boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 No church in the wild (révo)
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org
homecoming : 13/12/2014
Messages : 3303
Louis d'or : 36
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
PNJ

Sujet: No church in the wild (révo) Jeu 25 Jan - 22:33 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

No church in the wild
topic commun révos


Cela fait des jours qu’il erre dans les rues de cette ville à la poursuite de cette vérité qu’il crève d'envie de trouver. Cette vérité qu’il touche du bout des doigts. Cela faisait des années qu’ils cherchaient tous à comprendre mais aujourd’hui, il allait enfin avoir des réponses à ses trop nombreuses questions. Des réponses au chaos régnant dans la capitale depuis le grand départ et le grand retour ayant suivi. Ils les avaient suivis pendant des jours et il avait enfin compris. Et cette réalité était désormais la leur, car il comptait bien la leur partager au plus vite, ils le méritaient tous, eux qui se battaient pour obtenir leurs réponses depuis des années désormais. Parce qu'elle était trop importante pour la garder pour lui seul. Parce qu'il n'en revenait pas réellement lui-même. Mais tout était pourtant évident, dans le fond, il le savait depuis longtemps qu'il y avait plus qu'une simple amnésie chez sa femme. Ses doigts glissent sur le clavier tactile du téléphone alors qu’il compose un numéro composé de nombreuses fois avant aujourd’hui. Bientôt le nom du leader de la Vox Populi s’affiche à l’écran alors qu’il porte le téléphone à son oreille. Et le voilà quelques secondes plus tard laissant un message sur le répondeur de leur leader. Il ne peut pas attendre, pas alors que l'information qu'il s'apprête à réveiller est si importante. Il connait Anthony, il sait que ce message, il ne va pas mettre longtemps à le trouver et à réagir. « Salut Anthony, viens au QG il faut qu'on parle. J'ai compris qui ils étaient. J’ai compris ce qu’il se passe à Paris. »

-----

Le SMS était partie immédiatement lorsqu'il avait reçu le message vocal, il n'était pas question d'attendre. En quelques minutes l'ensemble de la Vox était au courant qu'ils étaient attendus au QG pour une cession extraordinaire quelques minutes plus tard, le temps que tous rejoignent ce lieu qu'ils appréciaient tant. Et les voilà arrivant les uns après les autres sans réellement comprendre pour quelles raisons ils ont dû quitter leur domicile aussi tardivement. D'un geste de la main, il fait taire le brouhaha habituel résonnant dans la pièce. « Si je vous ai tous réunis aujourd’hui c’est pour vous annoncer une grande nouvelle. Fabrice Campion vient de me laisser un message sur mon répondeur, il sait la vérité sur Paris et il va nous la révéler sous peu. Je tenais particulièrement à ce que vous l'appreniez en même temps que moi, cela étant ce que nous cherchons depuis des années, tous ensembles. » La vérité, cette vérité qu'ils attendent tous depuis si longtemps, celle qu'ils touchent du bout des doigts, ils vont enfin pouvoir en prendre connaissance. D'ici quelques minutes, ils le savent, leur vie va basculer. Mais alors que restera-t-il de ce mouvement cherchant à trouver la vérité par tous les moyens ? Les murmures montent dans la pièce alors qu'ils ont tous hâte. Ils veulent savoir. Ils veulent enfin comprendre pourquoi leurs proches sont si différents, où ils se sont retrouvés pendant un an. Mais pourtant, ils attendent, parce qu'il n'est pas encore arrivé et que son retard commence à peser.



informations complémentaires
pour que tout soit clair

Vous avez reçu un sms vous convoquant d'urgence à la réunion il y a quelques minutes (le temps de se rendre sur les lieux)
Vous arrivez peu à peu, y a le discours de début de votre grand chef et l'attente de Campion commence à se faire sentir.
Campion est un vieux membre de la révolution présent depuis le début.
Une fois que vous aurez fait vos premiers posts je repasserai pour faire avancer et ensuite je vous laisserai certainement voir seuls.
Oubliez pas de mettre des résumés de vos actions sous spoiler
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
PEOPLE BELIEVE

WHAT THEY WANNA
believe



Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
homecoming : 05/01/2017
Messages : 339
Louis d'or : 273
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Ven 26 Jan - 0:16 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

No church in the wild
topic commun révos


Un sms indiquant une réunion de crise du côté de Vox Populi, voilà ce qui venait d'arriver sur mon téléphone, quelques choses d'assez inhabituel pour vous dire. Mais cela me fit sourire, grandement. Nos leaders voulaient enfin se sortir les doigts du cul pour agir. Enfin, il semblerait, parce que j'en étais pas convaincue, pas persuadée du tout même. Mais peut être que cette réunion n'avait rien à avoir avec un quelconque plan d'action pour savoir la vérité. La vérité, qu'est ce que ça me faisait rire de me dire qu'on recherchait la vérité, nous les révolutionnaires. On était bon qu'à foutre le bordel, c'est tout ce qu'on savait faire, c'était pour ça que j'étais là en vérité. J'aimais bien foutre le bazar là où je passais, c'était comme ça, j'avais ça dans le sang, et plus le temps passait, plus j'y prenais goût. On ne peut pas dire que j'étais la révolutionnaire la plus accroc pour avoir la vérité, mais j'étais là depuis le début, depuis que Fantine m'avait parlé de ce mouvement. Alors je l'avais suivi et aujourd'hui, j'arrivais au QG, cet ancien hôpital qu'on avait transformé en partie pour qu'il nous serve convenablement. J'étais pas loin de là ce soir là, je ne dormais pas alors, j'étais dans les premières à arriver sur place. Et bientôt, j'allais être rejoins par un bon nombre d'autres membres de la Vox Populi, tous dévoués à notre cause perdue. Je m'étais calée dans un coin, capuche sur la tête, comme pour passer incognito, moi la star de la base cours, vous savez, celle qui a participé au Dare or Die, la plus en vue des révolutionnaires. J'étais au fond de la pièce lorsque notre leader suprême pris la parole pour nous donner la raison de notre présence ici. Et putain, j'ai explosé de rire quand je l'ai entendu. Je voulais être discrète mais je pouvais pas me retenir. On avait à faire à un Champion qui avait trouvé la vérité comme par miracle. Évidemment, le type n'avait rien révélé de ce qu'il savait, évidemment, le type n'était pas là. Pourquoi est ce qu'il ne lui a pas demandé plus de détails ? Je suppose qu'il l'a eu par téléphone ? J'y crois pas, mais quel bras cassé ce type. Je la sentais pas du tout cette histoire. Je tentais de lui laisser le bénéfice du doute mais non, j'y arrivais pas le moins du monde. Le type arrivera jamais jusqu'ici. Soit il est déjà mort, soit c'était quelqu'un qui s'est fait passé pour lui et alors, nous venons de tomber dans un traquenard de première, pris à notre propre piège. J'avais envie de me casse d'ici alors que je venais juste d'arriver. Je sentais l'entourloupe à plein nez, puissance mille, comme le côté obscur de la force était en train de me prendre aux tripes. Pourtant, je retournais dans mon coin. Je voulais pas lui laisser le bénéfice du doute, mais si jamais le type arrivait, je voulais pas manquer ce qu'il aurait à dire. Mais dans ma tête, un chronomètre s'était mis en route, le temps se faisait court avant l'explosion, soit une véritable qui allait mettre les révolutionnaires au tapis, soit parce que le type savait vraiment la vérité. Moi, j'avais quelques infos à donner au cas où si le type était complètement fou. Y'a des trucs qui se passe en haut de la Tour Montparnasse. Enfin, je garde ça pour moi pour le moment, mais c'est la vérité.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2649-vivian-h-lamontage-la-solitud http://www.gameofshadows.org/t5631-vivian-h-lamontagne-templiers
homecoming : 19/04/2017
Messages : 1094
Louis d'or : 178
pretty face : Nina Dobrev
julius caesar : (c) nalex; (c) DANDELION
the mighty bush : téléportation; capacité de se téléporter d'un endroit à un autre.
these streets : elle sait tout ce qu'il y a à savoir entre les murs des templiers.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Dim 28 Jan - 13:57 ()
Vivian, elle avait les mains moites. Après les crises de panique récentes, y'avait pas grand chose qui pouvait l'aider à garder son calme. Depuis l'Halloween, y'avait pas grand chose qui allait au fond. Elle se sentait mal, très mal. Le groupe qui l'avait accueilli se retrouvait dupé, trahi, par elle. C'était sa famille, ils représentaient les seules personnes qui avaient bien pu vouloir d'elle lorsqu'elle avait tout perdu. Et maintenant elle leur mentait. Vivian était une menteuse au sujet de beaucoup de chose désormais. Le but ultime de la Vox était bien de rechercher la vérité, non ? De savoir ce qui s'était réellement passé il y a déjà quatre ans. C'était affreux de sa part de faire une chose pareille.

