boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3850-livie-l-anarchie-est-la-plus- http://www.gameofshadows.org/t5613-livie-d-delmas-dieux
homecoming : 27/07/2017
Messages : 290
pretty face : freya mavor
julius caesar : (c)
legends never die : déesse de l'anarchie, celle qui fait régner le chaos dans le monde, tomber les leaders et se battre le peuple pour la place. celle qui aime voir l'ordre s'effondrer que ce soit grâce à une bataille de crayons dans une salle face à un professeur incompétent ou des gouvernements chuter pour laisser place nette au chaos d'un peuple perdu mais libre
the mighty bush : pouvoir de discorde
controle des sentiments elle attise la haine et la colère chez ceux qui croisent son chemin
Allegeance : elle est seule dysnomie, contre tous. elle ne sait pas si elle compte réellement pour eux. ils sont ses frères et soeurs, mais ils ne la comprennent pas, elle et ses intentions. alors elle y sème également la discorde, parmi les troupes divines. parce qu'elle vit pour l'anarchie et tout ceux se mettant en travers de son chemin sont ces ennemis.
these streets : lorsqu'elle a appris le retour des autres dieux elle a compris qu'une fois de plus zeus s'était bien moqué d'eux, qu'il les mettait tous en danger en ayant capturé ces autres dieux qui ne les dérangeaient nullement. une fois de plus, ils allaient tous pâtir de sa quête de grandeur.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis Mer 7 Mar - 13:20 ()
qu'importe le flacon pourvu qu'il ait l'ivresse
do you hear the people sing ?

T’as la peur et la rage au ventre pendant que tu traverses la ville. Parce qu’il y a quelques jours t’étais la reine du monde, toi qu’avais réussi à faire tomber l’assemblée nationale. La réalité de votre condition t’avais rattrapée un peu trop rapidement. Parce que tes pouvoirs, même s’ils avaient fonctionné ce jour là, ils restaient bien trop aléatoires. Peut-être que c’était le contre-coup, t’en avais aucune idée. Mais pourtant, à cause de ta faiblesse, tu t’étais mis dans un pétrin dont tu ne savais pas comment te tirer cette fois. Parce que t’avais pas d’autres choix que de lui obéir au démon, à défaut de pouvoir jouer de tes pouvoirs sur lui. T’étais pathétique et t’étais morte de trouille à l’idée de la suite. Parce que c’était un démon et t’avais beau être une déesse, aujourd’hui t’avais rien de plus qu’une simple humaine. L’démon, il pouvait te détruire quand il voulait si tu ne faisais pas ce qu’il désirait. T’étais devenue le pantin d’un autre et ça te révoltait. Parce que c’était toi qui jouais des autres et pas l’inverse. Alors t’avais plus qu’une seule envie, oublier, te changer les idées juste le temps d’une soirée. Peut-être en parler aussi, avec quelqu’un qui serait capable de t’écouter à défaut de t’aider. Parce que vous étiez tous dans la même galère, dans ce navire en plein naufrage. Tu l’avais vu sur Tychée, elle aussi n’était plus rien. Et t’étais persuadée que Zeus valait pas beaucoup mieux que vous actuellement, même s’il prétendait le contraire à qui voulait bien l’entendre.

Dionysos, tu savais qu’il allait t’écouter, avec lui t’allais pouvoir discuter, parce qu’il était comme toi. Avec lui, tu pouvais être une déesse et il jugeait pas, ou moins. Et puis, avec lui, c’était facile d’oublier, de se perdre dans le nectar des dieux qui te manquait un peu trop. Avec lui, c’était facile de se changer les idées parce qu’il avait toujours ce sourire planté sur le visage et il se prenait pas la tête. En soit, il avait rien pour s’entendre avec toi. Parce qu’il en avait rien à faire des guerres de dieux, il soutenait sans le soutenir Zeus par son inaction et puis c’était un de ces dieux qu’on voyait directement. Mais justement, il était différent pour ça. Avec lui, tout semblait simple, rien n’était grave pourvu qu’il y ait l’ivresse. Alors tu rentres dans sa boite. Y a déjà les humains sous sa coupe et ça te fait sourire. Pourtant, t’as pas le cœur à ça même si t’as enfilé les habits pour. Mais tu te dis que ça ne pourra que te faire du bien, de te changer les idées auprès de lui, quitte à oublier le temps d’une soirée. Tu le remarques rapidement. Parce qu’il a quelque chose de plus que tous les autres, outre l’aura surnaturelle que tu peux lire en lui. Il a une grandeur et une prestance qui n’appartenaient qu’à vous, être millénaires. Alors tu te diriges vers celui qui dirige la boite d’une main de maitre, et il n’aurait pas pu en être autrement. « Salut ! » Y a le baiser que tu lui poses sur la joue avant de t’installer. « Qu’est-ce que tu me proposes pour oublier cette misérable existence ici-bas ? »

- a game of shadows, shall we play ? -


@louis d. yount
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 13/05/2017
Messages : 150
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis Dim 25 Mar - 8:52 ()
: QU'IMPORTE LE FLACON, POURVU QU'IL Y AIT L'IVRESSE
Livie & Louis


