boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 On n'est pas dans la merde ¤ Lucie & Soren
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4373-chaos-is-the-law-of-nature-lu
Démons
homecoming : 12/10/2017
Messages : 234
Louis d'or : 542
pretty face : Emily Kinney
julius caesar : ©Tara
legends never die : Démon inférieur de la sphère du Chaos, elle est le démon du Gâchis.
the mighty bush : Probabilités. Le possesseur de ce don est capable de modifier les probabilités afin qu'une action se réalise ou non. Il rend le possible impossible, et inversement. Le don possède un effet boomerang ; s'il joue avec les probabilités positives, il deviendra malchanceux. En outre, s'il vient à jouer sur les probabilités négatives, il deviendra particulièrement chanceux.
Allegeance : Loyale envers le commandant du Chaos, Caym, et sa famille de la sphère du Chaos. Lucie s'entend bien avec les autres démons si on arrive à supporter le fait qu'elle adore gâcher les choses.
these streets : Le pourquoi du comment le pacte a été rompu lui importe peu, ainsi que le ou les responsables. La seule chose qui compte, c'est que les démons sont de retour et qu'il est temps de reprendre le conflit avec les anges là où il s'était arrêté. Elle ignore tout des dieux sur terre.

Sujet: On n'est pas dans la merde ¤ Lucie & Soren Mar 31 Oct - 18:04 ()
On n'est pas dans la merde
saleté de karma

« Merde, merde, merde! » proféra la petite tête blonde en crachant du sang sur le bitume d’une sombre ruelle. Comment avait-elle pu se laisser surprendre ? Lucie aurait du leur faire la peau en deux temps trois mouvements, ou plutôt Ophée. Sauf qu’ils n’étaient pas sur La Cité de Dis, mais sur Terre. Ici, Ophée était enfermée dans un corps mortel et même si elle s’y était adaptée, qu’elle s’était entraînée, qu’elle savait se défendre et se battre ; le faire sans utiliser tout son potentiel, contre trois hommes baraqués et faisant deux fois sa taille, était bien compliqué. Elle avait tout de même réussit à s’enfuir, mais les problèmes étaient toujours là. Elle n’avait rien réglé du tout et n’avait fait que s’empêtrer encore plus dans la merde. Il fallait en finir une bonne fois pour toute, mais de la bonne manière si elle ne voulait pas attirer sur elle des soupçons sur son identité. Il était temps d’aller le voir avant qu’on la retrouve.

Après avoir enfilé sa capuche, Lucie s’éclipsa en surveillant tout autour d’elle cette fois-ci. Heureusement pour elle, le lieu qu’elle cherchait, n’était pas si loin que ça. Après trente minutes de marche, elle se trouva face à L’Eden. Un nom si ironique pour un cabaret lorsqu’on savait qu’il était tenu par un démon. La personne qu’elle tenait justement à voir. D’habitude, Lucie serait entrée par la grande porte, en rendant chèvre les nouveaux agents de la sécurité qui ne connaissait pas encore sa tête. Elle était de celles qui pouvaient y entrer à vie. Néanmoins, la journée avait été assez merdique comme ça. Lucie n’avait aucune envie d’accumuler un autre problème.

Du coup, elle se faufila le plus discrètement possible par une porte arrière du cabaret et se fraya un chemin à l’intérieur en évitant bien sagement le plus possible les filles du patron. Lucie était certaine que si certaines de ces pimbêches la voyait avec la tête qu’elle avait, elles se mettraient à crier, affolées. Autant éviter, car augmenter sa migraine très peu pour elle. Il faut dire que sous sa capuche, Lucie avait une sale tête. Son adorable petite bouille angélique était amochée. Tout le côté droit de son visage était tuméfié, en plus d’une coupure au front. Cette blessure nécessitait des points de suture. L’humain aurait du se rendre à l’hôpital, mais le démon en elle n’en pouvait juste plus. Ophée était au point de non retour de pétage de plomb et pour éviter de commettre l’irréparable et de révéler son identité ; autant que se soit en lieu sûr et avec quelqu’un qui pourrait la canaliser. Elle soignerait ce corps mortel plus tard, c’était le cadet de ses soucis.

