boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Sympathy for the Devil [Pv Lucas]
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4466-my-demons-tatiana-petrova#125
homecoming : 01/01/2017
Messages : 585
pretty face : Elizabeth Olsen
julius caesar : Schizophrenic
the mighty bush : Instinct de survie sur-développé: Cette capacité n'est rien d'autre qu'un désir inné de faire ce qui est nécessaire pour rester en vie. Instinctivement, la personne sent quand est-ce que sa vie est en danger, et sait comment y échapper - soit en trouvant instinctivement le meilleur chemin pour s'échapper de ses ennemis, soit en choisissant instinctivement la solution qui garanti les meilleures chances de survie. Ainsi, ce pouvoir n'est nullement absolu, il ne confère pas moins à ses porteurs une grande capacité à éviter les embuscades, et leur aide à s'en sortir des situations les plus périlleuses.
weapon : Balles bénites, huile Sainte.
Allegeance : Elle a voué sa vie à l'Ordre mais elle a été trahie par ces derniers. Aujourd'hui, c'est une traitresse qui ne désire que de se venger. Elle est en contact avec certains démons et leurs donnent des infos.
these streets : Elle sait que les démons et les anges sillonnent la ville mais elle ne sait pas pour les Dieux.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Mar 3 Avr - 8:48 ()

Sympathy for the Devil

J’ajustai ma jupe devant mon miroir avant de me pencher et d’enfiler une paire de bottes. Il fallait être présentable sans pour autant me faire passer pour une fille bien trop sexy avec des vêtements hors de prix. Parce que l’endroit où j’allais me rendre n’était pas de ce genre-là. Une fois prête, j’avais pris, mais affaires et j’avais quitté la chambre d’hôtel que je venais de louer pour l’occasion. Je m’étais donc retrouvée dans le strip-club au coin du sixième arrondissement. Un bar qui était réputé pas très fréquentable, où de nombreux deals se faisaient. J’y avais été, car ma cible semblait s’y trouver et commerçait avec des humains du coin. Il leur vendait de la merde qui les rendait accros et s’en mettait plein les poches, sur le dos de tout le monde. Mais ce n’était pas pour cela que Lucifer en personne m’avait demandé de m’en occuper. Il était à la solde du nouveau Roi de l’Enfer, ce qui avait l’art d’agacer le Diable en personne. Malheureusement, je n’avais pas tous les détails, il n’avait pas voulu me les révéler. Je n’avais pas insisté… Le fait qu’il rende accroc des humains avait suffi à me convaincre. Je m’étais donc fait passer pour l’étrangère que j’étais, une touriste désirant voir les beautés de Paris et voulant tenter des expériences folles. Bien entendu, il n’avait pas tardé à mordre à l’hameçon que je lui avais tendu.

« Tu cherches de quoi passer de bons moments, ma jolie ? J’ai pas mal de trucs à te vendre. » Avait-il dit alors que j’étais installée à une table. Je lui souriais en posant mes yeux sur lui.

« Je pourrais être intéressée, cela dépend si tu es du genre à faire des prix intéressants pour des touristes comme moi. »
Je le regardais, charmeuse comme je pouvais l’être. J’accentuais mon accent russe comme j’avais l’habitude de le faire, pour le charmer davantage. Visiblement, ça fonctionnait, car il était prêt à me faire un prix. « J’ai laissé le plus gros de mon argent dans ma chambre d’hôtel… Mais si tu veux venir, on pourra faire plus ample connaissance. » Accentuant ma phrase avec un petit clin d’œil pour qu’il prenne cela avant tout comme une invitation à passer la nuit avec moi.

« J’aime les filles dans ton genre. » Avait-il ajouté et après deux verres, nous avions pris la direction de ma chambre d’hôtel. Je titubais parfois très légèrement, comme pour lui faire croire que j’avais un peu trop bu, histoire qu’il baisse sa garde et qu’il se dise que cela serait encore plus facile. J’ouvris la porte de ma chambre d’hôtel et je lui pris la main en souriant pour le faire venir contre moi, fermant la porte. J’étais prête à l’embrasser lorsque je me saisis d’un couteau qui était bien caché sous la table à côté de moi. Le couteau était imprégné d’eau bénite et cela aurait pu le faire souffrir s’il n’avait pas bloqué mon coup. Je fus surprise, mais je n’eus pas le temps de réagir qu’il me saisit par le bras pour me projeter contre la commode, la fissurant au passage, mais me faisant également mal. C’est lui qui prit mon couteau et s’approcha. Mon instinct prit le dessus et je vins lui faire un croche-pied pour le faire tomber avant de me redresser et de reculer, cherchant une arme pour me défaire de lui.

J’avais été vendue, c’était certain. Il n’aurait pas pu savoir ce que j’allais faire. Soit c’était Lucifer qui me testait ou qui voulait se débarrasser de moi, ou un autre démon qui semblait avoir surpris notre conversation. J’avais quelques pistes pour me sortir de cette mauvaise passe. Ce n’était pas la première fois. J’avais un couteau à l’autre bout de la pièce et je cherchais un moyen de l’atteindre.



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 264
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Ven 6 Avr - 13:22 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

SYMPATHY FOR THE DEVIL
“La vengeance est le plaisir des femmes.”


Encore une. Une autre. Elles se suivaient. Elles se ressemblaient, pourtant l’une après l’autre, elles se faisaient plus intenses, plus douloureuses. Qu’était ce corps ? Maladroit et faible, capable d’aucune grâce, d’aucune endurance, d’aucune fierté. Un corps qui suait au moindre mouvement, qui contractait de douleur à la moindre respiration. Depuis qu’il hantait ce corps, Lucifer ignorait si les souffrances qu’il ressentait était dû à ce monde et à cette chair, ou si elles étaient les mêmes pour tous. Enfin il expira, le corps bien droit et rigide, il demeurait en suspens au-dessus du sol, les mains contre terre. Autrefois, on l’avait surnommé comme étant la progéniture de l’Astre flamboyant, parfait, resplendissant, noble et surtout orgueilleux. Il était des premiers généraux des armées de Dieu et le voilà esclave de son propre corps. Alors l’Orgueil s’enfla, mit fin à ses exercices de sport qui relevaient plus du châtiment au vu du score démesurée qu’il tentait d’atteindre. La douche fut froide et agréable, comme un vent d’hiver qui caressait brusquement notre peau nue. Comment cela faisait-il ? Il était impossible pour lui de respirer avant qu’un péché ne se profile, avant que le mal aboie depuis l’enfer. Jamais, il n’avait pu entrevoir ou ressentir une once de bonté ou de bonheur dans toutes ces émotions qui défilaient dans son esprit. Toutes ces images ne lui appartenaient pas et, pourtant il en ressentait toute la douleur et toute la colère. Voilà pourquoi on l’avait appelé le Diable, il ressentait pour nous et lorsqu’il nous vengeait, nous avions peur de son châtiment.

