boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 cold war | michael (défi)
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your http://www.gameofshadows.org/t5612-jeanne-a-debussy-anges
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1727
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
weapon : dague du paradis
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: cold war | michael (défi) Jeu 14 Déc - 22:29 ()
cold war
When you see my face hope it gives you hell
Des jours entiers passés à le suivre. Une mission comme une autre qui t’avait été confiée des jours plus tôt par celui dont tu suivais les ordres. Parce que tu les approuvais. Oh non, tu ne suivais pas Gabriel aveuglément comme certains le prétendaient. Non, tu te reconnaissais dans ses façons de faire. Tu étais convaincue de ses méthodes d’autant plus que tu n’étais pas bonne à jouer les anges gardiens comme certains pouvaient le faire dans cette ville. Quels naïfs ils pouvaient faire. Les démons ne jouaient pas dans la même cour, ils n’avaient pas peur de se salir les mains et c’était pour cela qu’il vous fallait adopter le même comportement. Alors lorsqu’on t’avait demandé de capturer un gagnant du dare or die pour examen plus approfondit par Gabriel, t’avais pas hésité. T’avais chercher à en suivre plusieurs mais il y avait aussi ceux que tu ne suivrais plus. Trop de mauvais souvenirs. Tu gardais encore maintenant gravés dans ta chair humaine les marques laissées par le fouet de la gagnante du maudit jeu. Sacrée confrontation que ça avait été. Et puis, de toute façon, elle n’apporterait rien à Gabriel étant insensible à la plupart de vos armes de choix pour des raisons encore à éclairer. Il y avait cette idée saugrenue que tu avais derrière la tête mais que tu ne pouvais prouver pour l’instant. Les dieux. C’était le nom du nouvel hopital qui avait attisé tes soupçons bien trop fort. Une explication improbable mais qui collerait pourtant. Elle disait qu’elle n’était pas une démone à l’époque et elle était insensible aux armes que vous utilisiez contre les démons. C’était une explication probable. Mais de là à la vérifier, c’était autre chose. D’autant plus qu’ils avaient de tout temps étaient trop orgueilleux, ils n’auraient jamais réussi à rester dans l’ombre pendant aussi longtemps sans se montrer.

T’espérais qu’avec celui que tu suivais, t’allais pas rencontrer le même problème par la suite. T’espérais presque tomber sur un humain, ça pourrait être intéressant. Parce que ça serait plus facile de lui virer son pouvoir que si vous tombiez sur un démon capable de répondre à vos pouvoirs. Tu ne sais pas s’il sait qu’il est sous surveillance. Peut-être. Ta chevelure n’a jamais été un avantage pour les filatures. Trop visible. Jeanne avait beau être une fille qui était de nature à ne pas se montrer, ses cheveux roux auraient toujours l’effet inverse. Rue vide, le moment est parfait pour l’action à mener. Mais il y a ces bruits de pas derrière toi. Pourquoi il fallait toujours qu’il y ait quelqu’un pour arriver au mauvais moment. T’as pas le choix que d’attendre une nouvelle fois, laissant ton opportunité passer pour cette fois encore. Tu te retournes pour voir celui qui t’a dérangé et ton regard devient glace quand tu le reconnais. Mais c’est déjà trop tard. T’entends le bruit de la sonnette quelques mètres plus loin. T’attends qu’il disparaisse s’engouffrant dans ce qui semble être un couloir d’entrée. « Michael. Toujours là au bon moment. » Voix glaciale. Il était de ces personnes avec qui tu ne prétendais pas. Après tout, il s’était peut-être calmé depuis mais tu n’avais toujours pas digéré les remarques qu’il avait pu te faire des millénaires plus tôt alors que tu avais perdu autant si ce n’est plus que lui dans la chute de Lucifer. Quant à la question de sa non-confiance, tu t’en serais bien moquée, s’il avait au moins eu l’amabilité de se calmer sur les remarques, après tout, il n’était ni le premier, ni le dernier à ne pas te faire confiance, à penser que tu te rapprochais de Gabriel par opportunisme ou pour le corrompre à son tour. Mais sous-entendre que tu avais provoqué la chute de Lucifer, que tu étais responsable des chutes de ta sphère et presque de tout le paradis pendant qu’on y était, c’était trop. Qu’on pense que tu avais un penchant démon, tu pouvais le comprendre, après tout, de tous les anges, c’était dans ta sphère qu’on faisait le sale boulot. C’était toi qui apportais le malheur sur Terre alors qu’ils devaient trouver des parades aux souffrances post-mortem. Ouais, t’aurais fait un beau commandant du malheur, il n’y avait aucun doute. Mais malheureusement pour eux, Dieu avait toujours été content de ton boulot, aussi difficile à comprendre qu’il ait pu l’être pour toi, ou qu’il pouvait encore l’être pour eux. Ton regard se reporte sur la porte close. Il n’y avait plus qu’à attendre qu’il daigne ressortir pour le cueillir en beauté. En espérant que les lieux seraient vides lorsque cela serait le cas, t’avais pas envie de faire appel à un ange pour nettoyer les esprits de tous ceux qui auraient vu quelque chose.

