boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Walking disasters. [ ft. Garance ]
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/12/2017
Messages : 130
pretty face : Boyd Holbrook
julius caesar : blitz
legends never die : Il est Celui qui a terrassé le Dragon, Défenseur de la Foi, champion du Bien, Archange du Premier Rayon, Celui qui commande à la Justice.
the mighty bush : En plus des pouvoirs de base intrinsèques à son espèce, Michael possède trois pouvoirs.

Vérité irrésistible. La vérité forcée, absolue. Sa présence l'appelle et alors elle s'impose à quiconque se trouve près de lui. Que ce soit des réponses ou de simples paroles, elles sont alors dépouillées de la moindre parcelle de mensonge.

Electrokinésie. Il est l'Archange de Lumière qui commande à l'électricité. Puissance grésillante aux creux des mains, il manipule l'énergie selon son gré, de la fureur éclatante dans les Cieux à l'électron courant dans les câbles.

Lumière de Dieu. Le Salut éblouissant, l'âme s'embrase, illumine et baigne les âmes damnées, privant celles-ci de leur pouvoir démoniaque pour soixante-douze heures.
Allegeance : Serviteur de la Foi, Michael combat aux côtés de Gabriel et des anges, pour les Hommes et le Seigneur.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Anges

Sujet: Walking disasters. [ ft. Garance ] Ven 15 Déc - 18:00 ()
Walking disasters.
Order is just Chaos waiting to happen


Il lui avait fallu trois ans. Trois ans d'errance sur une terre qui n'est pas la sienne. Trois ans loin de chez lui pour qu'il s'instille en lui. Le libre-arbitre. Des millénaires au Ciel, à obéir aux ordres sans questionner, et il avait suffit de seulement trois ans parmi les Hommes pour qu'il ne commence à décider de ses actes par lui-même. Michael, le parfait petit soldat, s'émancipait enfin, s'aventurait sur un terrain inconnu. Loin de Gabriel et de sa croisade, loin de ses méthodes douteuses, la Justice agissait de son propre chef.

Les semelles battent le pavé, propulse l'Archange dans les rues souillées. Le luxe des boutiques, le faste des immeubles, les écrans dégueulant tout un tas de messages corrupteurs, c'est à vous en donner la nausée. Ça remplit l'air, englue l'atmosphère de vices. Ça colle à la peau comme de la crasse. Relents d'Enfer qui viennent chatouiller les narines de Michael. Jusqu'aux habitants de l'arrondissement, tous heureux qu'ils sont, d'afficher leurs richesses et leur confort à la gueule des autres. Si seulement ils savaient, que leur consommation excessive les menait à leur perte. Que pour un peu plus d'or ou d'argent accroché à leur cou ou à leur poignet, les brasiers de la Damnation se rapprochaient un peu plus. Réveillez-vous. Il a envie de les secouer, les uns après les autres. Leur exposer la vérité. Leur montrer les ténèbres derrière les vitrines. L'envie de purifier cet endroit.

Plusieurs semaines qu'il s'y intéresse. Le huitième arrondissement et son opulence. Le huitième arrondissement, le joyau de Paris. Le noyau de la gangrène causée par l'Enfer et ses démons. Son unique piste. S'il y avait un endroit où le trouver, cela devait être ici. Et c'était là, l'unique raison de la présence de l'Archange dans les artères infectées. Il avait enquêté, observé de haut. Les démons se mêlaient aux mortels, trop même. Difficile, même pour lui, de faire la distinction entre eux et les âmes perdues.
Par trois fois, il en avait attrapé un pour le questionner. Trois tentatives qui s'étaient soldées par un échec. Mais Michael réessayait. Encore et encore.

