boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Out of the darkness (Jo)
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 24/06/2017
Messages : 780
pretty face : Emily Browning
julius caesar : (c)BALACLAVA & (c)Astra (signa) & (c)Eden Memories/Kiri/Aslaug (icones)
the mighty bush : Technosymbiose avancée. Pouvoir découvert il y a quelques années tout au plus, en total raccord avec son travail et son amour pour les nouvelles technologies. Capacité de glisser son esprit dans n’importe quel objet électronique et de naviguer au travers des réseaux pour communiquer avec d’autres mais aussi trouver des informations, entendre des conversations. Tara se joue complètement de l’électronique, cherchant à en faire entièrement son domaine. Même si cela finira par devenir dangereux… Désormais, elle peut utiliser la technosymbiose à distance, avec un simple contact visuel, et aussi de ne plus avoir à s'infiltrer dans le réseau pour des manipulations "simples
Allegeance : Son allégeance va aux templiers, cela va de soi. Mais... Tout est nettement plus compliqué qu'il n'y paraît. Au final, sa seule alliée, la seule qui a pleinement sa confiance, c'est elle-même. Un sentiment qui s'est accentué lorsque sa soeur a définitivement péri... Sous la main d'un ange.
these streets : Ils sont là et elle le sait. Anges et démons se battant sur cette magnifique ville qu'était Paris. Ils sont là et elle s'en fout, souhaitant simplement qu'ils dégagent aussi rapidement qu'ils sont arrivés. Ils n'ont pas leur place ici, et ne l'auront jamais.
Et elle sait tout désormais. Elle a mené une cellule spécialisée pour découvrir les dieux, pour en savoir plus sur eux, mandatée par Arthur. Et même si elle doit mourir, elle trouvera ce qui s'est réellement passé, pour les renvoyer là où ils devraient être : en enfer.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Out of the darkness (Jo) Mer 3 Jan - 23:11 ()


Out of the darkness
Your past will lead you on to make



Les doigts effleuraient la tablette, alors que la jeune femme était perdue dans ses pensées. Elle ne savait quoi faire, ces derniers temps, mais chaque manque d’action avait tendance à la plonger dans une dépression sans fond. Il y avait les images qui remontaient, violentes, écoeurantes. Les cauchemars qu’elle se remémorait. Elle qui avait promis de se détacher des anti-douleurs, elle se replongeait dans les somnifères. Après le physique, il fallait faire taire le mental. Un syndrome post-traumatique supplémentaire, qu’elle serait encore moins à même de gérer. Elle n’était pas capable d’en parler, tout simplement. Quand cela devait arriver, les mots se perdaient, la gorge se serrait, et les larmes s’échappaient, comme la pluie des nuages par temps couvert. Tara, elle aurait aimé dire qu’elle était forte, ou, à défaut, qu’elle pouvait chercher de l’aide dans son entourage. Mais la réalité, c’était qu’elle était seule. Sa famille avait fini par se faire la malle, pour faire le deuil. Ses amis… Elle n’en avait jamais beaucoup eu, et elle les avait tous virés après la seconde mort de sa sœur. Ingrate qu’elle était… Et au sein des templiers, il fallait garder la tête haute. Tous avaient des problèmes, et l’humaine ne pouvait les emmerder en leur rajoutant les siens. Alors elle se taisait, et enfermait tout au fond d’elle…

Enfermée, sans accès aux armes et missions pour les semaines à venir, elle sombrait. La folie n’était jamais loin avec elle, et elle s’interrogeait aujourd’hui. Combien de temps allait-elle résister, s’en sortir ? Combien de temps avant la chute, avant que la lame ne court sur sa peau, et ne coupe le fil de sa vie ? Parfois, la templière pensait qu’une journée serait sa dernière. Et aujourd’hui était un de ces jours. Parce qu’on l’empêchait de s’occuper. Sa puce était surveillée, pour ne pas qu’elle se relance dans une mission, comme la précédente avec Lukas. Qui s’était… Mal passée. Evidemment, la dernière fois qu’ils avaient été ensembles, c’était pour découvrir le corps de Seth, ou plutôt ce qu’il en restait. Tara, elle ne pouvait pas voir la gueule du tchèque sans être pétrifiée par l’horreur et les éclats de ses souvenirs. Pourtant, elle n’avait pas osé lui dire en face. Elle n’avait pas voulu hurler, dégueuler tout le macabre que ça lui inspirait. Parce que Tara, en fait, elle n’aimait pas qu’on voit ses émotions. Parce que sa carapace, elle avait mis des années à se la créer. Coeur brisé planqué derrière les remparts en béton.

La main s’accrocha à son téléphone, jeta un dernier coup d’oeil aux derniers messages envoyés, ou reçus, à la recherche d’une fuite, d’une escapade. Puis un nom attira son attention. Jo. Jo, la petite révolutionnaire. Jo, l’amie improbable. Elles se complétaient bien les deux filles, bien que Tara lui cachait beaucoup de sa vie. Elle s’était présentée comme une scientifique, une ingénieure en robotique. Connue dans le milieu, grâce à certaines réalisations audacieuses. C’était sa manière de gagner sa vie, notamment depuis que sa jambe était devenue un handicap. Alors ouais, Tara était une menteuse. Professionnelle. Jo ne savait rien, et pourtant elle était tout. Elle était la seule personne au courant pour le projet un peu fou de la templière. Même dans l’Ordre, personne ne savait. C’était un secret, et bien gardé.

