. C'est difficile à suivre. Parfois le paysage change une micro seconde avant de reprendre sa forme initiale. Des informations lui échappent c'est certain. Il aimerait pouvoir tout voir, tout comprendre, tout savoir. Mais la jeune femme lui oppose quelques résistances. Elle n'est pas prête à tout dévoiler, pas même au fruit de son imagination.  « Merci. » Elle prend les fleurs dans un geste un peu mécanique. « C’est le futur. » Elle prend le temps de lui répondre, les yeux dans le vide. Et lui, il la regarde la jolie rousse. Elle a l'air résigné, comme lassée par une vision qui la hante depuis trop longtemps. Il tente de la déchiffrer, sans succès. Que veut-elle vraiment ? Quels sont ses buts ? « C’est l’apocalypse. » Il finit par prendre la parole. « C'est le futur ou c'est ce que tu souhaites qui arrive ? » Il se demande si au final, elle ne serait pas manipulable pour la faire changer de camp. Après tout, un ange de la mort peut bien devenir un démon de la mort.... « N'as-tu pas des pulsions sanguinaires parfois ? Et si tes visions étaient tout simplement tes désirs profondément refoulés ? » Il la prend par la main pour voyager avec elle. « montre-moi ce que tu désires le plus. » Le paysage commence à se modifier en suivant les pensées de Jeanne. Que va t-il voir ? L’excitation le prend. Il espère en son fort intérieur pouvoir faire vaciller Azazel dans son camp en la persuadant de son mauvais fond. Elle pourrait se montrer être une alliée de taille dans la guerre contre les anges...  

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
Anges
homecoming : 01/11/2016
Messages : 579
Louis d'or : 518
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) blake
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour

Sujet: Re: éphémère(Babael) Mer 15 Nov - 23:18 ()
Ephémère
Pardonnez-moi si je meurs un peu plus chaque soir quand je m'endors dans ce couloir, dans cet espace plus froid, plus sombre qu'un simple cauchemar
Y a les fleurs que tu attrapes d’un geste trop délicat pour être réel. Y a la neige qui s’installe progressivement dans le décor pendant quelques secondes. Doux souvenir d’une époque révolue depuis bien longtemps. Une époque où il était encore à tes cotés. Une époque où vous étiez les rois de la cité d’argent. Une époque où rien ni personne ne pouvait vous détruire. Une époque où il n’avait pas encore sombré, où il ne l’avait pas entrainé derrière lui. Une époque durant laquelle tu n’étais pas encore brisée, durant laquelle ton cœur n’avait pas été pulvérisé par la chute de ton amant, par son abandon. Elle fond bien rapidement cette neige et bientôt les flammes lèchent de nouveau vos corps immobiles au milieu de celles-ci. Des corps insensibles aux brulures qu’elles procureraient dans le monde réel. L’apocalypse. Violent futur que tu connaissais par cœur. Une évidence pour celle qui en avait rêvé dès la première nuit. Tu n’existais que depuis quelques heures que tu connaissais déjà la fin de ce livre au sein duquel tu allais devoir évoluer pendant des millénaires. Une fin tragique, sanglante, violente. Une fin dont personne ne voudrait à ton exception. Tu ne l’imaginais plus autrement désormais. Et à la toute fin, alors tu disparaitrais toi aussi dans la douleur la plus intense qu’il puisse exister.

« C'est le futur ou c'est ce que tu souhaites qui arrive ? » Y a ton regard qui plonge dans les yeux sombres de ton inconnu nocturne, du fruit de ton imagination débordante. Le calme et la douceur au milieu de la violence qui peuplait tes nuits. Il est différent aujourd’hui. Tu la trouves étrange cette question d’un seul coup. Tu savais déjà la réponse alors tu comprends pas pourquoi tu te la poses. Pourtant, parfois, tu te demandais. Cette limite était tellement ténue. Mais tu le savais, c’était un futur qui se devait d’exister. Un futur dont tu ne voulais pas. Tu aurais préféré qu’ils meurent en douceur, dans un lit moelleux, alors que tu aurais récupéré leurs âmes d’une douce caresse alors que leur flux sanguin se serait stoppé lentement. C’était comme s’endormir. « N'as-tu pas des pulsions sanguinaires parfois ? Et si tes visions étaient tout simplement tes désirs profondément refoulés ? » Et si c’était ta conscience ? Y a toutes ses questions auxquelles tu n’as toi-même pas de réponses alors que tu les poses régulièrement. Et dans des cas comme cela, il n’y avait pour toi pas un sentiment plus fort que la peur. Cette peur de déraper qui te rongeait de l’intérieur. Cette peur de chuter à ton tour parce que tu étais trop pourrie de l’intérieur, trop noire, trop sombre. Toi l’archange le plus noir. Celui qui apportait malheur sur les hommes. Oui, pourquoi toujours les cauchemars, pourquoi jamais de douceur dans ces nuits qui étaient les tiennes. Tu pousses un léger soupir, fermes les yeux quelques secondes et puis, il y a ce son qui s’échappe. Cette réponse que tu espères ardemment. Celle que tu ne peux penser fausse, parce que ce n’est pas le cas. Tu ne veux que leur destruction à eux. « C’est le futur, tel que je l’ai vu au premier jour. » Un futur si sombre connu d’un être si lumineux. L’apocalypse aurait lieu. Elle était gravée dans le marbre, inéluctable. Juste pas maintenant. « Je ne crois pas, ce n’est pas ça que je désire le plus. » Mais avais-tu de réels désirs ? Des désirs profonds autre que ceux de détruire les démons, que de voir ton camp sortir victorieux. Tes désirs, tu les avais enfouis au plus profond de toi car ils ne t’apportaient que malheur et douleur. Car ils resteraient à jamais à l’état de désir. Ils appartenaient à ses choses sur lesquelles tu ne pouvais influer.

