boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 the truth is rarely pure and never simple | camille
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1467
Louis d'or : 558
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: the truth is rarely pure and never simple | camille Dim 21 Jan - 2:20 ()
the truth is rarely pure and never simple
p'tite citation qui claque
Allongée dans ton lit tu repenses à cette soirée. Tu repenses à l’effet qu’elle avait pu avoir sur toi, sur ce corps misérable d’humain. T’avais toujours entendu parler des ravages de l’alcool mais tu avais toujours cru qu’ils exagéraient, que ce n’était qu’une rumeur, que les anges de la médecine en parlaient un peu trop, pour se montrer intéressant, pour montrer qu’ils avaient des grandes missions, des missions peut-être un peu plus importantes que les autres. Y avaient aussi les anges qui combattaient les addictions qui en parlaient et toi ça te faisais marrer. Parce qu’à la fin, addiction ou pas, si une personne devait mourir, elle mourrait. C’était très rare que son destin ne soit changé par la dite addiction. Certes, ça arrivait mais souvent l’âme était pervertie avant que la personne ne meure. Vous la perdiez juste avant sa mort. Ils te devançaient. Et puis il y avait eu cette fameuse soirée et tu avais enfin compris ce que l’alcool signifiait vraiment. A vrai dire, tu ne te souvenais plus vraiment de tout. Tu te souvenais du templier, du leader qui était là déguisé en zombi. Tu te souvenais de toi en train de rire alors qu’il était là, complètement saoul lui aussi. Et puis Vehuhiah, qui était venue à votre rescousse. La suite, elle était très floue, pour ne pas dire entièrement. Parce qu’il était monté un peu trop rapidement l’alcool. T’avais cru que ça allait juste tourner un peu et t’en avais repris d’autres de verres, tu les avais un peu trop enchainés. Ils avaient pas eu le temps de monter que t’en prenais un autre. Et tu t’étais pris une claque en pleine figure lorsque la panique était montée. Tu savais plus vraiment ce que t’avais fait. Tu te souvenais des cris, de toi qui tentais d’user de ton pouvoir, mais la suite, elle avait disparu. Elle s’était envolée pendant la nuit qui avait suivi. Tu revoyais le regard de ton frère le lendemain matin alors que tu lui avais demandé un doliprane. Ça aussi t’aurais jamais dû avoir à en utiliser. T’étais une créature surnaturelle, une archange, pourquoi est-ce que ça avait eu un tel effet sur toi. Tu te souvenais juste que tu t’étais levée tard parce que tu n’avais pas réussi avant. Et puis il avait eu son regard moqueur lorsque t’avais passé la tête dans la cuisine et que tu t’étais assise à table. En fait c’était peut-être quand il s’était aperçu que ça faisait cinq minutes que tu fixais ton bol de lait sans y avoir touché. « Première cuite ? » C’était ça qu’il t’avait dit et toi t’étais restée silencieuse. Il était pas obligé d’en parler. Tu refusais de l’accepter, d’accepter que t’avais été malgré toi la victime de l’invention stupide d’un démon. « Oh ça va Jeanne, y a pas mort d’homme, c’est pas parce que t’es une archange que t’as pas le droit de t’amuser sur Terre. » C’était ton regard noir qui avait affronté le sien avant que tu ne quittes précipitamment les lieux. Parce qu’il se trompait entièrement. Hier, tu n’avais aucune idée des morts et des vies qui avaient été prises. Hier tu ne savais pas ce que tu avais fait. Hier tu avais peut-être failli à ta mission et tu t’en voulais. Il y avait cette culpabilité alors que tu avais préféré tenté de passer une soirée à t’adapter à ce monde dans lequel tu étais coincée plutôt que de t’occuper de la mission divine qui t’avait été confiée. T’avais envie de contacter ton second mais tu ne le fis pas. Il ne s’en était peut-être pas aperçu et c’était aussi bien. Après tout, tu lui avais confié les rênes de ta sphère pour la soirée, une première depuis des lustres. Mais tout de même.

Tu te lèves alors. Il est temps d’arrêter de penser à cette soirée, à cette culpabilité alors que tu ne sais pas ce que tu as fait ou non il y a quelques jours pour sauver ces personnes. C’était trop tard de toute façon. Il fallait que tu ailles de l’avant et aller de l’avant c’était tenter de comprendre ce qui ne tournait pas rond dans cette ville et notamment chez les démons. C’était tenter de comprendre si t’étais la seule à avoir l’impression que vous n’étiez pas que deux camps s’affrontant mais que les dieux étaient aussi là, tapis dans l’ombre. T’en doutais, parce qu’ils avaient des égos encore plus gros que les démons et il était impossible qu’ils aient pu se faire discret pendant autant de temps. Pour toi, c’était un piège un peu trop gros tendu par les démons. Un piège à leur image. Ils n’agissaient jamais très finement. Ils ne réfléchissaient jamais beaucoup contrairement à vous qui planifiez vos attaques avec précision pour ne pas vous planter. Il fallait que tu lui parles. Elle en savait toujours beaucoup, elle à qui tu en avais voulu pendant des années avant de finalement prendre conscience que son intrusion dans ton esprit t’avait été bénéfique. Elle devait avoir son avis sur tout ceci et il fallait que tu lui partages tes doutes et tes expériences passées. Doutes sur les Dieux, ou sur cette nouvelle race de démons. Peut-être qu’elle aussi en avait fait l’expérience. Peut-être qu’elle pourrait confirmer que vos armes ne fonctionnaient plus sur certains d’entre eux. Si vous étiez deux gamines sur cette Terre, dans ces corps au sein desquels vous vous étiez retrouvées, vous n’en restiez pas moins deux archanges, des créatures existant depuis le début. Et sur cette Terre, votre situation vous avait encore plus soudées.

Alors te voilà, glissant dans les rues de cette ville à l’atmosphère étouffante en direction de l’université où tu penses pouvoir la trouver. T’aurais pu aller dans votre QG, mais c’était comme un coup de poker, et là-bas, vous pourriez aussi aller fouiner dans la bibliothèque, même si tu doutais de trouver des réponses à tes questions là-bas. Une fois sur place, tu l’appelles, parce que tu vas pas faire le tour, c’est bien trop grand. « Vehuhiah, est-ce que t’es à l’université et dispo ? Il faut absolument que je te parle d’un truc. » Un truc. Ce mot que tu utilisais pour ne pas faire paniquer un éventuel autre ange qui aurait pu surprendre votre conversation, Gabriel par exemple.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 20/11/2017
Messages : 201
Louis d'or : 420
pretty face : Odeya Rush
julius caesar : (c)JO DE MON COEUR
legends never die : Ancienne premier séraphin de Dieu, voix de la Sagesse, elle est devenue Archange de l'infini suite à la chute d'Azazel.
the mighty bush : Vampire télépathique : Nom étrange, pour un pouvoir qui ne l’est pas moins. Capacité de pénétrer l’esprit, le corps d’un autre être, d’y emménager sa volonté, écrasant celle de l’autre. Accès aux souvenirs, pensées les plus secrètes, ressenti des émotions les plus profondes et totales. Elle peut par la même occasion modifier ce qu’elle perçoit, intégrer de nouvelles idées. Un contact physique facilite son utilisation, mais un simple contact visuel peut suffire sur les âmes les plus faibles. Se limitant à une seule personne à la fois, l’archange abuse de ce pouvoir. Quitte à ne plus discerner son passé de ceux qu’elle manipule…
Souffle de connaissance : capacité d’offrir des connaisses à une autre personne sur n’importe quel sujet. Celles-ci sont éternelles, et suivront donc la personne jusqu’à sa mort. Elle peut offrir aussi bien de vraies comme de fausses connaissances, voire modifier ce qui a déjà été appris.
Magnétisme :Capacité de manipuler les flux magnétiques, et notamment de faire bouger/voler les objets/liquides métalliques et aimantés (en utilisant son corps comme un aimant, répulsif ou attractif). Peut utiliser le champ magnétique de la Terre pour une seule attaque dévastatrice, au prix d’un coma ou d’une inutilisation de tout pouvoir les jours suivants.
Allegeance : Camille, sa loyauté va aux anges, envers et contre tout. Elle est une création de son Père, faite pour le servir. Jusqu’ici, jamais elle n’a renié sa nature et son allégeance, même après un retour sur Terre pas forcément voulu de sa part...
these streets : Oh, elle sait ce qui se dit, les connaissances angéliques et templières n’ont plus de secrets pour elle. Pour le reste… Pourquoi ils sont revenus, qui a brisé le pacte, tout est encore flou. En revanche, concernant le retour des Dieux… Il faut croire que son pouvoir lui permet d’avoir des doutes de plus en plus tangibles...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Anges

