boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Tombent les masques | lukas
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1717
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
weapon : dague du paradis
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Tombent les masques | lukas Dim 31 Déc - 1:22 ()
tombent les masques
p'tite citation qui claque
Cet homme qui n’est pas bien loin de toi, ça fait un certain temps que tu le guettes. Tu ne sais pas qui il est et c’est bien le problème. Parce qu’il est un mystère et tu détestes ça. Tu te souviens nettement de ce jour dans le cimetière, lorsqu’il s’était attaqué au démon avec du fer. Alors tu avais cru qu’il pouvait être un allié. Mais il y avait aussi eu cette arme qu’il portait, faisant de lui une potentielle menace. Et surtout, tu ne savais pas comment il savait. Car il n’était pas un ange, c’était une évidence. Et le fait qu’il soit un démon était pratiquement impossible. L’intérêt de s’attaquer à ses compagnons étant fortement limité. Mais la véritable question était : est-il oui ou non un templier ? Toutes tes recherches semblaient te guider vers cette solution mais tu n’en étais pas pleinement certaine. Il pouvait être un simple humain un peu trop informé. Et c’était le genre de personne à qui vous ne pouviez permettre de se promener librement dans Paris et raconter tout ça à l’ensemble de la population. Il pouvait également une personne qui n’hésiterait pas à s’attaquer aux deux groupes. Après tout, il devait en exister, des personnes qui n’approuvaient ni ange, ni démon. Et dans ce cas, ils étaient une bien trop grosse menace. Il fallait que tu saches ce qu’il savait précisément et comment il avait pu se procurer ces informations.

Templier, c’était l’idée que tu avais depuis un petit moment. Parce que ça semblait presque évident. Il n’avait pas eu peur. Il avait directement su quoi faire. Comment s’il avait accompli cette action déjà des centaines de fois. Comme tu pouvais toi-même le faire. Des gestes devenus habitude avec le temps. Et pourtant, jamais tu ne l’avais croisé dans les couloirs de leur QG alors que tu t’y rendais parfois pour des briefings de mission comme ils le disaient si bien. Ce n’était pas régulier, mais ça arrivait. Et lui, jamais tu l’avais vu trainer là-bas. Mais pourtant, il était souvent là, lorsqu’ils étaient présents. Alors aujourd’hui, quand t’es retombée dessus par hasard dans la rue, tu t’es dit que le moment était peut-être arrivé de vraiment faire tomber les masques. Parce que le jeu avait déjà duré suffisamment longtemps. T’espérais juste que lorsqu’ils tomberaient, tu te retrouverais face à un allié et pas un ennemi. Que ce ne serait pas une surprise mais presque une évidence. Ou sinon, tu ferais appel à ceux qui sauraient faire le nécessaire pour que la vérité sur le jeu d’ombres existant dans les rues de Paris reste secrète. Tu l’avais déjà fait et ça ne te dérangerait pas de recommencer. Il y avait des anges dans la sphère de l’infini particulièrement compétent pour tout faire pour garder votre existence secrète et c’était d’ailleurs important car sinon cela ferait bien longtemps déjà que la vérité aurait éclaté. Mais elle restait, fébrile, entretenue par les deux camps alors que tous étaient en quête de réponses, que ce soit de façon violente ou pacifique. Il y a vos regards qui se croisent quelques secondes et tu ne le lâches pas par la suite. Alors vous restez immobiles quelques secondes. Parce qu’il doit déjà t’avoir vu trainer, il ne peut que t’avoir déjà croisé lui aussi. Tu pourrais l’attraper et l’entrainer dans un coin sombre pour obtenir des réponses à tes interrogations, mais tu doutes que ce soit efficace. Non, c’était une discussion que vous alliez entamer. Il y a le vide qui se fait peu à peu dans la rue alors que ton regard tombe sur ce qui vient de se déposer par terre entre vous. Tu te penches pour le rattraper et te voilà avec une plume immaculée dans la main. « Certainement un ange gardien qui vient de passer. » Tu la fais tourner entre tes doigts quelques secondes, avant de relever ton regard noisette vers lui.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5948-andreas-quand-soufflera-le-ve http://www.gameofshadows.org/t5608-lukas-vanek-templier
homecoming : 03/03/2017
Messages : 3093
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Tara chou
legends never die : Il est Maitre de l'Ordre, chargé plus spécifiquement des relations et de la communication entre les différentes branches nationales. De fait, ce n'est pas un cheval de guerre, mais plutôt un homme de l'ombre, que l'on croise plus souvent dans les réunions et les couloirs que sur le terrain.
