boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Not your puppet | lucas
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1449
Louis d'or : 351
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Not your puppet | lucas Dim 25 Mar - 18:40 ()
not your puppet
p'tite citation qui claque
T’as la violence qui brule alors que le corps du démon s’effondre à tes pieds. Lui, son heure n’aurait peut-être pas dû arriver aujourd’hui. Mais il n’y a pas d’heure pour la plupart des démons. Tu ne fais que les renvoyer de là où ils viennent, créatures des ténèbres qui n’auraient pas dû exister. Créatures qui n’auraient jamais eu lieu d’être sans Lucifer et son égo un peu trop grand. Blessé dans sa grandeur, il avait fallu qu’il gâche tout, qu’il vous divise, qu’il t’arrache des êtres chers et qu’ils détruisent d’unité de la cité d’argent. Des millénaires qu’il avait chuté, mais ta colère et rancœur à son égard n’avaient jamais faibli. Parce qu’il était un frère et qu’il t’avait tout pris. Meilleur ami, amour, il ne t’avait laissé que des miettes de tes relations passées, il avait brisé ton bonheur alors qu’il savait mieux que quiconque que tu n’avais jamais trouvé ça facile ce rôle d’archange de la mort, de celle apportant le malheur. Il savait que tu avais besoin de solides appuis mais ça ne l’avait pas dérangé pour te les arracher.

La nuit est tombée et tu traverses la ville pour retourner chez toi. Jamais tes parents ne se posent la question de ce que tu peux faire de tes nuits. T’es jeune et c’est un avantage. A vingt ans, les humaines sortent et font la fête, ils pensent que tu es de ceux-là. Et puis la présence de ton frère t’aide grandement à cacher la vérité. Le templier réussi régulièrement à trouver des excuses pour une non-présence à table. Il a eu du mal à se faire à ton identité, mais avec le temps, il commence à ne plus te considérer comme sa sœur, mais bien comme l’archange qui a pris sa place. Mais tu croises régulièrement son regard légèrement nostalgique lorsque tu te retrouves face à lui. Un regard un peu triste. Après tout, il a perdu sa sœur et il le sait quand les autres cherchent juste à comprendre ce qui n’est pas normal chez toi. Tes pas te guident dans ce quartier que tu connais désormais par cœur. Des pas rapides, connaisseurs. T’étais perdue au départ, ce n’est plus le cas désormais, plus le cas dans le cinquième arrondissement que tu habites depuis plusieurs années. La cité d’argent te manque, mais tu t’adaptes, parce qu’il ne reste peut-être plus que cela à faire désormais.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 88
Louis d'or : 35
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Not your puppet | lucas Lun 26 Mar - 13:06 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

NOT YOUR PUPPET
“L'absence d'un être aimé est une injustice sans nom. Un vide qui fait perdre à la vie tout son sens.”


Vème arrondissement. Les ténèbres avaient englouti Paris et ses alentours, l'obscurité dévorait chaque bâtiment, plongeant chaque rue dans un sombre décor, donnant à la ville des airs de sépulcre. Cette ville était infestée par le chaos, la peur et ce soir celle qui régnait sur Paris était la Mort. Rapide, discrète et furieuse, elle s'abattait sur chaque damné qui osait poser les pieds dans ce cinquième arrondissement. Tant bien que mal, les anges tentaient de repousser les diverses attaques des démons dans ce secteur, mais à la vue de cette créature de Dis qui s'écroulait au sol, ça ne serait pas pour aujourd'hui. Dame Faucheuse était toujours aussi frustrée et colérique, elle n'arrivait guère à calmer ses ardeurs et cela durait depuis des millénaires. Le porteur de lumière se tenait debout sur le toit d'un immeuble, les bras croisés, le sourire étiré. L'ancien roi de Dis prenait plaisir à voir ces démons inférieurs tombés, surtout lorsqu'ils avaient porté leur allégeance à cet usurpateur de Bayemon. Il lui suffisait de rester là et Azrael s'occuperait du reste, nul besoin de se salir ou de suer, il fallait laisser la Mort jouait le rôle qui lui était destiné, mais parfois il était nécessaire de lui rappeler quand et qui frappait. Contenir cette colère et la diriger contre ceux qui la méritaient. L'Archange était de ces commandants qui auraient un rôle décisif dans cette bataille qui durait depuis la nuit des temps et la Lumière était bien décidée à l'éclairer afin de l'avoir à ses côtés.

Alors Lucifer embrassa l’ombre, suivant chaque pas de l’archange, détaillant chacun de ses gestes. L’Orgueil espérait qu’elle la mènerait à quelque chose, à quelqu’un à qui elle tenait, à un objet de désir qu’il pourrait se servir afin de la rallier à sa cause. Azrael ne se laissait guère séduire par les mots et Lucifer était bien placé pour le savoir, lui qui avait alerté la Mort des conséquences de la création de l’Homme, lui qui avait fait preuve de compassion envers Dame Faucheuse en lui offrant l’amour qu’un frère pouvait donner à une sœur. Malgré tout cela, elle n’en avait que faire, elle ne souhaitait que son cher et tendre amour qui était aujourd’hui commandant de la tristesse, elle ne souhaitait que son plus grand confident qui était aujourd’hui commandant de la guerre. La Lumière lui avait tout arraché et il était certain que s’il se présentait à elle, ça serait à son tour de lui arracher le cœur. Cependant, le souverain légitime des terres infernales n’avait d’autres choix, il devait s’emparer de la Mort.

Avant tout il fallait déposer les armes. Il serait suicidaire de se présenter à la Mort arme à la main. Lentement il dégaina son épée teintée de rouge, cette lame ayant arrachée de nombreuses âmes avait fini par revêtir définitivement la couleur du sang. Le frottement du métal contre le fourreau provoqua un son reconnaissable pour tout guerrier digne de ce nom et Lucifer savait qu’à cet instant même sa position serait trahie. Il était temps qu’il mette fin à sa partie de cache-cache. D’un battement de cil, il quitta les cieux et déposa genoux à terre, sa main droite tenant fermement son épée qui s’était enfoncée dans le sol humide de Paris. La tête baissée, le dos courbé, on aurait dit qu’il tirait une révérence.

« Je viens en paix très chère soeur... »

Il était essentiel de le préciser car il connaissait son tempérament, elle était capable de lui faire gouter sa lame avant même qu'il n'ait pu prononcer le moindre mot. Même s'il avait disparu depuis quelques temps, Azrael ne pouvait oublier la voix du porteur de lumière. Même si ses longs cheveux cachaient son visage, Dame Faucheuse ne pouvait oublier l'aura de Lucifer. Alors quelques secondes passées, l'Orgueil quitta enfin cette position de prière et se mit debout, laissant son arme trônant fièrement sur le sol. Son costume noir et cette apparence froide faisaient croire que c'était lui le commandant de la Mort.