- a game of shadows, shall we play ?  -


Dernière édition par Jeanne A. Debussy le Mar 2 Jan - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/12/2017
Messages : 130
pretty face : Boyd Holbrook
julius caesar : blitz
legends never die : Il est Celui qui a terrassé le Dragon, Défenseur de la Foi, champion du Bien, Archange du Premier Rayon, Celui qui commande à la Justice.
the mighty bush : En plus des pouvoirs de base intrinsèques à son espèce, Michael possède trois pouvoirs.

Vérité irrésistible. La vérité forcée, absolue. Sa présence l'appelle et alors elle s'impose à quiconque se trouve près de lui. Que ce soit des réponses ou de simples paroles, elles sont alors dépouillées de la moindre parcelle de mensonge.

Electrokinésie. Il est l'Archange de Lumière qui commande à l'électricité. Puissance grésillante aux creux des mains, il manipule l'énergie selon son gré, de la fureur éclatante dans les Cieux à l'électron courant dans les câbles.

Lumière de Dieu. Le Salut éblouissant, l'âme s'embrase, illumine et baigne les âmes damnées, privant celles-ci de leur pouvoir démoniaque pour soixante-douze heures.
Allegeance : Serviteur de la Foi, Michael combat aux côtés de Gabriel et des anges, pour les Hommes et le Seigneur.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Anges

Sujet: Re: cold war | michael (défi) Mer 27 Déc - 22:13 ()
Cold War.


Le dare or die avait été une sacré provocation des démons aux armées célestes. Des dizaines d'âmes pries de frénésie, s’entre-déchirant pour de simples prix tandis que des milliers d'autres se collaient devant leurs écrans pour suivre les aventures morbides. Et la débâcle parmi les anges. Dieu qu'il avait été difficile de trouver le responsable de tout ce cirque. Ils avaient mis du temps. Trop au goût de Michael. Des semaines de spectacle sordide, là, dans les rues de la Capitale. Juste sous leurs yeux. Juste sous ses yeux. Alors il l'avait ressentie. Profonde. Brûlante. La fureur. La colère dégueulée dans les veines, irradiant la moindre cellule de son humain d'hôte. L'envie de s'abattre sur les damnés. De raser chaque arrondissement contaminée par la vermine. Sodome et Gomorrhe des temps modernes. Nagasaki et Hiroshima version 2.0. Et tant pis s'il révélait son existence aux humains. Tant pis s'il faisait des dommages collatéraux. On ne fait pas d'omelettes sans casser des œufs. Il avait hésité, réellement. Lui, qui s'efforçait à rester sur le bon chemin, à ne pas se laisser emporter comme le faisait Gabriel. Celui-ci joue un jeu dangereux, mener la guerre comme il le fait, combattre comme les démons. Nombreux étaient les Soldats à l'approuver. Se mettre au même niveau qu'eux disaient-ils. Et c'est là qu'était tout le problème. Ils ne devaient pas se mettre à leur niveau, ils devaient être meilleurs qu'eux. Autrement, ils ne méritaient pas de retourner à la Cité d'Argent.


Sombre période qu'il pensait pouvoir laisser derrière lui. Pourtant l'ordre était tombé, il y a quelques jours. Attraper et ramener un des vainqueurs du Dare or Die à Gabriel. Et c'était tout. Pas d'autres détails quant au pourquoi. Rien. Ce qui ne laissait rien présager de bon pour le futur kidnappé. Michael se doutait qu'il y aurait un interrogatoire, ce qu'il ne comprenait pas c'était pourquoi il ne s'en chargerait pas. Après tout, sa Lumière le ferait parler sans difficultés. Sans violence. Mais il fallait croire que le commandement ne se souciait pas de se salir les mains. Trop, même.

