boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie)
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 25/07/2017
Messages : 325
pretty face : Alexandra Daddario
julius caesar : (c)MATT LA CHOUPINETTE & (c)Beylin
legends never die : Enyo, déesse de la guerre destructive, des batailles. Là où Arès représente la guerre dans son côté glorieux, combattant, héroïque, elle, elle est la personnification de l'horreur de celle-ci. Elle fut surnommée "la destructrice de villes" dans plusieurs écrits. Déesse guerrière, elle est l'inhumanité qui se cache dans chaque bataille menée par les Hommes.
the mighty bush : Désintégration : Capacité de réduire en poussière n'importe quelle chose ou être au toucher, en fonction de la puissance qui lui fait face.
Résonance de violence : Ah, la petite Arla, elle aime ce pouvoir... Attiser la violence, de pousser les êtres l'entourant à la révolte... Lorsqu'elle est là, les batailles se font plus enragées, les morts s'entassent, et le monde perd la raison.
Allegeance : Arla, elle est supposée suivre les ordres donnés par les Olympiens. C'est l'illusion qu'elle donne en tout cas. Cependant, elle préfère se frayer son propre chemin. Elle se mêle aux révolutionnaires, se fait passer pour une humaine lambda. Elle cède le doute dans l'esprit des humains, des anges et des démons. Elle se joue de tout le monde, même son propre camp, au risque que cela lui retombe.
these streets : La déesse est au courant de tout, que ce soit par rapport à l'arrivée des dieux, anges et démons ou des différentes prophéties. Néanmoins, elle se contente de faire profil bas et d'observer les évolutions du monde, en attendant le bon moment pour faire tomber le masque...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie) Dim 3 Déc - 22:27 ()


Coalition, destruction...



Une idée pourrie, voilà comment elle qualifierait ce qu’on lui avait transmis. Aller s’en prendre à la banque centrale, le territoire d’Hadès, ce n’était pas la meilleure des idées de la journée. Mais… Enyo ne pouvait pas balancer à ses très chers collègues que le dieu des enfers s’occupait de l’endroit. Enfin, elle pouvait essayer, mais elle se doutait qu’aucune ne la croirait. Du coup… Elle s’était décidée à bouger son cul et à organiser tout cela. En tout cas, s’ils souhaitaient attirer l’attention du maire, ils l’auraient. Bien que les deux frères ne s’aiment pas, Enyo était quasiment certaine qu’il y aurait une rédaction. Puis bon, si elle s’y mettait, c’était aussi pour faire chier Zeus. Elle ne pouvait pas le supporter, et par conséquent, toute la hiérarchie et la famille devaient en pâtir. Ainsi en avait-elle décidé.

Une arme se glissa dans l’arrière de son pantalon, sous le chemisier noir qu’elle portait. La carte de presse avait été reléguée sur l’une des tables de nuit de sa chambre, inutile pour l’action prévue. Un instant, elle hésita à s’attacher les cheveux, avant de laisser tomber. Bien trop compliqué, et surtout, elle n’avait plus le temps. Le rendez-vous avait été fixé dans l’heure, et elle arriverait en retard si elle continuait. Et Enyo n’aimait pas être en retard lorsqu’il s’agissait de tout réduire à néant. Même si c’était chez son possible oncle.

Les pas l’entraînaient dans les rues de Paris la belle, Paris l’étouffante. Quelques jours passés dans cette chaleur qu’elle en avait déjà marre la déesse. Néanmoins, le temps ne semblait pas prêt à s’arranger, et il lui faudrait donc s’habituer au goudron collant et à la peau moite. Tant de joie…. Un soupir quitta ses lèvres, alors qu’elle se frayait un chemin jusqu’à la banque centrale. Un coup d’oeil sur sa montre, pour vérifier qu’elle était à l’heure, et elle se retrouvait face à l’édifice. Sublime. Magnifique. Il surplombait la place, et semblait indiquer à quel point elle allait regretter de s’en prendre à lui. Mais Enyo n’était pas de ce bord-là, les regrets, c’était pour les lâches qui n’assumaient pas leurs actes. Elle, elle s’en moquait. Elle était maîtresse des tueries et massacres, destructrice de villes. La vitrine de ce lieu ne serait qu’une victime supplémentaire à ajouter sur sa liste. Comme toutes les personnes qui tomberont en dégâts collatéraux.

Et elle resta plantée là, à attendre… Son squad, pupilles rivées sur le bâtiment. Plus que quelques minutes avant de le voir se réduire en cendres...

