boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
  it’s been a long time coming (lily&lukas)
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t319-jade-before-you-embark-
Admin
homecoming : 29/10/2016
Messages : 5075
Louis d'or : 2794
pretty face : daisy ridley
julius caesar : av : karibouh
legends never die : ange de la vengeance, c'est au sein de la sphère de la guerre que son art s'exerce.


the mighty bush : télékinésie — d'une pensée ou d'un délicat mouvement de la main, elle envoie valser objet du commun comme les corps fait de chair et de sang.

Sujet: it’s been a long time coming (lily&lukas) Jeu 14 Déc - 17:22 ()

La traversée du désert, à bien des égards. Dehors, il y a le vent de décembre qui se teinte de cendre et revêt les aspects du far west. Dans les rues désertées, vêtues de leur manteau de nuit, on croirait presque entendre les cowboys et le bruit fracassant des fers de leur monture fouler le ciment asséché. Durant combien de temps s’étaient-ils plaint de la pluie ? Des inondations ? Leurs prières ont été exaucé, semble-t-il. Pas la moindre goutte d’eau en vu. Seulement la sécheresse, irriguée par le sang des sacrifiés. Ces humains sans espoirs qui ont vendu leur âme au diable dans l’utopique envie de frôler du bout des doigts ce sentiment qui leur échappait.  
L’espoir, drôle d’état d’âme que ce petit mot de trois syllabes. Six lettres que l’on retrouve cuisinées à toutes les sauces tant la situation en semble dépourvue. L’espoir, l’ange ni croit plus tellement. Tout lui paraît bancal, plus que jamais. Simikiel prend peu à peu conscience d’être un pion sur un échiquier sur lequel elle ne se repère pas. Un jeu dont elle ignore toutes les règles. Il ya Famine et Guerre qui festoient dans les bas fonds de la ville. Il y a ses pouvoirs qui la quittent peu à peu. Voilà son envie d’humanité et de mortalité envolée. Le rêve de cette éphémère d’existence n’avait de piquant que cantonnée à une chimérique nature.  

Jade a le pas frénétique et le regard nerveux. Ses pieds soulèvent une étrange poussière à chaque pas qu’elle s’aventure à prendre dans les rues sombres et arides de la capitale. Elle tente de se faufiler discrètement à chaque intersection. C’était sans compter sans le bruit du sac de provision qu’elle tient à la main. Une idée de dernière minute, une prise de conscience un brin tardive. Elle n’aurait pas sû dire ce qui l’avait fait penser à Lily ce matin même. Peut-être les informations catastrophiques s’égrenant de son vieux poste de radio lui avaient-elles fait comprendre la sérosité de la situation, là au dehors.
Le nez continuellement dans les délicieux plats qu’on sert encore à l’Eden Palace, Simikiel en avait oublié la réalité du terrain. Depuis combien de temps n’avait-elle pas mis le pieds dehors une fois son service terminé ? Des semaines à n’en pas douter. L’ange rebelle avait voulu se ranger pour un temps, se faire oublier. Jusqu’à en oublier tout le reste. Oublier le temps qui passe, les âmes qui trépassent, les amitiés que l’on dépasse.

Sans doute est-ce les conditions climatiques extrêmes qui ont a ce point dévisagé le quartier dans lequel elle s’engage. Ou bien est-ce simplement que les pavés autrefois si foulés lui sont simplement devenus inconnus ? Elle ne pourrait plus faire le chemin les yeux fermés comme tant de fois auparavant. L’ange ne sait même pas exactement ce qui la conduit en ces lieux, ce soir là. Lily s’est brutalement imposée au milieu de ses pensées au cours de l’après-midi. Comme lors de leur première rencontre, après le Grand Départ, c’est un tourbillon de boucles dorées qui a déboulé et s’est senti le droit de tout chambouler. Peut-être qu’elle a besoin de se rassurer, Jade, de savoir que malgré ce monde qui perd la boule certains repères demeurent fixes. Elle est égoïste, Jade, de penser que Lily sera chez elle, à l’attendre bien sagement, alors que voilà des semaines que ni l’une ni l’autre ne se donnent de nouvelles.

