boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 {Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 13/05/2017
Messages : 136
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: {Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille Mer 14 Fév - 1:06 ()
Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille
Scysos


Le quartier Montparnasse est un de ces préférés, faut dire que la Tour Montparnasse est leur quartier général depuis qu'ils sont revenus sur terre en ce 4 décembre. Alors il a fait en sorte d'avoir plein de planques dans le coin, histoire de pouvoir prévenir si jamais il y avait besoin. Enfin, ce sont surtout de caches de vins, car Dionysos est le dieu du vin alors il a du vin partout en ville. Oui, il ne peut pas être en manque, il a des caves dans chaque arrondissement de la ville, il sait précisément où elles se trouvent, il sait exactement ce qu'il y a dedans, parce qu'il a une excellente mémoire pour ça, et surtout un bon fichier tableur pour tout répertorier comme il faut. Mais il sait ce qu'il possède, de grands crus comme des vins bien plus modeste évidemment. Mais il aime tellement le vin que lorsqu'il ne fait pas attention, il pourrait boire n'importe quoi, vraiment, du vin de table ignoble avec une faible dose d'alcool à l'intérieur. Mais quand il cherche à être plus raffiné, il sait reconnaître n'importe quel vin. Il faut dire qu'au cours de son existence, il a eu le temps d'en boire des bons et de très mauvais aussi. Et aujourd'hui, il avait envie de boire un vin bien particulier, un vin qui se trouvait dans une cave également bien particulière, vous savez, ce genre de vin qu'on ne boit limite que par délectation, une délectation la plus totale. Et il n'avait aucune raison pour cela, aucune, il avait juste envie de boire une bonne bouteille. Alors, il se déplace, tranquillement, il faut dire que les températures sont tellement bonnes pour la saison, mais dans sa cave, il sera au frais, son vin sera correctement chambré, à la température parfaite pour être bu avec un peu de fromage et un morceau de pain. Oui, même si c'est la disette, il a du pain, du pain frais et un peu de fromage, un bon fromage bleu, sans oublier le saucisson. Oui, Dionysos a testé, et depuis, il se délecte de ce stéréotype bien français. Mais rassurez-vous, il n'a pas pris de béret pour venir déguster ce petit repas, même s'il est là avant tout pour boire du vin, se faire une petite bouteille, au calme, et surtout seul. Il arrive donc dans le 14ème arrondissement, dans le quartier Montparnasse et il se dirige vers le Gaumont, cet ancien cinéma qui n'est que l'ombre de lui-même, il faut dire que la pellicule n'est plus ce qu'elle était. Mais il bifurque, juste à côté, juste en dessous. Il prends une porte, qui mène aux souterrains de la ville, à sa cave du moment, celle qu'il veut explorer. Il a déjà enlevé sa bouteille dans son petit fichier, comme s'il savait que déjà il allait la vider en quelques instants, car ce nectar est divin. Il descend les quelques marches à descendre, et il prend son téléphone pour éclairer la partie où il n'y a aucune ampoule, comme si cette cave n'existait pas. C'est alors qu'il entend du bruit, un bruit suspect, mais un bruit reconnaissable, un bruit de bouteille qu'on touche, qu'on tâte, qu'on retourne, comme pour choisir la plus belle, la meilleure. Qui est là ? Il n'en sais strictement rien du tout. Il est tellement surpris d'entendre quelqu'un, car il est presque sûr que c'est un homme qui est là, enfin un humain, car un rat ne ferais pas ce bruit là, non, il ne tournerait pas les bouteilles de cette façon, il ferait simplement un bruit de rongeur, voir même pas de bruits du tout. Il éteint alors la lumière de son téléphone et voit que la porte de sa cave est très légèrement ouverte, que la lumière à l'intérieur est allumée. Il entend des bruits de respiration, il y a quelqu'un alors, il fige le temps autour de l'espace de quelques instants pour entrer dans la pièce. C'est une belle femme qui se trouve là, une femme divinement belle même devrait-il dire. Il sent son essence de surnaturelle, une déesse potentiellement, peut être simplement un ange, ou un démon, allez savoir. Dionysos se cale alors au fond de la petite pièce et pose son baluchon remplit d'un tire-bouchon, de sa baguette de pain, de son saucisson et de son fromage sur un tonneau qui devait lui servir de table. Et c'est là qui remet le temps en marche, pour prendre la voleuse la main dans le sac, enfin en l'occurrence sur une bouteille.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: {Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille Mer 14 Fév - 4:42 ()

