boom bitch
Après un week end de liane foly, le forum ouvre ses portes !
Pour tout savoir sur les news de cette version, c'est par .
are you ready for it ?
Un cavalier de l'apocalypse, une pénurie inédite, un trésor chelou de ouf et surtout la fashion week...
Venez découvrir l'intrigue et ses quêtes ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 This is the way the World ends. [Sophie]
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1489-garance-envoyee-sur-te
Admin
homecoming : 18/01/2017
Messages : 3793
Louis d'or : 2565
pretty face : Dree Hemingway
julius caesar : Tara-Thinky-bb (ava) / Beylin (code sign) / Black Madness (gif) / Zazou (gif) / Faust (icon) / Me (icons) / Don (crack) / Adèle (aest)
legends never die : Démon de la Discorde et de la Frustration, Commandant de la sphère de la Discorde, Intendante de l'Impatience, Instigatrice des réactions disproportionnées et des caprices inutiles, Destructrice de la sérénité. Progéniture de l'Infini. Éternelle pétasse des Enfers.
the mighty bush : Discorde Malphas est déjà très douée pour semer la discorde autour d'elle, mais ce talent naturel est renforcé par une capacité inouïe à créer le conflit et la mésentente par sa simple présence si elle le décide. Il lui arrive d'utiliser ce pouvoir simplement pour se détendre et respirer un peu...
Prestidigitation De très loin son pouvoir préféré, cette capacité lui permet de faire disparaître ou apparaître des objets, pour peu qu'ils existent déjà dans ce monde. Cela lui permet de vous faire perdre vos clés et de les faire réapparaître dans le tiroir à couverts, par exemple, ou de déplacer vos lunettes selon sa volonté. Elle trouve à ce pouvoir un aspect artistique que peu soupçonne... Les gros objets sont tout aussi concernés, mais elle a tendance à se contenter des petits... C'est toujours plus frustrant de perdre ses clés de voiture quand on a la voiture que la voiture quand on a ses clés... La panique ne la nourrit pas. Ce pouvoir marche également sur les êtres vivants mais lui demande dans ce cas une énergie bien plus conséquente... (et c'est tout de suite beaucoup moins discret que les objets).
Catalyseur ou la capacité de stocker et diriger l'énergie (a.k.a. Redbull des Enfers). Possibilité pour son porteur de ne pas juste absorber mais aussi de canaliser l'énergie qu'il crée (par sa sphère) dans une direction précise et d'en modifier les flux selon sa volonté. Ce pouvoir permet à Malphas d'alimenter le royaume de Dis en permanence de l'énergie qui naît de la Discorde et de la Frustration, de façon constante. Elle peut aussi décider, non sans effort, d'en faire profiter davantage certaines personnes. Ce pouvoir ne s'applique pas à elle-même, il lui suffirait simplement d'arrêter la catalyse pour récupérer le pouvoir de sa Sphère.
Allegeance : Si ce n'est son éternelle allégeance à Azazel et son statut de bras droit du bourreau des Enfers, Malphas n'a pas de but propre autre que de semer la discorde et d'inspirer la frustration autour d'elle, ce qu'elle fait à chaque instant de son existence, par plaisir et par gourmandise. Elle n'est que Discorde, au service d'un Ange qui entend calciner le monde. Elle obéit aux ordres, parvenant toujours à tirer leur épingle du jeu, sans chercher à obtenir davantage de responsabilités de peur de devoir se brimer et devenir responsable. C'est une faiseuse de miracles malfaisants, qui aime la méchanceté et inspire ses démons à inventer toujours plus de mécanismes visant à rendre folles les âmes qui traversent la terre. Elle n'hésite JAMAIS à semer la discorde et la frustration dans ses propres rangs.
these streets : Tout. Elle sait tout. Et il n'y a pas que la vie à Paris qui est troublée, désormais.

Sujet: This is the way the World ends. [Sophie] Jeu 1 Fév - 21:34 ()
This is the way the World ends.
Not with a whimper, but with a bang.


