boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 This is the way the World ends. [Sophie]
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1489-garance-envoyee-sur-te
homecoming : 18/01/2017
Messages : 4963
pretty face : Dree Hemingway
julius caesar : Dandelion (icons, gif) / Beylin (code sign) / Babine (gif) / Faust (icon, ava) / Me (icons) / Adèle (aest)
legends never die : Reine des Enfers. Démon de la Discorde et de la Frustration, Commandant de la sphère de la Discorde, Reine des Garces, Intendante de l'Impatience, Instigatrice des réactions disproportionnées et des caprices inutiles, Destructrice de la sérénité. Progéniture du Chaos. Éternelle pétasse des Enfers.
the mighty bush : Discorde évidence de la semeuse de zizanie. Prestidigitation le talent de l'empêcheuse de tourner en rond Catalyseur la puissance de la maîtresse des conflits
weapon : Faux de la Mort, Dague du Paradis.
Allegeance : Nouvellement couronnée, Malphas entend rétablir l'ordre parmi les rangs démoniaques, avant que ses pulsions de Discorde ne la rattrapent. Dans ce nouveau Paris, terrassé par les révélations, le Jeu de l'Ombre est devenu une partie d'échec exaltante pour celle qui collecte les coups d'avance dans le seul espoir de voir le monde à genoux.
these streets : Tout.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: This is the way the World ends. [Sophie] Jeu 1 Fév - 21:34 ()
This is the way the World ends.
Not with a whimper, but with a bang.


La rage a laissé place au vide. Puis le vide à la rage. Et la rage, encore, au vide. Cercle pervers et pernicieux, qui s'étend en infinités incontrôlables. Dans les humeurs de la Garce infernale, les ascenseurs émotionnels semblent être tombés en panne, bloqués sur l'antépénultième apocalypse que son être ne saura plus tolérer. Plus maintenant. Plus jamais.

Et elle perçoit, finalement. Elle perçoit l'insulte faite à son nom dans le règne puéril d'un démon de pacotille qui ne connaît de la grandeur que le vertige enivrant d'un Maître murmuré à une oreille incapable. Incapable de noirceurs comme le monde les mériterait, incapable de diriger, d'ambitionner. Il est ridicule, Bayemon, et ce soir comme tant d'autres – depuis des semaines maintenant – Malphas comprend les murmures de ses congénères, de ceux qui crachent entre deux éclats de rire que c'est bien la fin de la commanderie, que la seconde chute de Lucifer les entraînera tous dans les tréfonds de l'oubli et de la misère. Elle comprend, ou parvient à entendre, que la révolte était juste mais que son aboutissement n'aura eu aucun autre retentissement que celui de leur échec.

Et elle enrage.
Et elle vide.
Et elle rage.
Toujours.
Encore.

Elle rage et elle tourne en rond, la créature, remontant le fil de ses pensées et de ses discordes pour chercher, pour pister. Leur Maître à tous, elle le cherche, comme un clébard aux abois. Elle a la révolte aux crocs et les babines retroussées, frappant les murs, les êtres et les consciences, plus présente que jamais dans le cœur de ses pairs sans avoir rien à faire. Ils ont parlé, tous. Ils ont parlé, aux recoins de leurs rencontres, dans l'ombre de leurs empoignades.

L'Ange l'a abandonnée.

Dans la ruelle parisienne que sa silhouette traverse, Discorde se disperse à en faire grésiller les lampadaires. Discorde est usée, usée de courber l'échine, d'arranger, d'obéir. Et elle n'est pas la seule, de ça la bestiole est persuadée, tandis que son trenchcoat d'un autre temps se faufile entre les gonds de la porte de service du Moulin Rouge. En ces murs, les seules disputes cherchent les corps, les chairs, et les silhouettes se meuvent lentement, les poitrines fébriles, soulevées d'impossibles souffles qui se perdent dans le noir ou la lisière d'autres lèvres. Il n'y a plus qu'Elle. Plus qu'Elle qui sera fidèle, réceptive. Plus qu'Elle pour comprendre. Plus qu'Elle pour répondre à ses appels.