_________________
Divide &
CONQUER
BECAUSE THAT'S WHAT WE DO. WE NEVER STOP FIGHTING

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie) Mer 6 Déc - 10:42 ()

Un regard dans la glace alors que les cheveux de la jeune femme se retrouvent emprisonnés en une queue de cheval. Elle n'aime pas avoir les cheveux détachés quand elle part en mission la gamine. Ça lui enlève de la visibilité pour tirer. Voilà longtemps qu'elle n'est pas revenue auprès des révolutionnaires. Depuis la bombe à la convention pour dire vrai. En apprenant que l'arme venait d'eux, elle a vu rouge. Elle s'est tout d'abord sentie trahi de ne pas avoir été mise au courant. Bon dieu, elle est dans la révolution depuis le début ! Et voilà qu'on considère qu'elle n'est pas assez fiable pour savoir ce qu'il se trame. Le goût amère de la trahison dans la bouche, elle s'est éloignée quelque temps pour mener sa barque et chercher des indices. Et puis elle a trouvé Lukas qui lui a pris presque tout son temps. Et puis après, il y a eu la secte où elle a du jouer le jeu. En repensant à cette épisode, elle ne peut s'empêcher de ressortir une brûlure au niveau de la nuque. La marque est toujours là, malgré le suicide collectif, malgré tout ce qui est arrivé. Elle ne peut pas l'enlever la gamine et à chaque fois qu'elle a le malheur de la découvrir dans Paris, elle se fait lynchée. Elle comprend la colère de tous ceux qui ont perdus un proche dans le massacre. Mais elle est encore plus en colère d'avoir fait tout cela pour rien. Elle n'a pas eu plus de réponses et a simplement récolté de se mettre à dos la moitié de la ville. C'est pas comme ça que ça aurait du se passer, c'est pas comme ça que ça aurait du finir.
Le bip de sa montre retentit, il est temps de retrouver les autres. Elle se sent un peu nerveuse Lily de retrouver ses compères, elle a l'impression d'être une étrangère après tout ce temps. En sortant de la salle de bain, elle prend la direction de son armoire et fouille dans ses tiroirs. Elle sort le revolver de son père et le place dans son dos, sous sa veste. C'est la seule arme qu'elle manie, les armes à balle, les armes à feu. Elle ne sort jamais sans quand elle s'en va faire une mission. Un dernier coup d’œil sur l'horloge et elle se sent déjà en retard. Elle dévale les escaliers de son immeuble pour atterrir dans la rue. La chaleur de Parie est encore insupportable. Voilà des semaines que le thermomètre refuse de descendre. Dans son pantalon en cuir noir, elle étouffe. Mais hors de question de mettre une robe ou un short pendant une mission. Elle enfile ses lunettes de soleil sur son nez et prend la direction de la banque, sa cible. Elle avance sans grande difficulté dans les rues de la ville, elles ne sont pas très pleine avec cette chaleur.
Soudain, le grand bâtiment s'ouvre devant ses yeux. Pendant l'espace d'un instant, elle se sent honteuse de faire ça. C'est la banque de son frère... Elle efface Lewis pour mener à bien la mission. Elle ne peut pas faire dans le sentimentaliste, pas cette fois. Mais elle n'as pas le choix, elle ne doit pas se faire repérer.  Rapidement, elle aperçoit Arla devant la banque, dos à elle. La gamine la rejoint discrètement et s'arrête en croisant les bras. « J'espère que ton plan est solide... Mon frère ne va pas du tout apprécier... » L'interpelle t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2012-could-be-brave-or-insa http://www.gameofshadows.org/t5642-jo-c-duval-revo#147882
homecoming : 19/02/2017
Messages : 1324
pretty face : jlc
julius caesar : the riddler (av)
the mighty bush : Pauv' humaine dans un monde de fou, trop fragile, jo, trop inconsciente et rien pour se défendre qua sa langue acérée et ses coups dans le vide.
these streets : Jo, la révo, la vox populi, qui sait rien que ce coeur ne veut lui dire, rien que les secrets qui s'entassent, les mystères, les hallucinations, des trucs qu'elle voit, qu'elle comprend pas. Jo, la scientifique sans plus d'certitudes que l'monde fout le camp.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie) Mer 6 Déc - 22:48 ()
coalition
destruction
ϟϟϟ

Dans la courbe de la nuit, silhouette de soie verte qui se détache en déhanchée, sur ses bottines perchée. Chignon éparse, quelques mèches qu’encadre l’visage sibyllin, Jo, elle sort des entrailles d’la terre fraîche comme une fleur, le sourire mesquin flottant sur les lèvres. Elle ne pense à rien. Elle ne pense plus à la soirée d’Halloween, au retour impromptu d’Alexia, aux secrètes iris de velours qui la tourmente, pas plus qu’au mystère d’Ad et sa voix, et encore moins, bien moins au visage de porcelaine craquelé qu’hante ses cauchemars et sa peau striée d’noir. Les bleus, elle les cache sous sa robe légère au col haut malgré la chaleur qu’enlace son corps à chaque brise.

Elle enchaîne les missions, depuis quelques semaines, jo. Dans le QG, la révo hante les couloirs, les baskets qui se traînent à toutes les réunions. Celle-là, c’est son bébé. La Banque de Paris, c’coin de pourris qui profitent des soumis, c’est les costards-cravates qui piétinent les petits. Y’a l’souvenir des dettes qu’enterrent le père, l’contrat pourri, les caractères illisibles sous la signature qui l’étouffe, qui lui brûle les veines. Ça fait longtemps qu’elle supplie Anthony de la laisser organiser quelque chose, mais c’est que quelques semaines plus tôt que l’chef des révo a décidé que ça mérite son attention.