« L'équilibre a été rompue. Dis est tombée aux mains d'une créature fallacieuse et si l'on ne réagit pas, ce n'est pas une guerre que nous perdrons, c'est l'essence même de la Création qui viendrait à disparaître. Par ces motifs, je viens à nouveau vers toi Azrael, acceptes la main que je te tends et peut-être que tu n'auras pas à les perdre une seconde fois... »

Suicidaire. Il n'était pas très sage de rappeler à la Mort qu'il lui avait prise tout ce qu'elle possédait, mais il fallait enterrer la hache de guerre ou la laisser porter son dernier coup. De plus, Lucifer était un fin manipulateur, il avait certes entraîné Guerre et Tristesse dans sa chute, mais il proposait à la Mort de les retrouver en acceptant la main qu'il lui tendait.
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1449
Louis d'or : 351
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Not your puppet | lucas Jeu 29 Mar - 21:34 ()
not your puppet
p'tite citation qui claque
Le bruit d’une lame glissant dans un fourreau, ce bruit reconnaissable entre mille, c’est celui-là qui fait que tu te retournes et que tu te retrouves face à lui. Lui qui descend lentement de sa position. Lui, celui dont l’aura fait que tu le reconnais immédiatement. Parce qu’il n’y en avait pas deux comme lui. Il n’y en aurait jamais deux comme lui. Pourtant, aujourd’hui, il semble venir en paix. Mais est-il déjà entré en guerre réelle contre toi ? Non, jamais. Et c’était peut-être ça le plus difficile. savoir qu’il t’avait tout pris mais que tu n’arrivais à rien malgré tout contre lui. tu aurais aimé le tuer, le détruire, le pulvériser. Et pourtant, il restait ton frère et ça tu ne pouvais l’oublier. Il serait toujours ton frère et tu ne pouvais rien contre cela. Tu grimaces quand tu le vois baisser la tête face à toi. Mais qu’était devenu celui qui avait refusé de faire pareil geste pour un simple humain. Qu’était devenu celui qui avait trop d’orgueil pour son propre bien. « Je viens en paix très chère soeur... » Très chère sœur. Il y a ce rictus qui se peint sur ton visage alors qu’il redresse la tête. Si seulement il savait que ce type de paroles n’avaient pas le moindre effet sur toi. Et il le savait. « Lucifer. Quelles bonnes nouvelles peuvent bien faire que tu te déplaces en paix. » Haine palpable, rancœur à fleur de peau. Tu sais ce qu’il veut le déchu. Tu t’en doutes. Pas une seule fois il ne s’était déplacé depuis que vous aviez chuté et pourtant il était là. Il n’y avait qu’une seule et unique raison. Cette chute dont il avait été la victime. Cette chute provoquée par un démon inférieur, un démon minable qui avait réussi à le faire plier lui, l’ancien archange. Son égo devait en avoir pris un tel coup.

« L'équilibre a été rompue. Dis est tombée aux mains d'une créature fallacieuse et si l'on ne réagit pas, ce n'est pas une guerre que nous perdrons, c'est l'essence même de la Création qui viendrait à disparaître. Par ces motifs, je viens à nouveau vers toi Azrael, acceptes la main que je te tends et peut-être que tu n'auras pas à les perdre une seconde fois... » Tu boues à ces mots. Il y a tes points qui se serrent. Et ta main, elle ne vient pas accepter celle qui te tend, elle ne vient pas faire une tentative d’alliance, non, elle vient s’écraser avec force sur le visage de l’ancien leader démoniaque, sur le visage de celui qui t’avait tout pris. « Je t’interdis de me parler d’eux, de faire d’eux la raison pour laquelle je pourrais m’intéresser à ta petite personne, ils n’ont plus rien de ce qu’ils ont pu être grâce à toi. » Tu craches tes mots. Parce que c’était peut-être ça le fond du problème, ils ne s’étaient pas contenté de les faire disparaitre, non il avait fallu qu’il les corrompe, qu’il corrompe leur âme au point comme toutes les autres, au point que tu ne savais plus si tu pouvais faire confiance à Yeiaiel, au point que chaque rencontre avec Samael avait le don de te fissurer un peu plus ce cœur que tu pensais avoir refermé. Mais c’était impossible de complètement le faire dans un monde où tu étais vouée à admirer ce qu’était devenu ton meilleur ami. « Et dis moi pour quelles bonnes raisons je pourrais avoir envie de te venir en aide. » Tu insistes bien sur ces mots te venir en aide. Parce que c’est là qu’est la situation. Il avait besoin de toi et non l’inverse. Tu laisses le silence s’installer quelques instants. « Je n’ai que faire de vos affaires démoniaques et de qui est sur votre trône. » Ton regard se braque dans le sien. « Je vois que même ta chute n’est pas capable de remettre ton orgueil et ton égo à ta place. Tu pourrais au moins avoir la décence d’admettre que ce n’est pas une main que tu me tends mais que tu es désespérément en recherche d’alliés pour détruire ce démon de pacotille car tu n’es pas en mesure de le faire toi-même. » Silence. « Tu es vraiment tombé bien bas. » Il avait failli avoir le monde à ses pieds, il était désormais à te faire de la lèche. A prétendre que tu avais besoin de lui. S’il savait que la première chose que tu avais faite quand tu avais appris avait été de vérifier que son destin n’avait pas changé, qu’il allait bien rester en vie. Parce qu’il restait ton frère. Parce qu’il serait toujours ton frère. Tu l’aimais comme un frère, tu le haïssais comme un frère. Et aujourd’hui, peut-être que tu l’aiderais comme une sœur pouvait le faire. Parce que tu savais qu’il avait raison, tu le savais comme tu savais que Belzebuth avait raison. Bayemon était un énorme risque pour le camp angélique également. Avec lui au pouvoir, vous n’aviez aucune idée de ce qui pourrait vous tomber dessus et c’était bien là tout le problème.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 88
Louis d'or : 35
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Not your puppet | lucas Ven 30 Mar - 13:14 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

NOT YOUR PUPPET
“L'absence d'un être aimé est une injustice sans nom. Un vide qui fait perdre à la vie tout son sens.”


La paix était une chose difficile à concevoir, surtout quand l'univers tout entier est né du chaos et de collusions. Il était inconcevable que même le diable puisse se déplacer sans le désir obscur de destruction. Un vieil adage disait que l'enfer était pavé de bonnes intentions, c'était peut-être vrai. C'était peut-être ce qui l'avait conduit ici. Lucifer avait toujours refusé de s'incliner face à l'Homme, mais le faire devant sa soeur ne le dérangeait en rien, au contraire, il y trouvait un certain réconfort malsain. Depuis sa seconde chute, le dompteur de nations n'avait connu pareille humiliation. Lui, le fils de l'aurore, lui l'astre brillant. Alors le premier damné se tut, attendant que sa soeur oublie le passé, elle la détentrice du destin. Azrael resta fidèle à elle-même, demeura pour l'éternité fidèle à ses émotions. Alors quand le coup partit et caressa violemment le visage fatigué de Lucifer, lui demeura fidèle à lui-même. Il n'y eut aucune réaction de sa part, il se contenta d'apprécier cette douleur enfouie dans le coeur de l'archange. C'est lui qu'on venait de frapper, pourtant c'était elle qui était blessée. On pouvait reprocher beaucoup de choses au commandant de l'orgueil, mais on ne pourrait jamais lui retirer l'amour qu'il portait à ses frères et soeurs premiers-nés. Alors, il resta là quelques secondes sans un mot, attendant patiemment que la Mort recrache toutes les peines qu'elle avait gardées dans le tombeau qui lui servait de coeur. Dame Faucheuse condamna le porteur de lumière au silence, lui qui pourtant avait toujours fait preuve d'amour envers elle.

Certes, Lucifer était ici pour ses propres intérêts, mais le destin voulait que toutes les créatures du Père soient liées. Tous étaient des pions posés sur un échiquier qui se renversait à tout moment, tous étaient pris au piège d’une partie qui se jouaient dans l’obscurité. L’ancien roi des enfers baissa les yeux, Azrael disait vrai, il avait changé le cœur de ces êtres tant aimés, mais jamais il ne les avait corrompus. Le seul crime dont on pouvait l’accuser, c’était le fait d’avoir éclairé les songes de ses frères et sœurs qui l’avaient suivi dans sa chute. Il ne mit le couteau sous la gorge de personne, il n’obligea personne à quitter la cité d’Argent. Chacun embrassa une cause qu’il pensait juste, chacun prit le chemin qu’il jugeait prospère.