Posté face à la devanture d'une de ces boutiques éclates, il patiente. Véritable récif au milieu d'une mer de badauds agités. Pas de marques tape-à-l’œil brodées sur ses vêtements, pas de bijoux ostentatoire, la silhouette fait tâche, contraste avec l'opulence affichée. Simplement une chemise usée boutonnée sur un jean délavé, camouflant suffisamment l'arme céleste, emmenée par sécurité. Mais il s'en moque, royalement. L'attention est focalisée sur sa nouvelle proie, celle qui vient de mettre un pied hors de la boutique. Un démon. Bingo. Vite, Michael se presse, accélère le pas pour rejoindre le damné insouciant. «  Pas de résistance. » Menace soufflée alors que la senestre s'empare de la nuque, véritable étau divin et l'Archange qui l'attire, là, dans une de ces ruelles dérobées, loin des regards.
«  Quoi ? Hein ? Qu.. »  Ça s'agite en face de la Justice, ne comprends pas. Et ça agace.

La nuque relâchée, c'est à présent de la gorge que Michael s'empare avant de plaquer le propriétaire contre un mur.
«  Lucifer. Où est-il ? »
La voix tonne, gronde. Roulement rauque qui demande réponse. Un seule question, suffisante pour avoir la Vérité.
«  J'en sais foutrement rien, putain ! »
Non. Pas encore. La déception envahit l'âme, apporte avec elle la colère de l'échec. Les doigts se resserrent, prêt à briser trachée et vertèbres. Se débarrasser de l'un d'eux, il n'y avait pas de mal.
«  In nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti..» Le Jugement est prononcé et la Sentence tombe. Le renvoi à la Fournaise. Les mots s'abattent sur le démon comme autant d'épées, alors que celui-ci panique, se débat face à un Michael déterminé. Qu'espérait-il face à lui ? Il ne pouvait rien contre la Justice.
«  .. Amen. »

L'étreinte se relâche, libérant le corps qui s'écrase sur le pavé. Un soupir las qui s'échappe, avant que Michael ne se sorte une cigarette qu'il vient coincé à ses lèvres. Et d'engloutir la fumée nocive, les iris fixés sur l'échec gisant à ses pieds.
«  Dommage. »


- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________


I talk to God but the sky is empty.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1489-garance-envoyee-sur-te
homecoming : 18/01/2017
Messages : 4120
pretty face : Dree Hemingway
julius caesar : Tara-Thinky-bb (ava) / Beylin (code sign) / Black Madness (gif) / Zazou (gif) / Faust (icon) / Me (icons) / Don (crack) / Adèle (aest)
legends never die : Régente des Enfers. Démon de la Discorde et de la Frustration, Commandant de la sphère de la Discorde, Reine des Garces, Intendante de l'Impatience, Instigatrice des réactions disproportionnées et des caprices inutiles, Destructrice de la sérénité. Progéniture de l'Infini. Éternelle pétasse des Enfers.
the mighty bush : Discorde Malphas est déjà très douée pour semer la discorde autour d'elle, mais ce talent naturel est renforcé par une capacité inouïe à créer le conflit et la mésentente par sa simple présence si elle le décide. Il lui arrive d'utiliser ce pouvoir simplement pour se détendre et respirer un peu...
Prestidigitation De très loin son pouvoir préféré, cette capacité lui permet de faire disparaître ou apparaître des objets, pour peu qu'ils existent déjà dans ce monde. Cela lui permet de vous faire perdre vos clés et de les faire réapparaître dans le tiroir à couverts, par exemple, ou de déplacer vos lunettes selon sa volonté. Elle trouve à ce pouvoir un aspect artistique que peu soupçonne... Les gros objets sont tout aussi concernés, mais elle a tendance à se contenter des petits... C'est toujours plus frustrant de perdre ses clés de voiture quand on a la voiture que la voiture quand on a ses clés... La panique ne la nourrit pas. Ce pouvoir marche également sur les êtres vivants mais lui demande dans ce cas une énergie bien plus conséquente... (et c'est tout de suite beaucoup moins discret que les objets).
Catalyseur ou la capacité de stocker et diriger l'énergie (a.k.a. Redbull des Enfers). Possibilité pour son porteur de ne pas juste absorber mais aussi de canaliser l'énergie qu'il crée (par sa sphère) dans une direction précise et d'en modifier les flux selon sa volonté. Ce pouvoir permet à Malphas d'alimenter le royaume de Dis en permanence de l'énergie qui naît de la Discorde et de la Frustration, de façon constante. Elle peut aussi décider, non sans effort, d'en faire profiter davantage certaines personnes. Ce pouvoir ne s'applique pas à elle-même, il lui suffirait simplement d'arrêter la catalyse pour récupérer le pouvoir de sa Sphère.
Allegeance : Nouvellement couronnée, Malphas entend rétablir l'ordre parmi les rangs démoniaques, avant que ses pulsions de Discorde ne la rattrapent. Dans ce nouveau Paris, terrassé par les révélations, le Jeu de l'Ombre est devenue une partie d'échec exaltante pour celle qui collecte les coups d'avance dans le seul espoir de voir le monde à genoux.
these streets : Tout. Elle sait tout. Et il n'y a pas que la vie à Paris qui est troublée, désormais.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Walking disasters. [ ft. Garance ] Mer 3 Jan - 12:26 ()
Walking disasters
Breathe it out, the end is near