C’est un goût doux-amer qui s’empare de son palais alors qu’elle monte les marches qui mènent jusqu’à l’appartement de son amie ; le doux souvenir des jours passés, l’amertume de ces-mêmes qui les ont séparés. Elle ne réfléchit pas une seconde avant d’envoyer son poing frapper contre la porte en bois. Son sac de provision pour seul rempart. Trois coups secs, trois coups emplis d’espoir, malgré tout.




@Lily M. Dubois @Lukas Vanek
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t477-blood-girl-dubois
Revolutionnaires
homecoming : 02/11/2016
Messages : 806
Louis d'or : 1540
pretty face : Gigi Hadid.
julius caesar : amor fati(av.) JO(sign.)
the mighty bush : Elle possède depuis le grand retour le pouvoir d'aquakinésie. Elle n'arrive pas à le maîtrise, elle ne cherche pas à l'utiliser. Elle peut contrôler l'eau sous toutes ses formes. Liquide, solide, vapeur. Quand elle a le malheur de l'utiliser, elle se sent terriblement affaiblie et elle peut se mettre à saigner du nez si elle insiste. Il peut également se déclencher quand elle est sous le coup d'émotions fortes.
Allegeance : Tireuse d'élite, un bien grand mot pour une petite fille qui a appris à tirer avec le pistolet de son père. Simple activiste, elle est devenue tireuse, sûrement à cause de son caractère instable. Douée en tire, on voulait également la garder le plus loin possible du terrain. Beaucoup la considèrent comme dangereuse la petite gamine. Elle n'écoute pas, aveuglée par sa propre guerre. Elle n'arrive pas à voir plus loin, plus grand que sa vengeance. Elle ne comprend pas les actions douces comme des tags ou des mises en scène. Quand on lui a parlé de remplir la place de la République avec des mannequins, elle leur a ri au nez. Elle est enfermée dans cette colère, dans cette violence dont elle n'avait jamais fais preuve avant la disparition de son aîné. Fini la petite fille douce et innocente. Fini la naïveté et la pureté. Elle s'est transformée, devant tromperie et extrémiste.
these streets : Elle ne sait malheureusement pas grand chose la pauvre petite. Elle sait que quelque chose ne va pas, elle ne reconnaît pas son frère. Mais elle serait incapable de dire si il s'agit d'une autre personne ou tout simplement d'un lavage de cerveau ou encore d'un robot (dernière hypothèse éliminée récemment après avoir entailler la main de son frère pour s'en assurer.)

Sujet: Re: it’s been a long time coming (lily&lukas) Ven 12 Jan - 16:10 ()

