boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 défi × idiot heroes (Vivian & Sage)
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2438-ghosts-of-utopia-andy
Revolutionnaires
homecoming : 01/04/2017
Messages : 160
Louis d'or : 200
pretty face : ginta lapina
julius caesar : kiri (av) matt (code sign) tumblr (img sign)
the mighty bush : hypermnésie ; la malédiction du cerveau, la banque à souvenirs.
Allegeance : elle sait que les révolutionnaires seront les premiers à découvrir la vérité et elle est prête à tout pour les aider, même à utiliser son pouvoir qu'elle maudit.

Sujet: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Ven 3 Nov - 9:55 ()

Le visage en porcelaine camouflé derrière une capuche trop grande pour sa caboche de poupée, le sac de bombes de peinture froissé dans une main, elle grelotte l'enfant, malgré les jambes qui s’affolent. Elle court, limite sur la pointe des orteils jusqu'au point de rendez-vous. Question de discrétion que clame sa logique douteuse.
Elle voit pas trop où elle met les pieds avec le tissu devant les mirettes. Qu'importe, sa mémoire la guide pour elle, jusqu'à éviter certains cul de poule en une enjambée grâce à un souvenir dansant derrière ses rétines.
Et c'est essoufflée qu'elle arrive sur le lieu du crime, mais vivante, et surtout à l'heure.

C'est qu'une suiveuse Andy, on lui a demandé de venir ici à telle heure, elle est venue ici à telle heure précise. On lui a demandé de gribouiller les murs, alors elle posera ses œuvres sur le béton. C'est pas une si mauvaise recrue, Andy, malgré les préjugés qui peuvent éclore lorsqu'on aperçoit cette silhouette fragile, menaçant de se briser à la première vague de brise, et ce visage aux couleurs de lune teinté de pourpre sous des opales trop grandes. Néanmoins, c'est rare qu'on quémande sa présence pour autre chose que la banque à souvenirs plantée dans son crâne. C'est rare qu'on lui fasse assez confiance pour une mission. Elle a envie d'y faire honneur, prouver qu'au moins les tâches simples sont réalisables pour la loque des rangs révolutionnaires. Et se prouver à elle même qu'elle est capable de lever son cul à jeun de bonbons magiques. Et de ne pas être qu'une bonne à rien comme elle le pense depuis trop longtemps.

Alors, elle déballe les armes du crimes sur le sol, invitant ses deux partenaires à se servir d'un geste de la main. Elle même prenant une bonbonne acrylique de ses doigts tremblants. « Prêtes ? » Une demande à peine chuchotée, mêlée au souffle chaud rencontrant le froid du dehors.

Elle gêle, elle est gênée par la nuit et le danger qui peut rôder. Elle est pressée d'en finir. Les bonnes volontés sont trop faciles à craquer, mieux vaut ne pas tarder. Avant de se retrouver avec une blonde en PLS dans un coin, accrochée à sa bouteille de peinture, gémissant faiblement, suppliant qu'on la ramène à la maison.

Elle acquiesce en silence à sa propre question, un peu réconfortée d'être entourée pour cette mission nocturne.

_________________

N. dit
Step and repeat. Tears fall to the beat. Smile through the pain, feel the acid rain. And I ain't ready but I'll hold steady.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2649-vivian-h-lamontage-la-solitud
Revolutionnaires
homecoming : 19/04/2017
Messages : 914
Louis d'or : 985
pretty face : Nina Dobrev
julius caesar : (c) me; avatar (c) me; gifs (c) matty; code signature
Allegeance : la révolution est ma famille. J'ai tout perdu, tout ceux qui comptaient à mes yeux ont disparu et il ne me reste plus que ce groupe. Cette famille qui m'a acceptée, qui m'a respectée et qui m'aide à m'en sortir en me changeant les idées.
these streets : j'ai fais partie de nombreux événement ayant faits trembler Paris. Je suis au courant de beaucoup d'entre eux bien que la vérité m'échappe encore.

