boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Lun 13 Nov - 0:07 ()

- Fais pas attention, c'est le bordel.

Et ça l'était. En ce moment plus que d'habitude. Et déjà qu'en temps normal, c'était pas mal… Mais ces derniers temps, Joachim n'avait plus le temps de rien faire. Et certainement pas le ménage. Déjà qu'il faisait sa lessive et la vaiselle quand tout commençait à s'entasser et qu'il manquait de vêtements. Il ne fallait pas trop lui en demander. Ce n'était pas le moment. Entrant dans le loft qui était sien, il tira la valise de la demoiselle derrière lui, donna un coup de pied dans une palette de peinture jonchée au sol. Son geste était plein de desespoir, de tristesse. Lui qui avait toujours respecté son matériel d'art ne semblait plus y prêter la moindre attention. De toute façon, il n'avait plus le temps alors à quoi bon faire attention ? Il n'aurait sans doute plus jamais l'ocassion d'y toucher. Tant et si bien qu'il pensait de plus à tout bazarder et à brûler ses toiles. Elles lui rappellaient trop de souvenirs qu'il voulait oublier. Des moments de création. Une époque où il avait le temps. Même son piano, il pensait à le vendre. C'était pour dire l'état dans lequel il se trouvait en ce moment. Il ne savait même pas pourquoi il avait proposé à Pascaline de venir vivre avec lui. Il ne serait pas là. Mais il lui devait bien ça. Elle l'avait hebergé quand le courant était venu à manquer. Maintenant que tout était apocalyptique dans la capitale et que le premier arrondissement – arrondissement où vivait Joachim – se trouvait épargné, il était venu le moment de lui rendre la pareille. Son coeur se sera un peu à l'idée que Pascaline allait voir ce qu'il tentait de cacher à tout le monde, surtout à ses proches. Cet état qui était le sien. Une déprime. Une dépression, sans doute même. Ce que l'on appelle communément burn out. Posant la valise dans un coin, il se tourna vers elle avec un sourire triste. Triste de la faire vivre dans un tel endroit. Elle ne méritait pas ça, quand même. Pascaline était sa meilleure amie. Plus que n'importe qui. Au moins, elle était toujours là, elle. Nombreux étaient ceux qui avaient disparus. Ou qui étaient morts… La mort récente et violente de Seth toujours en mémoire fit monter encore une fois les larmes aux yeux du brun. Seth avait été un ami. Il avait été celui qui avait entraîné Joachim, qui en avait fait un templier. Il avait gagné la confiance de l'artiste à l'époque, et ce n'était pas rien. Alors apprendre qu'il était mort. Et savoir qu'il ne pourrait même pas voir son corps pour se receuillir vu l'état dans lequel il avait été mis avait été un choc terrible. D'un coup de manche, il essuya toutefois les larmes naissantes et se tourna vers le bar, s'avançant vers ce dernier.

- Je te sers quelque chose à boire ? J'ai des bières au frais, si tu veux.

@Pascaline E. Sabot


Dernière édition par Joachim V. Gates le Dim 3 Déc - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
homecoming : 29/10/2016
Messages : 14832
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : kane. + Garance + Tumblr
the mighty bush : Hypermnésie : Elle se souvient de tout, et cela lui sert pour se souvenir des patients, et tisser des liens avec tout le monde
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Humains

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Mer 15 Nov - 16:52 ()
I NEED HELP. I'M DROWNING 
Pascaline & Joachim


Le bordel ? En effet, Joachim semblait être débordé par le travail pour avoir laissé accumulé tout cela. Il faudrait peut être qu'il prenne quelques vacances ou qu'il demande à ralentir à l'hôpital, n'est ce pas ? Mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Tu le sais parfaitement, parce que toi aussi, tu aurais du mal à dire non quand il s'agit d'aider les gens, tu aimes tellement ça, tu es tellement dévouée que voilà, c'est difficile de dire non ou stop même si ce n'est pas forcément demandé gentiment. Mais c'est comme ça. Et pour Joachim cela semble être le cas, ajouté à cela une organisation pas forcément au top, et votre appartement devient un champs de ruines, enfin, pas tout à fait mais, il se transforme vite en foutoir monstrueux. Tu ne peux pas te targuer d'avoir l'appartement le plus propre de la ville, mais tu fais ce qu'il faut pour que le tout soit plus que présentable. Là, ce n'est pas tout à fait le cas. Tu souris donc à cette remarque et tu ne fais pas attention, pour le moment, à tout cela. Parce que tu connais bien, tu vas faire un peu de ménage, au moins le minimum syndical si d'aventure tu dois rester ici plusieurs semaines vu que dans ton arrondissement les denrées commencent à manque sérieusement. Ici, et bien, ça va, dans le 1er arrondissement, aussi étrange que cela puisse paraître, comme pour le 5ème, comme lors du blackout. C'est tellement bizarre, mais ça ne t'étonne pas après ce que tu as pu voir avec Vivian. Tu te demandes si tu devrais en parler avec Joachim. Tu lui fais confiance, mais ne va-t-il pas te prendre pour une folle si tu lui dis ce que tu as vu ce jour là ? Les Invalides ont été réparés en peu de temps grâce à des personnes capables de cela, elles ont même parlé d'une certain Gabriel, mais se pourrait-il qu'il le connaisse par le plus grand des hasards ? Au détour de la conversation, tu peux tenter le coup, tu n'as pas grand chose à perdre. Mais avant de lui poser la question, tu allais devoir le réconforter, car de toute évidence, ce n'était pas la grande forme, il n'y avait à voir comment il venait de traiter cette palette, d'un coup de pied alors qu'habituellement, il a tellement de respect pour son art. Mais il était en train de se laisser submerger, surtout avec la sécheresse qui régnait sur la ville. Son loft ne ressemble plus à rien ou presque. Mais la priorité du moment n'est pas celle-là. Sans rien dire des larmes lui monte au nez. A quoi pense-t-il ? Mais d'un revers de manche, il fait comme si rien ne s'était passé.