Ici, il y a tout un tas de personnes qui viennent le voir, lui, Louis Dionysos Yount, même en vérité, personne ou presque ne sait ce que signifie le D dans son prénom, juste une prédestination de ce réceptacle à en croire ces papiers officiels. En tout cas, il y a beaucoup de personnes qui viennent ici dans son club pour s'amuser, penser à autre chose, penser que la vie ici bas vaut peut être finalement la peine d'être vécue. Il en a sauvé des jeunes femmes qui voulaient mettre fin à leur jour, peut être simplement en arrêtant le temps, pour leur enlever le verre fatidique des mains, celui qui aurait été de trop pour leur organisme, celui qui les aurait emmener à l'hôpital pour que plus jamais elle n'en ressorte, coma éthylique, le premier, le seul, l'unique, le fatidique. Mais parfois, il n'a rien pu empêcher, car elles sont allé finir leur besogne ailleurs, dans la rue, pour leur plus grand malheur, ou chez des amis, du moins des personnes qu'ils considéraient ainsi. Mais ce soir, c'est une autre personne qui vient broyer du noir. Et cette personne, il la connait bien, peut être pas aussi bien qu'il en convient, mais suffisamment pour voir qu'elle n'est pas au top de sa forme. Son esprit semble bien morne lorsqu'elle arrive dans l'Opium Nightclub pour venir voir ce bon vieux Dionysos. Son regard est aussitôt attiré par cette silhouette frêle, comme si, parmi tout ce monde, elle était la plus belle, pourtant, elle n'est pas la Joconde. Non, c'est une simple petite rouquine, qui cache bien son jeu, car en vérité c'est une machine, enfin, une déesse sous les traits de jeune première. Il est là, accoudé à son bar, observant les lieux, l'observant avant tout elle, juste elle, car il sait qu'elle n'est pas venue pour s'amuser, enfin pas vraiment, mais qu'il y a de fortes chances pour qu'elle soit là pour lui parler, car elle en a besoin, car elle sait que Dionysos s'en fou au fond, qu'elle peut lui dire tout ce qu'elle désire, qu'il lui donnera un peu d'alcool pour oublier, pour délier un peu plus sa langue, mais surtout pour oublier, le temps de quelques heures avant que le lendemain matin se fasse avec des tambours dans la tête et une bouche pâteuse, très pâteuse même. Elle l'a repéré, sans doute dès son arrivée dans ces lieux et elle s'approche, atteint son but, une salutation arrive, une bise claque, et déjà, elle veut boire, boire et encore boire, jusqu'à plus soif, jusqu'à ce que son taux d'alcoolémie soit assez haut pour pouvoir profiter et évacuer ce qu'elle a sur le coeur. Louis saute alors derrière le bar, il va jouer son barman personnel pour au moins les prochaines minutes avec un sourire fiché sur son visage, comme toujours. Il ne s'attendait pas forcément à cette visite, mais il sait qu'elle sera productive, au moins pour elle, et que sans doute, il apprendra des choses intéressantes.

" J'ai tout ce que tu désires, tu le sais bien. Mais pourquoi juges-tu cette existence comme si misérable ? On n'est pas bien ici ? "

Lui, il l'était parce que finalement, il s'en fichait bien des autres, il vivait presque comme là-haut, à profiter du temps qu'il avait à sa disposition pour faire la fête, s'enivrer, qu'importe le flacon.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3850-livie-l-anarchie-est-la-plus- http://www.gameofshadows.org/t5613-livie-d-delmas-dieux
homecoming : 27/07/2017
Messages : 290
pretty face : freya mavor
julius caesar : (c)
legends never die : déesse de l'anarchie, celle qui fait régner le chaos dans le monde, tomber les leaders et se battre le peuple pour la place. celle qui aime voir l'ordre s'effondrer que ce soit grâce à une bataille de crayons dans une salle face à un professeur incompétent ou des gouvernements chuter pour laisser place nette au chaos d'un peuple perdu mais libre
the mighty bush : pouvoir de discorde
controle des sentiments elle attise la haine et la colère chez ceux qui croisent son chemin
Allegeance : elle est seule dysnomie, contre tous. elle ne sait pas si elle compte réellement pour eux. ils sont ses frères et soeurs, mais ils ne la comprennent pas, elle et ses intentions. alors elle y sème également la discorde, parmi les troupes divines. parce qu'elle vit pour l'anarchie et tout ceux se mettant en travers de son chemin sont ces ennemis.
these streets : lorsqu'elle a appris le retour des autres dieux elle a compris qu'une fois de plus zeus s'était bien moqué d'eux, qu'il les mettait tous en danger en ayant capturé ces autres dieux qui ne les dérangeaient nullement. une fois de plus, ils allaient tous pâtir de sa quête de grandeur.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis Mar 3 Avr - 14:16 ()
qu'importe le flacon pourvu qu'il ait l'ivresse
do you hear the people sing ?

Tu mets pas longtemps à rejoindre le bar et à retrouver Dionysos une fois que tu es rentré dans sa boite de nuit. Avec lui, tu sais que tu pourras oublier. Il sera l’oreille parfaite pour écouter tes soucis et les faire disparaitre. Certes, tu ne comptais pas tellement sur lui pour les régler, parce que ce n’était pas ce qu’il était, parce que ce n’était pas tellement son genre. Il vivait sans se prendre la tête le dieu de la fête et du vin alors aller détruire le démon qui t’avait piéger, ce n’était pas sur lui que tu comptais pour faire une chose pareille. Mais avec lui, le temps de cette soirée, ton horrible situation prendrait fin alors que tu te perdrais dans les tréfonds de son night-club et que tu apaiserais ton âme grâce au nectar des dieux. Il était le seul qui pouvait encore en faire et c’était uniquement dans ce lieu que vous pouviez vous en procurer. Et ce soir, tu comptais bien t’en servir pour passer une soirée mémorable. Une soirée jusqu’à l’oubli. Il ne met pas longtemps à te rejoindre avec son sourire et sa joie de vivre habituelle, celle qu’il ne semblait perdre sous aucun prétexte. Ce soir, il a intérêt à sortir l’artillerie lourde car cela fait bien longtemps que tu ne t’es pas sentie aussi mal. Il y avait eu de nombreuses fois où tu avais été le retrouver et pour t’enivrer jusqu’à oublier. Tu ne pouvais plus les compter, les fois où tu avais cherché à oublier tes revers de fortune. Ceux que tu avais dû à d’autres dieux qui n’avaient pas la même vision des choses que toi ou qui cherchaient à te mettre des bâtons dans les roues. Parfois c’était en colère que tu arrivais quand Tychée inversait une situation à ton plus grand désavantage. D’autres fois c’était le cœur en lambeaux, comme lorsque ta troupe de résistants avaient été décimée dans le plus grand silence. Ces homme qui étaient devenus ta famille parce qu’ils rêvaient de cette liberté qui t’était si chère. Ces hommes au côté de qui tu avais vécu des mois et dont aucun n’avait survécu à la barbarie du camp opposé, du camp régi par l’ordre et l’autorité. Mais aujourd’hui c’était différent. Parce que ce n’était pas la perte d’une situation ou de tes hommes que tu venais oublier, c’était ta liberté perdue que tu venais pleurer.