Elles se réunissent au coin de la rue, les guerrières, un peu d’chaos dans la poitrine. Arla, l’mystère enroulé dans le soupçon, la journaliste aux motivations floues. Pis Lily. Lily, perdue, revenue, et sa marque dans le cou.

« Bien sûr qu’il est solide. » Jo, elle relève ses lunettes noires sur le dessus de son crâne quand elle arrive à leur hauteur. Son sac noir tombe à leurs pieds. Les mirettes fouinent dans celle de la bonde, elle cherche si c’est une bonne idée, si l’frère ne la retiendra pas, si elle est prête la tireuse. Parce que lily, maintenant, c’est plus qu’un gros tas de si. « Lily, si t’es pas confortable avec cette mission, c’est ta dernière chance de partir. T’es à 100% ou tu l’es pas. » Pis, ptêt même que jo elle parle pas que de cette mission. Ptêt même qu’elle se retient dans dire plus, que la rancune se dispute encore avec la culpabilité.

Un coup d’œil à la façade qu’elles vont détruire comme les fauves qu’elles sont et elle enchaîne. « Alors, il y a des caméras et juste pour essayer, juste cette fois, on va essayer de pas finir derrière les barreaux. Donc j’ai acheté des masques, choisissez celui que vous préférez chicas. » Les mots jonglent tandis qu’elle pointe d’un guibolle le sac, les lippes qui s’étirent mystérieuses, déjà amusée de jouer aux cambrioleuses masquées. Jo, elle commence à sentir l’adrénaline de ces conneries qui rush dans l’sang pourpre.

Elle attend que les dernières arrivent pour récapituler ce qu’elles ont déjà vu ensemble. « On fait ce qu’on a à foutre jusqu’à ce que la sécurité débarque, pis on se disperse, histoire de pas leur donner une cible unique à courir après et on se retrouve à la voiture. » Voiture garée un bloc plus loin, les clés dans les mains d’une d’entre elles. « Tu comptes tirer dans la vitrine ? » Le regard a glissé sur la bosse derrière le chemiser d’Arla. « J'ai plus drôle … » Et boom, sourire éblouissant alors qu’elle sort une batte de baseball du même sac de sport. Steve Harrington style, bitches.

_________________
rise and rise again
until lambs become lions
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 25/07/2017
Messages : 325
pretty face : Alexandra Daddario
julius caesar : (c)MATT LA CHOUPINETTE & (c)Beylin
legends never die : Enyo, déesse de la guerre destructive, des batailles. Là où Arès représente la guerre dans son côté glorieux, combattant, héroïque, elle, elle est la personnification de l'horreur de celle-ci. Elle fut surnommée "la destructrice de villes" dans plusieurs écrits. Déesse guerrière, elle est l'inhumanité qui se cache dans chaque bataille menée par les Hommes.
the mighty bush : Désintégration : Capacité de réduire en poussière n'importe quelle chose ou être au toucher, en fonction de la puissance qui lui fait face.
Résonance de violence : Ah, la petite Arla, elle aime ce pouvoir... Attiser la violence, de pousser les êtres l'entourant à la révolte... Lorsqu'elle est là, les batailles se font plus enragées, les morts s'entassent, et le monde perd la raison.
Allegeance : Arla, elle est supposée suivre les ordres donnés par les Olympiens. C'est l'illusion qu'elle donne en tout cas. Cependant, elle préfère se frayer son propre chemin. Elle se mêle aux révolutionnaires, se fait passer pour une humaine lambda. Elle cède le doute dans l'esprit des humains, des anges et des démons. Elle se joue de tout le monde, même son propre camp, au risque que cela lui retombe.
these streets : La déesse est au courant de tout, que ce soit par rapport à l'arrivée des dieux, anges et démons ou des différentes prophéties. Néanmoins, elle se contente de faire profil bas et d'observer les évolutions du monde, en attendant le bon moment pour faire tomber le masque...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie) Lun 15 Jan - 0:58 ()


Coalition, destruction...



Elle avait perçu les pas derrière elle, preuve de l’arrivée de sa première comparse. Les drôles de dames allaient se déchaîner aujourd’hui, et personne ne pourrait les arrêter. Personne, pas même les autres dieux. Pourtant, Lily souligna un point important. Son frère n’allait pas apprécier. Hé oui, Dubois. Comme Lewis. Comme Hadès. D’elles deux, Enyo ne saurait pas dire laquelle encourait le plus de problèmes avec cette mission. Certainement la déesse, dont l’allégeance se devait d’aller aux Olympiens avant tout. Et donc avant les révolutionnaires. Aujourd’hui, ce n’était pas avec la mort qu’elle flirtait, mais avec sa couverture. Déjà qu’Alexandre n’appréciait guère ses choix, lorsqu’il apprendrait qu’elle avait détruit la belle banque de son frère… L’engueulade allait être d’une violence sans pareil. Et seul un sourire en coin se glissa sur ses lèvres, en réaction à sa pensée. Le sang comme unique liquide vital, la terreur comme second peau.