Téléphone raccroché, longue litanie répétée en boucle à une maman inquiète. Oui, elle bouffe à sa faim. Oui, tout va bien. Oui, elle mange. Oui, oui et encore oui. Mais elle a pas l'coeur a envoyer bouler la mère de Noémie. Touchante présence maternelle, c'truc qu'elle a pas connu. C'truc dingue qu'on appelle famille aimante. C'truc qui l'attendrit malgré l'agacement qui pointe quand les appels s'éternisent.
Et maintenant ? Qu'est ce qu'elle fait Scylla ? Tentée de squatter chez Charybde ou de l'inviter à s'amuser avec son nouveau convive muselé, elle s'perd un instant dans les méandres des soirées animées. Sans la meilleure amie pour lui tenir compagnie. Deux inséparables, deux qui parfois ne font plus qu'un. Y'a pas un jour où elle ne se croise pas. Pourtant, elles ont chacune leur vie. Chacune leurs projets, bien que la majorité du temps en commun. Mais elle se souvient de ce mec, surnaturel non identifié et de ses fêtes mythiques. Surtout de ses nuits magiques à valser à l'Opium, sans Charybde pour danser le tango entre deux gens bourrés. De ce lieu merveilleux où les mains baladeuses de la nymphe plongeaient de poches en poches entre deux verres de vins. Entre deux souffles avinés. Entre balancements de hanches et rires idiots. De ces moments où sa sorcière à torturer était presque oubliée. Vieux mirage, obsession d'un autre temps. Quelques soirées de liberté. Puis la réalité qui revient en pleine tronche une fois le pied posé à l'extérieur. Scylla a pas pu résister à enquêter de son côté, à suivre parfois le blondinet. Jusqu'à trouver l'antre du monsieur. Paradis des poivrots, digne de Dionysos qu'elle se risque à penser quelques fois. Avant de balayer cette idée, parce que ce serait trop facile, trop beau de tomber sur un nouveau dieu à capturer, à foutre à côté de Dolos dans un coin du foyer bien gardé. Scylla clairement remontée contre toute la communauté divine après s'être faite duper par le dieu de la supercherie. Ce connard qui a transformé le cadeau de Charybde en déception douloureusement frustrante. Elle en peut plus de ces dieux, Circé toujours en tête de liste. Alors Dionysos ou démon alcoolique, peu importe, elle fonce droit dans la cave déjà visitée. Quelques bouteilles empruntées par ci par là. De temps en temps quand elle s'aventure loin de son quartier aux pavés défoncés.
Et le désir est brusque. Elle a soif. Elle veut s’enivrer de liquide carminé. Alors elle s'échappe de son chenil rénové, bébé Naguini foutue en écharpe, elle grimpe dans une voiture piquée à un mortel y'a quelques jours.

Le chemin appris par cœur, la caisse est déjà garée, les mains déjà tâtonnant les murs dans l'escalier. Bientôt la lumière est allumée, le trésor dévoilé. Elle abandonne son collier d'écaille dans un coin, les doigts roulent sur les étiquettes, les opales flânent sur les rangées. Quelques bouteilles dérangées avant de trouver celle qui trouve grâce aux yeux de la nymphe.

Et puis ça fait comme un pop derrière elle. Présence imposée trop brusquement qui la fait sursauter la monstrueuse. « Putain. » Elle s'retourne, la main sur le palpitant affolé. C'est elle qui plante la peur dans les cœurs, pas l'inverse. Y'a les sourcils qui se froncent, y'a l'absence de culpabilité sur les traits quand elle reconnaît le mec de l'Opium. Et cette envie de repartir avec l’entièreté de la cave à vins pour avoir osé la déranger dans ce vol éclos d'une impulsivité et d'une soif à éteindre. « On t'a jamais appris à toquer avant d'entrer ? Ou à envoyer un pigeon avant de te téléporter ? » Puis la silhouette retrouve déjà les étagères, la présence du maître des lieux n'abandonnant pas la détermination de prendre ce qu'elle est venue s'offrir. « J'crois que tes parents ont loupé une partie de ton éducation. » qu'elle souffle, le dos tourné. La bouteille choisie avant l'interruption retrouvée s'fait déloger par la main pressée de Scylla.

Puis elle claque des doigts, geste inutile pour se donner un peu de prestance devant le bonhomme quand les écailles émeraudes du compagnon suit son ombre alors qu'elle s'approche du monsieur aux vins. Sans gêne, elle plonge deux doigts dans le sac pour voir ce qu'il est venu apporter. « Oh bébé, t'as prévu un pique-nique. Tu sais qu'avec des bougies ça aurait été plus romantique ? » qu'elle lâche d'un ton narquois avant de s'emparer du tire-bouchon et d'ouvrir la bouteille. Y'a le bouchon qu'elle jette à l'autre bout de la pièce, son cul qui s'pose sur les genoux du blond, un papillonnement exagéré, et le goulot qui trouve ses lèvres. Insolente, provocante, inconsciente, Scylla, elle a juste envie de s'amuser comme elle le fait si bien à l'Opium.