Les semelles qui tapent sur le bitume, Michael est en pleine traque. Il le sait, sa proie n'est pas loin. Encore quelques minutes et elle serait entre ses mains. La ramener à Gabriel ne serait qu'un détail. C'était l'avantage d'être à la tête des forces de police parisiennes. Il avait hâte d'en finir avec cette mission. L'Archange qui dévie, s'engage dans cette rue déserte. Un peu plus loin, une sonnette se fait entendre. Mais ce qui attire l'attention de Michael à cet instant, c'est cette chevelure. Une chevelure de feu. Il la reconnaîtrait entre mille. De tout ceux sur qui il pouvait tomber, elle était celle qu'il voulait voir le moins. Azrael.
« Michael. Toujours là au bon moment. »

La voix aussi gelée que le regard, l'Archange de la Mort s'ose au sarcasme avec lui. Les pas le rapprochent, le mènent à autour de la rouquine. La mâchoire qui se crispe, le regard se fait noir, trahit toute l'inimitié que la Justice éprouve pour elle. Elle, l'Archange le moins angélique. Elle qui est étonnamment proche de ses frères quand ceux-ci sombrent. Elle dont la majorité de la sphère est tombée. Elle qui se plaît à exécuter les sales boulots de Gabriel. Elle apportait dans son sillage, ruinait tout ce qu'elle touchait. Décidément, Michael ne l'apprécie guère. Pire que cela, il ne lui faisait pas confiance. Depuis la Chute.

« C'est toujours un plaisir de te voir, Azrael.. » Le mépris de craché au visage de la jeune femme. « Enfin, tu m'excuseras, je n'ai pas le temps pour bavarder, j'ai du travail. Pour Gabriel. » Sans plus un mot, Michael se remet en marche, abandonne Azrael derrière lui. Moins il reste en sa compagnie, mieux son humeur se porte. Si elle avait fait le choix de patienter la sortie de l'autre gus, lui en a décidé autrement. Il ne perdrait pas plus de temps. La Justice rejoint donc la porte derrière laquelle le vainqueur avait disparu, et sans attendre, vient abattre son poing sur le bois. Une, deux, trois fois.


- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________


I talk to God but the sky is empty.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your http://www.gameofshadows.org/t5612-jeanne-a-debussy-anges
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1727
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
weapon : dague du paradis
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: cold war | michael (défi) Ven 29 Déc - 0:08 ()
cold war
When you see my face hope it gives you hell
Lorsque tu te retournes et que tu tombes sur lui, tu sens immédiatement la colère qui monte en toi. Parce qu’un humain, tu aurais accepté l’idée d’avoir été par l’un d’entre eux. Mais par lui. Lui qui n’avait aucune raison de trainer là. Lui qui aurait pu rester un peu plus discret s’il l’avait voulu ou qui aurait pu te laisser accomplir ta mission tranquillement c’était un peu trop gros. C’est un ton froid qui sort alors que sa présence t’empêche de mener à bien ta mission. Michael, la justice, et pourtant. Rien ne vous liait plus depuis que Lucifer avait chuté, entrainant avec lui des dizaines d’autres. « C'est toujours un plaisir de te voir, Azrael.. » Ce qui est bien dans cette relation que vous partagez, c’est que la haine qui vous lie est équivalente l’une à l’autre. Si vos mots avaient eu un pouvoir, le blizzard se serait emparée de la rue voire de la ville toute entière. « Enfin, tu m'excuseras, je n'ai pas le temps pour bavarder, j'ai du travail. Pour Gabriel. » Et pensait-il sincèrement qu’il était le seul à avoir une mission donnée par le grand chef en personne. Oui. Certainement. Comment Gabriel aurait-il pu te confier une mission à toi ? Celle qui avait jadis vu sa sphère partir en fumée un jour. Il ne devait pas comprendre. C’était trop difficile de voir que tu étais tout aussi loyale à votre cause que lui. Il se rapproche de la porte et le voilà qui frappe à la porte. Sérieusement ?