" Oui je veux bien, merci. T'es sûr que ça va ? Parce que j'en ai pas l'impression. Tu sais que tu peux tout me dire. "

Enfin, en théorie, il devrait tout te dire, mais il y a une partie qu'il ne peut pas te révéler, alors que pourtant, cela lui ferait le plus grand bien, dire cela à quelqu'un qui n'est pas dans ce genre de "problèmes" serait une bonne chose. Pascaline, tu n'es pas du genre à trahir un secret, mais celui-ci serait peut être trop lourd à porter.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Dim 3 Déc - 20:59 ()

Passant dans la cuisine, derrière le bar, Joachim ouvrit son frigo pour en sortir deux bières qu'il ouvrit. Son regard était comme éteint et ses gestes mécaniques. Certes, c'était chose normale quand il s'agissait d'ouvrir un frigo. Mais même cela pouvait sembler inquiétant quand on connaissait Joachim. Et surtout quand on savait l'état dans lequel il était en ce moment. Retournant auprès de la blonde, il lui tendit sa bière, but une longue gorgée de la sienne propre. Une gorgée rapide, trop rapide pour l'infirmier qui ne tenait pas l'alcool. En parlant d'alcool d'ailleurs...des dizaines de canettes et autres bouteilles jonchaient le sol, à côté de plats à emporter. Il ne se nourissait plus que mal, buvait alcools et cafés pour se tenir éveillé. Il sombrait, très clairement. Mais Pascaline allait s'en rendre compte, il n'était pas encore trop tard pour le sauver. Même si elle allait devoir s'armer de patience. Banana déboula dans la pièce, accueillant la demoiselle en lui sautant dessus, aboyant sa joie de la revoir. Le chien était en pleine forme, contrairement à son maître. Joachim aimait trop cet animal, son meilleur ami, pour ne pas lui donner à manger, pour ne pas prendre soin de lui. Il était ce genre de maître. Celui qui peut être dans la merde totale financièrement mais qui continuera d'acheter de la viande pour son chien. On pouvait faire bien des reproches à Joachim, surtout en ce moment. Mais pas sur ça. C'était déjà un bon point, sans doute. Une autre gorgée. Puis une autre. Trois longues gorgées et moins de dix minutes plus tard, la boisson était finie. C'était rapide, trop rapide. Il allait encore sentir sa tête lui tourner et se réveillerait demain avec une gueule de bois. Mais tant pis ! Désignant le canapé jonché de plusieurs choses plus ou moins identifiables et identifiées :

- Assieds-toi. Mets tout par terre, t'inquiètes pas.

Il continua son avancée dans la pièce de vie, jusqu'à la grande baie vitrée. Celle qui donnait une vue sublime sur Paris. Celle qui lui avait donné envie d'acheter ce loft. Sa fierté jusqu'à il y a peu. Se tenant à la vitre pour ne pas vaciller alors qu'un haut de coeur le prenait, il regarda la capitale sous ses yeux. Et des larmes lui montèrent aux yeux. Il fut un temps où il aurait sorti ses affaires de dessin pour reproduire cette vue sublime. Et ce tout en discutant avec Pascaline. Ca ne l'aurait pas dérangée. Ils avaient tous l'habitude dans l'entourage du Gates. Mais ce n'était plus le cas. Et ça lui brisait le coeur.

@Pascaline E. Sabot


Dernière édition par Joachim V. Gates le Mar 5 Déc - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
homecoming : 29/10/2016
Messages : 14832
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : kane. + Garance + Tumblr
the mighty bush : Hypermnésie : Elle se souvient de tout, et cela lui sert pour se souvenir des patients, et tisser des liens avec tout le monde
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Humains

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Mar 5 Déc - 16:08 ()
I NEED HELP. I'M DROWNING 
Pascaline & Joachim


Son chien semblait être en meilleur forme que lui, c'était presque un comble, à croire qu'il aimait plus cet animal que lui-même. Joachim était en mode zombie, plus qu'en mode humain, mais il ne semblait pas s'en rendre compte, tout du moins, il fermait les yeux là dessus, tu le voyais bien, mais si d'aventure tu passais quelques semaines ici, tu allais le remettre sur le droit chemin et entrainer une lente et douce remontée, car tu ne pourrais pas le voir sombrer d'avantage. De ton point de vue, l'appartement était dans un état lamentable, pire que ça même. Joachim n'était pourtant pas un vieux garçon, du moins, pas vraiment, alors qu'il laisse cet appartement dépérir à petit feu ne lui ressemblait pas, mais finalement, son appartement lui ressemblait, ils étaient dans un état semblable, et avec ta venue, cela pourrait être pire car en théorie, si tu es là, cela fait du boulot en plus pour Joachim mais ce ne sera pas le cas, car tu seras ici comme chez toi durant ces quelques semaines de cohabitation, de colocation même devrais-tu dire. Tu feras quelques courses, tu achèteras ce que tu pourras dans le coin pour remplir le frigo et les placards de denrées comestibles. Il t'apporte une bière, une pour lui, une pour toi et déjà, il en boit une grande gorgée, comme si cela allait lui redonner un peu de peps mais ce n'est pas vraiment le cas. A ce rythme là, il va finir complètement bourré à la vitesse de la lumière, plus vite que toi. Tu le gratifie cependant d'un sourire lorsqu'il dépose la boisson dans ta main, te disant donc de déposer tes affaires au sol, que cela n'avait pas d'importance, car sans doute n'avait-il pas préparé ta chambre ou ce qui te ferait office de chambre. En quelques minutes, il a fini sa bière alors que tu l'as à peine commencé. Vous arrivez au niveau du canapé, où un tas d'emballages vides se trouvent, il y a même quelques restes. Ce n'est pas dégouttant, pas encore mais pas loin en tout cas. Joachim t'avait habitué à mieux c'est une certitude mais tu ne vas pas le sermonner tout de suite. Tu t'inquiètes évidemment, même s'il te dit de ne pas le faire, mais ce serait aller contre ta nature de te dire que tout va bien. Tu pensais qu'il allait s'asseoir à tes côtés mais non, il allait près de la baie vitrée du loft, pour regarder la capitale, qui était à feu et à sang avec cette famine qui la guettait. Et il versait une larme, comme si tout cela l'attristait. Alors tu arrivais à ces côtés, et tu mettais une main sur son épaule pour tenter de le faire positiver un peu.

