boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t393-joachim-valentin-gates-
Templiers
homecoming : 31/10/2016
Messages : 455
Louis d'or : 180
pretty face : Douglas Booth
julius caesar : Alyssa.B50 (vava) Lizzou (signa) Tumblr (profil gifs) Sam Smith (paroles)
the mighty bush : Interaction avec les images Joachim peut entrer dans n'importe quel type d'images (tableau, affiche de publicité, écran de cinéma, dessin, ...) temps que ce n'est pas une de ses oeuvres. Il peut aussi en sortir des objets ou des personnes qui ne disparaîtront pas du tableau, mais seront bel et bien présents dans le monde réel.
Allegeance : L'Ordre du Temple Joachim est un templier de par sa famille, des deux côtés. Et même s'il a eu du mal à accepter cet héritage familial pesant et dont il ne voulait pas, il a trouvé dans l'Ordre une famille. Il sera toujours loyal aux templiers, même s'il lui arrive de temps en temps de critiquer les hauts placés.
these streets : Joachim sait pas mal de choses. Il connaît évidemment l'existence des anges puisqu'ils ont un lien avec les templiers. Et les démons sont les créatures qu'l combat avec ses camarades de l'Ordre. Mais il ne sait rien des dieux. Dommage puisqu'il s'est fait prendre dans les filets d'Apollon et en a bien souffert !

Sujet: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Lun 13 Nov - 0:07 ()

- Fais pas attention, c'est le bordel.

Et ça l'était. En ce moment plus que d'habitude. Et déjà qu'en temps normal, c'était pas mal… Mais ces derniers temps, Joachim n'avait plus le temps de rien faire. Et certainement pas le ménage. Déjà qu'il faisait sa lessive et la vaiselle quand tout commençait à s'entasser et qu'il manquait de vêtements. Il ne fallait pas trop lui en demander. Ce n'était pas le moment. Entrant dans le loft qui était sien, il tira la valise de la demoiselle derrière lui, donna un coup de pied dans une palette de peinture jonchée au sol. Son geste était plein de desespoir, de tristesse. Lui qui avait toujours respecté son matériel d'art ne semblait plus y prêter la moindre attention. De toute façon, il n'avait plus le temps alors à quoi bon faire attention ? Il n'aurait sans doute plus jamais l'ocassion d'y toucher. Tant et si bien qu'il pensait de plus à tout bazarder et à brûler ses toiles. Elles lui rappellaient trop de souvenirs qu'il voulait oublier. Des moments de création. Une époque où il avait le temps. Même son piano, il pensait à le vendre. C'était pour dire l'état dans lequel il se trouvait en ce moment. Il ne savait même pas pourquoi il avait proposé à Pascaline de venir vivre avec lui. Il ne serait pas là. Mais il lui devait bien ça. Elle l'avait hebergé quand le courant était venu à manquer. Maintenant que tout était apocalyptique dans la capitale et que le premier arrondissement – arrondissement où vivait Joachim – se trouvait épargné, il était venu le moment de lui rendre la pareille. Son coeur se sera un peu à l'idée que Pascaline allait voir ce qu'il tentait de cacher à tout le monde, surtout à ses proches. Cet état qui était le sien. Une déprime. Une dépression, sans doute même. Ce que l'on appelle communément burn out. Posant la valise dans un coin, il se tourna vers elle avec un sourire triste. Triste de la faire vivre dans un tel endroit. Elle ne méritait pas ça, quand même. Pascaline était sa meilleure amie. Plus que n'importe qui. Au moins, elle était toujours là, elle. Nombreux étaient ceux qui avaient disparus. Ou qui étaient morts… La mort récente et violente de Seth toujours en mémoire fit monter encore une fois les larmes aux yeux du brun. Seth avait été un ami. Il avait été celui qui avait entraîné Joachim, qui en avait fait un templier. Il avait gagné la confiance de l'artiste à l'époque, et ce n'était pas rien. Alors apprendre qu'il était mort. Et savoir qu'il ne pourrait même pas voir son corps pour se receuillir vu l'état dans lequel il avait été mis avait été un choc terrible. D'un coup de manche, il essuya toutefois les larmes naissantes et se tourna vers le bar, s'avançant vers ce dernier.

- Je te sers quelque chose à boire ? J'ai des bières au frais, si tu veux.