Avec le temps Lucifer s’était habitué à toute cette solitude, à toute cette rancœur. Alors il plissa les yeux, les ferma pour interdire à ces pensées humaines de pénétrer son esprit. Depuis qu’il avait été chassé du paradis, il ne savait quoi faire pour se préserver de toute la malveillance des hommes, de toute la noirceur des créatures de Dieu. Pourtant c’était lui, le porteur du péché originel, pourtant ça restera lui, le coupable de la disgrâce éternelle. Humains, Anges, Démons, tous étaient là à se lamenter de leurs conditions, à regretter leurs actes, alors que celui qu’on avait condamné à l’Enfer Eternelle était là, debout, tentant malgré tout de pardonner cette grâce Divine qu’on avait offerte à la Création. Enfin, la délivrance se présenta, la vision s’offrit au commandant de l’Orgueil, la rédemption se prosterna devant le souverain des Enfers… Lucifer en tira une satisfaction qui se dessina sur ses lèvres froides et sèches. Sa Délivrance s’était mise en action, mettant sa vie en épreuve, risquant son existence pour Lui. Alors, la nuit se tut, se figea presque lorsque son envie éclata et brisa le temps. Le voilà, somptueusement vêtit, froidement habillé, ténébreusement armé. Cette angoisse, cette crainte, ce doute, cela ne pouvait être qu’elle, cette flamme dont il n’avait aucun contrôle, ce cœur dont il n’était pas encore Roi, cette âme enchaînée dont il n’était pas encore le briseur de chaînes. Tatiana. Sa Vengeresse. Tatiana. Sa Lame. Tatiana. Son péché mortel…

- Silence Morgan, les voisins nous entendent…

Ton narquois. A quel moment avait-il brisé cette vitre qui s’envola en mille morceaux ? A quel moment avait-il érigé son trône sur cette fenêtre éclatée ? Pourtant, il était là, croquant une pomme rouge et succulente dont le jus déborda de ses lèvres rouges et sanguines. Le corps du démon inférieur s’était figé, tremblant devant le pouvoir du Seigneur des Damnés. Alors, il croqua la pomme à pleine dent, d’un sourire narquois, il posa ses yeux sur cette scène dantesque aux parfums d’érotisme.

- Si j’étais toi Morgan, je serai là en train de dévorer chaque partie de son corps, de savourer chaque goût qu’offre cette créature exquise et sauvage…

Esprit. Ordinateur sensible et ouvert à tout Pirate. Le porteur de lumière se plaisait à jouer de ce démon qu’il voulait mort. Après tout, c’était à cause de lui qu’ils étaient tous les trois dans cette situation. Non pas qu’il doutait de l’efficacité de sa chère ruskova, mais l’inquiétude l’avait rongé durant ses exercices de méditation. Alors, il était là, croquant ardemment de ses crocs lacérés chaque partie de cette pomme rouge.

- Hmmm, dis-moi très chère, te sens-tu prête à dévorer cette méprisable créature ? Ou dois-je la réduire à néant afin que l’on profite des douceurs de la nuit ?

Regard perdu sur corps lubrique, abîmé par la force surhumaine qui caractérisait Morgan. Lucifer détaillait chevelure, mains, hanches et pour finir ces jambes aussi envoutantes que l’aube. Et enfin,  il écrasa de sa main droite ce fruit tant interdit et simultanément, à l’aide de son pouvoir,  il venait de compresser les veines de ce démon de Bayemon qui fut autrefois un promis du Diable.

- Tu m’as déçu Morgan… Alors que la pression de sa main se réduisait petit à petit, le commandant de l’Orgueil souhaitait laisser sa promise finir ce qu’elle avait commencé, il ne l’avait que trop secouru. Je t’en prie Tatiana, montre-moi que je ne me suis pas trompé sur toi, renvois cet être méprisable d’où il vient afin que l’on se laisse porter par des plaisirs plus agréables.
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4466-my-demons-tatiana-petrova#125
homecoming : 01/01/2017
Messages : 585
pretty face : Elizabeth Olsen
julius caesar : Schizophrenic
the mighty bush : Instinct de survie sur-développé: Cette capacité n'est rien d'autre qu'un désir inné de faire ce qui est nécessaire pour rester en vie. Instinctivement, la personne sent quand est-ce que sa vie est en danger, et sait comment y échapper - soit en trouvant instinctivement le meilleur chemin pour s'échapper de ses ennemis, soit en choisissant instinctivement la solution qui garanti les meilleures chances de survie. Ainsi, ce pouvoir n'est nullement absolu, il ne confère pas moins à ses porteurs une grande capacité à éviter les embuscades, et leur aide à s'en sortir des situations les plus périlleuses.
weapon : Balles bénites, huile Sainte.
Allegeance : Elle a voué sa vie à l'Ordre mais elle a été trahie par ces derniers. Aujourd'hui, c'est une traitresse qui ne désire que de se venger. Elle est en contact avec certains démons et leurs donnent des infos.
these streets : Elle sait que les démons et les anges sillonnent la ville mais elle ne sait pas pour les Dieux.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Sam 7 Avr - 8:41 ()

Sympathy for the Devil

La situation s’était un peu dérobée à mon contrôle, mais ce n’était pas la première fois lorsque je me retrouvais en face d’un démon. Il m’était totalement impossible de savoir ce qu’ils avaient au fond de la tête, leurs envies, leurs désirs. Mais c’est une vitre qui vint se briser qui me fit sursauter. Lucifer était là, en chair et en os, et il semblait surprendre tout le monde le démon, tout comme moi. Il prit la parole, décrivant ce que Morgan aurait dû faire de mon corps, plutôt que de chercher à me tuer. Bien entendu, c’était certainement son projet de départ si je n’avais pas coupé court à ses pulsions, si je ne l’avais pas dragué pour l’amener jusqu’ici. Je me redressai doucement, profitant que Morgan restait silencieux face à la présence du Diable. Bien entendu, il ne pensait pas du tout à le voir ce soir. Pour lui, Lucifer était terminé, le règne était à un autre et il imaginait bien le Diable picoler dans le bar miteux du coin et se ressasser ses jours de gloire.