Sujet: Re: the truth is rarely pure and never simple | camille Mer 7 Fév - 17:26 ()

 
 
 
the truth is rarely pure and never simple
The sea is emotion incarnate. It loves, hates, and weeps. It defies all attempts to capture it with words and rejects all shackles. No matter what you say about it, there is always that which you can't.
La soirée avait été désastreuse du point de vue de l’Infini. Elle était arrivée trop tard, et ils auraient pu y perdre beaucoup d’humains. Heureusement, tout semblait s’être terminé correctement, du moins, dans ses souvenirs. Et elle avait peur que quelqu’un lui ait modifié sa mémoire. C’était possible, elle-même en était capable. Et avec le Maire du huitième arrondissement… Quelque chose clochait. Il manquait des informations, et surtout, il y avait de nombreux doutes qui avaient envahi son cœur, depuis bien longtemps. Elle n’en avait jamais parlé aux autres archanges, parce que l’Infini, elle ne parlait que lorsqu’elle avait la connaissance, lorsqu’elle était certaine. Elle conseillait lorsqu’elle se savait légitime. Et concernant ses doutes, elle restait silencieuse, les taisait, et cherchait à côté, sans laisser les autres se poser des questions. Combien avait perçu les changements chez Vehuhiah ? Aucun. Surtout parce que personne ne prêtait attention. Elle se demandait, comment les anges étaient parvenus à survivre aussi longtemps, sans voir les changements les uns chez les autres. Peut-être qu’elle avait une place privilégiée l’Infini surtout. Elle était le lien entre Gabriel et Arthur, se glissait aux côtés de Michael ou Azrael. C’était à elle qu’était adressée questions et doutes. Et elle était la première à percevoir le monde changé sous ses yeux.

Et puis, en dehors des anges, il y avait tout ce monde. Humains et démons, mais aussi les inclassables. Qu’étaient-ils, ceux qui n’étaient ni anges, ni démons, ni franchement humains ? Vehuhiah avait mis le doigt, ou plutôt l’esprit, sur plusieurs d’entre eux, et ils étaient cette énigme qu’elle s’était mise en tête de régler. Ne pas savoir la rendait folle, mais elle ne se rendait pas compte que savoir la bouleverserait encore plus. Parce qu’il lui faudrait remettre en cause ce qu’elle avait appris, ce que Père avait dit. Accepter qu’il n’était pas le seul Dieu. Le pourrait-elle ? Non, vous dit le narrateur. Dans la réalité, on n’en savait trop rien. Personne ne réagit comme l’on s’y attend…

Elle prit la direction de l’Université, là où elle était supposée étudier, mais où elle allait surtout chercher des informations. La bibliothèque était l’endroit qu’elle préférait, et où elle se rappelait quels livres et articles avaient été écrits sous son impulsion. L’imagination, l’inventivité, tout était venu d’elle et sa sphère. C’était sa plus grande fierté, d’être parvenue à tout cela, depuis des millénaires. Elle avait toujours été liée à la vérité et la Sagesse, néanmoins, avant d’être à la tête de l’Infini, elle était plutôt confinée au sein des sphères angéliques, n’ayant que peu de contacts avec les humains. Il avait fallu attendre la chute d’Azazel, et son propre changement, pour réellement être impliquée. Et elle s’était lâché l’Archange, à repousser soudainement les limites des connaissances de ces petits êtres. Les découvertes s’étaient enchaînées, les inventions aussi, bien que leur plus grande réussite intervienne plus tard, plus proche de ce qui fut surnommé la Renaissance.

Elle se glissa dans l’une des sections les plus reculées de la bibliothèque, pour lire tranquillement de vieux bouquins sur les autres croyances des Hommes. Elle voulait en savoir plus, pour confirmer ou non ses doutes. Jusqu’ici, elle n’avait jamais vraiment aux dieux comme possibles inconnus de son équation, et même maintenant, elle partait avec un apriori négatif. A ses yeux, jamais ils n’avaient existé, ils n’étaient que des inventions des humains ayant besoin d’un support supplémentaire, avant l’arrivée de Père. De pures illusions qui avaient disparu une fois la réalité dévoilée. Pourquoi seraient-ils revenus, s’ils n’avaient jamais existé ? Ses yeux continuaient de lire les lignes finement écrites sur ces mythes, ces histoires si étranges. Tout lui semblait impossible, si décalé, à la gamine pourtant archange.

Une voix résonna dans son esprit. Azrael. Elle se détacha de son livre, relevant les yeux. La réponse ne tarda pas à fuser. J’y suis. Je t’attendrai dans le hall. Tout fut rangé, et le pas se hâta pour pouvoir accueillir la Mort. Pourquoi venait-elle la voir ? Et surtout, pourquoi ne pas avoir donné la raison sur la radio ? Cherchait-elle à cacher quelque chose aux autres anges ? Pourquoi donc ? Azrael avait confiance en Gabriel, elle n’avait aucune raison d’agir ainsi. Du moins Vehuhiah le pensait-elle.

La silhouette de l’archange se dessina devant ses yeux quelques minutes plus tard, avec sa longue chevelure rousse, et ses iris bleutées. L’Infini se dirigea vers elle, lui adressa un sourire. « Bonjour Jeanne, tu vas bien ? » Entourée d’humains et possibles démons, l’archange préférait rester sur ses gardes, usant de leur identité d’emprunt. Un rapide regard autour d’elle, alors qu’elle indiquait à Azrael de la suivre, continuant d’un ton joyeux, léger : « Tu t’es bien remise d’hier ? Pas trop mal à la tête ? » Il n’y avait pas vraiment de jugement, surtout de l’inquiétude. Vehuhiah avait l’impression d’avoir failli à sa tâche, de ne pas avoir veillé correctement sur l’archange. Pourtant, parfois, il fallait laisser les enfants faire des bêtises, pour qu’ils apprennent par eux-mêmes, non ?