Doucement, la blonde abandonne sa veste à un fauteuil, approchant sa silhouette longiligne étouffée dans un tissus noir qui peine à couvrir l'étendue lactée de sa peau. Et ses mains s'enroulent autour d'une balustrade tandis qu'elle observe les gargouillis organiques qui s'excitent en contre-bas, sensibles à la crasse qu'elle palpite et dégueule par litres. Il y a un homme, là, qui lève les yeux vers elle et qu'elle foudroie sans se faire prier, lui offrant le désarroi et la rage en présents nocturnes, en cadeaux à ramener à la maison, près de sa rombière qui prendra cher sans avoir rien demandé. La bête attend, un peu, pas longtemps. Quand Elle arrive enfin, quelque part derrière elle, sur la droite. « Asmodée... » feule-t-elle dans un sourire carnassier. « Désolée d'être venue sans m'annoncer... Nous avons à parler. »

Il y a le monde, là, qui doit arrêter de tourner et apprendre à nous respecter.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Connasse
- La méchanceté d'un homme fait de lui un démon, la méchanceté d'une femme fait d'elle un enfer.


Praise & pray:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1930
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : blondie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: This is the way the World ends. [Sophie] Lun 5 Fév - 16:43 ()

This is the way the world ends

Difficile de courber l’échine face au mépris et à l’ivresse du pouvoir. Je détestais ce démon, je détestais tout ce qu’il représentait… Je détestais le merdier qu’il avait bien pu faire tout autour de lui, bouleversant l’ordre des choses, laissant croire aux petites créatures qu’elles pouvaient s’élever et chasser ceux qui se trouvaient sur le piédestal de la vieillesse, de l’expérience. Bayemon était un être que j’évitais, à la moindre occasion. Un être que je ne voulais pas voir arriver au Moulin Rouge et venir vociférer ses ordres parce qu’il prenait du plaisir à me faire obéir, moi qui étais là avant lui, moi qui avait chuté avec Lucifer, au tout début… Oui, l’ivresse du pouvoir rendait stupide et c’est bien de cette stupidité que je comptais m’emparer.

Une soirée comme les autres. Le Moulin Rouge s’animait, les âmes en quête de chaleur humaine, en quête d’un sens à leur misérable vie ou d’une envie soudaine de tromper leurs femmes… Je les connaissais, tous ces clients qui passaient la porte. Tous avaient une histoire et tous finissaient par commettre la même faute, celle de la luxure, celle de la tromperie, celle du péché mignon. Je marchais calmement, observant ces âmes, un sourire satisfait sur les lèvres à chaque fois que je les voyais, en charmante compagnie, ou lorsqu’ils sortaient pour retourner chez eux, avec l’irrésistible envie de revenir une nouvelle fois se laisser tenter.

Ce n’était pas vers les clients qui me faisaient des clins d’œil ou qui espéraient un sourire de ma part, que mon regard se porta. Mais c’était en direction d’une silhouette blonde, près d’une balustrade, attendant certainement ma venue. Pourquoi serait-elle là sinon ? Lorsque ma silhouette approcha de la sienne et que nos ombres vinrent s’enlacer, elle prit la parole et un sourire s’afficha sur mon visage. Ma main droite vint effleurer sa joue et se glisser dans sa crinière blonde l’espace d’un instant avant de prendre la parole. « As-tu besoin de t’annoncer pour venir me voir ? Cela serait une bien triste relation, tu ne crois pas ? » Dis-je avant de claquer des doigts. Le barman avait entendu, relevant la tête pour nous observer, surplombant la pièce principale. Il avait bien compris qu’il fallait nous servir à boire. Je vins m’installer dans le canapé, croisant délicatement mes jambes dénudées que ma robe ne cachait presque pas. Je posai à nouveau mes yeux sur Discorde. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, il fallait bien avouer qu’elle dégageait ce petit quelque chose de captivant. J’étais presque jalouse de ne pas être la cible de ses petites manigances, juste pour le plaisir de la voir à l’action.

« Alors, de quoi veux-tu parler, chérie ? J’ai tout mon temps, tu sais. » Une simple phrase pour lui faire comprendre qu’elle avait le temps de m’exposer ce qu’elle désirait et que s’il fallait prendre le temps de discuter, j’allais le prendre. Le Moulin Rouge n’avait pas besoin d’un œil constant de ma part pour filer droit.




Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1489-garance-envoyee-sur-te
homecoming : 18/01/2017
Messages : 4963
pretty face : Dree Hemingway
julius caesar : Dandelion (icons, gif) / Beylin (code sign) / Babine (gif) / Faust (icon, ava) / Me (icons) / Adèle (aest)
legends never die : Reine des Enfers. Démon de la Discorde et de la Frustration, Commandant de la sphère de la Discorde, Reine des Garces, Intendante de l'Impatience, Instigatrice des réactions disproportionnées et des caprices inutiles, Destructrice de la sérénité. Progéniture du Chaos. Éternelle pétasse des Enfers.
the mighty bush : Discorde évidence de la semeuse de zizanie. Prestidigitation le talent de l'empêcheuse de tourner en rond Catalyseur la puissance de la maîtresse des conflits
weapon : Faux de la Mort, Dague du Paradis.
Allegeance : Nouvellement couronnée, Malphas entend rétablir l'ordre parmi les rangs démoniaques, avant que ses pulsions de Discorde ne la rattrapent. Dans ce nouveau Paris, terrassé par les révélations, le Jeu de l'Ombre est devenu une partie d'échec exaltante pour celle qui collecte les coups d'avance dans le seul espoir de voir le monde à genoux.
these streets : Tout.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: This is the way the World ends. [Sophie] Jeu 8 Mar - 8:04 ()
This is the way the World ends.
Not with a whimper, but with a bang.


De tous temps, les femmes ont toujours eu un quelque chose de carnassier, un appétit féroce, une sauvagerie instinctive, cachée entre leurs seins, qui leur donne la force de surpasser n'importe quelle absurdité. Le tout est d'aborder la question avec élégance, quoi qu'il arrive... Et elle sourit, Malphas, ronronnant doucement en laissant son visage suivre l'inquisition de la main d'Asmodée pour profiter du contact, de l'attention. « As-tu besoin de t’annoncer pour venir me voir ? Cela serait une bien triste relation, tu ne crois pas ? » La Reine du Moulin Rouge met son univers en effervescence pour elle, claque des doigts pour invoquer l'alcool, s'installe sur une banquette qui, comme par magie et par sa simple présence, semble dès lors se transformer en salon privé. Sophie maîtrise parfaitement son environnement, a rompu à sa volonté le moindre petit atome se trouvant sur son territoire... Partout, dans chaque recoin, Luxure règne en maîtresse absolue, sans conteste... Il y a dans l'implacable de sa royauté un quelque chose de reposant et de fascinant dont Discorde ne se lasse pas et ne se lassera jamais. « Alors, de quoi veux-tu parler, chérie ? J’ai tout mon temps, tu sais. » Et la réalité se raccroche aux silhouettes longilignes. Lentement, la Garce s'autorise un dernier regard sur la foule avant de venir rejoindre la banquette, embrassant la joue de son hôte avec langueur avant de s'installer à son tour, croisant les jambes avec la même impudence, perfectionnant un tableau déjà alléchant pour offrir aux passants l'image de deux femmes aux longues interminables et aux soifs de conquête intarissables. Ils ne savent pas, les passants, du moins pas encore, tous les complots, tous les squelettes, tous les morts. Ils ne se doutent pas, qu'elles sont aussi féroces que désirables, impitoyables que peu vêtues.

« Est-ce que tu parles avec tes inférieurs, un peu ? Moi oui. Enfin j'essaye. Pas qu'ils soient tous du plus grand intérêt mais... Et puis il y a les autres. De plus en plus. Ils viennent, me voir. Ils réclament, que nous fassions quelque chose... Pour le gosse. » Le qualificatif tombe, juge sans douceur et assassine d'un mot. Un gosse, Bayemon n'est qu'un gosse capricieux qui a profité d'une opportunité, d'un moment de faiblesse de leur part à tous. « Nous avons laissé faire ça. Nous n'avons pas réagi assez vite, sans doute par peur de se déchirer pour le pouvoir, d'y perdre plus que d'y gagner... Je n'en sais rien. Je m'en fous. Mais je ne supporte plus. Je ne tolère ni ses humeurs, ni son manque d'envergure... Il a quoi, 200 ou 300 ans ? C'est à peine s'il sait marcher et sa seigneurie voudrait régner... » Elle se mord les lèvres, là, le regard plus sombre, l'air plus orageux, son aura crasse commençant à suinter de son corps sirène pour mieux salir l'atmosphère de ses noirceurs. Elle en fout jusque sur les murs, de la Discorde, jusqu'au fond des cœurs. « Je ne resterai pas immobile plus longtemps, pas alors que la discorde a complètement saturé notre propre camp. Je sais de quoi je parle... » souffle-t-elle, le sourire gourmand, provocateur. Elle est partout, chez les démons, sur toutes les lèvres, dans tous les regards de travers, dans les conversations les plus basses et les cris les plus forts. Elle les habite tous et chaque jour un peu plus. « Alors, dis-moi... Te contentes-tu du règne de l'Enfant-Roi ou as-tu envie de jouer un peu avec moi, ma chérie ? »