" T'en fait pas, ça va aller, je suis là maintenant. Tu aurais dû me le dire avant que ça n'allait pas fort. Tu sais avec le boulot, et tout, je ne peux pas tout voir malheureusement. "

Ta main frottait doucement son épaule, comme pour réchauffer son âme qui semblait partir en lambeau, petit à petit, au fur et à mesure. Mais maintenant que tu étais là, les choses allaient pouvoir repartir dans le bon sens, en commençant peut être par un petit brin de ménage, au moins pour jeter tous ces emballages vides de leur contenu.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Mar 5 Déc - 16:40 ()

Il ne l'entendit pas arriver près de lui, perdu dans ses pensées, perdu dans ses larmes. Son coeur se serrait dans sa poitrine bien moins musclée qu'en temps normal. Pas étonnant vu qu'il ne se nourissait que de merdes et ne prenait plus le temps de vraiment faire de sport. Ils allaient en avoir du boulot, tous ses proches. Aussi l'artiste sursauta-t-il un peu quand elle posa une main sur son épaule. Un sursaut court toutefois. Il savait que c'était elle. Ce n'était pas comme si elle s'était faufilée en douce dans l'appartement. Les mots de Pascaline réchauffèrent un peu le coeur de Joachim. Elle était là pour lui. Au fond, il le savait déjà. Il savait qu'il pourrait toujours compter sur elle, qu'il avait dans sa vie des personnes qui seraient toujours là pour prendre soin de lui. Joachim était entouré. C'était le principal, surtout au vu de la situation actuelle. Se tournant vers elle, l'infirmier posa la tête sur son épaule et vint se blottir contre elle, ses bras la serrant timidement, presque sans forces. Il sanglota contre son épaule, mouillant le t-shirt de la demoiselle.

- J'y arrive plus...à rien...Ca devient trop dur de tout faire.

Il craquait pour de bon. Et ça ne lui ferait certainement pas de mal, tout ça. Même si, malheureusement, il ne pourrait pas tout avouer à la jolie blonde. Il y avait un côté de sa vie qu'il devrait garder secret : les templiers. Et pourtant, c'était celui qu'il avait le plus envie d'aborder. C'était l'une des plus grosses raisons de son malaise, à vrai dire. Avec les chevaliers de l'apocalypse qui arrivaient au compte-goutte dans la capitale, avec les rassemblements de templiers, Joachim étatt surchargé de boulot. S'il n'y avait eu que l'hôpital encore...il aurait eu un peu de temps libre. Mais non, il fallait qu'il ait aussi ce truc. Ces heures de combat, de débats et autres assemblées qui le mettaient hors de lui. On l'avait mis de force dans cet environnement. Et s'il avait réussi à s'y faire pendant un moment, s'il avait noué des amitiés avec ses collègues, il sentait désormais le poids sur ses épaules s'alourdir plus encore. Et plus les jours passaient, plus il n'avait qu'une envie : quitter les templiers. Mais là encore, il ne pouvait parler de rien avec son amie. Si les autres l'apprenaient, ça pourrait mal se passer. Il avait peur de ce qu'ils pourraient faire à Pascaline. Il ne voulait pas qu'elle ait d'ennuis par sa faute. Certainement pas avec les templiers…  Pascaline était trop douce, trop gentille pour entrer dans un tel univers.

@Pascaline E. Sabot


Dernière édition par Joachim V. Gates le Sam 30 Déc - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
homecoming : 29/10/2016
Messages : 14832
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : kane. + Garance + Tumblr
the mighty bush : Hypermnésie : Elle se souvient de tout, et cela lui sert pour se souvenir des patients, et tisser des liens avec tout le monde
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Humains

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Mar 5 Déc - 17:14 ()
I NEED HELP. I'M DROWNING 
Pascaline & Joachim