« Tu m'emmerdes, machin.
- Pardon ?
- Non mais c'est vrai, merde, tu viens me faire chier alors que je partage un agréable moment avec ma personne préférée...
- Vous êtes seule, mon Commandant.
- Précisément. Et arrête de me donner du « commandant », t'es pas à moi, je le sais, sinon je t'aurais reconnu. » Elle grogne, Discorde, les doigts légèrement crispées autour de la porcelaine de sa tasse de café. « Ne me regarde pas comme ça. Évidemment que je connais tous mes démons, c'est mon travail. Semer la Discorde nécessite beaucoup plus d'organisation qu'il n'y paraît. » Ses griffes s'arrachent de la table pour battre l'air devant le visage de l'inférieur qui lui tient la jambe depuis cinq minutes, impitoyables. « Allez dégage. Tu me pompes l'air, et j'ai une flemme monstrueuse de te faire payer ton affront. J'en ai marre que vous veniez tous me chialer dans les bottes, évidemment que c'était une idée débile d'élire l'un des vôtres à la tête de l'Enfer. On ne peut pas vous faire confiance, on vous aide à prendre le dessus sur Lucifer et vous autres, bande d'abrutis dégénérés, élisez un inférieur à la tête de Dis. Alors que la salle était bourrée de commandants tous plus ambitieux et malfaisants les uns que les autres. On verra si on fait quelque chose quand on aura envie de le faire, en attendant arrêtez de chouiner et tâchez d'être un peu méchants, à défaut d'être utiles. » L'autre l'observe, de ses yeux bruns plissés, ébaubi, abruti. « Sérieux, truc, dégage avant que je ne change d'avis sur cette histoire d'affront parce que tu vas te retrouver avec tes couilles dans le fond de la gorge et tes intestins dans l'estomac sans avoir pu dire « aïe ». En plus je suis pas sure que t'en crèves, et il est probable que ce soit très douloureux... »