Et sur quoi donc était-ce ? Un exosquelette. Avancé. Très avancé. A vrai dire, rien de tel n’avait été créé jusqu’ici. Alors Tara, elle avançait à tâtons, en se faisant aider par Jo. La robotique mêlée à la physique et la chimie. Un duo d’enfer. Malgré quelques ratés, mais que serait un succès sans échec ?

Un message fut envoyé. Rendez-vous dans une heure au Garage. Le temps pour Tara de faire un saut chez elle, de modifier la position GPS de sa puce pour qu’elle indique son appartement pour la journée à venir. Quelles manipulations faites depuis un ordinateur protégé, avant de s’enfuir dans les rues moites du quartier.

D’extérieur, le bâtiment ne payait pas de mine. Vieux garage délabré, acheté par Tara pour y installer son laboratoire. Pourtant, il était inviolable. Un alliage pouvant résister à un choc puissant, une multitude d’armes de défense, et un scanner rétinien. Et les deux femmes étaient les seules à pouvoir entrer sans déclencher les défenses. La templière n’avait pour l’instant jamais eu de souci, peut-être parce que personne ne pensait au trésor qu’une vieille façade pouvait cacher.

Elle y arriva en avance sur Jo, pénétra à l’intérieur de son antre, déposa ses affaires dans un coin. De leur dernière visite, il y avait des restes de fast food, sur une table débordant de plans et autres outils. Leur prototype trônait au milieu de la pièce, comme une œuvre d’art. [Leur œuvre d’art. Maintenant, il n’y avait plus qu’à attendre les doigts de fée de la deuxième sculptrice…



@Jo C. Duval

_________________
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2012-could-be-brave-or-insa http://www.gameofshadows.org/t5642-jo-c-duval-revo#147882
homecoming : 19/02/2017
Messages : 1804
pretty face : beetlejuice
julius caesar : Swan (av+signa+icons)
the mighty bush : Pauv' humaine dans un monde de fou, trop fragile, jo, trop inconsciente et rien pour se défendre qua sa langue acérée et ses coups dans le vide.
these streets : Jo, la révo, la vox populi, qui sait rien que ce coeur ne veut lui dire, rien que les secrets qui s'entassent, les mystères, les hallucinations, des trucs qu'elle voit, qu'elle comprend pas. Jo, la scientifique sans plus d'certitudes que l'monde fout le camp.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: Out of the darkness (Jo) Mar 6 Fév - 20:21 ()
out of the
darkness
. ☾ .

Jo, des fois, elle oublie ce qui se cache sous sa caboche, les rouages, les bouquins ingurgités, les études par dizaine d’années qu’elle vient de boucler. Parfois on lui demande ce qu’elle fout, dans sa vie, et elle hésite, la gamine. Elle hésite parce qu’elle a jamais été que révo depuis quatre ans. Que l’acide qui crame les veines quand l’boom explose. Mais l’savoir qu’on lui flanque pour construire ses bombes, pour semer l’chaos et faire entendre leurs voix, il devait pas servir à ça au début, quand l’monde tournait rond, quand y’avait que de l’espoir et les aliens en posters sur les murs de sa chambre. Elle devait étudier les astres, vagabonder dans les galaxies, comprendre une autre physique. Elle devait bouffer l’monde tout cru, jo. Pis elle a oublié, elle s’est laissé consumer par la rage et les questions juste sous son nez, si bien que celles au tréfond des trous noirs se sont évaporés.

Et enfin, y’a eu Tara qu’a ramené le monde des sciences dans sa vie à la princesse. Tara, c’est la seule avec qui la Duval se permet d’être un peu comme avant, un peu innocente, un peu naïve avec des paillettes dans les mirettes quand ça parle de leur projet. Leur bébé sans tête. Un jour, l’ingénieure avait débarqué avec une idée, de celles qu’on imagine à demi-mot, qu’on se dit que c’pas possible mais qu’on sait pas bien pourquoi ça le serait pas alors on essait quand même, comme ça, rien que pour voir où ça coince. Pis ça coince, oui, mais à deux ça coince plus tant que ça, et elles continuent, les scientifiques folles, les scientifiques qui rêvent et petit à petit, elles construisent un truc. Ouais, un truc. Tara elle sait mieux que jo, parce que c’est pour elle, à la fin, pour ses jambes qui se dérobent, qu’elles se creusent la tête.

C’est devenu un rendez-vous régulier. Quand les converses frappent le macadam et que la brise effleure les joues, elle laisse derrière sa vie de kamikaze qui lui explose en pleine gueule, les coups aux cœurs englués d’vengeance et elle s’applique à se faire poupée légère. À côté d’elle, le vélo grince. Pas question de prendre sa moto depuis que la canicule s’était imposée en plein hiver, rien que l’idée de poser un casque sur sa tête lui donner des vertiges. Un lampadaire et cadenas plus loin, la gamine passe les tests de sécurité que Tara a insisté pour mettre et qui la font se prendre pour James Bond alors elle pose pas plus de questions. Elle se dit que c’est une question de label, de garder l’exclusivité. Elle devrait pourtant, la Duval, elle devrait.

Enfin, le labo se dévoile. Putain qu’elle le kiff. À chaque fois, elle trottine presque en arrivant. L’excitation intarrissable, glissent les doigts sur les plans de la grande table, tournoie la frisette et choppe une part de pizza froide. « J’ai l’impression d’être l’enfant cachée d’Iron Man. » Qu’elle susurre finalement à l’oreille de Tara qu’elle prend même plus la peine de saluer, comme si elles se quittaient jamais et que les salut et au-revoir ont plus de sens. « Alors, prête pour le grand jour ? On sort les extincteurs et ça va rouler comme sur des roulettes. » Elle a le sourire ironique, jo, elle sait bien que c’est jamais aussi simple. Mais elle a envie d’y croire qu’aujourd’hui elles arriveront à essayer l’prototype autrement que par des simulations.