Il était perdu dans ces pensées, dans la contemplation de cette ville autrefois merveilleuse, aujourd'hui devenue un tas de ruines, ou presque, quelques choses d'assez indigeste pourrait-on dire. Mais cette ville semblait être en ruine, comme lui l'était. S'il était difficile de reconstruire ce qui se trouvait devant vos yeux, tu savais qu'il allait être possible de remonter le moral de Joachim, mais pas seulement son moral, sa forme physique aussi, car en vue de tous les cadavres qu'il y avait dans le coin, Banana était clairement mieux nourri que lui. Pourquoi se laissait-il allé de la sorte ? Tout simplement car il n'avait plus la force de résister et d'avancer. Il avait sursauter lorsque tu avais mis sa main sur son épaule, un fait rare, car en général, il est toujours aux aguets, un minimum. Il savait que c'était toi, alors la surprise fut rapidement estompée, mais c'était un signe qui ne te trompait pas. Il était proche du burnout, clairement, il en faisait trop, si bien qu'il n'arrivait plus à faire fonctionner son coeur correctement, si bien qu'il était en train de perdre sa fibre artistique, alors que pourtant, c'était ce qui le faisait avancer, ce qui le maintenait en vie, ce qui lui permettait d'avancer. Mais même cela, il était en train de le perdre, il était en train de perdre sa raison de vivre, alors il était grand temps pour toi d'intervenir, de lui changer les idées, d'agir, d'être cette amie que tu sais être. Tu t'en voulais de ne pas l'avoir vu avant, il faut dire qu'avec le boulot, vous êtes bien occupés, et si tu arrivais à gérer cela, lui, il n'y arrivait plus son constat était sanglant et fataliste. Tu prenais ton ami dans tes bras et tu lui murmurais quelques mots à l'oreille.

" Ne t'en fais pas, je suis là, je suis avec toi, on va arriver à surmonter tout ça. "

Tu avais presque envie de pleurer avec lui, mais tu te montrais forte pour qu'il sèche ces larmes et qu'il prenne conscience qu'une alliée de poids venait de rentrer dans sa bataille pour sa propre survie. Pourtant, il y avait tout un pan de sa vie que tu ne connaissais pas, et qui ajoutait grandement à cette fatigue qu'il pouvait avoir. Un jour peut être que tu l'apprendras, que tu le saurais mais pour le moment, ce serait te mettre en danger de façon inutile, mais ça tu ne peux pas le savoir. Alors tu le prends par la main et vous venez vous asseoir sur le canapé. Tu lui souris parce que tu sais bien le faire ça.

" Raconte moi quelques choses de positif que tu as vécu récemment. "

Le positif, voilà sur quoi vous alliez travailler tous les deux, sur ça, et sur d'autres choses, comme faire un peu de sport pour le remettre en condition, peindre ou dessiner parce que c'est ce qu'il aime, et puis il faudra faire un peu de ménage dans l'appartement, éliminer toutes ces traces d'une vie proche du chaos pour remettre de l'ordre là dedans.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Sam 30 Déc - 16:56 ()

Quelque chose de positif dans sa vie ? Joachim ne voyait pas vraiment quoi. Ces derniers temps, il avait l'impression que tout allait pour le pire, que rien ne s'arrangerait jamais. Mais Pascaline n'allait pas contenter d'une telle réponse, ils le savaient tous les deux. Elle était persuadée qu'il y avait du bon partout. Même si parfois, il faut bien gratter pour l'atteindre. Toujours blotti contre elle, remontant ses jambes sur le canapé, Joachim réfléchit un peu. Banana en profita même pour les rejoindre, se blotissant à son tour contre son maître qui le gratta distraitement entre les oreilles.

- Je sais pas...euh...j'ai mangé une salade au lieu d'une pizza y a deux jours...ça fonctionne ?

Il sourit un peu en regardant la jolie blonde. Elle l'apaisait déjà un peu, mine de rien. Ca faisait du bien de l'avoir avec lui pour quelques temps. Pascaline avait ce pouvoir sur lui. Et le templier savait qu'elle le savait elle aussi. Il y a des personnes comme ça dans la vie. Celles que l'on appelle communément anges gardiens. Et même si Joachim était bien placé pour savoir que la blonde n'était pas un véritable ange, il ne pouvait nier le fait que son amie était bien plus pure qu'aucun d'entre eux. Elle veillait sur lui. Elle était son ange gardien. Son âme sœur, aussi. Celle qui le comprenait comme les autres n'y parvenaient pas. Même avec Renée, il n'avait pas ce lien-ci. C'était différent. Renée était comme sa deuxième mère. Mais il y a des choses que l'on ne peut dire à sa mère. La tête de Joachim se posa doucement sur l'épaule de son amie. Il ferma les yeux doucement, son corps entier se relaxant de sentir sa présence rassurante.

- Pardon. Je t'embête avec mes problèmes...mais j'ai besoin de toi, Pascou. J'ai terriblement besoin de ton aide. Promis, je te le revaudrais.

Il leva les yeux un peu pour essayer d'ancrer leurs regards l'un dans l'autre. Ses yeux étaient encore humides, mais plus aucune larme ne coulait sur ses joues pâles. Il se blottit un peu plus contre sa silhouette, à la manière de Banana. Comme s'il voulait se cacher en elle, disparaître du monde entier pour pouvoir enfin respirer. Il inspira profondément, reprenant une respiration plus régulière. Sa main agrippa celle de Pascaline, la serrant fort sans qu'il ne s'en rende compte.

- Tu restes toujours, hein ?