Puis il y avait Jo. Jo, l’experte en explosifs. La gamine qui l’étonnait, la sœur de la bras droit. Le regard s’accrocha, le regard se voila. Un plan solide n’était peut-être pas la vérité. Néanmoins, Enyo n’était pas du genre à s’embarrasser de tout cela. Elle, elle attisait la vengeance et la violence, transformer la plus calme des personnes en une machine de guerre. Avec elle, vous tuiez ou vous mouriez. « Je plussoie Jo. Soit tu te sens prête à prendre part au casse. Soit tu restes à l’écart. Je ne peux me permettre d’être accompagnée d’un élément qui n’est pas fiable. » La vérité crue, et le regard glacial. Enyo ne voulait pas que tout foire parce que Lily avait peur de la réaction de son frère. Si elle voulait des réponses, il lui faudrait assumer les conséquences des actes dans cette optique. Sinon, elle n’avait rien à faire parmi eux. La déesse pouvait se permettre de parler ainsi. Elle était l’une des membres les plus influentes au sein de la Vox. Sa voix comptait, et son avis aussi. Même s’il ne plaisait pas.

Jo avait tout préparé. Et Enyo était fière de ce soldat. D’ailleurs, une part de son pouvoir s’enclencha, se glissa dans les veines de l’humaine. Violence qui s’échauffait, réclamait sa part. Un masque fut attrapé, posé sur son visage. La discrétion n’était pas son fort, elle dont le nom avait été maudit et haï durant des siècles. Mais pour une fois, elle ferait un effort. Elle aussi avait une identité à brouiller..

« Bon plan. Si on peut casser un peu plus que le vitrail, tentons. Il est grand temps de mettre un coup de pied dans la fourmilière. » Et faire tomber un Olympien de son piédestal. Quant à la remarque de Jo… « Il s’agirait plutôt de me défendre ou descendre quelques vigiles. » La mort en ligne de mire. Oh, qu’elle aimait ça petite Enyo… « J’aurais plutôt pensé que tu ferais exploser le tout à coups de bombes. » Allusion au péché mignon de la gamine, avant de se mettre en marche. Elle arracha un bout de tuyau déjà rongé d’un mur d’une maison, avant de pénétrer dans un lieu jusqu’ici inaccessible. La Banque Centrale ne se relèverait pas.

_________________
Divide &
CONQUER
BECAUSE THAT'S WHAT WE DO. WE NEVER STOP FIGHTING

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie) Ven 16 Fév - 22:39 ()

Elle sait pas ce qui lui a pris à la gamine d'accepter cette mission. On est venue la voir y a quelques semaines pour une mission sur la banque. « Je sais que ton frère en est le directeur, si ça tourne mal, il sauvera ta peau. » C'est l'excuse qu'on lui a donné pour la convaincre la gamine. Pour le bien de la révolution, pour savoir les vérités. Alors elle a accepté Lily, en priant de toutes ses forces pour que le regard de son frère ne croise pas le sien. Trahir sa propre chair, son propre sang. C'est pas quelque chose qui la rend à l'aise la gamine. Et pourtant elle est là, devant la banque accompagnée de deux autres gamines. C'est le doute qui s'installe durant quelques instants quand elle se retrouve devant la bâtisse. Est-elle vraiment prête à cela pour la révolution ? C'est le oui qui évolue dans son esprit. Sa deuxième famille, celle qu'elle n'a pas quitté depuis quatre longues années. Elle est devenue un dinosaure de la Vox malgré les tensions avec le bras droit, Adèle. Elle a su faire son nid la gamine, infiltrée au Moulin Rouge, gérante du stock d'armes, identité cachée de tireur d'élite. De nombreuses cordes à son arc qui l'ont fait parfois se perdre Lily. Elle ne sait plus vraiment qui elle est à force de jongler avec toutes ces identités.
« Lily, si t’es pas confortable avec cette mission, c’est ta dernière chance de partir. T’es à 100% ou tu l’es pas. » Y a le regard qui se voile quand elle entend les paroles de Jo. Elle se méfie de la Duval depuis qu'une fameuse bombe lui a explosé à la figure et que la jeune sœur de Adèle se montre toute mielleuse. « Je plussoie Jo. Soit tu te sens prête à prendre part au casse. Soit tu restes à l’écart. Je ne peux me permettre d’être accompagnée d’un élément qui n’est pas fiable. » Y a le regard qui se durcit par la suite en entendant Arla en rajouter une couche sur son frère. « Je sais ce que je fais. T'étais encore entrain de te faire embobiner par le gouvernement que j'étais déjà dans la révolution. » La langue qui claque d'agacement de devoir se justifier. Elle préfère faire sentir à Arla qu'il ne vaut mieux pas la titiller sur le sujet de Lewis.
Jo sort des masques et Lily récupère celui avec la tête de Mario. « Je suppose qu'il ne restait que ça en magasin ? » Dit-elle en observant ce qu'elle va devoir enfiler. Pas sûr qu'elles soient prise au sérieux. « On fait ce qu’on a à foutre jusqu’à ce que la sécurité débarque, pis on se disperse, histoire de pas leur donner une cible unique à courir après et on se retrouve à la voiture. » Puis y a Jo qui sort une batte et Arla qui parle de flingue. Ça lui hérisse les poils la gamine, même si elle a pris le sien c'est pas pour s'en servir sur des êtres humains. Y a la main de Lily qui ne peut pas s'empêcher de se refermer sur le bras de Arla pour capter son attention. « Je te rappelle la mission. Faire de la casse matériel. Pas tuer de pauvres innocents entrain de travailler pour satisfaire ton besoin de violence. » Elle ne risque pas de la quitter des yeux la gamine, elle n'a aucune envie de voir Arla fracasser le crane d'une pauvre réceptionniste.
Les révolutionnaires s'avancent , Lily met son masque. Elle récupère une barre de fer qu'elle a placé sous un buisson la veille et commence à se dire que c'est surtout Arla qui va lui poser problème pendant cette mission.  Alors que Arla rentre, Lily s'arrête devant la porte vitrée et compte jusqu'à trois....
1, 2, 3... La barre de fer fait exploser la porte en mille morceaux de verre. Elle ne peut plus reculer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2012-could-be-brave-or-insa http://www.gameofshadows.org/t5642-jo-c-duval-revo#147882
homecoming : 19/02/2017
Messages : 1324
pretty face : jlc
julius caesar : the riddler (av)
the mighty bush : Pauv' humaine dans un monde de fou, trop fragile, jo, trop inconsciente et rien pour se défendre qua sa langue acérée et ses coups dans le vide.
these streets : Jo, la révo, la vox populi, qui sait rien que ce coeur ne veut lui dire, rien que les secrets qui s'entassent, les mystères, les hallucinations, des trucs qu'elle voit, qu'elle comprend pas. Jo, la scientifique sans plus d'certitudes que l'monde fout le camp.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie) Ven 16 Fév - 23:45 ()
D’entendre Arla l’appuyer pour le frère dubois la fait grimacer, parce qu’elle connaît le caractère de la bonde, il est un peu comme le sien, mais elle peut rien dire, jo, c’est elle qu’a lancé les hostilités. Arla, elle est , froide, franche et sans considération pour les sentiments déclenchés derrières. Et tellement plus, mais qu’est-ce qu’elle en sait la duval, que le rush d’adrénaline qui s’insinue dans ses veines ne lui est pas complètement étranger.
Quand elles se concentrent sur la mission, à chaque minute plus compromise, la gamine encore décidée à rendre le tout fun dépose le sac de masque avec un grand sourire. Lily écope de Mario tandis que jo place peach sur son crâne à la place de ses lunettes. Il restera luigi à Arla. « Je suppose qu'il ne restait que ça en magasin ? » Jeux de sourcils, putain, elle est fière de sa connerie.