_________________
PAINTED SKIES IN MY BRAIN
TO ESCAPE THIS OLD WORLD

Some days I lie wide awake 'til the sun hits my face and I fade, elevate from the earth far away to a place where I'm free from the weight this whole world. I don't trust anything below the sun I don't feel anything at all.@swan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 24/06/2017
Messages : 780
pretty face : Emily Browning
julius caesar : (c)BALACLAVA & (c)Astra (signa) & (c)Eden Memories/Kiri/Aslaug (icones)
the mighty bush : Technosymbiose avancée. Pouvoir découvert il y a quelques années tout au plus, en total raccord avec son travail et son amour pour les nouvelles technologies. Capacité de glisser son esprit dans n’importe quel objet électronique et de naviguer au travers des réseaux pour communiquer avec d’autres mais aussi trouver des informations, entendre des conversations. Tara se joue complètement de l’électronique, cherchant à en faire entièrement son domaine. Même si cela finira par devenir dangereux… Désormais, elle peut utiliser la technosymbiose à distance, avec un simple contact visuel, et aussi de ne plus avoir à s'infiltrer dans le réseau pour des manipulations "simples
Allegeance : Son allégeance va aux templiers, cela va de soi. Mais... Tout est nettement plus compliqué qu'il n'y paraît. Au final, sa seule alliée, la seule qui a pleinement sa confiance, c'est elle-même. Un sentiment qui s'est accentué lorsque sa soeur a définitivement péri... Sous la main d'un ange.
these streets : Ils sont là et elle le sait. Anges et démons se battant sur cette magnifique ville qu'était Paris. Ils sont là et elle s'en fout, souhaitant simplement qu'ils dégagent aussi rapidement qu'ils sont arrivés. Ils n'ont pas leur place ici, et ne l'auront jamais.
Et elle sait tout désormais. Elle a mené une cellule spécialisée pour découvrir les dieux, pour en savoir plus sur eux, mandatée par Arthur. Et même si elle doit mourir, elle trouvera ce qui s'est réellement passé, pour les renvoyer là où ils devraient être : en enfer.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Out of the darkness (Jo) Mar 6 Mar - 11:36 ()


Out of the darkness
Your past will lead you on to make



Parfois, elle s’en voulait de mentir. Parfois, quand elle voyait le visage de Jo, si poupon, alors qu’elle était plus vieille qu’elle, elle avait des remords Tara. Parfois, elle se demandait ce qui l’empêchait réellement d’ouvrir sa gueule, et de tout raconter. Ce serait si simple, ça ne prendrait que quelques minutes pour les révélations, quelques heures pour les explications. Si l’autre ne fuit pas entretemps. Pourtant, malgré toute son envie, elle n’avait jamais passé le pas. Elle avait évité, avait reculé juste avant un nombre incalculable de fois. Et puis, il fallait l’avouer, l’Ordre faisait bien son boulot pour dissuader de parler. Entre une histoire de haute trahison, et donc de mort, et aussi le fait que les templiers soient hyper impliqués… Ca avait toujours été une société secrète, et personne ne se devait de la trahir. Et Tara, elle s’y était embarquée, elle s’y était enfoncée, jusqu’à étouffer, ne plus pouvoir en respirer. Mais elle n’avait personne à qui l’évoquer, personne à qui en parler. Et ses rares connaissances en dehors de l’Ordre… Ca ne faisait qu’empirer son état. Parce que la conscience combattait avec le devoir, sa morale avec la réalité. Et c’était épuisant, de ne jamais pouvoir être soi-même…

Heureusement que Jo ne s’était pas attardée sur les choix de Tara de protéger ce lieu, leur temple. Certes, elle avait quelques réponses toutes faites, pour éviter que l’autre ne cherche trop le pourquoi du comment. Ca pouvait être lié au brevet, ou pour ne pas que le projet tombe entre de mauvaises mains. Et surtout… Elle voulait le faire pour elle-même. Pour cette jambe qui s’était brisée. Qui finirait par se faire la malle. Elle avait toujours eu peur de perdre l’usage complet de son membre inférieur. Et finalement… Elle se dirigeait lentement mais sûrement dans cette direction. L’esprit freinait cette possibilité, autant que nécessaire. Elle n’était pas prête, malgré les montagnes qu’elle déplaçait pour pallier les conséquences de cette perte. Trop y penser réveillait les cauchemars, affolait le cœur. Si Tara ne mourrait pas de sa jambe, ce serait du stress engendré par celle-ci. Pourtant, elle essayait de se battre, comme elle l’avait promis à Arthur. Elle lui avait évoqué le projet, après des mois de réticence. Parce qu’elle était brisée. Et parce qu’il n’y avait plus rien à perdre…

Ouragan de bonne humeur et naïveté, Tara se demandait souvent qui était la plus jeune entre elles deux. En tout cas, Jo était une bouffée d’air dans une vie pas toujours rose, et l’une de celles avec qui elle parviendrait presque à sourire sincèrement. Elle rit d’ailleurs, au propos de Jo, et répondit dans la foulée : « Oh tu sais, ça se trouve, d’ici quelques années, on aura créé la même armure que lui. Faut juste trouver les bons plans, et les bons composants, mais tout est possible. » Elle souriait, bêtement. L’idée était folle, complètement, mais elle y croyait presque. Il fallait rêver. Elle en avait besoin, pour ne pas continuer de chuter, pour se raccrocher à une branche. Elle n’empêcha pas Jo de manger une part de pizza, même si celle-ci n’avait plus de goût. L’ironie était palpable, mais Tara était on-ne-peut-plus sérieuse à ce moment-là. « Hé bien, j’ai envie d’y croire. J’me dis d’ailleurs qu’on peut checker sur moi déjà. Voir comment ça se comporterait dans la réalité, parce que c’bien beau les simulations, mais si on les écoutait, on aurait déjà quelque chose de potable et portable. » Voir dans les faits, où elles en étaient, c’était utile.

