boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 without a poison apple (côme)
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: without a poison apple (côme) Ven 1 Déc - 21:27 ()

Ça aurait dû être un boa.
Mais c'est un chiot endormi lové dans les bras de la nymphe. Elle y a mis les formes Scylla, y'a un gros nœud rouge noué autour d'une oreille. Le genre qu'on fout sur du papier cadeau. Mais elle allait pas saucissonner la boule de poils pour quelques secondes de suspens en plus. Et c'est pas un monstre Scylla. Plus maintenant. Du moins, elle en a plus l'apparence. Mais jamais de ses trois vies, elle ferait volontairement du mal aux canidés. Jamais. Règle d'or. Ce serait comme s'ouvrir les veines, malgré la silhouette retransformée, ils font encore partie d'elle. Et elle est beaucoup de choses Scylla, mais pas masochiste.

« Surprise ! » qu'elle gueule dans un sourire trop large quand la porte s'ouvre enfin. Le chiot bientôt brandit comme Simba. Parce que Madame connaît les classiques maintenant. Merci internet.
Mais le sourire s'envole. Mauvaise personne. Elle bouscule légèrement le frère adoptif pour se faire une place chez lui. « C'est pas pour toi. » Et elle passe, protégeant le chiot des prunelles et des doigts de Côme, lui tournant presque le dos pour mieux théâtraliser la scène.

La nièce de Noémie est bientôt retrouvée, enveloppée comme un jambon sous un plaid. Elle trottine presque jusqu'au canapé, pressée de recevoir des remerciements, l'éternel égoïste. « Hey, regarde ce que la meilleure des taties est venue t'apporter. » Et avec toute la précaution du monde, elle dépose le chiot sur les genoux de la gamine. Ça aurait dû être un boa qu'elle marmonne, la butée.

« C'est un Husky, Autrichien a pondu. Y'a eu les trois mois de sevrage, il est tout à toi maintenant... et ça s'éduque très bien. » qu'elle rajoute les opales virant rapidement vers le minois du frère. Elle lui ferait bien tout un monologue sur la race, mais le babillage attendra. Là, jalousement – et pourtant elle déteste ce mot Scylla – elle veut son moment privilégié avec la gamine. Elle accepte toujours de babysitter, même si elle sait que la fillette n'en n'est plus une justement.
Peu importe, ça gonfle l'humanité dans l'coeur du monstre. Foutue Pradel. C'est quoi ce blase qui adoucie Scylla sans qu'on puisse l'expliquer. Y'a pas de mot. Elle est juste tombée dans la bonne famille qu'elle aime parfois se dire. Une compensation pour sa punition injustifiée d'une autre vie sûrement.

« C'est bon tu peux aller à ta soirée. » La main balayant l'air pour l'inviter à s'en aller. « Tout est sous contrôle. » Clin d’œil. Sérieux. Pour une fois. Elle irait jamais abîmer la précieuse petite humaine de Côme. Déjà parce qu'elle ne désire pas passionnément la mort et l'esclavage de tous les mortels comme certains, après parce qu'elle est attachante quand même cette môme. Et puis surtout parce que c'est Côme. Doigts et secrets liés, ils sont arrivés jusqu'ici à deux. La technologie, les réunions de famille Pradel, ça et une longue litanie de broutilles. Il a été un pilier important, talonnant Charybde de quelques pas seulement. Et elle est reconnaissante Scylla, elle est juste Scylla. Au moins Circé lui aura fourré une qualité dans l'ventre avec son venin évaporé.
« Au revoir papa. » Un dernier vague geste de la main et son attention retourne vers le chiot et la gosse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4770-valar-morghulis-come
homecoming : 16/11/2017
Messages : 153
pretty face : Charlie Heaton
julius caesar : Tweek / Dahlia la joliiiiie (a) / Black Madness
legends never die : fils de la nuit et jumeau du sommeil, thanatos est la mort et il fauche sans remords.
the mighty bush : Anesthésie ↯ Toucher oppressant qui endort le moindre opposant en un instant. Endors toi mon enfant, jusqu’à ce que le néant te recouvre entièrement.

