boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Night's world, sensual's world [ft. Grazyna]
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Ven 3 Nov - 18:27 ()

Night's world, sensual's world
@Grazyna O. Shadowsky & Sophie A. Lovett

 Il avait suffi d’un regard pour comprendre, d’un regard pour admirer, d’un regard pour prétendre la posséder. Cette jeune femme, cette jeune serveuse aux courbes généreuses et à l’accent délicat était serveuse à l’Eden Palace… Mais la triste mine sur son visage semblait bien faire comprendre qu’elle n’appréciait guère son travail ici. Non loin de moi l’idée de voler des serveuses à Samaël mais les affaires étaient les affaires… Et une serveuse de plus ou de moins, qui verrait la différence ? Elle était bien trop belle pour rester ici, bien trop attractive pour servir de bons petits plats. Non, c’est d’un autre monde dont elle avait besoin. C’est comme cela que je l’avais interpellée, discutant un peu avec elle et je lui avais glissé ma carte. Je n’avais pas vraiment eu besoin d’user de mes pouvoirs pour l’attirer dans les mailles du filet, car elle semblait intéressée. Au moins pour voir. Mais voir, c’était pratiquement l’adopter.

Elle m’avait donc appelée, quelques jours plus tard en me disant qu’elle acceptait un rendez-vous professionnel. C’était donc à vingt-deux heures que je lui avais proposé ce rendez-vous. Une heure tardive pour un tel rendez-vous, mais l’heure de la nuit. C’était à ce moment-là que l’on se rendait compte de l’endroit qu’était le Moulin Rouge, du monde de la nuit en tant que tel. Non pas que j’avais forcément envie de lui montrer la partie charme de l’endroit, ce n’était pas le but. Je ne comptais pas en faire une strip-teaseuse ou une prostituée. Juste une serveuse, pour galvaniser la clientèle.

C’est dans mon bureau que je me trouvais, quelques minutes avant le rendez-vous. J’étais dans mon bureau, dans une robe noire qui m’arrivait à mi-cuisse, une épaulée dénudée, mes cheveux détachés et des talons aux pieds. Je terminais de remplir un dossier avant d’entendre une personne frapper à la porte.

« Madame, votre rendez-vous vient d’arriver, dois-je la faire monter ? » Demanda la douce voix de la personne en face de moi. Je relevai doucement les yeux dans sa direction. Un bref signe de tête suffit à faire comprendre que c’était ce dont il fallait faire. La demoiselle tourna donc les talons pour faire monter la nouvelle arrivée. Je ferai calmement le dossier avant de le ranger dans un des tiroirs de mon bureau en chaine, car je n’avais pas l’intention de rester assise là. Il y avait un espace salon dans mon bureau afin d’accueillir et, qui plus est, j’allais probablement lui faire une visite du Moulin Rouge. C’est lorsqu’elle se présenta près de la porte encore ouverte que je souris, un sourire charmant, accueillant, comme je savais les faire. Je me levai pour m’approcher d’elle et lui serrer la main.

« Bienvenue au Moulin Rouge. Je savais que vous accepteriez de venir y jeter un œil. Sans me vanter, on n’y résiste pas souvent. » Je lui désignai donc les canapés un peu plus loin avant de reprendre la parole. « Un verre, peut-être ? » Proposais-je à son intention. J’avais, y compris, de l’alcool qui venait de l’Est. A Paris, il fallait pouvoir satisfaire tous les goûts, y compris les goûts de luxe. Surtout les goûts de luxe.

Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 12/07/2017
Messages : 109
Louis d'or : 805
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Sam 4 Nov - 17:01 ()
NIGHT'S WORLD , SENSUAL'S WORLD
GRAZYNA ✧ Penny
C'était peut être votre jour de chance. L'Eden Palace n'était pas votre jardin d'Eden, c'était tout le contraire, mais il fallait bien se l'avouer, ce qui s'était passé avec Clavis Aurea y était aussi pour beaucoup. La joie de vivre n'est pas quelques choses qui vous caractérise véritablement Grazyna, non, vous êtes plutôt dans l'autre partie de la population, celle qui est défaitiste, pessimiste, dépressive. Il faut bien avouer que la vie n'a pas chercher à vous gâter, c'est même tout le contraire, et ce n'est pas en France que vous avez trouvé le vrai bonheur, ce mot est même carrément étranger à votre langage, par contre son opposé ne l'est pas, car vous connaissez bien les malheurs de la vie. Mais cette cliente à l'Eden Palace allait peut être donner un autre sens à votre vie. Elle recherchait une serveuse, dans un autre domaine, et ce ne serait pas pour vous déplaire, même si vous aviez réussi à rester à l'Eden Palace plus que n'importe où ailleurs. Mais la monotonie du service ne vous incitait pas à rester, pour autant, vous n'étiez pas encore partie d'ici, et si cela se faisait, vous le feriez de façon correcte, dans les règles de l'art. En tout cas, vous aviez pris sa carte, cela ne vous coûtez rien d'essayer, de voir là où elle travaillait, peut être que cela sera plus plaisant que votre place actuelle. Le restaurant n'était pas une si mauvaise place à vrai dire, mais après tout, pourquoi pas ? Mais la tentation de voir si l'herbe était plus verte ailleurs fut la plus grande et vous appeliez Sophie pour convenir d'un rendez-vous quelques jours plus tard. Cette dernière semblait plus que satisfaite au téléphone en tout cas, mais il n'y avait pas de doute que cela soit aussi le cas en vrai. Elle vous donna donc un rendez-vous tardif, mais cela tombait bien, vous finissiez le service à 21h30, l'heure de celui-ci était donc parfaite pour vous. Vous aviez même le temps de passer chez vous, et de prendre une tenue que vous pensiez de circonstances, un short bleu qui montait un peu, ainsi qu'un haut blanc, laissant entrevoir une partie de votre poitrine et de votre ventre, ainsi qu'une bonne partie de votre dos. Peut être que Sophie jugera cela trop dévêtue, mais vous aviez envie de mettre toutes les chances de votre côté pour faire une bonne impression dans un contexte différent de l'Eden Palace. Vous n'aviez pas pris le temps de vous renseigner sur le Moulin Rouge cependant. En dehors des endroits où vous aviez pu travailler, les autres endroits de la capitale française vous était inconnu ou presque. Vous arriviez donc à l'intérieur du bâtiment, pour voir qu'il s'agissait effectivement d'un endroit bien différent de ceux que vous aviez fréquenté précédemment. Vous étiez un peu en avance, mais dans ce genre de circonstance, cela n'est pas un mauvais signe. Vous disiez donc à une serveuse que vous aviez rendez-vous avec Mademoiselle Sophie Lovett avec votre petit accent chantant, l'accent polonais, russophone donc. Elle monta alors immédiatement à l'étage, là où devait se trouver la jeune femme. Puis presque aussitôt, elle vous demanda de la suivre donc, pour monter voir la patronne qui fut alors très accueillante. Vous n'étiez pas trop sûre de vous Grazyna, mais cet entretien d'embauche n'était à ne pas manquer, si vous vouliez vraiment passer dans une autre dimension. A sa première phrase, un sourire s'afficha sur votre bouche. Vous ne saviez pas si vous alliez rester ou non, mais vous étiez là, vous aviez fait le premier pas, car vous n'auriez pu jamais la rappeler mais cela avait été le cas. Vous lui aviez serré la main qu'elle avait tendue la serrant fort sans plus non plus, comme pour lui montrer votre détermination à vouloir ce job qui était arrivé presque tout cuit, sous votre nez.