La délivrance vint enfin. Il était possible qu'elle lui vienne en aide s'il pouvait lui offrir de bonnes raisons, alors à cette idée un sourire satisfait dessina les lèvres de Lucifer. Certains disaient que ce sourire n'était que le reflet du machiavélisme et de la sournoiserie qui habitaient cet être que les humains qualifiaient de démoniaque. En vérité, l'ange déchu ne savait sourire autrement et ses proches le savaient. Alors doucement il s'avança, ne laissant que quelques légers centimètres entre lui et la Mort.

« Ils sont restés les mêmes, c'est la guerre qui les a changés, qui nous a tous rendus différents. Sonde le fond de ton âme Azrael et dit-moi si toi, Gabriel ou même Michael n'avez pas commis des erreurs ? Ose me dire qu'aucun de vous n'a fait des choses qui feraient frémir les enfers. »

Le temps n'était pas aux reproches, ils pouvaient rester là et continuer de s'envoyer la balle pour savoir qui était responsable de tous ces malheurs, mais une fois arrivée au jour du jugement dernier, personne ne réussirait à trouver un coupable.

« Ai-je vraiment besoin d'une raison pour demander de l'aide à ma soeur ? Il fut un temps où tu n'avais pas le courage d'en demander et pourtant je t'ai offert mon soutien. »

Etait-ce vraiment nécessaire Azrael ? Essayer d'enfoncer Lucifer alors qu'il avait déjà goûté au tréfonds de l'enfer, le porteur de lumière ne voyait là que le sadisme tant redouté de la Mort. Elle se plaisait à lui rappeler dans quelle situation il était. Lentement, délicatement, tremblant, il leva sa main droite aussi froide que la mort et effleura la chevelure flamboyante d'Azrael avant de laisser glisser ses doigts sur sa joue.

« Je ne veux pas d’alliés, je n’ai besoin que de ma famille. Je pourrais m’occuper de Bayemon et de ses sbires, mais il y aurait trop de pertes innocentes, tant de votre côté que du nôtre. Rappelle-toi que cette guerre n’a pas commencé entre ange et démon, mais entre l’Homme et moi car j’ai voulu protéger notre famille de cet ingrat. Maintenant nous devons nous protéger de l’Enfant Roi. »
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1449
Louis d'or : 351
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Not your puppet | lucas Dim 8 Avr - 19:59 ()
not your puppet
p'tite citation qui claque
T’as toute cette colère qui refait surface alors qu’il se dresse en face de toi. Lui, celui qui a brisé votre famille, lui, celui qui t’a tant pris. Il y a cette rage que tu peux contenir alors qu’il te parle de tes proches, de ceux que tu as perdu. Des millénaires et il n’avait pas changé. Toujours aussi sûr de lui, toujours aussi égocentrique alors qu’il présentait cette situation comme si tu étais celle qui avait besoin d’aide quand il était évident que c’était tout l’inverse. Ta main ne met pas bien longtemps avant de venir frapper avec force l’ancien archange, celui qui avait chu par deux fois à présent, celui qui avait été « Ils sont restés les mêmes, c'est la guerre qui les a changés, qui nous a tous rendus différents. Sonde le fond de ton âme Azrael et dit-moi si toi, Gabriel ou même Michael n'avez pas commis des erreurs ? Ose me dire qu'aucun de vous n'a fait des choses qui feraient frémir les enfers. » Il y a ce rictus qui vient étirer tes lèvres de visage de gamine, sourire qui n’a rien à faire sur ton visage. A ce moment précis, n’importe quel passant aurait pu déceler toute la puissance qui dégageait de vos corps humains et la vieillesse dans vos regards. « La guerre, tu oses me donner ça comme réponse. » La guerre… « Tu pourrais au moins avouer que ce sont les années de torture dans les tréfonds de ton pseudo-royaume. » Car une guerre ne changeait pas les gens à ce point, pas autant que ça. Cela faisait des millénaires que tu étais sur le champ de bataille mais tu n’étais pas comme eux. Tu ne parles pas de tes erreurs, pas avec lui. Tu n’étais pas sûre que tu en avais fait, tu ne savais plus, parce qu’il y avait bien longtemps que tu avais tout perdu. Des dizaines de milliers d’années. Mais tu savais aussi que tu n’étais pas la plus angélique des archanges. Tu faisais ce qui était nécessaire, mais l’était-ce toujours ?

« Ai-je vraiment besoin d'une raison pour demander de l'aide à ma soeur ? Il fut un temps où tu n'avais pas le courage d'en demander et pourtant je t'ai offert mon soutien. » Ce qu’il peut t’énerver à te rappeler qu’il était là quand ils étaient bien nombreux à ne pas voir que tu avais du mal avec ton rôle. Comme s’il y avait pensé avant pour pouvoir te le ressortir à présent comme une un échange de bon-procédés, comme si tu lui étais redevable. Il y a sa main qui glisse dans ta chevelure flamboyante et qui s’attarde sur ta joue, comme elle avait pu le faire à une autre époque, dans un autre lieu et dans d’autres circonstances.

« Je ne veux pas d’alliés, je n’ai besoin que de ma famille. Je pourrais m’occuper de Bayemon et de ses sbires, mais il y aurait trop de pertes innocentes, tant de votre côté que du nôtre. Rappelle-toi que cette guerre n’a pas commencé entre ange et démon, mais entre l’Homme et moi car j’ai voulu protéger notre famille de cet ingrat. Maintenant nous devons nous protéger de l’Enfant Roi. » Tu secoues doucement la tête. « Et ne t’es-tu jamais posé la question que nous n’avions pas à nous protéger de lui ? » Se protéger des humains. Après des millénaires il était encore en train de te reparler de cela. N’avait-il pas encore compris que malgré toute ton inhumanité tu avais choisi le camp de celle-ci. « Ne me parles pas de pertes innocentes car tu sais aussi bien que moi que la grande purge va d’abord passer par votre camp. Ne t’es-tu jamais demandé si ce n’était pas ton destin de chuter du trône des démons pour que nous puissions enfin mettre fin à votre règne grâce à un démon de bas-étage incapable de réunir l’ensemble des démons autour de lui ? » Tu joues un peu avec lui. Tu souffles des choses qui auraient pu être des vérités. « Mais je suis néanmoins d’accord, je n’ai pas envie de voir mes frères tomber sous ses actions. » Parce que c'était ce qu'ils restaient à jamais, tes frères. Autant arrêter de jouer, même si c’était des plus tentants avec celui que tu haïssais. « Parce que c’est par vous qu’il va commencer, sans démons supérieurs, il aura alors le champ libre. » Car s’il était si faible que cela, cela ferait bien longtemps qu’il aurait été de nouveau renversé. « Qu’est-ce que tu attends de moi ? » Et qu’il ne te propose pas de jouer avec le destin, il devait savoir que tu ne le ferais jamais, car contrairement à bien des démons, tu en connaissais les risques.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 88
Louis d'or : 35
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Not your puppet | lucas Mer 11 Avr - 12:38 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

NOT YOUR PUPPET
“L'absence d'un être aimé est une injustice sans nom. Un vide qui fait perdre à la vie tout son sens.”