@Pascaline E. Sabot


Dernière édition par Joachim V. Gates le Mer 7 Fév - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
homecoming : 29/10/2016
Messages : 14832
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : kane. + Garance + Tumblr
the mighty bush : Hypermnésie : Elle se souvient de tout, et cela lui sert pour se souvenir des patients, et tisser des liens avec tout le monde
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Humains

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Dim 31 Déc - 0:11 ()
I NEED HELP. I'M DROWNING 
Pascaline & Joachim


Il était vraiment en train de se noyer, de façon complète et absolue, mais heureusement tu étais là, et le simple fait d'être là était déjà un bon signe pour lui. Tu le sais, tu es un bon antidépresseur naturel pour lui, car tu as toujours le sourire, tu es toujours positive, tu as toujours le bon mot pour le faire sourire, et panser son coeur meurtri. Même si sa situation semblait critique, il n'y avait rien d'insurmontable à deux n'est ce pas ? Non, il n'y avait rien d'impossible. Impossible n'est pas Sabot quoique vous pouvez en dire. Il réfléchit, il n'y a rien eu de positif dans sa vie depuis un moment semblerait-il, surtout lorsque tu entends ce qu'il te dit. Une salade au lieu d'une pizza ? La question qui se posait était donc la suivante : est ce que c'était une salade toute préparée pleine d'additifs ? Tu avais envie de lui poser la question, mais elle ne changerait en rien son problème, tu le savais clairement. Que faire alors ? Allait-il réussir à te donner un peu de positif dans ce marasme ? Oui, il en était capable, mais encore fallait-il qu'il réussisse à se faire à l'idée que cette chose là était finalement positive pour lui et ce n'était pas forcément gagné.

" Non, ça ne fonctionne pas, surtout que je suis sûre que cette salade n'était pas assez verte ! "

Tu lui souris, c'est une petite boutade pour le faire sourire même si elle n'est pas forcément grandiose, c'est un début. Mais c'est ton ami, alors même si à la base tu es là parce que la nourriture se fait rare dans ton arrondissement, tu es aussi là pour jouer ton rôle, celui de la confidente, celui de l'amie fidèle qui donnerait un rein pour sauver Joachim. S'il en avait besoin, tu le ferais, tu sais que tu peux très bien survivre avec un seul rein quoiqu'il en soit, même si tu ne l'espérais pas bien entendu. Il dit alors qu'il t'embêtait avec ces problèmes, mais si ce sont ces problèmes, ce sont par extension aussi les tiens, alors vous allez résoudre ça ensemble, il le faut, pour le bien de sa santé mentale et physique. Sa tête était à présent sur ton épaule, comme si d'un instant à l'autre, il allait s'endormir alors que vous regardiez un film tout moisi à la télévision, sauf qu'il n'y a pas de films devant vos yeux, mais juste un appartement dans un état qui laissait clairement à désirer. Mais le spectacle était presque pire que ce que les informations pouvaient montrer. Presque, il ne faut pas pousser la comparaison trop loin non plus. Il prit alors ta main, la serrant fort dans la sienne, comme si tu étais sur le point de disparaître. Il le craignait sans doute, voyant peut être dans ton regard un peu de désespoir alors qu'il se blottissait vraiment contre toi.

" Attends, je vais claquer des doigts pour disparaître. Si je suis là, c'est pas pour partir tout de suite rassure toi. Tu sais très bien que tes problèmes sont aussi mes problèmes, alors on va essayé de résoudre l'équation ensemble d'accord. Donc, je repose ma question. Dis moi la dernière chose positive que tu as vécue. "

Tu as le sourire, et machinalement ou presque, tu lui caresse les cheveux de ta main libre. Tu l'aime d'une amitié profonde et sincère même si en l'occurrence, si quelqu'un arrivait dans son appartement sans prévenir et qu'il ne connaissait pas bien Joachim, il pourrait se poser des questions. Pourtant, il n'y avait aucune ambiguïté possible, des deux côtés.


- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Mer 7 Fév - 17:08 ()

- Je sais pas...Je sais vraiment pas. J'ai l'impression qu'il n'y a plus rien de positif dans ma vie, surtout en ce moment.

Les mots étaient durs à prononcer. Encore plus durs à entendre. Et alors qu'ils parvenaient enfin à ses oreilles, ces mots qu'il avait tu tant de temps durant comme pour se mentir à lui-même, Joachim sentit une nouvelle crise de larmes arriver, ses joues s'humidifier à nouveau et des torrents venir s'échouer contre l'épaule de Pascaline, contre ses lèvres à lui, amères. Qu'est-ce qu'il avait bien pu se passer pour que du jour au lendemain le templier soit dans un état pareil ? Quel dieu avait pu faire tomber ainsi autant de malchance sur lui ? Pourquoi la roue avait-elle tournée si précipitamment ? Joachim avait de plus en plus envie de tout abandonner. De rester ici, chez lui, dans son appartement déguelasse et de se laisser mourir à petit feu. Ne plus voir personne. Ne plus parler à personne. Mais il y avait encore heureusement une lueur d'espoir dans sa vie. Et cette dernière s'appelait Pascaline Sabot. Joachim ne comprenait toujours pas, après toutes ces années, comment il avait fait pour parvenir à gagner l'amitié et la confiance d'une personne aussi bonne, aussi douce, aussi gentille que Pascaline. Mais c'était bel et bien le cas pourtant. Pascaline était son amie. Son âme sœur même, dans le sens le plus pur de ce terme. Et même si Joachim ne croyait en aucun dieu, il ne pouvait s'empêcher de prier tous les jours pour que son mode de vie ne cause jamais de tort à la belle et douce blonde. Levant des yeux pleins de larmes dans sa direction, posant ces derniers sur son visage tendre et délicat, le templier souffla un presque inaudible « Merci ». Elle l'avait entendu. Il le savait. Il sentait que, de toute façon, ils n'avaient souvent pas besoin de mots pour se comprendre, ces deux là. Son regard vint alors se poser sur le sol, sur les détritus qui jonchaient ce dernier, sur ses affaires en bordel ça et là. Des palettes, des toiles, des sketchbooks, mais aussi des partitions.. Tout son matériel artistique était entassé par terre, au milieu des restes de nourriture à emporter. Si on déplaçait des meubles, Joachim allait sans doute trouver de drôles de compagnons d'ailleurs, tant le loft était sale. Un soupir triste passa ses lèvres alors qu'il se redressait un peu.