Elle reçu un texto, et sans broncher, commença à se diriger vers l'hôpital. Les visages de Fantine, de Siam et même de Tim passaient devant ses yeux. Elle les trahissait, comme Baz l'avait trahi. Soulagée par l'annonce qu'Anthony venait de faire par sms, elle se sentais à moitié moins coupable. Les autres apprendraient ce qui se passerait par l'intermédiaire de leur leader et tout irait bien. Malgré l'inquiétude qui s'était établie dans le recoin de son esprit, Vivian essayait de se convaincre que tout irait bien.

Elle arriva sur les lieux, @Siam A. de Stahl y était déjà. C'était à se demander où elle dormait. Vivian la rejoignit, gardant le silence pour quelques instants, puis le brisa sans hésiter. J'ai hâte d'en savoir plus put*in... La jambe qui tremble d'impatience et les ongles déjà tout rongés, elle sent ses cernes s'être dessinées et logées sous le dessus de ses cils inférieurs. Quel beau portrait elle devait affiché elle ! Elle était soulagé parce que Siam avait été avec elle le soir d'Halloween, elle n'était pas la seule à avoir découvert quelque chose, mais son amie ne ressentait la même inquiétude qu'elle, ça c'était certain. Vivian avait déjà les regards dégoûtants des autres révolutionnaires qui la squattaient. Les événements de la Clavis n'étaient pas effacés à priori.

Spoiler:
 

_________________

lost mind

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4496-maybe-i-m-foolish-maybe-i-m-b http://www.gameofshadows.org/t5665-adele-duval-revolutionnaire#148247
homecoming : 28/10/2017
Messages : 292
Louis d'or : 483
pretty face : gal gadot
julius caesar : beylin (avatar) - alinok (gif)
the mighty bush : persuasion ☆ Capacité de moduler sa voix afin de produire un ordre qui sera automatiquement suivi.
these streets : Après les pleures et la colère vient la révolte et les cris. Malgré les coups et le sang versé, Paris reste dans le noir. Mais plus pour longtemps. C'est une promesse. Une certitude.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Dim 28 Jan - 20:19 ()
Planquée derrière l'écran de l'ordinateur Adèle observe John sous cape. La tête inclinée vers le dossier que l'on vient de lui remettre, la jeune femme semble absorbée par sa lecture. Pourtant les mots qu'elle lit ne prennent pas sens car le regarde toujours se porte sur son collègue. John il a tout juste trente ans, quand il a disparu avec le reste de la population il en était déjà à deux ans de mariage avec un gosse. Chaque jour pendant des semaines sa femme venait au bureau en espérant avoir des réponses. Et chaque jour elle repartait bredouille, plus pâle et désespérée, jusqu'à ce qu'on demande au flic posté à l'entrée de l'éconduire gentiment. Un ordre qui avait fait grincer des dents Adèle, un parmi tant d'autres qui lui avait fait comprendre qu'elle ne pouvait plus compter que sur elle-même. Car cette femme, elle la voyait tous les matins dans le miroir, elle était ce reflet qui partageait cette même peine et frayeur face au néant que l'être cher avait laissé derrière lui. Plus tard, au cours de ses recherches solitaires Ad entendit parler pour la première fois des révolutionnaires. Une poignée d'hommes et de femmes faisant entendre leur voix afin que la situation évolue et que la vérité soit découverte. Si les forces de l'ordre avaient baissé les bras, eux s'y refusaient. Il lui avait semblé, à l'époque, que son cœur s'était remis à battre. Timidement. Juste un peu. Animé par une petite étincelle d'espoir et une chaleur qui l'avait déserté lors de la disparition de Paul. Elle ne s'était pas trompée puisqu'ils devinrent très vite sa nouvelle famille.
La sonnerie de son téléphone sort la jeune femme de ses rêveries. Elle y jette un bref coup d’œil avant de se lever et d'enfiler sa veste. Quand il sonne à nouveau, elle décroche sans laisser le temps à Anthony de parler. « Je suis déjà en route, je te rejoins. Je suppose que tu n'en sais pas plus. Ok. A tout de suite. » Adèle quitte le 36 quai des orfèvres en direction du onzième arrondissement. Elle s'efforce de calmer la curiosité grandissante et le palpitant qui s'affole. C'est qu'elle ne veut pas tomber de haut la révolutionnaire, incertaine des révélations que Campion désire partager. La déception serait trop grande et fragiliserait un peu plus les esprits. Cela faisait des semaines que Jo et Ad proposaient à Anthony un rassemblement qu'il se bornait à repousser. « Il est encore trop tôt.» qu'il répétait. Laissant derrière lui deux Duval frustrées. Mais trop tôt pour quoi ? Elles voulaient simplement faire le point sur les événements étranges qui ne cessaient de se produire à Paris. Elles sentaient que les révolutionnaires en avaient besoin, trop d'entre-eux se dispersaient. Cédant au découragement ou à la colère qui entraînait des actions visant uniquement à foutre le bordel. Bien sûr Ad n'est pas dupe, elle sait que depuis le début, certains membres de la Vox Populi n'étaient là que pour ça ; le chaos. Mais jusqu'à présent, ils leur avaient été presque aisé de les encadrer. Malgré les efforts répétés d'Adèle, ce n'était plus le cas aujourd'hui. D'une main elle envoie un sms à Jo pour s'assurer de sa présence, sa cadette ne pouvait décemment pas louper cette réunion.
Elle passe les portes de l'hôpital et se rend d'un pas assuré vers la pièce qu'ils ont spécialement aménagée pour accueillir tout le monde. Elle hoche la tête en direction de Siam et avise la mine pitoyable de Vivian. Adèle crispe imperceptiblement les dents tandis qu'elle serre le bras de la jeune femme afin de lui montrer son soutien. Les effusions n'étaient pas à l'ordre du jour alors Adèle se promit de l'intercepter quand tout serait terminé. Elle traverse la salle pour se poster non loin d'Anthony qu'elle salue d'un sourire. Adèle pose ses fesses sur une table face au groupe. Droite comme un i, elle croise les chevilles et les bras. Les révolutionnaires arrivent au compte gouttes mais force est de constater qu'un grand nombre a répondu à l'appel. Tous sauf le plus attendu. Puis le leader décide enfin de briser le silence.