Dernière édition par Noé S. Pradel le Jeu 15 Fév - 3:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 13/05/2017
Messages : 136
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: {Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille Mer 14 Fév - 16:04 ()
Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille
Scysos


Il se demande quand même comment elle a fait pour découvrir cet endroit. Ce n'est pas le plus sécurisé de la ville, c'est un fait, mais quand même, il n'a dit à personne l'emplacement de ces caves, et son fichier les répertoriant n'est pas en ligne, juste sur un vieux coucou des années 2040 que son ancien propriétaire avait acheté peu de temps avant sa disparition. Et Dionysos ne l'a jamais connecté à internet. Elle ne ressemble pas à une pirate informatique, mais bon, il sait très bien que les apparences sont trompeuses de nos jours, qui pourrait dire qu'un dieu se cache sous ces traits, et que c'est peut être également le cas de son invitée. Mais il doit lui reconnaître ce fait, elle est belle, sublime, et c'est sans doute pour cette raison qu'il ne l'a pas encore viré de la cave. Car il aurait très bien pu la remettre dans la rue, elle aurait été encore plus déboussolée, cela aurait pu être très très drôle, mais il ne l'a pas fait, même s'il y a pensé. Oui, il aurait pu arrêter le temps, la mettre dans la rue, la voir déboussolée, et l'invité à boire un petit verre, mais il a préféré l'autre option qu'il avait en tête, celle de la surprendre, celle d'apparaître de la sorte, comme s'il s'était téléporté finalement alors que ce n'est pas le cas. Mais il est là, il l'observe et le temps va reprendre son cours alors qu'il arrive enfin à la situer dans son contexte. Il l'a déjà croisée à l'Opium Nightclub. Il faut dire qu'une telle beauté ne passe pas vraiment inaperçue, même à travers des centaines d'autres. Il ne se souvient pas avoir véritablement parlé avec elle, mais il l'a déjà vu, observée comme d'autres, mais son visage est bien resté gravé dans son esprit. C'est bon signe pour elle, cela va lui permettre d'en profiter un peu, jusqu'à la limite que Dionysos fixera. Il ne lui dira pas bien entendu, ce serait bien bête, mais il décidera du moment où elle dépassera les bornes, ou du moment, où il profitera encore plus d'elle. Car si elle aura droit de boire une bouteille, peut être qu'elle aura droit à plus si bien entendu, elle est ouverte à ce genre d'amusement, car il ne la forcera pas, nullement, jamais. Mais son petit doigt lui dit qu'elle va vouloir profiter du vin, mais aussi de ce corps divin qui est devant elle. Le temps reprends donc son cours et la réaction de la jeune femme ne se fait pas attendre. Dionysos en sourit, elle a la main au niveau du coeur comme si elle avait presque fait une crise cardiaque. Son juron aussi est beau, commun, mais parfaitement adapté à la situation. Mais le reste est encore plus savoureux. Elle a du culot, et ça lui plait. C'est dingue mais c'est sa cave et c'est lui qui dérange. Il ne peut s'empêcher d'éclater de rire quand elle fait la remarque à propos de ces parents. Si elle savait, si elle savait, elle le dirait de façon plus sérieuse sans doute.

" Parce que c'est moi qui dérange ? Pardon, mais t'es ici chez moi ma jolie. Mais ça, je sais très bien que tu le sais. Mais si t'avais pas un aussi beau fessier, je t'aurais déjà envoyé baladé plus loin pour voir si j'y suis. "

Mais ça n'a pas l'air de l'arrêter pour autant, puisqu'elle claque des doigts, et un serpent vient vers elle pour lui servir d'écharpe. Et ça amuse encore plus Dionysos. Elle a le toupet d'une déesse, mais en est-elle vraiment une ? S'il connait de nombreux réceptacles, il ne connait pas tout le monde, car tout le monde n'est pas venu à leurs petites réunions en haut de la Tour Montparnasse, non loin de là. Elle fouille donc dans le sac qu'il a apporté pour voir ce qu'il y a dedans. Et son petit "bébé" le fait sourire à nouveau. Son audace est clairement là, et sa remarque à propos des bougies est tellement bien placé, chapeau. Mais ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'il y en a. Pas dans le sac, mais derrière quelques bouteilles, au cas où l'électricité viennent à manquer dans le coin. Puis elle prends le tire-bouchon, ouvre la bouteille et commence à boire, se trémoussant devant lui. Louis n'hésite pas une seconde et lui claque une fessée.