« Et tu feras quoi une fois qu’on t’aura ouvert ? » Il y a la colère qui gronde dans ton regard. Dans ces yeux marron au sein desquels on peut lire toute ta sagesse d’archange si on y regarde de plus près. Le but était d’être silencieux, pas de réveiller toute une maison, d’être discret, que personne ne sache qu’on est venu le chercher, même habillé en policier. S’ils ne le cachaient pas et s’attaquaient à vous. Tu le rejoins. Il y a les regards noirs qui s’accrochent, les mâchoires qui se serrent. « Tu penses que je faisais quoi ici ? Que je me tournais les pouces ? Que tu es le seul que Gabriel pense apte à mener des missions pour lui ? » Quel imbécile il pouvait bien faire par moment. Croyait-il sincèrement qu’il était le seul à qui Gabriel confiait des missions sous prétexte qu’il en était le bras-droit ? A qui il avait confié cette mission ? Qu’il se détrompe. Et malheureusement pour lui, tu avais été suffisamment efficace jusqu’à présent pour qu’il continue à t’en donner. Sauf si c’était le point de tout ceci. Que tu te plantes. Que tu foires et que Gabriel t’évince. C’était bas, très bas pour quelqu’un de son rang. Mais il était bouffé par la rage depuis la chute, depuis qu’il te pensait responsable de tout ceci. Il devait pourtant savoir que tu n’étais pas celle qui avait le pouvoir de jouer avec le destin. Tu jouais avec la mort mais tu ne pouvais mener des hommes à leur chute. Pourtant tu avais l’impression qu’il s’était calmé, peut-être préparait-il un coup qu’il n’avait pu mettre à exécution là-haut mais qu’il comptait bien mener ici alors que tu te plaisais tout particulièrement au milieu de ce jeu d’échec dont vous étiez tous des pions. Au milieu de cette guerre que vous vous meniez jour après jour. « Tu comptes appeler qui pour vider leurs mémoires après ça ? » Parce que ça ne pourrait pas bien, se dérouler. Pas alors qu'ils savent tous qu'il est un gagnant du dare or die. Pas alors qu'ils n'ont aucune idée de la nature des personnes derrière la porte ni même de celle du gagnant. Allaient-ils avoir besoin de faire étalage de leurs pouvoirs dans une maison ? Il comptait faire perdre leur temps à combien d’entre vous ? Qu’il s’occupe de la justice, il était bien plus doué pour cela que pour le terrain. De toute façon, tu le sentais, il n’aimait pas ces missions qui vous étaient confiées par votre supérieur, il n’en approuvait pas les méthodes. Ce n’était pas les siennes et ça ne serait jamais le cas. Tu acceptais, il n’était ni la guerre, ni la mort. Ce que tu ne comprenais pas, c’était pour quelles raisons il continuait d’y participer. Il pouvait envoyer d’autres anges les mener, il pouvait aussi dire non à Gabriel. « A quoi tu joues Michael ? » Ton regard affronte le sien alors que tu cherches à comprendre si c’est un piège qu’il te tend. Tu ne penses pas qu’il en ait la trempe, mais sur Terre, vous changiez tous, il ne serait pas le premier à en faire les frais.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/12/2017
Messages : 130
pretty face : Boyd Holbrook
julius caesar : blitz
legends never die : Il est Celui qui a terrassé le Dragon, Défenseur de la Foi, champion du Bien, Archange du Premier Rayon, Celui qui commande à la Justice.
the mighty bush : En plus des pouvoirs de base intrinsèques à son espèce, Michael possède trois pouvoirs.

Vérité irrésistible. La vérité forcée, absolue. Sa présence l'appelle et alors elle s'impose à quiconque se trouve près de lui. Que ce soit des réponses ou de simples paroles, elles sont alors dépouillées de la moindre parcelle de mensonge.

Electrokinésie. Il est l'Archange de Lumière qui commande à l'électricité. Puissance grésillante aux creux des mains, il manipule l'énergie selon son gré, de la fureur éclatante dans les Cieux à l'électron courant dans les câbles.

Lumière de Dieu. Le Salut éblouissant, l'âme s'embrase, illumine et baigne les âmes damnées, privant celles-ci de leur pouvoir démoniaque pour soixante-douze heures.
Allegeance : Serviteur de la Foi, Michael combat aux côtés de Gabriel et des anges, pour les Hommes et le Seigneur.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Anges

Sujet: Re: cold war | michael (défi) Lun 29 Jan - 22:03 ()
Cold War.


Il le sent, le regard de glace. Toute la haine qu'elle éprouve à son encontre. Silence de plomb de la part de Michael alors que l'Archange de la Mort le questionne. Qu'est-ce qu'elle pensait qu'il ferait ? Son travail. Ni plus, ni moins. Il se doute bien qu'elle aurait aimé le cueillir à la sortie, l'emporter à Gabriel quand personne ne regarderait. L'idée est alléchante, c'est vrai. Pourtant Michael a décidé de faire autrement. Il est à la tête des forces de police, et possède l'autorité qui va avec. Alors autant l'utiliser. Si la cible n'avait rien à se reprocher, elle accepterait de les suivre de son plein gré. Le cas échéant, il procéderait à une arrestation en règle. « Tu penses que je faisais quoi ici ? Que je me tournais les pouces ? Que tu es le seul que Gabriel pense apte à mener des missions pour lui ? » De son côté, la demoiselle Debussy continue ses interrogations. Elle agace. Claquement de langue de la part de la Justice alors que la dextre vient balayer l'air. Qu'elle se taise. Michael est loin de penser qu'il est le seul capable de remplir les ordres de Gabriel. Néanmoins, il reste persuadé qu'elle ne devrait pas en être chargée. Elle ne faisait qu'empirer l'état de Gabriel, à accepter ses manières de faire. La fin justifiait les moyens, n'est-ce pas ? Pensait-elle seulement à ce qui pourrait arriver à son frère à l'arrivée ? Ce qui pourrait arriver aux Hommes ? Il faut croire que non. Elle voyait les morts depuis des millénaires, s'occupait-elle seulement de ceux qui souffraient ?  