Spoiler:
 

_________________

maybe i'm blind but I'm only human after all / a storm to match her rage // revolution
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
homecoming : 05/01/2017
Messages : 339
Louis d'or : 273
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Mar 30 Jan - 15:47 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

No church in the wild
topic commun révos


Je suis là, au fond de la pièce où tout le monde arrive petit à petit. Il manquera sans doute du monde vu l'heure, mais moi, je ne veux manquer ça pour rien au monde, non. Je veux savoir ce qui va se passer, comment Vox Populi va pouvoir survivre, comment le groupe va pouvoir évoluer s'il se trouve que nous savons une partie de la vérité. Le but du groupe est celui-ci, n'est ce pas ? Alors, une fois que la vérité sera connu, quel sera notre nouveau but ? De faire connaître la vérité à tout le monde au lieu de la chercher ? Enfin, avant de savoir tout ça, je me demande ce qui se sait vraiment. Si depuis peu, je suis persuadée pour certaines personnes, qui me dit qu'il n'y a pas d'autres choses encore, d'autres créatures qui sont revenues sur terre ce jour là, car je ne crois pas qu'il existe assez de dieux pour toutes ces personnes disparues. La question se pose donc, mais quelqu'un aurait-il la réponse ? Je ne l'ai pas encore, mais à ce rythme là, je la saurais bientôt. Peut être que nous trouverons tout ça avec Vivian, j'en sais rien, ou alors avec Lily peut être, mais rien n'est sûr. Je vais garder tout ça pour moi, et continuer à foutre le bordel là où je passe, c'est quelques choses que je sais bien faire, véritablement, je suis douée pour ça, et ça me réussi toujours, toujours. En parlant de Vivian, je la vois arriver. Je ne l'avais pas vu depuis notre aventure extraordinaire pour Halloween, mais elle semble fatiguée, éreintée même. Qu'est ce qui lui arrive ? Elle n'arrive pas à se remettre de cette découverte ? Je la prenais dans mes bras, parce que je n'aimais pas la voir comme ça, mais je ne disais rien dans un premier temps. C'est elle qui brisa le silence qui s'était installé entre nous deux. Elle avait hâte d'en savoir plus, moi aussi, mais j'étais plus que sceptique. Peut être que l'avenir de la Vox Populi se jouait ce soir, peut être que notre but allait changer, peut être que rien n'allait changer, peut être que nous allions tous mourir ce soir. Les hypothèses s'entrechoquaient dans ma tête et les paroles d'Anthony ne me rassuraient pas du tout. Mais comme toujours, rien ne transparaissait sur mon visage.

" Parce que tu penses qu'ils en savent plus que nous ? T'es sûre que ça va toi, t'as l'air tellement crevée ma pauvre ? C'est à cause de ça que tu n'arrives pas à dormir ? Tu sais que tu peux tout me dire. "

Enfin, en théorie, c'est ce que je pensais. Je sais garder les secrets, quels qu'ils soient. Adèle arrive alors, elle voit que Vivian n'est pas dans son assiette, mais elle lui fait un geste amical. Au moins, elle ne regarde pas la brune de travers comme beaucoup trop de révolutionnaires. Si je n'étais pas là pour foutre le bordel, je pense que j'aurais quitter le groupe. C'est une honte de regarder Vivian comme si elle était une paria. Elle avait osée sauter le pas, elle avait osé agir, et voilà sa récompense. Mon regard était dur sur ceux qui nous regardaient de travers, car en restant proche d'elle, le souvenir du Dare or Die leur revenait en mémoire aussi. Comme s'ils n'arrivaient pas à changer de disques, ils sont un peu bêtes, mais je ne peux rien y faire. J'avais donc hâte de savoir ce qui allait se dire.

Spoiler:
 

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org
homecoming : 13/12/2014
Messages : 3303
Louis d'or : 36
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
PNJ

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Lun 12 Fév - 0:26 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

No church in the wild
topic commun révos


Ils sont arrivés les uns après les autres dans leur qg, ce lieu où seuls les murs étaient témoins des vigoureux échanges qui s’y déroulaient. @Adèle Duval, la bras-droit d’Anthony, avait pris place à ses côtés, face au reste du groupe. Mais ils attendaient également les chefs et au fur et à mesure que le temps passait, l’attente se transformait en angoisse. Cette angoisse qui vous prend les tripes. Cette angoisse qui vous dit que quelque chose ne tourne pas rond. Ils étaient d’ailleurs plusieurs à le penser dans la foule, qu’il n’allait jamais arriver. Que peut-être c’était un canular, ou bien que Campion était mort. Mais ils avaient cet espoir. Cet espoir de découvrir la vérité qui les faisait tous tenir. Il devait juste être bloqué dans les bouchons, on était à Paris après tout, c’était coutumier d’arriver en retard quelque part. Alors ils continuent de faire comme si rien de tout ceci ne posait problème malgré l’angoisse qui commence à poindre. Ils peuvent la lire dans les regards des autres, ils peuvent l’entendre aux murmures qui s’élèvent de toutes parts au sein de la foule.

Et puis, il y a la porte du QG qui s’ouvre à la volée. Il y a un de leurs membres infiltrés au sein des forces de police qui débarque. Et il y a ces trois mots qui tombent et l’assemblée qui se fige pendant quelques instants. « Il est mort. » Il y a les larmes qui pointent déjà dans le regard de certains alors que la colère gronde chez d’autres. Il avait été assassiné, on l’avait empêché de parler. Pourtant, alors que quelques voix qui s’élèvent pour tenter de comprendre les raisons de cette mort qui ne peut être qu'un assassinat, la raison est des plus banales qui soit, une mort subite mais qui semble bel et bien naturelle. Aujourd’hui, le destin n’avait pas été des leurs. Ce n’est pas ce soir que la vérité sera connue de tous. Ce soir, la mort a frappé au sein de la Vox Populi. Ce soir, les Dieux ont préservé leur secret et le secret de la ville, en faisant ce qui était nécessaire, mais pour combien de temps encore ?



informations complémentaires
pour que tout soit clair

Vous avez reçu un sms vous convoquant d'urgence à la réunion il y a quelques minutes (le temps de se rendre sur les lieux)
Vous arrivez peu à peu, y a le discours de début de votre grand chef et l'attente de Campion commence à se faire sentir.
Campion est un vieux membre de la révolution présent depuis le début.
Un membre infiltré au sein des forces de police a appris la mort de Campion, il vient vous l'annoncer
Les raisons actuelles de sa mort sont des raisons naturelles type ACV ou arrêt cardiaque
Oubliez pas de mettre des résumés de vos actions sous spoiler
@adèle duval @andy brixton @aymeric g. strauss @charlie delacroix @fantine c. de stahl @héra c. swango @jo c. duval @léo g. sorel @lily m. dubois @siam a. de stahl @vivian h. lamontagne @arla e. mars
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
PEOPLE BELIEVE