" Merci de votre accueil. "

Puis elle vous désigna le coin salon qu'elle avait dans son bureau, un bureau respirant le luxe car c'est bien la première fois que vous voyez un coin salon à l'intérieur d'un quelconque bureau. Elle vous proposa un verre. Vous hésitiez à accepter ce premier. Mais un peu de vodka ne vous fera pas de mal, assurément.

" Si vous avez une vodka, je veux bien. Désolé, je ne fais pas très original pour quelqu'un originaire de Pologne. "

Vous la suiviez donc jusque dans son salon privé, attendant de vous faire manger tout cru ou presque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Dim 5 Nov - 11:08 ()

Night's world, sensual's world
@Grazyna O. Shadowsky & Sophie A. Lovett

La première chose que je vis, ce fut sa tenue. Mes yeux parcouraient mon invitée des pieds à la tête, la scrutant, le moindre petit détail. Un sourire s’était d’ailleurs affiché à mon visage. Elle avait osé s’habiller aussi dévêtue pour le rendez-vous ? C’était une bonne chose, un premier pas vers une embauche. Je pensais que la demoiselle était plus prude que cela, qu’elle se serait habillée de manière plus classique, moins sexy que ça, mais ce n’était pas pour me déplaire, il fallait bien l’avouer. Je lui avais donc proposé de s’installer dans l’espace salon après avoir entendu, à nouveau son doux accent chantant qui raisonnait dans la pièce comme un goût de luxure. Une fois installée, c’est de la vodka qu’elle choisit.

« Je ne vous demande pas de faire dans l’originalité. Ça tombe bien, j’ai ce qu’il vous faut. » Je me dirigeai vers le petit bar personnel que j’avais, attrapant deux verres et une bouteille de vodka, exportée de Russie. Je vins m’installer en face d’elle, remplissant nos verres avant de faire glisser le sien sur la table basse, tout en croisant mes jambes. « Santé, dans ce cas. » Dis-je avant de trinquer avec elle, mes yeux plongés dans les siens, ce petit sourire aux lèvres que je gardais avant de boire une gorgée de mon verre et le reposer sur la table.

« Pour être honnête avec vous, je ne m’attendais pas à ce que vous veniez avec une tenue… qui vous met autant en valeur. C’est osé et j’apprécie. » Dis-je en souriant, observant à nouveau sa tenue avant de me relever, faisant quelques pas, m’approchant de la baie vitrée de mon bureau qui donnait sur la salle principale. « Vous savez, le Moulin Rouge est réputé pour pas mal de choses, notamment ces strip-teaseuses. En vous voyant arriver comme cela, on pourrait croire que c’est pour un tel poste que vous venez, mais rassurez-vous, je n’ai besoin que d’une serveuse. » Ajoutais-je en souriant, me rapprochant de la table basse pour remplir à nouveau nos verres et me réinstaller, croisant doucement mes jambes, reposant mes yeux sur la demoiselle. « Je ne vous cache pas, qu’outre vos talents de serveuse, c’est surtout votre plastique et votre accent qui me plaisent. Ici, chaque serveuse a tout pour plaire, pour attirer le client à consommer, vous voyez ? » Ajoutais-je en penchant doucement ma tête sur le côté, lui expliquant ainsi les raisons de sa présence ici, des raisons dont elle devait certainement se douter. Elle n’était probablement pas stupide.

« Je suis certaine que vous vous sentirez davantage valorisée ici… Belle femme que vous êtes, vous n’êtes certainement pas insensibles aux compliments et vous en aurez ici, surtout habillée de la sorte. » Dis-je en buvant mon verre, le reposant, passant ma langue sur mes lèvres supérieures comme pour me délecter de chaque goutte de ce liquide. « Je pourrais vous faire la visite, d’ailleurs. »



