boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 But now Ive got the running gun blues ✱ ANDREAS
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4496-maybe-i-m-foolish-maybe-i-m-b http://www.gameofshadows.org/t5665-adele-duval-revolutionnaire#148247
homecoming : 28/10/2017
Messages : 379
pretty face : gal gadot
julius caesar : faust (avatar) - cassini (gif sign)
the mighty bush : persuasion ☆ Capacité de moduler sa voix afin de produire un ordre qui sera automatiquement suivi.
these streets : Après les pleures et la colère vient la révolte et les cris. Malgré les coups et le sang versé, Paris reste dans le noir. Mais plus pour longtemps. C'est une promesse. Une certitude.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: But now Ive got the running gun blues ✱ ANDREAS Ven 8 Déc - 15:30 ()


But now Ive got the running gun blues
— Confrontation @"Lukas Vanek"


Adèle est songeuse. Ses lèvres carmin effleurent le bord de son verre et sa bague tinte alors qu'elle le repose doucement. Ils sont quatre révolutionnaires autour de la petite table ronde qui se trouve dans un coin de la pièce. Dos au mur, face au reste de la salle, la jeune femme s'y installe régulièrement grâce au bon soin du patron de l'ABC Café. Une manière pour lui de choyer ses habitués. Pour une fois les humeurs sont légères et la conversation bonne enfant. Adèle sourit à ses compagnons et hoche la tête de temps à autres. Pourtant son esprit et ailleurs et son regard finit toujours pas se poser sur l'homme accoudé au bar. C'est un regard curieux et insistant, provoqué par la frustration du souvenir qui la fuit insidieusement. Elle soupire la révolutionnaire, les doigts dans les cacahuètes elle se dit qu'il vaut mieux lâcher l'affaire, histoire de ne pas se gâcher la soirée. Soudain l'accent tchèque chante à ses oreilles, la projetant une semaine en arrière. Les lippes s'étirent en un sourire carnassier. Ce soir, elle aurait des réponses. Adèle se lève et rejoint l'inconnu au bar. Elle s’assoit sur la tabouret vide à côté de lui et fait signe au barman de la resservir. « Une blonde s'il te plaît Julien. » Le menton au creux de sa main, elle observe quelques instants la mousse descendre lentement puis vrille ses prunelles vers celles de l'homme mystère qu'elle était bien décidée à déchiffrer.  « Je suis Adèle. » Commence t-elle sans pour autant esquisser le moindre geste en sa direction. « Tu viens souvent ici non ? » Ni avenante, ni menaçante, la jeune femme a choisi la demi teinte.

_________________

maybe i'm blind but I'm only human after all / a storm to match her rage // revolution


Dernière édition par Adèle Duval le Mer 8 Aoû - 12:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5948-andreas-quand-soufflera-le-ve http://www.gameofshadows.org/t5608-lukas-vanek-templier
homecoming : 03/03/2017
Messages : 3417
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Jo(yeux), le 6ième fidèle de BN <3
legends never die : Il est Maitre de l'Ordre, chargé plus spécifiquement des relations et de la communication entre les différentes branches nationales. De fait, ce n'est pas un cheval de guerre, mais plutôt un homme de l'ombre, que l'on croise plus souvent dans les réunions et les couloirs que sur le terrain.
the mighty bush : Depuis 2046, il a acquis un pouvoir de contrôle de la météo. Sous l’influence de ses émotions, il peut créer des sortes de microclimats qui le suivent dans ses déplacements. De nature joyeuse et positive, le soleil illumine souvent sa route, mais lorsque a faim, le temps se couvre brusquement. Il n’a aucune conscience de cette capacité, il est très loin de le maîtriser ou même de créer des phénomènes réellement puissants.
weapon : N'étant pas vraiment un templier de terrain, il n'a pas d'armes spécifiques ; il utilise l'équipement de base des templiers. Il est en revanche très calé lorsqu'il s'agit des connaissances religieuses ou mythologiques et a tout un éventail de compétences à son arc.
Allegeance : Une loyauté à toute épreuve à l'égard de l'Ordre, il ne trahirait jamais l'institution, ses frères et sœurs d'armes ou le secret de leur existence.
these streets : Il sait tout ce qu'il y a savoir, anges dieux démons, il a appris les choses en même temps que ses collègues templiers.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: But now Ive got the running gun blues ✱ ANDREAS Ven 8 Déc - 23:26 ()
Il y a ce lien un peu étrange qui le lie à l’ABC Café, ces tables en bois qu’il a presque l’impression d’avoir contribué à patiner, les bières proposées qu’il a déjà toutes goutées, la popularité du paisible bar qu’il a vu devenir un repaire de révolutionnaires. Il les côtoie sans jamais trop savoir qui en est et qui n’en est pas. Parfois, il s’attable avec d’autres piliers de bar et il discute politique avec eux, c’est houleux et ça lui plait mais jamais il n’a trop de confirmation ; peut-être aussi qu’il ne veut pas en avoir, qu’il ferme un peu les yeux sur les évidences.