Petit résumé du plan préparé la veille ensemble et elles sont prêtes. Ou presque. Y’a le flingue qu’attire l’attention, un flingue qu’a rien à foutre là, et ce qu’elle espère désamorcer d’une blague se retourne en boomerang contre elle.

« Il s’agirait plutôt de me défendre ou descendre quelques vigiles. J’aurais plutôt pensé que tu ferais exploser le tout à coups de bombes.
- Tu te fous de ma gueule j’espère. » Figée dans son élan, dénuée de toutes les plaisanteries faciles qui passent habituellement sa langue si facilement, elle réplique, un goût amer dans la bouche. Elle se fout de sa gueule, pas vrai ?  Elle peut pas sincèrement penser qu’elle va buter quelqu’un aujourd’hui. Ya un doute, un doute terrible. C’est Lily qui s’occupe de les remettre sur le droit chemin cette fois-ci avec une jo silencieuse, mais une jo qui boue, la batte sur l’épaule quand elle les suit, masque sur la gueule.

Et boom, la vitrine part en morceaux. Et bam, jo qui s’attaque à l’autre. Fallait pas foutre des baies vitrées partout. Pis elle sort une bombe rouge et commence à écrire sur le mur M E N T E U R S, signé VP, gardant un oeil sur l'alarme, les vigiles qui commencent à débarquer et ses collègues.  


_________________
rise and rise again
until lambs become lions
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4255-oh-sidonie-inside-there-was-h http://www.gameofshadows.org/t5793-sidonie-osborne-dieux
homecoming : 22/09/2017
Messages : 450
pretty face : Ella Purnell
julius caesar : kane. (avatar) ; old money & solosand / tweek (signa)
legends never die : fleuve des enfers qui afflue la haine. Plongez-y et devenez invulnérable tel Achille.
Allegeance : Elle a prêté allégeance à Zeus, depuis toujours. Il sait bien la lui rendre. Elle est bien évidemment et avant tout aussi loyale à Perséphone et Hades, dans le monde souterrain.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie) Dim 11 Mar - 22:17 ()