« J'ai tout ce que tu désires, tu le sais bien. Mais pourquoi juges-tu cette existence comme si misérable ? On n'est pas bien ici ? » Evidemment qu’il ne comprend pas. Parce que ses pouvoirs, ils étaient bien sommaire. Ce qui importait c’était de faire la fête, boire et encore faire la fête. Tant de choses pour lesquels il était doué sans ses pouvoirs. Tant de choses pour lesquelles il n’en avait pas besoin. « On n'est rien. » Y a ce léger silence qui s’installe. « On vaut même pas mieux qu’un humain. » Vivre sur Terre, au milieu d’eux, ça n’avait jamais été un problème. Mais alors tu les guidais, tu leurs ouvrais les yeux. Tant de choses que tu ne pouvais même plus faire. « J’ai peur. » Y a toute cette peur du futur qui remonte. Cette peur d’être détruite par le démon du destin. Cette peur de devenir humaine et que ton existence se termine ici et maintenant. Cette peur de la souffrance et de la torture contre laquelle tu ne pourras rien dans ton état. Vous étiez faibles et vous étiez voués à disparaitre, parce que rien ne semblait changer la situation, pas même le renversement d’un des monuments les plus mythiques de la ville. Il y a ton regard qui se brouille un peu. Qu’est-ce que tu pouvais t’en vouloir d’être si pathétique. Mais vous l’étiez. Zeus et les autres olympiens l’étaient. Car vous n’en seriez pas là s’ils s’étaient occupés des humains plutôt que de se battre pour leur trône de pacotille. Tu n’aurais pas perdu le contrôle face aux démons et la situation aurait été complètement différente.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 13/05/2017
Messages : 150
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis Ven 6 Avr - 12:48 ()
: QU'IMPORTE LE FLACON, POURVU QU'IL Y AIT L'IVRESSE
Livie & Louis


Il sourit, il aime la vie qui s'offre à lui, il aime ça, genre vraiment, car boire du vin et faire la fête, c'est ce qu'il sait faire de mieux, c'est ce qu'il sait offrir de mieux aux personnes de ce monde, quelques soient les circonstances d'ailleurs. Et ce soir, la fête s'annonce aussi bonne que tous les autres soirs, mais c'est sans compter sur elle, celle dont le réceptacle s'appelle Livie Delmas. Elle ne semblait d'ailleurs pas dans son assiette, à en croire ce qui lui traversait le visage : un air terriblement soucieux. Elle avait clairement besoin de se changer les idées, pour une raison qui échappait au dieu, mais il allait lui offrir ce qu'elle recherchait à défaut de résoudre son soucis sans doute, au moins pourrait-elle l'oublier quelques heures, en s'enivrant, en dansant, en lui racontant ce qu'elle traversait, car il le savait, elle agirait de la sorte, avec ou sans alcool dans le sang. Elle ne lui en dirait que plus avec de l'alcool dans le sang, c'était ce qu'il pensait, mais peut être n'en aurait-elle pas besoin au vue de sa première réplique, celle arborant une si misérable existence qu'elle semblait avoir envie d'en finir alors que pourtant elle a l'éternité gravée dans son coeur, une éternité que rien ne pourrait enlever. Pourtant, elle ne semblait plus y croire un seul instant, comme vidée de toute once de logique, comme si on était en train de la vider de son essence divine. Alors oui, les dieux ne sont pas à leur apogée en ce moment, mais de là à tomber si bas, il y avait clairement un soucis, anguille sous roche. Il lui proposait donc un première, lui posant la question toute légitime sur le pourquoi elle se lamentait sur son sort. Et sa réponse est sanglante, presque terrifiante dans la bouche d'un divin. Bien entendu qu'ils n'étaient pas rien comme elle pensait le croire, c'était même tout le contraire. Elle pensait les dieux réduits à de simples humains, elle le pensait vraiment, et ça fit sourire Dionysos. Au fond, elle n'avait pas tellement tord, il vivait comme un humain, mais il était capable de leur concocter des soirées de malades, là était sa force. Pourtant, c'était bien autre part que se cachait le mal de celle qui se trouvait devant lui, elle avait peur. De quoi ? Il ne savait pas, mais elle semblait véritablement terrorisée, chose inhabituelle, chose rare, chose qui ne pourrait arriver au dieu du vin et de la fête. Dans quelle genre de plan s'était-elle fourrée ?