Bref, arrivée devant le bureau du gérant du cabaret, Lucie entra, sans prendre la peine de toquer. Elle n’en avait strictement rien à foutre qu’il soit occupé, en plein milieu de quelque chose ou pas du tout, elle ne chercha même pas à comprendre. Sans-gêne et sans laisser le choix, Lucie s’empressa de fermer à double tour derrière elle. Puis, avant de laisser Soren De Launay, alias Caym -son commandant de sphère-, dire quoique se soit en croyant qu’elle était une de ses filles ou un de ses humains à la noix croyant pouvoir entrer par effraction sans en subir les conséquences, elle se retourna et lui fit face en baissant sa capuche.

« Hey… »

Ophée savait que la voir et en plus découvrir son visage comme ça allait calmer les choses. Enfin seulement pour un moment, car dès qu'elle lui raconterait tout, elle allait peut-être bien passer un sale quart d’heure.
- a game of shadows, shall we play ?  - #d14b5d Lucie


@Soren De Launay

_________________

It takes time to ruin a world, but time is all it takes.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Démons
homecoming : 22/10/2017
Messages : 67
Louis d'or : 386
pretty face : charlie hunnam
julius caesar : @ faust (av / profil / icons) - ouais je l'aime, et alors?
the mighty bush : contrôle des éléments & résonance colérique

Sujet: Re: On n'est pas dans la merde ¤ Lucie & Soren Mar 7 Nov - 11:03 ()
On n'est pas dans la merde
saleté de karma

Le nez dans la paperasse, l’esprit déconcentré par Ruby sur ses genoux. Ruby qui laisse glisser ses doigts sur sa nuque. Ruby qui est toujours là pour avoir un peu d’attention du patron. Mais faut le reconnaître, elle est bien utile. Une humaine docile, discrète, qui ferme bien souvent les yeux sur des choses un peu trop suspecte. Caym, il réfléchit sérieusement à engager quelqu’un pour s’occuper de ce bordel administratif. Toujours plus de papiers, plus de contrats, plus de demandes, de compromis. Et il sait qu’il ne le fera, parce qu’il a toujours détesté qu’on vienne foutre le nez dans ses affaires. Même si techniquement, ces affaires sont plus celles du disparu Soren que du démon. Mais Caym, il a cette foutue tendance à tout s’approprier. Pour continuer la mascarade, ou juste parce qu’il peut se le permettre.