Elles arrivèrent dans une salle à part, vide de tout être. Parfait. La porte se referma derrière elles, et Vehuhiah retrouva un visage plus sérieux, sévère. « Y a-t-il un problème ? De quoi veux-tu me parler ? » Elle était curieuse l’archange, de la manière dont elle avait été contactée. Et donc, elle attendait les explications…


 
code by bat'phanie

_________________
Angel of Infinity
where did you find me
LE SEUL MONDE QUI MÉRITE D'ÊTRE CONQUIS EST CELUI QUE DÉLIMITENT LES FRONTIÈRES DE NOTRE CORPS ET CELLES DE NOTRE ESPRIT. L'AUTRE MONDE, CELUI QUI S'ÉTEND AUTOUR DE NOUS, N'A PAS BESOIN DE MAÎTRE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1467
Louis d'or : 558
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: the truth is rarely pure and never simple | camille Jeu 15 Fév - 21:57 ()
the truth is rarely pure and never simple
p'tite citation qui claque
Il y avait ton appel qui avait résonné dans ton esprit alors que tu avais appelé l’archange de l’infini. Il fallait que tu lui parles. Il fallait que tu lui transmettes tes doutes afin de faire le clair sur l’ensemble de la situation. Parce que rien n’était simple et aujourd’hui plus que jamais, tu étais en proie au doute. Ce doute qui saisissait ton cœur et tu avais l’impression que tu allais te perdre dans tes certitudes que tu n’avais plus. Tu pensais tout savoir des démons, mais depuis ta rencontre avec elle, tu n’étais plus sûre de rien. Tu savais juste qu’elle était douée, terriblement douée. Tu avais encore les cicatrices qui marquaient ton épiderme alors que tu ne savais pas réellement quoi faire. « Azrael » Tu es contente quand tu entends sa voix en retour. Tu t’en voulais de t’être retrouvée dans la situation dans laquelle tu avais été face à elle. T’avais quand même un peu honte. Parce que ce soir-là, la salle aurait pu bruler que tu n’aurais été capable de rien, tu ne doutais pas un seul instant de cela. « J’y suis. Je t’attendrai dans le hall. » Tu te hâtes en direction de ce lieu dans lequel elle te dit t’attendre. Tu ne connais que peu l’université pour ne pas y avoir fait d’études mais avoir immédiatement suivi la voie des pompiers qui t’appelait et le danger et la mort avec elle.

Tu ne mets pas bien longtemps à te retrouver dans ce lieu et à reconnaitre la silhouette de Vehuhiah aussi jeune que la tienne en un peu moins flamboyante et par conséquence un peu plus discrète. . « Bonjour Jeanne, tu vas bien ? » Tu es contente de ne pas entendre de colère ou de rancœur dans la voix de celle qui a depuis toujours été une alliée à quelques exceptions près. Parce que oui, tu n’avais pas supporté qu’elle aille faire une petite balade dans ton esprit il y a des millénaires de cela. Mais c’était avant de prendre conscience de l’aide qu’elle avait pu t’apporter par la suite grâce à cela. « Bonjour Camille. » Légère pause. « Ca va et toi ? Occupée à réviser ? » C’était une chose qui t’intriguait toujours. Tu te demandais ce qu’elle pouvait bien apprendre dans ces salles de classe, vous aviez une telle connaissance de cette Terre depuis le temps que vous veilliez dessus. « Tu t’es bien remise d’hier ? Pas trop mal à la tête ? » Légère rougeur qui vient colorer tes joues. Il n’y a pas de reproches dans sa voix, juste de l’inquiétude peut-être. Il y ton regard que tu ne peux t’empêcher de détourner quelques secondes alors que tu repenses à cette soirée, à l’alcool et au démon qui avait réussi à se jouer de toi. « M’en parle pas. » Réponse qui tombe. « Rien que d’y penser le mal au crane me revient. » Tu pouvais encore le vivre lorsque tu fermais les yeux, ce lendemain bien trop difficile. Et puis le regard de ton frère qui n’avait cessé de te regarder avec ce regard mi-intrigué, mi-moqueur. L’humain n’en avait que trop profité de ton état.

Tu la suis alors qu’elle te guide au milieu des différents couloirs de l’établissement pour finalement que vous vous retrouviez au milieu d’une salle vide dont vous fermez bien rapidement la porte. Le silence ne dure que quelques secondes. « Y a-t-il un problème ? De quoi veux-tu me parler ? » C’était toujours comme ça. Vous ne perdiez pas de temps en discussions inutiles, vous aviez bien trop fort à faire par ailleurs pour vous le permettre, encore plus depuis que vous étiez dans ces corps qui vous faisaient perdre plus de temps que les autres. « T’as pas l’impression qu’on passe à côté de quelque chose ? » Parce que dans le fond, toute ton interrogation, elle est là. T’as l’impression qu’il y a ce truc énorme à côté de quoi tu es en train de passer. Les démons étranges qui résistent à votre torture. « Y a des démons qui résistent aux armes angéliques. » Démons, ou autre. Mais la question était de savoir ce qu’ils pourraient être. T’as encore la photo qui traine sur toi, celle que tu as extraite de cet article. Mais tu ne la sors pas. « Je sais pas, je me suis dit que t’avais peut-être d’autres infos, j’en ai parlé avec Gabriel mais il ne savait rien de plus. » Il n’était pas celui qui avait pu te venir en aide concernant cela. Mais elle le pouvait peut-être. Parce qu’elle pouvait se glisser dans les esprits et ça changeait fortement la donne.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 20/11/2017
Messages : 201
Louis d'or : 420
pretty face : Odeya Rush
julius caesar : (c)JO DE MON COEUR
legends never die : Ancienne premier séraphin de Dieu, voix de la Sagesse, elle est devenue Archange de l'infini suite à la chute d'Azazel.
the mighty bush : Vampire télépathique : Nom étrange, pour un pouvoir qui ne l’est pas moins. Capacité de pénétrer l’esprit, le corps d’un autre être, d’y emménager sa volonté, écrasant celle de l’autre. Accès aux souvenirs, pensées les plus secrètes, ressenti des émotions les plus profondes et totales. Elle peut par la même occasion modifier ce qu’elle perçoit, intégrer de nouvelles idées. Un contact physique facilite son utilisation, mais un simple contact visuel peut suffire sur les âmes les plus faibles. Se limitant à une seule personne à la fois, l’archange abuse de ce pouvoir. Quitte à ne plus discerner son passé de ceux qu’elle manipule…
Souffle de connaissance : capacité d’offrir des connaisses à une autre personne sur n’importe quel sujet. Celles-ci sont éternelles, et suivront donc la personne jusqu’à sa mort. Elle peut offrir aussi bien de vraies comme de fausses connaissances, voire modifier ce qui a déjà été appris.
Magnétisme :Capacité de manipuler les flux magnétiques, et notamment de faire bouger/voler les objets/liquides métalliques et aimantés (en utilisant son corps comme un aimant, répulsif ou attractif). Peut utiliser le champ magnétique de la Terre pour une seule attaque dévastatrice, au prix d’un coma ou d’une inutilisation de tout pouvoir les jours suivants.
Allegeance : Camille, sa loyauté va aux anges, envers et contre tout. Elle est une création de son Père, faite pour le servir. Jusqu’ici, jamais elle n’a renié sa nature et son allégeance, même après un retour sur Terre pas forcément voulu de sa part...
these streets : Oh, elle sait ce qui se dit, les connaissances angéliques et templières n’ont plus de secrets pour elle. Pour le reste… Pourquoi ils sont revenus, qui a brisé le pacte, tout est encore flou. En revanche, concernant le retour des Dieux… Il faut croire que son pouvoir lui permet d’avoir des doutes de plus en plus tangibles...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Anges

Sujet: Re: the truth is rarely pure and never simple | camille Ven 9 Mar - 9:20 ()

 
 
 
the truth is rarely pure and never simple
The sea is emotion incarnate. It loves, hates, and weeps. It defies all attempts to capture it with words and rejects all shackles. No matter what you say about it, there is always that which you can't.
Elle détaillait l’autre gamine, se disait qu’elles faisaient une bonne équipe. Deux archanges bloqués dans des corps trop jeunes, qui leur desservaient autant que servaient. Certes, cela pouvait empêcher les personnes, humains ou non, de les écouter, les prendre au sérieux, mais d’un autre côté, jouer des clichés pour s’en sortir et surtout prendre par surprise était assez agréable. Vehuhiah le faisait beaucoup, que ce soit envers les démons, ou même les autres anges. Et pourtant, jamais elle n’aurait pensé à aller aussi loin que quelques mois plus tard. Mais là n’est pas le sujet. L’Infini, elle cherchait aussi à s’assurer que l’autre allait bien, avec l’alcool qui avait coulé dans son corps depuis la veille. Ce n’était pas un reproche ses propos, au contraire. C’était plus proche de cette inquiétude latente que Vehuhiah pouvait avoir envers tous les siens, et exacerbée face à Azrael. Toujours été plus proche de la mort que des autres, même si au début, leur relation n’aurait pas pu être qualifiée de positive. Après, c’était logique, l’archange ayant pénétré dans l’esprit de sa comparse. Personne n’apprécierait de voir ses failles et pensées les plus intimes affichées, perçues par une autre.