Pessimiste qu'elle est. Michael garde son venin. Il fait silence, se contente d'ignorer l'Archange malgré ses reproches. « Tu comptes appeler qui pour vider leurs mémoires après ça ? » La Justice qui ne tient plus. Michael s'éloigne de la porte pour rejoindre la Mort. La gueule fermée, mâchoire crispée. Il fulmine. De devoir la supporter, elle et ses questions. Le prenait-elle pour un débutant ? Croyait-elle vraiment qu'il n'avait aucune idée de ce qu'il faisait ? Michael était bien des choses, mais de croire qu'il saboterait une mission uniquement pour attirer le courroux sur elle tenait de la prétention. Quand bien même il ne l'appréciait pas, Michael ne se fatiguerait pas pour si peu. Pas pour elle. « Personne. » La réponse à sa question. Michael ne compte demander l'aide de personne, pour la simple est bonne raison qu'il a confiance en son plan. Le Dare or Die avait été une période atroce, pour tous. Les causes restaient troubles pour les humains, il n'y avait donc aucune étrangeté à ce que les forces de l'ordre viennent interroger ceux qui y avaient participé.

« A quoi tu joues Michael ? » Encore. Elle le défie. Elle remet en question sa façon de faire. Rien d'étonnant là-dedans. Le regard qui foudroie la rousse face à lui.
« Je ne joue pas, Azrael. J'obéis, comme je l'ai toujours fais. Simplement j'estime ne pas avoir besoin d'user de mes pouvoir sur les gens pour arriver à mes fins. La guerre ne justifie pas tout. Tu souviens tu de ce que nous avions promis à Père ? D'honorer les humains ? Les protéger ? » Rictus moqueur alors qu'il écarte les bras, incite l'Archange de la Mort à regarder autour d'elle. Paris en proie au chaos. « Où est l'honneur ici ? Chaque jour, nous affrontons les démons en utilisant leurs méthodes. Gabriel n'hésite pas à en sacrifier quelques humains pour en sauver plus. On s'avilie à faire comme eux et tout le monde est d'accord avec ça. Où est l'honneur, hein ? La Justice pour ceux qui perdent un proche dans une guerre qu'ils ne comprennent pas ? Nous ne sommes pas chez nous, nous ne pouvons nous permettre de faire comme bon nous semble. Tu me parles de jeu, Azrael, mais on en est loin. Alors tant que je n'en ai pas l'obligation, je n'utiliserai pas mes pouvoirs. Point final. » Il en a plus qu'assez de cette façon de faire. Loin de se rebeller, il énonce au moins clairement le fond de sa pensée, toisant la demoiselle. Qu'elle aille répéter à la Guerre si elle le souhaite, il s'en moque. « J'ai déjà perdu Lucifer, je refuse de voir sombrer Gabriel. »

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________


I talk to God but the sky is empty.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your http://www.gameofshadows.org/t5612-jeanne-a-debussy-anges
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1727
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
weapon : dague du paradis
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: cold war | michael (défi) Mar 30 Jan - 20:17 ()
cold war
When you see my face hope it gives you hell
Il est là, face à toi, voulant réaliser la même chose que toi et sa présence en tant que telle t’énerve. Tu ne supportes pas Michael et tu ne le supporteras jamais. Il est de ces personnes envers qui une rancœur ne peut être contrôlée et il appartenait à cette catégorie là. Il y appartenait depuis des millénaires, depuis que vous aviez vu vos proches chuter, entrainant la dissolution de tous liens que vous auriez pu avoir avant pour la remplacer par ça, ces piques que vous vous lanciez, ces remarques acerbes et ces confrontations inutiles. Car vous auriez pu être des alliés, lui le bras-droit de Gabriel et toi une de ses soutiens. Mais non, la douleur s’était emparée de vos cœurs et la colère avait fait suite alors qu’il t’avait désigné responsable. Lui, la justice. Et dire qu’il était celui qui avait appris aux humains à ne pas juger sans avoir les faits ou à cause de sentiments extrêmes qui pourraient conduire à des erreurs. Il n’avait pas respecté ses principes ce jour-là. « Personne. » Tu sens son agacement, à l’égal du tien. Car cette main qui tente de te faire taire t’agace, son claquement de langue sur le palais t’agace, sa façon de se tenir droit t’agace. Tout en lui t’agace parce que Michael t’agace.