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 12/07/2017
Messages : 109
Louis d'or : 805
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Dim 5 Nov - 16:21 ()
NIGHT'S WORLD , SENSUAL'S WORLD
GRAZYNA ✧ Sophie
Votre tenue choisie exprès pour l'occasion semblait faire son petit effet. Lorsque vous l'aviez vu à l'Eden Palace, vous aviez vu une sublime jeune femme, très raffinée, très sexy, très séductrice, alors vous vous étiez dit que pour un entretien d'embauche avec elle, il fallait se mettre au niveau, même si ce n'était que pour être serveuse et pas autres choses, comme une danseuse et peut être même plus que ça vu ce que vous aviez pu voir dans le club avant de monter ici dans son bureau. Mais vous n'aviez pas l'intention d'obtenir un autre rôle que celui de serveuse par ici, c'était ce que Sophie vous avez demandé et vous n'en espériez pas autant. Elle avait parcouru votre corps des yeux, de haut en bas, sans en perdre une miette, vous pouviez presque voir un petit filet de bave couler à la commissure de ces lèvres si elle avait été un peu moins distinguée. Mais il n'en était rien, si ce n'est un sourire de satisfaction, parce que vous vous étiez déjà mise au diapason du Moulin Rouge. En tout cas, elle vous proposait de vous installer dans son bureau, dans le coin salon, vous offrant donc un verre de vodka, votre alcool préféré, même si au fil du temps vous aviez appris à en apprécier d'autres, mais la vodka reste une valeur sûre, surtout ici dans ce lieu de luxure, elle devait être chère mais de bonne qualité. Vous preniez place sur le canapé et elle vous servez un verre, un pour elle, et un pour vous donc, vous le faisant glisser sur la table basse. Vous trinquiez, comme si finalement, cet entretien d'embauche n'en était pas vraiment un, comme si c'était plutôt votre premier pas dans votre nouvel environnement. Mais vous la laissiez boire une gorgée, avant de vous risquez à boire à votre tour. On ne sait jamais, mais le risque existe. C'est un réflexe que vous avez cultivé durant vos dernières années en Pologne. Votre mari était plongé dans un sombre trafic, il était mort à cause de cela, et s'il n'était pas mort empoisonné, vous aviez souvent soupçonné ses adversaires de le droguer ou quelques choses comme ça pour qu'il sombre encore plus facilement. Surtout que Sophie semblait vous offrir ce poste sans rien avoir vu de vous, si ce n'est le bon service que vous aviez pu lui faire à l'Eden Palace. Mais soit, cela vous tentez bien de commencer une nouvelle aventure pour le travail, raison pour laquelle vous aviez appelé, et non l'inverse. Son regard était en tout cas envoûtant, cette femme, jeune, était d'une beauté incroyable, d'un charisme naturel à en faire pâlir plus d'un. C'était peut être pour cela que vous aviez appelé si facilement, parce que mine de rien, son charisme était là, vous entourant comme si vous étiez dans un petit cocon, à l'abri des autres. Pourtant, à l'Eden Palace, le patron aussi était d'une très grande classe, mais ce n'était pas la même chose, vous ne l'aviez pas ressenti de la même manière. Sophie vous complimenta alors sur votre look. Elle ne pensait pas que vous viendriez ainsi. A vrai dire, avant de choisir votre tenue, vous aviez hésité grandement entre la sobriété, et une tenue plus sexy et provocatrice. L'hésitation avait été longue mais finalement, elle avait semble-t-il porté ces fruits puisque Sophie appréciait grandement votre tenue. Cela fit accélérer sensiblement les battements de votre coeur, si bien que vous rougissiez un peu, pas trop, mais sans doute qu'elle l'avait vu. Ce n'est pas simple de faire forte impression à son très certainement futur employeur, mais vous aviez réussi votre coup Grazyna, bravo. Vous la laissiez donc parler, tout en l'écoutant attentivement, très attentivement même. Et plus vous la regardiez, plus vous la trouviez belle et charmante. Pourtant, vous n'êtes pas vraiment de ce bord là, mais Sophie avait un charme que vous aviez rarement vu aussi fort et attractif. Lorsque vous l'aviez vu à l'Eden Palace, vous l'aviez remarqué mais pas à ce point là toutefois. Elle vous expliquait donc que vêtue ainsi, vous auriez pu postuler à un job de strip-teaseuses, mais elle n'en recherchait pas dans l'instant, de toute façon, vous ne saviez pas danser, si elle avait changé d'avis, vous auriez refusée poliment son offre. Mais serveuse, c'était plus que jamais dans vos cordes. Elle vous dit alors que c'était votre physique qui lui avait plu, mais pas seulement, votre petit accent polonais avait ajouté cette petite touche de fantaisie. Vous buviez une grande gorgée de votre verre avant de lui répondre.

" Oui, je vois ce que vous voulez dire. Je ferais de mon mieux. "

Et encore, pas sûr que cela soit assez mais de toute façon, vous n'étiez pas retenue par une corde si jamais cela se passait mal à l'avenir. Peut être que vous serez mieux mise en valeur, mais sans doute que la pression ne sera pas la même non plus. Elle sera différente que celle qu'il y avait à l'Eden Palace. Mais le challenge était intéressant. Vous aviez envie d'être mise en valeur, mais vous ne vouliez pas non plus être un simple objet de désirs. Qui sait, peut être qu'ici, vous pourriez trouver un homme qui pourrait vous aimer à votre juste valeur, et ne pas vous endormir seule le soir, en pleurs sur votre oreille de solitude. Elle vous proposait donc une petite visite ce que vous acceptiez avec joie.

" Je serais ravie de visiter les lieux. Je dois bien vous avouer que je ne suis pas très familière de ces murs, pas encore. "

Autrement dit, même si rien n'était signé, dans votre tête, vous étiez déjà la future employée de Sophie Lovett, patronne du Moulin Rouge. Vous finissiez votre verre comme pour lui faire comprendre que c'était l'heure de la visite, sauf si elle avait d'autres choses à vous dire évidemment.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Mer 8 Nov - 18:58 ()

Night's world, sensual's world
@Grazyna O. Shadowsky & Sophie A. Lovett

Grazyna avait toutes les qualités requises pour le poste… Elle savait servir, elle était jolie et en plus, elle osait. Il me la fallait pour combler le poste vacant qu’il y avait derrière les bars du Moulin Rouge. Je lui avais servi un verre après l’avoir complimentée sur la tenue, ce qui semblait lui plaire. Je lui proposais également une petite visite des lieux afin qu’elle se rende compte dans quoi elle mettait les pieds et elle semblait ravie de la faire, terminant même son verre pour m’inciter à commencer cela. Je souris doucement en terminant mon verre et en le posant sur la table basse avant de me lever. « Bien… Suivez-moi. » Dis-je avant de quitter le bureau en sa compagnie, descendant les escaliers pour nous retrouver dans la salle principale. « C’est la salle du cabaret, comme vous vous en doutez. » Dis-je en souriant, lui montrant la pièce dans sa globalité, ainsi que le bar qui s’y trouvait. « Un de vos potentiels futurs espaces de travail… » Dis-je en lui faisant signe de me suivre. C’est vers l’Éléphant que j’allais la conduire.

Je poussai la porte de cet endroit, probablement un univers que la demoiselle ne connaissait pas, du moins, c’est ce que je pensais. Bien entendu, certains regards se posèrent sur elle et sa tenue osée. J’eus un léger sourire à cette image, me doutant bien que cela ferait des émois. Je lui montrai les bars et également la salle principale où se trouvaient les barres de strip-tease occupées. Je grimpai à l’étage avec elle afin de lui montrer les chambres privées, même si elle n’allait pas s’y retrouver… Je comptais lui faire une visite complète, après tout. Et c’est dans une chambre que je m’arrêtai quelques instants, il y avait une barre de strip-tease également et une petite idée me vint en tête. « J’espère que le spectacle en bas ne vous a pas dérangé, car vous risquez d’en voir souvent… » Dis-je en me mettant contre la barre, commençant à grimper dessus et à tendre mes jambes pour les remuer, mon regard plongé dans le sien. « Le Moulin Rouge est un des meilleurs endroits pour travailler, ma chère… » Dis-je en retombant sur mes pieds avant de détacher doucement ma robe et de grimper à nouveau sur la barre, mon geste la faisant tomber au sol, me dévoilant en sous-vêtements devant elle, accrochant mes chaussures à la barre pour me déchausser également avant de me laisser suspendre sur les barres en les serrant avec mes jambes. Mes mains vinrent se poser au sol et je me laissai balancer, une jambe, puis l’autre pour me retrouver debout, le sourire aux lèvres. « Vous y trouverez votre place, non ? Je pourrais même vous apprendre à danser pour votre plaisir ou charmer votre futur amant. » Ajoutais-je avec un léger petit clin d’œil, adossée à la barre de strip-tease, mes yeux posés sur elle. J’étais en sous-vêtement dentelle devant elle, sans aucune gêne aucune. A quoi bon ? J’étais le démon de la luxure, après tout… Me retrouver en petite tenue faisait partie de mes habitudes.  


Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 12/07/2017
Messages : 109
Louis d'or : 805
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Dim 12 Nov - 22:57 ()
NIGHT'S WORLD , SENSUAL'S WORLD
GRAZYNA ✧ Sophie
La première impression à l'Eden Palace semblait être la bonne, elle se confirmait ici avec Sophie qui était dans son antre, qui sera prochainement la vôtre aussi même si cela se fera dans une moindre mesure évidemment. Votre tenue, exagérée, provocante, semblait avoir plu, plus que vous ne l'auriez espérée. Très vite pourtant, cela aurait pu être cause de malaise entre elle et vous mais ce ne serait pas le cas. Au contraire, vous étiez presque trop à l'aise dans ce rôle que vous ne connaissiez pas encore, que vous étiez en train d'effleurer du bout des doigts tout simplement. Sophie semblait avoir décidé de ne pas trop s'attarder dans son bureau et à peine votre verre fini, à peine cette mise en bouche bue, vous commenciez la visite de ces lieux qui seront bientôt connus de vous, comme si vous y aviez toujours été. Vos verres sont vides, alors la visite peu s'effectuer et sans demander votre reste, vous suivez celle qui sera votre future patronne d'ici quelques minutes à peine sans doute, une patronne qui semble être prête à tout pour vous recruter, une patronne qui pourrait vous donner des sueurs froides, rien que par son physique tout simplement parfait. La descente d'escalier se faisait avec classe et volupté, comme si cette simple chose ne pouvait se faire qu'avec élégance. Mais cela semblait être Sophie en tout point, tout ce qu'elle faisait respirait la beauté, la sensualité, la luxure même vous tentiez vous à penser. Mais après tout ce lieu est un lieu de luxure n'est ce pas ? Elle vous montrait donc le bar, votre potentiel lieu de travail. Cela vous conviendrait tout à fait même si, passant rapidement devant, ce n'était pas ici qu'elle voulait vous montrer en priorité. Mais bien ailleurs, un autre endroit, plus intimiste, ou plutôt, plus sensuel, comme si cela était votre élément naturel, alors que ce n'est pas aussi simple que cela. Des regards se portèrent sur vous, mais sans doute qu'ils regardaient plus Sophie, puisque c'était elle la patronne des lieux, et que ce soir, vous n'en étiez qu'une accompagnatrice mais non moins future employée. Ce côté là du Moulin ne vous plaisait pas autant, comme si finalement, malgré votre tenue, nous n'y étiez pas à votre place. Mais sans doute qu'elle désirait vous faire une visite complète au cas où puisqu'ici aussi, il y avait des bars pour servir de l'alcool à foison, en plus des strip-teases et autres joyeusetés. Non, le strip-tease n'était pas pour vous, parce que tout simplement, vous ne seriez pas gracieuse en dansant, et encore moins autour de cette barre qui se tenait là. Pourtant, presque instinctivement, vous aviez répondu au clin d'oeil d'un des clients qui regardait une des filles qui dansaient langoureusement. Vous vous rendiez à l'étage. Il y avait des chambres privées, sans doute là que le spectacle se faisait plus en intimité mais à un prix plus élevé aussi sans doute. Vous alliez lui répondre simplement lorsque vous voyez qu'elle se met en position. Allait-elle vous faire une petite danse privée ? Si c'était le cas, elle savait vraiment convaincre ces futurs employés, mais peut être qu'ils n'avaient pas tous droit à un traitement de faveur comme celui-ci après tout. Vous n'en saviez rien. Mais vous l'observiez, avec un fin sourire sur les lèvres et un regard qui finalement en disait plus que des mots. Vous la regardez, et si vous étiez dans un film d'animation style Tom et Jerry, vos yeux sortiraient de leurs orbites et une langue de six pieds de longs sortirait de votre bouche, ou alors un filet de bave de plusieurs litres seraient en train de couler de votre bouche. Votre sourire a été légèrement transformé en une bouche presque béatement ouverte. Vous ne vous attendiez pas à ce que votre future patronne vous offre un rapide strip-tease, la laissant en sous-vêtements, ces derniers la mettant plus que parfaitement valeur. Elle était tellement bien gaulée, encore plus que vous assurément Grazyna, vous ne pouviez pas rivaliser même si comme elle, vous étiez une beauté qui était venu de l'Europe de l'Est. Vous lui répondiez enfin de vive voix.

" Je pense que je devrais trouver ma place oui. Mais à côté de vous, je ressemble à balai autour de cette barre. Je ne sais pas danser, pas vraiment. Enfin, avec quelques cours, je suppose que je pourrais y arriver. "

Vous ne notiez rien par rapport à ce qu'elle disait à propos de votre futur amant. Savait-elle que vous étiez seule ? Savait-elle que vous étiez en quête d'un certain amour ? C'était une possibilité, et si vous préfériez de loin les hommes, des femmes comme Sophie vous ferez damner les saints pour faire cet acte là. Presque imperceptiblement, vous vous étiez approchée de Sophie, comme si vous étiez prête à avoir votre premier cours de danse laconique, à moins que ce ne soit autres choses qui vous attire à elle.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Mar 14 Nov - 18:15 ()

Night's world, sensual's world
@Grazyna O. Shadowsky & Sophie A. Lovett

Ce milieu était le mien, c’était ici que je me sentais le mieux, c’était avec cette barre que je me sentais moi-même. Certains démons étaient violents, sanglants, brutaux, moi j’étais sensuelle, mais tout aussi dangereuse… Je développai des addictions bien difficiles à s’en défaire. Lorsque l’on goûtait à l’une des filles qui travaillaient ici, il était difficile de ne pas y revenir une deuxième fois, ou une troisième fois. Elles étaient triées sur le volet pour que l’expérience de mes clients soit la meilleure de tout Paris, soit meilleure de tout ce qu’ils pouvaient connaître… Et c’est pourquoi cet endroit était souvent plein, en soirée.