" Toi avoir peur ? Laisse moi rire. Qu'est ce qui pourrait faire peur à quelqu'un comme toi ? Dans quel genre de plan t'es-tu fourré ? "

Et sans plus attendre, il lui servait un premier verre, la première bouteille qui lui tombait sous la main, du whisky donc, et il en servait deux verres, un pour elle, un pour lui, histoire qu'ils boivent un peu ensemble, l'air de rien, comme s'ils n'étaient que deux amis qui se connaissent depuis quelques années, même si en l'occurrence, on parle ici de plusieurs millénaires. Elle allait lui dire, et il allait lui changer les idées, lui faire oublier cette peur qui la rongeait de l'intérieur.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3850-livie-l-anarchie-est-la-plus- http://www.gameofshadows.org/t5613-livie-d-delmas-dieux
homecoming : 27/07/2017
Messages : 290
pretty face : freya mavor
julius caesar : (c)
legends never die : déesse de l'anarchie, celle qui fait régner le chaos dans le monde, tomber les leaders et se battre le peuple pour la place. celle qui aime voir l'ordre s'effondrer que ce soit grâce à une bataille de crayons dans une salle face à un professeur incompétent ou des gouvernements chuter pour laisser place nette au chaos d'un peuple perdu mais libre
the mighty bush : pouvoir de discorde
controle des sentiments elle attise la haine et la colère chez ceux qui croisent son chemin
Allegeance : elle est seule dysnomie, contre tous. elle ne sait pas si elle compte réellement pour eux. ils sont ses frères et soeurs, mais ils ne la comprennent pas, elle et ses intentions. alors elle y sème également la discorde, parmi les troupes divines. parce qu'elle vit pour l'anarchie et tout ceux se mettant en travers de son chemin sont ces ennemis.
these streets : lorsqu'elle a appris le retour des autres dieux elle a compris qu'une fois de plus zeus s'était bien moqué d'eux, qu'il les mettait tous en danger en ayant capturé ces autres dieux qui ne les dérangeaient nullement. une fois de plus, ils allaient tous pâtir de sa quête de grandeur.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis Ven 13 Avr - 15:35 ()
qu'importe le flacon pourvu qu'il ait l'ivresse
do you hear the people sing ?
T’es ridicule à avoir peur à ce point à cause d’un démon, tu le sais, mais tu ne peux pas t’en empêcher. Parce que t’avais voulu trop jouer, jouer alors que t’avais pas les armes pour les faire. Il était loin le temps où tu pouvais rivaliser, où tu pouvais te jouer d’eux. T’avais plus cette possibilité, plus depuis que les hommes avaient cessé de croire en toi, en vous. T’avais cru que les choses changeraient après que t’aies fait tomber l’assemblée nationale et que le chaos se soit répandu dans la ville. Mais ce n’était pas le cas, c’était loin d’être le cas. Alors tu continuais de chercher des solutions avec ce boulet que tu trainais. Parce que c’était un boulet cette absence de pouvoir, une chose qui te ralentissait, qui te retenait, qui t’empêchait d’agir comme tu le souhaitais. Tu fais face à ton ami mais tu sais que l’alcool qu’il te servira ne te soulagera que temporairement, parce que t’avais perdu plus qu’une bataille aujourd’hui. En l’état, t’avais peut-être déjà perdu la guerre.

« Toi avoir peur ? Laisse-moi rire. Qu'est ce qui pourrait faire peur à quelqu'un comme toi ? Dans quel genre de plan t'es-tu fourré ? » Tu récupères le verre qu’il te sert et tu y trempes tes lèvres. Bon sang que c’était fort. Tu sens la boisson qui coule dans ton œsophage tout en te brulant la gorge. Il a son petit sourire mais il ne se moque pas. Peut-être qu’il a compris que c’était pas ce dont t’avais besoin maintenant. Autour de vous la musique résonne déjà, empêchant quiconque de surprendre des choses qu’il ne devrait pas au cours de cette conversation que tu vas avoir avec le blond. Il ne croit peut-être pas que tu as peur, il ne comprend peut-être pas que vos pouvoirs sont en train de disparaitre, peut-être n’en use-t-il pas suffisamment. T’as la gorge un peu trop nouée au moment de lui expliquer. Tu crèves de trouille rien qu’à l’idée de recroiser son regard au démon. Lui qui pourrait t’écraser si tes pouvoirs te manquaient lorsque lui viendrait l’idée de le faire ou lorsque tu n’aurais pas fait ce qu’il attendait de toi. Tu prends une nouvelle gorgée de boisson et elle passe bien mieux cette fois. C’était fou, cette façon que vous aviez vous aussi de boire pour oublier, comme les humains pouvaient le faire. Peut-être que c’était parce que vous le faisiez qu’ils le faisaient si souvent. Cette boisson n’a rien à voir avec le nectar des dieux mais sur ce corps d’humain, tu savais qu’il aurait le même effet, et c’était tout ce que tu lui demandais. « J’voulais le faire tomber tu vois, retourner ses troupes contre lui, toutes ses troupes. » Ce qui semble si évident pour toi ne l’est peut-être pas pour lui. Mais il te connait depuis longtemps Dionysos, il sait qu’elles sont tes envies et aspirations pour ce monde, que ce soient chez les dieux, les anges ou les démons. « T’aurais dû voir ça. Mon pouvoir m’a échappé et ils se sont tous attaqués à leur commandant à la place de lui. » Lui, Lucifer, le roi des enfers, celui par qui tu rêvais de commencer ta mission. « Il m’a retrouvé. » Et c’était ça qui te terrifiait. Il savait qui tu étais, il pouvait faire de toi sa poupée. « Sans mes pouvoirs, je peux rien contre lui. » T’étais devenue sa marionnette, la chose qui ferait tout ce qu’il désirait, encore et toujours. Tu termines ton verre.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 13/05/2017
Messages : 150
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis Jeu 17 Mai - 13:40 ()
: QU'IMPORTE LE FLACON, POURVU QU'IL Y AIT L'IVRESSE
Livie & Louis


