boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Et elle se brula les ailes | eric
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3850-livie-l-anarchie-est-la-plus-
Dieux
homecoming : 27/07/2017
Messages : 188
Louis d'or : 564
pretty face : freya mavor
julius caesar : (c)
legends never die : déesse de l'anarchie, celle qui fait régner le chaos dans le monde, tomber les leaders et se battre le peuple pour la place. celle qui aime voir l'ordre s'effondrer que ce soit grâce à une bataille de crayons dans une salle face à un professeur incompétent ou des gouvernements chuter pour laisser place nette au chaos d'un peuple perdu mais libre
the mighty bush : pouvoir de discorde
controle des sentiments elle attise la haine et la colère chez ceux qui croisent son chemin
Allegeance : elle est seule dysnomie, contre tous. elle ne sait pas si elle compte réellement pour eux. ils sont ses frères et soeurs, mais ils ne la comprennent pas, elle et ses intentions. alors elle y sème également la discorde, parmi les troupes divines
these streets : elle sait tout, que les anges, démons et dieux sont de retour dans la capitale française

Sujet: Et elle se brula les ailes | eric Sam 25 Nov - 12:39 ()
Et elle se brula les ailes
citation

Ton regard se porte sur l’ensemble des démons qui t’entourent. Ca fait un long moment, un très long moment que tu joues avec eux. Que tu prétends être l’une d’entre elles quand tu es à leurs côtés. Et le plus amusant, c’est qu’ils ne se doutent de rien. Pour eux, tu es l’une des leurs, rien ne pourrait remettre cela en doute. Si t’avais des pouvoirs entièrement fonctionnels, ça ferait longtemps que ton attaque aurait commencé. Tu commençais à distiller des envies de révolte en eux, petit à petit. T’étais le serpent qui s’installait dans leurs esprits, qui les parasitait, qui se frayait un chemin jusqu’à ce que l’idée germe entièrement. T’étais aux cotés de surnaturels,  il fallait y aller progressivement, certains étaient bien trop méfiants et auraient vu directement que quelque chose ne tournait pas rond au sein des démons de la sphère de l’avarice. Tu voulais voir la tête de la pyramide chuter. Tu voulais voir le chaos au sein de cette organisation. Tu voulais l’anarchie partout et on en était loin au sein de cette sphère trop bien organisée, qui ne répondait que trop bien aux ordres du grand chef, de celui qui avait un jour été un ange et qui avait chu des millénaires plus tôt. Ils devaient être libres, bien plus qu’ils ne l’étaient actuellement et alors seulement à ce moment-là l’ordre régnerait.

Y a cette envie qui te démange, qui est bien trop forte. Tu veux jouer encore aujourd’hui. Même si tes pouvoirs sont trop faibles, même si leur contrôle dépend des instants. Avec la révolte qui grondait partout dans cette ville, tu étais persuadée qu’ils allaient te revenir avant les autres. Car les hommes continuaient de croire en l’anarchie, en toi et tes idées. Alors, tout devrait bientôt revenir dans l’ordre pour toi. Cette famine était l’occasion idéale, ce qui allait te permettre de récupérer tes pouvoirs tant chéris et de t’amuser de nouveau. Bientôt. Patience. Mais la patience n’avait jamais été ton fort. Elle était ce qu’il te manquait alors que tu étais capricieuse. Tu prenais ce que tu voulais quand tu le voulais. Et là, là tu voulais juste t’amuser. Le grondement sourd s’étale parmi eux alors que tu uses de tes pouvoirs. Y a la rage dans leurs gestes, la haine et la colère qui coulent dans leurs veines. Tu le vois, tu le sens. Y a un truc qui cloche. C’était pas censé être aussi visible. Y a ton regard qui se fige et ton sang qui se glacent lorsque les remarques froides et sèches claquent dans l’air, lorsque les poings se lèvent et qu’il les regarde faire sans comprendre. T’arrêtes immédiatement d’user de tes pouvoirs mais c’est déjà trop tard. Parce que dans le fond, ils en rêvaient et tu leurs avais juste donné l’occasion de le faire, de voir ce qu’il était possible de faire, de saisir cette opportunité au vol. Tu croises son regard quelques secondes avant que le premier coup ne tombe et tu t’éclipses bien rapidement.  Tu t’étais plantée en beauté. T’avais même pas vu ce qui était une évidence. Il était un chef, un commandant des enfers. T’allais devoir en payer les pots cassés alors que t’étais au plus faible. Lui si puissant alors que tes pouvoirs ne répondaient clairement plus comme tu le désirais. Il fallait que tu disparaisses car cette fois, tu ne pourrais t’en sortir d’un rapide tour de passe-passe. Cette fois, tes pouvoirs ne pourraient venir à ton secours comme il l’avait fait si souvent. Cette fois-ci, tout allait être beaucoup plus compliqué. Mais tu t’en tirerais, tu t’en tirais toujours.

----

Tu te retournes pour vérifier que tu n’es pas suivi alors que tu glisses à travers la foule. Depuis l’incident il y a quelques jours, t’es méfiante. Tu ne vois pas comment il pourrait laisser passer une chose pareille. Il doit avoir envoyé des troupes à ta recherche. A moins qu’il ne le fasse lui-même car il a perdu leur contrôle dans la bataille. Peut-être qu’il était mort, peut-être qu’ils l’avaient détruit. Dans le fond, t’en rêves. Parce qu’ainsi tu serais tranquille, avec personne pour comprendre comment un commandant a pu être détruit par ses hommes de main. Avec une anarchie régnant au sein d’une sphère toujours bien organisée. C’était beau de rêver, mais pour une fois, la réalité allait durement te rattraper. Toi, tes mensonges, et toutes les fois où tu t’étais joué d’eux sans la moindre conséquence.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
 
Et elle se brula les ailes | eric
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?
» Elle est admirable cette haitienne.
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-est :: dix-neuvième arrondissement