Elle pianota sur son clavier quelques secondes, lignes de code qui s’enchaînaient les unes après les autres. Puis un hologramme apparut devant leur prototype, le reprenant dans les moindres détails. Tara s’en approcha, laissa son regard s’attarder dessus. Puis l’ouvrir à nouveau : « Et si on y ajoutait des explosifs ? Tu crois qu’on peut le transformer en bombe ambulante à propulser et faire exploser ? » Elle s’interrogeait la gamine. Elle voulait explorer toutes les pistes Parce que bon, « Si ça ne marche pas en tant qu’exosquelette, ça s’trouve, on va lui trouver une autre utilité ? » Beaucoup d’inventions étaient nées par hasard.



@Jo C. Duval

_________________
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2012-could-be-brave-or-insa http://www.gameofshadows.org/t5642-jo-c-duval-revo#147882
homecoming : 19/02/2017
Messages : 1804
pretty face : beetlejuice
julius caesar : Swan (av+signa+icons)
the mighty bush : Pauv' humaine dans un monde de fou, trop fragile, jo, trop inconsciente et rien pour se défendre qua sa langue acérée et ses coups dans le vide.
these streets : Jo, la révo, la vox populi, qui sait rien que ce coeur ne veut lui dire, rien que les secrets qui s'entassent, les mystères, les hallucinations, des trucs qu'elle voit, qu'elle comprend pas. Jo, la scientifique sans plus d'certitudes que l'monde fout le camp.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: Out of the darkness (Jo) Ven 7 Sep - 17:13 ()
out of the
darkness
. ☾ .

Elle avait l’impression de travailler sur un bijou de haute valeur, la scientifique. Elle aurait voulu écrire un papier sur ce qu’elles tentaient de créer, mais Tara avait été parfaitement claire dès le premier jour qu’elle avait foutu le pieds dans le labo. Ce qui se passait ici restait entre ses quatre murs, aucun plan ne sortaient, aucune photographie, pas un mot à qui que ce soit. L’astrophysicienne, qui régissait sous les même règles au travail, n’avait pas émis la moindre difficulté malgré la nature différente, étrange et indépendante du projet. La façon dont Tara parvenait à financer leur équipement restait un mystère. Bien sûr, Jo avait amené ce qu’elle avait pu de son côté mais les composants qu’elles manipulaient s’éloignaient beaucoup de ce qu’elle avait à sa disposition à l’observatoire. Dans tous les cas, jo n’était qu’une invité heureuse de pouvoir assister, la prothèse était le bébé de Tara et avec de bonnes raisons puisqu’elle sera celle qui les porteraient devaient-elles réussir. M’enfin, la gamine aurait bien voulu laisser un second ingénieur y jeter un oeil avant de faire les essais prévus pour aujourd’hui. Hé, si ça doit faire boom, hein.

Gamine du haut de ses vingt-neuf ans ans, elle a jamais pris l’temps d’grandir, jo. Y’a trop d’cicatrices là-dedans pour saupoudrer l’âme d’sérieux. Les mains déjà sur la pizza (fallait pas laisser de la nourriture à proximité et pis, son cerveau à elle, il devait être nourri en permanence, littéralement), elle se penche sur sa partenaire pour lui souffler de la pop culture à l’oreille. Et de s’empresser de s’écarter pour porter magistralement la pizza à sa bouche. .
« Oh tu sais, ça se trouve, d’ici quelques années, on aura créé la même armure que lui. Faut juste trouver les bons plans, et les bons composants, mais tout est possible.
- Ma belle, dès que tu es prête à t’envoler dans les airs et combattre le crime, fais-moi signe. J’ai toujours su que je ferai une incroyable sidekick. » Le sourire est joueur alors qu’elle relève ses innombrables fils bruns sur le haut de sa tête et couronne le tout d’un crayon papier. Tara en super-héros, elle pourrait l’voir. Elle avait déjà même le côté secret et torturé, et pis la fameuse blessure qui déclenche tout.
S U P E R T A R A A » qu’elle illustre, haussant des sourcils et explosant de rire.

Enfin, elle grimpe sur un des tabouret haut autour de leur îlot central, soulevant un papier pour avoir accès à la tablette. Elles revenaient doucement au sujet principal qui les matait sur son piédestal.
« Hé bien, j’ai envie d’y croire. J’me dis d’ailleurs qu’on peut checker sur moi déjà. Voir comment ça se comporterait dans la réalité, parce que c’bien beau les simulations, mais si on les écoutait, on aurait déjà quelque chose de potable et portable.
- Sur toi ? T’es sûre ? »
Elle ne l’empêchera pas, Jo avait confiance en son jugement dans ses forces et son produit, mais ce serait elle qui devrait prendre toutes les décisions pas cool si Tara était blessée, comme appeler ou non l’ambulance dans le labo top secret, ou enterrement ou crémation. De toute façon, la brune avait sa réputation de buté que jo n’était pas prête à challenger.