Il se demande vraiment dans quel plan elle s'est fourrée pour avoir aussi peur que ce qu'elle lui montre là maintenant, tout de suite. Elle semble sérieuse mais il n'y croit pas vraiment, pas du tout même, mais peut être qu'il y a un peu de vrai dans ce qu'elle dit. Elle exagère un peu la situation, c'est une déesse, et rien qu'avec ça, même si leurs capacités ne sont plus aussi belles qu'avant, fluctuantes, ce devrait être suffisant à ne pas avoir peur. Mais peut être qu'elle s'est trop montrée, peut être qu'elle s'est crue trop belle, trop forte et qu'elle a tenté d'impressionner les mauvaises personnes. De là à se mettre dans une situation aussi dramatique, il n'y croit pas, mais après tout, pourquoi pas ? Il se demande ce qu'elle va bien pouvoir lui dire, il ne sait pas, mais si elle est là, c'est qu'elle va lui révéler le pot aux roses. Qu'est ce qu'elle a foutu ? Elle boit ce qu'il vient de lui servir, ça lui arrache la gorge, elle n'a pas l'habitude, contrairement à celui qu'elle a en face de lui, mais les mots ne sortent pas, comme si elle avait réussi à rencontrer Méduse, mais qu'elle l'avait simplement pétrifiée du dedans pour ainsi dire. Et après plusieurs gorgées, les cordes vocales vibrent enfin, un son s'échappe de ce gosier qui vient de boire un peu d'alcool, plus détendu, mais pas tant que ça au final. Elle a voulu jouer avec le feu, et elle a réussi à se brûler, voilà ce qu'elle était en train de lui dire. Il sourit, mais pas pour se moquer, non, car s'il ne jouait pas son rôle d'humain à fond, peut être qu'il aurait pu être dans cette situation là aussi. Alors, il comprends, souvent, il aurait aimé leur montrer que c'était lui le patron, et souvent il l'a fait, sans avoir à utiliser ces pouvoirs, le plus clair de son temps. Parfois, il les as utilisé et ça a fonctionné, parfois, il a été pris pour un rigolo, mais jamais il ne s'est amusé à se frotter à trop fort, comme si cela était perdu d'avance. Mais comme il voulait flatter son ego, il a fait en sorte de toujours l'emporter évidemment. Mais là, Livie avait vu trop gros, elle parlait de lui et de ses troupes. Combien étaient-ils ? Il ne savait pas mais, elle ne donnait pas de noms, elle ne cherchait pas d'aides en venant ici, elle voulait juste boire pour oublier, il venait de le comprendre. Alors, il lui servait déjà un autre verre, pour qu'elle puisse oublier durant quelques heures ces ennuis. Il a envie de la sermonner, de lui dire ce qu'elle a parfaitement compris, cela ne servirait donc strictement à rien qu'il le lui redise avec ces mots à lui, même si elle mérite clairement un : " Je te l'avais bien dit ! " des familles. Ô non, ce n'est pas Dyonisos qui lui aurait dit ça, parce qu'au fond, il s'en fiche un peu, elle n'avait qu'à faire plus attention à ce qu'elle faisait mais si elle veut boire, se détendre, faire la fête, elle a trouvé la bonne oreille sur laquelle s'épancher. Mais il ne va pas la laisser dans son marasme ambiant, non, il va lui faire comprendre qu'il faut relativiser, et que rien n'est perdu. Qui sait ce qui pourrait se passer ? Un retournement de situation est toujours possible contrairement à ce qu'elle pouvait dire, tant qu'on n'est pas mort, on n'est pas perdu, c'était comme ça qu'il voyait les choses en tout cas. Même si ces enveloppes charnelles étaient plus vulnérables, leur essence était toujours là et un dieu restera quoiqu'il arrive supérieur.

" T'es une déesse, personne peut rien contre toi, pouvoirs ou pas ! Mais c'est toi qui voit. Je peux te laisser la bouteille pour que tu noies ce corps dans l'alcool et que demain, tu te tapes une migraine monstrueuse. Mais tu peux aussi profiter de la soirée à défaut de trouver une véritable aide. "