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Ven 3 Nov - 13:12 ()

La tranquillité de ce petit recoin de paix m'allait très bien. Deux nouvelles connaissances à mes côtés, révolutionnaires enjôlées dans une mission qui n'est pas si risquée. Nous avions environ toutes le même âge, mais la Vox Populi avait laissé des traces différentes sur chacune de nous. Armées de nos armes marquantes, le mur s'afficha devant nous comme une impasse que l'on devait mettre à notre image. Déjà tâché par les venus du passé, nul ne pouvait passer outre notre contact -même pas ce mur-, nous devions y mettre notre emprunte. Andy lança une question, comme si elle voulait se convaincre elle-même. Ma main tenu son coude pendant un instant, puis le son retentissant de la bille dans la canne se mit à retentir dans la nuit. Je brassai l'arme silencieuse jusqu'à ce que je convienne qu'elle allait faire le travail nécessaire.

Nous commençâmes à tracer les tags sur les murs. Ce qui devait dénoncer les allers et venus de ce quartier, allait avoir l'air d'une forme d'art ridicule pour enfant dans mon cas. L'espace qui restait sur les endroits visibles étaient moindres, je décidai d'en rajouter une couche pour couvrir nettement les lignes plus foncées sur la couche inférieure. Va me falloir un verre après ça, dis-je en pensant à ma flasque cachée dans ma poche. Je l'avais amené en souvenir de Diane, cette meuf m'avait marqué à un point que personne n'aurait pu comprendre. Elle me manquait et je ne savais pas si un jour quelqu'un allait pouvoir combler le vide qu'elle avait laissé. C'était triste de savoir que tout le monde nous laissait, cette réalité pouvait elle seule en dissuader plus d'un. Mais nous, les révos, cela ne nous stoppait pas.

Je me reculai afin d'admirer mon travail, qui était plutôt moche, mais qui ferait l'affaire. Je devrais lui ajouter des pattes pour qu'il puisse s'enfuir en courant tellement il est hideux ? demandais-je pour détendre l'atmosphère et nous ouvrir à la conversation. C'était drôle de dire que je considérais ces filles comme ma famille par affiliation, mais que je ne les connaissais pas du tout.

@Andy Brixton & @Sage L. Sorel

_________________

Rising
i heard the bell of a new day this morning, rising to the sky in this quest of truth.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
homecoming : 22/06/2017
Messages : 269
Louis d'or : 138
pretty face : suki waterhouse.
julius caesar : killer from a gang (av)

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Ven 3 Nov - 19:59 ()
Blondie quand à ses pieds éclate le bordel rempli de bonbonnes acryliques elle a un temps de latence qui marque sa piètre appartenance à ce groupe. Elle vient pas du même milieu, pas de ces gamins des rues qui braillent dès que le monde leur crache dessus. Elle a été enrôlée dans tant de mises en scène différentes qu’elle ne sait plus comment danser dans cet univers bancal Sage.

Elle est funambule.
Cracheuse de feu.
Mère endoctrinée.
Lanceuse de bombes.
Bouffeuse de couteaux.
Voyante pour deux sous.
Et maintenant tagueuse, graffeuse, gamine tapageuse.

Elle balance sur les murs la merde qui colle aux doigts du music hall. Lentement, machinalement elle esquisse les mêmes gestes que ses coéquipières, les deux braves mômes qui se tiennent là dans la parade nocturne de la révolution. L’une n’a rien de très serein, l’autre a l’humour chaleureux. Un sourire se dessine dans l’ombre sur le visage de la blonde alors qu’elle embrase les murs d’une couleur qui chatoiera demain aux premières lueurs du jour. Ce soir c’est en silence qu’elles opèrent, n’écoutant que le crépitement de la peinture indélébile sur les murs.

Si ton œuvre se barre, on aura taffé pour rien, et on est bonnes pour recommencer. Tu pourras dire adieu à ton verre.

Dans un haussement d’épaule, elle continue son croquis burlesque sur le granit. Elle ne s’applique pas vraiment, écrasant des mots à la bombe, noire de toute façon.

Si tu finis à temps par contre, il sera encore temps de faire la fermeture des bars.


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2438-ghosts-of-utopia-andy
Revolutionnaires
homecoming : 01/04/2017
Messages : 160
Louis d'or : 200
pretty face : ginta lapina
julius caesar : kiri (av) matt (code sign) tumblr (img sign)
the mighty bush : hypermnésie ; la malédiction du cerveau, la banque à souvenirs.
Allegeance : elle sait que les révolutionnaires seront les premiers à découvrir la vérité et elle est prête à tout pour les aider, même à utiliser son pouvoir qu'elle maudit.