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Connasse
- La méchanceté d'un homme fait de lui un démon, la méchanceté d'une femme fait d'elle un enfer.


Praise & pray:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1930
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : blondie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: This is the way the World ends. [Sophie] Mar 20 Mar - 19:21 ()

This is the way the world ends

Voir Malphas était toujours un plaisir que je ne dissimulais pas un seul instant. Sa présence était toujours agréable et pouvoir passer un peu de temps avec elle me mettait toujours de bonne humeur. Elle avait toujours ce qu’il fallait pour me faire sourire, la Garce… J’aimais son caractère et ce qu’elle était tout entière. Je m’étais installée sur un canapé, attendant de savoir ce qui amenait la blonde jusqu’à mon antre. Bien entendu, elle était la bienvenue. Toujours. Elle n’avait clairement pas besoin de prendre rendez-vous ou d’annoncer sa présence. Elle primait largement sur tous ces clients qui prenaient plaisir avec tout ce que j’avais à leur offrir entre ces murs. C’est alors qu’elle vint s’installer, non sans un baiser fort appréciable sur ma joue, ce qui fait grandir quelque peu mon sourire.

Mais bien vite, la Discorde fit fendre l’air de ses mots. Des mots qui étaient prévisibles. Bayermon. Un nom que beaucoup de démons avaient sur le coin des lèvres. Un démon qui faisait de nombreuses controverses… Pour certain, le changement était agréable, pour d’autres, il était intolérable. Pas difficile de connaître l’avis de Malphas à ce sujet, elle venait de me le dire sans aucune gêne. Après tout, nous nous disions pas mal de choses, elle et moi. Et si elle pouvait répandre son doux venin, elle le faisait avec grand plaisir. Elle venait également de me proposer de faire bouger les choses, car elle ne semblait pas du tout tolérer la présence de l’Enfant-roi sur le trône.

«  Il ne m’attire pas du tout, ce petit… Je n’aime pas son envie de gouverner et je n’aime pas ce qu’il est. » Dis-je en soupirant. Comme elle le disait si bien, il n’avait que deux cents voir trois cents ans et il semblait vouloir gouverner des démons âgés de plusieurs millénaires. Comment pouvait-on tolérer cela ? Il est vrai que lors du renversement de pouvoir, nous n’avions pas forcément agi. Mais peut-être était-il temps de le faire. Je restais loyale à Lucifer et m’opposer à celui qui l’avait fait tomber ne pouvait que me faire plaisir.

« Alors oui, je suis prête à danser avec toi, chérie. Pour lui en faire baver, à ce petit con. » Un sourire en coin sur mon visage, accompagné d’un léger petit clin d’œil alors que l’on vint nous apporter tout ce qu’il fallait pour nous désaltérer. Je pris la bouteille d’une main délicate pour en remplir les deux verres directement. Je vins saisir mon verre pour trinquer avec la blonde et venir boire une gorgée avant de le reposer sur la table, avec délicatesse et sensualité. Mes yeux se plongèrent à nouveau dans ceux tumultueux de la Discorde.

« Alors, dis-moi… Quelles sont les règles du jeu ? » En d’autres termes, je désirais connaître un peu ses projets pour la suite, voir si elle avait déjà l’idée d’un plan, d’une action, d’une vague orientation pour mener la vie dure au gosse qui la tourmentait et qui tourmentait pas mal de démons de hauts rangs. Car si un démon tel que lui était capable de renverser le Diable en personne, cela risquait de donner de très mauvaises idées à d’autres. Et ça, je ne pouvais pas me le permettre ! Je vivais un long fleuve tranquille avec mes affaires qui tournaient bien. Je n’avais pas envie qu’un petit démon revendique ma place. Alors oui, si on pouvait bousculer les choses, alors, je n’étais clairement pas contre.