« Ca va aussi. J’étais juste là pour faire quelques recherches, on en a toujours besoin. » Et surtout, Vehuhiah ne possédait pas une mémoire totale. Alors, même en ayant toutes les connaissances du monde entre les doigts, s’en rappeler relevait parfois d’une course d’obstacles. Si elle pouvait avoir une fonction de recherche dans son cerveau, comme les ordinateurs… Ca l’arrangerait. Elle ne fit pas de remarques supplémentaires sur les rougeurs de sa sœur, bien qu’elle ne comprenait pas le sentiment de honte qui semblait envahir la Mort. La vie était la chose la plus formatrice au monde, non ? Les expériences, les actions… Maintenant qu’elle s’était laissé aller à l’alcool, peut-être qu’elle éviterait une seconde fois. Mais Vehuhiah, ce n’était pas le genre à juger ce qu’un autre faisait, non. Elle, elle guidait, elle offrait une vision plus large, elle était là en soutien, en défense, jamais en attaque, ou en destruction. Elle sourit doucement « Au moins, tu auras profité de l’expérience une fois. » Pas sûr que ce soit sa meilleure.

La porte se ferma derrière elles, serrure enclenchée dans la foulée par l’Infini. Pour qu’elles soient tranquilles, alors qu’elles allaient aborder des sujets qu’elle devinait sensibles. Pourquoi à l’Université d’ailleurs, là où il y avait potentiellement des démons ? Pourquoi pas à leur QG ? Cherchait-elle à éviter les autres ? Ce serait étonnant de sa part, vu sa relation avec Gabriel… Elle était intriguée Vehuhiah, un peu méfiante et inquiète aussi. A quoi jouait-elle ? Et le sujet fut rapidement abordé. Ses fesses se posèrent sur le rebord d’une table, son cerveau entra en réflexion. Elle laissa Azrael finir, parler, tout évoquer. Puis, en glissant les mains dans ses poches, elle se souvint de ce fameux pendule, que ses doigts effleuraient. Pourtant, elle ne le sortit pas, n’en parla pas. Aucun mot à ce sujet, aucune information donnée à son propre camp. Pas avant qu’elle ne sache quoi en faire, ou où cela la mènera. « Gabriel ne s’attardera pas à essayer de comprendre ce genre de choses. » C’était une réalité. Il était la Guerre, en combat permanent, mais cela laissait peu de temps à la réflexion. Il voulait traquer, tuer. Comprendre n’était pas son but premier. C’était pourquoi il n’était pas seul archange.

« Oui, j’ai vu plusieurs comportements… Suspects. » Mais elle n’était pas une guerrière elle, avec sa fonction. Alors, elle ne cherchait pas à tuer les démons, sauf quand elle les croisait. « Mais j’ai surtout croisé des visages, des souvenirs, et des êtres qui n’avaient rien de démoniaque, ni même angélique. » Elle hésitait, dans ses propos. C’était la première fois qu’elle parlait de ses doutes, et Vehuhiah, elle n’aimait pas ne pas être certaine de ce qu’elle évoquait. C’était maladif, pour l’ange de la Sagesse, archange de l’Infini. « Je suis rentrée dans quelques esprits… Mais je ne sais pas trop Azrael. J’ai des doutes, pas mal d’interrogations, mais je peux assurer que ce ne sont pas des démons. C’est quelque chose… Ce sont des êtres qui peuvent être mauvais, qui s’y associent, mais il n’y a pas que cela. » Ils étaient entre anges et démons à ses yeux, n’étaient pas cantonnés à être bons ou mauvais. Et aussi… « Ca ne m’étonnerait pas que certains soient chez nous aussi. » Elle hésita, tâtonna. Et lâcha. « Je suis rentrée dans l’esprit de plusieurs des pseudo-démons. J’ai entendu certains noms, et perçu des souvenirs des plus étranges. Et certains des autres corps qui semblaient les accompagner aujourd’hui me sont connus. » C’était un peu brouillon, mais Vehuhiah allait contre ses propres croyances aujourd’hui. Et surtout, c’était une torture de son côté, de remettre en cause ses propres connaissances…

 
code by bat'phanie

_________________
Angel of Infinity
where did you find me
LE SEUL MONDE QUI MÉRITE D'ÊTRE CONQUIS EST CELUI QUE DÉLIMITENT LES FRONTIÈRES DE NOTRE CORPS ET CELLES DE NOTRE ESPRIT. L'AUTRE MONDE, CELUI QUI S'ÉTEND AUTOUR DE NOUS, N'A PAS BESOIN DE MAÎTRE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1467
Louis d'or : 558
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: the truth is rarely pure and never simple | camille Sam 10 Mar - 22:46 ()
the truth is rarely pure and never simple
p'tite citation qui claque
Tu lui demandes comment elle se porte, politesse à l’égard de celle que tu apprécies grandement parmi les anges. Parce qu’elle était peut-être la seule à connaitre l’ensemble de tes failles et de tes craintes. Certes, il s’agissait de peurs d’une autre époque, elle n’avait plus jamais tenté d’entrer dans ton esprit depuis, mais tu ne pouvais oublier à quel point elle avait pu t’aider. De cette colère était né quelque chose d’autre, une confiance que tu lui faisais puisque tu savais qu’elle était dans ton camp, qu’elle te comprenait plus que d’autres. « Ca va aussi. J’étais juste là pour faire quelques recherches, on en a toujours besoin. » Léger sourire. Tu te demandes ce qu’elle peut bien chercher ici, au milieu des livres humains mais il y a certainement plein de choses intéressantes, des choses auxquelles tu ne t’intéresses pas forcément car l’humanité n’a jamais compté pour toi. Si tu n’avais pas refusé de t’incliner devant les humains comme Lucifer avait pu le faire, tu ne t’étais jamais préoccupée d’eux, c’était une évidence. « Au moins, tu auras profité de l’expérience une fois. » Léger rire qui franchit la barrière de tes lèvres. Tu te serais bien passée de cette expérience. Tu te serais bien passée de cet instant de faiblesse face à un démon dont tu n’avais que trop souvent entendu parler.

Tu suis l’infini dans la première pièce vide que vous trouvez et il y a cette porte qui se referme derrière vous, cette porte qui vous isole du reste du monde qu’ils soient humains ou autre surnaturels. Et puis tu lui expliques pourquoi tu es là. Tes raisons. Ce que tu as vu  et ce qui bouleverse le sens commun. Ces démons trop puissants. Ces démons contre lesquels la torture n’avait pas fonctionné. « Gabriel ne s’attardera pas à essayer de comprendre ce genre de choses. » Il y a un très léger sourire qui vient fleurir sur ton visage. « C’est pour ça qu’il m’a demandé de le faire. » Oui, mission confiée par l’archange en chef, par votre leader. A la base tu ne devais que récolter des infos sur ce gagnant, cette démone à laquelle tu t’étais confrontée, mais la suite était assez évidente. « Il a compris aussi bien que moi le danger de cette situation et qu’il était nécessaire de tout faire pour comprendre ce qu’il se passait. Car si ce sont des démons, ils ont désormais un énorme avantage sur nous. » C’était ça ta peur et celle de Gabriel aussi. Cette nouvelle race de démons qui seraient capables de vous balayer maintenant que vous étiez sur terre.