Il ne demande pas son reste, bidule, et il se carapate. Passe la porte de la boutique, du salon de thé, de l'enclos de Luxe dans lequel Discorde se repose. Un soupir court le long de ses lèvres carmines, tandis qu'elle fait signe à la serveuse de lui ramener une autre tasse, et quelques unes de ces sucreries en devanture qu'elle observera sans consommer. Le monde tourne en rond, sans tourner correctement, et se casse la gueule contre les parois de son bocal de mauvaises idées, et n'en peut plus d'échouer et de se perdre dans l'insensé, erreur après erreur, de tous les côtés. D'une main sèche, l'Odieuse contemple l'écran de son téléphone portable, saturé de notifications diverses dont aucune ne l'intéresse. Elle est morose, aujourd'hui, elle s'ennuie... Puis ça lui pique la nuque, soudain, à la base de son cerveau reptilien. Ça lui pique et ça la démange, ça résonne son nom entre ses oreilles, ça insiste. Ça l'invoque, et à quelques pas de là. « Bidule... » Elle ignore, d'abord. Et il insiste, gémit, supplie. Elle l'entend, et elle attend. Ça a l'air douloureux, ça aussi, et elle jubile un peu. Puis la course des suppliques cesse brusquement, laissant à sa place un silence presque mortel. C'est davantage pour une question de principe que par intérêt qu'elle se lève, empoigne son sac et passe la porte de la boutique. Ce n'est pas pour l'honneur de machin mais par simple préservation et stratégie dans une guerre qui dure depuis trop longtemps... Et ça ne lui demande pas beaucoup de temps, au Monstre, de remonter la trace mortifère laissée par le parasite. Et pas beaucoup plus pour reconnaître le dos qui contemple la carcasse du débile. Un bonheur ne vient jamais seul...

D'un battement de cil, la voilà à sa nuque, une pichenette balancée entre ses omoplates. Et d'un autre, face à lui, secouant la tête d'un air désapprobateur. « Vilain garçon. » La fossette au coin des lèvres et le regard éclaté quelque part entre lassitude et moquerie, la blonde s'allume une clope à son tour, en miroir à son plus vieil ennemi, plus ancien ami. « Alors comme ça, le commissaire du 36ème sème des cadavres dans Paris..? C'est du joli. Elle est belle, la vertu angélique, j'te félicite pas mon Chéri... Comment ça se passe, du coup ? Moi aussi j'ai le droit ? » S'approchant d'un pas, reculant de deux, elle pousse la gueule du cadavre du bout de son escarpin pour observer son visage ravagé par la douleur. « T'as conscience que je vais devoir clouer une paire d'ailes à ta porte, maintenant ? » Une bouffée de cigarette s'établit en écran, entre leurs regards bleus et leurs instincts prédateurs, à mesure que les lambeaux de civilité s'effondrent doucement au sol.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Connasse
- La méchanceté d'un homme fait de lui un démon, la méchanceté d'une femme fait d'elle un enfer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/12/2017
Messages : 130
pretty face : Boyd Holbrook
julius caesar : blitz
legends never die : Il est Celui qui a terrassé le Dragon, Défenseur de la Foi, champion du Bien, Archange du Premier Rayon, Celui qui commande à la Justice.
the mighty bush : En plus des pouvoirs de base intrinsèques à son espèce, Michael possède trois pouvoirs.

Vérité irrésistible. La vérité forcée, absolue. Sa présence l'appelle et alors elle s'impose à quiconque se trouve près de lui. Que ce soit des réponses ou de simples paroles, elles sont alors dépouillées de la moindre parcelle de mensonge.

Electrokinésie. Il est l'Archange de Lumière qui commande à l'électricité. Puissance grésillante aux creux des mains, il manipule l'énergie selon son gré, de la fureur éclatante dans les Cieux à l'électron courant dans les câbles.

Lumière de Dieu. Le Salut éblouissant, l'âme s'embrase, illumine et baigne les âmes damnées, privant celles-ci de leur pouvoir démoniaque pour soixante-douze heures.
Allegeance : Serviteur de la Foi, Michael combat aux côtés de Gabriel et des anges, pour les Hommes et le Seigneur.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Anges

Sujet: Re: Walking disasters. [ ft. Garance ] Dim 4 Fév - 23:11 ()
Walking disasters.
Order is just Chaos waiting to happen


Fumée empoisonnée qui inonde la trachée, emplit les poumons alors que l'Archange ne détourne pas le regard du corps affalé sur le pavé. Aucun remords, non. Seulement une profonde lassitude. Encore et encore, Michael posait la même question. Et toujours la même réponse. Personne ne savait où se trouvait le Diable. A croire que Lucifer n'avait plus aucun partisans. Le Roi déchu avait donc perdu sa cour ? Quelle ironie.