L’innocence angélique. Le sermon éternel. Le châtiment divin. L’esprit de Lucifer voyagea durant des milliers d’années pour enfin se retrouver à cet instant précis. Ce moment de décadence, ce temps crucifiant où il avait plongé, cette chute si ardente, si brûlante que le corps se carbonisait avant même qu’il n’ait pu transpirer. Une perle de sueur dégoulina froidement du front de Lucifer, à la seule idée de repenser aux flammes originels qui deviendraient plus tard les fondations de Dis. Azrael ne pouvait concevoir cela, elle qui ne l’a jamais connue. Raison pour laquelle Lucifer se tut à sa remarque quant à sa façon de traiter ses frères. Si seulement elle savait, si elle savait qu’il n’a eu nul besoin de torturer ses frères déchus, ils ont ressenti la même décadence que lui. Ce ne fut que les démons qui avaient suivi qui goûtèrent à celles de Dis. Le porteur de lumière quitta ses songes quand le contact avec la peau de l’archange fit rompu, avec un pincement au cœur. Il était difficile de savoir si Lucifer était vexé par les propos sur l’Homme, ou sur le fait qu’il ne pouvait plus ressentir la joie de ce touché fraternel. Alors l’Orgueil s’enfla, tournant les talons pour venir caresser son épée sans la retirer du sol, au moins elle, elle ne lui refuserait pas cette tendresse. Il était ainsi, facilement irrité quand les êtres qu’il portait en son cœur ne le comprenaient pas ou lui refusaient quelque chose. Et sans s’en rendre compte, il le laissa paraître.

- Tu as laissé l’Homme s’immiscer entre toi et ceux que tu chérissais, maintenant tu me blâmes d’avoir essayé de nous garder contre cet Hypocrite ?

Les mains derrières le dos, la Lumière contournait lentement son épée. Songeur. Tel le général qui se préparait à la bataille, pensant à tous les évènements qui les avaient conduits ici. Lucifer ne put s'empêcher de tirer un soupir lassé, avant de plonger son regard nostalgique dans les yeux de la Mort.

- Regarde ce qu'il nous a fait, jusqu'où serait-il allé si nous avions tous accepté de nous agenouiller ? Il nous aurait mis des chaînes et nous serions ses esclaves.

Là était la force et la faiblesse du Diable, son seul ennemi a toujours été l'Homme et il lui arrivait parfois d'en oublier les autres créations, celles qui méritaient la peine qu'on se batte pour elle ou au contraire qui méritaient un châtiment pour préserver l'équilibre. Alors le commandant de l'Orgueil tira son épée et la pointa vers le ciel, il l'observa quelques secondes avant de la diriger en direction d'Azrael, en signe d'avertissement.

- Es-tu prête à conclure un pacte avec le Diable ?

Cette simple phrase suffit à lui arracher un sourire, il avait une haute estime de soi.

- L'usurpateur sait que pour me vaincre, il aura besoin de la majeure partie des légions de Dis en commençant par instaurer un règne de tyrannie et de violence dans ses propres rangs. Sais-tu ce qu'il fera après ça ?

Le porteur de Lumière se plaisait à lui faire cet exposé, car certes elle avait raison, Bayemon commencera par les démons supérieurs, mais afin de ne pas exposer ses troupes, il devra équilibrer la balance en abattant anges, humains et tous les camps qui s'opposaient dans cette bataille.

- Il ordonnera le meurtre en masse pour équilibrer chaque camp qui s'affronte. Femmes, enfants, vieillards, chevaliers et pour finir vous mes Innocents.

Le Diable devenait taquin, exposant un sourire carnassier qui ne laissait présager rien de bon sur la suite de ses mots.

- Le plus beau dans cette histoire, c’est qu’on ignore quand et comment il va frapper. Avant de chuter une deuxième fois comme tu as aimé me le rappeler, j’étudiais certaines créatures que l’on pensait inexistante, certains êtres que l’on qualifiait de mythes. Si le trône ne me revenait pas, qu’est-ce qu’un Roi comme Bayemon pourrait faire avec des Sujets aussi incroyables ?

Enfin, Lucifer mit fin à ses quatre cents pas et fit face à la Mort. A nouveau il lui tendit quelque chose, mais au lieu de lui tendre la main, il lui offrit la paume de son épée. Ce qu'il attendait d'elle était tout simple, qu'elle accomplisse son Funeste Rôle à la perfection.

- Je te confierai les cibles les plus pertinentes des infâmes légions de Dis, et toi et tes armées vous les réduirez à néant.

Le Diable était-il prêt à sacrifier son amour propre ? Etait-il sincèrement prêt à participer à la destruction de Dis ? L'Orgueil semblait prêt à montrer que sans lui, Dis serait mieux en ruines. Ou alors, n'était-ce là qu'un vil piège pour détruire Azrael et ses régiments ?
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1449
Louis d'or : 351
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Not your puppet | lucas Jeu 12 Avr - 0:27 ()
not your puppet
p'tite citation qui claque
Il y a cette gifle qui est venue le frapper avec force et tu te retrouves là à lui cracher ton venim, à laisser sortir ta colère à son égard, cette colère qui ne diminue pas, même avec les millénaires. « Tu as laissé l’Homme s’immiscer entre toi et ceux que tu chérissais, maintenant tu me blâmes d’avoir essayé de nous garder contre cet Hypocrite ? » Il n’avait vraiment pas changé. Incapable de reconnaitre ses tords et ses erreurs. « Regarde ce qu'il nous a fait, jusqu'où serait-il allé si nous avions tous accepté de nous agenouiller ? Il nous aurait mis des chaînes et nous serions ses esclaves. » Sauf que contrairement à lui tu ne voyais pas les choses de cette façon. Tu voyais les hommes comme ceux que vous deviez guider, la mission pour et par laquelle vous existiez. Car que faisais-tu avant ? Tu n’étais devenue pleinement archange que lorsque tu avais accompli ce que tu étais née pour réaliser avec toutes les libertés de mouvement qui allait avec. Tu ne t’agenouillais pas devant les créatures de votre père, tu leur prenais la vie, tu gérais leur destin comme certains gérer un magasin pendant toute leur vie chez eux. « Tu t’es immiscé entre ceux que je chérissais et moi et tu n’es même pas capable de t’en rendre compte. Ca n’aurait pas été l’Homme que ça aurait été autre chose, parce que tu en aurais toujours voulu plus. Ne te prends pas pour le sauveur de la race angélique, toi comme moi savons que tu en es bien loin. » Parce que son orgueil avait toujours été trop important et il aurait fini par chuter pour une autre raison. Son cœur était noirci avant l’arrivée des hommes, comme tous ceux de ceux qu’il avait approchés d’un peu trop près. Tu le regardes lever son épée vers le ciel, l’éclat du soleil si reflète quelques instants avant qu’il ne la pointe vers toi. Tu n’as pas peur, parce qu’il ne s’en servira pas. Parce qu’il n’arrête pas de le dire, tu es sa sœur et il a besoin de toi. « Es-tu prête à conclure un pacte avec le Diable ? » Toujours aussi théâtral. Tu remarques son sourire, il semble fier de lui. Comme toujours. Il y a ton regard qui glisse le long de l’épée, puis de son bras, pour remonter sur son visage. « Me penses-tu assez naïve pour signer quoi que ce soit ? » Pacte jamais il n’y aurait. S’il y avait quelque chose, il n’y aurait qu’une alliance, une alliance que tu pourrais rompre quand bon te semblerait.