Mes yeux se posèrent sur Lucifer lorsqu’il prit la parole. Bien entendu que j’étais prête à m’occuper de lui, peut-être moins à profiter du reste de la soirée en sa compagnie, car j’avais des choses à dire. Je ne savais pas encore si c’était quelqu’un qui m’avait vendue ou un test de Lucifer. Je détestais être doublée. Que ça soit le Diable ou non, d’ailleurs, je m’en moquais totalement. Il usa, d’ailleurs, de ces pouvoirs sur le démon afin de le maîtriser et me demanda de finir le boulot.

« Je gérais très bien la situation. » Dis-je d’une voix froide, l’accent russe toujours présent entre mes lèvres. Je passai à côté du démon pour le saisir par le col et le pousser dans le cercle de Salomon qui était tracé, en préparation. Normalement, le plan A était de l’embrasser et de l’emmener doucement en direction du lit pour le bloquer dans ce cercle et m’occuper de son cas, mais j’avais été surprise. Je saisis ensuite de l’eau bénite pour lui en jeter, le faisant tordre de douleur, ses yeux noirs charbons bien visibles et je posai ma main sur sa tête pour réciter les mots qu’il fallait, pour l’exorciser et le renvoyer d’où il venait. En Enfer, là où il est né, là où il doit pourrir. Je soupirai doucement en regardant le corps au sol alors que mon haut avait été légèrement déchiré dans la confrontation, dévoilant un peu mon ventre légèrement égratigné. Rien de grave, j’avais connu pire.

Je me saisis d’une lame en fer pure, enduite d’eau bénite et d’une arme à feu et je tournai les talons, faisant face à Lucifer. « Tu m’as vendue, que tu te pointes au bon moment ? » Dis-je en le regardant, froide comme je pouvais l’être souvent, mais je crois que c’était ce qui lui plaisait, chez moi. Ma nature sombre et destructrice était ce qu’il recherchait dans mon cœur et ce qu’il désirait exploiter un maximum. « Ce n’est pas une coïncidence pour que tu sois là alors qu’il a découvert que je lui tendais une embuscade. » Dis-je en avançant quelques pas dans sa direction, prête à intervenir s’il le fallait même si je savais très bien face à qui je me présentais.




Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 264
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Mer 11 Avr - 12:39 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

SYMPATHY FOR THE DEVIL
“La vengeance est le plaisir des femmes.”


Tatiana très chère, ne sais-tu pas qu’il était dangereux de tenter le diable ? Certes, Morgan n’était en rien comparable face à certains démons supérieurs, mais il demeurait dangereux pour certains gradés de son rang et meurtrier pour les humains. De ses yeux bleus, le porteur de lumière suivait chaque fait et geste de sa précieuse ruskova qui s’était redressée. Lucifer appréciait cette sensation, il n’usait que très rarement de ses pouvoirs, mais à chaque fois qu’il le faisait, la terreur se lisait sur les visages de ses victimes et lui procurait l’ivresse du sadisme. Le sourire que le commandant de l’Orgueil avait dessiné sur ses lèvres s’était accentué de plus bel quand l’accent russe quitta la bouche délicieuse de Tatiana. Belle Russie. Forte, glaciale et ravissante. Le fils de l’aurore devint nostalgique le temps de quelques secondes, se rappelant de toutes les époques glorieuses de l’Empire de l’Est. Il avait partagé de nombreuses choses avec les dirigeants sanguinaires et tyranniques comme ils étaient décrits dans les livres d’histoire. Lucifer ne put s’empêcher de rire ouvertement quand la templière prétendit qu’elle gérait très bien la situation, il n’en doutait pas, mais la situation dans laquelle il l’avait trouvée laisser penser autre chose. Comme quelqu’un qui se noyait et qui refusait d’appeler à l’aide. Alors l’Orgueil détailla chaque mouvement de sa vengeresse, la regarda saisir Morgan par le col et le placer dans le cercle de Salomon, aucune pitié pour les démons, encore moins quand ils étaient à la botte de Bayemon.

Après la mort de Salomon, Lucifer avait confié à certains humains l’origine des pouvoirs de celui qu’on considérait comme un prophète, il leur avait dit où était la source de ce savoir magique qui faisait la grandeur de Salomon. Aujourd’hui, il ne regrettait toujours pas. Le visage de l’Orgueil afficha une expression de sadisme digne du Diable lorsque les cris de douleur s’élevèrent dans la chambre, l’eau bénite faisait son œuvre, cette symphonie de souffrance, cette mélodie d’agonie avait le don de faire frissonner le Diable. Et quand l’exorcisme prit fin, Lucifer reprit une expression neutre et ténébreuse comme il en avait l’habitude. Le spectacle était déjà fini, quel dommage. Fort heureusement pour lui, une autre fenêtre s’ouvrit, sur un paysage plus charnu et plus délicat. L’Orgueil ne manqua pas d’apprécier la peau délicate de Tatiana, faisant flotter l’esprit de la lumière sur des océans de désir. Il ne prêta aucune attention particulière aux armes que sa chère ruskova avait en main, ils n’auraient sans doute pas les mêmes effets sur Lucifer, de plus elle n’aurait pas le temps de bouger le moindre doigt avant de devoir se mettre à genoux devant le souverain légitime de Dis. Le fils de l’aurore eut un sourire moqueur quand la templière fit allusion à une possible trahison du Diable. Etait-il vrai que le diable se jouait de nous ? Parfois certes, mais lorsqu’il donnait sa parole, il ne revenait jamais en arrière. Alors il l’observait, la regardait avancer avec une fierté et un courage qu’on pourrait qualifier de suicidaire. En un battement de cils, Lucifer s’était retrouvé en face de Tatiana, à quelques centimètres de son visage angélique, sa vitesse de déplacement avait soulevé un léger vent qui souleva quelques feuilles dans la pièce. De sa main droite et froide, le Diable se plaisait à caresser délicatement le ventre égratigné de Tatiana.

- Pourquoi te ferais-je une chose pareille lyubov ?