Je venais de reposer mes pieds au sol après lui avoir fait ce petit spectacle improvisé, restant en sous-vêtements, car je n’avais strictement aucune gêne. Je n’étais pas pudique. A quoi bon l’être dans un endroit comme celui-ci, à quoi bon l’être lorsque l’on était le démon de la luxure ? J’aimais m’habiller très légèrement, j’aimais plaire et faire craquer n’importe qui sous mon charme afin de pouvoir lui demander ce que je désirais d’un claquement de doigts. C’était comme cela que je fonctionnais et ça fonctionnait plutôt bien. Quoi qu’il en soit, la jeune femme semblait avoir été sous le charme de ma prestation bien qu’elle ne se considérait pas capable de réaliser une telle prouesse, car pour elle, elle n’était pas assez souple, visiblement.

« Cela s’apprend, c’est un art… » Dis-je d’une douce voix en effleurant sa joue du bout des doigts pour chasser une de ses mèches de cheveux, lui souriant délicatement. Je me reculai doucement pour me retrouver de nouveau contre la barre et sauter dessus, m’accrochant grâce à mes jambes avant de laisser tomber mon corps en arrière, mes cheveux et mes mains touchant le sol. « C’est… également quelque chose de très physique. » Dis-je, la tête en bas avant de décrocher mes jambes de la barre et de me balancer à l’aide de mes bras et de retomber gracieusement sur mes pieds en me redressant, passant une main dans mes cheveux pour replacer mes cheveux convenablement. Je souriais à la demoiselle en penchant doucement ma tête sur le côté.

« Mais le résultat est toujours appréciable pour les yeux… Et c’est le genre de choses que vous verrez assez souvent, ici… Les filles qui dansent sont très douées. » Dis-je en la regardant. Elles, aussi, étaient triées sur le volet afin d’offrir aux clients, un divertissement parfait… Elles dansaient toutes très bien et regarder de tels spectacles était toujours très agréable. Après tout, c’était le but du jeu, le but de cette partie du Moulin Rouge. Les strip-teases devaient être des divertissements pour tout le monde, une mise en bouche pour la suite… Certains acceptaient de mettre de l’argent sur la table pour se payer une danse privée avec ces jeunes et sensuelles demoiselles.



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 12/07/2017
Messages : 109
Louis d'or : 805
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Mer 15 Nov - 18:59 ()
NIGHT'S WORLD , SENSUAL'S WORLD
GRAZYNA ✧ Sophie
Elle savait clairement y faire, il n'y avait pas de doutes possibles à avoir là dessus. Elle était dans son élément, pourtant, au fond de vous, vous saviez que vous étiez en train de mettre les pieds sur une pente qui était très glissante. Même si elle était belle et charmante, son aura était orange, et même si vous n'aviez pas compris le pourquoi de ces couleurs là, les personnes ayant une aura comme celle-ci étaient à priori de mauvaises personnes. Sophie ne semblait pas l'être pourtant, mais une partie de votre inconscient se méfier, mais il avait été comme endormi par le physique de la jeune femme, comme si finalement, une infime partie de vous n'était pas si hétérosexuelle que ça, comme s'il y avait une petite partie qui avait envie de découvrir cet aspect là de la vie. Mais si vous aviez la bouche béatement ouverte pendant un petit moment, vous la refermiez en vous en rendant compte. Ce n'est pas très malin d'agir ainsi, même si c'était peut être le but de Sophie, vous n'en saviez rien du tout. En tout cas, cela n'avait pas l'air de la déranger de rester en sous-vêtements devant vous Grazyna, mettant parfaitement en valeur ces courbes parfaitement parfaites. Il n'y avait pas à dire Sophie était un modèle du genre, physiquement en tout cas. Vous ne saviez pas comment elle gérait ces employés, pas encore tout du moins, mais vous aviez comme un doute sur le fait qu'elle fasse ce genre de chose lors de l'entretien d'embauche de tout le monde. C'était sans doute pour tester vos limites, pour savoir si vous saviez vous maîtriser dans un situation si sensuellement sensuelle. Vous lui disiez donc que vous n'étiez pas assez souple pour réaliser ce genre de choses, une excuse comme une autre, une véritable excuse, vous n'avez jamais fait de gymnastique, rien qui puisse spécialement améliorer votre souplesse. Mais c'était un art selon les dires de la jeune femme, un art qui s'apprend donc. Elle s'était approché pour vous toucher, très légèrement, remettant en place une mèche de cheveux, comme pour vous faire craquer, comme si elle était en train de jouer avec vous, comme si elle vous voulez dans son lit. Vous n'étiez pas indifférente à ce spectacle. Qui pourrait l'être en même temps ? Personne, du moins, c'est ce que vous pensez, très peu de monde en tout cas, car même les plus purs pourraient se laisser avoir à ce jeu de malice. Puis elle revint contre cette barre qui semblait être une extension naturelle de son corps, ajoutant qu'en plus de la souplesse, c'était aussi très physique, qu'il fallait de la force, de l'endurance pour réaliser la bonne performance devant le client. Mais ça, vous ne le feriez pas, non, ce n'était pas possible, vous risqueriez de faire fuir le client par votre maladresse. Sophie était douée, et elle se remit ensuite sur ces jambes, replaçant soigneusement sa chevelure brune. Elle dit que le résultat est toujours appréciable pour les yeux, et vous n'en doutez pas un seul instant, puisque votre regard n'a pas quitté le corps de la jeune femme depuis qu'elle a pris possession de cette barre, comme si vous étiez envoûtée ou quelques choses comme ça.

" Je n'en doute pas un seul instant, votre performance est très agréable à regarder. Les hommes n'ont pas les mains trop baladeuses en général ? "

Une question, comme une autre, mais qui vient d'arriver dans votre esprit, alors vous la lui posez, histoire de savoir si les hommes, excité comme des bêtes ne touchent pas de trop près à la marchandise. Après, cela doit se faire, mais cela doit avoir un coup supplémentaire sans doute, vous n'en savez rien, ce monde là n'est pas encore le votre, mais bientôt il le sera.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Mer 22 Nov - 14:19 ()

Night's world, sensual's world
@Grazyna O. Shadowsky & Sophie A. Lovett

La danse avait traversé les époques… Elle avait toujours été un moyen de s’exprimer, de séduire, de plaire… La danse que l’on effectuait entre ces murs servait surtout à tenter, à communiquer un désir, une envie, un fantasme. J’avais toujours apprécié cet art, mais d’autant plus celui-là… La barre était comme une extension de ma personne et je pouvais en faire ce que je désirais. Visiblement, Grazyna semblait apprécier le spectacle, comme toutes les personnes qui se trouvaient devant moi ou devant l’une de mes danseuses. C’était le but de la manœuvre. Toute était engagée en connaissance de cause et avec une bonne démonstration afin que je les juge aptes à danser au Moulin Rouge et à subjuguer les sens.

