boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Easily, I'm the sweetest damn thing you ever saw (Bass)
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4396-notre-dame-melancolie
Humains
homecoming : 17/10/2017
Messages : 205
Louis d'or : 217
pretty face : Ellie Martin
julius caesar : BALACLAVA (A) Morrigan my love (G) Perséphone (S)
these streets : Entre les mains des fraudeurs d'identité, poupée désarticulée, sous l'emprise d'un Satan aux mille visages. Elle est les yeux de ces autres. Mais quand on est un jouet on ne pense pas, quand on est qu'un jouet nourrit aux mirages d'amour on scelle les paupières. Lèvres momifiées par les secrets qu'elle doit taire quand il prend sa bouche en embuscade.

Sujet: Easily, I'm the sweetest damn thing you ever saw (Bass) Mar 31 Oct - 21:16 ()
Bass & Millie

-------------- ⊰ ⊱ --------------
Easily
I'm the sweetest damn thing you ever saw. Easily, suddenly, you don't know me at all

Parfois le diable prend la forme d’une femme,
Il s’arme de collants et de violine aux joues,
Muselle sa bouche par un sourire trempé dans l’allégresse,
Et ce soir, le diable s’est déguisé comme une jeune fille de bonne famille qui n’aurait qu’à faire sauter un bouton de son chemisier pour redevenir une fille de rien.

Millie elle a peur et ses tripes hurlent de l’intérieur. Millie entraînée à flirter avec le danger, Millie la chaire blindée sous sa jupe layette, elle a peur. Elle dénote avec le calme qui siège sur son faciès de poupée à qui l’on donnerait le bon dieu sans confession. Elle n’ose pas cogner son petit poing contre l’immense porte en bois. Les fantômes de ses ravages en contre plongé braqués sur elle, elle est chancelante, les genoux fébriles. Elle n’a pas plus envie de rentrer que de s’enraciner là, dans un couloir d’immeuble qui racont trop d’histoires, où bourdonnent les drames et les bonheurs enfouies dans les murs. Elle a envie de renoncer, rajuster sa jupe, expirer l’oxygène infect qui compresse sa cage thoracique. Mais d’autres terreurs l’attendent si elle revient bredouille, si elle ose abandonner la relique pour laquelle elle a traversé Paris en ruines. Si elle ose dire non pour la première fois aux commandements impériaux de son idolâtré. Mais Millie elle est prête à tout pour toucher l’éternité avec son amant maudit, à arracher un bout du ciel, à griffonner le coton des nuages pour entrevoir la galaxie. Galaxie de ses yeux ravis aux mille étoiles éclatées quand Millie lui est fidèle et docile. Millie drapé dans son souffle, elle est prête à tout, à faire la guerre à la misère, à crucifier les innocents, à tyranniser les saints, à mitrailler les roses. Millie brusque son courage, dézingue la peur qui entrave son audace, elle frappe, à grands coups, à en réveiller les morts, à faire trembler les squelettes. Les remous dans le cœur, et la nausée qui tonne dans sa gorge.

Bass dévoile son visage, surprise immédiate imprimée dans ses prunelles. Et déjà, il la dévisage dans un brouillard intraduisible. Millie qu’est-ce que tu fous là. Millie barre toi.  Elle tend la boite en carton aux odeurs de pizza encore tiède. Allitération de ses sourires, qui veulent dire si tu tournes les yeux, j’me taille, si tu m’en laisses la chance je signe mon arrêt de mort. « Salut » bredouille-t-elle, joie prématurée, qui sature ses tympans de fausseté. « J’étais pas loin... et j’avais envie d’une pizza, sauf que ça me déprime de la manger seule alors j’ai pensé à toi. » Millie elle trésaille sous les à-coups de ses mensonges dans le vertébrale. Le poignard bien calfeutré dans ses bas, bientôt logé dans le dos du ténébreux.

Resquilleuse en velours, elle vient le dépouiller, le souiller de l’intérieur, et lui, il l’invite à rentrer, ignorant son destin. Millie qui vient bouffer l’ennemi dans son ventre, égratigner sa confiance. Glissée dans l’intimité musquée de son appartement, les yeux errants sur quelques babioles, elle continue la parade. Les yeux miroirs de ce qu’elle s’apprête à détruire, de ce qu’elle met en jeu. Après ça, Mille, elle pourra faire une croix sur lui, et se pendre dessus. « Je te dérange ? Qu’est-ce que tu faisais ? » elle a les doigts serrés sur le paquet empoisonné, à conjurer l’alchimie de son sang triste et ses sourires nucléaires. Millie sur le point de tout faire exploser, de tout réduire à néant pour la propagande de son roi. « Je suis contente de te voir.. » et promis, si j'te trahis, ça n’fera pas trop mal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3263-bass-my-heart-can-never-be-st
Admin
homecoming : 16/06/2017
Messages : 119
Louis d'or : 40
pretty face : Milo Ventimiglia
julius caesar : (c) antoine le plus bowwww
legends never die : Démon de la violence, sphère de la colère.
the mighty bush : Résonance de violence ✗ Il peut forcer n'importe qui à se battre et à devenir ultra violent. l'énergie alors déployée augmente ses pouvoirs. Bass n'a pas vraiment de scrupules à l'utiliser quand bon lui semble.
Allegeance : Il obéit aux ordres, et il déchaîne sa colère un peu partout. En vrai, il contrôle rien, Bass. C'est peut-être pour ça que parfois, il a des remords. D'la miséricorde. Il le dit à personne, parce qu'en réalité, il arrive même pas à se l'avouer à lui-même. Cruelle réalité qui lui rappelle que tout est périssable, que rien ne réussit à tenir. Qu'au fond, tout ce qui existe est voué à disparaître.