« L'usurpateur sait que pour me vaincre, il aura besoin de la majeure partie des légions de Dis en commençant par instaurer un règne de tyrannie et de violence dans ses propres rangs. Sais-tu ce qu'il fera après ça ? » Tu hoches la tête de façon négative. T’as envie de voir quelles histoires fantastiques il va continuer à sortir. Le début est assez évident, il l’était pour tous, ce début qui pourrait durer des millénaires, surtout avec des démons incapables de mettre leurs différents égos de côté. « Il ordonnera le meurtre en masse pour équilibrer chaque camp qui s'affronte. Femmes, enfants, vieillards, chevaliers et pour finir vous mes Innocents. » Il semblait si sûr de lui. Tu t’attardes quelques instants ailleurs, réfléchissant. Tu sais que Bayemon finira éventuellement par venir vous attaquer, qu’il s’attaquera aux humains, mais tu ne doutes pas un seul instant qu’il devra se battre pour garder cette place, que son siège est des plus éjectables et que cela ne peut qu’arranger vos petites affaires. Car le temps qu’il finisse à remettre de l’ordre chez les démons, vous seriez prêts. Mais l’affaiblir ne pouvait que vous avantager. Car avec un Bayemon affaibli, avec un pouvoir changeant chez vos ennemis, vous pourriez voir les choses avancer de votre côté. Alors c’est avec un sourire narquois que tu répliques. « J’ignorais que tu avais également le don de prédire le futur. » Ca c’était toi, toi qui prédisais la mort. Et les morts, elles n’avaient pas changées pour l’instant, personne n’avait joué avec le destin pour l’instant.

« Le plus beau dans cette histoire, c’est qu’on ignore quand et comment il va frapper. Avant de chuter une deuxième fois comme tu as aimé me le rappeler, j’étudiais certaines créatures que l’on pensait inexistante, certains êtres que l’on qualifiait de mythes. Si le trône ne me revenait pas, qu’est-ce qu’un Roi comme Bayemon pourrait faire avec des Sujets aussi incroyables ? » Tu lèves un sourcil, un peu curieuse. Qu’est-ce qu’il est encore en train de raconter. Avait-il lui aussi des doutes sur la présence des dieux sur cette Terre ? Etrange qu’il les considère comme des mythes. « Les mythes, ça n’existe pas. » Parce qu’il y avait toujours quelque chose de réel derrière. Les mythes, ce mot ne devrait pas exister parce qu’il était faux en lui-même, il y avait toujours quelque chose derrière les légendes et les créatures extraordinaires, des choses réelles. Vous auriez pu être qualifiés de mythes par les humains, lui et toi.

« Je te confierai les cibles les plus pertinentes des infâmes légions de Dis, et toi et tes armées vous les réduirez à néant. » Ton regard glisse une nouvelle fois sur la paume de l’épée tendue dans ta direction depuis quelques secondes désormais. Tu le connais Lucifer, tu sais qu’il ne faut pas lui faire confiance, jamais. Mais pourtant, ce qu’il te propose, cela faisait longtemps que tu y avais pensé, depuis qu’il avait chuté à vrai dire. Parce que le risque était important et tu le savais mieux que quiconque. Avec lui, c’était presque trop simple, vous pouviez imaginer par avance la suite des événements, vous vous saviez ne risquant pas grand-chose. Mais Bayemon, Bayemon voulait le pouvoir et il n’était pas ton frère, il n’était qu’un stupide démon avec un égo encore plus grand que celui du porteur de lumière. « Moi et mes armées ? » Tu t’arrêtes quelques secondes alors que ton regard se braque dans le sien. « Cela n’avait jamais été évoqué auparavant, alors laisse mes anges en dehors de cet arrangement. » Pensait-il sérieusement que tu allais mettre ton intégrité en tant qu’archange et tes troupes en danger en les faisant travailler autre part qu’à la mission confiée ? « De toute façon, que tu sois mort ou vivant importe bien peu à certains de mes hommes, je suis même persuadée qu’ils préféreraient te savoir définitivement disparu, tu leurs a bien trop pris de leur vivant. » Parce qu’il leur avait pris beaucoup à certains de leur vivant. « Mais envoie donc ta liste, et je trierai selon mes critères par la suite. » Tu n’étais pas sûre d’avoir les mêmes critères de pertinence que le démon de l’orgueil. Après tout, malgré vos liens, vous n’étiez plus du même côté. Mais pour une fois, pour une fois vous alliez combattre cote à cote contre un ennemi commun, chacun défendant certainement son propre intérêt. Alors tu tends la main et tu récupères cette épée qu’il te tend. Pas mal comme arme.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 88
Louis d'or : 35
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Not your puppet | lucas Ven 13 Avr - 9:21 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

NOT YOUR PUPPET
“L'absence d'un être aimé est une injustice sans nom. Un vide qui fait perdre à la vie tout son sens.”


La Mort frappait qui elle le souhaitait. Peu importait le titre, la valeur, la couleur, elle emportait tout sur son passage. Elle détruisait toute trace d’existence. Elle gommait le Destin et le dessinait comme l’Envie lui en portait. Lucifer était bien placé pour le savoir, raison pour laquelle il ne lui répondit pas. Avant tout ce chaos, il était à la tête des Légions d’Argent, le Général Flamboyant qui menait avec ses frères et sœurs des combats pour préserver l’équilibre de Dieu. Ils devaient tous se montrer attentifs à chaque effet et conséquence d’une création. Si la créature était faible ou ne respectait pas l’Essence qui l’animait, alors il en devait de Lucifer et des siens de les réduire à néant, sans retour possible. A une certaine époque, elles étaient devenues nombreuses et s’étaient regroupées pour survivre, formant parfois des armées. Et jusqu’aujourd’hui le Temps pourra témoigner, l’Espace confiera que l’ancien commandant du feu a toujours été le premier à servir l’Armée Divine. Pourtant il était là, à être crucifié pour avoir voulu combattre cette anomalie qu’on appelait l’Homme. Et même sa tendre sœur la Faucheuse lui avait fait un traitement de faveur au détriment des siens. Mais certes, pour elle concèdera toujours, car c’était elle qui passait après lui, pour ranger toutes ces âmes défuntes dans son cœur, pour veiller à l’équilibre des évènements. Lucifer n’avait jamais reproché la nature d’Azrael, il était celui qui l’avait toujours comprise, toujours soutenue, aujourd’hui elle se retournait contre lui. Alors, il baissa la tête, comme s’il plaidait coupable à ces reproches.

- Il est vrai, je me suis opposé à beaucoup de choses, c’est pour cela que j’existe. J’en voudrais toujours plus car c’est pour cela qu’Il m’a créé, parce qu’Il créera toujours plus, pour nous éprouver encore plus. Je me suis sacrifié à plusieurs reprises pour notre famille et jamais quiconque n’a posé genoux à terre pour moi, pour aucun brave alors qu’on en compte parmi nos frères et sœurs. Lui, au jour de sa création, on lui a offert le Royaume d’Argent.

L’Orgueil était sûr d’une chose, s’il avait pu comprendre la Mort, elle saurait faire de même, que ça soit aujourd’hui ou demain. Et le jour où cela arrivera, il était persuadé qu’il pourrait avoir une emprise sur les armées de la cité d’Argent, même Gabriel n’était pas capable de gérer les Légions Divine aussi bien que l’ancien archange. Alors, il porta un sourire coupable à ses lèvres lorsqu’elle s’offusqua du contrat qui était en train de se conclure, certaines clauses n’avaient pas besoin d’être stipulées apparemment.

- Tu concèdes que je ne peux pas prédire les agissements de chacun de mes soldats, tes légions peuvent comprendre que je ne suis pas responsable de tout ce qui leur a été pris. Par contre nous pouvons leur offrir l’occasion de se réconcilier avec leur nature.

Si voir l’avenir n’était pas dans ses pouvoirs, l’étude et l’information étaient des qualités qu’on ne pouvait retirer au Diable. Azrael avait confirmé la pertinence des recherches de Lucifer sur le retour des dieux sur Terre. Le danger était bien réel, mais le souverain des enfers voyait en eux des armes idéales à défaut d’alliés.

- Il serait dommage que nous soyons victimes des Oublis de l’Histoire… Que Zeus nous foudroie si nous ne sommes pas véridiques dans notre entente.