« Cela dépend, mais ils connaissent les règles… Certaines danseuses sont également prostituées et donc, ils doivent payer un supplément s’ils en désirent plus. C’est comme cela que ça fonctionne. Il est rare que des débordements arrivent. Les costauds en costume que vous avez pu voir dehors veillent à ce que tout se déroule bien. » Dis-je avec un petit sourire, d’autant plus que la plupart de ces costauds étaient des démons qui géraient très bien tout ce qui se passait ici, afin qu’aucune fille ne se fasse maltraiter par les clients, mais pour veiller également que les filles faisaient ce qu’il fallait pour plaire, pour être rentable. La rentabilité était une chose importante à mes yeux, car le Moulin Rouge, aussi joli soit il devait rapporter du profit et, en ce moment, je me débrouillais pas trop mal avec cela, d’ailleurs.

J’avais fait quelques pas pour m’approcher de la demoiselle, effleurant sa joue au passage avant de m’abaissant pour ramasser mes vêtements et me rhabiller tout doucement. « Mais en tant que serveuse, vous ne devriez pas avoir de soucis. Du moins, pas plus qu’ailleurs. » En effet, être serveuse comprenait parfois quelques petits inconvénients, d’autant plus lorsque l’on était jolie comme elle. Mais elle n’allait pas recevoir autant de remarques qu’à l’Eden Palace. Au contraire, ici, elles seraient peut-être plus distinguées, plus charmeuses… De quoi lui plaire, certainement.

Je m’étais assise pour remettre calmement mes chaussures et me redresser ensuite, souriant à la demoiselle en chassant une mèche de cheveux derrière mon oreille. Je lui fis un petit sourire. « Alors… Le cadre vous plait ? » Dis-je en lui faisant signe de me suivre pour sortir de la chambre. Ces pièces étaient parfaitement insonorisées, de telle manière que l’on n’entendait pas ce qu’il se passait dans les autres pièces, histoire de ne pas gêner les clients et les employées. Je fis quelques pas, approchant Grazyna de la balustrade qui donnait, en contre-bas, sur la pièce principale où des personnes discutaient, où les danseuses se déhanchaient et les prostituées étaient en quête de clients. Cet endroit fonctionnait comme cela tous les soirs, bien que le personnel tourne afin que les filles puissent se reposer et être fraiches et disponibles lorsque leur tour arrive.



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 12/07/2017
Messages : 109
Louis d'or : 805
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Ven 24 Nov - 1:21 ()
NIGHT'S WORLD , SENSUAL'S WORLD
GRAZYNA ✧ Sophie
Le spectacle était sublime, et une partie de votre être s'était amusé à caresser cette barre comme si vous vous étiez transporté auprès de Sophie, comme si vous aviez été dans son corps l'espace d'un instant même si vous savez très bien que votre grâce ne serait pas aussi belle que la sienne. C'est une professionnelle qui fait ça depuis des années, cela se voit très clairement, un peu trop même, mais les gens doivent apprécier cela, que ce soit elle, ou une de vos futures collègues de boulot, car il ne fait plus aucun doute qu'après le fiasco de Clavis Aurea, votre place est ici, bien au chaud, à l'abri de nombreux regards inquisiteurs. Pour une fois, ce ne sera pas un employeur qui vous priera de prendre la porte, mais bien vous qui allait démissionner, un fait rare, mais qui réchauffe un peu votre coeur finalement. Ici au Moulin Rouge, vous serez bien, mieux que nul part ailleurs. Cela vous permettra aussi de mettre de belles tenues, des tenues que vous n'auriez jamais pu porter ailleurs qu'ici, comme celle d'aujourd'hui, par exemple. Vous posiez alors une question qui vous semblait tout à fait légitime, et Sophie répondait sans langue de bois. Certaines danseuses sont plus que ça, alors ils peuvent toucher, moyennant finance, ce qui semble tout à fait justifié dans ce cas là, pour votre boulot de serveuse, les clients étaient assez respectueux, pas pire qu'ailleurs tout du moins ce que vous convenez tout à fait. Même à l'Eden Palace, les clients étaient assez respectueux de ce point de vue là, il faut dire qu'ils n'avaient pas intérêt à vous mettre la main aux fesses s'ils voulaient être servis, mais ça n'était jamais arrivé encore, et ça n'arriverait donc jamais. Dans d'autres établissements, cela n'avait pas été la même chose mais ce n'est plus un problème. Si problème il y avait, les gorilles videurs feraient le nécessaire pour renvoyer le malotru chez lui ce qui vous convenait à merveille. Vous n'aviez rien à dire de plus pour le moment. Sophie savait en tout cas y faire, elle s'était même amusé à effleuré votre joue, vous faisant presque peur, mais c'était une peur étrange, une crainte remplie d'un presque désir de lui sauter dessus. Mais vous savez vous tenir et vous n'agissiez pas ainsi, ce serait dommage de se faire virer à son entretien d'embauche quand même, non ? En tout cas, la jeune femme allait donc se rhabiller pour continuer et sans doute terminer la visite, à moins qu'il n'existe encore d'autres pièces insoupçonnées ? Cela ne vous étonnerait même pas à vrai dire. Elle vous posa alors une question. Est ce que le cadre est plaisant. Vous souriez.

" Très plaisant. Je n'en ai pas encore bien l'habitude, mais ça devrait se faire facilement avec le temps, enfin, je suppose. "

Impossible de l'affirmer de façon aussi catégorique évidemment, mais cela semblait être le cas toutefois. Vous sortiez donc de cette chambre pour vous rendre devant, pour observer la vue qu'il y avait d'ici, une belle vue sur l'ensemble de la pièce principale. Vous ne saviez pas s'il fallait prendre l'initiative de bouger ou non, alors vous attendiez Sophie.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Mer 29 Nov - 18:28 ()

Night's world, sensual's world
@Grazyna O. Shadowsky & Sophie A. Lovett

Je m’étais rhabillée lentement, gracieusement, croisant parfois le regard de la jeune polonaise, chassant de temps en temps une mèche de cheveux rebelle qui venait couvrir le devant de mon visage. Bien que cela me donnait un joli air, ça me gênait dans ma vision. Une fois mes chaussures aux pieds, je pris la direction de la sortie avec la demoiselle afin de m’arrêter quelques instants devant la balustrade qui donnait sur le rez-de-chaussée avec une jolie vue sur la salle et les stripteaseuses qui continuaient leur show. Au fil de la soirée, elles s’enchainaient à un rythme calculé, laissant des temps de pauses entre chaque show afin de développer le désir des clients pour en revoir davantage. J’appréciais tellement voir cette envie dans leurs yeux, ce désir de pouvoir assouvir leur soif. Je souris à la demoiselle.