Et puis tu la laisses parler, tu analyses tout ce qu’elle peut te dire alors que des connexions se font dans ton esprit. « Oui, j’ai vu plusieurs comportements… Suspects. » Ainsi tu n’étais pas la seule, tu ne rêvais pas, tu ne te faisais pas des idées à propos de tout ceci. « Mais j’ai surtout croisé des visages, des souvenirs, et des êtres qui n’avaient rien de démoniaque, ni même angélique. » Tu ne comprends pas où elle veut en venir et pourtant tu comprends en même temps. Parce que c’était ce qu’elle avait prétendu la gagnante, ne pas être une démone quand toutes ses actions allaient en ce sens. Mais cela n’avait aucun sens, aucun. Et ça n’en avait pas bien plus désormais. « Je suis rentrée dans quelques esprits… Mais je ne sais pas trop Azrael. J’ai des doutes, pas mal d’interrogations, mais je peux assurer que ce ne sont pas des démons. C’est quelque chose… Ce sont des êtres qui peuvent être mauvais, qui s’y associent, mais il n’y a pas que cela. » Alors quoi ? « Ca ne m’étonnerait pas que certains soient chez nous aussi. » « Quoi ? » Il y a cette réponse que tu ne peux t’empêcher de poser alors que tu ne veux pas vraiment y croire. Parce qu’ils n’étaient pas suffisamment doués pour vous berner pendant si longtemps.   « Je suis rentrée dans l’esprit de plusieurs des pseudo-démons. J’ai entendu certains noms, et perçu des souvenirs des plus étranges. Et certains des autres corps qui semblaient les accompagner aujourd’hui me sont connus. » Des noms ? Ainsi, elle était bien plus avancée que toi sur toute cette affaire. « Qu’est-ce que tu entends par des souvenirs étranges ? » Tu laisses quelques secondes de silence s’étaler entre vous alors que tu continues de réfléchir à tout ça. « Moi aussi elle prétendait ne pas être une démone. Est-ce que tu penses qu’ils peuvent avoir trouvé le moyen de berner nos pouvoirs, comme ils arriveraient à résister à nos armes ? » Parce que même après tout ça, tu ne pouvais pas y croire, pas complètement, qu’il y avait un troisième partie dans l’équation. C’était forcément eux qui se jouaient de vous, encore et encore. « La Terre pourrait avoir eu ces effets sur eux ? » Tu cherchais des réponses logiques là où il n’y en avait pas. Parce que c’était bien trop complexe l’ensemble de ces éléments. Parce que dans le fond, il vous manquait l’élément essentiel. Parce qu’il n’y avait que le bon et le mauvais dans ton esprit, deux êtres qui s’opposaient perpétuellement et il ne pouvait pas y avoir de milieu, ce milieu dont la pseudo-démone avait parlé. « Parce que si ce ne sont pas des démons, qu’est-ce que c’est ? »

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 20/11/2017
Messages : 201
Louis d'or : 420
pretty face : Odeya Rush
julius caesar : (c)JO DE MON COEUR
legends never die : Ancienne premier séraphin de Dieu, voix de la Sagesse, elle est devenue Archange de l'infini suite à la chute d'Azazel.
the mighty bush : Vampire télépathique : Nom étrange, pour un pouvoir qui ne l’est pas moins. Capacité de pénétrer l’esprit, le corps d’un autre être, d’y emménager sa volonté, écrasant celle de l’autre. Accès aux souvenirs, pensées les plus secrètes, ressenti des émotions les plus profondes et totales. Elle peut par la même occasion modifier ce qu’elle perçoit, intégrer de nouvelles idées. Un contact physique facilite son utilisation, mais un simple contact visuel peut suffire sur les âmes les plus faibles. Se limitant à une seule personne à la fois, l’archange abuse de ce pouvoir. Quitte à ne plus discerner son passé de ceux qu’elle manipule…
Souffle de connaissance : capacité d’offrir des connaisses à une autre personne sur n’importe quel sujet. Celles-ci sont éternelles, et suivront donc la personne jusqu’à sa mort. Elle peut offrir aussi bien de vraies comme de fausses connaissances, voire modifier ce qui a déjà été appris.
Magnétisme :Capacité de manipuler les flux magnétiques, et notamment de faire bouger/voler les objets/liquides métalliques et aimantés (en utilisant son corps comme un aimant, répulsif ou attractif). Peut utiliser le champ magnétique de la Terre pour une seule attaque dévastatrice, au prix d’un coma ou d’une inutilisation de tout pouvoir les jours suivants.
Allegeance : Camille, sa loyauté va aux anges, envers et contre tout. Elle est une création de son Père, faite pour le servir. Jusqu’ici, jamais elle n’a renié sa nature et son allégeance, même après un retour sur Terre pas forcément voulu de sa part...
these streets : Oh, elle sait ce qui se dit, les connaissances angéliques et templières n’ont plus de secrets pour elle. Pour le reste… Pourquoi ils sont revenus, qui a brisé le pacte, tout est encore flou. En revanche, concernant le retour des Dieux… Il faut croire que son pouvoir lui permet d’avoir des doutes de plus en plus tangibles...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Anges

Sujet: Re: the truth is rarely pure and never simple | camille Mer 28 Mar - 18:29 ()

 
 
 
the truth is rarely pure and never simple
The sea is emotion incarnate. It loves, hates, and weeps. It defies all attempts to capture it with words and rejects all shackles. No matter what you say about it, there is always that which you can't.
La chevelure rousse était nettement différente de l’être qu’elle avait connu plusieurs siècles, millénaires, auparavant. Et Azrael avait tout de même bien changé, depuis que Vehuhiah avait un peu enfoncé des portes. Elle se souvenait bien que, dans un premier temps, l’autre archange l’avait détesté pour son geste. Et puis, la Sagesse, elle l’avait aidé, elle avait tendu une main pour la tirer de sa solitude, de cette haine envers elle-même. C’était épuisant, d’être la mort, quand personne ne vous prêtait réellement attention. Mais Vehuhiah, elle avait le regard pour ça, et elle avait besoin de s’impliquer. Elle prenait au pied de la lettre la notion de « frères et sœurs d’armes », et cherchait à les aider et les soutenir en toutes circonstances. Quitte à devenir un peu trop collante. D’ailleurs, la gamine était quand même un peu étonnée que ses anges ne lui avaient jamais fait une remarque à ce sujet. Peut-être qu’ils avaient trop peur, à cause de la déchéance qu’une supposée traîtrise pourrait entraîner. Ca avait toujours agacé Vehuhiah cette idée, mais elle était pourtant véhiculée par nombres de ses confrères.

Evidemment, Gabriel avait demandé à quelqu’un d’autre d’étudier ce sujet. Trop occupé à se battre et traquer les démons, cela finirait par mal se terminer… Enfin. Il ne l’écouterait pas alors, elle le laissait faire. Dans un soupir, Vehuhiah ne put s’empêcher de lâcher « Même sans ça, les démons gagnent en avantage jour après jour. On n’arrive pas à contrecarrer leurs plans. » L’archange n’était guère du genre défaitiste, néanmoins, avec les faits sous les yeux, elle ne pouvait pas passer outre. C’était la réalité. Les anges stagnaient, là où les démons bougeaient en permanence. Ils gagnaient en pouvoir à chaque minute passant, et leur mettre des bâtons dans les roues devenait compliqué. Et pourtant Dieu savait qu’elle avait essayé. En entrant dans l’esprit de tous ces êtres, en comprenant leurs motivations, en modifiant certains souvenirs, chez les moins puissants. C’était son moyen d’agir, sans être au premier plan. Déjà qu’elle avait dans le viseur plusieurs commandants, autant ne pas se rajouter des ennemis supplémentaires… Et puis, il était toujours préférable de laisser les démons courir après Gabriel, alors qu’elle foutait le bordel sur leurs flancs les plus fragiles.