Coalition, destruction
 Paris était à feu et à sang. Oh mais ce feu, c'est nous qui l'avions commencé. Cette vieille Paname s'abîmait. Elle avait soif. Et la Seine observait cette scène décadente, catastrophique. Paname devenait presque rouge sang, au bord de l'effondrement. Je restais spectatrice, sirotant ce petit bout de victoire. Je laissais apparaitre un sourire au coin, méprisant cette Seine qui pleurait. Mes pauvres squelettes qui se dandinent. Ils ne savaient rien. Je les accueillerais volontiers pour qu'ils nagent sur mon fleuve, ces futurs noyés. Éternel ruissellement, mais déjà ridée, l'humanité m'a frappé. Que c'était divertissant malgré tout. Je regardais la Seine, seule, ruisselant tant qu'elle pouvait. Je souriais avec mesquinerie devant cette plaisanterie. Laisse pleuvoir, laisse pleuvoir ces gouttes de sang, ils couvriront la Seine d'un voile rouge, et Paris sera sur ses genoux égratignés. Oh belle Paris, j'aurais bien aimé te caresser. Oh cela allait être un jeu, un jeu d'enfant. L'heure est à la fête, où la guerre est à l'honneur. Bienvenue en enfer, dans la noyade, nous danserons. Quelle décadente danse dans cette cohue générale où le paraître est maître. Je prenais presque un malin plaisir à paraître au milieu de Paname, qui grouille de morts vivants. Je me promenais l'air de rien. Tout le monde pouvait bien faire confiance à un maire d'un arrondissement, du moins. Brouillard envahissant, je l'embrassais, je m'y imprégnais de tout mon corps. Je ressentais une certaine confiance quand j'inspirais et à l'expiration, destruction était le maître mot. Oreilles habillés de bijoux ornés de toutes les pierres précieuses possibles, je souriais à cette vie, à cette liberté. L'argent était au centre des affaires, au centre de cette nouvelle vie. Ma loyauté envers Hadès était sans faille, sans pareil. Magna des affaires, son territoire de prédilection était la banque centrale de Paris où je m'y trouvais. Le bâtiment était imposant, à l'égal de la puissance du Roi du monde souterrain. Cela était guère étonnant. Bulle dorée, rien ne pouvait nous arriver. Nous étions si puissants, nous n'avions rien à craindre. Paris nous appartenait. Puis tout à coup un bruit assourdissant de vitres brisées se fit entendre. Je détournais mon regard qui devint perçant. Je fronçais les sourcils, et serrais mes lèvres. Était-ce ces saletés d'anges ? Je m'empressais de me diriger vers la sortie, la silhouette imposante. La colère montait en moi, la haine qui coulait en moi devenait chaotique. Qui osait s'y attaquer ? Qui se sentait assez idiot pour foncer vers sa propre mort ? Une chose est sûre, ils ne savaient pas à qui ils avaient à faire..


motley control.

_________________

--- and suddenly
in the night you come to me, cause i'm the one who knows who you are
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 25/07/2017
Messages : 325
pretty face : Alexandra Daddario
julius caesar : (c)MATT LA CHOUPINETTE & (c)Beylin
legends never die : Enyo, déesse de la guerre destructive, des batailles. Là où Arès représente la guerre dans son côté glorieux, combattant, héroïque, elle, elle est la personnification de l'horreur de celle-ci. Elle fut surnommée "la destructrice de villes" dans plusieurs écrits. Déesse guerrière, elle est l'inhumanité qui se cache dans chaque bataille menée par les Hommes.
the mighty bush : Désintégration : Capacité de réduire en poussière n'importe quelle chose ou être au toucher, en fonction de la puissance qui lui fait face.
Résonance de violence : Ah, la petite Arla, elle aime ce pouvoir... Attiser la violence, de pousser les êtres l'entourant à la révolte... Lorsqu'elle est là, les batailles se font plus enragées, les morts s'entassent, et le monde perd la raison.
Allegeance : Arla, elle est supposée suivre les ordres donnés par les Olympiens. C'est l'illusion qu'elle donne en tout cas. Cependant, elle préfère se frayer son propre chemin. Elle se mêle aux révolutionnaires, se fait passer pour une humaine lambda. Elle cède le doute dans l'esprit des humains, des anges et des démons. Elle se joue de tout le monde, même son propre camp, au risque que cela lui retombe.
these streets : La déesse est au courant de tout, que ce soit par rapport à l'arrivée des dieux, anges et démons ou des différentes prophéties. Néanmoins, elle se contente de faire profil bas et d'observer les évolutions du monde, en attendant le bon moment pour faire tomber le masque...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie) Ven 16 Mar - 0:02 ()


Coalition, destruction...



Enyo ne s’était pas attardée sur les réactions ou réclamations que ses propos avaient créées. Elle retenait au fond d’elle colère et rage. Ah, qu’elle aimerait ouvrir sa gueule la guerrière, l’assassin. L’époque de sa vénération était bien loin désormais. Enfin. La naïveté de certains humains la faisait rire. Leur connerie aussi. Hallucinant comment ils étaient capables de se faire marcher dessus, sans réagir, sans se battre. D’un côté, elle ne pouvait que saluer ce masochisme. De l’autre, l’envie de les secouer, de leur hurler un bon coup dessus ne lui déplairait pas. Néanmoins, il y avait ce secret à garder, cette identité à cacher. Ordre des supérieurs, et elle courbait l’échine. Devant eux tout du moins. La trahison n’était belle que lorsqu’elle était masquée, non ?