Ta main glisse dans la sienne en une douce caresse et tu le suis au milieu des flammes et des immeubles menaçant de s’écrouler. Tu ne crains rien, on ne peut mourir dans un rêve. « Montre-moi ce que tu désires le plus. » Il y a ton regard qui se perd dans le vide. C’est peut-être l’occasion de te persuader que tu n’es pas sur la mauvaise pente. Alors qu’un souffle s’échappe de ta bouche, les flammes se taisent bientôt pour laisser place au sol cotonneux de la cité d’argent.

Il y a des regards qui se croisent au loin. Un éclat de rire. Une voix joyeuse et trois anges. Le trio inséparable de la mort. Il y a ces mains qui se joignent et les regards amoureux échangés avant que le dernier ne fasse une remarque. « Samael, sois pas jaloux. » Il est beau Samael, il a encore ses belles plumes. Yeialel aussi. « Yeialel mission à venir. » Elle regarde son second. « Encore moi ? Pourquoi pas toi. » Y a ses yeux rieurs, des yeux qu’elle a plus l’archange, parce qu’elle a tout perdu quand elle les a perdu. « Parce que Dieu est mort, Marx est mort et moi-même je ne me sens pas très bien. » Y a la main qui vient frapper doucement son épaule. Y a ses lèvres qui se posent doucement sur les siennes. « C’est bien parce que tu vas pas bien que je le fais. » Y a la douceur dans la mort.

Y a les larmes qui emplissent ton regard. Y a la douleur trop forte qui s’imprègne de ton cœur. Y a cette lettre qui balaye les rires et la joie. Y a les flammes et le sang qui remplacent les fleurs et les étoiles. Y a le rêve qui tourne au cauchemar alors que ton désir le plus fort retourne d’où il venait. Parce que plus jamais tu ne serais avec ton meilleur ami et ton amant. Parce que celui qui avait jadis était un frère d’arme, un ami proche avait tout brisé. Y a tout un monde qui vacille dans un rêve. Y a les corps qui s’entassent sur les bords des routes, y a le sang qui coule, y a la mort. Rien que la mort.

- a game of shadows, shall we play ?  -


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démons
homecoming : 17/05/2017
Messages : 119
Louis d'or : 365
pretty face : Avan Jogia.
julius caesar : ice and fire.
legends never die : Il a été nommé commandant de la peur par Lucifer depuis des millénaires pour sa loyauté et son activité. Démon des cauchemars, il n'a de cesse de tourmenter les humains la nuit.
the mighty bush : Babu possède comme pouvoir principal la manipulation des rêves Il a la capacité de s'infiltrer dans le sommeil d'une personne et de manipuler ses rêves ou ses cauchemars. Mais également de pouvoir rendre le cauchemar d'une personne réelle.
Il possède également le don de matérialiser les rêves. Capacité de rendre réelle le cauchemar le plus récent fait par la victime. L'objet de la peur apparaît de façon tangible et peut blesser la victime. Le cauchemar disparaît sous l'effet de fumée noire une fois transpercé par une arme.
Allegeance : Il est loyal envers Lucifer même si il n'est pas le plus présent auprès du démon. Il tient à son indépendance et a pouvoir gérer sa sphère comme il l'entend. Il est loyal envers les démons de sa sphère, il se sent un peu responsable d'eux quelque part mais il est loin de se la jouer papa poule.
these streets : Il sait pour les démons et les anges ainsi que pour les templiers comme son hôte en faisait parti. Mais il ne sait rien sur les dieux, il a cependant quelques doutes sur le fait qu'une autre espèce aurait rejoint elle aussi la terre après s'être infiltré une ou deux fois dans des rêves de dieux.