- Il faudrait faire un peu de ménage...non ?

A nouveau, son regard croisa celui de l'aide-soignante et il s'y plongea, comme pour y chercher quelque chose, une accroche jusque là perdue. Il savait qu'avec elle, il allait se remettre sur le droit chemin. De toute façon, elle n'allait certainement pas lui laisser le choix.

@Pascaline E. Sabot


Dernière édition par Joachim V. Gates le Mer 21 Fév - 11:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
homecoming : 29/10/2016
Messages : 14832
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : kane. + Garance + Tumblr
the mighty bush : Hypermnésie : Elle se souvient de tout, et cela lui sert pour se souvenir des patients, et tisser des liens avec tout le monde
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Humains

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Mer 14 Fév - 18:42 ()
I NEED HELP. I'M DROWNING 
Pascaline & Joachim


Tu pensais qu'il allait mal, tu ne pensais pas que cela en était à ce point là malheureusement. Mais plus rien ne tournait rond dans sa tête, dans sa vie, comme si finalement, il avait réussi à se faire happer par cette ville qui était en train de complètement sombrer dans les méandres de ces propres ruelles, sauf que lui se perdait dans les méandres de son propre esprit. Que faire ? C'était compliqué, même pour toi qui le connait bien, depuis plusieurs années à présent. Il réclamait de l'aide, raison pour laquelle tu étais là, enfin, raison secondaire, car la raison principale n'était pas celle-ci, mais il se voilait la face. Même si la chaleur inhabituelle de la saison était difficile, tu aurais pu continuer de vivre dans ton appartement, tu le savais mais si tu l'avais réellement hébergé pendant le blackout, la raison aujourd'hui était bien différente. Il te rendait la pareil mais ce n'était pas seulement ça. Il avait vraiment besoin de toi, d'une oreille attentive, il avait besoin de tes conseils avisés, il avait besoin de ton espoir, tout simplement. Il l'avait perdu, il ne savait plus quelle boite ouvrir pour en retrouver un peu, alors il avait fait appel à la seule qu'il lui restait, celle où il était certains de trouver un peu de réconfort et d'espoir malgré la crise sans précédent qu'il traversait. Le boulot est difficile, c'est une chose, mais ce n'est qu'un travail, il ne faut pas tomber dans ce cercle vicieux que celui-ci. Pourtant, à ce niveau, tu es mal placée pour donner des conseils, si tu pouvais, tu serais toujours au boulot à aider tout le monde. Il le sait mais tes amis comptent plus que tout le reste, il compte plus que beaucoup de choses. Ainsi donc, rien de positif ne lui était arrivé, rien, alors tu allais lui dire ce qu'il y avait de positif pour lui puisqu'il n'arrivait pas à trouver.

" Il y a toujours du positif Joachim, toujours ! Le jour où ce mot disparaîtra de nos vies, c'est que je serais morte et crois moi, ce n'est pas près d'arriver. La situation serait pire si je n'étais pas venu, mais je suis là ! Alors, on va faire les choses ensembles d'accord ? Même si ça doit prendre du temps, on le prendra ! "

Il avait le visage humide, il pleurait alors tu passais une de tes mains dans ces cheveux pour le réconforter un peu, avant que son regard ne s'échoue sur le sol, sur son appartement qui était absolument sans dessus dessous. Il se rendait compte qu'il allait falloir passer par là avant de repartir sur de bons rails. Nettoyer ce loft, voilà quelques choses de nécessaire à sa reconstruction. Et il t'en fit part. Tu lui souriais.

" Oui, je crois que ça s'impose. Tu veux commencer par quel coin ? "

Parce que vous alliez le faire ensemble, véritablement, tu allais l'aider mais il allait en faire un peu, car faire le ménage à deux, c'est quelques choses de sympathiques. Tu regardais dans ton téléphone si tu n'avais pas une musique qui irait bien, et tu trouvais Zouk Machine, balayer, astiquer, voilà ce que vous alliez faire.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Mer 21 Fév - 11:33 ()


Joachim commença à regarder son loft un peu plus en détail mais plus aucune séparation semblait faite entre les différentes pièces tant le bordel était installé. Il soupira un peu, passa sa main dans ses cheveux. Comme ça, il aurait sûrement dit son matériel de dessin. Mais la priorité était ailleurs. Il fallait se débarrasser de toute cette nourriture accumulée ça et là. Se levant souplement, souriant un peu avec amusement alors que la musique résonnait, il alla dans ce qui semblait être sa cuisine pour chercher des sacs poubelles. Ils devraient certainement sortir à un moment pour en acheter de nouveaux et des plus gros. Mais pour le moment, il faudrait faire avec ce qu'il y avait à disposition.

- On se débarrasse de toute la nourriture ? Et je pense qu'on va croiser des araignées...si on a la chance de n'avoir que ça…

Il frémit un peu. Joachim n'était pas un grand fan des petites bestioles en tous genres. Même s'il savait qu'il en avait en colocataires depuis un moment. Heureusement, Banana maîtrisait un tant soit peu la situation en en tuant quelques uns. Tentant un sac à la demoiselle, il commença à prendre le sien et se mit à la tâche dans son frigo. Tout était périmé. Déjà que son frigo n'était pas bien plein, il allait finir par n'avoir absolument plus rien en réserve. Un tour au supermarché serait obligatoire, là aussi. Autant tout recommencer à zéro, tant qu'à faire. La musique commença à monter un peu plus et Joachim sourit comme il n'avait pas souri depuis bien trop longtemps. Pascaline avait un réel pouvoir en ce qui le concernait, c'était assez dingue à voir. Un instant durant, il chercha du regard son enceinte bluetooth. La trouvant dans un coin, cette enceinte Pokémon qu'il avait piqué à Jonathan à une soirée, peu avant que ce dernier ne part, il l'alluma et la posa sur un meuble.