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1489-garance-envoyee-sur-te
homecoming : 18/01/2017
Messages : 4963
pretty face : Dree Hemingway
julius caesar : Dandelion (icons, gif) / Beylin (code sign) / Babine (gif) / Faust (icon, ava) / Me (icons) / Adèle (aest)
legends never die : Reine des Enfers. Démon de la Discorde et de la Frustration, Commandant de la sphère de la Discorde, Reine des Garces, Intendante de l'Impatience, Instigatrice des réactions disproportionnées et des caprices inutiles, Destructrice de la sérénité. Progéniture du Chaos. Éternelle pétasse des Enfers.
the mighty bush : Discorde évidence de la semeuse de zizanie. Prestidigitation le talent de l'empêcheuse de tourner en rond Catalyseur la puissance de la maîtresse des conflits
weapon : Faux de la Mort, Dague du Paradis.
Allegeance : Nouvellement couronnée, Malphas entend rétablir l'ordre parmi les rangs démoniaques, avant que ses pulsions de Discorde ne la rattrapent. Dans ce nouveau Paris, terrassé par les révélations, le Jeu de l'Ombre est devenu une partie d'échec exaltante pour celle qui collecte les coups d'avance dans le seul espoir de voir le monde à genoux.
these streets : Tout.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: This is the way the World ends. [Sophie] Dim 19 Aoû - 22:41 ()
This is the way the World ends.
Not with a whimper, but with a bang.


De longues dates, l'entente entre Asmodée et Malphas avaient su marquer l'histoire et notamment Paris, leur incarnation n'ayant épargné personne. Nombreuses sont les soirées parisiennes qu'elles ont su faire leur, pour mieux dépasser les limites et consacrer l'horreur. Leur entente sur un sujet plus grave comme celui de la régence en cours sonne pourtant comme une menace pour l'avenir, tant les créatures n'ont jamais su s'allier qu'au nom de leur amusement personnel... S'allier ainsi autour d'un même point de contrariété ne pourrait que promettre de sombres heures à cet Enfant-Roi qu'elles n'appréciaient pas. « Alors oui, je suis prête à danser avec toi, chérie. Pour lui en faire baver, à ce petit con. » C'est tout ce qu'elle voulait entendre, jusqu'à la perfection. Sale petit con, approuve-t-elle dans un sourire carnassier. Les verres se rencontrent, le cristal trinque et une longue gorgée pleine de bulles vient apaiser l'esprit bouillonnant de Discorde. Elle ne se départit pas de son sourire, pourtant, se redressant légèrement pour s'approcher davantage d'Asmodée, le timbre ronronnant. « L'idée est enfantine... Mais ne dit-on pas que les plans les plus simples sont parfois les meilleurs ? » plaisante-t-elle, s'allumant une cigarette avec nonchalance, les prunelles accrochées aux formes longilignes de Luxure. « Rien ne va, Lucifer est aux abonnés absents, il ne nous sauvera pas. » Peut-être même les a-t-il définitivement abandonnés, elle retient entre ses lèvres, crachant une volute de fumée argentée avant de planter son regard dans celui de sa complice. « Et Bayemon perd pied, peu à peu. Je peux le sentir. Je n'ai jamais été aussi puissante... La discorde règne jusque dans nos rangs. » De cela, elle est sure, à trop sentir les flots de mécontentement lui fracasser les veines, à presque pouvoir dessiner la Catalyse qu'elle déverse sur les Enfers. « Alors voici mon plan : attendre que l'Enfant-Roi nous fasse un caprice et en profiter pour l'exécuter. Rien de trop organisé, un petit massacre d'opportunité. Ensuite, ramener un peu d'ordre dans nos affaires pour pouvoir faire avancer les choses... Puis nous aviserons. » Et elle sourit, toujours, s'approchant de Luxure, encore. Toujours un peu trop. Elle veut jouer, aussi. Tout ceci est trop sérieux, ce monde est trop fou, elle étouffe sous la déception. Après Bayemon, il faudra crever l'ennui.