Les genoux qui se fléchissent alors que Michael tend la main, agrippe le macchabée par la manche. Son enquête était censée être secrète alors autant éviter de laisser une traînée de démons exorcisés dans son sillage. De plus, cela ferait mauvaise annonce à la une des journaux parisiens. Alors autant s'en débarrasser là où personne ne les trouverait jamais. Le Pacifique regorgeait de requins qui ne refuseraient en aucun cas un peu de viande. Un débarras des plus naturels. L'Ange qui se relève, se prépare s'envoler quand il ressent le contact, là, entre ses omoplates. Entre ses ailes. Il n'a pas fais attention l'Archange, n'a pas surveiller ses arrières. La chiquenaude surprend, rappelle qu'il est en territoire ennemi et que n'importe qui pourrait avoir l'envie de s'en prendre à lui. Surtout après ce qu'il venait de faire. Ni une ni deux, la manche est relâchée alors que la dextre glisse dans le dos, vient saisir la garde de sa lame, que la gueule se tourne sur le côté œillade lancée sur l'enquiquineur. Mais il n'y a personne.

« Vilain garçon. »
Cette voix. Michael la reconnaîtrait entre toutes. Elle, la Reine des Garces. Elle qui s'amuse à saboter ses projets depuis plusieurs millénaires. Sa meilleure ennemie. Malphas. Soupir qui s'échappe entre les lèvres de la Justice qui tourne le regard, l'ancre dans celui de la Discorde. Conflit sempiternel qui dure jusque sur cette pauvre Terre. L'un construit, l'autre détruit. L'autre détruit, l'un reconstruit. Et ils dansent et dansent comme ça, tournent en rond. Jusqu'à la fin des temps. « Et moi qui pensait que la journée ne pouvait être pire. » Sincèrement. De tous les démons de l'Enfer, elle était celle qu'il redoutait le plus. Parce qu'il y a ce lien entre eux, cet étrange lien.. et ça l’inquiète.

« Alors comme ça, le commissaire du 36ème sème des cadavres dans Paris..? C'est du joli. Elle est belle, la vertu angélique, j'te félicite pas mon Chéri... Comment ça se passe, du coup ? Moi aussi j'ai le droit ? »

Nouvelle bouffée de nicotine de prise. Les deux se toisent, comme prêts à se jeter à la gorge l'un de l'autre. Il l'observe faire, repousser du pied la trogne du démon et jouer les fausses outrées. Gamine qui s'amuse. « T'as conscience que je vais devoir clouer une paire d'ailes à ta porte, maintenant ? » Elle menace l'Insolente. La dextre, toujours sur l'arme camouflée dans son dos, resserre sa prise sur la garde. « Ne commences pas Malphas, je n'ai pas le temps pour tes petits jeux. » Clairement pas. Contrairement à elle, il supportait leurs petites joutes plus qu'il ne les appréciait. Mais elle s'en moquait, la Commandante. Elle s'en moquait toujours. Pire, moins il était d'humeur,  plus elle semblait profiter. Néanmoins, s'il n'avait pas le cœur à jouer, elle pourrait au moins lui être utile. La gueule qui se fait sérieuse, Michael ronge le peu de distance qu'il y a entre eux. « Pour une fois dans ta misérable existence, tu pourrais m'aider au lieu d'être une plaie.. J'ai besoin de savoir où est mon frère. » Lucifer, elle devait bien savoir où il traîne ses ailes. Les iris azurés qui scrutent le faciès de la Blonde face à lui, Michael se fait pressant. N'essaies pas de lutter face à la Vérité, démone et dis-moi tout.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________