- Tu peux te brancher à l'enceinte. Ça sera plus sympa si on entends mieux.

Retournant à son frigo, il grimaça en voyant des fruits plus que pourris. Tout était sale. Le reste de lait puait. Ça devait avoir fui à un moment. Le templier commença à réaliser à quel point la situation avait été désespérée.


HRP:
 

@Pascaline E. Sabot


Dernière édition par Joachim V. Gates le Jeu 5 Avr - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
homecoming : 29/10/2016
Messages : 14832
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : kane. + Garance + Tumblr
the mighty bush : Hypermnésie : Elle se souvient de tout, et cela lui sert pour se souvenir des patients, et tisser des liens avec tout le monde
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Humains

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Ven 23 Fév - 16:20 ()
I NEED HELP. I'M DROWNING 
Pascaline & Joachim


Le chantier semblait être d'une importance ahurissante mais il allait bien falloir commencer quelques parts, dans tout le bazar qui avait été accumulé depuis plusieurs semaines, peut être même depuis quelques mois au vu de tout ce qu'il y avait dans son loft. Tu ne pensais pas qu'il en était à ce point là, et cette canicule soudaine semble avoir été là au bon moment, au moins tu allais pouvoir l'aider à mettre de l'ordre dans son appartement, et aussi peut être un peu dans sa vie qui semblait devenir de plus en plus difficile, incontrôlable, voire carrément autodestructrice. Tu pouvais le voir, il se laissait mourir à petit feu, et peut être que cette canicule n'était que le facteur déclenchant de cet appel à l'aide. Si l'hiver restait l'hiver peut être qu'il ne t'aurait rien dit et qu'il aurait continuer de sombrer dans les limbes de sa propre vie pour finalement se donner la mort, ou mourir car il n'aura pas assez manger, mourir de faim, ou de soif, ou d'une maladie qu'il n'aura même pas soupçonnée car contractée à cause d'une mauvaise nourriture. Mais il allait falloir débarasser tout cela, le plus rapidement possible et s'il fallait faire plusieurs sacs poubelles, vous le ferriez, pour son bien, et aussi le tien par la même occasion puisque tu allais passer quelques jours ici. Tu n'es pas de ces infirmières et aide-soignante qui sont maniaque de la propreté, non, mais il faut respecter un minimum et ici, ce n'était pas le cas, plus le cas depuis déjà quelques temps.

" La nourriture, les emballages usagers, tout ce qui ne sert plus à rien ou qui est immangeable, c'est la priorité. J'espère que tu as quelques sacs poubelle car je crois que nous allons en avoir besoin, ainsi que d'éponge et de savon, c'est la base, mais c'est ce qui sera le plus efficace. "

Du savon de Marseille, ce serait l'idéal mais s'il n'avait que du savon liquide ou du liquide vaisselle, cela fera l'affaire, tu ne peux pas faire la fine bouche, et tu n'as pas pris cela dans tes affaires, tu as juste pris l'essentiel, des vêtements de rechanges principalement. Les araignées et autres asticots qui avaient pu se développer dans la nourriture périmées n'étaient pas un problème pour toi. Tu as voyagé à travers le monde, alors tu as vu tout un tas de choses peu rassurante, ce n'est pas cela qui va te faire peur, même si ce ne sera peut être pas le cas de Joachim, ce qui te fait légèrement sourire. Il est parfois peureux pour les petites bêtes, mais pour d'autres choses, ce n'est pas le cas. Tu avais décidé de mettre un peu de musique pour le motiver, et il trouva son enceinte bluetooth pour que le son soit plus important. Tu te connectais donc et la musique se propageait dans la pièce, pour motiver les deux personnes présentes. Le simple fait d'agir de la sorte semblait déjà le rassurer, il allait déjà mieux comme si la simple présente de ta petite personne suffisait. Il fallait plus, mais c'était déjà un bon début. L'odeur dans son frigo était forte, tu ne savais pas ce qu'il y avait dedans mais de toute évidence, ce n'était plus vraiment consommable. Après le ménage, il semble nécessaire de faire quelques courses, ce sera même obligatoire, mais une fois que le gros du ménage sera fait sinon, cela ne servirait à rien ou presque. Tu avais déjà remplis un sac poubelle entier de choses à jeter. Des emballages vides, avec quelques restes de nourritures à l'intérieur, c'était principalement cela, des bouts de pizza, des bouts d'hamburgers, signifiant là une nourriture très équilibrée de la part de l'artiste.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Jeu 5 Avr - 13:33 ()