WHAT THEY WANNA
believe



Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t477-blood-girl-dubois
homecoming : 02/11/2016
Messages : 879
Louis d'or : 422
pretty face : Lili Reinhart.
julius caesar : alittlebitofrain (av.) astra (sign.) morrigan (icons) jo (gifs)
the mighty bush : Elle possède depuis le grand retour le pouvoir d'aquakinésie. Longtemps elle a eu peur de ce don qu'elle n'arrivait pas à contrôler. Mais au fil des années, elle a su s'en accommoder et s'entraîne régulièrement chez elle à l'abri des regards. Elle peut contrôler l'eau sous toutes ses formes. Liquide, solide, vapeur.
Allegeance : On lui a donné un sniper quand on a su que son père lui avait appris à tirer. L’œil du faucon c'est ainsi qu'on la surnomme au sein de la révolution pour protéger l'identité de Lily Dubois, vedette du Moulin Rouge, intacte. Seuls les proches de la jeune femme et les leadeurs de la Vox connaissent le visage qui se cache derrière ce pseudonyme et la tireuse d'élite. Car Lily, elle est souvent cachée à l'arrière, dans les hauteurs des buildings pour couvrir ses frères. Dans la révolution, on pense que Lily est simplement responsable du stock des armes à feu sans qu'on sache en réalité qu'elle va sur le terrain.
these streets : Elle commence à savoir des choses la gamine. Après des années de recherche, elle trouve petit à petit des indices et se rapproche de la vérité. Elle est même persuadée que des personnes ne sont pas humaines et s'est fait une longue liste des possibilités. Elle a déjà pu barrer les fées et les leprechauns parmi les choix. Les vampires et les loups-garous sont les prochaines suppositions à valider ou éloigner.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Lun 12 Fév - 19:10 ()
Elle trouve une excuse débile pou fausser compagnie à Lukas alors qu'un sms vient d'arriver dans son téléphone. Elle ne se doute pas un seul instant que le Tchèque n'est pas dupe et qu'il connaît depuis des mois l'appartenance à la révolution de Lily. Pourtant il ne dit rien quand elle prétexte allait voir une amie alors que quelques minutes auparavant elle disait ne pas vouloir sortir. Elle s'embrouille dans ses excuses face à l’excitation d'un tel message. Des mois qu'ils ne se sont pas tous réunis et la dernière fois beaucoup de choses s'étaient passées.
Elle déambule dans les rues de la capitale au pas de course dans l'espoir d'arriver à l'heure. C'est pas la ponctualité sa principale qualité à la jeune femme. Mais aujourd'hui, ça le devient, par un étonnant message. Quand elle arrive au lieu de rendez-vous, l'endroit est déjà noir de monde, elle n'a pas été aussi rapide que prévu au final. Elle se faufile entre les personnes en essayant de passer inaperçue la gamine. Elle aperçoit dans un coin Siam et Vivian qu'elle salue d'un geste de la tête alors que Adèle fait son entrée. Elle ne porte toujours pas le bras droit de la révolution dans son cœur, des années qu'elles se connaissent et la méfiance est toujours présente entre elles.
« Si je vous ai tous réunis aujourd’hui c’est pour vous annoncer une grande nouvelle. Fabrice Campion vient de me laisser un message sur mon répondeur, il sait la vérité sur Paris et il va nous la révéler sous peu. Je tenais particulièrement à ce que vous l'appreniez en même temps que moi, cela étant ce que nous cherchons depuis des années, tous ensembles. » La voix d'Antony résonne dans l'assemblée. Le nom de Fabrice la fait tiquer, ils se connaissent, tous deux dinosaures dans la révolution. Elle se demande ce qu'il a bien pu découvrir de plus qu'elle. Ça lui fait bizarre de savoir que d'ici quelques minutes la vérité lui sera révélée, des années de travail. Mais les minutes passent et rien ne vient. Quand enfin la porte résonne, c'est pas le visage de Fabrice qui apparaît. « Il est mort. » Et c'est le choc pour la jolie blonde de voir encore une tête familière s'en allait. Elle peut pas croire à une coïncidence la gamine, c'est trop, trop un timing parfait. Alors elle est la première a prendre la parole après l'annonce. « Simple coïncidence hein ? Moi j'y crois pas. On va pas me faire croire que Fabrice décède juste au moment où il va nous révéler la vérité sur ce qui se passe à Paris.... Faut arrêter de nous prendre pour des cons. Le gouvernement se fout de nous. » Elle dit ça en colère la gamine parce que y a toujours quelqu'un pour l'empêcher de découvrir la vérité.

Spoiler:
 


_________________
siren song

Le silence d'une Sirène est plus fatale que son chant.
Offre-Moi ton corps
Que ta dernière demeure soit l’Océan
Viens et bois tout ton soûl
Bois et perds-toi en Moi

Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Lun 12 Fév - 22:24 ()

Le téléphone qui vibre dans la poche, les phalanges collées à la bouteille en verre, la poupée renverse le précieux liquide au sol dans une danse désordonnée et pathétique pour sortir le portable coincé dans le jean.  « Fuck. » alors qu'elle fout un pied dans la flaque pour vérifier la maladresse de l'ivresse. Y'a les prunelles qui s'attachent enfin à l'écran. Y'a le nom flou du grand patron qui s'affiche, y'a des mots troubles qui lui font froncer les sourcils pour déchiffrer le message. Un regard de regret pour sa copine rhum, hésitante entre un « fallait pas boire » et un « ce serait pas juste de pas finir ». Mais elle finit par sortir de sa tanière de poussière la blonde, titubant jusqu'à la sortie, les mains plaquées au mur pour pas dévaler les escaliers sur l'cul.

Puis y'a l'arrivée au QG, la vision embuée, l’haleine alcoolisé. L'effort pour marcher droit jusqu'à un coin de la pièce. Toujours discrète la petite british. La banque à souvenirs a toujours les fesses posées loin des autres. Mais là, avec l'alcool qui remplace le sang dans les veines, elle baisse les opales sur ses chaussures, se recroquevillant sur elle même, douce illusion de disparaître, tentative pour faire passer le message aux autres de ne pas s'approcher. Elle craint de nouvelles remontrances d'Adèle si elle constate le dégât humain qu'elle est encore Andy. Ou si Aymeric capte que les efforts fait sont si vite bousillés.

Et le « Il est mort. » qui vient soulever les mirettes de la blonde. Elle sait qui. Elle sait pas pourquoi. Elle sait que c'est grave. Elle sait que la coïncidence est flagrante. Mais elle sait plus trop quoi ressentir Andy. Y'a les images de Campion qui l'arrache aux murmures de la salle. Jusqu'à ce qu'une voix se fait plus forte que les autres.  « Simple coïncidence hein ? Moi j'y crois pas. On va pas me faire croire que Fabrice décède juste au moment où il va nous révéler la vérité sur ce qui se passe à Paris.... Faut arrêter de nous prendre pour des cons. Le gouvernement se fout de nous. » Y'a rien de nouveau sous le soleil qu'elle aimerait répondre. Ça fait trop d'années qu'elle espionne pour la Vox pour pas s'être rendue compte qu'ils ne sont que des pigeons qu'on nourrit à la frustrations des faux espoirs.

D'habitude observatrice, fantôme invisible parmi la foule, Andy enivrée s'en mêle. Ce soir, la discrétion est foutue à la poubelle. Et le deuil repoussé à demain, à l'heure du décuvage. « Il a pas laissé d'indice derrière lui ? » L'accent britannique qui résonne de son coin, le manque d'empathie pour la mort de l'un des leurs, et un regard qui fuit Adèle. « Il aurait pas pu dire tout ce qu'il savait sur le moment ? Au moins à Anthony et Adèle au lieu de perdre du temps et de... » … claquer. Come on, il connaissait les risques non ? C'était pas la nouvelle recrue de la semaine. Mais elle tait la fin de sa phrase la poupée. Trop de manque de compassion déjà prononcé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
homecoming : 05/01/2017
Messages : 339
Louis d'or : 273
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Mar 13 Fév - 0:28 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