@Pascaline E. Sabot

_________________


Everyone prays in the end
You won't find me in church, reading the bible. I am still here and I'm still your disciple. . × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t292-pascaline-estelle-sabot
Humains
homecoming : 29/10/2016
Messages : 11494
Louis d'or : 2273
pretty face : Teresa Palmer
julius caesar : Class Whore + Garance + Ophélia
these streets : Pascaline ne sait rien ou presque, mais ça ne saurait tarder si vous voyez ce que je veux dire.

En ligne
Sujet: Re: I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot Mer 15 Nov - 16:52 ()
I NEED HELP. I'M DROWNING 
Pascaline & Joachim


Le bordel ? En effet, Joachim semblait être débordé par le travail pour avoir laissé accumulé tout cela. Il faudrait peut être qu'il prenne quelques vacances ou qu'il demande à ralentir à l'hôpital, n'est ce pas ? Mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Tu le sais parfaitement, parce que toi aussi, tu aurais du mal à dire non quand il s'agit d'aider les gens, tu aimes tellement ça, tu es tellement dévouée que voilà, c'est difficile de dire non ou stop même si ce n'est pas forcément demandé gentiment. Mais c'est comme ça. Et pour Joachim cela semble être le cas, ajouté à cela une organisation pas forcément au top, et votre appartement devient un champs de ruines, enfin, pas tout à fait mais, il se transforme vite en foutoir monstrueux. Tu ne peux pas te targuer d'avoir l'appartement le plus propre de la ville, mais tu fais ce qu'il faut pour que le tout soit plus que présentable. Là, ce n'est pas tout à fait le cas. Tu souris donc à cette remarque et tu ne fais pas attention, pour le moment, à tout cela. Parce que tu connais bien, tu vas faire un peu de ménage, au moins le minimum syndical si d'aventure tu dois rester ici plusieurs semaines vu que dans ton arrondissement les denrées commencent à manque sérieusement. Ici, et bien, ça va, dans le 1er arrondissement, aussi étrange que cela puisse paraître, comme pour le 5ème, comme lors du blackout. C'est tellement bizarre, mais ça ne t'étonne pas après ce que tu as pu voir avec Vivian. Tu te demandes si tu devrais en parler avec Joachim. Tu lui fais confiance, mais ne va-t-il pas te prendre pour une folle si tu lui dis ce que tu as vu ce jour là ? Les Invalides ont été réparés en peu de temps grâce à des personnes capables de cela, elles ont même parlé d'une certain Gabriel, mais se pourrait-il qu'il le connaisse par le plus grand des hasards ? Au détour de la conversation, tu peux tenter le coup, tu n'as pas grand chose à perdre. Mais avant de lui poser la question, tu allais devoir le réconforter, car de toute évidence, ce n'était pas la grande forme, il n'y avait à voir comment il venait de traiter cette palette, d'un coup de pied alors qu'habituellement, il a tellement de respect pour son art. Mais il était en train de se laisser submerger, surtout avec la sécheresse qui régnait sur la ville. Son loft ne ressemble plus à rien ou presque. Mais la priorité du moment n'est pas celle-là. Sans rien dire des larmes lui monte au nez. A quoi pense-t-il ? Mais d'un revers de manche, il fait comme si rien ne s'était passé.

" Oui je veux bien, merci. T'es sûr que ça va ? Parce que j'en ai pas l'impression. Tu sais que tu peux tout me dire. "

Enfin, en théorie, il devrait tout te dire, mais il y a une partie qu'il ne peut pas te révéler, alors que pourtant, cela lui ferait le plus grand bien, dire cela à quelqu'un qui n'est pas dans ce genre de "problèmes" serait une bonne chose. Pascaline, tu n'es pas du genre à trahir un secret, mais celui-ci serait peut être trop lourd à porter.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Pascaline. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Mes Goscars:
 

Revenir en haut Aller en bas
 
I need help. I'm drowning ft. Pascaline E. Sabot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CLARA ❞ We’re all kind of weird and twisted and drowning.
» Drowning [Heath x Sonera]
» Drowning Sorrows - Naël & Nola
» I feel like en drowning! (FEAT Aleksix Deakyns)
» ABEL ❧ I don’t know what’s worse : drowning beneath the waves or dying from the thirst.
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Premier arrondissement :: Les quais de Seine :: Habitations