***

Elle est revenue. Elle revient toujours. C'est par la porte que la Garce fait son entrée, cette fois, apprêtée d'une robe rouge à l'élégante indécence, perchée sur des talons vertigineux, le regard tranquille, le sourire à la fois prédateur et paresseux. Discorde rend une visite importante, ce soir, et le cadavre du petit Roi n'a pas encore fini de refroidir. C'est fou, elle peut les sentir à présent. Les siens, partout, comme autant de parasites courant sous sa peau. Elle pourrait presque les appeler, les choyer ou les écraser d'une seule pensée... Alors elle avance, sans même hésiter, jusqu'aux coulisses de l'établissement. Et c'est dans son ombre qu'elle se plante, à sa nuque qu'elle murmure. « Il est temps d'aviser, Asmodée... » Ronronnement rauque à son oreille. Dans l'obscurité, les démons ne sont plus que ténèbres. « Puis-je te réclamer une audience ? Dans un endroit où nous pourrions discuter..? » C'est qu'elle vient avec des ambitions, des propositions et des promesses, la Garce... Et qu'elle espère que, une fois encore, Asmodée voudra bien danser.

- a game of shadows, shall we play ?  -


@Sophie A. Lovett

_________________

Connasse
- La méchanceté d'un homme fait de lui un démon, la méchanceté d'une femme fait d'elle un enfer.


Praise & pray:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1930
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : blondie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: This is the way the World ends. [Sophie] Jeu 23 Aoû - 13:48 ()

This is the way the world ends

Prête à danser, je l’étais. Je l’avais toujours été, avec Discorde, d’ailleurs. J’étais prête à suivre ses pas pour ramener un peu d’ordre dans ce beau merdier que l’Enfant-roi avait pu causer. Avouer la défaite de Lucifer me faisait mal au cœur, car j’avais voué ma vie pour lui, à le servir comme le ferait n’importe quel loyal sujet, mais dans une situation comme celle-ci, je ne criais pas sous tous les toits ma loyauté envers le Diable. Pourtant, je ne retournais pas ma veste pour autant, loin de moi l’idée de faire cela. C’est par Discorde que le calme allait peut-être pouvoir régner. Voilà qu’elle semblait avoir un plan. Un plan simple, mais à la fois efficace. Elle disait qu’elle gagnait de la puissance et je pouvais bien le comprendre, au vu de la discorde qui régnait dans nos propres rangs. Mais cela pouvait, visiblement, au moins en favoriser une. Alors oui, j’étais partante si jamais elle désirait remettre de l’ordre. Je n’aimais pas beaucoup le désordre et je préférais gérer mes petites affaires sans avoir à rendre des comptes à un gamin.

« Je suis partante. » Dis-je en souriant, alors qu’elle s’était rapprochée de moi. J’avais pris mon verre pour le terminer, en trinquant avec elle, comme pour conclure notre marché. J’avais toujours apprécié Discorde et c’est pourquoi j’acceptais cela sans véritablement trop hésité. « Et puis, tu ferais une bonne reine. » Avais-je ajoutée avec un sourire, plein de malices.

***

J’avais senti, ce souffle dans ma nuque et cette voix que je connaissais très bien. Mes lèvres s’étaient étirées en un sourire avant de tourner doucement ma tête et de voir Discorde, debout. « Mais depuis quand Sa Majesté doit-elle réclamer une audience ? » Dis-je avec un petit sourire en me redressant à mon tour. Je lui avais fait signe de me suivre et nous montions jusqu’à mon bureau. Une fois là-bas, je fermai la porte. Pas besoin de la verrouiller, mes employées savaient très bien que lorsqu’elle était fermée, elles n’avaient pas vraiment intérêt à venir me déranger.  Je me dirigeai vers le minibar pour sortir une bouteille de whisky et deux verres et de les poser sur la table basse, dans l’espace salon de mon bureau et de proposer à Discorde de faire comme chez elle.

« Je suis tout ouïe. » Dis-je en m’installant, croisant mes jambes et posant mes yeux sur la Garce, prête à écouter celle qui s’était occupée de l’Enfant-roi, comme elle l’avait promis et désirée. Maintenant, il était temps de voir ce que l’avenir avait à nous offrir et surtout, ce qu’elle avait à m’offrir. Car elle m’avait promis de remettre l’ordre dans tout ce beau bordel. Comptait-elle tenir ses promesses, elle qui était l’amante la plus fidèle du désordre ?




Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1489-garance-envoyee-sur-te
homecoming : 18/01/2017
Messages : 4963
pretty face : Dree Hemingway
julius caesar : Dandelion (icons, gif) / Beylin (code sign) / Babine (gif) / Faust (icon, ava) / Me (icons) / Adèle (aest)
legends never die : Reine des Enfers. Démon de la Discorde et de la Frustration, Commandant de la sphère de la Discorde, Reine des Garces, Intendante de l'Impatience, Instigatrice des réactions disproportionnées et des caprices inutiles, Destructrice de la sérénité. Progéniture du Chaos. Éternelle pétasse des Enfers.
the mighty bush : Discorde évidence de la semeuse de zizanie. Prestidigitation le talent de l'empêcheuse de tourner en rond Catalyseur la puissance de la maîtresse des conflits
weapon : Faux de la Mort, Dague du Paradis.
Allegeance : Nouvellement couronnée, Malphas entend rétablir l'ordre parmi les rangs démoniaques, avant que ses pulsions de Discorde ne la rattrapent. Dans ce nouveau Paris, terrassé par les révélations, le Jeu de l'Ombre est devenu une partie d'échec exaltante pour celle qui collecte les coups d'avance dans le seul espoir de voir le monde à genoux.
these streets : Tout.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: This is the way the World ends. [Sophie] Mar 25 Sep - 23:46 ()
This is the way the World ends.
Not with a whimper, but with a bang.


« Mais depuis quand Sa Majesté doit-elle réclamer une audience ?
- Depuis que la couronne n'interdit pas de s'adresser correctement à ses commandants, dirais-je... »

Luxure précède Discorde, comme bien souvent. Comme dans toutes les histoires d'amour qui finissent mal. Dans un fracas. Dans le chaos. Et les silhouettes se suivent et s'effleurent dans les couloirs du Moulin Rouge, jusque dans les bureaux de la Démone et le grincement délicat de la porte qui se referme derrière elles pour mieux sceller leurs secrets.

L'alcool est servi, invite au confort, à la discussion. Elle ne se fait pas prier, la Garce, et cale sa silhouette longiligne entre les courbes épaisses et confortables d'un fauteuil, croisant ses jambes interminables en miroir à son interlocutrice, un verre de whisky trouvant ses doigts pour que l'ambre y tournoie en arabesques éthyliques. « Je suis tout ouïe. » Le sourire s'étire, tandis qu'elle se perd un instant dans la contemplation de Luxure, de son derme délicat, toujours apparent, de son visage poupin et de ses joues fraîches. Sa chevelure, souvent sauvage, qui invite à essayer de deviner qui a osé la décoiffer. Dans quelle position. C'est toute une histoire. Tout un talent. « Je sais à qui va ton ancestrale loyauté, Asmodée... » elle souffle, le regard planté à ses prunelles. « Mais je ne t'apprends rien en te disant que je ne l'ai pas détrôné. Lucifer n'est pas mon ennemi... » Pour le moment, du moins, ose une pensée sans être formulée. Discorde s'allume une cigarette, s'octroie une longue gorgée d'alcool. Les gestes valsent, autour du verre de cristal, à mesure que l'éternelle Connasse se fait languide, cherche à reformer le cours de ses idées pour mieux les exposer. C'est important, pour elle, de se trouver là, face à Sophie. Important, pour ne pas dire capital, parce que cet entretien fait écho à ses premières tentatives, ses premières révoltes. Et la Reine n'a pas oublié. Et la Reine entend remercier, valoriser, récompenser. L'idée, plus que son règne. Le soutien contre l'Enfant-Roi bien davantage que sa propre accession à la couronne. Le métal froid qui ceint son esprit en tous temps ne l'intéresse que modérément... mais elle a des idées, Discorde, et elles n'en peuvent plus de patienter. « Je veux utiliser cette opportunité pour amener du changement... Je n'en peux plus de perdre mon temps. J'en ai marre de toutes ces gamineries qui font que, cinq ans plus tard, nous sommes toujours à Paris. » Et elle le répète, usée jusqu'à la moelle, comme chacun de ses frères. Chacune de ses sœurs. « Je veux créer une façon différente de régner, Asmodée. Un conseil, qui permettra à tout le monde d'être écouté, qui saura mieux décider. Qui pourra fonctionner avec une Reine, ou un Roi, ou n'importe quelle atrocité qui voudrait échouer après moi. Un nouveau système, en tous cas. Qui se suffira. Qui n'aura besoin de la dague de Caïn que pour être respecté. » Dans les grandes lignes, en tous cas. C'est ce qu'elle pense, ce qu'elle veut, exige. Ce qu'elle complote désormais. « Je ne sais pas si Discorde saura garder la couronne bien longtemps. Je ne sais même pas si j'en ai vraiment envie. Mais ce truc-là, cette oligarchie, je sais que nous en avons besoin. Et je me battrai pour ça... Et je veux que tu y participes. Je te veux à côté de moi. Lucifer ou pas. » Les secondes se suspendent aux aiguilles de l'horloge. Refusent de courir. « L'Enfant-Roi est tombé. Maintenant il est temps d'avancer... »