Elle ne fit pas attention à la forme du masque qu’elle foutait sur son visage. Elle avait enfermé sa susceptibilité, et la peur de se faire reconnaître et moquée. De toute manière, si quelqu’un la connaissait, il verrait à travers l’artifice. Et si cela venait à arriver… Les pourcentages de s’en sortir étaient relativement faibles. Parce qu’Olympiens ou commandants démoniaques. Et elle, elle ne faisait pas le poids, quoi qu’elle en dise. Enfin. Il leur faudrait éviter la moindre confrontation. Aucune des trois n’était réellement au niveau de leurs possibles ennemis. Qui avait eu cette idée débile déjà ? Faudrait en toucher deux mots aux leaders à l’occasion. Ils finiraient par perdre certains de leurs membres. Peut-être qu’ils s’en moquaient après ? Enyo ne savait pas bien, mais elle avait fini par s’attacher à ces petites, aussi agaçantes soient-elles avec leurs principes.

Vitres brisées, tags écrits, nom laissé. La Vox responsable. Et tout se passait bien. Trop bien. Elles avaient réussi. Même si Enyo aurait voulu faire plus, réduire encore plus les vitraux à néant. Ce n’était pas assez… Pas assez d’impact.

Jusqu’à ce que la vague de puissance ne déferle. Divinité. Son regard fouilla les environs, alors qu’elle rapprocha des deux révolutionnaires, ignorant les perles de sang sur ses doigts. Evidemment, enfoncer son poing dans les vitraux n’était pas la meilleure des idées pour s’en sortir sans blessure… « Partez. Faut pas que vous restiez. » Un murmure, l’inquiétude profondément ancrée, côtoyant la peur. Puis l’aura devint une silhouette, une femme, l’une de celles connues dans tout Paris. Elle se dirigea vers elle, cherchant au passage à masquer les deux petits bouts de femmes : « Madame la Maire. » Mais qui était-elle bon dieu ? Sinon, Enyo espérait juste que les autres puissent fuir. Ou des pouvoirs seraient dévoilés. Tant pis.


_________________
Divide &
CONQUER
BECAUSE THAT'S WHAT WE DO. WE NEVER STOP FIGHTING

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie) Ven 18 Mai - 18:41 ()

Elle n'est pas trop à l'aise avec l'idée de tout casser la gamine. Dans sa tête, elle ne peut s'empêcher d'avoir peur de se faire surprendre par Lewis. Elle sait que derrière ce pauvre masque, il reconnaîtra les yeux bleus azurs de sa cadette. Alors à mesure qu'elle évolue, elle ne peut s'empêcher de lancer un regard ici et là derrière, dans la peur de croiser une silhouette familière. Elle prie pour qu'il ne soit pas présent aujourd'hui à la banque, pour ne pas avoir à se confronter à lui, celui qui lui a tourné le dos quelques temps après la bombe. Famille Dubois qui a volé en éclats en même temps que le corps de Lily, illusion qu'elle gardait depuis le grand retour que Lewis soit toujours le même. C'était faux, il n'y avait plus rien du petit garçon avec lequel elle avait grandi pendant tant d'années. Il n'était plus qu'une pâle copie, une mauvaise copie même pas capable de donner une illusion correcte. Le cœur était devenu trop noir ,les mots trop acerbes pour appartenir au véritable Dubois. Quelque chose avait changé, sans qu'elle ne sache quoi, sans qu'elle ne puisse réellement comprendre. Lavage de cerveau ou changement de personnalité, elle le pensait presque malade, à devoir interner pour qu'il redevienne normal. Mais elle avait préféré fuir la gamine, c'était plus simple que de l'affronter, d'être encore une fois déçue. Et puis elle s'était laissée embarquée par son histoire avec Lukas qui lui avait pris tout son temps. C'était plus facile de s'accrocher à quelqu'un qui ne vous repoussez pas. Elle avait le tchèque pour devenir sa nouvelle bouée, sa bouffée d'oxygène pour survivre dans ce monde à feu et à sang.
Y a le regard de Lily qui se perd sur une jeune femme qui serre son enfant contre elle. L'inconnue semble terrorisée en cherchant désespéramment un moyen pour s’échapper. C'est pas l'image qu'elle aurait voulu renvoyer Lily. Inspirer la peur et la terreur, c'est pas comme ça qu'elle se voit la gamine. Elle baisse sa barre de fer quelques instants pour laisser la jeune femme s'échapper avec son enfant. Elle était le seul obstacle entre la petite famille et la sortie. « Partez. Faut pas que vous restiez. » Elle n'a pas vu Arla et Jo se rapprocher d'elle, les révolutionnaires se retrouvent côte à côte alors qu'une femme blonde leur fait face. Visage inconnue pour Lily ce qui ne semble pas être le cas pour Arla. « Madame la Maire. »  Lily ne prend pas le temps de regarder la nouvelle arrivée, déjà la sirène de police résonne dans les rues, elles vont se faire prendre. Y a sa main qui prend celle de Jo pour l'attirer avec elle, contact protecteur pour récupérer la Duval près d'elle. « Viens Arla, on a pas le temps. On peut sortir par l'arrière, par des fenêtres, je connais le chemin. La police est là. » Elle n'a plus le temps d'attendre que Arla se décide. Lily ne se sent pas responsable de Arla, c'est pas pareil avec Jo qu'elle prendra par la peau du cul si il le faut pour la sortir de là. Étrange relation entre les deux jeunes depuis la bombe. « Allez viens, ouvrons le chemin, Arla va suivre. » Finit-elle par murmurer à Jo pour laisser un peu de temps à Arla de décider ce qu'elle préfère. Les voitures de police se sont arrêtées devant les portes du bâtiment, Lily s'élance dans sa course en tenant toujours la main de la Duval. Pourvu qu'elles sortent à temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2012-could-be-brave-or-insa http://www.gameofshadows.org/t5642-jo-c-duval-revo#147882
homecoming : 19/02/2017
Messages : 1324
pretty face : jlc
julius caesar : the riddler (av)
the mighty bush : Pauv' humaine dans un monde de fou, trop fragile, jo, trop inconsciente et rien pour se défendre qua sa langue acérée et ses coups dans le vide.
these streets : Jo, la révo, la vox populi, qui sait rien que ce coeur ne veut lui dire, rien que les secrets qui s'entassent, les mystères, les hallucinations, des trucs qu'elle voit, qu'elle comprend pas. Jo, la scientifique sans plus d'certitudes que l'monde fout le camp.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie) Dim 20 Mai - 18:07 ()
Sur l’épaule la batte, les trois paires de talons qui claquent sur l’asphalte, l’masque sur la gueule, pendant une minute, jo elle se sent invincible, indestructible, un putain de missile. Juste une minute, avant que ça pète, quand ya le silence de la rue brisé que par l’chaos qui gronde dans les trois poitrines, qu’elle en oublie ses peurs, la révo. Quand elles commencent à frapper dans les vitrines et les réduire en poussières d’étoiles, ça s’agite dans la rue, ça gueule à l’intérieur. Elles font le show, elles attirent l’attention, c’est le plan parce qu’elles ont quelques secondes avant de devoir s’envoler les anges. Alors elle grave en lettres de sang ces mots d’amours, jo, quand la sirène résonne et entame le compte à rebours. Pis elle relève la tête et aperçoit Lily se figer et s’écarter devant une mère et son gosse. Ça la frappe, des fois, comme là, comme Lily est jeune, ça la frappe parce qu’elle oublie souvent, parce que lily elle leur laisse pas se souvenir quand elle manipule ces engins de la mort.