the mighty bush : Depuis 2046, il a acquis un pouvoir de contrôle de la météo. Sous l’influence de ses émotions, il peut créer des sortes de microclimats qui le suivent dans ses déplacements. De nature joyeuse et positive, le soleil illumine souvent sa route, mais lorsque a faim, le temps se couvre brusquement. Il n’a aucune conscience de cette capacité, il est très loin de le maîtriser ou même de créer des phénomènes réellement puissants.
weapon : N'étant pas vraiment un templier de terrain, il n'a pas d'armes spécifiques ; il utilise l'équipement de base des templiers. Il est en revanche très calé lorsqu'il s'agit des connaissances religieuses ou mythologiques et a tout un éventail de compétences à son arc.
Allegeance : Une loyauté à toute épreuve à l'égard de l'Ordre, il ne trahirait jamais l'institution, ses frères et sœurs d'armes ou le secret de leur existence.
these streets : Il sait tout ce qu'il y a savoir, anges dieux démons, il a appris les choses en même temps que ses collègues templiers.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Tombent les masques | lukas Sam 27 Jan - 17:33 ()
tombent les masques
Dans la chaleur de cet hiver improbable, il déambule dans la ville. Les poussières et les particules de pollution qui n’attendent qu’une bonne pluie pour retomber au sol sont étouffantes. A force de changements de direction imprévue, il finit par se persuader qu’il est suivi, sans savoir si c’est lui qui se laisse traquer ou si c’est elle qui se laisse promener. Il faut un peu de temps, des pas lents sur le goudron surchauffé et l’horloge qui tourne, pour la rue ne finisse de se vider. Deux présences solitaires. Il a l’impression qu’en se retournant, il rejouerait une éternelle scène de western, digne d’un film en noir et blanc vieux d’une centaine d’année. Il hésite, prendre la fuite. Mais cela ne lui ressemble pas de fuir, il n’aime pas ça ; il peut éventuellement se laisser embraser par la colère et le ressentiment, comme il le fut peu après la mort de sa sœur ; mais la fuite ce n’est pas vraiment lui. Alors il se retourne, graviers qui crissent sous ses semelles. Il affronte la seule présence de la rue. En reconnaissant son allié inattendu dans les combats de juin dernier, il fronce les sourcils. Lukas se rapproche de quelques pas, sur ses gardes ; sans trop savoir à qui il a affaire. Il a eu bien d’autres chats à fouetter pendant l’été puis un nouveau rôle à assumer au sein de l’Ordre, alors le mystère de cette présence dans le cimetière s’est effacé de sa mémoire, à peine ravivé par le fait de s’être croisé dans une boite bondée en proie à la panique le soir d’Halloween. Mais croiser cette femme, seule à seul dans un rue vide, ça ne peut pas tenir de la coïncidence.

Un mouvement dans le ciel qu’il suit d’un regard circonspect. La plume virevolte jusqu’au sol avant d’être ramassé par son énigmatique interlocutrice – encore bien silencieuse pour le moment. Il la dévisage. Il ne se souvenait pas de sa jeunesse, il jurerait qu’elle est à peine plus qu’une lycéenne. Si il ne se fait pas encore une idée très certaine de son camp, de la confiance qu’il peut lui attribuer, il a cette intuition qui lui dicte que c’est une Disparue. Et son cœur se sert à l’idée, qu’à l’époque, la gamine qui est morte pour laisser place à l’être céleste n’avait à peine quatorze quinze ans. Une vie interrompue en plein vol. Meurtrière. Ou meurtrier. Il ne sait rien, cela le plonge dans un certain malaise, il reste sur ses gardes. « Certainement un ange gardien qui vient de passer. » Ses yeux se fixent sur la plume, pur instant de scepticisme. Il fait la moue « Ou un pigeon … Y a beaucoup de pigeons à Paris » Un ange, pourquoi pas. Il saisit la perche qu’elle lui tend, saisit la plume à son tour et la froisse sans remords. « Un ange gardien, hein ? Quelqu’un l’a envoyé pour moi ? » Il a une pensée pour les morts qui s’égrènent autour de lui. Son cousin, sa sœur, son meilleur ami. Les disparus. Chuchotement de regret « Il fait plutôt mal son job dans ce cas » puis il se ressaisit. « L’ange gardien daignerait-il se révéler ad lucem ? » (au grand jour). Il tend la perche à son tour, prudent, glissant quelques mots de leur devise templière dans sa phrase, en ignorant si la femme qui lui fait face est assez instruite de leur tradition pour les saisir.