« Avec le temps ? Vous comptez donc rester un peu parmi nous ? Intéressant. »
Dis-je en la regardant. Je semblais avoir remporté cette petite victoire. Le poste de serveuse allait être comblé par la personne que j’avais choisie, une personne qui allait faire du bon travail et mettre en émoi certains clients par son charme exotique et son accent à faire tomber. Je souriais en lui faisant signe de me suivre, restant à l’étage pour faire le tour des différentes chambres et pièces. Certaines étaient ouvertes, d’autres fermées, car occupées. Il y avait également certains hommes en costumes qui géraient la sécurité et qu’aucun débordement ne soit toléré sur les filles qui travaillaient ici. Après tout, pour que le service soit excellent, il fallait que les filles se sentent bien. C’était obligatoire. Je voulais donc lui montrer que je n’hésitais pas sur ce sentiment de sécurité afin d’éviter tous les problèmes qu’il pouvait y avoir.

« Bien, je crois que nous avons fait le tour de l’essentiel. Je vous laisserai découvrir le reste par vous-même. » Dis-je en prenant un couloir qui m’était totalement réservé, car ce dernier communiquait entre les deux bâtiments et permettait d’avoir un accès rapide à mon bureau. Une fois à l’intérieur, je fis signe à Grazyna de s’installer à nouveau en lui resservant un verre, faisant de même avec le mien. « J’espère que la visite a fini de vous convaincre. Je suis certaine que vous vous plairez ici. Le cadre est sympathique. » Avant de me réinstaller, je pris la peine de faire un petit crochet vers mon bureau en me saisissant du potentiel contrat que j’avais déjà prérédigée. Je vins le déposer sur la table basse avant de me réinstaller. « Voilà votre contrat si vous acceptez. » Le salaire était correct pour le travail qu’il s’agissait. On n’hésitait quasiment jamais pour le salaire. Je savais faire la part des choses à ce niveau-là et il était suffisamment attractif pour que les futures employées signent. J’avais bien dans l’espoir que la demoiselle allait faire la même chose bien qu’elle pouvait encore avoir des questions au sujet de son travail.


Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 12/07/2017
Messages : 109
Louis d'or : 805
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Jeu 30 Nov - 16:53 ()
NIGHT'S WORLD , SENSUAL'S WORLD
GRAZYNA ✧ Sophie
Sophie avait donc à nouveau l'intégralité de ces vêtements sur le corps, un corps musclé, galbé d'une façon remarquable, sans doute devait-elle faire régulièrement du sport pour le garder ainsi, mais bon, ce n'était pas tellement votre problème. Sophie était une beauté ravissante, plus belle que votre petit minois mais vous ne lui enviez rien rien du tout, chacune d'entre vous deux étant ce qu'elle était différente, avec un charme venant d'ailleurs. Vous sortiez donc de cette petite pièce privée, qui servait donc à ce genre de choses là, un spectacle rarement vu pour votre part, mais un spectacle qui n'était pas dénué d'intérêt. Vous comprenez mieux pourquoi certaines personnes viennent ici pour ce genre de choses, clairement. Vous preniez place devant la pièce pour observer la salle principale et vos paroles étaient sincères. Vous saviez que dans le contexte actuel, votre place était ici. Vous ne saviez pas combien de temps vous resteriez, mais si vous partiez de l'Eden Palace, ce n'était pas pour quelques semaines, mais pour quelques mois au moins, des mois qui deviendraient potentiellement des années avec le temps. Le Moulin Rouge était quelques choses de différents, un endroit où le jugement des gens sera peut être le même mais où il se fera moins sentir clairement. Sophie semble presque surprise de vous voir dire que vous allez rester ici, alors vous souriez.

" Vous savez, dans le contexte actuel, je pense que je vais me plaire ici, enfin, il n'y a pas de raison que je sois partie dans un mois ou deux. "

Si cela pouvait la convaincre, ce serait encore mieux mais vous n'étiez sûre de rien encore, après tout, ce n'est qu'un entretien d'embauche en théorie n'est ce pas ? Vous restiez à l'étage, pour voir qu'il y avait encore de nombreuses pièces comme celle où elle avait fait son effeuillage. Certaines semblaient libres, d'autres non, mais cela ne vous surprenez pas. Sophie reprit la parole, le tour semblait avoir été fait, tout du moins le minimum puisque le reste sera à votre bonne découverte ce qui vous fit échapper un petit sourire. Quand vous en serez à votre premier jour, vous prendrez place un peu avant votre quart, pour prendre possession des lieux, notamment en ce qui concerne l'emplacement des choses, au comptoir mais aussi dans les réserves. Vous passiez ensuite dans un couloir qui semblait mener directement au bureau de Sophie, presque comme un passage secret. Vous preniez place à nouveau alors qu'elle vous servez un autre verre. Elle insistait et déjà, elle vous proposait un contrat à signer, comme si elle savait que vous alliez être pleinement convaincue par cette visite et ce nouveau travail. Vous aviez le sourire. Vous étiez prête à dire oui, mais avant de poser une griffe sur ce contrat, vous alliez le lire, au cas où des petites lignes fâcheuses se glisseraient à l'intérieur.

" Je vais lire ça tout de suite, je préfère être au courant de votre mode complet de fonctionnement. "

Au cas où même si vous ne doutiez pas que cela vous conviendrez à merveille. Vous lisiez donc les quelques pages, en quelques minutes, et rien ne vous sauta aux yeux, les conditions semblaient être bonne, le salaire plus que convenable alors avec un grand sourire vous demandiez un stylo.

" Cela me semble parfait, vous auriez un stylo pour que je signe ce contrat. Je suppose qu'il est bien d'en faire deux exemplaires, un pour vous et un pour moi. "

Vous ne saviez pas quand est ce que vous alliez commencer, mais nul doute que cela se fera rapidement si Sophie avait pris la peine de déjà rédiger un véritable contrat. C'était une aubaine si vous considériez les circonstances alors même si cela sera sans doute dur au départ, vous prendrez vite le pli.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 904
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Mar 5 Déc - 17:55 ()

Night's world, sensual's world
@Grazyna O. Shadowsky & Sophie A. Lovett

Pour les personnes qui franchaissent ces murs, il était difficile de ne pas apprécier tout ce qu’il se passait. La plupart des clients se retrouvaient avec une nouvelle addiction, un nouvel attrait… La luxure était un péché où l’on se laissait vite embarquer, un péché dont il était si facile à tomber dedans. Le goût de la chair n’était qu’une partie, certes conséquente, de la luxure. Mais vivre dans la profusion, entourée de bijoux, dans un jacuzzi au champagne… C’était un véritable luxe. Ici, je n’exploitais que la partie la plus facile de la luxure. A quoi bon se compliquer la tâche, après tout ? Je n’en avais aucunement l’utilité.