" Pas si vite ma jolie. Tu ne me laisse même pas le temps de dresser la table pour notre Saint Valentin. "

Et il lui prends la bouteille des doigts avant de la poser sur le tonneau, et d'aller prendre les bougies qui se trouvent juste derrière au pied de la table plus ou moins improvisée. Il a bien dit notre Saint Valentin, alors même si elle s'est invitée sans demander son reste, il accepte sa présence, il ira même jusqu'à lui offrir un peu de vin, ainsi que le contenu de ce sac qu'il avait prévu de dégommer seul, mais à deux, ce sera même mieux. Il allume trois bougies et s'en va éteindre la lumière pour une ambiance plus intime, se rapprochant de la jeune femme. Leur tête sont presque l'une contre l'autre, comme s'il allait l'embrasser.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: {Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille Jeu 15 Fév - 6:50 ()

Rencontre étrange, premiers échanges sans filtre, jeu lancé sans que de règles soient imposées. Et cette paume qui claque sur l'cul du monstre, la baffe retenue transformée en un sourire forcée. L’offense bien cachée derrière quelques battement de cils superficiels. Elle veut pas s'faire jeter du palais Scylla, pas sans quelques bouteilles sous le bras. Pas sans qu'elle ait eu l'occasion de s'amuser, sans crainte sur le chemin sur lequel elle s'est engagée. Elle pourrait simplement s'barrer de là, une seule récompense déjà entamée, risible trophée. Toujours mieux que rien. Mais butin zéphyrien. Et ça lui suffit pas, ça suffit jamais. Alors elle s'fait légèrement dégager sans râler, sans complainte râpant pourtant sa langue. Elle sait pas de quoi ce surnat' est capable de faire. Et c'est jamais le soir pour s'faire réduire en cendre. Elle se risquerait pas à s'faire surprendre, à s'faire pigeonner, saucissonner ou bouffer. Y'a encore une justice à faire tomber.

« Pas si vite ma jolie. Tu ne me laisse même pas le temps de dresser la table pour notre Saint Valentin. » La précieuse bouteille arrachée de ses griffes, la tête de bébé Naguini qui s'dresse sous la frustration de sa maîtresse. Mais elle fait pas gaffe au reptile, y'a encore ses doigts qui fouillent le sac pendant que le mec de l'Opium s'occupe derrière elle. « Chéri, pourquoi y'a pas de diamants ? Je les ai pas méri... » Mais la question s'achève avant la fin, la lumière de l'ampoule fanée qu'elle a pas vu arriver, trop occupée à foutre son pif dans les affaires qui ne lui appartiennent pas, trop attiré par la baguette repérée. Alors elle s'tourne et retourne pour chercher l'homme oublié, s'retrouvant brusquement trop proche du prince charmant cartonnée. « Oh... c'est maintenant que tu te mets à genoux et que tu me demandes en mariage ? » qu'elle souffle contre sa bouche, fausse timidité murmurée si près de ses lèvres. Y'a les doigts qui jouent avec le haut du T-shirt du blondinet, le regard perdu sur l'étoffe froissée entre ses phalanges joueuses, qui frôlent légèrement la clavicule délivrée par le col attrapé, pris entre les griffes de la monstrueuse. Mais le vin reste sa priorité, même si elle dirait pas non à un autre bonus ce soir. Pauvre Scylla frustrée par la meuf du frère de son hôte. L'interdit qui attise, la morale des mortels qui excite. Et le flirt qui continue sans que le point de retour n'ose se faire atteindre par la nymphe ''Pradelisée''. Pauvre Scylla coincée des millénaires dans une apparence clairement pas sensuelle, alors qu'avant elle était courtisée, merveilleuse nymphe ayant le plaisir arrogant d'envoyer chier le monde venu faire courbettes et révérences pour ses courbes aguicheuses. Putain, que ça lui manque. Cette première vie. Tranquille, occupée qu'à se baigner et à balayer les sérénades de certains dieux.
Et là, là, elle a l'impression de pouvoir rejouer, d'attiser pour mieux frustrer.

« Ou alors y'a que mon cul qui t'intéresse ? » Bouche boudeuse alors que les opales se lèvent pour s'plonger dans celles du bonhomme. Les flammes des bougies qui dansent dans leurs prunelles captivées. Il est pas dégueulasse à mâter avec la lumière tamisée le blondinet. Elle en a dévoré des milliers des comme ça l'monstre, littéralement. Enfin pas vraiment, elle a jamais goûté aux anges, démons et dieux. Chacun à sa place, les divins là haut avec leurs caprices, elle en bas, humiliée pour rien. Et même ici, avec le lâché d'immortels dans les rues parisiennes rien à changé. Elle s'est encore faite avoir, pas de Circé, mais un Dolos et une nouvelle fureur récupérée. Elle a besoin de se lâcher Scylla, comme à l'Opium et ces quelques heures de liberté, et l'monsieur à qui elle s'accroche y est associé, à ses instants salvateurs.