Tirant un sourire des plus carnassiers, l’Orgueil se plaisait à jouer avec Azrael, comme un frère pouvait taquiner une sœur, disant tout haut à ce que certains pensaient tout bas. L’ancien roi des enfers s’approcha lentement de la Mort pendant qu’elle contemplait son épée, il ignorait si la joie qu’il ressentait était due au fait de la revoir ou si c’était les perspectives d’avenir de cette alliance. Une entente qui a trop tardé selon lui.

- Et si nous commencions par éradiquer les régiments de la Rancœur ? Mes fidèles faucons noirs m’ont raconté que Vengeance est devenue aveugle, il se sent en danger et risque de provoquer des affrontements inutiles. Je songe à couper la tête de sa sphère et d’y intégrer de nouveaux éléments…

Alastor avait soif de pouvoir, ce qui pouvait le conduire à tenter des coups aussi bas que l’Enfant Roi, pour Lucifer, il fallait l’anéantir avant que Bayemon ne le provoque et le pousse dans ses derniers retranchements. Le Diable voulait limiter les seules tombes à ces deux spécimens.
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1449
Louis d'or : 351
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Not your puppet | lucas Ven 13 Avr - 20:28 ()
not your puppet
p'tite citation qui claque
Y a les mots qui sortent. La violence en parole après celle en actes. Cette colère, cette douleur encore enfouie, qui ne peut disparaitre. Et tout ça, à cause de lui. Lui qui avait été le début de leur fin à tous à cause de cet égo trop important qui était le sien. « Il est vrai, je me suis opposé à beaucoup de choses, c’est pour cela que j’existe. J’en voudrais toujours plus car c’est pour cela qu’Il m’a créé, parce qu’Il créera toujours plus, pour nous éprouver encore plus. Je me suis sacrifié à plusieurs reprises pour notre famille et jamais quiconque n’a posé genoux à terre pour moi, pour aucun brave alors qu’on en compte parmi nos frères et sœurs. Lui, au jour de sa création, on lui a offert le Royaume d’Argent. » Léger soupir. « La Terre, la Terre et ses fournaises, la Terre et ses déserts, la Terre et ses animaux sauvages, la Terre et ses tourments. La Terre pour quelques années, c’est tout ce qu’on leur a offert. » Tu n’aurais pas aimé être à la place de ces humains. Et encore moins depuis qu’il avait quitté les rangs et qui les tourmentaient d’autant plus. Car s’il était responsable pour partie de ceux-ci, bien nombreux étaient ceux qui existaient avant, et bien nombreux étaient les dangers pour aspirer à la vie éternelle. Car du départ, il était évident que les pièges avaient existaient sur cette Terre. Des interdictions à ne pas franchir car nulle création n’était parfaite. « Tu concèdes que je ne peux pas prédire les agissements de chacun de mes soldats, tes légions peuvent comprendre que je ne suis pas responsable de tout ce qui leur a été pris. Par contre nous pouvons leur offrir l’occasion de se réconcilier avec leur nature. » Tu hoches négativement la tête. « Tu l’es car sans toi, les démons n’existeraient pas. » Il était le problème initial, le grain de sable dans l’horlogerie, celui qui avait tout déclenché. Sans lui, peut-être que rien n’aurait été pris.

« Il serait dommage que nous soyons victimes des Oublis de l’Histoire… Que Zeus nous foudroie si nous ne sommes pas véridiques dans notre entente. » Ainsi le premier déchu se faisait les mêmes réflexions que toi. Eux, les oubliés étaient peut-être de la partie. « Il serait certainement ravi de détruire la seule personne ayant un égo plus important que le sien. » T’as le sourire taquin qui s’installe. Peut-être le premier qui n’a pas un mauvais fond depuis le début de votre conversation. Moquerie sympathique comme vous pouviez le faire à l’époque. Mais cet égo, c’était justement la chose qui ne collait pas. Car les dieux n’étaient pas connus pour être silencieux. Même lorsqu’ils avaient disparus des pensées humaines, ils étaient toujours là. Et aujourd’hui, aujourd’hui, ils étaient juste trop silencieux pour tant de créatures qui auraient toutes pu appartenir à la sphère de l’orgueil.

T’as l’arme dans la main à présent, celle qu’il t’avait tendu quelques instants plus tôt et elle est étonnamment légère. « Et si nous commencions par éradiquer les régiments de la Rancœur ? Mes fidèles faucons noirs m’ont raconté que Vengeance est devenue aveugle, il se sent en danger et risque de provoquer des affrontements inutiles. Je songe à couper la tête de sa sphère et d’y intégrer de nouveaux éléments… » Il y a ce sourire qui vient étirer ton visage, ton regard qui brille un peu trop. « Ainsi donc ton plus grand soucis est Alastor. » Et il pensait que tu allais gober une chose pareille. « En fait, ce que tu veux, c’’est que j’élimine les deux seules personnes qui pourraient t’empêcher de récupérer ton précieux trône ? » Te pensait-il si naïve ? « Tant qu’il ne sera pas aux cotés d’Alastor, il permet de garder un climat de suspicion indispensable à une action dans l’ombre. De plus, jamais il ne se soumettra à Bayemon ou n’accomplira quoi que ce soit pour lui et tu le sais aussi bien que moi. » Alastor était peut-être un atout aujourd’hui, un ennemi pour l’enfant roi. Un de ceux qu’il faut craindre. « C’est dans ses alliés les plus proches qu’il faut tailler, l’isoler pour l’empêcher d’agir. » T’as quelques secondes de réflexion. « Il faut empêcher quiconque proche de lui qui aurait le pouvoir de s’en prendre à Samael. Les armées ne doivent pas tomber en sa possession. » Le démon de la guerre ne pouvait chuter, il devait rester du côté des anciens archanges. « C’est les sphères puissantes dont les gens pourraient tomber sous sa coupe qu’il faut détruire et infiltrer. Des sphères comme l’avarice. » Des sphères sensibles aux récompenses et aux belles paroles. Des sphères que le gosse pourrait convaincre de rejoindre le combat. Après tu pourrais éventuellement voir pour Alastor.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 88
Louis d'or : 35
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Not your puppet | lucas Mer 18 Avr - 16:40 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

NOT YOUR PUPPET
“L'absence d'un être aimé est une injustice sans nom. Un vide qui fait perdre à la vie tout son sens.”


Que lui avait-on offert ? Si ce n'est la perte des sens. Que lui avait-on donné ? Si ce n'est la damnation éternelle. Que lui avait-on promis ? Si ce n'est le divin châtiment. Selon l'archange déchu, la Mort ne pouvait le comprendre. Lucifer semait les graines de la Mort. Dame Funeste cueillait la Vie.

- Tu ne pourras jamais comprendre chère soeur. Toi, Michaël et Gabriel étiez toujours aux côtés de Père, à attendre, à veiller sur les créations. Alors que ceux que tu appelles aujourd'hui les damnés, comme ton cher Samaël, ont toujours été à mes côtés dans la bataille, à vous protéger des Ténèbres grandissants.

La colère rongeait peu à peu le coeur de Lucifer. Cette rage consumant le brûlait de plus en plus. Ce qui l'avait autrefois perdu, le plonger à nouveau dans l'erreur. L'Orgueil serra son poing fermement, ancré par un effroyable sentiment d'incompréhension et de haine. L'épée du Diable commençait à son tour à ressentir tous les regrets enfermés dans l'âme de son maître. Elle se faisait plus lourde, vibrer à mesure que chacun des mots d'Azrael pourfendait la raison de Lucifer. Lui qui a toujours voulu bannir la vermine de l'Homme de cette beauté qu'était la Terre. Lui qui a toujours voulu préserver le dernier vestige de son Père. Lui qui a voulu de la récompense pour lui et ses frères et soeurs. Alors, intérieurement, le fils de l'aurore grondait, laissant place à un déluge de reproches à son tour.