Y a la patronne qui lui demande de rentrer chez elle aujourd'hui alors que la gamine se mouche bruyamment le nez. Elle est la seule, dans tout Paris, a tomber malade alors que c'est la canicule et que des vagues de chaleur s'emparent de la ville. Elle ne fera pas le show de ce soir, c'est pas sexy une fille au nez rouge lui dit Sophie. Alors après un grognement, elle décide de prendre son sac et de partir en direction de la maison. Ça fait bien longtemps qu'elle n'a pas assuré un spectacle, elle se demande qui va la remplacer. Peut-être la pimbêche de Daisy à la bouche ventouse ou la sotte de Brigitte à la chevelure blonde platine. Elle n'aime pas se faire remplacer la gamine, c'est sa place, c'est son rôle. Mais voilà que ce soir elle n'a pas le choix, on la met presque à la porte, un coup de pied dans le cul pour qu'elle rentre chez elle. La révolutionnaire en profite pour glisser un petit sms à Lukas, en lui disant qu'elle est finalement disponible ce soir. Elle ne sait pas si il va pouvoir se libérer. Avec le travail en décalage et les secrets de chacun, pas évidant d'arriver à trouver un créneau pour se retrouver. Surtout que Lily a décidé de revenir auprès des révolutionnaires pour être un peu plus active. Pas forcément la bienvenue avec la marque de la secte incrustée dans sa peau. Elle tente par tous les moyens de la cacher avec sa chevelure dorée détachée mais un mouvement de tête et c'est le drame. Tant de fois elle s'est faite insultée en découvrant sa marque. Elle est devenue une paria qu'on fuit comme la peste. C'est pas forcement pour lui déplaire, elle s'est un peu isolée la gamine depuis quelques temps. Elle travaille mieux seule, c'est ce qu'elle se dit, c'est ce qu'elle pense. Mais en réalité, la solitude n'est jamais agréable pour un être humain. La sociabilisation est la clef dans l'élévation de l'esprit. Mais pourtant elle s'est renfermée sur elle-même Lily, préférant se concentrer sur la secte plutôt que sur les autres. Elle avait pas vraiment le choix, elle devait faire croire qu'elle était totalement embrigadée dans cet amas de conneries. Ça a marché.
Elle tourne les clefs dans sa porte et balance son sac sur le canapé. Son éternuement retentit dans tout l'appartement. Elle renifle alors qu'elle est prise d'un deuxième éternuement. Elle va encore passer une mauvaise nuit ce soir. La gamine allume sa cuisine et met de l'eau à bouillir pour se faire un thé dans l'espoir de se soigner un peu. C'est dans ces moments-là qu'elle regrette de ne plus avoir Lewis pour prendre soin d'elle. Elle est toute seule face à son rhume d'enfer. Les minutes passent et la bouillotte se met a sonner. La gamine prend une tasse et se sert son petit élixir. Enfilant une laine, elle la prend et va se placer devant sa baie vitrée. Les rues de la capitale sont désertes avec la vague de chaleur. Les placards se vident à grand pas. Malgré sa petite richesse, Lily n'échappe pas à la famine qui s'installe. Elle n'a plus qu'un paquet de farine dans son armoire et un œuf qui est devenu seul locataire du frigo. L'estomac se creuse au fil des jours alors que les magasins n'arrivent pas à s'approvisionner. Elle espère que tout ceci prendra fin bientôt et que le maire trouvera une solution.
Trois petits coups résonnent à sa porte, elle se précipite en pensant trouver Lukas sur le seuil. Quand elle ouvre la porte, c'est une silhouette féminin qui lui fait face, Jade. Elles ne se sont pas revues depuis au moins plusieurs mois. Elle ne sait pas comment réagir la gamine. Trop de temps a passé. « Oh... C'est toi. » C'est tout ce qu'elle trouve à dire. Elle s'efface de la porte pour laisser passer Jade. « Entre, je t'en bris. » Son nez bouché lui donne des sonorités un peu étranges. Elle referme la porte derrière l'invité. « Je ne m'attendais pas à te boir... Qu'est-ce que tu deviens ?... » Banalités qui sont les seuls mots qui lui viennent à l'esprit.



@Jade S. Dumeny @Lukas Vanek

_________________


Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4438-lukas-les-yeux-revolvers
Admin
homecoming : 03/03/2017
Messages : 2572
Louis d'or : 2735
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Jo (gifs) Beylin (ava, gifs, signa)
the mighty bush : Protection surnaturelle : pouvoir passif inconscient qui isole des manipulations surnaturelles, annulant plus ou moins les intrusions en fonction de l'importance de l'adversaire
Allegeance : Loyal aux templiers, hostile aux anges, électron libre d'Arthur
these streets : Il sait pour les anges et les démons ; ignore tous des dieux, mais commence à remarquer des incohérences.

Sujet: Re: it’s been a long time coming (lily&lukas) Mer 17 Jan - 11:59 ()

Les paluches traficotent dans les poches de son cuir à la recherche de ces clés que Lily lui a donné. Il lui confié celles de son appartement aussi – échange de bon procédé franchement pratique quand Monsieur décide finalement de rentrer tard dans la nuit au lieu de passer la nuit au travail. C’est quand il finit par mettre la main sur le trousseau de clé – la poche intérieure, cette traitre – qu’il s’aperçoit que l’effort était inutile. Les clés tournent dans le vide, il suffit d’actionner la poignée pour que le battant de la porte d’entrée s’efface devant lui. Un sourcil qui se lève, un peu surpris, la porte est fermée d’habitude à cette heure-ci, il entre dans le loft.