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Ven 3 Nov - 21:18 ()

« Va me falloir un verre après ça. »  Et c'est à Aymeric qu'elle pense à la seconde, à sa réprobation qui percute les parois de son crâne. Alors que toute son âme la ferait plier et ramper pour une bouteille de rhum. Sa drogue, son calmant, son remède contre sa mémoire envahissante. Mais elle secoue à la tête en silence, c'est pas le moment de se préoccuper de ça que lui souffle sa raison. Alors elle se coupe des deux partenaires et du décor nocturne lui filant la chair de poule, s'accrochant à son œuvre, se concentrant sur le moment présent et pas ailleurs. Surtout pas ailleurs. Sinon cette mission pourrait s'éterniser jusqu'à l'aurore s'il lui fallait se reconcentrer.

Et c'est le portrait peint par un certain autre Andy qui pope dans son crâne. Elle se sert du souvenir de la peinture comme calque pour reproduire l’œuvre sur le béton. C'est carrément de la triche. Mais c'est ce qui lui semble être une bonne idée. C'est plus grossier que l'originale, y'a pas de doute. Mais on reconnaît le portrait de cet ancien dictateur pour les amateurs d'art et d'histoire. Elle laisse les deux autres nanas converser, ayant trop peur de distraire sa mémoire et de se perdre dans des scènes passées. Elle s'enferme dans une bulle, étant  presque surprise d'en être capable malgré les mélodies féminines qui heurte son cocon.

Elle tient, Andy. Elle tient

L’œuvre de Warhol derrière les rétines, elle copie les formes, les couleurs, elle s'applique la poupée. Elle en serait presque fière . Elle rajoute des phrases du genre « ils rôdent » autour de la face maintenant encrée dans le bétpn.

Elle s'est pas si elle doit faire plus. Y'a pas eu plus de consignes que ça lorsqu'on l'a envoyé sous les rayons de lune. Alors enfin, enfin, elle sort de sa bulle, les mains désormais colorées, elle fait glisser ses opales sur les nouveaux tableaux du hall créés par ses coéquipières.

«  Si tu finis à temps par contre, il sera encore temps de faire la fermeture des bars. » Encore cette histoire d'alcool. Elle s'en mord les lèvres, elle veut la chaleur de la liqueur dans le gosier et l'ivresse dans le crâne la poupée. « C'est suffisant ? Où faut vraiment tout repeindre ? » qu'elle souffle enfin à ses partenaires. « Où c'est l'heure de célébrer notre réussite autour d'un verre ? » Elle peut pas s'en empêcher la môme. Elle est aimantée par l'alcool. Et se promet de rester raisonnable devant les deux inconnues.

Spoiler:
 

_________________

N. dit
Step and repeat. Tears fall to the beat. Smile through the pain, feel the acid rain. And I ain't ready but I'll hold steady.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2649-vivian-h-lamontage-la-solitud
Revolutionnaires
homecoming : 19/04/2017
Messages : 914
Louis d'or : 985
pretty face : Nina Dobrev
julius caesar : (c) me; avatar (c) me; gifs (c) matty; code signature
Allegeance : la révolution est ma famille. J'ai tout perdu, tout ceux qui comptaient à mes yeux ont disparu et il ne me reste plus que ce groupe. Cette famille qui m'a acceptée, qui m'a respectée et qui m'aide à m'en sortir en me changeant les idées.
these streets : j'ai fais partie de nombreux événement ayant faits trembler Paris. Je suis au courant de beaucoup d'entre eux bien que la vérité m'échappe encore.

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Ven 3 Nov - 22:40 ()

La peinture s'incrustait déjà sous mes ongles. J'allais porté les séquelles de cette aventure pendant au moins une semaine. Elle se devait bien d'être mémorable. Cette Sage paraissait sympa, sur la même longueur d'onde que moi. Je roulai les yeux au ciel, suivi d'un sourire. Mouvement typique de ma part. Ma réponse fut interrompue par la lancée d'Andy. Oui ça me semble très pas mal, t'es un artiste de quelque sorte ? J'essayais de la confortée, elle semblait plutôt renfermée sur elle-même. Malgré que tout cela pouvait ne venir que de moi. Je pouvais en effet visualiser son oeuvre sur les murs des quartiers d'arts dans les grandes métropoles. Particulièrement comme ici, Londres et même New-York.