I talk to God but the sky is empty.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1489-garance-envoyee-sur-te
homecoming : 18/01/2017
Messages : 4120
pretty face : Dree Hemingway
julius caesar : Tara-Thinky-bb (ava) / Beylin (code sign) / Black Madness (gif) / Zazou (gif) / Faust (icon) / Me (icons) / Don (crack) / Adèle (aest)
legends never die : Régente des Enfers. Démon de la Discorde et de la Frustration, Commandant de la sphère de la Discorde, Reine des Garces, Intendante de l'Impatience, Instigatrice des réactions disproportionnées et des caprices inutiles, Destructrice de la sérénité. Progéniture de l'Infini. Éternelle pétasse des Enfers.
the mighty bush : Discorde Malphas est déjà très douée pour semer la discorde autour d'elle, mais ce talent naturel est renforcé par une capacité inouïe à créer le conflit et la mésentente par sa simple présence si elle le décide. Il lui arrive d'utiliser ce pouvoir simplement pour se détendre et respirer un peu...
Prestidigitation De très loin son pouvoir préféré, cette capacité lui permet de faire disparaître ou apparaître des objets, pour peu qu'ils existent déjà dans ce monde. Cela lui permet de vous faire perdre vos clés et de les faire réapparaître dans le tiroir à couverts, par exemple, ou de déplacer vos lunettes selon sa volonté. Elle trouve à ce pouvoir un aspect artistique que peu soupçonne... Les gros objets sont tout aussi concernés, mais elle a tendance à se contenter des petits... C'est toujours plus frustrant de perdre ses clés de voiture quand on a la voiture que la voiture quand on a ses clés... La panique ne la nourrit pas. Ce pouvoir marche également sur les êtres vivants mais lui demande dans ce cas une énergie bien plus conséquente... (et c'est tout de suite beaucoup moins discret que les objets).
Catalyseur ou la capacité de stocker et diriger l'énergie (a.k.a. Redbull des Enfers). Possibilité pour son porteur de ne pas juste absorber mais aussi de canaliser l'énergie qu'il crée (par sa sphère) dans une direction précise et d'en modifier les flux selon sa volonté. Ce pouvoir permet à Malphas d'alimenter le royaume de Dis en permanence de l'énergie qui naît de la Discorde et de la Frustration, de façon constante. Elle peut aussi décider, non sans effort, d'en faire profiter davantage certaines personnes. Ce pouvoir ne s'applique pas à elle-même, il lui suffirait simplement d'arrêter la catalyse pour récupérer le pouvoir de sa Sphère.
Allegeance : Nouvellement couronnée, Malphas entend rétablir l'ordre parmi les rangs démoniaques, avant que ses pulsions de Discorde ne la rattrapent. Dans ce nouveau Paris, terrassé par les révélations, le Jeu de l'Ombre est devenue une partie d'échec exaltante pour celle qui collecte les coups d'avance dans le seul espoir de voir le monde à genoux.
these streets : Tout. Elle sait tout. Et il n'y a pas que la vie à Paris qui est troublée, désormais.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Walking disasters. [ ft. Garance ] Jeu 8 Mar - 22:14 ()
Walking disasters
Breathe it out, the end is near


Il y a comme un fond de contrariété dans l'air, un quelque chose d'épais, d'opaque, qui sature l'espace et danse avec Discorde, s'éprend des volutes de fumée argentées, s'écrase à même le sol et gicle sur le cadavre de bidule. L'ombre du sourire est factice, sur les lèvres carmines, sur la gueule du Monstre, et elle ne s'amuse qu'à peine de cette rencontre... Michael, Justice Eternel, Eternel empêcheur de tourner en rond, Impitoyable briseur d'ovaires, Incorruptible chieur céleste. De jolis titres, ronflants comme il faut et non-exhaustifs des multiples qualités contenus dans cet être à la gueule trop blonde, aux yeux trop bleus, à l'haleine trop fraîche. Un super pouvoir d'angelot en culotte courte, se persuade-t-elle, le topaze perdu à l'orée des siennes, un grondement sauvage retenu prisonnier contre sa glotte. Pour la théâtralité de l'instant, seul l'un deux peut être autorisé à râler et il semblerait que Michael ne se soit pas posé la question, de son côté. Pourtant, il lui semble que c'était son tour. Ou peut-être était-ce la dernière fois. Cinq mille ans, c'est un peu flou, un peu long, ils ont fini par oublier les détails de leur vieille rivalité. Mais un jour, je finirai bien par te tuer...