Les mots s’étaient enchaînés, les explications, plus ou moins à tâtons, aussi. La vérité était que Vehuhiah, pour le moment, elle ne savait pas trop à quoi elle avait à faire. Tout ce dont elle était certaine, c’était qu’ils étaient autant chez les démons que chez eux. L’allégeance de cet… Entre-deux variait en fonction des personnalités. Il n’y avait pas de fil directeur, ce qui emmerdait grandement l’archange. Parce que cela les rendait imprévisible.

Elle ne s’arrêta pas à l’onomatopée d’Azrael, s’y attendant d’un côté. Après tout, Vehuhiah, elle parlait de quatre longues années durant lesquelles les anges auraient pu se faire berner. C’était long, quatre ans, quand on parlait d’armées séraphines, des êtres capables de déceler le mensonge pour certains, qui se connaissaient depuis toujours… Elle écouta les questions, y réfléchit, peut-être trop longtemps. Le regard se perdit quelques secondes par la fenêtre, sur les bâtiments de l’Université face à elles. Puis son propre couperet tomba : « Je ne sais pas ce qu’ils sont Azrael. J’étais là pour ça. Je suis venu explorer quelques pistes. Tout ce que je peux t’assurer pour le moment, c’est que ce ne sont pas des démons. » C’était déjà ça, d’un côté. Sauf que chez Vehuhiah, ça créait un vide, une incohérence. S’ils n’étaient pas démons, ils n’étaient rien de ce que les anges connaissaient déjà. Et là, ils avaient un réel problème. « Il y avait des souvenirs de bataille ayant eu lieu il y a des siècles, des millénaires. Batailles auxquelles nous n’avons pas participé. » Ni nous, ni les démons. « Il y avait aussi quelques noms qui étaient échangés. » Noms qui n’avaient pas lieu d’être, dans leur combat. Ca la chiffonnait, tous ces détails insignifiants. Ca l’emmerdait, de se rendre compte qu’il leur manquait une pièce du puzzle. Un nouveau murmure. « Ce n’est pas une question de berner nos pouvoirs. C’est surtout qu’ils n’étaient pas prévus dans les textes, ou dans nos connaissances… »

Y’avait une pause, une profonde inspiration, alors que les doigts tapotaient sur la table d’école. Puis elle se déplaça, se rapprocha de la fenêtre. Regard absorbé par le paysage. « Sais-tu combien de religions ont existé depuis la création des Hommes, Azrael ? »


 
code by bat'phanie

_________________
Angel of Infinity
where did you find me
LE SEUL MONDE QUI MÉRITE D'ÊTRE CONQUIS EST CELUI QUE DÉLIMITENT LES FRONTIÈRES DE NOTRE CORPS ET CELLES DE NOTRE ESPRIT. L'AUTRE MONDE, CELUI QUI S'ÉTEND AUTOUR DE NOUS, N'A PAS BESOIN DE MAÎTRE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1467
Louis d'or : 558
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: the truth is rarely pure and never simple | camille Jeu 5 Avr - 23:54 ()
the truth is rarely pure and never simple
p'tite citation qui claque
Alors que la conversation s’engage, tu vois bien qu’elle n’approuve pas Gabriel. Tu ne l’avais pas sentie aussi sceptique et critique sur lui depuis bien longtemps. « Même sans ça, les démons gagnent en avantage jour après jour. On n’arrive pas à contrecarrer leurs plans. » Chose avec laquelle tu n’étais pas en accord. « Ils gagnent par la bêtise de certains des nôtres qui ont libéré un cavalier. Sans eux, ils ne seraient rien. » Car c’étaient depuis que les cavaliers étaient de retour que les choses changeaient. « Les démons n’ont pas de plan, c’est là leur plus grande erreur. » Alors que vous, vous étiez une armée, que cela lui plaise ou non. Tu savais qu’elle ne partageait pas ton point de vue, mais pourtant, chacun était indispensable, tout comme les méthodes utilisées par des millénaires par Gabriel mais dont tous ne semblaient prendre conscience que depuis quelques mois. « Famine est là, et ils n’ont même pas prévus de quoi se nourrir eux-mêmes. » C’était un des éléments que t’avais compris au cours de certaines séances de torture, ils avaient tout autant faim que vous. « Leur pouvoir actuel, c’est du vent et les cavaliers tomberont, comme ils sont déjà tombés par le passé. » Et les démons chuteraient avec eux, sans leur avantage stratégique. Peut-être que t’étais optimiste, mais t’y croyais.

« Je ne sais pas ce qu’ils sont Azrael. J’étais là pour ça. Je suis venu explorer quelques pistes. Tout ce que je peux t’assurer pour le moment, c’est que ce ne sont pas des démons. » Pas des démons. Tu ne pouvais pas le croire. Tu ne voulais pas le croire. « Il y avait des souvenirs de bataille ayant eu lieu il y a des siècles, des millénaires. Batailles auxquelles nous n’avons pas participé. » Il y a ton regard surpris. Parce que les batailles, la mort y rodait toujours. « Quelles batailles ? » « Il y avait aussi quelques noms qui étaient échangés. » Des noms. Avec ces noms, ils pourraient forcément aller quelque part, c’était une évidence. Sauf s’ils s’agissaient de pauvres humains sous contrôle démoniaque, ça aussi, ils devaient pouvoir le faire, faire passer des humains pour démons à l’aide de leurs pouvoirs. Après tout, vous n’aviez rien pour reconnaitre un démon ou un ange parmi les humains. « Ce n’est pas une question de berner nos pouvoirs. C’est surtout qu’ils n’étaient pas prévus dans les textes, ou dans nos connaissances… » Pas prévus ? Mais de quoi elle parlait ? Il n’y avait rien de prévu si ce n’était l’apocalypse. « Avec le grand retour tu veux dire ? T’as des infos dessus toi ? » Ca serait alors peut-être pas mal de partager, plutôt que de laisser les troupes dans le flou le plus total.

Y’avait une pause, une profonde inspiration, alors que les doigts tapotaient sur la table d’école. Puis elle se déplaça, se rapprocha de la fenêtre. Regard absorbé par le paysage. « Sais-tu combien de religions ont existé depuis la création des Hommes, Azrael ? » Y a ce léger sourire qui vient se peindre sur ton visage. « Beaucoup. » T’en avais croisé des dizaines de dieux en tout genre. « Mais je ne les qualifierais pas de présents depuis. » Parce qu’ils étaient là au début, bien avant que les hommes n’élèvent des statuts à leur effigie, des épines dans tes pieds alors qu’ils tiraient toujours la couverture vers eux. Hadès, Thanatos, Anubis, tant d’ennemis que tu avais croisé dans ta vie et qui t’arrachaient les âmes des humains, qui les entrainaient dans leurs enfers ou n’importe quelle vie après la mort. Ils étaient puissants dans certains endroits et peu dans d’autres, liés à la façon dont les hommes les voyaient. La Grèce et l’Egypte, deux pays dans lesquels tu n’avais pas pu œuvrer comme tu le désirais pendant bien trop longtemps. Et puis tu réagis. Parce que ça question, elle ne peut concerner que ça. Mais pourtant, jamais ils n’auraient pu être aussi discrets. Ils étaient les dieux et les dieux étaient connus comme ayant comme principale faiblesse leur bien trop grand égo. « Tu penses que ce sont eux ? Jamais ils n’auraient pu rester discrets aussi longtemps. » Pourtant, c’était évident. Bien trop à ton goût. Encore plus depuis que le nom du nouveau bâtiment avait refait surface. Pourtant, tu étais sûre, c’étaient les démons qui se jouaient de vous, qui attiraient votre attention sur ça pendant qu’ils planifiaient une attaque. « Les démons peuvent être à l’origine de tout ça, nous emmener sur une fausse piste pendant qu’ils préparent un sale coup. »