Je terminai mes deux lignes et contemplai le résultat. C'était potable, mais au moins le message passait. Mes deux interlocutrices avaient l'air intéressé par cette suggestion d'un verre. En fait, il n'était pas venu à ma connaissance que quelqu'un faisant partie de la Vox Populi puisse ne pas aimer l'alcool. Cet aspect enivrant de la chose plaisait pas mal à tout le monde lorsqu'on choisissait de ne plus penser à l'échec de ne pas trouver ce que l'on cherchait. Vous voulez qu'on accélère le processus un peu ? De toute façon ça coûte cher en boîte, si on arrive chausse ça sera déjà ça. Je lançai la flasque rempli de rhum brun à Sage en haussant les sourcils.

J'attendis la réponse des filles sans toutefois perdre de vue le prochain endroit où je pourrai me remettre à la peinture. La rue me paraissait parfait, juste comme ça, en cet instant et décidai d'appuyer sur la bonbonne de peinture en direction du sol. La capuche montée sur ma tête, je me sentais plus badass que jamais. Comme ces gamins dans les films.

@Andy Brixton & @Sage L. Sorel

_________________

Rising
i heard the bell of a new day this morning, rising to the sky in this quest of truth.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
homecoming : 22/06/2017
Messages : 269
Louis d'or : 138
pretty face : suki waterhouse.
julius caesar : killer from a gang (av)

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Lun 6 Nov - 19:27 ()
Ça crépite comme de la dynamite entre ses doigts. La pellicule d’acrylique recouvre peu à peu l’obscurité, s’y fondant lentement mais sûrement. Demain, ce sera l’apothéose. Et elle donnerait cher pour voir ça. Les mots que les filles échangent sont fluets. Personne n’hausse le ton, posant de temps en temps quelques questions.

Elle jette un coup d’œil aux ouvrages des deux autres. Celui d’Andy la fait tiquer. Elle recule un instant, curieuse.

Warhol ?, elle demande.

Warhol de l’autre côté de l’Atlantique ? Warhol de chez elle ? Elle se rend compte qu’elle œuvre avec deux parfaites inconnues. Que depuis le début elle a tout de la plante verte qui végète dans les fauteuils de la Vox. Qu’elle se laisse juste porter par le courant.

Comme toujours,
Comme avant.
Quand elle a traversé l’océan.

Plutôt canons tes goûts honey, place-t-elle de son accent anglais trop marqué encore, trop obstrué par des réflexes linguistiques.

Elle arcboute son dos, un peu endolori, faussement meurtri. Elles ont déjà fait une bonne part du boulot. Elle entache encore quelques briques, épousant le granit de sa bombe de peinture. Elle se cache le visage avec un foulard, s’époumonant dans la toxicité du produit.

Il est peut-être temps de décaler. Vivian lance sa flasque sur la gamine qui la réceptionne, lâchant l’arme de son crime. Elle laisse tomber les bombes de peintures et engloutie une puis deux gorgées brûlantes. Elle a l’œsophage en feu et pourtant elle sourit derrière son bandana. Elle l’abaisse contre son cou, faisant tourner la petite bouteille à Andy, ses sens aux aguets quand dans le fond de la rue on entend le bruit d’une canette qui roule à même l’asphalte.

On devrait pas tarder à dégager guys.


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2438-ghosts-of-utopia-andy
Revolutionnaires
homecoming : 01/04/2017
Messages : 160
Louis d'or : 200
pretty face : ginta lapina
julius caesar : kiri (av) matt (code sign) tumblr (img sign)
the mighty bush : hypermnésie ; la malédiction du cerveau, la banque à souvenirs.
Allegeance : elle sait que les révolutionnaires seront les premiers à découvrir la vérité et elle est prête à tout pour les aider, même à utiliser son pouvoir qu'elle maudit.