Malgré tout, il est respecté, mais surtout craint chez les démons, il entretient son image. Il explose, il brûle, Bass, il ment et il manipule. Il sait ce qu'il veut, et comment l'obtenir.
these streets : uc

Sujet: Re: Easily, I'm the sweetest damn thing you ever saw (Bass) Mer 8 Nov - 1:30 ()


Easily, I'm the sweetest damn thing you ever saw
millicent & bass ✗ Call It Dreaming
Where we break when our hearts are strong enough, we can bow 'cause our music's warmer than blood. Where we see enough to follow, we can hear when we are hollow. Where we keep the light we're given, we can lose and call it living.

Il faisait qu’regretter. Y’avait des souvenirs dans sa tête qui s’effaçait pas. Des putains d’conneries. Merde.
Il s’battait dans un monde qui appartenait aux morts, pour un avenir dont il ne pouvait pas connaître les contours. Il avait fini par s’retrouver dans la pire des situations. Il regrettait l’passé et il savait pas c’qu’il pourrait trouver dans l’futur. Le démon cognait tout trop fort, il essayait de trouver un sens là où y’en avait pas. Dans les abysses il avait fini par devenir personne. Un paria qui recherchait une raison d’exister dans un monde qui lui appartenait pas. Il marchait parmi les humains en s’disant qu’il en était un. Sauf que le soir, quand il sortait et qu’il prenait ce qui lui appartenait pas, quand ses yeux se bardaient de noir et qu’il avait d’la rage dans l’regard, il était plus un homme. Il était l’démon, celui qui s’était retrouvé en enfer et qui avait fini par vendre son âme. Il était l’idiot qui avait cru sauver sa peau en protégeant tout ce qui comptait pour lui à l’époque. Y’avait pas d’justifications pour ce qu’il a décidé de faire après. L’enfer les brise tous.

Quelqu’un frappe à sa porte, il s’décide à ouvrir. « Salut » Millicent, elle a l’visage d’un ange, c’est peut-être pour ça qu’elle s’était retrouvée là. Elle aussi, elle faisait partie de ceux qui avaient pas le choix, ceux qui étaient au milieu d’une guerre qu’ils avaient peut-être pas mérités. « J’étais pas loin... et j’avais envie d’une pizza, sauf que ça me déprime de la manger seule alors j’ai pensé à toi. » Un léger rire. Il l’sait, ce qu’elle cache. Il sait qu’il y a rien d’vrai dans tout ça, qu’elle fait ça pour gagner des informations. « Je te dérange ? Qu’est-ce que tu faisais ? » Il hausse les épaules. « Je suis contente de te voir.. »

Bass il avait fini par se retrouver parmi les humains en se prenant pour l’un d’entre eux. En traînant avec eux comme s’il était pas mort y’a des années déjà. C’était plus facile d’admettre qu’il avait pas encore tout perdu. « Tu penses à moi maintenant. » Un sourire en coin alors qu’il la laisse entrer. Gueule de connard qui se cache parmi les ombres, il a fini par se laisser avoir à son propre jeu. « C’est bon, amènes ta pizza et ton cul à l’intérieur. » Millie elle lui mentait pour obtenir c’qu’elle voulait et c’était pas grave, parce qu’il le savait. Parce qu’il pensait tout contrôler et qu’ça pourrait pas changer. C’est c’qu’il pensait. « Malheureusement pour moi, j’étais pas en train d’me faire une fille. » Il va prendre deux bières dans l’frigo, et il s’assoit à nouveau sur le canap, l’regard fixé sur la télé, quand soudain son poing s’écrase sur la table. « Putain, j’savais qu’ils allaient perdre le match. » Une bière dans la main, il a fière allure en s’offrant un monde qui lui appartient pas. En s’imaginant qu’Millie et lui, ils sont pareils. Ça l’rassure de s’dire que peut-être, quelque part, elle le comprend. Ça l’rend un peu plus humain. « J’vais être honnête, t’as un peu une sale gueule. »

@Petrouchka

_________________

autres comptes : fantine c. de stahl & juliette a. gibson & h. lewis dubois & héra c. swango
Revenir en haut Aller en bas
 
Easily, I'm the sweetest damn thing you ever saw (Bass)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. That Damn Hot Gynecologist.
» Sweetest thing △ 17/05 | 14h05
» hederian ▲ only one thing matters, we’re still here.
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.
» [RP Privé] i see thing that nobody else see
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Sud-Est :: treizième arrondissement :: Habitations