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 20/11/2017
Messages : 201
Louis d'or : 420
pretty face : Odeya Rush
julius caesar : (c)JO DE MON COEUR
legends never die : Ancienne premier séraphin de Dieu, voix de la Sagesse, elle est devenue Archange de l'infini suite à la chute d'Azazel.
the mighty bush : Vampire télépathique : Nom étrange, pour un pouvoir qui ne l’est pas moins. Capacité de pénétrer l’esprit, le corps d’un autre être, d’y emménager sa volonté, écrasant celle de l’autre. Accès aux souvenirs, pensées les plus secrètes, ressenti des émotions les plus profondes et totales. Elle peut par la même occasion modifier ce qu’elle perçoit, intégrer de nouvelles idées. Un contact physique facilite son utilisation, mais un simple contact visuel peut suffire sur les âmes les plus faibles. Se limitant à une seule personne à la fois, l’archange abuse de ce pouvoir. Quitte à ne plus discerner son passé de ceux qu’elle manipule…
Souffle de connaissance : capacité d’offrir des connaisses à une autre personne sur n’importe quel sujet. Celles-ci sont éternelles, et suivront donc la personne jusqu’à sa mort. Elle peut offrir aussi bien de vraies comme de fausses connaissances, voire modifier ce qui a déjà été appris.
Magnétisme :Capacité de manipuler les flux magnétiques, et notamment de faire bouger/voler les objets/liquides métalliques et aimantés (en utilisant son corps comme un aimant, répulsif ou attractif). Peut utiliser le champ magnétique de la Terre pour une seule attaque dévastatrice, au prix d’un coma ou d’une inutilisation de tout pouvoir les jours suivants.
Allegeance : Camille, sa loyauté va aux anges, envers et contre tout. Elle est une création de son Père, faite pour le servir. Jusqu’ici, jamais elle n’a renié sa nature et son allégeance, même après un retour sur Terre pas forcément voulu de sa part...
these streets : Oh, elle sait ce qui se dit, les connaissances angéliques et templières n’ont plus de secrets pour elle. Pour le reste… Pourquoi ils sont revenus, qui a brisé le pacte, tout est encore flou. En revanche, concernant le retour des Dieux… Il faut croire que son pouvoir lui permet d’avoir des doutes de plus en plus tangibles...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Anges

Sujet: Re: the truth is rarely pure and never simple | camille Ven 18 Mai - 2:16 ()

 
 
 
the truth is rarely pure and never simple
The sea is emotion incarnate. It loves, hates, and weeps. It defies all attempts to capture it with words and rejects all shackles. No matter what you say about it, there is always that which you can't.
Elle écoutait les arguments d’Azrael, sans un mot, sans un ajout. Elle se rendait compte, l’Infini, à quel point ses opinions pouvaient différer de celles des siens. Cependant, elle, elle n’avait pas la tête plongée dans la guerre en permanence. Elle n’était pas sur le champ de bataille, tous les jours, à être blessée, à regarder les autres se faire détruire. Non, la gamine, elle avait un regard global, une vue d’ensemble sur une situation compliquée. Elle était un peu comme ses hauts-gradés qui donnaient les ordres, lançaient les stratégies. Sauf qu’elle, jamais elle n’avait eu son mot dans ce combat. Elle observait juste, patiente, et elle essayait de contrecarrer les plans de l’ennemi, sans devenir guerrière. Pourtant, elle savait se battre l’archange. Ce n’était juste pas son intérêt premier, contrairement à la connaissance. Plus proche d’une stratège, redoutable face à un échiquier, elle mettait des bâtons dans les roues, observait les réactions. Lucifer n’avait jamais apprécié ses interventions, depuis le Grand Retour. « Nous sommes une Armée Azrael. Les erreurs de l’un des nôtres sont nos erreurs à nous tous. » Quitte à avoir un discours tel que le sien, autant aller jusqu’au bout. Elle était logique Vehuhiah, elle était cruelle aussi. « Nous aurions dû faire plus attention en effet. » Gabriel, en tant que leader, aussi.

C’était peut-être dur d’apparaître aussi froide, mais l’archange avait toujours été ainsi. La Sagesse ne donnait jamais la solution la plus appréciée, mais celle qui était la plus logique. Ce serait le cas encore aujourd’hui. « Ne les sous-estime pas, c’est ce qui causera notre perte. » A croire que l’ennemi était stupide, les anges feraient des erreurs. « Certains sont brillants. Pour le moment, ils ne s’attendaient peut-être pas non plus à l’arrivée des Cavaliers. Cependant, il suffit simplement qu’un être s’élève, avec la force pour tous les contrôler, et eux aussi deviendront une Armée. » Vehuhiah aurait pu citer des noms. Que ce soit Curson ou Malphas, voire Lucifer, elle les savait atteints d’une intelligence énorme. « Le passé n’est pas condamné à se répéter. » Pause. « Mais ils tomberont. » A quel prix ? Elle était peut-être pessimiste Vehuhiah. Certainement en fait. Cependant, elle refusait de les sous-estimer, ces êtres que tout son corps haïssait. Ce serait dangereux. Trop dangereux.

« Oui. Ils sont revenus en même temps que nous, durant le Grand Retour. C’est de là que commencent les nouveaux souvenirs. Mais je n’ai pas plus d’informations, pour la simple raison que rester dans leurs esprits me coûtait trop d’énergie. » Elle avait fait ce qu’elle pouvait, avec sa force. Et l’archange n’avait pas suffi. C’était dire. Peut-être que son corps était un frein, soit. Un léger soupir quitta ses lèvres, puis un sourire mélancolique s’y accrocha : « Beaucoup en effet. Elles sont estimées à plus de 10 000 par des chercheurs en sciences humaines. » Information à digérer. « Pourquoi seules les entités de la religion chrétienne seraient revenues ? » C’était ainsi qu’ils étaient qualifiés. Et quand on prenait le nombre, on se rendait compte de l’absurdité de cette pensée. Ils ne pouvaient pas être les seuls. Quelque chose clochait forcément quelque part. « Oui, je pense que ce sont eux. Des dieux. » Pouf. « Et pourquoi pas ? Si Père nous avait demandés de rester discret, de ne pas nous dévoiler, nous l’aurions fait aussi. » Si quelqu’un les tenait en laisse, leur refusait l’entrée dans la lumière, c’était possible. Tout était possible.