Sujet: Re: éphémère(Babael) Sam 18 Nov - 18:46 ()

Y a les flammes qui crépitent et Paris qui se transforme en cendres. Il le regarde ce paysage qu'il aimerait voir réel. Le but de tous les démons, voir l'humanité sombrer dans les flammes de l'enfer. Il est ici pour ça au final. Descendu sur terre pour rependre le mal. C'est ce qu'il pense, c'est ce qu'il se dit. Le grand départ, les disparitions, le grand retour, tout cela ne peut pas être une coïncidence. Il sait que le pacte a été rompu et cela l'arrange Babau. Parce qu'il aime se balader auprès des humains, parce qu'il aime se jouer des humains dans leurs rêves. En enfer, il se languit, s’attriste de n'avoir aucune âme mortelle à torturer. Au fil du temps, les cauchemars sont devenus tous semblables. La peur d'un archange, la peur de perdre ses pouvoirs. Ils avaient tous peur des mêmes choses et le voyage dans les rêves devenait inintéressant. De plus, leurs rêves étaient toujours sombres, aucun plaisir à les manipuler pour les anéantir. Les cauchemars étaient déjà présents pour tous. Alors Babau, il n'avait plus rien à faire en enfer. Il passait son temps a dormir pour pouvoir croiser les rêves de quelques enfants. Juste pour passer du bon temps, juste pour en faire frémir quelques uns. Les enfants, sa cible préférée. Une imagination débordante et la peur qui se poursuit jusqu'après le rêve. Parce que si les adultes savaient que les cauchemars ne sont pas réels, les enfants sont persuadés qu'ils les attendent sous leur lit. Combien d'enfants ont étés traumatisés à la simple entente du mot croque-mitaine ? Combien ont eu des terreurs nocturnes pendant de nombreuses années parce que Babau ne les lâchait pas ? Il avait toujours une ou deux cibles préférées qu'il venait hanté toutes les nuits, ne leur laissant aucun répit. Il était toujours là, tapis dans l'ombre a attendre que l'enfant plonge dans le sommeil. Parfois même, il lui arrivait de les poursuivre dans leur vie d'adulte mais à force de voir les années passées, tout devenait lassant. La seule condition positive dans les enfers était que Babau n'avait pas besoin d'un contact physique pour entrer dans le rêve de quelqu'un. Ce n'est plus le cas désormais dans cette enveloppe mortelle. Il ne peut plus par la simple pensée choisir une cible, il est obligé de la marquer sa victime d'un contact physique pour avoir ses entrées dans le monde des rêves.
C’est le futur, tel que je l’ai vu au premier jour. Je ne crois pas, ce n’est pas ça que je désire le plus.» Loup n'insiste pas, il ne veut pas la brusquer son archange. Il décide de changer le sujet pour la guider vers un autre souvenir, une envie, un espoir. Les flammes cessent petit à petit pour laisser place à un décors plus lumineux. Il ne connaît pas cet endroit Babau, il n'y est jamais venu. Un scène se déroule devant ses yeux, Loup ne bouge pas, il n'a pas lâché la main de Jeanne. Et puis y a ce visage qu'il reconnaît d'un ange devenu démon. Il comprendre que Azazel a perdu un amour qui a préféré son camp et quelque part il jubile à l'idée de pouvoir utiliser ce démon comme une arme pour amener Azazel dans leur camp. Le décors se fait ravager par les flammes à nouveau. « Pourquoi tu n'as pas suivi Yeialel dans l'autre camp ? Tu aurais pu le suivre n'est-ce pas ? » Il voit les larmes de Azazel et la douleur de l'avoir perdu. « Tu peux le retrouver encore tu sais ? » Il plante sa graine pour faire germer l'idée dans la tête de l'archange. Il est prêt à tout pour la faire vaciller.  « Tu ne dois t'en prendre qu'à toi-même si vous êtes séparés maintenant. » Discrètement, il prend le contrôle du rêve de Azazel. Le paysage se modifie une nouvelle fois pour refaire apparaître Yeialel. Il est fixe devant Jeanne, les yeux dans le vide. Et puis soudain, un soubresaut et du sang qui s'échappe de sa bouche et de son torse. Il s'écroule au sol, dévoilant une autre Azazel, la main en sang et le cœur du jeune homme dans sa paume.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: éphémère(Babael) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
éphémère(Babael)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Remèdes de grans mère (santé)
» Rien pour écrire à sa mère...
» Dévouée comme une fille envers sa mère
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Elsewhere :: elsewhere