Maniaque, il se déchausse poliment le Vanek ; abandonnant sa veste sur une patère et son casque de moto en haut d’un placard. Sans prêter attention aux bruits de conversation étouffée qui émane de la cuisine, il ne repère pas les signes qui auraient pu l’avertir d’une présence étrangère ; il s’annonce en faisant porter sa voix « C’est moi Lily » puis il s’avance dans l’appartement, se guidant à la lumière pour débusquer sa blonde, sourire aux lèvres, il a l’impression d’une journée qui se termine vraiment quand il rentre aussi tôt dans la soirée pour retrouver sa chérie. Une vie presque normale. Mais les lèvres se figent dans leur sourire quand il débarque dans la cuisine, ses yeux embrassent la scène en essayant de comprendre. Que fait Simikiel planté au milieu du décor ?

Cela fait longtemps qu’il n’a pas vu l’ange et il découvre avec surprise qu’il garde plutôt bien son sang-froid en sa présence. Leur dernière entrevue s’est terminée dans un déluge d’aigreur et de menace au sommet de l’Eden Palace, il y a bien neuf mois de cela. Le templier passe une main dans sa barbe, signe de réflexion. « Tu as de la visite » Bien vu, papi, on avance, bientôt Sherlock Holmes. Il n’arrive pas à faire le putain de lien entre Simikiel et sa petite amie. Alors que son regard flotte entre eux-deux, à la recherche d’un indice, ses yeux se plissent. C’est peut-être pas Simikiel le fil rouge. Jade. Il ne sait rien de Jade, de l’humaine. Il ne la connaissait pas avant le Grand Retour et il ne s’y est jamais intéressé, c’était toujours Simikiel son interlocuteur. Le brun s’agite dans son coin, il finit par lâcher un ridicule « Je repasse plus tard, ok ? ou demain, fais moi signe » et le voilà qui s’en va. Il n’abdique pas souvent, il fuit encore moins, mais c’est bien à cela que cela ressemble.

Il s’en va, sans demander son reste, il récupère sa veste et s’apprête à sortir de l’appartement quand un éclair de lucidité s’abat sur lui. Simikiel sait beaucoup de choses ; en revanche Lukas lui ne sait pas pourquoi ni comment l’ange s’est retrouvé là au milieu de la cuisine de sa chérie. Il a peur un que la Vengeance fasse quelques révélations malvenues à Lily ; il ne réfléchit pas très clairement Lukas. Il panique un instant. Alors digne girouette, le tchèque retourne sur ses pas, il retrouve les deux jeunes filles, pose définitivement sa veste sur une chaise et marmonne du bout des lèvres. « Je vais rester finalement … tu me présentes ? ». Il a un peu peur que l’ange ai la langue trop bien pendue, appuyé contre un bout du plan de travail, il attend patiemment que les pièces du puzzle ne s’assemblent ; presque fier de lui d’être maitre d’une aussi froide retenue face à celui qui a fait de sa sœur un dommage collatéral insupportable.

_________________
Instant cassedédi à Seth, because you're worth it l'oreal cheveux jared tmtc je peux pas faire apparaitre un header clignotant à paillettes qui dit gloire à la crinière étincelante mais l'intention y est
The Holy Towel


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
oh, look what you made me do

Sujet: Re: it’s been a long time coming (lily&lukas) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
it’s been a long time coming (lily&lukas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Brazava ♦ Long time no see...
» long time no see. ➢ CRASHWOOD. {pv. crash}
» It's Been A Long Time [with Faith] (RP MIS EN PAUSE)
» MEGHAN ♔ Forever is an awfully long time
» Long time ago (Aloysia&Sebastian)
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Sud-Est :: cinquième arrondissement :: Habitations