Joachim hocha la tête en regardant la demoiselle et continua son tri du frigo. Des tonnes de boîtes tupperware furent jetées aussi, trop sales pour n'avoir qu'un minime espoir même de pouvoir les récupérer. Doucement toutefois, le brun se mit à sourire et même à légèrement danser. La musique montait à ses oreilles, dans son corps entier. Ça faisait un moment qu'il avait écarté toute note de sa vie. Ça faisait trop mal de voir, d'entendre ces sons alors qu'il n'avait plus la force de rien faire qui soit un tantinet artistique. Mais Pascaline était là maintenant. Elle allait changer tout cela. Elle allait l'aider à revivre. Car c'était bien de cela dont il s'agissait pour le templier, plus que simplement faire le ménage dans son loft. Il jeta un coup d’œil au logement et croisa le regard de son chien qui les fixait flemmardement, allongé sur le canapé. Il sourit doucement, tendrement. Et un autre sac fut entamé, le premier déjà plein de cochonneries en tous genres. Se levant pour rejoindre le salon de la grande pièce ouverte où Pascaline s'activait déjà plutôt pas mal, il regarda son matériel de dessin au sol et poussa un long soupir. Lâchant le sac poubelle, il attrapa plutôt un de ses nombreux paniers Ikea que sa mère avait acheté pour lui au moment de l'emménagement, « parce que c'est pratique ». Tout fut posé, jeté parfois même, dans le panier. Il en enchaîna quelques uns, essuya délicatement ce qui pouvait être sauvé, jeta malheureusement dans un sac poubelle tout ce qui avait trempé dans les restes de nourriture. Ça faisait pas mal d'art perdu. Ça faisait mal au cœur. Mais Joachim ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même dans cette histoire. Les heures passèrent, longues et rapides à la fois. Rapidement, le loft retrouva un semblant d'apparence normale. Au moins, ils pouvaient circuler maintenant en toute liberté. Posant ce qu'il était entrain de trier en ce moment – ses peintures – il regarda la demoiselle et sourit, poussant un soupir fatigué.

- On se commande à manger ? Je commence à avoir faim. Pas toi ?

Un regard vers la cuisine pleine de vaisselle à faire et terriblement peu hygiénique suffirait sans doute à faire voir à l'aide soignante que cuisiner maison n'était pas encore une bonne idée. La cuisine, le loft entier, aurait sans doute besoin d'un bon coup de javel avant que l'idée ne soit même envisageable. Mais ils avaient le temps. La blonde ne comptait pas repartir de si tôt.


@Pascaline E. Sabot
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
homecoming : 29/10/2016
Messages : 14832
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : kane. + Garance + Tumblr
the mighty bush : Hypermnésie : Elle se souvient de tout, et cela lui sert pour se souvenir des patients, et tisser des liens avec tout le monde
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Humains

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Ven 6 Avr - 17:21 ()
I NEED HELP. I'M DROWNING 
Pascaline & Joachim


Un carnage, voilà ce qui s'offrait à toi. Jamais tu n'aurais pensé qu'il en soit à ce niveau là, jamais tu n'aurais pensé qu'il puisse tombé aussi bas. Finalement, cette sécheresse et cette chaleur étaient les bienvenues. Tu avais pu venir ici, pour nettoyer tout ça, pour veiller sur ton ami qui ne t'avais pas dit être dans une situation aussi dramatique, parce que c'était le cas. Tu allais te souvenir longtemps de l'état de son appartement, un état lamentable, tout cela, parce qu'il n'avait pas envie de faire les choses dans le bon sens. Cela s'appelle de la déprime, c'était ce qui était en train de faire sombrer Joachim à cause de certaines choses que tu ignorais en partie, mais que bientôt tu n'ignoreras plus, or pour le moment tu ne peux pas savoir, pourtant, si tu savais, tu pourrais mieux l'aider encore. Mais tu n'en as pas les moyens, tu te souviens de tout, mais tu n'es pas télépathe, tu ne peux lire dans les pensées, même si tu t'efforce de lire dans les coeurs pour voir les coeurs meurtris. Tu voyais clairement que ton ami avait le sien en miette, pas à cause de toi, car tu étais doucement mais sûrement en train de recoller les morceaux, mais à cause d'autres éléments. La musique semblait en tout cas faire son effet sur lui surtout puisque c'est lui qui en avait le plus besoin. Il commençait à bouger son corps, comme si finalement, il commençait à revivre. Depuis combien de temps n'avait-il pas écouter de la musique ? Depuis combien de temps avait-il fait cessé de vivre l'artiste qu'il y avait en lui ? Tu ne pouvais pas dire, et tu ne lui poserais pas la question car même s'il ne saurait te répondre précisément, cela faisait quoiqu'il en soit bien trop longtemps. Le ménage s'effectuait, rapidement, sûrement et il n'y avait pas grand chose à récupérer, ce qui semblait plus désolé Joachim que toi, car même si tu aimes son art, tu n'es pas une artiste en soit, enfin pas de la même façon que lui. Il lui peint, toi, tu soignes des gens, physiquement, moralement même. Après un temps trop long, le ménage te sembla être correct, le loft était propre dans sa globalité, il ne restait que quelques coins à nettoyer. Il te proposa alors de commander à manger, car il avait faim, et toi aussi, mais vous n'alliez pas commander, non.

" Non, nous allons faire des courses pour t'acheter de la vraie nourriture sinon, tu vas devenir gras et gros à force de manger n'importe comment. Et après, on revient ici et on prépare un vrai repas, quelques choses qui n'est pas passé dans ton œsophage depuis trop de temps. "

Et c'était non négociable pour toi. En réalité, tu n'aurais pas dit non pour te faire apporter à manger, mais tu n'étais pas venue dans ce but là, tu étais venu pour le remettre en selle, pas pour que ces scelles soient pour encore un temps pleines de nourritures grasses, enfin de ce qui en resterait. Alors, oui, la cuisine n'était pas dans un état formidable, mais ce serait l'occasion de donner un coup de collier dans cette pièce là aussi.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot ()
Revenir en haut Aller en bas
 
I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Drowning
» CLARA ❞ We’re all kind of weird and twisted and drowning.
» Drowning [Heath x Sonera]
» Drowning Sorrows - Naël & Nola
» I feel like en drowning! (FEAT Aleksix Deakyns)
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Premier arrondissement :: Les quais de Seine :: Habitations