Ruby, c’est qu’elle serait presque à descendre entre ses jambes, à le détendre comme elle le fait parfois, parce que sa main qui cherche à le réveille, il la sent parfaitement. Cette scène a été jouée trop de fois pour qu’il en ignore la suite. Et parfois, il se demande ce qu’elle attend. Est-ce qu’elle apprécie vraiment tout ça ? Ou c’est juste pour passer le temps ? Un besoin quelconque d’obtenir de l’attention en comblant ses envies les plus primaires ou espère-t-elle être différente des autres ? Y’en a certaines qui ont bien une attention particulières. Certaines que le démon ne relègue pas au rang de simple distraction. Mais Ruby n’en fait pas partie. C’est juste une distraction régulière. Une distraction plaisante. Ou peut-être qu’elle espère se frayer un chemin dans des sphères supérieures à la sienne. Une âme errante qui essaie de s’en sortir comme elle peut. Aucune idée. Et l’esprit du démon s’évade trop rapidement pour réellement y réfléchir. Fini la paperasse. Il se laisse aller aux doigts aguicheurs de Ruby. Allumeuse petite Ruby. Mais cette fois, Caym a pas la suite. Caym, il se laisse surprendre par l’intrus qui débarque sans s’annonce alors qu’un grognement peu ravi s’échappe de sa bouche. Ruby, toujours sur ses genoux se stoppe, mais reste assez peu gênée d’être sur les genoux de son patron. Il est prêt à gueuler le démon. Il est prêt à laisser sa colère prendre le dessus. Du moins jusqu’à ce qu’il ne voit Lucie faire volte face, capuche désormais baissée. « Hey… » Froncement de sourcils dans le visage, et une main dans le dos de Ruby pour lui faire comprendre de dégager. Ses envies ont changé en un quart de seconde, en voyant la présence d’un de ses soldats, d’un de ses congénères dans son antre. Mais surtout parce qu’il s’agit de Lucie –ou plutôt d’Ophée- avec un visage abimé. Sombre gachis. Mais Ruby, elle a pas l’air de capter. « Bouge. » un ton sec, ferme, qui contraste avec la docilité avec laquelle il la laissait faire il y a encore quelques minutes. Elle s’exécute sans broncher, passant à côté de Lucie en prenant soin de refermer la porte. « T’aurais pu frapper. » finit-il par lacher une fois seuls, un sourire sur le coin des lèvres. Simple formalité. Juste parce que Ruby aurait pu être bien plus avancée dans son œuvre. Il se lève, avance jusqu’à elle, aussi amusé qu’inquiet de son état. Ophée, elle lui fait étrangement penser à Jodie, cette gamine qu’il doit considérer comme sa soeur. Cette gamine un peu chiante, mais foutrement adorable. Cette gamine à laquelle il s’attache malgré lui. Un comble. Il attrape sa mâchoire entre ses doigts peu délicats, en tournant doucement sa tête. « Qu’est ce que t’as encore foutu ? » C’est qu’il serait presque fier. Si elle est dans cet état, c’est qu’elle a dû créer un beau bordel… Mais avec Ophée, Caym est à l’abri de rien, parce que les conneries, elle les collectionne. Ophée, c’est l’un de ses démons les plus prometteurs. Et qui arrive à le rendre dingue dans le même temps. Ce petit bout de femme est une vraie calamité, qui le désespère autant qui l’amuse.
- a game of shadows, shall we play ?  - #009999 Soren
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4373-chaos-is-the-law-of-nature-lu
Démons
homecoming : 12/10/2017
Messages : 234
Louis d'or : 542
pretty face : Emily Kinney
julius caesar : ©Tara
legends never die : Démon inférieur de la sphère du Chaos, elle est le démon du Gâchis.
the mighty bush : Probabilités. Le possesseur de ce don est capable de modifier les probabilités afin qu'une action se réalise ou non. Il rend le possible impossible, et inversement. Le don possède un effet boomerang ; s'il joue avec les probabilités positives, il deviendra malchanceux. En outre, s'il vient à jouer sur les probabilités négatives, il deviendra particulièrement chanceux.
Allegeance : Loyale envers le commandant du Chaos, Caym, et sa famille de la sphère du Chaos. Lucie s'entend bien avec les autres démons si on arrive à supporter le fait qu'elle adore gâcher les choses.
these streets : Le pourquoi du comment le pacte a été rompu lui importe peu, ainsi que le ou les responsables. La seule chose qui compte, c'est que les démons sont de retour et qu'il est temps de reprendre le conflit avec les anges là où il s'était arrêté. Elle ignore tout des dieux sur terre.

Sujet: Re: On n'est pas dans la merde ¤ Lucie & Soren Ven 10 Nov - 11:00 ()
On n'est pas dans la merde
saleté de karma
Un sourire en coin se dessina sur l’angélique visage tuméfié de Lucie en découvrant ce qu’elle venait d’interrompre. On ne se refuse rien à ce que je vois. Gâcher involontairement de tels plaisirs était un vrai régal dont malheureusement la démone n’avait aucunement le temps de se repaitre. Sans bouger d’un pouce, elle laissa la dénommée Ruby quitter les lieux, tandis que son sourire s’agrandit aux mots de Caym, mais elle laissa vite place à une légère grimace de douleur. Fichu corps mortel.

« Ahah, tu vas rire… J’en sais rien. Enfin, je me souviens pas trop, à part que je viens de me faire tabasser par trois types baraqués qui me suivaient depuis plusieurs jours. »

Et elle ne l’avait pas prévenu plus tôt. Bien sûr que non ! Ophée était un démon après tout et même si elle n’était pas très orgueilleuse, il y avait un minimum. Elle n’allait pas faire appel à son supérieur à chaque fois qu’un problème survenait. Il faut savoir se débrouiller tout seul. Sauf que ce coup là, elle n’avait fait qu’empirer les choses. Détournant son visage de son emprise, Lucie s’éloigna et s’assied à l’indienne sur le canapé, tête renversée à l’arrière.