Grazyna semblait bien intéressée par ce poste, même si elle ne semblait pas une fervente admiratrice de tout ce qu’il se passait ici. Mais avec le temps, j’avais bon espoir qu’elle s’y intéresse un peu plus et qui sait… Qu’elle s’y abandonne quelque peu. Au final, elle ne serait pas la première à changer d’avis, ni la dernière, d’ailleurs. Je la laissais donc lire le contrat à son aise, ne voulant pas la brusquer, car, après tout, il n’y avait pas de piège dissimulé entre ces lignes. Tout était clair et précis, tout était honnête également. Du moins, sur le papier.

Lorsqu’elle eut terminé la lecture, elle me demanda un stylo. J’eus un petit sourire satisfaire sur mon visage avant de lui en tendre un et de glisser une autre copie du contrat afin qu’elle puisse dater et signer ces deux-là.

« Ravie de vous compter parmi nous, mademoiselle. » Dis-je avec une douce voix et un petit sourire. Ce fameux poste de serveuse venait donc d’être comblé par la personne que je désirais, ce qui était parfait. J’étais persuadée qu’elle allait faire un travail excellent et je comptais bien voir ses talents le plus vite possible. « Vous commencerez dans deux jours. Je vous donnerai tous les détails demain. » Dis-je en prenant mon verre. « Trinquons avant toute chose. » Dis-je avec un petit sourire avant de venir entrechoquer mon verre avec le sien et venir boire une grande gorgée de la boisson, reposant mon verre sur la table basse. Cette jeune femme allait plaire et c’était le but. Elle allait attirer les clients au bar afin qu’ils consomment, tentant de faire connaissance avec elle. Qu’elle les repousse ou non, je m’en fichais, c’était le profit qui m’intéressait. Et les saveurs exotiques comme cette demoiselle, ça me plaisait vraiment. Les Parisiens aimaient les jeunes femmes venant d’ailleurs… Ils appréciaient le choc des cultures et pouvoir faire connaissance autour d’un verre ou d’autre chose.



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
homecoming : 12/07/2017
Messages : 109
Louis d'or : 805
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] Mer 6 Déc - 16:45 ()
NIGHT'S WORLD , SENSUAL'S WORLD
GRAZYNA ✧ Sophie
Ce sera clairement plus calme qu'à l'Eden Palace, c'était ce que vous étiez en train de vous dire intérieurement, c'était ce qui vous motivait le plus pour ce poste là, être moins exposée au monde du jour qui juge plus, qui juge différemment, parce que sans doute les clients qui viennent ici vous jugeront de la même manière, mais ils ne le montreront pas de la même façon. La luxure n'est pas quelques choses que vous connaissez vraiment, le sexe, ce genre de choses, ce n'est pas ce que vous connaissez vraiment, mais à force de traîner dans le coin, cela fera partie de votre personnalité, et ça ne vous fait pas peur. Après tout, vous avez un physique agréable et un bel accent polonais même si vous parlez très bien français depuis que vous êtes ici, et même avant, un luxe que vous avez pu avoir dans votre pays natal, un luxe qui vous a servi et qui vous servira encore et encore parce qu'il n'est pas question de retourner dans votre pays natal même si à vrai dire, vous y avez songé un instant après la découverte de tous ces corps. Vous y avez pensé, mais qui ne l'aurait pas fait en même temps, n'est ce pas ? Ce ne serait pas humain de ne pas penser à la suite, mais cela aurait été lâche, très lâche et vous n'êtes pas comme ça. Si vous êtes partie de Pologne, c'était avant tout parce que plus rien là-bas ne vous retenez. Ici, c'est presque la même chose, mais vous avez un travail, un nouveau travail maintenant, un travail qui paye bien en plus de cela, alors pourquoi partir et galérer dans votre pays natal ? Votre pays d'adoption n'est peut être pas guère mieux, surtout ici à Paris, mais à quoi bon ? Penser que l'herbe est plus verte ailleurs serait une grossière erreur que vous n'avez pas envie de commettre. Et puis Sophie a réussi à vous attirer à elle bien plus que vous ne le pensez à vrai dire. Mais c'est comme ça, n'est ce pas ? Vous êtes tombée dans les mailles de son filet, et pour en ressortir cela va être difficile. Surtout qu'à présent, vous avez signé ce blanc-seing qu'elle avait préparé pour vous, mais à vrai dire, vous n'avez pas lu de petites lignes vous indiquant que vous veniez de signer pour le bagne. Non, vous alliez être serveuse ici, dans ce lieu chic et sexy, rien de plus. Surtout qu'il n'allait pas y avoir de temps de latence puisque Sophie vous indiquait que vous commenciez dans deux jours et que demain, elle vous donnera les derniers petits détails, ceux qui n'étaient pas dans le contrat sans doute, mais vous n'en aviez pas peur. Vous trinquiez avec elle avant de boire votre verre presque cul sec puisque vous n'en aviez bu qu'une petite gorgée avant de lire votre contrat. Ce n'était même pas pour impressionner qui que ce soit, juste que vous aviez l'habitude de boire vos verres de la sorte. Mais ici, même si cela ne sera pas étonnant de vous voir boire un verre par-ci par là puisque sans doute quelques clients vous en offriront un, vous ferez attention. Ce n'est pas parce que vous avez du sang polonais qui coule dans vos veines que vous allez pouvoir encaisser des litres d'alcool dans votre gosier durant des semaines et des semaines.

" A notre prochaine collaboration. "

Vous ne savez pas combien de temps elle durera, mais en tout cas, vous êtes là pour les prochains mois avant de trouver peut être quelques choses de mieux, ou de vous faire virer. Le destin est cruel, vous en avez pleinement conscience, alors vous ne faites pas de plans sur la comète, pour tenter de ne pas être déçue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: Night's world, sensual's world [ft. Grazyna] ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Night's world, sensual's world [ft. Grazyna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perfect World
» Margaret Stanley - "Honor all the gods, drink the wine and let the world be the world"
» Night World
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: dix-huitième arrondissement :: Pigalle :: Moulin rouge