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Mar 7 Nov - 12:21 ()

« Oui ça me semble très pas mal, t'es un artiste de quelque sorte ? » « Une tricheuse seulement » qu'elle souffle en toussant le produit toxique, le tac-tac de la bonbonne claquant sur le crâne. La banque à souvenirs ayant parfois ses avantages. L'arnaque dévoilé, elle sursaute presque lorsque le nom du véritable artiste fend le silence. « Oui Warhol. » Andy Warhol. Quelle ironie quand elle y pense. C'est le premier peintre que sa mémoire anime lorsque le sujet de tableaux plane autour de la poupée. « Plutôt canons tes goûts honey. » L'accent américain dans l'oreille, la matière grise cherche déjà de quel coin du pays cette mélodie provient. Avant de se contenir, la caboche compressée sous les mots anglais. L'esprit envahit de phrases de sa langue maternelle mais dont la sonorité diffère.« Thanks.... thought this painting was appropriate. » qu'elle marmonne l'accent parfaitement anglais trahissant ses origines de manière plus flagrante que lorsqu'elle bave dans la langue de Molière, découvrant déjà une nativité étrangère à chaque mot balancé en l'air.

« Vous voulez qu'on accélère le processus un peu ? De toute façon ça coûte cher en boîte, si on arrive chausse ça sera déjà ça. » Elle repasse en mode français, en mode alcool aussi lorsque les opales s'accroche à la flasque en l'air. Les prunelles n'arrivent pas à se détacher du joyau. La raison se tait, laissant place aux excuses et aux « Aymeric n'aura pas à savoir ». Le dernier argument résonne jusqu'à ses doigts déjà agrippés à la fiole salvatrice. « On devrait pas tarder à dégager guys. » Elle entend même plus le mot anglais qui aurait redéclencher un kaléidoscope des régions américaines et de leurs accents. Elle a déjà la liqueur dans la gorge, Andy. Et elle est ailleurs en même temps, se rappelant la promesse faite à Jo par texto, elle sort le portable et immortalise leurs œuvres aussitôt envoyé à la poseuse de bombes. Elles ont fait mieux que les sœurs Duval dans le bureau du maire. Ou presque. C'est pas un concours. Y'a pas de récompenses au bout. Y'a juste de quoi prouver que la motivation des révos flanche pas. « Encore un tag chacune, et je pense qu'on est bon ? » Elle se posera jamais en leader la blonde, mais il reste un peu de béton à décorer avant d'achever la mission correctement. Elles ont déjà fait du bon boulot. Elle pourrait presque être fière. Même pour un truc aussi simple que de peinturlurer un mur comme si elle était une gamine de cinq ans aux crayons de couleurs comme armes et aux murs du salon comme victime.

Une dernière gorgée, et elle rend la flaque à sa propriétaire, soufflant un merci à peine audible. Le bombe acrylique déjà reprise.

_________________

N. dit
Step and repeat. Tears fall to the beat. Smile through the pain, feel the acid rain. And I ain't ready but I'll hold steady.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2649-vivian-h-lamontage-la-solitud
Revolutionnaires
homecoming : 19/04/2017
Messages : 914
Louis d'or : 985
pretty face : Nina Dobrev
julius caesar : (c) me; avatar (c) me; gifs (c) matty; code signature
Allegeance : la révolution est ma famille. J'ai tout perdu, tout ceux qui comptaient à mes yeux ont disparu et il ne me reste plus que ce groupe. Cette famille qui m'a acceptée, qui m'a respectée et qui m'aide à m'en sortir en me changeant les idées.
these streets : j'ai fais partie de nombreux événement ayant faits trembler Paris. Je suis au courant de beaucoup d'entre eux bien que la vérité m'échappe encore.

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Mar 7 Nov - 14:50 ()
Les deux coéquipières faisaient bonne entente. Une mission d'étrangères était souvent propice à ce que les gens tissent des liens. Affiliées par la révolution, il n'y avait pourtant pas lien plus intime que d'avoir les mêmes convictions. Andy répondit en anglais à la belle châtaine, ce qui confirma mes doutes, mais sur quoi je m'étais trompée auparavant. Sage était anglaise et sans doute des États-Unis vu son prénom. Je souris, c'était bon de savoir que la Vox Populi avait différentes souches pour former les piliers de sa force, c'était même très intéressant. La douce Andy prit la flasque à son tour, ce qui me rassura sur le fait que nous étions toutes sur la même longueur d'onde.