« Je ne joue pas, Azrael. J'obéis, comme je l'ai toujours fais. Simplement j'estime ne pas avoir besoin d'user de mes pouvoirs sur les gens pour arriver à mes fins. La guerre ne justifie pas tout. Tu souviens-tu de ce que nous avions promis à Père ? D'honorer les humains ? Les protéger ? » Il veut que tu regardes cette ville en proie au chaos. « Mais Michael, c’est peut-être la promesse que tu as faite à Père mais ce n’a jamais été mon cas. » Silence qui s’installe quelques secondes. « Je lui ai promis de ramener toutes les âmes au ciel une fois qu’elles avaient terminé leur vie sur cette Terre. Je lui ai promis de faire respecter le destin qui serait tracé pour celles-ci coûte que coûte. Je lui ai promis de prendre les vies les unes après les autres jusqu’à prendre la mienne lorsque tout serait fini. Et c’est ce que je fais, à chaque fois que j’empêche un démon de changer le destin d’un humain en lui raccourcissant l’existence ou au contraire en essayant de la prolonger. Jamais il n’a été question que je joue les anges gardiens, jamais, et si mes méthodes ne lui plaisaient pas c’était à Père d’en juger et non à toi. Etrangement, il ne l’a jamais fait. » Non, tu ne serais jamais le pseudo ange-gardien qu’il voulait, lui, Michael, l’archange de la justice, que tu sois. Mais qui était-il pour juger ses pairs, ses frères et sœurs ?

« Où est l'honneur ici ? Chaque jour, nous affrontons les démons en utilisant leurs méthodes. Gabriel n'hésite pas à en sacrifier quelques humains pour en sauver plus. On s'avilie à faire comme eux et tout le monde est d'accord avec ça. Où est l'honneur, hein ? La Justice pour ceux qui perdent un proche dans une guerre qu'ils ne comprennent pas ? Nous ne sommes pas chez nous, nous ne pouvons nous permettre de faire comme bon nous semble. Tu me parles de jeu, Azrael, mais on en est loin. Alors tant que je n'en ai pas l'obligation, je n'utiliserai pas mes pouvoirs. Point final. » Tu ne peux t’empêcher de lever les yeux au ciel devant un tel ramassis de sottises. « J'ai déjà perdu Lucifer, je refuse de voir sombrer Gabriel. » Et cette conclusion, c’était peut-être le clou du spectacle. « C’est bon, t’as fini ta leçon de morale ? » Remarque acerbe. Elle a toujours été comme ça la justice, bien trop moralisatrice à ton goût. Toujours à juger les autres sur leurs actions, peut-être parce que c’était son rôle aussi. Mais elle jugeait bien trop et sur bien trop de choses qu’elle ignorait. « Mais tu crois quoi ? Que j’ai perdu personne ? T’as pas le monopole de la perte Michael alors arrête d’en reparler perpétuellement comme si t'étais le seul à avoir souffert de la chute de Lucifer. Tu as perdu ton meilleur-ami ? Tu n’es pas le seul. Tu as perdu un frère ? Tu n’es pas le seul. » Y a la colère qui gronde, à moins que ça ne soit la douleur. Cette douleur de les avoir perdus il y a des années sans avoir rien pu faire que de les voir sombrer. Et la douleur de voir qu’il n’en avait jamais rien eu à cirer des autres. Parce que pour lui, il n’y avait toujours eu que Lucifer. Lucifer, son Lucifer tant aimé. Toi aussi tu avais été proche de lui, toi aussi tu avais pleuré sa disparition. Et les chutes qui avaient suivi, ton amour, ton meilleur-ami, d’autres frères et sœurs, une bonne partie de ta sphère. Non, tout ne se résumait pas à ce Lucifer qu’il pleurait et à lui, Michael. Il y a les larmes de détresse qui brillent quelques instants dans ton regard que tu détournes alors que tu repenses à tes pertes, des pertes dont tu n'avais toujours pas réellement fait le deuil et qui revenaient te hanter depuis que tu étais bloquée dans ce corps d'humaine. Tu te reprends avant de revenir fixer ton regard dans le sien. « Que sais-tu d’abord des humains soi-disant sacrifiés par Gabriel ? Tu connais leur futur ? Leur destinée ? J'ignorais que tu possédais aussi ce pouvoir. » Sarcasme. De vous deux, c’était toi qui connaissais les futurs, toi qui veillaient à ce qu’ils soient respectés, et des victimes collatérales, il n’y en avait pas à tes yeux, pas plus que depuis des millénaires. Car les futurs étaient tracés depuis bien longtemps et s’ils n’étaient pas morts au cours d’un combat entre un ange et un démon, l’humain aurait été renversé par une voiture, à moins qu’il ne soit mort d’une crise cardiaque. Des deux camps, vous n’étiez pas celui qui jouait avec le destin des autres. Oh, bien sûr, il y avait eu des erreurs, comme il y en avait eu depuis des centaines de milliers d’année dans chaque sphère. Mais sur Terre, on avait bien rapidement oublié les erreurs du passé. Les manques de contrôle des nouveaux anges, les tentatives des anges de l’architecture qui se soldaient en désastre, l’apprentissage douloureux de la maitrise du feu ou de la colère des hommes pour d’autres. « N’use pas de tes pouvoirs si tu ne le désires pas mais arrête de dire aux autres ce qu’ils doivent faire. As-tu déjà vu la moindre guerre être gagné sans sacrifices, avec des fleurs à la place des pistolets ? Donne-moi un exemple, un seul exemple. Mais on peut continuer. On peut aller s’occuper des humains comme certains le font si bien dans le douzième. On peut perdre notre temps à tenter de les sauver en occultant le véritable problème. Tout le monde n’a pas ton pouvoir Michael et nous n’avons pas le temps d’attendre que tu interroges tout le monde proprement. Chaque minute qui passe nous rapproche de l’arrivée de Pestilence et Mort et tu le sais aussi bien que moi. » Parce que la fin était écrite depuis le départ. Une fin que tu connaissais par cœur. Une fin dont tu avais eu la vision dès le départ. « Tu ne sais même pas s’il s’agit d’un démon. Penses-tu sincèrement qu’il se laissera attraper gentiment avec tes petites menottes si c’est le cas, sans faire des humains qui l’accompagnent ses victimes potentielles ? » Quelle naïveté de sa part. Au moins, au milieu de cette rue, tu étais certaine qu’il n’y aurait pas eu de victime collatérale pour la simple raison qu’il n’y avait personne d’autre que toi et lui.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/12/2017
Messages : 130
pretty face : Boyd Holbrook
julius caesar : blitz
legends never die : Il est Celui qui a terrassé le Dragon, Défenseur de la Foi, champion du Bien, Archange du Premier Rayon, Celui qui commande à la Justice.
the mighty bush : En plus des pouvoirs de base intrinsèques à son espèce, Michael possède trois pouvoirs.