Dernière édition par Noé S. Pradel le Ven 16 Fév - 3:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 13/05/2017
Messages : 136
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: {Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille Jeu 15 Fév - 17:33 ()
Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille
Scysos


Oups, elle n'a pas aimé la fessée visiblement, il s'en rends bien compte, car le geste de la main a été refoulé mais elle allait arriver dans sa figure. Il pourrait faire remonter le temps pour effacer ce geste mais le jeu qui s'est installé entre les deux le fait rire. Il aime pas, car même si elle a été prise sur le fait de lui voler une bouteille, il se joue d'elle comme elle semble vouloir jouer avec lui. Un jeu qu'elle a instauré et qu'il accepte même si aucun des deux n'a fixé tellement de règles pour savoir où se trouvait la limite, si limite il peut y avoir, car il en doute. Il se dit que comme toutes les autres, elle va finir par tomber sous son charme et qu'entre deux gorgée de vin, ils font bien s'amuser. Mais peut être que la belle donzelle en décidera autrement, au fond, il s'en fiche tellement, mais l'ajouter à son tableau de chasse ne serait pas de refus, elle est véritablement sublime. Il en a de la chance d'avoir une belle demoiselle comme elle qui se soit perdue dans une de ces caves. En vérité, il a surtout la chance d'être venu ici en même temps qu'elle, à moins que ça ne soit pas de chance pour elle, il ne saurait dire, mais s'il est sûr d'une chose c'est qu'elle n'a pas apprécié la main sur son postérieur pourtant bien ferme comme il faut. Mais il sourit, il a l'impression qu'ils sont déjà comme dans une routine de vieux couple. Elle se plaint, mais elle ne lui a rien le temps de faire, pas encore même s'il s'est pour ainsi dire téléporter dans la pièce. Elle aime bien se plaindre, mais Dionysos aime ça, elle est encore plus distrayante de cette façon. Elle veut un diamant, alors qu'il éteint la lumière pour qu'ils soient éclairés à la bougie, pour que ce soit plus romantique évidemment. Elle s'interromps alors que Louis est à genoux pour allumer les dites bougies, elle croit qu'il lui fait sa déclaration alors qu'il se rapproche d'elle, juste en face et qu'elle joue avec son tee-shirt, mais il ne dit rien, il la laisse parler pour voir ce qu'elle va dire. Elle se demande s'il n'y a que son arrière train qui l'intéresse, et c'est là qu'il lâche la phrase qu'il faut pour la conquérir.

" Ton père est un voleur, il a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux. "

Et il dit ça avec un grand aplomb, son regard comme perdu dans le sien. Il est prêt à l'embrasser, à lui offrir un caillou s'il avait pensé trouver quelqu'un dans cette cave ce soir. Mais il n'avait pas prévu cet intermède sensuel, alors que pourtant, elle lui fait envie, tellement. Ses yeux sont véritablement d'une grande beauté. Il hésite sur la marche à suivre, entre une petite chanson, ou un strip-tease. Mais il ne fait rien, il la regarde juste intensément, comme pour la faire craquer la première, un jeu qui lui plait, un jeu qui l'amuse tellement. Cela pourrait être n'importe qui, mais c'est une jeune femme dont il ignore le prénom, qu'il a croisé au club qui se trouve devant lui, au calme, dans une grande intimité. Il pourrait figer le temps pour faire durer ce moment une éternité mais elle n'est pas la femme de sa vie, elle est juste une belle femme qu'il a pris la main dans le sac dans sa cave, alors la saveur est loin d'être la même. Mais il ne bouge pas. Il la regarde depuis de nombreuses secondes, peut être même plusieurs minutes lors que sa main se perds sur une de ces hanches, tout simplement, comme s'ils étaient deux aimants qui étaient en train de terriblement s'attirer.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: {Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille Ven 16 Fév - 4:57 ()

C'est n'importe quoi. Vol transformé en un jeu sans règle. Digne de Scylla. La nouvelle Pradel se lance dans l'game qu'elle a si subtilement proposé sans le prononcer. Les provocations, les rôles empruntés aux couples, la proximité, la nymphe, ça l'amuse tout ça. Douce liberté de faire n'importe quoi après des millénaires coincée dans son coin où y'avait rien de mieux à faire que de briser les coques et croquer les hommes trop cons pour oser s'approcher.

Puis y'a la réponse à sa question qui ne vient pas, qui tarde, qui s'fait oublier pour un truc qu'on avait jamais osé lui balancer. « Ton père est un voleur, il a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux. » Et elle maintient le regard. Prunelles plantées malgré l'envie de les rouler. Hoquet rieur retenu aussi face à la phrase potache des mortels. Mots charmeurs et pourtant terriblement cons. Et puis son père à Scylla, il a rien volé, à part le cul de sa propre sœur pour pondre un lot de nymphe et de monstres mythique.