J'étais d'accord avec Sage, il ne fallait pas tarder si on ne voulait pas se faire choper par des curieux, voire pire. Je repris la flasque et en pris à mon tour quelques gorgées. Elle n'était pas vide, mais loin d'être pleine. Ce rhum allait fournir assez de feelings pour que je puisse me détendre. Un autre tag, proposa Andy. J'étais d'accord. Tant qu'à faire quelque chose, valait mieux le faire bien et ne pas revenir sur la question. T'as raison. Vous êtes partantes pour un verre quelque part après ? Je regardai les deux beautés révolutionnaires en attendant patiemment leur réponse. La cannette toujours en main, je remis ma flasque dans mon cardigan et passai à un prochain tag.

La soirée n'était pas terminée pour moi, malgré ce qu'Andy et Sage en répondraient. Les plaisirs de la nuit m'empêchaient de penser, de devenir folle et de perdre la tête à tout jamais. Ce que j'avais découvert, ce que je cachais à mes consoeurs, me rongeait encore les entrailles. C'était inimaginable d'en parler et encore plus de l'oublier. Je traçai les lignes de l'oeuvre que je devais accomplir. De cette couleur rouge, je pensai au sang que Siam avait sur elle lorsque cette blonde nous avait attaqué. Mon sang. Elle seule me croirait, j'en étais certaine. La seule chose à laquelle je devais penser, c'était de ne pas divulger les détails de mes soucis à mes deux partenaires en dépit du bien-être que je ressentais rapidement.

@Andy Brixton et @Sage L. Sorel

_________________

Rising
i heard the bell of a new day this morning, rising to the sky in this quest of truth.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
homecoming : 22/06/2017
Messages : 269
Louis d'or : 138
pretty face : suki waterhouse.
julius caesar : killer from a gang (av)

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Mer 8 Nov - 21:10 ()
Entre la propriétaire de la flasque et l’anglaise, elle est finalement heureuse d’avoir hérité de ce groupe pour une nuit. Personne ne la regarde de travers pour ses croyances, personne n’a le regard méprisant quand elle ouvre la bouche. Elle est à Paname elle reste à Paname. Pour le meilleur pour le pire. Pour y brailler comme pour y graffer.

Elle a frappé juste, et elle ne peut s’empêcher d’avoir le regard brillant quand la langue de Shakespeare perce les lèvres de la blondinette. Elle a appuyé sur le déclencheur et ça lui balance un putain de baume au cœur. Elles sont motivées les gamines, pour mettre de l’aplomb à l’ouvrage, pour en finir avec ce décor burlesque, pour y incruster la révolution non plus à coup de bombes mais à coup de peinture.

Le calme de la nuit les laisse discuter entre elles, s’faire un peu plaisir au milieu de ce boulot nocturne. Elles se mettent d’accord pour y mettre encore un peu du leur. Encore un tag. Un dessin. L’dernier avant le lendemain. Avant que n’explosent les pigments sur Paname demain matin.

J’vote pour le dernier tag. Et pour l’dernier verre.

Elle fait claquer la bombe entre ses doigts, secouant avec ferveur ce qui lui reste de peinture. Elle regarde les deux autres, tapies dans l’ombre là, à souffler leur secret dans le froid de novembre, à ne rien dire qui ne dépasse la politesse. On leur reprochera peut-être de ne pas avoir été assez vindicatives. De ne pas avoir faire trembler Paris pour la nuit.

Ça vous dit de faire saigner Paris ? Genre de faire un truc un peu plus colossale que nos maigres graffs personnels ? Un truc qu’on a fait à trois.

Elle désigne le mur qui s’élève vers le ciel noir. Elle désigne leur toile de fond, là où elles peuvent faire péter l’art.

Une grande Tour Eiffel qui saigne son spleen. Parce que y’a qu’ça ici. Du fucking blood.

Elle n’attend pas d’assentiment en fait Sage. Elle bazarde une poubelle qui traine là, grimpant sur les cartons et les déchets. Elle commence à bomber, esquisser le métal de la vieille sculpture parisienne. Elle emmerde les symboles. Elle vient d’ailleurs et compte bien faire sa propre loi.



Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2438-ghosts-of-utopia-andy
Revolutionnaires
homecoming : 01/04/2017
Messages : 160
Louis d'or : 200
pretty face : ginta lapina
julius caesar : kiri (av) matt (code sign) tumblr (img sign)
the mighty bush : hypermnésie ; la malédiction du cerveau, la banque à souvenirs.
Allegeance : elle sait que les révolutionnaires seront les premiers à découvrir la vérité et elle est prête à tout pour les aider, même à utiliser son pouvoir qu'elle maudit.