Sa longue existence lui avait permis de maîtriser plusieurs langues, mais le peuple de la neige éternelle était celui qu’il préférait parmi ceux d’Europe. Le ton en était froidement imprégné, comme si la Terre Natale du Diable était Mère Russie. Lucifer fit lentement claquer ses talons autour de la jeune fille, avant de se glisser froidement dans l’échine chaleureuse de Tatiana.

- Est-ce si difficile de croire que je m’inquiétais pour toi ? Cette parodie infâme de Cerbère peut parfois se montrer baveuse et indélicate. Respiration inexistante, souffle coupé, Lucifer posa délicatement ses lèvres dans la nuque de la jeune fille. Ne préfères-tu pas la sérénité et l’allégresse de ma bouche ?

L’astre brillant relâcha brutalement cette légère pression qui la liait à Tatiana. D’un vent froid, il embrassa à nouveau le ventre de Tatiana, Lucifer porta ses doigts sur ce visage froid et sombre de Russie.

- Je te veux Reine du Chaos, plus jamais je ne te désire Chevalière de l’Ordre. Glissant délicatement le long du corps de sa partenaire, il retint délicatement le poignet armé de la demoiselle entre sa main libre. La Lumière portait lentement ses lèvres à celle de sa vengeresse. Embrasse-moi Tatiana.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4466-my-demons-tatiana-petrova#125
homecoming : 01/01/2017
Messages : 585
pretty face : Elizabeth Olsen
julius caesar : Schizophrenic
the mighty bush : Instinct de survie sur-développé: Cette capacité n'est rien d'autre qu'un désir inné de faire ce qui est nécessaire pour rester en vie. Instinctivement, la personne sent quand est-ce que sa vie est en danger, et sait comment y échapper - soit en trouvant instinctivement le meilleur chemin pour s'échapper de ses ennemis, soit en choisissant instinctivement la solution qui garanti les meilleures chances de survie. Ainsi, ce pouvoir n'est nullement absolu, il ne confère pas moins à ses porteurs une grande capacité à éviter les embuscades, et leur aide à s'en sortir des situations les plus périlleuses.
weapon : Balles bénites, huile Sainte.
Allegeance : Elle a voué sa vie à l'Ordre mais elle a été trahie par ces derniers. Aujourd'hui, c'est une traitresse qui ne désire que de se venger. Elle est en contact avec certains démons et leurs donnent des infos.
these streets : Elle sait que les démons et les anges sillonnent la ville mais elle ne sait pas pour les Dieux.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Mer 11 Avr - 17:22 ()

Sympathy for the Devil

C’était terminé. Le démon s’effondra au sol, à mes pieds, sans vie, sans âme. Je m’étais reculée d’un pas en soufflant légèrement. Cela ne me faisait presque plus ni chaud ni froid, à force de le faire, avec tout ce que j’avais pu vivre. Le seul pincement au cœur que j’avais, c’était cette enveloppe dont il avait pris la possession, cette vie qu’il avait dérobée, des proches qu’il avait trompés. C’était triste, mais je ne pouvais strictement rien y faire si ce n’était m’occuper de moi-même et de mes propres problèmes. Je m’étais saisie de mon arme à feu et d’un couteau, m’approchant du Diable pour l’accuser de m’avoir vendue. Je n’en savais rien, mais c’était la seule chose logique pour le moment. Qu’il soit celui qui avait osé me vendre pour me tester. Je n’eus pas le temps de réagir et le Diable se retrouva en face de moi, proche de moi. Sa main effleurant mon ventre légèrement égratigné, mes cheveux bougeant très légèrement au gré du vent qu’il venait de créer.

Je ne bougeais pas, le laissant tourner autour de moi avant de se retrouver dans mon dos. Ma tête se redressa doucement, comme pour sentir sa présence dans mon dos. Je n’étais pas rassurée, comme à chaque fois que j’étais en présence du Diable, mais je n’avais pas peur pour autant. Je savais simplement à quoi m’en tenir. Je frissonnai doucement lorsque ses lèvres vinrent toucher mon cou alors que je l’écoutais. Il avait l’art de déstabiliser n’importe qui et je savais bien qu’il fallait que je me méfie de la moindre de ses paroles, du moindre geste qu’il effectuait. Il restait le Diable, même s’il prétendait s’inquiéter pour moi. Un être comme cela ne s’inquiétait que pour sa propre personne et personne d’autre. Il se retrouva devant moi, son corps proche du mien, sa main saisissant mon poignet armé qui ne lâchait pourtant pas ce simple moyen de défense éphémère que j’avais. Il voulait que je l’embrasse et c’est à cet instant que mes lèvres vinrent rencontrer le Porteur de Lumière. Un baiser dans la sombre nuit, éclairée par la lueur infime de la pleine Lune. Un baiser qui se rompit de par mon chef, un léger pas en arrière.

« Non. Je veux savoir qui m’a vendue à ce connard. Car cette personne doit savoir que je suis ici. Et… Je dois me débarrasser du corps, aussi. » Dis-je en regardant Lucifer dans les yeux, reculant d’un pas, mon arme toujours en main, passant une main dans mes cheveux pour les chasser en arrière. Je venais probablement perturber un peu les plans du Diable, mais qu’importe, je n’étais pas le genre de femme qui se laissait avoir par de belles paroles aussi facilement. Et… Je pense que c’était pour cela que le Diable s’intéressait tant à moi. « Et je doute que tu t’inquiètes pour moi. Tu devrais t’inquiéter pour moi, c’est que quelqu’un a surpris notre conversation. » Je vins passer ma main sur mon ventre légèrement endolorie, massant un peu pour atténuer la douleur qui s’estompait déjà peu à peu. J’en avais déjà reçu des coups, je m’en remettrai assez vite. Je vins placer mon arme derrière, je n'en aurai probablement pas besoin et de toute façon, elle aurait peu d'utilité pour Lucifer.



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 264
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Ven 13 Avr - 9:20 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

SYMPATHY FOR THE DEVIL
“La vengeance est le plaisir des femmes.”