- a game of shadows, shall we play ?  -


@Sophie A. Lovett

_________________

Connasse
- La méchanceté d'un homme fait de lui un démon, la méchanceté d'une femme fait d'elle un enfer.


Praise & pray:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1930
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : blondie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: This is the way the World ends. [Sophie] Ven 5 Oct - 17:26 ()

This is the way the world ends

La porte se referme. Nous sommes toutes les deux, face à ce destin qui se dessine devant nous, face à cet avenir qui se profile à l’horizon. Je m’installe, un verre à la main, prête à entendre tout ce que la Garce a à me dire, derrière son regard de glace et son corps de poupée. Elle sait que ma loyauté va à Lucifer et que cette loyauté résiste à toutes les épreuves et pourtant, elle est là. Je ne me suis pas opposée à son coup d’État face à l’Enfant-Roi. Pourquoi l’aurais-je fait ? J’appréciais Discorde et tout ce qu’elle faisait, mais je ne pouvais m’opposer à Lucifer avec elle. Ma loyauté, c’était tout ce que j’avais de plus précieux, tout ce qui me caractérisait, ce qui me définissait, si on pouvait me faire confiance ou non. Lorsque je donnais ma loyauté, c’était indéfini, jusqu’à ce qu’on la trahisse, mais Lucifer ne l’avait pas encore trahie.

Mais Discorde, elle a des plans, des plans alléchants qui pouvaient faire pâlir les tentatives de séduction de Luxure elle-même. Elle veut réformer l’Enfer, elle veut que le pouvoir change pour faire mieux ou du moins, différemment. Je souris, l’écoutant, mon verre remuant doucement entre mes doigts fins. Bien entendu, je suis intéressée, mais est-ce le cas de tout le monde ? Qui va-t-elle choisir pour gouverner à ces côtés ? « J’apprécie l’idée… Mais est-ce que les démons sont faits pour gouverner à plusieurs ? Tu connais les égos, tu connais les rancœurs… Difficile de faire entendre raison à des démons qui se disputent le pouvoir. » Dis-je en portant mon verre à mes lèvres et de faire glisser le liquide ambré dans une danse endiablée. Je repose le verre sur la table basse et redresse mon visage dans sa direction. Moi, j’ai toujours été assez loin du pouvoir, vivant mon petit bonhomme de chemin, laissant les autres régler leurs querelles. Je n’ai jamais vraiment été intéressée par cela, contrairement à certains qui tueraient pour se retrouver à la place de la Garce.

« Mais si tu me demandes de m’opposer à Lucifer, je ne pourrai le faire, tu le sais bien. Comment pourrais-tu me faire confiance, après cela, si je trahis la personne à qui j’ai juré loyauté ? » Pourtant, de nombreux démons brisaient leurs serments, mais pas moi. C’était un gage de bonne foi. Je lui souriais malgré tout en passant une main dans ma chevelure avant de croiser les bras. J’étais dans une situation très compliquée… Entre ma loyauté pour Lucifer et mon amitié pour Discorde. Je ne désirerais cette place à personne. Car, faire un choix était compliqué. Si jamais les deux démons venaient à s’opposer, il était certain que je prendrais du recul avec beaucoup de mal. Mais Discorde était prévenue. Elle savait à quoi s’attendre en se lançant dans l’aventure avec moi.



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: This is the way the World ends. [Sophie] ()
Revenir en haut Aller en bas
 
This is the way the World ends. [Sophie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Test] Quel personnage célèbre de World of Warcraft es-tu?
» MILLS ◊ till the world ends
» this is the way the world ends, not with a bang but a whimper // well, i'd still bang you
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: dix-huitième arrondissement :: Pigalle :: Moulin rouge