No church in the wild
topic commun révos


L'urgence n'avait pas lieu d'être, non, car celui qui devait faire des révélations ne viendra jamais. Je le savais, j'en étais persuadée, tout cela était écrit dans le marbre, car en vérité, il ne savait rien du tout. Il ne savait pas ce qu'il disait. C'est pour cela qu'il n'avait rien dit à Anthony, car tout cela ressemblait de près ou de loin à un traquenard. Quelqu'un avait compromis notre planque, et ce soir, on nous avait réunis ici dans un seul but, celui de mettre fin à la Vox Populi. Peut être que je me fourvoyais, peut être que je pensais cela à tord, peut être que j'avais raison sur toute la ligne et que le type allait finir par venir avec une ceinture d'explosif autour de lui, et que sans que personne ne puisse dire ouf, il allait exploser avec nous autour car un malade était en train de jouer avec nos nerfs. Mais en vrai, je riais de tout ça, je n'allais quand même pas pleurer, si ? Je ne sais pas ce qui m'arrivait, mais en ce moment, j'avais l'impression de devenir quelqu'un de différent, enfin, comme si j'étais dans une sorte d'évolution de moi-même. Depuis le Dare or Die, la mort s'approchait de moi, de plus en plus. J'avais tué durant ces jours là, et je l'avais refais dernièrement. Un clodo dans Paris, un être insignifiant que j'avais fait bouillir de l'intérieur, en pleine nuit, un type qui ne manquerait à personne sans doute, un type qui n'était qu'une poussière, et c'est dingue, mais j'avais pris mon pied. C'est comme avec ces petites souris. Elles ont du souffrir, sentir leur coeur battre de plus en plus vite jusqu'à explosion. C'est ça qui est le plus drôle. Mais je n'allais pas m'amuser à dire cela à tout le monde, personne ne le savait, personne ne le saurait jamais, sauf peut être Sophie, et encore. Il y a un révolutionnaire qui arrive alors au QG, et les mots qu'il prononce me font exploser de rire. Oui, ce n'est pas normal, ce ne devrait pas être la réaction d'une personne sensée, mais le suis-je encore ? Pourquoi est ce que ça ne m'étonne pas ? Pourquoi ? Je le sentais, pire, je le savais, il n'avait rien dit au téléphone à notre leader car en réalité, il n'avait rien à dire, mais quelqu'un l'a entendu, et il a été tué. Si je ne bravais pas la mort aussi souvent, je balancerais illico presto, que les dieux grecs sont dans la place, et tout. Juste pour voir la réaction des autres. Mais il n'y a que Vivian et moi qui le savons, peut être Lily, après tout, ce qu'on a vu ce jour là au dernier étage de la Tour Montparnasse, ça ressemblait à ça, non ? Carrément oui, alors avec les dernières découvertes que nous avons pu faire, ça se tient, et ça explique beaucoup de choses. Si j'étais là pour avoir des réponses, je le dirais à tout le monde, mais je m'en fous des réponses, je m'en fous. La ville est sans dessus dessous et je participe à ce chaos avec joie et délectation. Et justement, la première à réagir, à la mort de l'autre glandu, c'est Lily. Et sa réaction me fait rire encore plus fort, tout le monde doit m'entendre en vrai. Le gouvernement, elle est bien bonne celle-ci. Le gouvernement ne sait rien du tout de ce qui se passe ici. Ils sont complètement dépassés, c'est sur. Et puis, il y a Andy qui y mets du sien. Elle demande s'il a pas laissé d'indices. Je me demande ce que je devrais dire. J'ai envie de tous les voir flipper carrément. Alors je m'approche de nos leaders et j'élève la voix.

" Vous ne vous rendez donc compte de rien ? Campion ne savait rien du tout. C'est juste un prétexte pour tous nous réunir ici, car il y a un ou plusieurs traîtres dans nos rangs. Je ne sais pas encore qui, mais depuis le départ, si nous avons infiltré la police et d'autres institutions, la réciproque est vrai. Campion l'a dit à cette personne et celle-ci l'a tout simplement tué et elle est ensuite venue ici comme si rien ne s'était passé. Peut être même qu'une bombe a été posée et qu'elle va tous nous explosée à la gueule. Réveillez-vous les gars. Ce n'est pas comme ça qu'on va avoir des réponses. Nous sommes devenus des brebis dociles, et à part taguer des trucs inutiles, plus personnes ne nous écoute. Et ce n'est pas Clavis Aurea qui a changé quelques choses. Remettez-vous en question, on se fiche de notre gueule depuis le début et c'est pas près de changer ! Pas de révélations ce soir, c'est bête, mais est ce que ça étonne quelqu'un ? Pas moi. Je m'attendais même à ce que cela se passe ainsi. Pourtant, j'ai été la première arriver ici. Je pense qu'il est temps de faire un peu de ménage dans nos rangs pour avoir de véritables réponses ! "

Bon d'accord, j'en ai peut être fait un peu trop mais mon sourire carnassier devrait en convaincre quelques uns. Ils savent ce dont je suis capable quand il le faut. Je peux faire mal, pas seulement avec des mots, mais aussi avec mes poings. Il est tant de faire la révolution de la Vox Populi.

Spoiler:
 

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2012-could-be-brave-or-insa http://www.gameofshadows.org/t5642-jo-c-duval-revo#147882
homecoming : 19/02/2017
Messages : 1293
Louis d'or : 390
pretty face : jlc
julius caesar : luaneshë
the mighty bush : Pauv' humaine dans un monde de fou, trop fragile, jo, trop inconsciente et rien pour se défendre qua sa langue acérée et ses coups dans le vide.
these streets : Jo, la révo, la vox populi, qui sait rien que ce coeur ne veut lui dire, rien que les secrets qui s'entassent, les mystères, les hallucinations, des trucs qu'elle voit, qu'elle comprend pas. Jo, la scientifique sans plus d'certitudes que l'monde fout le camp.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Ven 16 Fév - 23:09 ()
Un sms plus tard, la jo débarque dans le qg, un peu en retard, un peu en pétard, et choppe les infos d’un gosse qui tire sur son bâton d’cancer dehors en attendant. La vérité qu’il dit, comme si de rien, c’est anthony qui l’a dit, sans rien avoir vérifié les infos du campion, il leur monte les espoirs sur du vent, le leader, l’idiot, l’désespéré des bonnes nouvelles. Il devrait savoir que tout est à prendre avec des pincettes, il devrait savoir que les révos ils ont trop de déceptions pour risquer d’en provoquer une autre, mais il s’est laissé emballer. L’feu dans la cage thoracique quand elle finit par arracher sa clope à l’ado pour l’écraser sous son talon, qu’elle rejoint la foule. Au moins, ils étaient tous là. Quand elle rentre, son regard croise celui d’ad, complices. Malgré anthony, elles avaient obtenu ce qu’elles voulaient, leur réunion, les sœurs duval.

À l’intérieur, il fait frénétique. Ça fait trop longtemps qu’ils attendent, dix minutes, vingt, des mois, quatre ans. Pis ya la nouvelle, celle qui surprend pas assez les grands enfants désillusionés. Il est mort. Campion, ce fossil de la révo, ce mari paumé qui traînait sa carcasse dans les locaux depuis toujours. Et quelque part, malgré l’cœur qui se fait minuscule, ya cette voix qui traîne : putain qu’il a été con. Un ACV qu’il rajoute le porteur de mauvaise nouvelle. Même pas une bonne balle dans la tête quoi.

Y’a Lily qui explose, et jo qui la laisse parce qu’elle met des mots là où ils osent plus. À part pour le gouvernement, ça c’était la spécialité de la blonde. Mais le gouvernement, c’était leur tête de turc à tous, c’était ce qu’ils disaient quand ils savaient pas parce que c’était plus facile. Et andy sort de l’ombre, prend le relais. « On pourrait fouiller ses affaires, son appart. Mais il faut envoyer une équipe maintenant, avant que la police ne le fasse pour nous. » elle répond d’une voix blanche, pragmatique à l’extrême, l’deuil coincé dans l’antichambre.

Mais ya Siam qui part dans une de ses diatribes assassines, et jo qui roule les yeux à chaque phrase qui n’en finisse pas. Abandonnant à mi-chemin, la révo pose ses fesses sur le rebord d’une table et commence à pianoter sur son téléphone. Quand enfin, la voix se tut. « à part crier au loup, tu as des choses concrètes à nous dire ou c’était pour le plaisir pur de gueuler ? » Sourcil soulevé, elle n’apprécie pas, jo, de profiter de la mort d’un collègue pour critiquer tout ce qu’il a défendu dans sa vie, la vox. « On ferait mieux de mettre en commun tout ce qu’on sait, et je veux dire tout, pas que les missions révos, mais nos vies persos aussi. On a tous vu … des trucs bizarres, non ? » les derniers mots sont arrachés, elle est pas bien sûre, et c’est pour ça qu’ils en parlent pas, mais ils sont bien là, ces machins inexplicables qui rythment leurs vies depuis le grand retour.
.