La rage a laissé place au vide. Puis le vide à la rage. Et la rage, encore, au vide. Cercle pervers et pernicieux, qui s'étend en infinités incontrôlables. Dans les humeurs de la Garce infernale, les ascenseurs émotionnels semblent être tombés en panne, bloqués sur l'antépénultième apocalypse que son être ne saura plus tolérer. Plus maintenant. Plus jamais.

Et elle perçoit, finalement. Elle perçoit l'insulte faite à son nom dans le règne puéril d'un démon de pacotille qui ne connaît de la grandeur que le vertige enivrant d'un Maître murmuré à une oreille incapable. Incapable de noirceurs comme le monde les mériterait, incapable de diriger, d'ambitionner. Il est ridicule, Bayemon, et ce soir comme tant d'autres – depuis des semaines maintenant – Malphas comprend les murmures de ses congénères, de ceux qui crachent entre deux éclats de rire que c'est bien la fin de la commanderie, que la seconde chute de Lucifer les entraînera tous dans les tréfonds de l'oubli et de la misère. Elle comprend, ou parvient à entendre, que la révolte était juste mais que son aboutissement n'aura eu aucun autre retentissement que celui de leur échec.

Et elle enrage.
Et elle vide.
Et elle rage.
Toujours.
Encore.

Elle rage et elle tourne en rond, la créature, remontant le fil de ses pensées et de ses discordes pour chercher, pour pister. Leur Maître à tous, elle le cherche, comme un clébard aux abois. Elle a la révolte aux crocs et les babines retroussées, frappant les murs, les êtres et les consciences, plus présente que jamais dans le cœur de ses pairs sans avoir rien à faire. Ils ont parlé, tous. Ils ont parlé, aux recoins de leurs rencontres, dans l'ombre de leurs empoignades.

L'Ange l'a abandonnée.

Dans la ruelle parisienne que sa silhouette traverse, Discorde se disperse à en faire grésiller les lampadaires. Discorde est usée, usée de courber l'échine, d'arranger, d'obéir. Et elle n'est pas la seule, de ça la bestiole est persuadée, tandis que son trenchcoat d'un autre temps se faufile entre les gonds de la porte de service du Moulin Rouge. En ces murs, les seules disputes cherchent les corps, les chairs, et les silhouettes se meuvent lentement, les poitrines fébriles, soulevées d'impossibles souffles qui se perdent dans le noir ou la lisière d'autres lèvres. Il n'y a plus qu'Elle. Plus qu'Elle qui sera fidèle, réceptive. Plus qu'Elle pour comprendre. Plus qu'Elle pour répondre à ses appels.

Doucement, la blonde abandonne sa veste à un fauteuil, approchant sa silhouette longiligne étouffée dans un tissus noir qui peine à couvrir l'étendue lactée de sa peau. Et ses mains s'enroulent autour d'une balustrade tandis qu'elle observe les gargouillis organiques qui s'excitent en contre-bas, sensibles à la crasse qu'elle palpite et dégueule par litres. Il y a un homme, là, qui lève les yeux vers elle et qu'elle foudroie sans se faire prier, lui offrant le désarroi et la rage en présents nocturnes, en cadeaux à ramener à la maison, près de sa rombière qui prendra cher sans avoir rien demandé. La bête attend, un peu, pas longtemps. Quand Elle arrive enfin, quelque part derrière elle, sur la droite. « Asmodée... » feule-t-elle dans un sourire carnassier. « Désolée d'être venue sans m'annoncer... Nous avons à parler. »

Il y a le monde, là, qui doit arrêter de tourner et apprendre à nous respecter.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Connasse
- La méchanceté d'un homme fait de lui un démon, la méchanceté d'une femme fait d'elle un enfer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
oh, look what you made me do
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t293-sophie-asmodee-lovett-d
Démons
homecoming : 29/10/2016
Messages : 1869
Louis d'or : 903
pretty face : Barbara Palvin
julius caesar : Junkie
legends never die : Ange déchu, devenu démon. Commandant de la sphère de la luxure.
the mighty bush : Pouvoirs classiques d'un démon: force surhumaine, téléportation, résistance au feu.
Possède également le don de séduction instantanée. Elle peut séduire n'importe qui et de pousser cette personne à succomber à la luxure. Elle possède également le don de manipulation des désirs. Elle peut manipuler les désirs et pulsions sexuelles de n'importe qui. Enfin, elle possède le don de contrôle de la douleur. Elle peut infliger une douleur à n'importe qui mais elle peut l'atténuer ou la transférer à quelqu'un d'autre.