Il lui disait clairement ce qu'il pensait. Il n'avait pas de noms mais pour lui, il n'y avait personne de trop fort pour être vaincu, qu'il soit d'une nature humaine ou surnaturelle. En nombre, ils étaient plus nombreux, mais nous sommes là depuis de longs siècles, ce n'est pas maintenant que nous allons changer de sphère, nous sommes là pour l'éternité la plus complète.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3850-livie-l-anarchie-est-la-plus- http://www.gameofshadows.org/t5613-livie-d-delmas-dieux
homecoming : 27/07/2017
Messages : 290
pretty face : freya mavor
julius caesar : (c)
legends never die : déesse de l'anarchie, celle qui fait régner le chaos dans le monde, tomber les leaders et se battre le peuple pour la place. celle qui aime voir l'ordre s'effondrer que ce soit grâce à une bataille de crayons dans une salle face à un professeur incompétent ou des gouvernements chuter pour laisser place nette au chaos d'un peuple perdu mais libre
the mighty bush : pouvoir de discorde
controle des sentiments elle attise la haine et la colère chez ceux qui croisent son chemin
Allegeance : elle est seule dysnomie, contre tous. elle ne sait pas si elle compte réellement pour eux. ils sont ses frères et soeurs, mais ils ne la comprennent pas, elle et ses intentions. alors elle y sème également la discorde, parmi les troupes divines. parce qu'elle vit pour l'anarchie et tout ceux se mettant en travers de son chemin sont ces ennemis.
these streets : lorsqu'elle a appris le retour des autres dieux elle a compris qu'une fois de plus zeus s'était bien moqué d'eux, qu'il les mettait tous en danger en ayant capturé ces autres dieux qui ne les dérangeaient nullement. une fois de plus, ils allaient tous pâtir de sa quête de grandeur.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis Sam 16 Juin - 13:22 ()
qu'importe le flacon pourvu qu'il ait l'ivresse
do you hear the people sing ?
Il y a ce premier verre qui arrive et tu en prends une gorgée pratiquement immédiatement. Ça te fait du bien même si ça brule la gorge. T’en as besoin de ça. D’oublier pendant quelques temps à ses côtés. De penser à autre chose. D’essayer de le faire en tout cas. Dionysos, il était bien pour ça. Il permettait d’oublier pendant quelques temps, de ne penser à rien et juste d’essayer de s’amuser. Mais ce soir, ce soir t’étais pas sûre que c’était suffisant. Parce que t’avais jamais été aussi mal. T’avais jamais été dans une telle situation auparavant. Et ça changeait tout. T’étais pas sûre que les mots suffisent ou que l’alcool te permette d’oublier que t’étais sous le contrôle d’un démon, que t’avais perdu un combat et que t’allais peut-être pas t’en sortir aussi facilement que ça cette fois-ci. « T'es une déesse, personne peut rien contre toi, pouvoirs ou pas ! Mais c'est toi qui vois. Je peux te laisser la bouteille pour que tu noies ce corps dans l'alcool et que demain, tu te tapes une migraine monstrueuse. Mais tu peux aussi profiter de la soirée à défaut de trouver une véritable aide. » Tu lèves les yeux au ciel. Il était bien trop naïf parfois le dieu du vin. Parce qu’il ne combattait pas vraiment certainement. Toujours en retrait des combats, peut-être qu’il n’avait pas conscience de la situation. Peut-être qu’il n’avait pas conscience de l’affaiblissement de ses pouvoirs. « T’as essayé de faire des trucs avec tes pouvoirs dernièrement ? Et je parle de vrais trucs, de trucs qui comptent, pas de l’amusement. » Y a ton regard qui se plante quelques secondes dans le sien avant qu’il se détourne pour ce nouveau verre qu’il vient de te servir. « Tu sais que Tychée a fini évanouie juste pour avoir dévié le destin d’un pilote d’hélicoptère, que je me suis effondrée après avoir contrôlé pendant trente secondes une foule ? » Qu’est-ce qu’il lui fallait de plus pour comprendre ce qui était en train de leur arriver ? Qu'ils étaient réellement faibles. Les mots, c’étaient bien pour rassurer mais il n’avait plus rien de rassurants. Pas alors que vous étiez bien trop nombreux dans ton cas, parce que vous l’étiez tous.

« Mais de toute façon, c’est pas ce soir que ce trouverait une solution alors. » Alors autant essayer de penser à autre chose, de t’amuser même si ça allait être compliqué. Et tu trouverais une solution à ton problème plus tard. Tu trouvais toujours, ça avait toujours été ainsi. Mais cette fois-ci, cette fois-ci ça allait être différent. Parce que cette fois-ci, même un autre dieu ne pourrait pas te venir en aide sauf s’il voulait jouer les suicidaires et tomber sous la coupe du commandant du destin qui était désormais bien plus puissant que vous. « Et dire que je détestais le Mont Olympe… » Mais là bas, c’était toujours mieux qu’ici. Là-bas, vous étiez presque en territoire conquis avec les quelques temples restants et une foi légèrement présente. Bien loin de ce Paris où vous n’aviez de toute façon jamais eu une grande influence.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 13/05/2017
Messages : 150
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis Ven 22 Juin - 13:01 ()
: QU'IMPORTE LE FLACON, POURVU QU'IL Y AIT L'IVRESSE
Livie & Louis


Elle a soif, elle veut oublier ce qui se passe, clairement, véritablement, mais elle n'en sait strictement rien de comment cela va évoluer. Est ce qu'elle s'est fait avoir récemment à cause de quelques choses qu'elle n'aurait pas du savoir faire ? C'est possible, elle ne semble pas vouloir trop lui en dire comme s'il allait se moquer d'elle ou quelques choses dans le genre. Dionysos est comme ça oui, mais au fond, il s'en fiche tellement, que se moquer des autres est presque une de ces marques de fabriques. Il sait ce dont il est capable, ce qu'il doit faire pour vivre sa petite vie d'humain, de dieu humain, car dans son univers c'est un dieu, celui égaye toutes les personnes ici présentes. Et cela lui convient, il n'en demande pas énormément non plus, juste le minimum, juste ce qu'il faut pour prendre du bon temps, s'amuser parce que c'est ce qu'il a toujours fait après tout. Alors il lui dit ce qu'elle doit entendre, qu'avec ou sans ces pouvoirs, elle reste une déesse, et que personne ne peut lui marcher dessus. Il faut faire avec les armes qu'ils possèdent, certes, mais un dieu reste un dieu, même affaibli. Elle ne le comprend pas, ou alors, elle pense que Dionysos ne comprend pas la situation. Alors, il la laisse parler, car il le sait, elle est aussi là pour ça, pour parler, un peu, peut être plus qu'il ne le pense de la situation dans laquelle elle se trouve. Et c'est là qu'elle lui pose ouvertement la question par rapport à ces capacités. Il s'amuse tout le temps avec ces capacités, pour impressionner les jeunes femmes en général pour arriver dans leur dos sans qu'elles ne s'en rendent comptes alors qu'elles ont été happées par son aura divine. Il maîtrise le temps et les rêves. Et c'est souvent qu'il s'immisce dans les rêves des jeunes femmes qu'il s'amuse à séduire, mais c'est vrai, cela n'a pas la même intensité qu'avant. Une apparition de quelques minutes et il s'envole de leurs rêves, mais c'est largement suffisant pour les voir revenir le lendemain ou un peu plus tard. Il le sait clairement alors il en sourit. Puis elle lui donne les faits, la concernant, concernant Tychée. Ces oreilles bourdonnent légèrement devant ces piètres performances. Il ne semble pas être aussi atteint qu'elles. Se pourrait-il que l'Opium joue sur cela ? Il ne sait pas trop mais ici, il est adulé, en tant que Louis Yount, pas en tant que Dionysos, mais peut être qu'il en retire un peu de puissance, non ? Sans doute que non, il se joue de lui-même, ne s'avouant pas qu'il est presque devenu l'humain qu'il incarne à présent depuis plusieurs années. Puis elle lui dit que ce n'est pas ce soir qu'elle trouvera une solution. Alors, il la force à la confidence mais il n'insistera pas si elle ne veut pas, il ne veut pas spécialement se brouiller avec elle comme cela a été le cas avec son frère Hadès voilà des décennies maintenant.