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
coeur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1717
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
weapon : dague du paradis
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Tombent les masques | lukas Mer 31 Jan - 22:40 ()
tombent les masques
p'tite citation qui claque
Tu l’as suivi dans la rue dans l’espoir de percer son secret ce soir. Un secret qui n’en est pas réellement un. Tu as des doutes que tu entends bien confirmer sur celui que tu as croisé il y a plusieurs mois de cela au cours d’une confrontation au milieu d’un cimetière. Templier ou pas ? Tu le pensais bien mais tu voulais en avoir le cœur net. Car s’il ne l’était pas, cet homme avait certainement un peu trop de connaissances sur les démons, et potentiellement sur les anges également. Il aurait pu devenir le grain de sable venant enrailler la mécanique bien huilée de cette guerre. Mais comment un simple humain aurait-il pu savoir ce genre de chose, tu n’en avais aucune idée. Et encore moins des raisons pour lesquelles il aurait pu vouloir garder tout ceci caché.

La rue se vide et vous voilà tous les deux, seuls personnes restantes. Il se retourne lentement pour te faire face et tu vois à son regard qu’il te reconnait. Tu attends impassible, tu veux voir comment il va réagir. Tu peux lire toute la méfiance dans sa façon d’avancer tout en restant sur ses gardes, dans les traits de son visage cherchant certainement à comprendre ce que tu peux lui vouloir, ou simplement ce que tu fais ici. Parce qu’il a dû se rendre compte que tu le suivais. Pourtant, tu ne lui adresses pas la parole, pas avant d’avoir ramassé cette petite plume immaculée qui vient de venir se déposer à tes pieds. Tu lances une perche, espérant qu’il la saisira au vol. Les masques doivent exploser aujourd’hui et tu t’en donnes les moyens. Un simple humain te prendrait pour une personne un peu perchée. Mais après t’avoir déjà vu une fois, s’il est ce que tu crois, il comprendra certainement. « Ou un pigeon … Y a beaucoup de pigeons à Paris » Tu ne peux empêcher un léger sourire de naitre sur ton visage toujours un peu trop imperturbable. Mais il cache une légère déception. Tu aurais cru qu’il mordrait à l’hameçon, qu’il ne serait pas un humain lambda se retrouvant toujours sur la route des templiers par hasard. Il récupère la plume que tu lui tendais et tu le regardes la détruire sans le moindre sentiment. Pourquoi en aurait-il eu ? Ce n’était qu’une plume après tout. Pourtant, tu ne peux pas t’empêcher de ressentir un petit quelque chose, parce que tes plumes t’en avais toujours pris bien soin. Parce qu’elles étaient indispensables, tout autant indispensable que tes belles ailes. C’est qu’elles te manquaient, pouvoir les utiliser et voler te manquaient dans cette vie terrestre. « Un ange gardien, hein ? Quelqu’un l’a envoyé pour moi ? » T’allais abandonné mais il rentre dans le jeu. Pas assez pour que tu saches s’il est un humain curieux ou non. Pourtant, tu ne te fais plus tellement d’illusions. Il faudra juste que tu veilles à faire passer un ange pour effacer tout souvenir de toi et de cette conversation irréelle que vous allez bientôt avoir autour de pseudo ange-gardien trainant dans les rues de la ville. « Il fait plutôt mal son job dans ce cas » Aïe. Tu peux sentir sa colère à l’égard de choses qui devaient lui être arrivée récemment. Tu te retiens de tout commentaire, après tout tu étais peut-être l’une des nombreuses artisanes de son ressentiment. « L’ange gardien daignerait-il se révéler ad lucem ? » Il y a ton regard qui s’était perdu quelques instants sur l’environnement autour de vous qui revient se poser sur lui. Parce que tu travaillais suffisamment souvent avec les templiers pour savoir qu’elle était leur devise. « Pour cela il faudrait qu’il soit un ange gardien. » Et tu n’en étais pas un. Non, tu étais tout ce qu’ils n’étaient pas. Ce n’était pas auprès de toi qu’il aurait des réponses sur les épreuves qu’il pouvait traverser et leur mauvaise gestion. « Et ensuite quoi ? Il sera ajouté dans votre grand livre des disparus ? » Sourire mi-moqueur, mi-amusé qui étire ton visage. Information donnée quant au fait que tu en sais beaucoup sur les templiers et leur fonctionnement après plus d’un an de combat à leurs côtés. « Il vaut en tout cas mieux pour vous que personne ne m’ait envoyé. » Car lorsqu’on t’envoie, tu frappes. Et lorsque l’on te pris, c’est par envie d’abréger des souffrances terrestres qui durent depuis bien trop longtemps. Et personne, personne ne rêve d'avoir la mort pour compagne, de l'avoir comme ange gardien.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5948-andreas-quand-soufflera-le-ve http://www.gameofshadows.org/t5608-lukas-vanek-templier