- Tu n'as fait que ramasser des cadavres Azrael. Moi j'ai dû faire couler leur essence et m'en abreuver pour survivre.

Il était le premier à toujours être au-devant du danger, alors à cet instant il ne put s'empêcher de lui jeter un regard hautain et un soupir exaspéré. Lui, le général flamboyant, se sentant dans l'obligation de poser un genou à terre devant son émissaire la Mort.

- Sais-tu pourquoi Père nous a toujours séparés ? Il savait que si tu étais à mes côtés, rien ne pourrait se dresser devant nous. Pourtant, tu demeures là à ramper devant ce lâche de Gabriel et à offrir la voie du Paradis à un être aussi insignifiant que l'Homme, tandis que toi Archange, tu demeures sur Terre comme un pauvre erre.

Les taquineries d'Azrael ne suffisaient plus à amuser le prince de Dis, très connu par l'impulsivité et la colère. Son égo comme elle aimait le rappeler, était l'une des choses qui avait permis à leur race d'antan de ne pas avoir sombré sous l'esclavagisme humain. Cette guerre avait poussé Lucifer à se retourner contre les siens, ceux qu'il avait juré de sauver et d'offrir la Terre, tout ça par la faute d'une vermine. L'Orgueil voyait en Alastor un ennemi du trône avant de voir Bayemon. Il était vrai que la Vengeance pouvait être utile pour déstabiliser l'Enfant Roi, mais Lucifer ne pouvait lui faire confiance, comme dans une partie de poker, il voulait tenter un bluff plutôt dangereux.

- Zeus a succombé à cause de sa confiance pour l'Homme, moi je n'ai jamais commis cette erreur.

Vexé. Les plaisanteries étaient révolues, il était temps de continuer cette joute verbale qui aurait une conséquence majeure sur le déroulement de cette alliance. L'épée de Lucifer trembla plus violemment dans la main de la Mort, elle savait qui devait la manier, elle était en manque de son porteur de lumière. Il était temps de déplacer les pièces sur l'échiquier.

- Si tu me laisses quelques-uns de tes régiments, je saurai faire plier l'Avarice avec mes gardes personnelles et quelques-uns de mes nouveaux alliés...

Mammon était redoutable, Lucifer ne pouvait demander à Azrael de se charger de lui, l'Avar était aussi bas que Bayemon et ne jurait que par la possession. L'Orgueil en avait fait une cible personnelle. La Mort serait utile pour quelque chose qu'elle appréciera très certainement.

- Je te laisse le loisir de contenir Samaël et ses troupes. Je suis sûr qu'il sera ravi que tu l'éloignes des Enfers le temps de frapper.

Bras croisés au niveau de la poitrine. Le dos droit, Lucifer avait repris ce sourire carnassier et arrogant qui le caractérisait. Il semblait avoir pris un avantage sur les négociations, de plus il se savait bien meilleur général que la Mort.

- Mais avant quoi que ce soit, j'aimerais que tu fasses quelque chose pour moi, très chère soeur. Aide-moi à retrouver Azazel...
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1449
Louis d'or : 351
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : Azrael ne sait rien sur le grand départ. Pourtant, c'est elle qui a pris une partie de ces vies. C'est pourquoi elle reste persuadée que tout cela ne vient pas de leur coté. C'est forcément les démons qui sont à la tête de cette conspiration. Toutes ces âmes n'auraient pas dû être retirées aussi tôt.
En revanche, elle sait que les anges et les démons sont de retour
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: Not your puppet | lucas Ven 27 Avr - 23:02 ()
not your puppet
p'tite citation qui claque
« Tu ne pourras jamais comprendre chère soeur. Toi, Michaël et Gabriel étiez toujours aux côtés de Père, à attendre, à veiller sur les créations. Alors que ceux que tu appelles aujourd'hui les damnés, comme ton cher Samaël, ont toujours été à mes côtés dans la bataille, à vous protéger des Ténèbres grandissants. » Tu te contentes de soupirer. A quoi bon te battre avec lui alors que vous ne serez jamais d’accord sur ce point de vue. Il peut bien continuer de te baratiner mais les ténèbres, c’était lui et uniquement lui qui les créait désormais. Lui qui les amenait sur les humains et sur la Terre. Car quel autre ennemi aviez-vous que les démons ? Aucun. « Tu n'as fait que ramasser des cadavres Azrael. Moi j'ai dû faire couler leur essence et m'en abreuver pour survivre. » Tu lèves les yeux au ciel alors que lui a cet air hautain peint sur le visage et pousse un soupir. Ce qu’il ne fallait pas entendre… Il n’avait qu’à rester et il n’aurait pas eu de soucis pour sa survie, tu n’en avais pas eu le moins du monde. Alors tu te contentes d’un « La faute à qui ? » Qui n’amène aucune réponse. Il avait fait son choix en se dressant face à votre père. Il avait lui seul pris la décision de ne plus que survivre alors qu’il aurait pu vivre comme vous tous. « Sais-tu pourquoi Père nous a toujours séparés ? Il savait que si tu étais à mes côtés, rien ne pourrait se dresser devant nous. Pourtant, tu demeures là à ramper devant ce lâche de Gabriel et à offrir la voie du Paradis à un être aussi insignifiant que l'Homme, tandis que toi Archange, tu demeures sur Terre comme un pauvre erre. » Tu boues à ses dernières paroles même si tu sais que le départ n’est peut-être que trop vrai. Mais tu ne veux pas l’admettre, que la violence est en toi, que ton pouvoir cause bien plus de mal que de bien et pourrait en causer encore bien d’avantage. Mais tu t’y es toujours opposée. Parce que tu es la gardienne du temps de chaque personne sur cette Terre, le maillon permettant l’équilibre de tout un système avant tout. « Ne pas te suivre et croire que l’homme mérite le paradis ne fait pas de Gabriel un lâche, tout comme t’y opposer ne fait pas de toi le héros courageux que tu penses être. » Lucifer, son problème ça avait toujours été ça, déjà à l’époque. Mais avec les millénaires tu l’avais peut-être parfois un peu trop oublié. « Zeus a succombé à cause de sa confiance pour l'Homme, moi je n'ai jamais commis cette erreur. » Tu ne peux t’empêcher de rire à cette phrase. Il y a son épée qui tremble dans ta main mais tu ne cèdes pas. Des armes, tu as l’habitude d’en manier toi aussi. Zeus, chutant à cause de sa confiance en l’Homme… Non, s’il avait chuté c’était à cause de leur guerre d’égo qui les avait détourné des hommes, bien trop détourné. Alors ils avaient été oubliés, tout simplement. Parce qu’à privilégier le pouvoir sur les dieux aux hommes, ils avaient tout perdu.