Ça serait criminel à ses yeux de profiter de la quiétude de ce refuge pour espionner. Il fait comme si il ne voyait rien, n’entendait rien. Fragile équilibre qui le tient prudemment éloigné de la question révolutionnaire chez les templiers. C’est peut-être parce qu’il n’y va jamais dans ce but qu’il y est encore le bienvenue. La gérante a bien essayé de le démarcher une ou deux fois mais sa loyauté est ailleurs, viscérale, ancestrale. Ca l’isole un peu aussi, lorsqu’il ne se mêle pas à eux, il reste seul au bar. Tranquillité et quiétude, une solitude qu’il apprécie. Il échange quelques mots amicaux avec le serveur, depuis le temps qu’il traine son cuir ici, il finit par les connaitre et eux ont bien compris qu’il n’était pas bien méchant.

Alors qu’il guette un match de rugby à la télé suspendue au-dessus du bar en commentant les essais ratés avec Julien, il sent un mouvement sur sa gauche. Un coup d’œil curieux. Un visage pas complètement inconnu. « Je suis Adèle. »  Il imprime le prénom et réponds poliment « Ok Adèle … moi c’est Lukas ? » Si il trahissait un certain manque d’intérêt pour la brune, il se sent légèrement piqué par la suite. « Tu viens souvent ici non ? Avec Lily parfois. » Regard surpris, ils sont discrets pourtant avec sa blonde. Bon peut-être pas si discret que ça mais pas franchement à s’afficher dans le coin. Yeux plissés, moue suspicieuse, il réponds du bout des lèvres « Tu fais la plume à papote ? Radio cancan ?  mais ouais je viens souvent, c’est un spot que je connais depuis longtemps »


@Adèle Duval

_________________
coeur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4496-maybe-i-m-foolish-maybe-i-m-b http://www.gameofshadows.org/t5665-adele-duval-revolutionnaire#148247
homecoming : 28/10/2017
Messages : 379
pretty face : gal gadot
julius caesar : faust (avatar) - cassini (gif sign)
the mighty bush : persuasion ☆ Capacité de moduler sa voix afin de produire un ordre qui sera automatiquement suivi.
these streets : Après les pleures et la colère vient la révolte et les cris. Malgré les coups et le sang versé, Paris reste dans le noir. Mais plus pour longtemps. C'est une promesse. Une certitude.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: But now Ive got the running gun blues ✱ ANDREAS Sam 13 Jan - 11:52 ()


But now Ive got the running gun blues
— Confrontation @"Lukas Vanek"


Un bruit sourd éclate dans la nuit et voilà que l'informateur du dimanche prend ses jambes à son coup pour se faire la malle. Trois semaines qu'Adèle et son équipe enquête sur une série de meurtres visant des prostitués et aucune piste n'avaient été concluantes. Alors quand un abruti les avait contacté en disant avoir des renseignements mais refusait de se faire connaître, la jeune femme avait accepté de le rencontrer. Adèle soupire en regardant la faluche tombée à ses pieds avant de la fourrer dans sa poche. Au moins avec ça elle pourrait le retrouver pour lui tirer les vers du nez. C'est alors qu'un coup de feu lui vrille les tympans. D'un geste mécanique, elle porte la main à son arme, se dirige au coin de la rue et se plaque contre le mur pour jeter un coup d’œil. La scène est bien trop surréaliste pour qu'Adèle comprenne ce qu'elle observe. « Tu fais la plume à papote ? Radio cancan ?  mais ouais je viens souvent, c’est un spot que je connais depuis longtemps » La voix d'Andreas la ramène à l'instant présent et Adèle hoche la tête indifférente au sarcasme. « Je n'en étais pas sûre mais je me souviens de toi maintenant. » Le sourire qui étire ses lèvres n'est pas de ceux qui illuminent les prunelles. Il n'a rien de sincère ou d'engageant. Non ce sourire est en réalité un simulacre de politesse et de calme. « Je t'ai observé un soir, toi et ta collègue. Il y a deux semaines je dirais. Vous avez abattu un homme qui tenait un réverbère dans une main. Je dois dire que j'ai été très impressionnée. » Si la jeune femme était venue avec la ferme intention de procéder en douceur pour ne pas braquer son interlocuteur, il semblait qu'elle avait changé d'avis. Un revirement qui s'expliquait par une fatigue grandissante face à un chaos qui restait inexplicable malgré ses efforts. Voilà c'était exactement ça. La Duval est épuisée par sa colère. Épuisée par son ignorance. Épuisée par son impuissance. Il est temps qu'elle obtienne enfin des réponses à ses questions. Ou elle abandonnerait pour de bon. Tout absolument tout. La révolution, la recherche de la vérité et ce frère qui ne l'est plus.