Et y'a la paume qui glisse sur sa hanche dans le silence instauré. Cave silencieuse, contraste incroyable avec les soirées passées à l'Opium à balancer le corps de son hôte sous les boums boums de la musique. Le sourire mordu, les joues rosées, Scylla elle est pas loin de céder la victoire au blondinet. Les doigts froissant toujours l'étoffe, avec un peu plus d'agitation, comme si elle lançait l'invitation d'enlever le tissu encombrant. Invitation dont elle attend pas la réponse. Oui, non ou plus tard, peu importe, elle soulève déjà le haut, le fait passer au dessus du crâne du blond. Les mains abandonnent le T-shirt sur le sol, avant qu'une paume épouse le torse dénudé de sa proie, le poussant doucement contre le mur le plus proche, les opales toujours plongées dans les siennes. Puis y'a les bras qui se nouent autour du cou de l'étranger. Quelques secondes de plus dans le silence, les lèvres qui se frôlent, les respirations qui n'en deviennent plus qu'une, la chaleur au creux des reins et puis... « Quel tombeur. » Le ton sarcastique qui claque alors qu'elle se décroche, tapotant la joue du bonhomme. « T'en charmes beaucoup des gens avec ça ? » Et elle s'écarte, récupérant sa bouteille entamée abandonnée sur le tonneau. Une nouvelle gorgée directement au goulot. « C'est dommage bébé, mais entre toi et le vin, mon cœur balance pas vraiment. » Et elle secoue le butin aviné pour narguer le propriétaire. Elle s'en arrête pas là Scylla, la baguette repérée depuis un moment, péché mignon de la nymphe débarquée dans ce monde déstabilisant, elle bénit les français pour cette bouffe qui craque entre les dents comme les os se brisaient entre ses crocs alors qu'elle était encore le cauchemar du détroit de Messine.

Elle s'arrache un morceau de pain, claquant encore des doigts pour que bébé Naguini profite des miettes à défaut de lui offrir des souris ce soir. « Ça c'est pour les diamants que tu m'as pas offert. » Et elle s’assoit sur le trône de l'inconnu, lui offrant une mine innocente avant de gober le bout de baguette. « Et pour cette Saint Valentin pourrie. Je mérite mieux que ça. » qu'elle minaude, les mirettes papillonnantes.


Dernière édition par Noé S. Pradel le Lun 12 Mar - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 13/05/2017
Messages : 136
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: {Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille Ven 16 Fév - 19:46 ()
Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille
Scysos


Il l'a regarde intensément, très intensément, mais il ne fait rien de plus que de dire cette petite phrase de drague bien mauvaise, mais qui la fait rire intérieurement. Oui, c'est d'un niais au possible, tellement, c'est juste ahurissant, mais il lui a dit cela comme si c'était la base en quelques sortes. Puis il reste planté là, devant elle, il joue avec ces nerfs, il la laisse agir pour voir ce qu'elle va bien pouvoir faire, mais elle joue avec son tee-shirt depuis quelques instants, il ne fait aucun doute que celui-ci ne sera bientôt plus sur le torse du dieu, comme si ce n'était qu'un vulgaire chiffon, une maigre étoffe qui ne sert à rien. Jusqu'où ira-t-elle ? C'est la question qu'il se pose, peut être qu'elle enchaînera de façon plus sensuelle, de façon plus sexuelle encore, ou alors, elle continuera à jouer à ce petit jeu de frustration qu'il vient d'installer, un jeu qui n'a aucune règle écrite, ni explicite, un jeu qui s'écrit dans l'implicite, le non-dit, le sous-entendu. Peut être qu'elle va juste l'exciter un peu et ne rien faire comme lui précédemment. Il ne sait pas, mais très vite, il constate donc que le jeu avec le tee-shirt possède la finalité qu'il avait compris. Oui, elle le lui enlève, juste pour le plaisir de le voir torse nu dans cette petite lumière tamisée. Elle caresse alors ce torse pour le pousser avec vigueur contre le mur le plus proche. Elle semble vouloir dominer, ce qui l'amuse clairement, il aime bien ce genre de femme-là. Puis elle se rapproche, pour l'embrasser, il sent son souffle sur le sien, mais il le bouge pas plus. Va-t-elle franchir ce palier qui les dirigeraient vers les plus grandes dérives possibles et imaginables ? Mais non, elle se rapproche puis choisi la fuite, elle a peur, pauvre enfant. Et Dionysos ne peut s'empêcher de pousser un petit rire. Ces propos ajoutent au comique de la situation, et Louis Yount ici présent rit de bon coeur. Elle a raison, cette phrase est niaise au possible, et elle le lui fait clairement comprendre ce qui ajoute à son sourire à lui. Elle ne semble pas de ces jeunes femmes qui tombent en un claquement de doigts, pourtant, s'il avait été un peu plus entreprenant précédemment, elle aurait sans doute succombé, mais cela aurait été bien trop facile. Il aime bien quand le niveau est un peu plus relevé, et elle semble le relever à elle seule. Elle préfère le vin à son corps, mais quitte à choisir, Dionysos ferait exactement le même choix, c'est drôle, n'est ce pas ? Mais à ce niveau, ils se ressemblent, du moins, en apparence. Parce qu'ils sont bien différents l'une de l'autre, ça ne fait pas de doutes. Elle boit une nouvelle gorgée dans cette bouteille qu'elle s'est largement appropriée.