homecoming : 03/03/2017
Messages : 3093
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Tara chou
legends never die : Il est Maitre de l'Ordre, chargé plus spécifiquement des relations et de la communication entre les différentes branches nationales. De fait, ce n'est pas un cheval de guerre, mais plutôt un homme de l'ombre, que l'on croise plus souvent dans les réunions et les couloirs que sur le terrain.
the mighty bush : Depuis 2046, il a acquis un pouvoir de contrôle de la météo. Sous l’influence de ses émotions, il peut créer des sortes de microclimats qui le suivent dans ses déplacements. De nature joyeuse et positive, le soleil illumine souvent sa route, mais lorsque a faim, le temps se couvre brusquement. Il n’a aucune conscience de cette capacité, il est très loin de le maîtriser ou même de créer des phénomènes réellement puissants.
weapon : N'étant pas vraiment un templier de terrain, il n'a pas d'armes spécifiques ; il utilise l'équipement de base des templiers. Il est en revanche très calé lorsqu'il s'agit des connaissances religieuses ou mythologiques et a tout un éventail de compétences à son arc.
Allegeance : Une loyauté à toute épreuve à l'égard de l'Ordre, il ne trahirait jamais l'institution, ses frères et sœurs d'armes ou le secret de leur existence.
these streets : Il sait tout ce qu'il y a savoir, anges dieux démons, il a appris les choses en même temps que ses collègues templiers.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Tombent les masques | lukas Mar 13 Fév - 15:56 ()
tombent les masques
Il est de ceux dont la patience s’effrite assez vite. Il ne sait même plus très bien pourquoi il est là, pourquoi il se promenait sur les quais de Seine du premier arrondissement. Peut-être en nostalgie de l’époque où il avait à effectuer des rondes régulières pour s’assurer que les démons présents dans le coin se cantonnaient bien aux anciennes Halles sans s’approcher des zones tenues par ses frères d’armes. Peut-être qu’il écumait les marchés aux puces et les brocanteurs des quais. Il se souvient avoir aperçu trois collègues en civil, deux soldats sous la supervision d’un chevalier. Il y a quelques mois ça aurait pu être lui. Ce soudain manque de mémoire le fait paraitre suspicieux. Il se demande si elle ne serait pas entrain de traficoter un truc dans son cerveau. Pourtant, il ne la connait pas en tant qu’anges qui effacent la mémoire. Alors il doute. « Pour cela il faudrait qu’il soit un ange gardien. » Il se crispe. « Vos méthodes d’approche me semblent un peu trop pacifistes pour que vous ne vous révéliez bêtes à corne. » Mais il recule sur le qui-vive, regrettant de ne pas être mieux équipé. « Et ensuite quoi ? Il sera ajouté dans votre grand livre des disparus ? » . Il fronce les sourcils. C’est trop ambigu à son goût tout ça. Ca tourne largement à sa défaveur. Et puis étrangement, l’évocation d’un grand livre de disparus le fait rire. Un sourire amusé nait sur ses lèvres. Il s’imagine un vieux grimoire plein de poussière, qui trône au milieu des salles d’archives, sur un présentoir un peu mystique. « Vous avez une représentation bien à vous des choses, j’imagine » Il n’en ai rien. Une liste de noms informatisée, une simple recherche et les concordances sortent. Certains dossiers sont plus complets, reconnaissance faciale, identification surnaturelle et informations supplémentaires à l’appui. D’autres pas plus épais qu’un nom et un prénom. Ca fait peut-être cinq ans que cette liste existe, mais ils sont loin de les avoir tous identifiés formellement. On avance doucement mais surement se dit Lukas. Il cherche dans sa mémoire, il ne se souvient pas d’avoir vu passer son interlocutrice sous ses yeux, pourtant si elle semble en savoir un peu plus que la moyenne c’est peut-être qu’elle travaille avec