La génie pianota alors et bientôt un hologramme apparut sur lequel elles se plongèrent toutes les deux.
« Et si on y ajoutait des explosifs ? Tu crois qu’on peut le transformer en bombe ambulante à propulser et faire exploser ? L’impassible gosse tressaillit au mot bombe. Elle gardait ses déviances scientifiques pour la vox bien séparée de sa vie civile.
- Si ça ne marche pas en tant qu’exosquelette, ça s’trouve, on va lui trouver une autre utilité ? Silencieuse, elle se permit tout de même la réflexion.
- Une bombe serait trop instable. À la limite, des missiles modifiés mais … Tara, dis-moi que tu n’as pas prévu de le vendre aux militaires. »
A part ça, pourquoi aurait-elle besoin de l’équiper d’armes ? Y’a la ride inquiète entre ses deux mirettes qui se creusent.

Elle enchaîne rapidement en cherchant frénétiquement sur la tablette avant de lui tendre un schéma dessiné la veille. « Si tu cherches juste des idées d’amélioration, on pourrait réfléchir à incorporer des capteurs pour maîtriser les signaux vitaux, voir-même à incorporer un système de communication. Mais tout ça n’est vraiment plus de mon domaine. » Avant de conclure dans un doux sourire. « Dans tous les cas, on ferait mieux de vérifier qu’il peut mettre un pieds devant l’autre avant tout. »


_________________
PAINTED SKIES IN MY BRAIN
TO ESCAPE THIS OLD WORLD

Some days I lie wide awake 'til the sun hits my face and I fade, elevate from the earth far away to a place where I'm free from the weight this whole world. I don't trust anything below the sun I don't feel anything at all.@swan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 24/06/2017
Messages : 780
pretty face : Emily Browning
julius caesar : (c)BALACLAVA & (c)Astra (signa) & (c)Eden Memories/Kiri/Aslaug (icones)
the mighty bush : Technosymbiose avancée. Pouvoir découvert il y a quelques années tout au plus, en total raccord avec son travail et son amour pour les nouvelles technologies. Capacité de glisser son esprit dans n’importe quel objet électronique et de naviguer au travers des réseaux pour communiquer avec d’autres mais aussi trouver des informations, entendre des conversations. Tara se joue complètement de l’électronique, cherchant à en faire entièrement son domaine. Même si cela finira par devenir dangereux… Désormais, elle peut utiliser la technosymbiose à distance, avec un simple contact visuel, et aussi de ne plus avoir à s'infiltrer dans le réseau pour des manipulations "simples
Allegeance : Son allégeance va aux templiers, cela va de soi. Mais... Tout est nettement plus compliqué qu'il n'y paraît. Au final, sa seule alliée, la seule qui a pleinement sa confiance, c'est elle-même. Un sentiment qui s'est accentué lorsque sa soeur a définitivement péri... Sous la main d'un ange.
these streets : Ils sont là et elle le sait. Anges et démons se battant sur cette magnifique ville qu'était Paris. Ils sont là et elle s'en fout, souhaitant simplement qu'ils dégagent aussi rapidement qu'ils sont arrivés. Ils n'ont pas leur place ici, et ne l'auront jamais.
Et elle sait tout désormais. Elle a mené une cellule spécialisée pour découvrir les dieux, pour en savoir plus sur eux, mandatée par Arthur. Et même si elle doit mourir, elle trouvera ce qui s'est réellement passé, pour les renvoyer là où ils devraient être : en enfer.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Out of the darkness (Jo) Mer 19 Sep - 23:38 ()


Out of the darkness
Your past will lead you on to make



C’était de la folie ce qu’elle faisait Tara. Parler d'un tel projet avec une humaine, une révolutionnaire, là où même les siens restaient dans le flou le plus total… Elle était folle, clairement. Elle risquait que son invention se retrouve entre de mauvaises mains. Pourtant, la confiance qu'elle portait en Jo allait au-delà de tous les dangers auxquels elle se soumettait. Puis il fallait une personne pour laquelle on était capable de tout sacrifier, à laquelle on pouvait offrir ses secrets. Sinon, la vie devenait bien fade. Et elle s’était déjà retrouvée dans cette situation, où plus rien n’avait de sens. C’était le moment où le corps chutait, et l’esprit avec. Y’avait rien qui pouvait vous ramener à la vie, à part espérer que tout aille mieux un jour. Mais quand les gens disparaissaient, quand ils mourraient, quand ils partaient, ‘avait rien d’autre que du vide au fond d’la poitrine, et fallait faire avec. Tara, on lui répétait sans cesse qu’elle était trop jeune pour avoir vécu la mort, trop jeune pour la blessure de guerre qu’elle avait reçue. Mais y’avait pas d’âge pour ça, pas de chiffres au compteur à avoir avant toutes les pertes. La vie, ça n’avait jamais été un long fleuve tranquille, pas comme on voulait leur faire croire. C’était du sang et des larmes. Des milliers de fois.