Arla s’approche et intime au départ, l’regard préoccupé que la duval aurait pu capter si elle ne fixait pas le bout de la rue anxieusement. « Yep, on a fini de toute façon. » Et jo, elle ne comprend ce qu’elle a raté que lorsque la brune s’éloigne soudainement vers une silhouette qui se dessine. Mais qu’est-ce qu’elle fabrique ? Et c’est con mais tout ce qu’elle peut penser c’est : la bute pas. Nous fous pas ça sur la conscience. Elle aurait dû insister, lui piquer son flingue, refuser d’y aller tant qu’elle le portait. Dans la caboche de jo, ya pas à se creuser les méninges, Arla est armée, la Maire non, celle en danger est une évidence. Lily propose une sortie par l’arrière, et jo se souvient pourquoi elle avait insisté pour amener la benjamine. Elle a raison, les flics vont boucler la rue plus vite qu’elles ne peuvent courir. Jo élève la voix une dernière fois vers Arla, l’cœur toujours plus rapide. « Fais pas la con, putain, on a pas besoin de ton complexe de justicière. On se casse. » La blonde a glissé sa main dans la sienne et l’entraîne déjà vers la porte. « Maintenant ! » Si elle gueule de sa voix rauque, si toute la colère menace de craquer, l’ordre a quelque chose de la prière. Elle peut voir tous les scénarios pourris qui peuvent découler d’Arla qui reste derrière, et à chaque, ya un cadavre sur le carrelage parfait de la banque et du sang de plus sur la conscience de la gamine. C’est pour ça qu’elles révisent les plans, c’est pour ça que jo passe la moitié de sa nuit éveillée à le murmurer, pour le voir se foutre en l’air en moins de cinq minutes, every bloody time.

Enfin, elles courent en sens inverse des mégaphones qui comment à beugler dehors. Lily les guide dans les dédales jusqu’aux fenêtres mentionnées qu’elles ne tardent pas à escalader jusqu’à une rue calme. Il n’y avait plus qu’à rejoindre la voiture garée à quelques blocs de là. Mission accomplie, mais bordel, ça allait gueuler au débrief.
 


_________________
rise and rise again
until lambs become lions
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: (défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
(défi) Coalition, destruction... (Jo & Lily & Sage & Sidonie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» U.S. dollar destruction
» Alvéole De Lily-Miel...
» Le devenir des orcs après la destruction de l'Anneau.
» [Réservé] Destruction massive !!! [Rang S]
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Deuxième arrondissement :: La banque centrale de Paris