_________________

maybe i'm blind but I'm only human after all / a storm to match her rage // revolution


Dernière édition par Adèle Duval le Mer 8 Aoû - 13:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5948-andreas-quand-soufflera-le-ve http://www.gameofshadows.org/t5608-lukas-vanek-templier
homecoming : 03/03/2017
Messages : 3417
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Jo(yeux), le 6ième fidèle de BN <3
legends never die : Il est Maitre de l'Ordre, chargé plus spécifiquement des relations et de la communication entre les différentes branches nationales. De fait, ce n'est pas un cheval de guerre, mais plutôt un homme de l'ombre, que l'on croise plus souvent dans les réunions et les couloirs que sur le terrain.
the mighty bush : Depuis 2046, il a acquis un pouvoir de contrôle de la météo. Sous l’influence de ses émotions, il peut créer des sortes de microclimats qui le suivent dans ses déplacements. De nature joyeuse et positive, le soleil illumine souvent sa route, mais lorsque a faim, le temps se couvre brusquement. Il n’a aucune conscience de cette capacité, il est très loin de le maîtriser ou même de créer des phénomènes réellement puissants.
weapon : N'étant pas vraiment un templier de terrain, il n'a pas d'armes spécifiques ; il utilise l'équipement de base des templiers. Il est en revanche très calé lorsqu'il s'agit des connaissances religieuses ou mythologiques et a tout un éventail de compétences à son arc.
Allegeance : Une loyauté à toute épreuve à l'égard de l'Ordre, il ne trahirait jamais l'institution, ses frères et sœurs d'armes ou le secret de leur existence.
these streets : Il sait tout ce qu'il y a savoir, anges dieux démons, il a appris les choses en même temps que ses collègues templiers.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: But now Ive got the running gun blues ✱ ANDREAS Sam 10 Fév - 21:49 ()
« Je n'en étais pas sûre mais je me souviens de toi maintenant. » Il lui jette un coup d’œil un peu embêté. Lui ne se souvient pas d’elle, elle lui semble vaguement familière ; mais d’où ; il l’ignore. Il finit par se dire qu’il a déjà dû la croiser dans le coin puisqu’elle lui a demandé s’il venait souvent. Il porte sa bière à ses lèvres, une trappiste. Il s’apprête à répondre, quand elle le coupe. « Je t'ai observé un soir, toi et ta collègue. Il y a deux semaines je dirais. Vous avez abattu un homme qui tenait un réverbère dans une main. Je dois dire que j'ai été très impressionnée. » Il ne fait part d’aucune panique pendant que son cerveau lui turbine. Ils sont rompus aux mensonges les templiers, faire semblant, ils pourraient être acteurs. Lui est particulièrement bon à être imperturbable – un trait que lui reproche souvent Lily, il faut dire que la gamine, elle, s’emporte si facilement. Il semble surpris – il l’est un peu pour de vrai, mais dans sa tête il cherche surtout à se souvenir de quoi elle parle. Il y a deux semaines. Avec sa collègue. Un réverbère – il ne souvient pas de ce détail. Son visage affiche un air curieux « Ha ? Tu dois me confondre avec quelqu’un d’autre … » Il sourit en riant presque « Ca me flatterait presque, mais j’risque pas d’abattre quiquonque, j’ai même pas le port d’arme tu sais » Il se montre ouvert au dialogue, presque intrigué par le potin. Il sait quand dans ce genre de cas, se montrer catégorique, détourner la conversation ou refouler les gens n’apporte rien de bon. Il demande des détails, curieux. « Un homme portait un réverbère tu dis ? C’est fou ça ! ca doit être super lourd » Il hésite, avec la tête d’un homme qui ne sait pas si il doit parler « C’est vrai que … j’ai entendu des trucs récemment » Il laisse en suspens. Derrière le visage qui n’affiche aucune espèce de panique ou de culpabilité, il y a les rouages qui s’activent. Il réfléchit déjà à quel ange contacter pour lui faire effacer la mémoire et la remontée d’info à faire au QG.