De grâce tentation. Il était devenu victime de ce pêché dont autrefois il était le prince. Le seigneur des sens ne pouvait s’étirer de ce baiser. Il en dévorait de multiples saveurs à chaque seconde. L’Ennemi de l’Homme en oubliait qu’il succombait au plaisir de sa Femme. Celui qu’on voulait être le Diable était le plus loyal dans chacun de nos actes, le plus fidèle à notre raison. Alors, Elle se déroba, comme ce vent léger qui était à l’origine de ce plaisir qu’il jugeait trop éphémère. Lucifer eut ce réflexe désespéré de tirer un sourire. L’être humain portait toujours ce désir de justifier tout évènement qui se portait à eux, sans en saisir la pureté de sa réalisation. Un bruit claqua sur le plancher de la pièce, puis rapidement un second et un dernier.

- On dit d'elle que c'est la Tentation. Elle vient de la Folie, de ce désir et de ce que vous humains appelez Frisson. Pour moi cela a toujours été Morgan, une âme que je tentais d'apprendre Contenance. Le nouveau Roi des Enfers ne semble pas comprendre cette nuance.

Le porteur de Lumière observa longuement cette chose qui était à l’origine de ce son. Un long bois sombre, recouvert d’une peau arrachée et brûlée, crucifié par un métal éternel et sanguin. Un rubis ornait la canne à hauteur de sa ceinture. La réalité des sens voulait que cette chose fût l’arme du Diable.  A présent le danger écarté, la récompense obtenue, le Déchu se vit à nouveau blesser par le sort. Malgré sa présence, on lui reprochait toujours le fait de n’avoir aucune loyauté. De la même façon dont il était venu, Lucifer retira sa veste et recouvrit le corps de la jeune Femme de son habit. A peine avait-elle retiré sa main de son ventre que le fils de l’Aurore avait gagné un canapé, croisant de manière arrogante ses jambes.

- Tu te dis Chevalière d’un Ordre alors que tu es incapable de savoir qui est à l’origine de ta corruption ? Crois-tu que je suis le seul de mon Espèce capable de Chaos ? Je suis venu te préserver d’un mal et tu perçois que j’en suis l’auteur. Permets-moi une question…

Il se sentit étouffer. L’Orgueil avait la gorge sèche, il chercha du regard une liquide ivresse sur le champ-de-bataille qui avait ragé la chambre de sa chère ruskova. Lucifer se souvint à cet instant qu’en Russie tout se réglait par cet alcool si rude et si tranchant. Il ne lui fallut qu’un battement de cils pour avoir en ses creux une bouteille de vodka qui reposait près du lit. Le démon profitait de sa nature autant qu’il le pouvait, limitant tout de même l’usage de ses atouts intimes. Chaque créature avait l’estime de son enveloppe, il n’appartenait à personne de les contrôler sans raison légitime ou morale. Au-vu de la rigueur de Tatiana, le Damné n’eut d’autres choix que de porter la bouteille à ses lèvres d’une gorgée rapide et intense.

- Ai-je besoin de lire dans ton cœur pour voir que les tiens sont complices du mal que tu as subi ? Ma confiance m’a aveuglé, et ce soir je dois brûler le dernier espoir de Morgan.

Les yeux de Lucifer se portèrent sur le corps inerte du vaisseau que pilotait ce démon qu’il avait tenté d’élever. L’Orgueil se sentait responsable de cette situation, il avait dû faire les frais des dépens de Bayemon. Et voilà qu’une âme torturée, promise à l’élévation au détriment de la rédemption, se voyait plonger dans les abysses de la Création. Ici prenait fin la Vengeance que Morgan avait vouée à Lucifer pour l’avoir abandonné.

- Mes Purgateurs s’occuperont du corps et de tous ceux qui ne peuvent comprendre ce qui s’est passé ici. Si les templiers étaient incapables de faire le ménage proprement, les fidèles Prétoriens du Diable auront le plaisir d’envoyer le crime dans l’oubli. Offre-moi la sincérité de l’hospitalité russe en buvant un verre avec moi et confie moi l’identité des infâmes qui te veulent du mal.

D’un sourire carnassier, ivre de confession, le porteur de Lumière tendit d’une manière arrogante la bouteille à sa partenaire. Il était chez elle et pourtant il disposait des lieux comme s’il était le propriétaire des lieux. Fier dans chacun de ses mots, estimant chaque trait de son corps qui dessinait un quelconque geste.
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4466-my-demons-tatiana-petrova#125
homecoming : 01/01/2017
Messages : 585
pretty face : Elizabeth Olsen
julius caesar : Schizophrenic
the mighty bush : Instinct de survie sur-développé: Cette capacité n'est rien d'autre qu'un désir inné de faire ce qui est nécessaire pour rester en vie. Instinctivement, la personne sent quand est-ce que sa vie est en danger, et sait comment y échapper - soit en trouvant instinctivement le meilleur chemin pour s'échapper de ses ennemis, soit en choisissant instinctivement la solution qui garanti les meilleures chances de survie. Ainsi, ce pouvoir n'est nullement absolu, il ne confère pas moins à ses porteurs une grande capacité à éviter les embuscades, et leur aide à s'en sortir des situations les plus périlleuses.
weapon : Balles bénites, huile Sainte.
Allegeance : Elle a voué sa vie à l'Ordre mais elle a été trahie par ces derniers. Aujourd'hui, c'est une traitresse qui ne désire que de se venger. Elle est en contact avec certains démons et leurs donnent des infos.
these streets : Elle sait que les démons et les anges sillonnent la ville mais elle ne sait pas pour les Dieux.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Ven 13 Avr - 14:36 ()

Sympathy for the Devil

La Porteur de Lumière illuminait la pièce de sa présence et pourtant, les Ténèbres étaient bien maîtresses en ces lieux. Ici, dans cette chambre d’hôtel, il n’y avait que désolation, tristesse et rancœur. Lucifer comme moi étions des personnes tourmentées. Mais contrairement à Lucifer, je n’étais qu’une humaine et je devais faire avec. Je m’étais toujours demandé si un jour je deviendrais comme eux… Comme ceux que j’étais censée combattre parce que je sombrais petit à petit, chaque jour que Dieu faisait. Je sombrais jusqu’à ne plus pouvoir ressortir la tête de la surface et pourtant… Je tentais à chaque fois de ne pas franchir cette fameuse ligne, celle de la morale que l’on m’avait toujours dictée.