eux. Elle a dû être identifiée formellement dans ce cas. Il n’a jamais dû s’arrêter sur ce nom-là. « Il vaut en tout cas mieux pour vous que personne ne m’ait envoyé. » Il se demande si une pointe de menace ne fleurirait pas la dessous et il soupire, peu amène. « Qu’est ce que j’ai fait pour mériter toutes ces menaces ? C’est vous qui me suivez depuis un moment, je vous ai rien demandé moi. Vous voudriez me faire du mal vous vous seriez déjà occupé de moi … Alors quoi ? » Et il commence à reprendre sa route, comme si rien ne l’avait arrêté. Il se demande si elle va le suivre à nouveau ou révéler son jeu, ou peut-être même abandonner. En cours de route, il se retourne … Il la regarde d’un nouvel œil. Il se souvient d’elle plus nettement. Pendant cette nuit de juin. « Vous étiez là ce soir-là … » Un démon lui est entré dans la tête ce soir-là, il lui a ordonné de tirer dans le vide, il a failli blessé des amis. Mais il ne l’a pas fait. Il est miraculeusement sorti de l’emprise du démon, sans comprendre comment. Il pensait que c’était l’autre démon qui avait détourné son attention, ou cette drôle de capacité à resister au surnaturel, peut-être qu’en fait la réponse se trouve sous ses yeux.   « Vous êtes sûr que vous n’étiez pas là comme gardien ? »
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
coeur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1717
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
weapon : dague du paradis
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Tombent les masques | lukas Dim 18 Fév - 20:56 ()
tombent les masques
p'tite citation qui claque
Il y a cet homme que tu penses être templier mais tu veux en être persuadée. Tu ne peux te permettre de laisser un humain en savoir autant que lui s’il n’appartenait pas à l’ordre. Pourtant, tu sens dans ses remarques sa rancœur. Lui qui rêve d’avoir peut-être un ange gardien. Mais tu ne serais pas celui-là, tu n’étais pas celle qui veillait sur lui et cela ne serait jamais le cas. Parce que tu étais la mort et tu n’avais donc rien de ce qu’il pouvait vouloir. Tu ne serais jamais celle qui guide les humains. Celle qui les aide à aller mieux, qui les empêche de broyer du noir. Non, tu resterais Azrael, celle qui vérifiait que leurs âmes ne partaient pas trop tôt. Celle qui prenait les vies à la pelle et les emmenait au Paradis. Mais veiller sur eux, cela ne pouvait être compatible avec ta mission. Tu veillais juste à ce que le destin de chacun d’entre eux soit respecté. « Vos méthodes d’approche me semblent un peu trop pacifistes pour que vous ne vous révéliez bêtes à corne. » Il y a ce léger sourire qui vient étirer ton visage. Il n’avait pas compris ce que tu voulais dire. Mais tu avais là la preuve qu’il savait. Il savait bien trop de choses et s’il n’était pas un templier tu devrais faire appel à la sphère de l’infini pour nettoyer tout ce bazar en espérant qu’il n’en ait pas parlé à quelqu’un d’autre. Tu ne lui donnes pas ton identité. Pas encore. Mais pourtant, la réponse à ta question est plutôt évidente. Il appartient à l’ordre, c’est juste que tu n’as pas eu l’occasion de le croiser. Ils sont nombreux, tout comme vous, ce n’est pas étonnant que tu ne les connaisses pas tous. Et puis, certains étaient peut-être des bottes secrètes gardées de leurs cotés. Tu ne lui donnes pas ton nom, ni qui tu es. De toute façon, ils le savent très bien et tu ne seras pas celle qui dévoilera la vérité à celui-ci. Tu ne sais pas comment ils fonctionnent en interne. Tu ne sais pas qui a accès à quelles informations alors tu te tais. Tu laisses ceux au courant de ton existence l’être. Lorsque tu parles de leur grand livre des disparus, tu notes le sourire amusé qui vient fleurir ses lèvres. Tu ne comprends pas vraiment ce que cela a de drôle, mais ça devait l’être pour lui. « Vous avez une représentation bien à vous des choses, j’imagine » Il fallait bien s’imaginer les choses auxquelles on avait pas forcément accès et c’était ce que tu faisais à ce sujet. Parfois tu oubliais à quel point les technologies étaient arrivées rapidement sur Terre, à quel point tout allait si vite. Alors oui, tu étais restée à cette époque des livres, cette époque qui avait duré des millénaires depuis l’invention de l’écriture et avant que les machines n’arrivent.