Ses pupilles s’accrochèrent à la silhouette de Jo. Si innocente, ni naïve, si brisée. Parfois, la templière était jalouse de l’enfant qu’elle retrouvait chez son amie. Toujours enjouée, à chercher la vérité, à manger pour quatre. Le goût de vivre, Tara ne l’avait plus vraiment elle. Elle tentait juste de survivre désormais…

Pourtant, elle ne put s’empêcher d’éclater de rire, et de rebondir sur les propos de la brune : « Non, il me faudrait une vraie identité secrète, et un masque. T’imagines l’horreur sinon, dans la rue ? » Pose de dramaqueen offerte en avant-première. « Puis tu ne seras pas mon sidekick . T’auras ton propre super-pouvoir, et on combattra le crime sur un pied d’égalité ! » Et une pose de super-héroïne. Heureusement que Jo ne pouvait en aucun cas la filmer. Sa réputation auprès du grand public et des templiers en serait ruinée. Être l’acariâtre de service, sombre et infâme, voilà qui lui allait bien. Les doigts se posèrent doucement sur son bébé, sur cette chose qu’elle n’avait pas mis neuf mois à faire sortir d’elle, mais c’était tout comme. Et elles revinrent sur ce sujet. Les inquiétudes de Jo la firent doucement sourire, et c’était d’une voix incroyablement tendre et triste qu’elle reprit : « Oui Jo, sur moi. J’peux pas rester là à atteindre d’être sûre à 100% que ça fonctionne. Parce que dans deux mois, je n’aurais p’t’être plus ma jambe. » C’était cash, c’était direct. Mais fallait arrêter de cacher la réalité.

« J’ai suffisamment de fric et encore assez de moral et d’éthique pour pas faire une connerie pareille. » Ca la vexerait presque la gamine, d’entendre une telle bêtise. « J’veux juste… Tester mes limites. Savoir ce que je peux faire. Tu sais, avant que ce ne soit fini…. » Avant la mort. Ce n’était pas joyeux, mais Paris n’était plus sûre. Une balle perdue, ça perforait si rapidement un crâne. Et quand on jouait dans une cours nous dépassant, tout était décuplé. « Je m’occuperai de ça, ça reste dans mes cordes. » Pause. « Ce sont d’excellentes idées. » Elle s’était penchée sur les plans Tara, avait souligné le travail fait par Jo. Elle n’aimait pas prendre la part des autres. Alors, elle les mettait en avant, ne mentirait pas le jour où la technologie sera au point. Jo aura ses lauriers aussi…

« Oui, ce serait mieux. » Un sourire, alors qu’elle lançait les tests de routine en quelques mouvements, quelques gestes sur le clavier. Les lignes se remplissaient, les résultats s’affichaient au fur et à mesure, et elle, elle se tournait vers Jo, vers l’innocence. « Et à part ça, comment vas-tu ? » Elles avaient bien quelques minutes pour discuter, pour changer de sujet, non ?



@Jo C. Duval

_________________
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2012-could-be-brave-or-insa http://www.gameofshadows.org/t5642-jo-c-duval-revo#147882
homecoming : 19/02/2017
Messages : 1804
pretty face : beetlejuice
julius caesar : Swan (av+signa+icons)
the mighty bush : Pauv' humaine dans un monde de fou, trop fragile, jo, trop inconsciente et rien pour se défendre qua sa langue acérée et ses coups dans le vide.
these streets : Jo, la révo, la vox populi, qui sait rien que ce coeur ne veut lui dire, rien que les secrets qui s'entassent, les mystères, les hallucinations, des trucs qu'elle voit, qu'elle comprend pas. Jo, la scientifique sans plus d'certitudes que l'monde fout le camp.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: Out of the darkness (Jo) Dim 30 Sep - 19:36 ()
out of the
darkness
. ☾ .

« Non, il me faudrait une vraie identité secrète, et un masque. T’imagines l’horreur sinon, dans la rue ? » Avec Tony Stark, elles s’imaginaient déjà Iron Girl et Women of Steel, parce que les super-héros plaçaient toujours leur sexe dans leur nom, peut-être parce qu’ils espéraient secrètement que quelqu’un découvre leur identité et leur donne enfin tous les lauriers mérités alors ils lançaient des indices comme ça, tiens, tu vois, jsuis une meuf, t’as éliminé la moitié de la population en suspects. « Il faudra la tenue bien moulante aussi alors, on ne fait pas les choses à moitié, nous ! » Et à se moquer, et à rire, et elles ont trois ans de nouveaux, à tout laisser derrière les portes fermées, à tout oublier ce qui fout à feu et à sang dans Paris, dans leur vie. Jo, elle flotte dans sa bulle, consciente des parois glissantes et fragiles autour, de tout qui peut éclater à tout moment, mais elle profite des quelques secondes où elle n’a besoin de n’être rien d’autre que Jo, et de pousser Tara à en faire de même. « Puis tu ne seras pas mon sidekick . T’auras ton propre super-pouvoir, et on combattra le crime sur un pied d’égalité ! »  Quand elle prend sa pose de super-héroïne, elle ne peut s’empêcher de penser qu’elle réussissait sa mission, et la gosse l’imite, le poing levé.

Quand elles épuisèrent enfin le fantasme de collants rouges, le prototype brillait dans l’hologramme de la table. Aujourd’hui, elles s’étaient mises d’accord qu’il était temps de passer à des expériences plus concrètes. D’enlever les roulettes arrières sur le vélo. Tony émis le souhait de tester le bébé directement sur elle, ce qui fit soulever un sourcil à la partenaire qui allait devoir gérer avec sa conscience plus tard si quelque chose d’horrible arrivait. Mais elle n’a pas le droit de vote, la duval, elle le sait. Pourtant elle demande confirmation. « Oui Jo, sur moi. J’peux pas rester là à atteindre d’être sûre à 100% que ça fonctionne. Parce que dans deux mois, je n’aurais p’t’être plus ma jambe. » La vérité tombe, froide. « Si tôt ? » Fut tout ce qui parvint à sortir de ses lèvres, en premier lieu. Parce qu’elle ne s’y attendait pas, elle croyais Tara à l’abri de ce sort, même si l’idée qu’elle remarche parfaitement à nouveau avait été proscrite. « Désolée, on n’a pas à en parler si tu ne veux pas. » Doux sourire. « Ok, alors on ferait mieux de te préparer ! » Qu’est-ce qui pouvait tourner de si terrible, après tout ?