« Ne commence pas Malphas, je n'ai pas le temps pour tes petits jeux.
- Alors sors ta putain de main de derrière ton dos, Trésor. On n'est pas là pour un shifumi. » Elle arque un sourcil moqueur, avisant le bras à la discrétion discutable, tirant sur sa clope pour expirer un peu plus de nicotine. Dans la ruelle ombragée, loin de la lumière de l'avenue et de ses commerces, les créatures millénaires s'affrontent comme deux gosses enragés, à des centaines de lieux du matérialisme primaire, des appétits humains, des instincts mortels. Ici se jouent les prolongations d'une engueulade qui a commencé il y a cinq mille ans. Alors elle écoute, Discorde, prêtant une oreille attentive à la Justice lorsqu'elle s'approche, lorsqu'il la frôle, s'imposant en maître dans un royaume qui n'a jamais été le sien, sur des terres qu'il n'a jamais foulées. « Pour une fois dans ta misérable existence, tu pourrais m'aider au lieu d'être une plaie... J'ai besoin de savoir où est mon frère. » C'est beaucoup demander, ne peut-elle s'empêcher de penser, levant les yeux vers lui pour plonger dans l'obsidienne. Les pierres précieuses ont bien des noms, bien des couleurs, mais elles réclament la vérité, dans n'importe quel corps, à n'importe quel siècle. Un rire résonne entre ses bronches, remonte le long de sa gorge pour éclater contre la porcelaine de ses dents, venir flirter avec la mâchoire mâle tandis qu'elle le respire doucement, inspirant son odeur avant de reculer finalement, secouant la tête de gauche à droite. « Je n'ai jamais pu te mentir, chéri, mais j'ai toujours pu te dire ce que je voulais... Tu as besoin de savoir où il est ? Je ne crois pas. Vraiment, je ne crois pas... » rauque-t-elle doucement, faisant quelques pas dans l'allée silencieuse, frappée par l'odeur de la mort. « Je ne sais pas où il est. Je pourrais le trouver, sans doute, mais je ne t'aiderais pas... Tout ça, Michael, ça ne te regarde pas... Mêle-toi de tes affaires, plutôt. Occupe-toi du frère qu'il te reste, qui n'est pas encore tombé mais qui manque de sombrer dans la folie un peu plus chaque jour. » Elle est mesquine, Discorde, elle est méchante, crachant son venin et ses vérités comme autant de poignards entre ses omoplates ailées. « Je viens pas t'emmerder quand je cherche un de tes frangins, moi, que je sache. » Et le murmure lui a échappé davantage qu'elle n'a voulu le prononcer, fronçant les sourcils pour mieux reculer, l'air mauvais, blessé, aliéné. L'Ange. Il est parti, l'Ange, il a suivi Lucifer dans sa retraite, ou s'est laissé sombrer en le voyant chuter une nouvelle fois. Alors cet ange-là, celui qui lui fait face, ferait mieux de ne pas trop jouer avec le feu plutôt que de venir l'acculer... Plutôt que de vouloir jouer en terrains inconnus avec des flammes qu'il ne connaît pas. « Laisse-moi les déchus, concentre-toi sur les autres. Et arrête de buter des démons quand ils ne t'ont rien fait, ça n'a pas de sens. C'était le démon des objets perdus, bordel. T'es ridicule. »

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Connasse
- La méchanceté d'un homme fait de lui un démon, la méchanceté d'une femme fait d'elle un enfer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Walking disasters. [ ft. Garance ] ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Walking disasters. [ ft. Garance ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Walking Dead
» THE WALKING DEAD RPG
» The Walking Dead
» The Walking Dead
» Walking Of The Earth
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Huitième arrondissement