Vérité irrésistible. La vérité forcée, absolue. Sa présence l'appelle et alors elle s'impose à quiconque se trouve près de lui. Que ce soit des réponses ou de simples paroles, elles sont alors dépouillées de la moindre parcelle de mensonge.

Electrokinésie. Il est l'Archange de Lumière qui commande à l'électricité. Puissance grésillante aux creux des mains, il manipule l'énergie selon son gré, de la fureur éclatante dans les Cieux à l'électron courant dans les câbles.

Lumière de Dieu. Le Salut éblouissant, l'âme s'embrase, illumine et baigne les âmes damnées, privant celles-ci de leur pouvoir démoniaque pour soixante-douze heures.
Allegeance : Serviteur de la Foi, Michael combat aux côtés de Gabriel et des anges, pour les Hommes et le Seigneur.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Anges

Sujet: Re: cold war | michael (défi) Jeu 14 Juin - 20:07 ()
Cold War.


Encore maintenant il se demande. Comment étaient-ils avant ? Avant la Chute ? Elle et lui ? Avaient-ils seulement été un minimum proches ? Les millénaires n'affectaient pas sa mémoire, pourtant il ne pouvait aucunement se rappeler de leur relation avant la Rébellion. Comme si entre eux, tout n'avait jamais été qu'une boue de suspicion et de conflits, loin des querelles fraternelles. Véritable inimitié qui ne faisait que se détériorer aux fils des siècles, plus rapidement encore depuis qu'ils avaient investit des hôtes humains.

« Mais Michael, c’est peut-être la promesse que tu as faite à Père mais ce n’a jamais été mon cas. »
Et voilà bien le problème. Comment espérait-elle qu'il lui fasse confiance alors qu'ils n'avaient pas le même objectif ? Alors que, comme les déchus, comme la majorité de sa sphère, elle n'était pas tenue de respecter les Hommes ? « Je lui ai promis de ramener toutes les âmes au ciel une fois qu’elles avaient terminé leur vie sur cette Terre. Je lui ai promis de faire respecter le destin qui serait tracé pour celles-ci coûte que coûte. Je lui ai promis de prendre les vies les unes après les autres jusqu’à prendre la mienne lorsque tout serait fini. Et c’est ce que je fais, à chaque fois que j’empêche un démon de changer le destin d’un humain en lui raccourcissant l’existence ou au contraire en essayant de la prolonger. Jamais il n’a été question que je joue les anges gardiens, jamais, et si mes méthodes ne lui plaisaient pas c’était à Père d’en juger et non à toi. Etrangement, il ne l’a jamais fait. » Les mots qu'elle prononce, il les entend quand bien même ils se heurtent à l'obstination de la Justice. Michael ne tient pas en place, les nerfs qui commencent à vriller sous l'agacement qui le ronge de plus en plus. Justice qui fait les cent pas, s'énerve de devoir écouter la Mort. « C’est bon, t’as fini ta leçon de morale ? » Rictus mauvais qui balafre la gueule de Michael alors qu'elle se fait une nouvelle fois insolente. Azrael qui joue les fortes têtes, reste stoïque, froide. La Mort reste la Mort. Jusqu'aux mots de trop.