Jo ne parvint pas à masquer son inquiétude sur les améliorations que prévoyait l’ingénieur. Passer d’une prothèse pour que Tara puisse marcher à une armure de guerre la surprenait pour le moins. Mais la brune ne mis pas longtemps à la rassurer, argumentant sa santé d’esprit et l’état de son compte en banque qui vaut un rire cristallin de la part de la rassurée. « Maintenant que je sais que tu as de l’argent, je vais devoir changer ma liste de cadeaux pour Noël. » Plaisanta-t-elle. « J’veux juste… Tester mes limites. Savoir ce que je peux faire. Tu sais, avant que ce ne soit fini…. » ça, jo ne pouvait que comprendre, celle qui joue avec le feu tous les soirs, poussait la chance, la queue du diable toujours un peu plus. Mais l’entendre parler de la fin aussi légèrement, facilement, la déstabilisait. Elle lui tend ce sur quoi elle travaillait depuis quelques jours, des idées d’améliorations basiques que la brune accueillit généreusement.

Puis elles se mirent au travail. Alors que Tara pianotait les lignes de codes, Jo alla chercher le prototype. « Et à part ça, comment vas-tu ? » Déjà éloignée de quelques pas, elle éleva la voix pour se faire entendre. « Super ! » Poussant le chariot avec les pièces détachées, elle se rapproche de la piste qu’elle entreprend de dégager de toute nuisible. D’un ton plus sérieux, elle lâche finalement. « Il faut que je te prévienne. Alexia est partie. » Grimace de celle qui n’aime pas parler des malheurs qui tombent sur sa gueule. Elle l’a saoulé, Tara, avec Alexia, cette fille qui passait comme un ouragan dans la vie de la duval, jamais vraiment là, jamais vraiment partie, qui jouait avec le palpitant puis abandonnait sans un mot. « Pour de vrai, cette fois. » Qu’elle rit, parce que combien de fois elle lui a dit ça et que Alexia se soit re pointée comme une fleur le lendemain. Mais cette fois, elle a rompu les ponts, jo, complètement avec tous les Osmane. « Et je dors actuellement dans un hôtel que je ne peux pas m’offrir parce que je me suis disputée avec Ad’ et je ne peux pas rentrer à l’appart. Mais à part ça, ça va, vraiment. Tant qu’il y a de la pizza, y’a de la vie. » Elle n'est pas naïve, jo, pas depuis des années, elle ne laisse simplement rien de ses cicatrices se révéler, s'exposer. Poupée qui ne peut pas dire pourquoi il y a de la friction chez les sœurs, parce qu’elle n’a pas les mots, parce qu’il y a des secrets qui ne se murmurent qu’entre duval effrayées. « Et toi, Tony ? Des cœurs brisés, des ambitions ratées dernièrement ? Il nous reste sûrement du whisky, on peut se confier et tout oublier demain. »

_________________
PAINTED SKIES IN MY BRAIN
TO ESCAPE THIS OLD WORLD

Some days I lie wide awake 'til the sun hits my face and I fade, elevate from the earth far away to a place where I'm free from the weight this whole world. I don't trust anything below the sun I don't feel anything at all.@swan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 24/06/2017
Messages : 780
pretty face : Emily Browning
julius caesar : (c)BALACLAVA & (c)Astra (signa) & (c)Eden Memories/Kiri/Aslaug (icones)
the mighty bush : Technosymbiose avancée. Pouvoir découvert il y a quelques années tout au plus, en total raccord avec son travail et son amour pour les nouvelles technologies. Capacité de glisser son esprit dans n’importe quel objet électronique et de naviguer au travers des réseaux pour communiquer avec d’autres mais aussi trouver des informations, entendre des conversations. Tara se joue complètement de l’électronique, cherchant à en faire entièrement son domaine. Même si cela finira par devenir dangereux… Désormais, elle peut utiliser la technosymbiose à distance, avec un simple contact visuel, et aussi de ne plus avoir à s'infiltrer dans le réseau pour des manipulations "simples
Allegeance : Son allégeance va aux templiers, cela va de soi. Mais... Tout est nettement plus compliqué qu'il n'y paraît. Au final, sa seule alliée, la seule qui a pleinement sa confiance, c'est elle-même. Un sentiment qui s'est accentué lorsque sa soeur a définitivement péri... Sous la main d'un ange.
these streets : Ils sont là et elle le sait. Anges et démons se battant sur cette magnifique ville qu'était Paris. Ils sont là et elle s'en fout, souhaitant simplement qu'ils dégagent aussi rapidement qu'ils sont arrivés. Ils n'ont pas leur place ici, et ne l'auront jamais.
Et elle sait tout désormais. Elle a mené une cellule spécialisée pour découvrir les dieux, pour en savoir plus sur eux, mandatée par Arthur. Et même si elle doit mourir, elle trouvera ce qui s'est réellement passé, pour les renvoyer là où ils devraient être : en enfer.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Out of the darkness (Jo) Dim 4 Nov - 23:15 ()