" Qui sait si tu ne trouveras pas une solution ? Si tu pouvais m'en dire plus, je pourrais la trouver moi la solution, j'ai toujours des idées, l'aurais-tu oublié ? A défaut d'avoir nos pouvoirs au top, on peut toujours arriver à une solution, même temporaire. "

Et puis, elle ajoute la petite remarque à propos du Mont Olympe qu'elle n'a jamais aimé, pire, elle détestait être là-haut, et si leurs capacités n'étaient pas sur le déclin, elle le détesterait toujours autant, mais ici, elle était devenue vulnérable, encore plus avec cette histoire dont elle allait peut être dire quelques mots à Dionysos. Il ne sait pas encore, il s'en fiche un peu de tout savoir mais peut être qu'il pourrait réellement l'aider si elle lui en dit plus. Alors pour lui prouver que leur pouvoir ne sont pas tellement en berne, il s'amuse à stopper la foule, l'espace-temps dans la boite de nuit, pour qu'ils ne soient plus que tous les deux, pour favoriser la confidence, comme pour lui prouver qu'ils ne sont pas entièrement fini.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t3850-livie-l-anarchie-est-la-plus- http://www.gameofshadows.org/t5613-livie-d-delmas-dieux
homecoming : 27/07/2017
Messages : 290
pretty face : freya mavor
julius caesar : (c)
legends never die : déesse de l'anarchie, celle qui fait régner le chaos dans le monde, tomber les leaders et se battre le peuple pour la place. celle qui aime voir l'ordre s'effondrer que ce soit grâce à une bataille de crayons dans une salle face à un professeur incompétent ou des gouvernements chuter pour laisser place nette au chaos d'un peuple perdu mais libre
the mighty bush : pouvoir de discorde
controle des sentiments elle attise la haine et la colère chez ceux qui croisent son chemin
Allegeance : elle est seule dysnomie, contre tous. elle ne sait pas si elle compte réellement pour eux. ils sont ses frères et soeurs, mais ils ne la comprennent pas, elle et ses intentions. alors elle y sème également la discorde, parmi les troupes divines. parce qu'elle vit pour l'anarchie et tout ceux se mettant en travers de son chemin sont ces ennemis.
these streets : lorsqu'elle a appris le retour des autres dieux elle a compris qu'une fois de plus zeus s'était bien moqué d'eux, qu'il les mettait tous en danger en ayant capturé ces autres dieux qui ne les dérangeaient nullement. une fois de plus, ils allaient tous pâtir de sa quête de grandeur.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis Lun 23 Juil - 18:12 ()
qu'importe le flacon pourvu qu'il ait l'ivresse
do you hear the people sing ?
Tu bois, pour oublier. Parce que c’était ce que tu avais de mieux à faire. Et puis tu lui parles de ce qu’il t’arrive, de ce qu’il ne semble pas comprendre, ne pas vouloir comprendre. Ce qu’il n’a pas encore vu, parce qu’il n’a pas encore tenté, ou parce qu’il n’a pas cherché à voir tout simplement. Il était comme ça Dionysos, il vivait et tu n’étais même pas étonnée qu’il soit passé à côté d’un tel changement. Parce qu’il s’en moquait peut-être un peu trop, il était peut-être un peu trop optimiste et pensait que tout allait s’arranger. Mais ça c’était avant. Ici, c’était différent. Ce n’était plus aussi simple alors que vous étiez dans un monde hostile. Personne ne vous connaissait. Vous n’étiez que de vieilles légendes dont on parlait pendant deux pages dans un livre d’histoire. Et puis tu te résignes. Parce que ce n’était pas ce soir que t’allais trouver une solution, certainement pas. non, ce soir tu voulais juste penser à autre chose que Curson qui t’avait bien prise dans ses filets. Celui à qui tu allais devoir obéir comme un démon inférieur parce que tu ne pouvais pas te fier à tes capacités surnaturelles pour lui résister. Parce que tu ne savais plus qu’elle était ta force, et que tu n’étais plus sûre de pouvoir lui résister. Et ça te dégoutait.