« Mais tu crois quoi ? Que j’ai perdu personne ? T’as pas le monopole de la perte Michael alors arrête d’en reparler perpétuellement comme si t'étais le seul à avoir souffert de la chute de Lucifer. Tu as perdu ton meilleur-ami ? Tu n’es pas le seul. Tu as perdu un frère ? Tu n’es pas le seul. » Comment pouvait-elle ? Electricité qui afflue dans l'atmosphère, les ampoules qui explosent, près d'eux. Michael qui ne peut plus en supporter d'avantage. « Assez ! » La voix tonne, véritable tonnerre qui vient briser l'air. « Lucifer n'est plus là ! Père n'est plus là ! Et je perds Gabriel dans ce chaos qu'est devenu le monde. Je suis seul, Azrael ! » Car c'était là le vrai fond du problème. Ce sentiment d'abandon qui pourrissait le cœur de l'Archange. De voir qu'inévitablement ceux qu'il aimait finissait par le quitter. De savoir que malgré son obéissance, son acharnement millénaire à maintenir un semblant d'ordre, Dieu ne lui accordait plus un seul regard. De voir Gabriel prêt à se brûler les ailes pour obtenir la victoire. De voir que malgré tous leurs efforts, l'Apocalypse se rapproche à grand pas. De voir le chaos embraser la Terre quand on représente l'Ordre. Elle venait de le dire, sa mission consistait à accompagner les âmes défuntes. Comment pouvait-elle avoir la moindre idée de ce qu'il ressentait ? De savoir ce que cela faisait d'échouer sur tous les plans ? Michael se sent sombrer, petit à petit. Il le sait. Malgré sa persévérance, malgré ses tentatives pour se raccrocher à un semblant d'espoir. Petit à petit, les lumières s'éteignent autour de lui et il n'y aura bientôt plus rien que l'obscurité.

« Que sais-tu d’abord des humains soi-disant sacrifiés par Gabriel ? Tu connais leur futur ? Leur destinée ? J'ignorais que tu possédais aussi ce pouvoir. » Nouvelle pique. Pourtant la Justice se force, retrouve son calme tant bien que mal. Parce qu'il le doit pour mener à bien sa mission. Parce qu'il ne veut pas qu'on le voit aussi affecté. Qu'elle le voit aussi affecté. Elle savait pertinemment qu'il ne connaissait en rien les futurs d'autrui. Paquet de clope qu'il sort de la poche de sa veste, avant d'en coincer une entre ses lippes et de l'allumer. Une longue bouffée de nicotine qu'il aspire. Le poison qu'il laisse s'écouler dans les poumons, passer dans le sang pour s'anesthésier les nerfs. Elle seule connait la fin de chacun. Bien sûr, il pourrait lui dire qu'ils pouvaient les empêcher de souffrir inutilement, qu'ils pouvaient essayer de changer leur destin. Mais Azrael s'en moquerait. D'une manière ou d'une autre, la Mort récupérerait son dû. Et puis force est de constater, aussi énervant que cela pouvait être, qu'elle avait raison. La guerre avait toujours son lot de dommages collatéraux, de dilemmes et de crasse. Et la menace de voir les deux derniers cavaliers se faisait de plus en plus sentir.

La fumée de recrachée, au visage de la rouquine avant que la Justice ne s'éloigne pour reprendre place devant la porte. « Tu ne sais même pas s’il s’agit d’un démon. Penses-tu sincèrement qu’il se laissera attraper gentiment avec tes petites menottes si c’est le cas, sans faire des humains qui l’accompagnent ses victimes potentielles ? » Les épaules qui s'haussent avant que le poing ne revienne marteler le bois et qu'il ne s'empare de la poignée. « Si c'est le cas j'espère qu'à deux Archanges, on trouvera une solution. » Là. Trève qu'il lui offre, implicite, l'invitant à le rejoindre d'un signe de tête alors même qu'il tourne la poignée.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________


I talk to God but the sky is empty.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: cold war | michael (défi) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
cold war | michael (défi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Michael Jackson est mort...
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier
» De Michael Jackson à la burqa, l'actu de la semaine
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-est :: dix-neuvième arrondissement