Mes yeux étaient posés sur Lucifer qui parlait toujours d’une manière bien particulière, dans un style bien à lui. Je l’écoutais, sans dire un mot, comme si je buvais ses paroles comme s’il s’agissait du meilleur alcool que je pouvais trouver. Il savait également frapper là où il fallait pour me faire perdre pied. Il semblait vouloir me protéger d’un mal, car il n’était pas le seul responsable du Chaos qui se trouvait tout autour de moi. Et ça, j’en étais persuadée, mais je ne pouvais m’empêcher de penser qu’il s’agissait du Diable et donc, qu’il était loin d’être innocent. Mais l’étais-je également ? Il savait comment faire pour retourner les miens contre moi, mais avais-je besoin de son coup de pouce pour cela ? Lucifer savait comment faire, il s’installait même comme s’il était chez lui, buvant à même ma bouteille de vodka qui se trouvait auparavant sur ma table de nuit.

Lucifer me proposait de laisser ses hommes s’occuper du corps qui gisait au sol dans la pièce et me demanda l’hospitalité pour boire un verre en sa compagnie et me confier à lui. Je posai mes yeux sur la bouteille qu’il me tendait et je soupirai quelques instants en m’approchant pour me saisir de la bouteille et en boire une grande gorgée. « Il n’y a que moi qui me fais du mal. » Dis-je en me laissant tomber sur le canapé, croisant mes jambes à mon tour, passant une main dans mes cheveux. « Tu connais bien mon histoire. Ce sont ces anges incompétents et à ces personnes qui se prétendent frères et sœurs à qui j’en veux. Et à moi-même aussi, sans doute. » Dis-je en attrapant à nouveau la bouteille pour boire une gorgée de liquide.

Tout avait débuté avec un démon, Ruby, elle m’avait capturée et elle m’avait torturée… J’en avais encore quelques traces dans le dos, d’ailleurs. Mais c’est surtout l’ange avec qui j’étais qui était parti sans demander son reste et les Templiers n’étaient pas partis à ma recherche, comme si je n’avais jamais existé. « Je veux surtout leur faire payer de m’avoir abandonnée comme si je n’existais pas. Et j’ai besoin de ça, de me battre, de m’infliger cette douleur. Ça me permet de ne pas perdre la tête, je crois. » Je ne savais même pas pourquoi je lui parlais de ça. Je me confessais comme si j’étais obligée de le faire alors que ce n’était pas le cas…



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 264
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Mer 18 Avr - 16:40 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

SYMPATHY FOR THE DEVIL
“La vengeance est le plaisir des femmes.”


Doute. Instinct surnaturel qui détruit la foi jusqu’à son atome le plus pur. Lucifer avait ce don surnaturel de s’immiscer dans les esprits de ses victimes, profitant cet instant de désolation qui suit le passage de la tempête de l’incertitude. Après tout, elle n’était qu’une humaine en perdition et le Diable savait qu’il lui tendait bien plus qu’une bouteille, il lui tendait la compassion et l’espoir, il suffisait juste de savoir de quelle façon la tenir. Alors, le porteur de lumière prit ce soupir pour une libération, sentant que sa chère ruskova ne pouvait plus de cette pression sur ses épaules, de ses désirs qui consumaient son cœur. Et comme il le dit, nul besoin de lire à l’intérieur pour comprendre ce qu’elle ressentait. D’ailleurs, le fils de l’aurore préférait la confession à la facilité, se battre avec quiconque pour le soulager de ses fardeaux. La voilà, succombant sur ce canapé, succombant à son propre mal. Chose qui ne put manquer d’accentuer le sourire de Lucifer, la suite ne fut que pur délice pour lui, enfin l’Homme doutait des compétences de leurs soi-disant gardiens. A présent, il fallait que les Anges comprennent que l’Homme était ingrat et ne songeait qu’à lui-même. Contrairement au Colonel des légions de Feu, qui lui demeurait fidèle à chacun de ses soldats qui livrait bataille à ses côtés. Lucifer se perdit dans les sentiments de Tatiana, certes il n’était pas dans sa tête, mais le Diable avait un côté empathique qu’il dissimulait à tout le monde, prenant ce qu’il désirait, laissant le reste.

A cet instant, il s'était épris de la ravissante russe, il avait été dévoré par les envies vengeresses qu'elle ressentait, il avait été victime des tortures qu'elle avait subies. L'Intendant de la Vengeance ne fut pas surpris quand enfin elle confia son désir le plus sincère, le plus véridique. Lucifer avait établi son trône au-dessus de l'Orgueil, mais il demeurait le Maître de toutes les sphères démoniaques, y compris celle de la vendetta. Le souverain de Dis prit le temps d'écouter avec attention chacun des mots de Tatiana, posa délicatement sa main sur celle de la templière qui retenait la bouteille. Un signe de compassion, qui se transforma aussitôt en dépossession. Reprenant l'alcool favoris de l'Est, le prince des enfers en tira à son tour une longue bouchée. C'était à son tour de se confier à présent. Les yeux de l'Orgueil se posèrent sur sa canne qui changea de forme après avoir tapé sur le sol à trois reprises comme précédemment.

- Je jure solennellement que tu ne souffriras plus d'aucun mal, même si pour cela je dois réduire Dis en cendres.

Le bois devint métal. La canne du vieil homme devint l'épée du Roi. L'obscurité brûla, le temps d'une métamorphose, illuminant l'instant d'une seconde la pièce dans laquelle ils se trouvaient.

- Avant la venue du premier Homme, il y avait une rumeur qui se murmurait dans le Royaume d'Argent... Ces murmures disaient que je n'étais pas comme mes frères, ils racontaient que je n'étais pas fait de cette lumière qui caractérise les anges, tout comme l'argile vous caractérise vous êtres-humains.

Lucifer avait à son tour plongé dans des souvenirs abyssaux, sombrant peu à peu dans les douleurs de cicatrices encore ouvertes. Il prit une courte pause avant de reprendre une gorgée.

- Ils disaient de moi que j’avais été créé à partir des flammes et que de ce fait, ma place était remise en question dans la Cité d’Argent. Ils oublièrent tout le bienfait que je leurs avais apporté, ils oublièrent que cette épée fut à la tête de toutes les Armées Divine. Chaque âme que j’avais arraché pour l’Equilibre de la Création rendait cette lame de plus en plus pourpre.

A mesure qu’il se perdait dans ses mots, son esprit se perdait dans les hauteurs de la Cité Céleste. Revivant fièrement ses dernières heures de gloire en tant que Général flamboyant, Lucifer céda un rire nostalgique.