Spoiler:
 

_________________

she  was  a   r u n a w a y
rebel  blood  in  her  veins
a     r  e  n  e  g  a  d  e
never  to  be  tamed



Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t2649-vivian-h-lamontage-la-solitud http://www.gameofshadows.org/t5631-vivian-h-lamontagne-templiers
homecoming : 19/04/2017
Messages : 1094
Louis d'or : 178
pretty face : Nina Dobrev
julius caesar : (c) nalex; (c) DANDELION
the mighty bush : téléportation; capacité de se téléporter d'un endroit à un autre.
these streets : elle sait tout ce qu'il y a à savoir entre les murs des templiers.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Sam 17 Fév - 16:33 ()

La tension commence à monter et Siam tente de rassurer sa pote. C'est l'angoisse qui cogne à la porte du système nerveux de Vivian lorsque l'officier ouvre les portes et signale la mort de Campion. Si Fabrice n'était plus là, la culpabilité resterait présente. Cela n'a l'air de surprendre personne. Alors que les révo viennent de perdre l'un de leurs membres, c'est loin d'être ce qui tracasse Vivian. Elle se sent mal et bien qu'elle ne veut pas que cela paraisse, elle se ronge les ongles. Elle ne dit rien et c'est Siam qui ouvre la bouche pour passer un message aux autres. Vivian se recroqueville lorsque cette dernière mentionne la Clavis Aurea. Déjà que tout le monde la déteste à cause qu'elle a joint cette association pendant l'état, elle a désormais peur que les gens croient que c'est elle qui a organisé le tout.

Tout porterait à croire que c'est elle en fait. C'est là que Jo en rajoute. Voulant mettre tout ce qu'ils ont vécu en commun ensemble pour trouver une piste, quelque chose de concret qui pourrait révéler la vérité. En effet, Vivian n'y croit pas non plus à cet AVC de dernière minute. Bien que la mort ait eu lieu "naturellement" elle sait que quelqu'un est derrière tout ça et a un petit doute sur qui. Les dieux, ceux qui assiégeaient Paris dans l'ombre avaient exécuté Campion avec leur vaudou pour éviter qu'ils ne découvrent la vérité. Ils étaient mal, très mal, comme s'ils repartaient au point de départ et que rien n'avait changé. Il est vrai que la mort de Fabrice ne devrait pas affecté trop longtemps la Vox, car le sablier s'écoulait rapidement.

Vivian commence à penser à ce qu'elle pourrait raconter comme ragots sur ce qu'elle sait et ce qu'elle a découvert de la Clavis. À priori rien, mais valait mieux tenter de dissuader les gens de la détester plutôt que de dire qu'elle ne sait rien sur rien. Va me falloir un verre d'eau, j'suis en train de me liquidifier sur l'sol. Que la révo lance à Siam alors que les gouttes de sueur ne cessent de perler sur son front.

Spoiler:
 

_________________

lost mind

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t232-fantine-flying-like-a-c
homecoming : 01/03/2015
Messages : 6100
Louis d'or : 30
pretty face : Emma Stone
julius caesar : (c) beylin alias matty des bwas la queen du game
these streets : Elle ne connaît rien de la vérité. Elle sait seulement que quelque chose n'est pas clair, c'est pour ça qu'elle fait partie des révolutionnaires.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Lun 19 Fév - 22:31 ()

Les gamins d’la révolution. Leur histoire était écrite dans toutes les émeutes, dans les barricades et les tags sur les murs. La Vox Populi s’battait pour des souvenirs qu’ils arrivaient à peine à décrire. Pour des mots qu’ils n’ont jamais pu avoir, pour des au revoir qu’ils n’auront pas le droit de dire. Pour les vies de personne qu’ils ont été forcés de perdre. Et dans leur QG, ils pouvaient s’imaginer roi d’un monde qu’ils n’ont jamais pu contrôler. Fantine, elle était assise, non loin de Jo, elle attendait des réponses en se demandant si c’était vraiment la vérité, dont elle avait besoin. Puis quelqu’un est venu annoncer la mort de Campion. Le regard baissé, avant d’se relever, d’écouter les discours les uns des autres, comme si y’avait une explication à donner. Jo avait raison. C’était la seule chose qu’elle pouvait encore comprendre. Fallait s’rendre chez le gars, et prendre ce qu’ils pouvaient avant qu’les flics leur rappellent qu’ils avaient pas le contrôle de la ville. Elle regarde Ad’, comme pour une approbation. « J’en suis. » Elle savait pas, pourquoi au fond, elle s’sentait soulagée de toujours rien savoir. Comme si avec le temps, les réponses qu’ils pourraient obtenir étaient devenues trop terrifiantes. « S’il faut fouiller l’appartement de Campion, j’veux en être. » Elle s’rappelle des sourires qui atteignaient jamais ses yeux. Des fois où lui aussi, il a pensé crever pour une révolution qui arriverait peut-être jamais. ça aurait pu être n’importe lequel d’entre eux. les corps s’empilaient trop rapidement pour pouvoir les compter. « On sait que le gouvernement se fout nous depuis le départ. » Elle hausse les épaules. « Peut-être qu’on devrait arrêter d’essayer d’être discrets. Les gens commencent à croire en nous, ils savent que quelque chose tourne pas rond. » Peu importe, qu’il soit mort. C’était plus grand qu’eux. ça le serait toujours. « Ils pourront pas se cacher encore longtemps. » Un soupir. « Jo a raison, faut qu’on dise tout ce qu’on a pu voir, même si ça a aucun sens. »

_________________

autres comptes : juliette a. lefèvre & h. lewis dubois & bass a. renoir & héra c. swango



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1298-la-rose-n-a-d-epines-q
homecoming : 05/01/2017
Messages : 339
Louis d'or : 273
pretty face : Bridget Satterlee
julius caesar : Fae & Helpers
the mighty bush : Superforce, je crois que c'est assez explicite pour que j'en dise plus, non ? En gros, je vous mets un pain dans la gueule et vous avez mal, voilà.
Allegeance : Je sais pas comment on pourrait me qualifier, je pense que je suis un peu l'opportuniste de service qui a suivi sa cousine et qui a trouvé ça cool. Après voilà, je veux des réponses, mais si je les ai pas, je m'en fous. Si je peux foutre un peu plus le boxon en ville, c'est bien aussi, m'voyez ?
these streets : Y'a un truc, c'est plus que certains. Quoi ? Je sais pas exactement, je vous l'avoue, mais y'a un truc. Mes cousins sont un peu louche, et puis tout ceux qui sont revenus aussi, enfin certains.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Ven 23 Fév - 14:44 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

No church in the wild
topic commun révos


Mon discours est révélateur, pourtant, il ne plait pas forcément, notamment à Jo, ce qui m'étonne à moitié. Cela me fait cependant sourire, juste sourire, je ne veux pas manquer de respect à son égard. Elle veut que l'on fouille l'appartement de Campion, avant la police, c'est une bonne idée, mais je pense qu'il est déjà trop tard. Il n'est pas mort "naturellement" comme on voudrait nous le faire croire mais ce n'est pas le gros du problème. Qu'est ce qu'il pouvait bien savoir que je ne sais pas ? Sans doute qu'il ne savait rien, ou alors, juste qu'il savait mais qu'il s'est montré bien trop présomptueux et qu'il a été liquidé avant. C'est une erreur que je ne ferais pas, je sais gardé ma langue quand le moment est le bon, je sais être hautain, exécrable, quand il le faut, mais je sais me taire, quand c'est opportun. Et ce que propose Jo est une mauvaise idée. Nous avons tous vu des choses étranges, mais nous n'avons aucun moyen de comparaison, on ne sait même pas à quoi comparer ce que l'on a pu voir. Pourtant, moi, j'ai un moyen de comparaison, mais je n'ai aucune certitude sur qui est qui. Il y a eu un grand nombre de disparus ce jour là, et il me semblerait logique de croire que tous ne sont pas des dieux, il y en a beaucoup, d'accord, mais le nombre de disparus est trop important, enfin, je suppose, même sur cela je n'ai pas de certitude. Mais je réponds à Jo néanmoins. Enfin, après qu'elle se soit arrêter de parler.