Il y a ce silence qui s’installe quelques secondes après ta dernière remarque. Tu vois son soupir et tu te demandes ce qu’il pense de toi. « Qu’est ce que j’ai fait pour mériter toutes ces menaces ? C’est vous qui me suivez depuis un moment, je vous ai rien demandé moi. Vous voudriez me faire du mal vous vous seriez déjà occupé de moi … Alors quoi ? » Tu le regardes alors qu’il reprend sa route. Tu le suis lentement. T’avais pas fait de menaces, t’avais juste énoncé des vérités. T’étais l’ange qu’on avait le moins envie de rencontrer. Ils ne voulaient jamais te rencontrer trop tôt. T’étais celle qu’on ne priait pas, celle que l’on priait lorsque les souffrances devenaient trop difficiles à vivre. On t’appelait juste pour que tu les abrèges. Pourtant tu restes silencieuse un moment. Tu réponds pas, pas avant qu’il ne se retourne de nouveau vers toi. « Vous étiez là ce soir-là … » Tu savais exactement de quel soir il parlait. Ce soir dans le cimetière. Ce soir où il avait attiré ton intérêt un peu trop fortement. Ce soir-là, t’avais peut-être empêché le pire, tu n’en savais rien. T’avais empêché la démone d’user de ses pouvoirs jusqu’à la fin. Mais peut-être qu’il s’en serait sorti même s’il avait cette arme en main. « Vous êtes sûr que vous n’étiez pas là comme gardien ? » Il y a ton regard qui se pose quelques secondes sur lui avec douceur. Une chose bien rare dans ton cas. « Peut-être. » Tu n’en sais rien. Est-ce que tu étais l’ange gardienne de quelque chose ? Est-ce que tu pouvais être qualifiée ainsi ? Tu n’en savais rien. Tu ne le pensais pas. « Et vous, vous avez usé de fer. Il fallait que je sache si c'était un hasard et ce que vous saviez avant de vous laisser vous balader dans Paris librement. » Là voilà cette raison. Bien loin des menaces. « Je ne vous menaçais pas, j’énonçais une simple vérité. Je ne suis pas celle qui veille sur les humains, seule la durée de leur existence m’importe. Je ne suis gardienne que de cela. Et personne ne veut me savoir envoyée. » Parce qu’alors, la fin est proche. Alors oui, ce soir-là, tu avais évité que certains ne partent trop tôt. Mais cela faisait-il de toi une ange gardienne ? Non, tu ne le pensais pas. Parce que les anges gardiens aimaient profondément l’humanité et ça ne serait jamais ton cas.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5948-andreas-quand-soufflera-le-ve http://www.gameofshadows.org/t5608-lukas-vanek-templier
homecoming : 03/03/2017
Messages : 3093
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Tara chou
legends never die : Il est Maitre de l'Ordre, chargé plus spécifiquement des relations et de la communication entre les différentes branches nationales. De fait, ce n'est pas un cheval de guerre, mais plutôt un homme de l'ombre, que l'on croise plus souvent dans les réunions et les couloirs que sur le terrain.