@Adèle Duval

_________________
coeur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4496-maybe-i-m-foolish-maybe-i-m-b http://www.gameofshadows.org/t5665-adele-duval-revolutionnaire#148247
homecoming : 28/10/2017
Messages : 379
pretty face : gal gadot
julius caesar : faust (avatar) - cassini (gif sign)
the mighty bush : persuasion ☆ Capacité de moduler sa voix afin de produire un ordre qui sera automatiquement suivi.
these streets : Après les pleures et la colère vient la révolte et les cris. Malgré les coups et le sang versé, Paris reste dans le noir. Mais plus pour longtemps. C'est une promesse. Une certitude.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: But now Ive got the running gun blues ✱ ANDREAS Mer 8 Aoû - 13:08 ()


But now Ive got the running gun blues
— Confrontation @Andreas Van Haan


Mentir, c'est tout un art. Elle s'est fait avoir tellement de fois Adèle. Elle se souvient des collègues qui secouaient la tête amusés mais un brin irrités. C'est encore la bleue ! qu'ils disaient. Il serait temps que ça rentre maintenant ! qu'il ajoutaient en tapotant la caboche du doigt. Sauf que l'instinct du flic, on ne l'a pas d'office. On l'acquière en même temps que la bouteille. Et on peut dire que son radar à conneries, il s'est bien développé avec les années. Ça demande de la logique, beaucoup d'observation et d'écouter cette petite voix qui vous souffle à l'oreille. « Ha ? Tu dois me confondre avec quelqu’un d’autre … » Le visage est détendu et affiche un étonnement sincère. Le coin de la bouche tressaute. « Ça me flatterait presque, mais j’risque pas d’abattre quiquonque, j’ai même pas le port d’arme tu sais » Le regard est direct mais rapidement détourné. Les doigts se resserrent autour du verre de bière. Adèle porte le sien à ses lèvres. « Dommage ! » Qu'elle réplique amusée. « Un homme portait un réverbère tu dis ? C’est fou ça ! ça doit être super lourd » Entrer dans son jeu plutôt que de céder à la colère. « Ouai ! Un comme celui que l'on peut apercevoir à l'extérieur. Là, par la vitrine. » La jeune femme pointe du doigt le réverbère en question. « C'est exactement ce que je me suis dit. » Elle hausse les épaules, le regard dans le vide comme si elle se remémorait la scène. « Puis l'homme l'a lancé et ce truc a roulé jusqu'à moi. » Le ton a perdu son entrain, le visage récupère sa neutralité habituelle. Adèle plonge son regard dans celui d'Andreas. Il est de ceux qui ne se détourne pas, qui sondent et mettent mal à l'aise. « C’est vrai que … j’ai entendu des trucs récemment » Elle se demande si elle ne ferait pas mieux d'utiliser sur l'homme, ce pouvoir qu'elle déteste tant. Mais la réponse fuse : Non ! Ni offensif, ni défensif. Il manipule de la pire manière qui soit en privant un être de libre arbitre. Elle ne l'accepte pas Adèle. Elle tente d'oublier cette capacité qui lui fou la trouille. « Chacun y va de sa petite théorie » Elle se tourne vers le bar. Nouvelle gorgée. Leurs regards se rencontrent dans le miroir sur le mur d'en face. « Dieu. Extraterrestres. La Terre elle-même qui se révolte envers les Hommes. J'en riais encore il y a quelques temps. » Elle pioche une cacahuète ou deux. « Je suis une personne extrêmement rationnel tu sais. A la limite de la cartésienne. C'est difficile pour moi d'accepter tout ce que je vois. » La jeune femme observe Andreas et son air avenant. Ses épaules détendues. Et le petit sourire poli au coin des lèvres. Elle pourrait se tromper... Mais elle n'y croit pas Adèle. Oui, elle ignore pourquoi, mais elle n'y croit pas. « Et toi Andreas, que penses-tu de tout ça ? Tu as une théorie ? » Elle sourit « Es-tu croyant ? »

_________________

maybe i'm blind but I'm only human after all / a storm to match her rage // revolution
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: But now Ive got the running gun blues ✱ ANDREAS ()
Revenir en haut Aller en bas
 
But now Ive got the running gun blues ✱ ANDREAS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Who is running Haiti for whom?
» Papy Blues
» Natural blues....Moby
» 07. Girls running wild
» St-Louis Blues
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-est :: Onzième arrondissement :: République :: ABC café