Biokinésie aqueuse ↯ Regard vide qui s’expose sur les corps errants, pour manipuler l’eau de leur carcasse béante. Quelques secondes pour créer un merdier sublime, pour torturer ou pour sauver. La mort est injuste, alors elle préfère la violence à l’aisance, manipulant le sang et les chairs pour insuffler une douleur plus ou moins virulente. Et si elle se trouve clémente, elle peut soigner les plaies et les maladies graves.
Allegeance : Chacun sa gueule et je t’emmerde. La mort n’est loyale envers personne, sauf peut être quelques exceptions tel que son frère, sa soeur et sa « fille ».
these streets : Il sait tout de ce jeu d’ombres et de ce fait que le monde risque de finir en décombres. Et cela ne lui déplait guère de savoir qu’il va rassasier sa famine carnassière.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: without a poison apple (côme) Dim 1 Avr - 8:40 ()
pradel gang
« Surprise ! » Premier mot d’une erreur monumentale. D’une attention qui va finir mal. De l’excitation d’une tante qui pense bien faire, mais qui fait tout à l’envers. Y’a ce regard mort qui se perd sur la peluche qui s’étend royalement. Un soupir lassant qui s’essouffle entre les lèvres abîmées quand le môme reconnait sa soeur à l’entrée et sa connerie exacerbée. Puis le corps qui se fait bousculer et qui accoure vers cette gamine enroulée, cachée dans son plaid. «  C'est pas pour toi. » Le brun laisse son regard glisser sur l’excentricité de cette dernière, un sourire amusé qu’il cache derrière ses doigts serrés. Car il sait qu’après il va l’étriper. Et pourtant il se laisse anesthésier par la joie éphémère de cette famille particulière. Quand la blonde s’approche et que la petite poupée se met à briller sous le cadeau prématuré. «  Hey, regarde ce que la meilleure des taties est venue t'apporter. » Puis les banalités, cette phrase qui lui fait lever les yeux au ciel alors qu’il attrape sa veste. Gardant une attention particulière aux traits rayonnants de sa fille qui ne va sans doute pas le lâcher pour garder le foutu clébard. «  C'est un Husky, Autrichien a pondu. Y'a eu les trois mois de sevrage, il est tout à toi maintenant... et ça s'éduque très bien.  » Et les prunelles de sa soeur qui étincelle notamment, tandis qu’il garde cette inertie sur son visage et qu’elle revient égoïstement à l’enfant. Et que la mort ne lui en veut pas vraiment. Car y’a cette humanité damnée, cette perle étrange de pureté. Le petit ange qui se trouve entourer de faux semblants, mais qui se méprend docilement. La naïveté d’une môme. De sa môme.

«  C'est bon tu peux aller à ta soirée. » La main dans le vent, quand Noé lui dit tout simplement de se casser et le rire qu’il ne retient plus. «  Tout est sous contrôle. » Puis le clin d’oeil sérieux, l’enjeux tumultueux. Il sait très bien que la blonde va tout faire pour que la soirée de sa fille ne soit pas un calvaire. Confiance aveugle depuis leur retour sur terre. «  Au revoir papa. » Et l’adieu, alors qu’il lache un faux « faîtes pas de conneries » sévère puis il s’enfuit l’érudit. Pour cette nuit. Pour cette soirée mondaine où il a été invité et dont sa curiosité le laisse affamé. Un évènement que Zeus allait sans doute foirer…


______

Le visage tiré dans les couloirs, quand les clés résonnent dans la serrure de la porte d’entrée. Y’a sa gorge qui reste serrée, l’impression d’avoir trop vécu en une soirée et l’envie de gerber. Douce faucheuse malmenée, qui s’est rendue compte de sa condition de fragilité et qui a vu la vie défiler. En un kadéiloscope de souvenirs martyrs. La chair arrachée et le souffle défait. Avec cette même peur dans ses entrailles tiraillées. A peine fut il rentré, que déjà il accoure jusqu’à sa gosse pour la serrer comme jamais. Ses émotions torpillées et son inquiétude étrange. Le comportement est bizarre mais il se réchauffe le môme contre le corps maigrelet, puis il se relève pour étreindre sa soeur et son regard interloqué. Tendresse inhabituelle et qui pousse à l’intérêt, alors que déjà il file vers le frigo pour boire une bière et peut être oublier. Que ce soir, on a failli l’enterrer pour le divertissement de Zeus.
"all of our friends survived when a plane crashed their minds (@Benjamin Francis Leftwich // beerus)

_________________

seven devils

-------- --------
The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates, The rhythm of the falls, the number of deads, The rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days, I will have to run, away I want to feel the pain and the bitter taste Of the blood on my lips, again…
 
Revenir en haut Aller en bas
 
without a poison apple (côme)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lames suintantes + poison ?
» Partenariat avec Green Apple *-*
» We were not meant to be together – ft. Apple
» Poison + Rune protect + Repos = Poison
» Lydia de Sambre ~Un poison sous la forme d'une rose~
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Sud-Ouest :: seizième arrondissement :: Habitations