- Tout comme toi j’ai été trahi et abandonné. Tout comme toi j’ai soif de vengeance, mais si nous succombons aux douleurs qui nous ont forgé, que nous restera-t-il ?

L’heure n’était plus à pleurer les blessures du passé, il était temps de brandir les armes et de se jeter dans la mêlée en ayant foi à la cause que l’on a embrassé.

- Mon épée est tienne. Je demeurerai à tes côtés jusqu’à ce que tu obtiennes vengeance et châtiment. Mais es-tu prête à payer n’importe quel prix pour y parvenir ?
- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4466-my-demons-tatiana-petrova#125
homecoming : 01/01/2017
Messages : 585
pretty face : Elizabeth Olsen
julius caesar : Schizophrenic
the mighty bush : Instinct de survie sur-développé: Cette capacité n'est rien d'autre qu'un désir inné de faire ce qui est nécessaire pour rester en vie. Instinctivement, la personne sent quand est-ce que sa vie est en danger, et sait comment y échapper - soit en trouvant instinctivement le meilleur chemin pour s'échapper de ses ennemis, soit en choisissant instinctivement la solution qui garanti les meilleures chances de survie. Ainsi, ce pouvoir n'est nullement absolu, il ne confère pas moins à ses porteurs une grande capacité à éviter les embuscades, et leur aide à s'en sortir des situations les plus périlleuses.
weapon : Balles bénites, huile Sainte.
Allegeance : Elle a voué sa vie à l'Ordre mais elle a été trahie par ces derniers. Aujourd'hui, c'est une traitresse qui ne désire que de se venger. Elle est en contact avec certains démons et leurs donnent des infos.
these streets : Elle sait que les démons et les anges sillonnent la ville mais elle ne sait pas pour les Dieux.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Ven 27 Avr - 21:58 ()

Sympathy for the Devil

L’alcool arraché de mes mains, je me laissais tomber doucement dans le canapé, croisant les jambes et posant mes yeux sur le plafond, ressassant le passé dans mon esprit, revoyant très clairement la salle dans laquelle j’avais été enfermée, attachée et torturée. Ruby avait été une très bonne tortionnaire et même si mon corps et mon esprit ne demeuraient pas trop fragilisés par cela, j’avais fini par lâcher prise et donner les informations qu’elle désirait, car je m’étais rendu compte que personne ne viendrait à mon secours.  Triste sort d’être une étrangère au sein d’une famille qui jurait de protéger les siens… Mais je n’avais jamais été comme eux. J’étais de Russie, après tout. Je ne comptais pas comme leurs frères et sœurs français. Non, j’étais oubliable d’autant plus que je leur facilitais la tâche par mon allure froide et distante que j’arborais continuellement au sein du cercle très fermé des Templiers.

Mes yeux se posèrent sur Lucifer et son petit tour avant de l’écouter. Lui aussi semblait avoir vécu pas mal de choses. J’en étais consciente. Il était vivant depuis de nombreux millénaires et mes problèmes semblaient dérisoires par rapport à moi. Mais il avait été chassé du Paradis pour ses convictions. Il n’avait jamais été comme eux, comme je n’avais jamais été comme eux non plus. En un sens, nous avions ce point commun tous les deux. Mais était-ce suffisant pour succomber aux méandres du chaos ? Mes yeux se posèrent sur lui lorsqu’il vint me poser sa question.

« Il nous reste notre envie de vengeance. Elle reste intacte. » Dis-je en me saisissant de la bouteille à nouveau pour en boire une gorgée. Il me proposait d’être à mes côtés jusqu’à ce que ma vengeance soit assouvie, mais à quel prix ? « N’importe quel prix » pouvait être dangereux, surtout lorsque cela sortait de la bouche du Diable, mais qu’importe… J’avais déjà probablement mon âme trop noire pour espérer une rédemption quelconque. Je m’étais toujours demandé si, un jour, je deviendrais comme eux… Si un jour je deviendrais un démon.

« Je suis prête à payer n’importe quel prix, pour cela. » Lui répondis-je en posant mes yeux sur lui. Peut-être me lançais-je dans quelque chose de dangereux, mais qu’importe. Le fait de fréquenter le Diable en personne était déjà dangereux et si ce dernier était capable de m’aider à assouvir ce besoin de vengeance alors pourquoi ne pas se laisse tenter ? J’étais prête à payer le prix qu’il allait m’imposer. Cependant, je n’étais pas certaine d’être encore capable de franchir cette fameuse ligne rouge qu’était la morale... Contrairement aux démons, je ne tuais pas sans raison et je n’en avais clairement pas envie.



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 264
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Ven 11 Mai - 13:32 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

SYMPATHY FOR THE DEVIL
“La vengeance est le plaisir des femmes.”


Dis n'a jamais été de ces enfers où les colonnes de fournaises jouaient le rôle de colonne. Dis n' a jamais été de ces enfers où l'on se noie dans divers fleuves de Styx. Le véritable enfer a été la trahison qui a précédé la chute, le véritable enfer a toujours été cette façon dont le destin avait de se jouer du Diable. L'enfer a été de voir ses compagnons sombraient les uns après les autres, il a été de voir ses braves frères et soeurs tombaient dans l'excès de leurs propres vices. Naturellement, Lucifer pouvait comprendre sa chère ruskova, se demandant de quelle façon il pouvait apaiser ses plaies. La douleur était enfouie profondément qu'il était presque impossible pour l'Orgueil de la discerner, rendant la chose plus dangereuse et incontrôlable. Tatiana ressemblait à ces spetsnaz qu'on envoyait à la mort pour le salut de la Mère Patrie, ce qui faisait d'elle une arme précieuse. Le seigneur exilé savait que comme toute arme, il fallait être prudent dans son maniement, surtout quand c'était une bombe comme elle. C'était un risque à prendre, mais en bon Diable qui se respecte, le fils de l'aurore désirait ardemment une garantie si les choses tournaient mal. Aux yeux de Lucifer, cette rencontre n'avait qu'une issue, cette relation n'avait qu'une triste destinée à accomplir. Remplissant mieux le rôle d'archange que Gabriel lui-même, la Lumière se devait de rappeler à la ravissante russe le chemin qu'elle empruntait. Savait-elle réellement d'où elle venait ? Etait-elle réellement convaincue qu'elle ne s'était pas perdue durant sa longue traversée ? N'avait-elle pas échoué ici par le plus grand des désespoirs ? Tant que la chevalière ne renonçait pas à sa terre natale et à ses convictions, elle serait incapable de suivre le Démon dans la traversée des enfers. Etait-elle prête à tout renoncer ?