Allegeance : Elle est loyale à Lucifer.
these streets : Elle sait que les 2% qui sont revenus à Paris sont des démons et des anges mais elle ignore que les Dieux sont également présents.

Sujet: Re: This is the way the World ends. [Sophie] Lun 5 Fév - 16:43 ()

This is the way the world ends

Difficile de courber l’échine face au mépris et à l’ivresse du pouvoir. Je détestais ce démon, je détestais tout ce qu’il représentait… Je détestais le merdier qu’il avait bien pu faire tout autour de lui, bouleversant l’ordre des choses, laissant croire aux petites créatures qu’elles pouvaient s’élever et chasser ceux qui se trouvaient sur le piédestal de la vieillesse, de l’expérience. Bayemon était un être que j’évitais, à la moindre occasion. Un être que je ne voulais pas voir arriver au Moulin Rouge et venir vociférer ses ordres parce qu’il prenait du plaisir à me faire obéir, moi qui étais là avant lui, moi qui avait chuté avec Lucifer, au tout début… Oui, l’ivresse du pouvoir rendait stupide et c’est bien de cette stupidité que je comptais m’emparer.

Une soirée comme les autres. Le Moulin Rouge s’animait, les âmes en quête de chaleur humaine, en quête d’un sens à leur misérable vie ou d’une envie soudaine de tromper leurs femmes… Je les connaissais, tous ces clients qui passaient la porte. Tous avaient une histoire et tous finissaient par commettre la même faute, celle de la luxure, celle de la tromperie, celle du péché mignon. Je marchais calmement, observant ces âmes, un sourire satisfait sur les lèvres à chaque fois que je les voyais, en charmante compagnie, ou lorsqu’ils sortaient pour retourner chez eux, avec l’irrésistible envie de revenir une nouvelle fois se laisser tenter.

Ce n’était pas vers les clients qui me faisaient des clins d’œil ou qui espéraient un sourire de ma part, que mon regard se porta. Mais c’était en direction d’une silhouette blonde, près d’une balustrade, attendant certainement ma venue. Pourquoi serait-elle là sinon ? Lorsque ma silhouette approcha de la sienne et que nos ombres vinrent s’enlacer, elle prit la parole et un sourire s’afficha sur mon visage. Ma main droite vint effleurer sa joue et se glisser dans sa crinière blonde l’espace d’un instant avant de prendre la parole. « As-tu besoin de t’annoncer pour venir me voir ? Cela serait une bien triste relation, tu ne crois pas ? » Dis-je avant de claquer des doigts. Le barman avait entendu, relevant la tête pour nous observer, surplombant la pièce principale. Il avait bien compris qu’il fallait nous servir à boire. Je vins m’installer dans le canapé, croisant délicatement mes jambes dénudées que ma robe ne cachait presque pas. Je posai à nouveau mes yeux sur Discorde. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, il fallait bien avouer qu’elle dégageait ce petit quelque chose de captivant. J’étais presque jalouse de ne pas être la cible de ses petites manigances, juste pour le plaisir de la voir à l’action.

« Alors, de quoi veux-tu parler, chérie ? J’ai tout mon temps, tu sais. » Une simple phrase pour lui faire comprendre qu’elle avait le temps de m’exposer ce qu’elle désirait et que s’il fallait prendre le temps de discuter, j’allais le prendre. Le Moulin Rouge n’avait pas besoin d’un œil constant de ma part pour filer droit.




Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
 
This is the way the World ends. [Sophie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MILLS ◊ till the world ends
» this is the way the world ends, not with a bang but a whimper // well, i'd still bang you
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
Ready for it ?
Are you
i see how this is gonna go, touch me & you'll never be alone

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: dix-huitième arrondissement :: Pigalle :: Moulin rouge