La discussion redevient sérieuse. « Si tu me laisses quelques-uns de tes régiments, je saurai faire plier l'Avarice avec mes gardes personnelles et quelques-uns de mes nouveaux alliés... » Tes régiments ? Ainsi tu n’avais pas été suffisamment claire, ou il avait simplement refusé d’entendre tes dires. Ton regard s’assombrit mais il ne le voit pas, continuant sur sa lancée avant que tu ne puisses dire quelque chose. « Je te laisse le loisir de contenir Samaël et ses troupes. Je suis sûr qu'il sera ravi que tu l'éloignes des Enfers le temps de frapper. » Ton regard se perd quelques secondes sur la pointe de l’épée que tu tiens toujours à la main. Si tes yeux avaient pu lancer des éclairs, il l’aurait fait en cet instant précis. Parce que tu vois bien la lueur de victoire qui brille dans son regard. Mais tu ne le laisses pas la savourer. « Qui y avait-il de pas clair lorsque j’ai dit mes armées devaient être laissées hors de notre arrangement ? » Ton regard se braque dans le sien. « Puisqu’il faut que je reprécise, soit tu m’as moi et je t’aide contre Bayemon, soit tu tires encore une fois sur la corde et cette alliance est terminée, est-ce clair ? » S’il y avait bien une chose avec laquelle à laquelle tu n’allais pas jouer, c’était à précipiter tes hommes auprès de lui et de ses belles paroles. La balle était à présent dans son camp même si elle allait certainement bouleverser ses plans, un peu trop grands car décidés avant même d’avoir ton accord sur une partie de ceux-ci. « Sauf si tu me laisses mener la bataille contre l’avarice, mais c’est toi ou moi. » Et aucun contact entre anges et démons, surtout ceux qui continuaient de soutenir l’ancien leader et qui n’étaient que trop puissants la plupart du temps pour une partie de tes angelots. Tu marques quelques secondes de silence. « Quels démons seraient susceptibles d’être en mesure de s’attaquer à la sphère de Samael ? Ceux sous ses ordres qui pourraient tenter une trahison ? » Aider Samael, c’était comme au bon vieux temps, mais tu savais également à quel point cela allait être difficile. Car la rancune était bien trop importante entre vous pour une collaboration utile et intéressante, il allait falloir agir autrement qu’à son contact.

« Mais avant quoi que ce soit, j'aimerais que tu fasses quelque chose pour moi, très chère soeur. Aide-moi à retrouver Azazel... » Azazel ? Tu braques ton regard dans le sien tentant d’y déceler une lueur de non franchise. Mais pourtant il est des plus sérieux. Il était vrai que cela faisait longtemps que tu n’avais pas croisé le chemin du bourreau des enfers. Pas depuis votre confrontation violente dans une boite de nuit après des années de traque dans le nouveau Paris. Et il était également vrai que cela faisait longtemps que tu n’étais pas tombé sur une scène digne de lui. « Et en quoi pourrais-je avoir quelque chose à gagner au retour du bourreau des enfers ? » Lui, ta némesis de toujours, celui que tu voulais à tout prix détruire autant qu’il cherchait à te faire souffrir. Lui face à qui tu laissais vraiment la part belle à tes pulsions les plus violentes alors que vos rencontres ne pouvaient se finir autrement que dans la confrontation et le sang. « Il a vraiment disparu ? » Alors il te manquerait.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 88
Louis d'or : 35
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Not your puppet | lucas Ven 11 Mai - 13:32 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

NOT YOUR PUPPET
“L'absence d'un être aimé est une injustice sans nom. Un vide qui fait perdre à la vie tout son sens.”


La Lumière n’avait que trop fait pour eux, elle n’avait que trop brillé pour ces infidèles qu’on appelait anges et pourtant, il gardait une place chère dans son cœur pour cette race. Après tout, même s’ils ont voulu faire croire qu’il était en tout point différent, Lucifer se savait meilleur, même dans le pardon. L’Orgueil pouvait très bien attendre des centaines, voire des milliers d’années, patienter qu’un vulgaire larbin vienne à son tour détrôner la Bassesse. Cependant, quelque chose le poussait à agir, quelque chose le poussait à contenir les forces de Dis. Lui par contre, avait du mal à se contenir à ce moment précis, il ne supportait pas qu’Azrael la défie, il ne supportait plus cette joute verbale avec sa sœur. Heureusement, il ne s’agissait que de la Mort, si c’était Gabriel ou Michael qui se dressait devant lui, les armes auraient déjà remplacé les mots, mais malgré sa colère, Lucifer ne pouvait lever la main sur sa sœur. Le général flamboyant décroisa les bras, tira un long soupir tout en gardant les yeux fermés, songeant à la meilleure manière d’en finir avec ces négociations. Il ne se voyait pas ravaler sa fierté, il ne voyait pas comment Azrael pourrait l’aider seule, sans l’aide des Funestes Légions de la Mort. Durant des millénaires, le porteur de lumière avait jalousé les soldats d’Azrael, il s’était plu à observer les cavaliers fantômes sur les champs de bataille, précis, minutieux, chirurgicale. Aucune sphère ne pouvait se vanter d’avoir un nombre de victimes aussi élevé que la sphère angélique de la mort, à part peut-être la sphère de la guerre de ce cher Samaël. Cependant, quelque chose intriguait le fils de l’aurore, si l’archange et le seigneur de Dis pouvaient s’allier, pourquoi les soldats n’en feraient-ils pas autant ? D’où provenait cette réticence à l’idée d’engager ses armées ?

- As-tu peur qu’après notre victoire, tes précieux angelots se défient de toi et me prêtent allégeance ?

Les lèvres de Lucifer dessinèrent un sourire taquin, il était peut-être là le problème. Les anges n’étaient plus ce qu’ils furent jadis, sur Terre, ils étaient en proie aux vices, aux tentations et aux sentiments, ils étaient facilement accusés par la corruption. Des âmes faibles que Lucifer pourrait dominer en un clin d’œil. L’Orgueil ne voyait là que l’explication plausible au refus d’Azrael d’engager ses troupes, ils étaient faits que pour cela, préserver les hommes des démons. Le Diable ne manqua pas de sourire à haute voix, un rictus macabre et pourvu de toute la malveillance qui le caractérisaient. Il s’imaginait déjà cette bataille qui opposerait la Mort et l’Avarice, lui au-dessus de cette mêlée, raisin dans la main droite, vin dans la main gauche. Une bataille qui serait sans doute épique, le Démon pouvait bien laisser quelques angelots se faire plumer, mais il tenait trop à sa charmante sœur pour la voire risquer sa vie.

- Non pas que je doute de toi très chère sœur, mais quelqu’un d’aussi droit que toi est trop prévisible pour l’Avarice. Mammon n’est pas réputé pour sa loyauté et toi et tes régiments risqueraient d’en faire les frais. Mais si tu tiens tellement à prendre part à la bataille, libre à toi de livrer tes fidèles Spectres à Mammon.

Le voilà qui jubilait, les pièces sur l’échiquier allaient enfin bouger, dans un sens comme dans l’autre et en tant que Dompteur du Chaos, il saurait profiter de ces moments destructeurs de la guerre. Lucifer n’était pas défaitiste, il était réaliste, après la Bassesse, Mammon prenait la deuxième place dans les coups-bas, lui qui était prêt à tout, lui qui était prêt à se vendre au plus offrant, lui qui était prêt à tout dilapider pour le gain. Alors, l’Orgueil profita de ces quelques secondes de silence pour faire une analyse des effectifs adverses.

- Tous. Aucun Commandant n’est à l’abri d’une mutinerie ou d’un coup de couteau dans le dos. Bayemon peut promettre la place de Samaël à n’importe quel fourbe et vu les agitations qui règnent à Dis, je ne garantis pas qu’il s’en sorte aussi bien que moi…

Lucifer parlait de l’un de ses plus fidèles serviteurs, de l’un de ses plus fidèles frères, pourtant l’allusion quant à sa mort ne semblait lui faire ni chaud ni froid à en juger au sourire sournois qui trônait sur ses lèvres.

- Penses-tu que quelqu’un d’aussi violent et de dangereux qu’Azazel mérite qu’on ne lui accorde aucun regard ? Dieu sait à quelles manigances il se donne et je ne désire pas que sa hache tranche accidentellement mon cou, tout cela parce que j’aurai commis l’erreur de le négliger… Il a disparu quelques temps avant cette trahison qui nous lie à présent.
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Not your puppet | lucas ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Not your puppet | lucas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS
» LUCAS a menti au sujet de fevry.
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Sud-Est :: cinquième arrondissement