the mighty bush : Depuis 2046, il a acquis un pouvoir de contrôle de la météo. Sous l’influence de ses émotions, il peut créer des sortes de microclimats qui le suivent dans ses déplacements. De nature joyeuse et positive, le soleil illumine souvent sa route, mais lorsque a faim, le temps se couvre brusquement. Il n’a aucune conscience de cette capacité, il est très loin de le maîtriser ou même de créer des phénomènes réellement puissants.
weapon : N'étant pas vraiment un templier de terrain, il n'a pas d'armes spécifiques ; il utilise l'équipement de base des templiers. Il est en revanche très calé lorsqu'il s'agit des connaissances religieuses ou mythologiques et a tout un éventail de compétences à son arc.
Allegeance : Une loyauté à toute épreuve à l'égard de l'Ordre, il ne trahirait jamais l'institution, ses frères et sœurs d'armes ou le secret de leur existence.
these streets : Il sait tout ce qu'il y a savoir, anges dieux démons, il a appris les choses en même temps que ses collègues templiers.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Tombent les masques | lukas Lun 28 Mai - 18:03 ()
tombent les masques
« Vous êtes sûr que vous n’étiez pas là comme gardien ? » Si cette histoire de gardien a piqué sa curiosité, la réponse qu’elle lui fournit ne l’éclaire pas beaucoup. « Peut-être » . Il lève un sourcil et croise les bras, dubitatif. Puis il désigne la route de sa main, comme pour l’inviter à marcher à ses côtés. Ils foulent le bitume en silence pendant quelques instants, avant qu’il ne reprenne la parole. « J’espère que vous ne l’êtes pas, car votre incertitude ne vous rendrait pas très rassurante si c’était bien le cas » Il lui jette un regard sur le côté, il se souvient qu’ils se sont battus du même côté, contre les démons, ça ne devrait pas faire d’elle un ennemi. Pourtant, il hésite un peu à lui accorder sa confiance. Et si c’était un piège ? Si tout avait été mis en scène pour les infiltrer, endormir l’ennemi et gagner leur confiance ? Il fouille les poches de sa veste et finit par trouver dans un revers une petite cartouche de sel solitaire. Il la sort pendant qu’elle prend la parole « Et vous, vous avez usé de fer. Il fallait que je sache si c'était un hasard et ce que vous saviez avant de vous laisser vous balader dans Paris librement. » , la décapsule tranquille en lui montrant ce qu’il tient dans sa main « Ça m’arrive d’user de sel, aussi. Simple mesure de précaution, une vérification parfaitement indolore pour qui de droit. » Il lui tends la main pour lui demander la sienne, paume vers le ciel. « Vous permettez ? Vous n’avez rien à craindre de toute façon, et pour moi c’est un signe de bonne foi » qu’il demande en versant un petit tas de sel sur la peau diaphane de la rousse, il observe la réaction avec intérêt. Pas de brulure, pas de mouvements compulsifs de répulsion ; le voilà qui se détends d’uncoup. « Enchanté … Madame ? j’ai pas l’honneur de vous connaitre sous l’une ou l’autre de vos identités, désolée … » « Je ne vous menaçais pas, j’énonçais une simple vérité. Je ne suis pas celle qui veille sur les humains, seule la durée de leur existence m’importe. Je ne suis gardienne que de cela. Et personne ne veut me savoir envoyée. » Il l’a dévisage un moment, pensif. Il n’arrive pas à mettre un mot exact sur son rôle, mais il pencherait pour la sphère du destin, cela ferait une belle définition de la fatalité. Ou la sphère de la mort éventuellement. « Mort ou destin ? » qu’il murmure alors qu’ils tournent à gauche sur une avenue plus fréquentée. De bonne volonté, il ajoute « Pour les présentations, Lukas Vanek, employé au le musée du Louvres, maître à mes heures perdues » Il ajoute avec un sourire « Inutile de m’amnésier, ça serait même un incident diplomatique fâcheux ».
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
coeur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Tombent les masques | lukas ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Tombent les masques | lukas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que tombent les masques. [Pv: Sly]
» [bal]Que les masques tombent
» Les Masques Du Destin
» [Classe] Maître des masques
» Lukas Wilde
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Premier arrondissement :: Les quais de Seine