" C'est vrai, le vin c'est tellement plus gouleyant sous le palais qu'est une bouche bien remplie. "

Sous-entendu là encore, mais l'image est bien présente, bien volontairement, juste pour s'amuser, juste pour jauger sa réaction à la petite. Mais déjà a-t-elle pris place sur le trône, pour manger un bout de pain, comme si c'était le met le plus raffiné du monde. Elle claque des doigts pour son serpent et même ça, ça te fait sourire. Il semblerait que l'absence de diamant soit préjudiciable quand même, mais aussi cette Saint Valentin pourrie que Dionysos lui faisait vivre, alors que pourtant, elle n'a encore rien vu du tout, mais c'est ça le jeu, c'est cela qu'il y a entre les deux, charmer, un peu, séduire, un peu, jusqu'à ce que le premier craque pour aller plus loin que cela. Dionysos ne sait pas s'il emportera ce jeu tellement elle est désirable, tellement elle parait agréable à ces yeux. Bien entendu, qu'il n'en veut pas qu'à son arrière train, bien entendu qu'il en veut plus que ça. Mais pour le moment, il patiente, tout en la faisant patienter elle aussi. Le vin et le pain semblent plus sacré que le reste. Alors il s'approche, passe une main sur son bas ventre avant de plonger sa main gauche dans le sac pour en prendre un petit couteau, pour découper un morceau de saucisson. Elle est parfaitement à hauteur pour qu'il puisse la prendre comme ça, sans prévenir, mais il ne le fera pas. Il coupe un morceau, et se prends à son tour un morceau de pain pour manger avec et se penche sur elle. Ces jambes lui servent d'accoudoir, alors que sa tête est à hauteur de sa poitrine. Il lève légèrement le regard pour plonger son regard dans le sien, la vue est splendide de là où il est. Il pourrait légèrement baisser la tête, pour se retrouver pratiquement à hauteur de son entrejambe, mais il mange son morceau de pain avec la viande qu'il a découpé avec une grande délectation et une fois fini, il lui sourit.

" Je me demande pourquoi tu penses cela. Ce n'est pas une merveilleuse Saint Valentin que de casser la croûte en charmante compagnie ? "

Et une nouvelle fois une de ces mains vient se balader sur son bas ventre, doucereuse caresse, comme pour mieux l'exciter mais pour le moment, la main ne descends pas plus bas, alors qu'il pourrait, il le sait, mais il ne le fait pas. Il n'a en tout cas, pas pris la peine de remettre ce tee-shirt qui pourrait lui servir de paillasson à présent. Alors, il soulève légèrement l'étoffe qui lui sert de haut, il fait comme elle précédemment, il s'amuse avec cela, avant de peut être le lui arracher.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: {Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille Lun 12 Mar - 12:31 ()

Les mains baladeuses. Un regard rempli de vices. Un frisson arraché bien malgré elle. Un blondinet qui ne s'arrête pas au culot que la nymphe fait claquer dans cette cave soudainement trop étroite. Elle pourrait presque avoir sincèrement envie de lui, de le laisser lui faire perdre la tête et vriller le palpitant entre deux gémissements.
Presque.
Mais elle s'démonte pas Scylla. Pas encore. « Quelle charmante compagnie ? » La bouteille sacrée reposée, mise de côté pour mieux jouer. « Oh le pain, le vin et le serpent tu veux dire ? » Le sourire est adorable, presque innocent. Une pointe d’excitation qui brille dans les opales un peu trop sérieuses. Y'a ce petit truc de malsain en elle, une étoile qu’on lui a foutu dans l'coeur et qui a mal tourné. Et y'a ce jeu qui l'amuse, qui lui réchauffe les reins. Y'a cette frustration qui lui mord la peau. Et y'a ce blond trop bien placé.
Mais la monstrueuse veut gagner, ne pas céder la première. Elle veut provoquer, inviter à plus sans s'abandonner avant lui.