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Jeu 9 Nov - 12:10 ()

« T'as raison. Vous êtes partantes pour un verre quelque part après ? » Toujours cette histoire d'alcool qui s'envole des lèvres de la brune pour flotter dans son crâne et se nouer à ses neurones. Elle avait promis de faire attention. Elle se l'était promis. Et pourtant, elle s'imagine déjà déraisonnable, sa mémoire ravivant caniveaux et vomis récents derrière les rétines. Elle devrait pas, elle le sait... « J’vote pour le dernier tag. Et pour l’dernier verre. » Et sous le coup de l'impulsion des mots de la blonde, prise de court, l'addiction dans l'coeur, Andy hoche la tête. De haut en bas. Pour le meilleur et pour le pire. Et tant pis pour les bonnes résolutions. Elles étaient trop fines pour tenir debout sous le souffle léger de la précieuse liqueur.

Elle est facilement manipulable et plaidera non coupable si Aymeric demande. Andy, c'est le pantin aux poings levés bien droits pour se faire attacher par le premier marionnettiste qui passe. Elle le sait, Aymeric le sait. Tout le monde le sait. Et pour pas se faire grignoter par la honte et la culpabilité, elle en joue l'anglaise, pour se faire pardonner. Au moins par les autres.

« Ça vous dit de faire saigner Paris ? Genre de faire un truc un peu plus colossale que nos maigres graffs personnels ? Un truc qu’on a fait à trois. Une grande Tour Eiffel qui saigne son spleen. Parce que y’a qu’ça ici. Du fucking blood. »

Et Andy se fait souffler par l'élan de la blonde, voulant s'attaquer aux pieds de la tour Eiffel, mais y'a déjà trop de détails dans la caboche pour coller à l'esquisse déjà commencé. Fuck. Foutue mémoire. Elle laissera ça à la brune, à la cervelle propre et intact de précisions.

Alors elle s'en va fouiller dans le sac à bonbonnes pour y retirer une nouvelle bouteille de peinture rouge. Et elle retourne déjà à leur dernière œuvre, le tac tac de la bombe acrylique suivant la cadence de ses pas. Et bientôt la poupée est là, s'appliquant à tâcher le symbole de Paris de carmin. Certaines parties du squelette métallique devenant des veines ouvertes, les larmes de sang formant un piédestal. Parce que Paris est poignardé, parce que Paris souffre. Parce que Paris ne coopère pas. Ça et tous les autres Paris se bousculent dans l'esprit, analysant l'art posé sur le béton, qui, finalement peut suggérer tellement de choses. Mais surtout que Paris va mal.

Impatiente de finir le dessin pour envoyer la photo de la tour Eiffel à Jo avec le reste de leur galerie déjà immortalisée par son portable, déjà prête à se vanter d'avoir participer à tout ça. C'est rare que la môme s'enjaille depuis son arrivée à Paris. Et pour fêter ça, elle pourrait sourire, si la vie lui avait pas désappris à étirer les lèvres dans ce sens. Alors elle pose le masque neutre sur le nez, cachant le désespoir du vrai minois. Un putain de progrès déjà et un incroyable cadeau pour des inconnus.

_________________

N. dit
Step and repeat. Tears fall to the beat. Smile through the pain, feel the acid rain. And I ain't ready but I'll hold steady.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2649-vivian-h-lamontage-la-solitud
Revolutionnaires
homecoming : 19/04/2017
Messages : 914
Louis d'or : 985
pretty face : Nina Dobrev
julius caesar : (c) me; avatar (c) me; gifs (c) matty; code signature
Allegeance : la révolution est ma famille. J'ai tout perdu, tout ceux qui comptaient à mes yeux ont disparu et il ne me reste plus que ce groupe. Cette famille qui m'a acceptée, qui m'a respectée et qui m'aide à m'en sortir en me changeant les idées.
these streets : j'ai fais partie de nombreux événement ayant faits trembler Paris. Je suis au courant de beaucoup d'entre eux bien que la vérité m'échappe encore.