" Je pense qu'on a tous vu des choses bizarres, mais la ville est bizarre depuis qu'ils ont disparus. Et c'est encore plus bizarres depuis qu'ils sont revenus ! Mais si j'ai pu remarqué une chose flagrante, c'est que les choses semblent s'accélérer depuis qu'il y a le nouveau maire, voilà un peu plus d'un an. Je ne sais pas si c'est à cause de lui, mais vous noterez que la coïncidence est quand même frappante. "

S'il y en avait un sur qui je miserais une pièce pour être un dieu, le maire était en haut de la liste. Mais comment pourrais-je le prouver ? Je ne peux pas me rendre à son bureau et lui cracher cette vérité à la figure, n'est ce pas ? Surtout que ce ne sont que des suppositions, je n'ai aucune preuve tangible. Ma cousine veut être de l'expédition dans l'appartement de Campion ce qui ne m'étonne pas, c'est elle qui m'a parlé de la Vox Populi, et même si elle n'est un leader dans l'âme, c'est une femme d'action et rien que pour ça, je l'admire véritablement.

" Si vous voulez tenté d'aller explorer l'appartement de Campion, c'est tout de suite qu'il faut y aller, si ce n'est pas déjà trop tard, car la police doit déjà y être. Pour dire à tous les choses bizarres qu'on a vu, je ne pense pas que cela nous avance à quoi que ce soit. On sait tous que certaines personnes sont capables de choses incroyables, mais elles ne font pas toutes parties des personnes qui ont disparues ce jour là. Je pense qu'il est plus raisonnable de voir si Campion avait planqué des infos chez lui, et voir si on a des preuves plus tangibles, de réelles preuves de tout ce qui nous entoure. "

Noyez le poisson, un peu, juste donner du grain à moudre pour ceux qui avaient envie de savoir, ceux qui avaient envie de se creuser les méninges. Mais moi, je m'occupais de Vivian, qui n'était vraiment pas dans son assiette. J'avais dit ce que j'avais à dire, je n'avais plus grand chose à rajouter. J'avais une partie des réponses, cela ne me dérangerait pas de le dire, mais je n'en avais pas du tout envie, peut être à une prochaine réunion cela dit.

Spoiler:
 

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4496-maybe-i-m-foolish-maybe-i-m-b http://www.gameofshadows.org/t5665-adele-duval-revolutionnaire#148247
homecoming : 28/10/2017
Messages : 292
Louis d'or : 483
pretty face : gal gadot
julius caesar : beylin (avatar) - alinok (gif)
the mighty bush : persuasion ☆ Capacité de moduler sa voix afin de produire un ordre qui sera automatiquement suivi.
these streets : Après les pleures et la colère vient la révolte et les cris. Malgré les coups et le sang versé, Paris reste dans le noir. Mais plus pour longtemps. C'est une promesse. Une certitude.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revolutionnaires

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Sam 24 Fév - 21:17 ()
Les révolutionnaires ont répondu présents à l'appel d'Anthony. Ils affluent au fur et à mesure et se retrouvent bientôt au complet. Un événement qui ne s'était pas produit depuis bien longtemps. Trop longtemps. Adèle s'efforce de croiser chaque regard, d'observer chaque visage. Elle constate, le cœur lourd, que beaucoup sont fermés ou affiche une lassitude qu'elle ne peut que comprendre. Elle se fige quand le leader prend la parole, Il parle de vérité et de révélation avec tant de conviction que sa mâchoire se serre. Pourtant Adèle garde le silence et ne montre rien. Elle a le regard planté sur la nuque d'Anthony et se rend compte avec tristesse que pour la première fois, ils ne sont pas sur la même longueur d'onde. Les réactions sont moindres. Les secondes s’égrènent, lentement. L'attente se fait insupportable quand finalement les portes s'ouvrent sur un visage qui n'est pas celui attendu. Le verdict tombe et la surprise n'est pas la première émotion qui agite les rangs des révolutionnaires. Adèle se lève mais n'avance pas. Campion était un ami, un membre important de la Vox. Elle le pleurerait plus tard cependant, seule. La carapace qui entoure Adèle au quotidien se fait plus dense, ses traits se figent. C'est le masque du flic qu'elle arbore à présent que chacun s'exprime. Elle n'est pas totalement en accord avec les paroles de Lily mais pas totalement en désaccord non plus. Il y a du vrai dans ses paroles qui mériteraient d'être nuancées. Elle remarque le regard d'@Andy Brixton qui fuit le sien, le corps qui doucement semble se balancer d'un côté puis de l'autre. Les paroles l'interpelle moins que l'attitude mais encore une fois, elle remet cela à plus tard. Laisser @"Siam A De Stahl" finir sa diatribe lui est plus compliqué. Son impétuosité ne plaît guère au bras droit qui considère souvent son attitude comme un danger pour l'organisation. Alors elle ferme les yeux et s'efforce de faire le tri pour retenir les idées qui font mouche. L'intervention de @Jo C. Duval menace de faire sauter son masque. Ses lippes luttent pour afficher un sourire amusé. Puis les paroles de la sage @Fantine C. De Stahl apaisent les braises qui rougeoient au creux de sa poitrine. Elle hoche la tête dans un signe d'assentiment. Attend que son chef prenne la parole pourtant c'est Siam qui intervient à nouveau. La jeune femme n'y tient plus. « Nous sommes d'accord sur un point, la mort de Campion n'est certainement pas naturelle. » Elle marque une pause et s'avance, les bras toujours croisés, elle porte le regard sur l'assistance. « La police est évidement déjà sur les lieux. Il n'est donc pas judicieux de s'y précipiter et encore moins en groupe. Tout ce que nous réussirons à faire c'est de se marcher dessus sans remarquer des preuves susceptibles de nous aider. Fantine tu te chargeras de fouiller l'appartement, je te laisse choisir la personne qui t'accompagnera. » La voilà qui se tourne vers le révolutionnaire venu leur annoncer la mort d'un ami. « Retourne au poste et fait nous part des conclusions de la police quand ils auront finit. Merci Benoît. » Ad inspire, expire et interpelle Siam. « Si tu as rejoins la Vox pour t'éclater à foncer dans le tas sans te préoccuper des conséquences tu as eu tord. Nous avons souffert d'une mauvaise image due à de mauvais choix et de fausses accusations. Cela a été désastreux et je ne souhaite pas que cela recommence. Nous sommes et avons toujours été un groupe de personnes affectées par la disparition d'un proche. Qui se refusent de baisser les bras et qui luttent pour découvrir la vérité. Avec le temps nous sommes devenus bien plus et j'aimerais que l'on se souvienne de ça. Nous somme une famille. Vous êtes ma famille.» Ad reprend son souffle, elle exprime des pensées réprimées et l'étincelle d'un espoir qu'elle pensait éteint. « Siam a cependant raison sur un point. Nous avons perdu de vu notre objectif, brassant de l'air sans résultat. Je vous invite ce soir à vous avancer et à prendre la parole. Racontez-nous ce que vous avez vu. » Le cœur battant, la jeune femme fait face au silence. Elle observe Anthony du coin de l’œil, guette une réaction, n'importe laquelle. Elle s'interroge sur l'accueil que l'on réserve à son discours. L'image qu'elle a de la Vox Populi est-elle sur le point de vaciller ?

Spoiler:
 

_________________

maybe i'm blind but I'm only human after all / a storm to match her rage // revolution
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5166-baz-the-unspeakable-truth
homecoming : 27/01/2018
Messages : 91
Louis d'or : 142
pretty face : taron egerton
julius caesar : (c) moony
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Mar 3 Avr - 22:48 ()
T’as pas mis longtemps a débarquer après avoir reçu le texto. Ouais, tu les recevais encore, même après tout ce temps, même après ton inactivité. Parce que tu restais un des premiers à avoir rejoint le mouvement. Parce que tu n’avais jamais dit que tu quittais malgré ton inactivité chronique au sein de la Vox. Mais la Vox, malgré tout, elle restait cette famille à laquelle tu t’étais un peu trop attachée. Cette famille qui cherchait cette vérité que tu connaissais. C’était peut-être aussi pour cela que tu n’y allais plus, parce que tu la savais bien trop dangereuse dans les mains de n’importe qui. Mais ce soir, tu te rends jusqu’au qg. Ce soir, y a les souvenirs qui remontent à la surface alors que t’es en mission. La Vox, c’est ta première mission pour les templiers. Une mission bien plus simple que toutes les autres. Parce que tu dois juste les convaincre que tu es toujours dans leur camp, que ce n’était qu’un léger contre-temps, que c’était la vie réelle et la survie dans le Paris chaotique qui avait pris le dessus. Le besoin de vivre et d’avoir un salaire fixe. T’étais serveur dans un restaurant, les missions de nuit, ce n’était pas simple, c’était la réalité de ton arrêt dans un premier temps.