Le pied contre son torse, le talon qui le repousse doucement, lui et son joli visage. Elle le repousse un peu, pas très loin, mais assez pour qu’il puisse l'observer comme un tout, elle et ses doutes. Elle et ses envies. Arrachant avec regret la paume chaude contre sa peau satinée, le déséquilibrant assez pour que les genoux touchent terre. Madame se fait reine, souveraine de  ce lieu qui ne lui appartient pas, maîtresse d'un jeu qu'elle contrôle qu'à moitié. Y'a pourtant toute l'assurance du monde qui pétille dans ses mirettes. « Okay j'avoue, t'es vraiment bien mignon à genoux mais… je veux plus que ça. » Les sous-entendus de moins en moins subtiles. Et Scylla qui les enfonce dans la dépravation de deux inconnus torpillés par un désir malsain. « Et tu vois, bébé, j'suis bien trop exigeante. » Elle crache son défi la nymphe, espérant en silence qu'il l’attrape au vol.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 13/05/2017
Messages : 136
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: {Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille Dim 25 Mar - 14:10 ()
Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille
Scysos


Il a juste envie de s'amuser avec elle, pas juste à la regarder, pas juste à la contempler, non, il en veut plus que ça, elle le sait, il le sait, c'est pour cela que le jeu en vaut la chandelle et que cette petite partie finira bien par se réchauffer encore plus, au delà de quelques sous-entendus de moins en moins implicite. Ils ont envie l'un de l'autre, cela se voit, cela se sent, cela se comprends, mais aucun des deux n'est décidé à céder le premier, comme si cela allait donner l’ascendant à celui qui ne céderait pas, comme si ce jeu de dupe était pour la suprématie du plus divin des deux. Pourtant, ils ignorent leur nature respective, à vrai dire Dionysos a bien capté quelques choses, mais il se fout de savoir de quelle nature surnaturelle elle peut être, elle est juste belle, à son goût, et cela lui suffit. Si elle avait été moche, avec un derrière plat, des formes ressemblant à une planche à pain, peut être qu'il n'aurait pas daigner la regarder, mais là, elle est plus appétissante que toutes les bouteilles qu'il y a dans cette petite cave, plus appétissante que le pain, que la nourriture qui se trouve juste là. Ce qu'il veut, elle l'a compris. Ce qu'elle veut, il n'en est pas sûr, mais son petit jeu laisse bien comprendre qu'elle ne sera pas farouche à goûter de son biscuit. Mais peut être qu'elle joue simplement à ce jeu pour pouvoir boire du vin en toute tranquillité. Il y pense, mais au fond, il s'en fiche aussi, comme dans sa nature profonde. Alors, il tente de lui enlever ce haut qui cache ces formes si bien proportionnées, mais elle le repousse, un peu, pas trop, juste ce qu'il faut pour lui faire comprendre qu'elle veut être la dominatrice aujourd'hui. Il hésite, lui laisserait-il ce privilège pour leur première rencontre ? Peut être, même si ça ne lui plait pas tant que ça, ça a le don de le faire sourire, lorsqu'elle lui demande de quelle charmante compagnie il parle. Il se met alors volontairement à genoux, comme pour lui faire comprendre qu'elle a gagné cette première manche, ces petits préliminaires et que maintenant, ils peuvent passer aux choses sérieuses, mais la belle se montre plus farouche que prévu, plus exigeante surtout. Il en sourit de plus belle pourtant, il sait, il sent qu'elle est proche de craquer, mais il sait qu'il est aussi proche de la rupture. Dionysos a simplement envie de rester à genoux et d'avancer sa tête vers des confins bien plus intime qui sont à sa portée. Mais il existe une couche de vêtements qui entrave cette avancée pourtant évidente.

" Je peux t'arracher tes vêtements si c'est ce que tu désires, si tu as envie de goûter à un autre plaisir que celui de boire du vin. "

Plus de sous-entendus, Dionysos est très explicite, alors, il tire légèrement sur les talons qui sont à ces pieds, enlevant délicatement ces chaussures qui l'ont mis à genoux devant elle, comme les prémices de ce qu'il vient s'annoncer, comme si une fois les chaussures à ces pieds, il agisse, pour la mettre véritablement à nue car c'est ce qu'elle semble désirer au fond de ces yeux. Il l'a bien vu cette envie malicieuse qui n'est pas présente dans les yeux de chaque femme qu'il rencontre, pas à ce point là, pas à ce niveau là. Il se dit qu'elle ne peut que céder, et qu'elle ne mettra pas longtemps avant d'accepter, mais il n'en fait pas plus caressant simplement ces chevilles, comme un fétichiste des pieds qu'il n'est pas.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: {Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille ()
Revenir en haut Aller en bas
 
{Scysos} - Prise la main dans le sac, enfin sur la bouteille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Pourquoi il ne faut pas mettre la main dans un engrenage?
» Se promène par la main (pv Gael)
» Prise en main de sa destinée!
» CANICHES d'élevage Tous âges URGENT à placer - VAR
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Sud-Est :: quatorzième arrondissement :: Quartier Montparnasse :: Gaumont Montparnasse