Elle secoua négativement la tête aux nouveaux propos d’Azrael, hésita quelques secondes, avant de reprendre la parole : « Ce ne sont pas les démons. Toi qui considères qu’ils ne sont pas capables de faire un plan, tu devrais le croire. » Léger sourire. Oui, c’était amusant par moment. Mais plein de tendresse. « J’ai eu du mal à le penser, voilà pourquoi j’ai mis autant de temps avant de l’évoquer, ne serait-ce qu’avec toi. J’avais besoin de trouver des informations complémentaires, mais même maintenant, il m’en manque toujours. Même si c’est un coup monté des démons, il faudra qu’on sache comment ils ont fait, mais je n’y crois pas. Si fausse piste il y a, je suis la seule dessus. Mon utilité au combat est suffisamment faible pour que l’on s’en passe, non ? » Il y avait suffisamment de forces qui bougeaient pour cela en réalité. Et rien ne l’empêchait d’être appelée et de revenir en cas de besoin.


 
code by bat'phanie



Spoiler:
 

_________________
Angel of Infinity
where did you find me
LE SEUL MONDE QUI MÉRITE D'ÊTRE CONQUIS EST CELUI QUE DÉLIMITENT LES FRONTIÈRES DE NOTRE CORPS ET CELLES DE NOTRE ESPRIT. L'AUTRE MONDE, CELUI QUI S'ÉTEND AUTOUR DE NOUS, N'A PAS BESOIN DE MAÎTRE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1467
Louis d'or : 558
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: the truth is rarely pure and never simple | camille Dim 20 Mai - 19:06 ()
the truth is rarely pure and never simple
p'tite citation qui claque
Votre conversation, elle est pas simple, parce qu’elle remet tout en perspective, vos erreurs et tout ce que vous n’aviez peut-être pas vu. Alors quand tu parles de l’erreur de certains par rapport aux cavaliers, tu vois que ça ne lui plait pas. Y a sa réponse qui ne tarde pas à tomber. « Nous sommes une Armée Azrael. Les erreurs de l’un des nôtres sont nos erreurs à nous tous. » Tu laches un léger soupir. Mais t’as pas le temps de répliquer qu’elle a déjà continué. « Nous aurions dû faire plus attention en effet. » Oui, comme toujours. Mais vous pouviez pas faire attention pour le monde entier. Y en avait qui avait foiré et c’était sur vous tous que ça retomber. « Agir comme une armée, c’est ne pas prendre une telle décision à deux. » Parce que c’était ce qu’il s’était passé. Est-ce que tu aurais agi de la même façon ? Tu n’en savais rien. Mais ça ne serait plus le cas désormais. T’avais déjà trop d’ennemis parmi les anges pour te permettre qu’une telle chose te retombe dessus. Si ça avait été toi ou ta sphère, tu savais très bien qu’il n’y aurait pas eu d’armée qui tienne. Parce que t’étais la mort et que t’en avais déjà perdu bien trop dans tes rangs. Alors elles avaient eu beaucoup de chance d’avoir du soutien, du soutien de pratiquement tout le monde parce que ça n’aurait pas été le cas pour tout le monde dans les rangs angéliques. Mais les cavaliers et les démons, ils allaient perdre, parce qu’ils n’étaient plus unis, encore moins que votre camp s’opposant. Parce que ce qui comptait pour eux actuellement, c’était le trône, le trône démoniaque et rien d’autre. « Ne les sous-estime pas, c’est ce qui causera notre perte. » Tu ne les sous-estimais pas, pas en tant que tels, tu sous-estimais leur capacité à agir de concert. « Certains sont brillants. Pour le moment, ils ne s’attendaient peut-être pas non plus à l’arrivée des Cavaliers. Cependant, il suffit simplement qu’un être s’élève, avec la force pour tous les contrôler, et eux aussi deviendront une Armée. » Tu laisses un léger soupir traverser la barrière de tes lèvres, elle avait raison dans le fond, mais si Lucifer, certainement le plus intelligent d’entre tous n’y était pas parvenu, qui pourrait y parvenir ? « Le passé n’est pas condamné à se répéter. Mais ils tomberont. » Tu plantes ton regard dans le sien. « Et le plus tôt sera le mieux. Comme tu le dis, le pouvoir des cavaliers ne doit pas pouvoir être utilisé. Bayemon ne tiendra pas, c’est une évidence. Mais leur guerre interne nous laissera forcément du temps pour agir. » Agir avant qu’il ne soit trop tard. Comme bien souvent depuis ce retour sur Terre. Et puis vous passez à ces créatures étranges, celles qui ne semblent pas être des démons mais qui ne peuvent pourtant être que cela dans ton esprit. Tu les avais croisé au cours de combat, elle avait brisé leur esprit et leurs souvenirs. « Oui. Ils sont revenus en même temps que nous, durant le Grand Retour. C’est de là que commencent les nouveaux souvenirs. Mais je n’ai pas plus d’informations, pour la simple raison que rester dans leurs esprits me coûtait trop d’énergie. » Dommage.

Les dieux, c’était impossible, impossible pour toi. Mais les religions tu les avais connues depuis bien longtemps. « Beaucoup en effet. Elles sont estimées à plus de 10 000 par des chercheurs en sciences humaines. » Tu ne peux t’empêcher de sourire, tant de connaissances chez elle, depuis toujours. Quand tu apprenais sur le terrain, au cours des combats, elle prenait en sagesse. Vous n’aviez rien en commun si ce n’est votre nature angélique. « Pourquoi seules les entités de la religion chrétienne seraient revenues ? » Léger silence. « Parce que contrairement à nous, cela fait des centaines d’années qu’ils ne sont plus que des légendes. Existent-ils encore ? » Tu n’en étais même pas sûre. Ils avaient existé, il y a bien longtemps. Mais cela faisait si longtemps que tu étais libre de faire ce que tu désirais partout sur le globe, qu’ils semblaient ne plus avoir aucun pouvoir sur certains territoires. « Oui, je pense que ce sont eux. Des dieux. » Avec une telle certitude, tu as envie de la croire autant que tu ne le veux pas. « Et pourquoi pas ? Si Père nous avait demandés de rester discret, de ne pas nous dévoiler, nous l’aurions fait aussi. » Petite moue. « Les dieux ne sont pas comme nous, ils n'obéissent pas aussi bien à leur leader, ils ne cessent de se disputer et ils rêvent de gloire. Je ne les imagine pas tenir aussi longtemps sans craquer. » Les dieux et leurs égos. C'était uniquement cet aspect qui te faisait douter. Leur capacité à rester discrets aussi longtemps.

« Ce ne sont pas les démons. Toi qui considères qu’ils ne sont pas capables de faire un plan, tu devrais le croire. » Ces créatures, tu n’y crois pas, tu ne veux pas y croire, alors tu prétends qu’il s’agit de démons qui se plaisent à se jouer de vous. Parce que c’est tellement plus simple que d’admettre que vous êtes à côté de la plaque depuis si longtemps. Tu savais qu’elle avait raison. « Il en suffirait pourtant d’un. Ils ont bien réussi le Dare or Die. » Tu t’obstines et pourtant, l’évidence est bel et bien là. Parce que tout va vers cette évidence. Comme le nom de cet hopital que tu veux être choisi ainsi par les démons mais qui fait bien référence à l’une de leur déesse. « J’ai eu du mal à le penser, voilà pourquoi j’ai mis autant de temps avant de l’évoquer, ne serait-ce qu’avec toi. J’avais besoin de trouver des informations complémentaires, mais même maintenant, il m’en manque toujours. Même si c’est un coup monté des démons, il faudra qu’on sache comment ils ont fait, mais je n’y crois pas. Si fausse piste il y a, je suis la seule dessus. Mon utilité au combat est suffisamment faible pour que l’on s’en passe, non ? »Tu lui souris. « Je te laisse continuer les recherches dans ce cas, et on verra bien ce qu’on en retire. » Tu laisses quelques instants de pause. « Et si tu veux, on peut aller à l’inauguration, il y aura peut-être des erreurs de commises, qu’il s’agisse de démons ou de dieux. Promis je ne céderai pas à l’alcool cette fois. » Tu ne peux pas t’empêcher de repenser à cette soirée où tu avais dépassée les bornes, mais cette fois, tu serais en mission contrairement à la fois précédente.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: the truth is rarely pure and never simple | camille ()
Revenir en haut Aller en bas
 
the truth is rarely pure and never simple | camille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Sud-Est :: cinquième arrondissement :: Université Paris Sorbonne