Out of the darkness
Your past will lead you on to make



Parfois, elle se disait que sa vie aurait été bien différente sans les templiers, sans grand départ, sans connaissance. Il y aurait eu beaucoup de choses positives, autant sur le plan mental que physique, mais aussi beaucoup de négatifs. Elle n’aurait pas survécu Tara, à la seconde perte de sa sœur. Elle aurait sombré bien plus bas qu’aujourd’hui. Parce qu’elle n’aurait eu aucune famille, aucun ami. Et la solitude était une assassin discrète, mais efficace. Y’aurait eu un saut du haut d’une tour, d’un immeuble, d’un pont, ou les médicaments dans les veines, suicide sans douleur… Y’avait rien à perdre, elle le voyait bien aujourd’hui. Sauf qu’elle avait trop de gens autour d’elle, trop qui comptaient sur ses capacités, sur les armes qu’elle créait, sur les informations qu’elle trouvait, sur les piratages qu’elle effectuait. Elle n’était qu’un rouage dans l’énorme machine de l’Ordre, mais sans cet engrenage, tout s’enrayerait, plus rien ne fonctionnerait correctement… « La tenue fait partie intégrante du mythe de super-héros dans tous les cas ! » Un dernier sourire pour la route, avant que la gamine en elle soit abandonnée sur le bord de la route, et que le sérieux s’invite dans la carcasse.

Et les mots tombèrent, durs, froids, sans espoir. Ce serait stupide que de se croire à l’abri. Ce serait bête de s’accrocher à l’espoir que tout s’arrangerait, parce qu’elle avait compris Tara, depuis le temps, que tout ne ferait qu’empirer. Alors, il fallait se laisser aller, transporter par les courants d’air, et juste prévoir au maximum, pour ne pas être surprise. « Je n’en sais rien Jo. Ca peut arriver ce soir une amputation, comme dans plusieurs années. Le plus tard sera le mieux, mais à Paris… » Tout pouvait déraper en une seconde. L’autre devait le savoir, en faisant partie de la Vox. Les révolutionnaires pouvaient faire exploser n’importe quoi, n’importe quand. Sur une guerre entre surnaturels en fond… Les cheveux se secouèrent doucement. « N’attirons pas le mauvais sort sur nous. » Ne pas être pessimiste, aller. Pour une fois, elle allait s’accrocher à cette pensée.

Et oui, elle avait prévu des améliorations. Beaucoup d’améliorations coûtant la peau du cul, mais l’argent n’avait jamais été un souci pour Tara, comme elle l’indiquait à son amie. La monnaie coulait à flot quand on y pensait, avec tout ce qu’elle vendait, et les conférences qu’elle faisait. Au-delà des achats et ventes un peu moins légales… « Demande-moi ce que tu veux, et ce dont tu as besoin. Tu sais que je te l’achèterai. » Elle n’avait pas beaucoup d’amis à qui proposer ça Tara, se murant dans sa propre solitude, pour ne pas avoir à souffrir à nouveau. Faudrait qu’elle sorte de sa coquille, pour arriver à respirer à nouveau. Mais c’était trop dur. L’mental suivait pas chez la templière, elle se rappelait sans cesse les morts, s’interdisait d’être heureuse. Si les autres n’étaient plus là par sa faute, comment pouvait-elle continuer à vivre normalement ?

Les lignes sous ses yeux lui permirent de se détendre, de penser à autre chose que la noirceur qui s’étendait dans son cœur. Ce n’était qu’une question de temps, avant que la jumelle signe un pacte… On n’échappe pas à sa famille, même quand elle n’existe plus. Alexia ? La tête se releva, guetta les réactions sur le visage de Jo. Elle en avait entendu parler de cette fille, tellement de fois, tellement de faux signaux… P’t’être que ce n’était qu’une blague supplémentaire, que de quoi s’assurer qu’elle suivait toujours la conversation. « Comment ça, pour de vrai ? » Mort ? Disparition ? Ou juste l’humaine qui s’était détachée d’elle ? Ce serait une bonne chose, que de récupérer son cœur pour elle… « Tu vis à la rue ? » Bon, ce n’était pas exactement ce que Jo avait dit, mais le cerveau de la gamine sautait bien vite à une conclusion un poil trop violente. « Pourquoi tu ne m’en as pas parlé ? J’peux prendre en charge l’hôtel. » La chevelure était secouée, l’inquiétude transparaissait par chaque pore de sa peau. Pourquoi ne pas l’avoir prévenue ? Ca paniquait dans l’esprit, quand bien même jamais Tara n’aurait parlé des soucis qu’elle avait. Mais c’était différent. Qui irait la croire quand elle parlerait d’anges et de démons ? Elle avait déjà bien assez de soucis comme ça, et elle briserait l’ordre principal des templiers… « Il reste plus qu’un fond de whiskey si besoin. » L’alcool coulant à flot, l’image était plutôt appréciable…

Et elle haussa simplement les épaules. Y’avait rien dans sa vie. Y’avait personne non plus. Y’avait que son reflet dans le miroir pour lui tenir compagnie. « Soyons honnêtes, y’a rien de bien palpitant dans ma vie. » Elle souriait, contraste total avec le vide dans son cœur. « Aucune ambition, et personne d’assez fou pour rester à mes côtés. » Encore faudrait-il qu’elle sorte… « Mais j’ai mes machines et mes robots, ça prend du temps à développer ces petites choses. » Ne t’attardes pas trop sur la vérité qui se cache derrière tes mots Tara…



@Jo C. Duval

_________________
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Out of the darkness (Jo) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Out of the darkness (Jo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» | When Darkness Falls
» mansion of darkness
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» « born in the darkness. » Ϟ WILLOW&OZ.
» [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Premier arrondissement :: Ruelles et passages :: Habitations