« Ça dure depuis un peu plus d’une semaine. Je les ai fais tourné en bourrique pas mal de fois. J’ai fouiné, j’ai mis mon petit grain de sel et trouvé facilement qu’ils ne sont que des pantins à la solde d’un type pas très net. Y’en a partout dans le coin, je n’y ai pas prêté attention plus que ça. Sauf que ce type veut ma peau. Les trois gorilles viennent de me l’apprendre en essayant de me faire parler tout en m’embarquant dans une sale camionnette. Je me suis barrée et je comprends toujours que dalle. Je le connais pas ce type, je l’ai jamais croisé. Peut-être que Lucie si, mais je vois pas pourquoi ça tomberait maintenant alors qu’en quatre ans y’a rien eu… Ils me questionnaient sur… Raah c’était quoi son nom déjà?! »

Elle fit une pause en grognant, se massant les tempes, une vilaine migraine menaçante à l’horizon. Rien d’étonnant après une baston. Lucie ferma les yeux pour mieux se concentrer et se souvenir de ce que les types lui avaient demandé.

Ah oui voilà, l’humain banquier...

« Ah oui, c’est ça. T’as pas un journal dans le coin ? A la première page du journal d’une semaine par-là, l’annonce de la mort d’un grand banquier est tombée. Jean je ne sais pas quoi. Bah, c’est à cause de lui que je me retrouve dans la merde. Il semblerait que je l’ai tué. » Elle rit. Pas un rire franc, plutôt un rire jaune. « J’ai tué un humain de grande influence qui semble avoir un lien avec le sale type et je n’en ai pas le moindre souvenir ! Je ne peux même pas me réjouir d’un tel bordel, si ce n’est pas un comble ça... »

Probablement, mais ça n’avait rien de drôle. Ophée avait passé le stade d’en rire, car elle n’appréciait pas du tout de ne pas se souvenir. Ce n’était même pas normal qu’elle ne s’en souvienne pas, tout était si embrumé dans son esprit. Rien de magique là-dedans, c’est juste qu’elle ne se souvient pas, parce que ce stupide corps humain ne supporte pas une soirée bien arrosée. Une soirée qu’elle raconte à Soren. C’était il y a plus d’une semaine. Un soir des plus banals, dans un bar du coin dans lequel elle a l’habitude de traîner en compagnie de Trent, un autre fidèle soldat du chaos. Cette fois-ci, Lucie buvait seule jusqu’à qu’un humain l’accoste au comptoir. Un humain en total déprime qui se mis à papoter et à déballer son désespoir. De sale humeur pour des raisons dont elle ne se souvenait plus, Lucie ne l'écoutait que d'une oreille distraite, tout en buvant, jusqu’à qu’elle en ait eu assez. Juste pour qu'il lui foute la paix, spontanément et sans réfléchir du tout, Lucie lui a dit quelque chose. Ça elle en était certaine, car c’est là qu’elle a fixé le mec et qu’elle l’a reconnu, mais pour la suite… C’était le brouillard complet.  

« Je me souviens que de sa tronche, rien d’autre. Ce corps ne tient pas quelques gouttes d’alcool, c’est une vraie calamité ! » finit-elle enfin après avoir tout déballé sans laisser digérer Soren. Sans même se soucier qu’il comprenne quelque chose ou pas, elle venait de tout balancer d’une traite comme pour se débarrasser d’un lourd fardeau. Comme si en disant tout, ça allait tout régler. Absolument pas, mais elle s’en foutait maintenant. C’était dit et ils allaient devoir faire avec que ça plaise ou non.
- a game of shadows, shall we play ?  - #d14b5d Lucie


@Soren De Launay

_________________

It takes time to ruin a world, but time is all it takes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: On n'est pas dans la merde ¤ Lucie & Soren ()
Revenir en haut Aller en bas
 
On n'est pas dans la merde ¤ Lucie & Soren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis dans la merde, j'ai besoin de toi → ELIOTT MON POUSSIN.
» Haïti de Martelly est dans la merde.
» Stefan ♔ Vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
» Ségolène est foutue
» un monde en paix ..non je rigoles ce monde est dans la merde
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Huitième arrondissement