« Qui sait si tu ne trouveras pas une solution ? Si tu pouvais m'en dire plus, je pourrais la trouver moi la solution, j'ai toujours des idées, l'aurais-tu oublié ? A défaut d'avoir nos pouvoirs au top, on peut toujours arriver à une solution, même temporaire. » Tu souris légèrement. T’aimerais le croire le blond, t’aimerais pouvoir lui faire confiance au dieu de la fête. Tu sais qu’il a raison, il a toujours des idées. Mais t’y crois plus. Parce que dans le fond ça fait des millénaires que tu n’y crois plus. Des millénaires à essayer de changer les choses sans que personne ne t’aide. Parce que qui comprenait ta façon de penser, pas grand monde, presque personne. « J’ai failli tuer le commandant du destin en soulevant ses troupes suite à une perte de contrôle de mes pouvoir. » Failli. Tout restait dans ce mot. Failli. Si ça avait réussi tu n’aurais pas eu à en parler. Tu aurais été déçue parce que ce n’était pas ce que tu visais pleinement, et puis tu aurais été satisfaite parce que cela restait quand même une victoire. Mais là, là tu avais raté. « Il sait que c’est moi. » Et il te l’avait bien fait payer, ou il allait bien te le faire payer si tu t’amusais avec lui. « Il m’a retrouvé, il veut que je lui donne des informations, sur tout et n’importe quoi. » Silence. « Sinon, c’est la fin. » Est-ce que tu pouvais avoir une fin. Vous étiez immortels, mais l’étais-tu encore alors qu’on ne croyait plus en vous ? « J’suis devenue un pantin, ça m’dégoute. » Et ça te rendait triste aussi, très triste, vraiment très triste. « Mais qu’est-ce que je peux contre lui, il est en pleine possession de ses pouvoirs et moi un coup ils sont là, un coup ils sont pas là, un coup ils sont trop puissants et le lendemain ils disparaissent. » T’aurais pu faire ce qu’il voulait, mais c’était bien ça le problème, tu détestais devoir rendre des comptes à quelqu’un. « Il m’a pris ma liberté. » Et c’était certainement ce qui t’embêtait le plus. Depuis peu, t’étais plus libre. Parce qu’il y aurait toujours son ombre derrière toi. Alors tu rebois dans ton verre, pour oublier, encore et encore. Pour trouver une solution dans la boisson. Une solution temporaire à ton problème.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 13/05/2017
Messages : 150
pretty face : Max Riemelt
julius caesar : Lux Aeternae
legends never die : Dieu du vin et de la fête
the mighty bush : Manipulation des rêves et manipulation de l'espace temps. Louis possède le pouvoir de manipuler les rêves d'une personne. Il peut s'infiltrer dans les songes pour les transformer en cauchemars. Il possède aussi le pouvoir de manipuler l'espace temps, c'est à dire d'accélérer ou de ralentir le temps et de modifier l'espace autour de lui.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dieux

Sujet: Re: Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis Mer 1 Aoû - 11:55 ()
: QU'IMPORTE LE FLACON, POURVU QU'IL Y AIT L'IVRESSE
Livie & Louis


Il était persuadé de pouvoir trouver une solution pour celle qui jouait le rôle de Livie sur terre. Les idées il en a à revendre, et il en usait pour l'Opium's Nightclub, mais il pourrait se creuser la cervelle pour elle, si elle le désirait évidemment, chose finalement presque incertaine. En tout cas, il la poussait à la confidence, il la poussait à lui en dire pour qu'effectivement, il puisse savoir si sa situation était simplement mauvaise, ou au contraire carrément catastrophique. Si elle voulait se mettre dans un état pareil, il pariait quand même sur la dernière option, mais il voulait en avoir le coeur net avant de se proposer, de lui proposer simplement quelques choses qui pourrait lui convenir. Mais peut être qu'elle trouvera le plan trop fou, pas assez crédible. Enfin, avant qu'il en élabore un, il devait en savoir un peu plus sur la situation, histoire de prendre en compte le maximum de paramètres. Alors, elle racontait son histoire, et plus elle parlait plus il faisait pour ainsi dire la grimace, car la bougresse n'avait pas fait les choses à moitié visiblement. Pourquoi avait-elle pris cette option là ? Pourquoi fréquenter quelqu'un d'aussi mauvais et de tenter de retourner ces troupes contre lui ? Il se posait la question, car la manoeuvre semblait être bien vaine, pour le moment. Mais finalement, ce qu'elle ne voulait pas faire semblait presque dérisoire. Elle pouvait lui donner n'importe quoi comme informations, sur tout et n'importe quoi. Alors Dionysos sourit. Elle peut bien sacrifier un peu de confort personnel pour rendre quelques comptes à cet individu, ça ne lui coûtera qu'un peu de temps, les informations il peut les lui donner.

" Tu es encore libre de faire pas mal de choses, mais si ce sont les informations qui te manquent, tu n'as qu'à regarder autour de toi qui est là. La plupart ne sont que de simples humains, mais tu peux lui donner des informations sur eux, dire que tu les soupçonnes de quelques choses, et le tour sera jouer. Il n'aura qu'à vérifier et même si c'est inexact, il perdra du temps pour te laisser faire ta prochaine action. Mais bon, je dis ça comme ça, c'est à toi de voir si tu veux t'amuser de lui pour le faire tourner en bourrique, car tu le peux facilement. Si tu es privée d'une partie de tes libertés, tu peux lui faire perdre du temps, c'est donnant donnant comme ça. "

Mais peut être que ce plan simple et facile à mettre en place ne lui plairait pas, il ne savait pas, une chose était certaine, il s'en donnerait à coeur joie à sa place, enfin, elle faisait encore ce qu'elle voulait.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse | louis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse (PV)
» Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse (PV)
» Qu'importe le flacon du moment qu'on a l'ivresse (seraphina)
» [+18] Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse. || Aldous
» Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse (Feat Gwen)
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Sud-Ouest :: seizième arrondissement :: Opium's nightclub