Ton regard se pose quelques secondes sur le visage de Vivian alors que tu pénètres dans les lieux. Tous ces visages, tu les connais pour la plupart, des visages vus des dizaines de fois. Des personnes avec qui tu avais agi pendant des mois, aux cotés de qui tu avais mis la ville à feu, aux cotés de qui tu t’étais battu pour cette liberté bien trop dangereuse. Les visages, ils n’ont pas beaucoup changé même s’il y a quelques nouveaux, comme dans tout mouvement. Mais les leaders, ils restent les mêmes. Elle est encore là, devant tout le monde et dirigeant les troupes de cette poigne qu’elle avait toujours eu Adèle. T’écoutes silencieusement l’avancée des débats. Parce qu’ils semblent être à deux doigts de découvrir la vérité. T’as le sang qui se glace. Peut-être que t’avais bien fait de profiter de ce jour pour revenir. C’était peut-être l’occasion la plus intéressante. Parce qu’ils étaient une force, tu le savais mieux que personne, une force que personne ne pourrait arrêter et c’était aussi pour ça que tu avais aimé faire partie de leurs rangs. Parce que les révolutionnaires, ils se battaient et ils s’en moquaient de tout ce qu’il y avait autour, des bâtons qu’on pouvait leur mettre dans les roues. Ces bâtons qui s’appelaient anges ou templiers. Tu les regardes se débattre encore à trouver cette vérité que tu connais depuis un an maintenant. Ils sont tous là et les missions tombent. Et bientôt la vérité va effleurer la surface, sans que tu ne puisses rien y faire. Parce qu'ils ont forcément vu des choses, Paris était bien trop chaotique pour que les templiers gardent le secret indéfiniment.

Y a ton cœur qui se serre un peu trop fort quand la nouvelle tombe. Comme un rappel des risques que t’avais pris. Comme un rappel de cette vie que t’avais abandonnée, de ce combat que tu considérais bien trop dangereux désormais. S'ils savaient à quel point tu regrettais de la connaitre cette vérité. Parce que c’était d’eux que tu les protégeais dans le fond. Parce que t’es pas dupe, c’est forcément un ange, ou un démon. Ouais, certainement un démon. Le Campion, t’avais été en mission avec lui autrefois, alors ton cœur, il s’arrête de battre quelques instants. Peut-être que si tu leurs avais dit la vérité à l’époque, ils auraient pas eu à chercher et ça serait jamais arrivé. Tu t’en veux un peu. Parce que c’est tes potes, ta famille d’adoption, celle pour qui t’aurais tout donné à un moment, avant que tu passes un marché avec les templiers en échange de réponses. Un marché qui t’avait réduit au silence. T’es pas bien au milieu d’eux, avec cette culpabilité qui remonte. Et elle remonte encore un peu plus quand y a ton message qui part en direction du chef des templiers. Parce qu’il faut qu’il sache qu’ils semblent prêts à tout pour l’obtenir, et qu’il faut que vous passiez avant eux pour récupérer les informations. C’était pour leur bien que tu le faisais, pour leur bien à tous.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org
homecoming : 13/12/2014
Messages : 3303
Louis d'or : 36
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
PNJ

Sujet: Re: No church in the wild (révo) Dim 13 Mai - 21:32 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

No church in the wild
topic commun révos


Les voix sont nombreuses à se faire entendre mais pourtant, seules deux choses semblent ressortir de tout ce qu’il sort entre la colère et la douleur qui enserrent tous leurs cœurs. Il est temps de faire exploser cette vérité, il est temps de la découvrir et pour cela, il faut la trouver. Alors lorsqu'Adèle dit qu'il faut attendre, cela ne plait pas à ceux prêts à partir sur l'instant. Mais ils oublient qu'il n'est mort que depuis quelques minutes, une heure tout au plus. Heureusement, certains semblent se rappeler de ce détail. « Et à sa fille vous y pensez, elle sait peut-être même pas si la police n'est pas encore sur les lieux. Et même si c'était le cas, vous pensez sincèrement qu'elle aura envie de nous voir débarquer alors qu'elle viendra d'apprendre la mort de son père ? » Parce que cette fille, ils l’avaient tous oubliés. Ils ne pensaient plus qu’à la vérité, à leurs recherches et pas à la famille qui venait d’être brisée par la mort, un peu comme eux l’étaient tous. Alors Anthony se décide enfin à prendre la parole. Un regard pour sa bras-droit, le regard un peu vide alors qu’il tente de cacher sa peine. Parce que Fabrice, c’était un ami, un de ses conseillers. « On attend, j’ai confiance en Alisha pour tout faire pour que personne ne s’introduise chez elle dans un premier temps. C'est peut-être qu'une ado, mais elle vit pour la Vox, comme son père et elle veut la vérité. » Les ordres sont les ordres, et que personne n’y déroge. « Je veux aussi que certains d’entre vous aillent fouiller à l’hôpital, les raisons de cette mort sont floues et il faut faire le clair là-dessus, si assassinat il y a, le coupable devra être puni. » Assassinat, mot qui résonne dans la pièce alors qu’il prononce ce mot que tous avaient en tête depuis bien longtemps. Il a le regard qui passe sur chacun d’entre eux, ce regard sombre et qui a le don d’impressionner, même après des années à se battre à ses côtés.

« L’heure n’est plus à repousser la faute sur les autorités et aux théories du complot, l’heure est celle de la vérité. Je veux que vous parliez tous car nous savons tous qu’il se passe des choses étranges, mais maintenant il est temps de mettre en commun l’ensemble des évidences et de dénouer les liens pour faire le clair dans tout ça. » Parce qu’il est persuadé qu’ils peuvent en apprendre beaucoup plus que ce qu’ils pensent tous en mettant tout en commun. « Mais avant, j’aimerai que l’on fasse tous une minute de silence pour Fabrice qui est certainement mort pour avoir découvert cette vérité. Il faisait partie de ceux qui m’ont accueilli dans la Vox, mais je sais qu’il a accueilli beaucoup d’entre nous. Il était l’un des leaders et nous savons tous à quel point il pouvait être indispensable. » Le silence s’abat sur la salle en même temps qu’il termine. Son regard est braqué sur Siam. Qu’elle n’essaie pas de se faire une fois de plus remarquer où elle pourrait prendre la porte, elle ne l’a que déjà trop fait ce soir et il n’est pas d’humeur à laisser passer et pardonner ce soir, pas alors qu’il vient de perdre un ami.



informations complémentaires
pour que tout soit clair

Après quelques minutes de discussions houleuses, Anthony prend la parole.
Vous irez fouiller l'appartement de Fabrice Campion plus tard, et vous rendrez également à la morgue pour découvrir les causes de sa mort. Une quête liée à ça a été ouverte ici
Il soutient Adèle Duval, son bras-droit et demande à chacun de donner l'ensemble des choses bizarres trouvées par chacun. Pour vous aider à réunir vos preuves, un sujet a été ouvert ici
Il demande à tout le monde de faire une minute de silence avant de reprendre la conversation.
Les membres de la Vox commencent à être partagés entre dire la vérité et risquer sa vie ou se taire et vivre. A vous de vous positionner par rapport à ça.
Le sujet reste ouvert pour vous permettre de jouer vos réactions et la suite de votre discussion, mais c'était la dernière intervention du Maire.
N'oubliez pas de mettre des résumés de vos actions sous spoiler
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
PEOPLE BELIEVE

WHAT THEY WANNA
believe



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: No church in the wild (révo) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
No church in the wild (révo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-est :: Onzième arrondissement :: République :: Hôpital du secours perpétuel