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Ven 10 Nov - 14:29 ()

Le mouvement enchaîné de peinturer le tag s'arrêta lorsque Sage répondit qu'elle était partante pour la suite de cette soirée. Les yeux brillants, j'esquissai un sourire derrière ce qui pouvait le cacher et continuai ma petite besogne irrégulière. Andy ne répondait rien, mais à première vue de ce que j'avais vu ce soir, je comptais à ce qu'elle nous suive. Après tout, ça avait été sympa ce soir. Ni trop impersonnel, ni trop personnel. Un juste milieu que le ying et le yang pourrait approuver. Le tag terminé, je remis la bonbonne dans son sac pendant qu'Andy en ramassait une autre afin de procéder à son dernier chef d'oeuvre. L'artiste n'allait pas oeuvrer longtemps vu son talent, on allait déguerpir d'ici dans quelques instants.

C'était Sage qui proposa que la tour Eiffel soit repeinte à sa véritable image. Oh mon dieu, ça me plait ça ! Dis donc y'en a des bonnes idées dans ta caboche, souris-je émerveillée comme une jeune enfant le matin de Noël. Une véritable mission qui allait se terminer en beauté, saucée à la révolutionnaire et à l'affront de ces membres. La ville lumière allait être exposée à sa vraie nature, aux événements tragiques qui s'étaient produits ces dernières années. Les touristes allaient comprendre maintenant de quoi était faite Paris. De sang, de sueur, de rage et de vengeance. Nous allions alimenter le symbole de cette ville à nos convictions et ça allait être géant.

Déjà la patience amincie, je ramassai le tout, les doigts tachés, pour attendre mes deux compagnes de la soirée. La Vox n'allait pas en croire leurs yeux si nous réussissions cet exploit sans pépins. Je n'allais pas m'en vanter, mais n'allais pas non plus nier le déroulement de cette soirée. Les deux filles qui m'accompagnaient et moi-même allions avoir un lien plutôt solide comparé à une mission qui aurait été simple et sans étincelles. Ça allait être génial pour les prochains mois à venir. J'étais contente de ne pas avoir passé cette soirée dans mon QG à diriger les missions des autres révos. Ça allait être une soirée qui allait en jeter.
@Andy Brixton et @Sage L. Sorel

_________________

Rising
i heard the bell of a new day this morning, rising to the sky in this quest of truth.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
homecoming : 22/06/2017
Messages : 269
Louis d'or : 138
pretty face : suki waterhouse.
julius caesar : killer from a gang (av)

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) Ven 10 Nov - 17:47 ()
Elles bombardent.

Elles explosent la brique.
De noir.
De rouge.

Elle a le sang stendhalien la Sorel quand les pigments lèchent le granit carmin. Paris se salie, Paris se souille. Elles lui crachent dessus les trois révolutionnaires. Leurs doigts cavalent, poussant l'acrylique à dégueuler en longue traînées. Elles prostituent l'art pour une nuit, faisant crier dans les rues le murmure des bombes de peinture.

Paris gît là. Symbole escroqué, symbole biaisé. Elles l'ont bien baisées Paris ce soir. Le cadavre de la capitale est là, coulant, puant la toxicité sur le music hall. Elles ont ouvrées dans l'ombre, pour des causes multiples mais pour une splendide et unique dénonciation. Elles ont brandit haut le succès de leur mission. Elles ne reviendront pas la gueule enfarinée, les doigts noircis d'échec, bien au contraire. Elles auront probablement la gueule de bois, le parfum de l'absinthe et le sourire des reines.

We are the champions.
Voilà ce qu'elle voudrait scander Sage, dans la nuit parisienne. A la place elle saute à terre, quittant sa montagne de déchet, admirant la faible hauteur de leur Tour Eiffel. Elle jette le reste de peinture dans le sac prévu à cet effet, elle abaisse le bandana qui lui barrait la bouche. Et elle sourit.

Elle sourit de voir Paris saigner comme elle a pu s'voir saigner elle-même.
Elle sourit parce qu'aujourd'hui ce n'est plus elle qui souffre.
Aujourd’hui elle a sacrifié la capitale.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: défi × idiot heroes (Vivian & Sage) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
défi × idiot heroes (Vivian & Sage)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Conseils d'un Sage
» Seul et sage pensée!
» Le Présage....[LIBRE]
» As-tu été sage cette année? [Libre]
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-est :: douzième arrondissement :: Bercy Village :: Music Hall