Lucifer tira un sourire satisfait quand les dires délicieux de Tatiana parvinrent à ses oreilles. Quelle profonde similarité, quel profond respect pour sa fierté. Elle aurait été la parfaite lieutenant de l’Orgueil il fut un temps. Une douce nostalgie vint chatouiller le Diable alors qu’il venait de dévorer chaque mot de la froide européenne. Le souverain légitime de Dis s’imaginait ce qu’il pourrait faire avec une armée aussi dévouée et convaincue que Tatiana, elle avait le mérite de mourir pour une cause aussi sacrée. Les hommes avaient surnommé le diable avec beaucoup de noms ; certains l’appelaient le Malin, d’autres le Tentateur et pour les mécréants c’était le Fourbe. Toutes ces appellations avaient une chose en commun : l’obligation. Le Diable était toujours créancier. On lui devait toujours quelque chose. Lorsque l’on voulait quelque chose il l’offrait en échange de quelque chose. Toujours à titre onéreux, si l’on ne remplissait pas son obligation, alors il nous prenait quelque chose qui avait la même valeur, parfois il rajoutait des intérêts par rapport au gain dont il a été privé et de la perte de temps. Le commandant de l’orgueil a toujours été fidèle à ses prestations, encore fallait-il être à la hauteur de ses prix. Alors, intérieurement  Lucifer jubilait, masquant difficilement ce désir incontrôlable qu’il avait pour cette âme. Après tout, elle avait valu un déplacement du Diable, il y voyait là un diamant à l’état brut et il s’imaginait déjà en être le sculpteur. L’archange déchu s’attacha aux yeux de la douce créature, se délectant de chaque seconde avant cette réponse salvatrice. Lucifer accentua les contours de son sourire lorsqu’elle se déshabilla entièrement devant lui, mettant à nu ses sentiments les plus intimes, dévoilant son fantasme le plus ardent. Il ne restait plus qu’une chose à faire avant de l’assouvir.

- Ton âme… liait à la mienne pour l’éternité…

Doux murmure qui sortit de la gorge des Enfers. A l’heure actuelle il était difficile de déterminer où se finirait la quête de Lucifer. Nul ne savait s’il serait dévoré par les Ténèbres, certains le voulaient à jamais prisonnier dans la cité de Dis, d’autres le poussaient à ériger son trône sur Terre, lui désirait être au-dessus de la Cité d’Argent. Qu’importe où il sera, il voulait que Tatiana soit à ses côtés pour toujours, d’un serment aussi solennel que l’on prononce lors de l’union de deux êtres.

- Le voilà le prix, tu seras enchaînée à moi pour toujours et je serai enchaîné au moindre de tes pas. Tous les deux nous serons indissociables.

Légère pause alors qu’il avait posé ses doigts froids sur la joue de sa tendre russe, caressant délicatement la douceur de sa peau. Lucifer jouissait déjà de ce lien qui l’unissait à cette cruelle beauté. Les yeux perdus dans les siens, l’Orgueil rapprocha son visage de la jeune femme, il était certes l’heure de conclure cette union.

- Embrasse-moi très chère et scellons cet accord…

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
The Fallen
follow the light and rise up from the darkness
« Comme tu es tombé du ciel fils de l'aurore ! Comme tu as été renversé jusqu'à terre, dompteur des nations ! Tu disais en ton cœur : "Je monterai au ciel, au-dessus des étoiles de Dieu j'érigerai mon trône, je m'assiérai sur la montagne du rendez-vous, dans les profondeurs du Nord. Je monterai sur les hauteurs des nuées, je serai l'égal du Très-Haut." »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4466-my-demons-tatiana-petrova#125
homecoming : 01/01/2017
Messages : 585
pretty face : Elizabeth Olsen
julius caesar : Schizophrenic
the mighty bush : Instinct de survie sur-développé: Cette capacité n'est rien d'autre qu'un désir inné de faire ce qui est nécessaire pour rester en vie. Instinctivement, la personne sent quand est-ce que sa vie est en danger, et sait comment y échapper - soit en trouvant instinctivement le meilleur chemin pour s'échapper de ses ennemis, soit en choisissant instinctivement la solution qui garanti les meilleures chances de survie. Ainsi, ce pouvoir n'est nullement absolu, il ne confère pas moins à ses porteurs une grande capacité à éviter les embuscades, et leur aide à s'en sortir des situations les plus périlleuses.
weapon : Balles bénites, huile Sainte.
Allegeance : Elle a voué sa vie à l'Ordre mais elle a été trahie par ces derniers. Aujourd'hui, c'est une traitresse qui ne désire que de se venger. Elle est en contact avec certains démons et leurs donnent des infos.
these streets : Elle sait que les démons et les anges sillonnent la ville mais elle ne sait pas pour les Dieux.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Jeu 17 Mai - 13:46 ()

Sympathy for the Devil

Difficile de lutter contre des sentiments aussi puissants que la vengeance. Pour ma part, cette vengeance avait été envenimée à chaque coup que j’avais pu recevoir de de ce démon, espérant à maintes reprises que l’on vienne me tirer de ce mauvais pas avant de comprendre que je n’étais qu’un pion au service d’une cause qui s’ébranlait petit à petit devant moi… Une cause pour laquelle j’avais donné ma vie, mon corps et qui s’était tout doucement détournée de moi le jour où j’en avais le plus besoin. Templiers ou anges, ils ne valaient pas mieux l’un de l’autre… Les Templiers se disaient mes frères et mes sœurs, mais ils n’avaient pas levé le petit doigt lorsque j’avais eu besoin de leur aide. Mais, dans tout ce lot, il y avait tout de même quelques personnes que j’appréciais malgré tout et c’était probablement ces personnes qui m’empêchaient de dérailler totalement… Mais il n’empêche que j’avais envie de leur faire payer cela… Du moins, aux responsables de mon calvaire. Alors, une cause désespérée comme moi, ça attirait bien évidemment des démons et notamment le Diable en personne qui semblait être attiré par cet orgueil, par ce désir de vengeance qui brûlait si ardemment en moi qu’il pouvait presque faire fondre cette glace qui avait dans mon regard. Oui, j’étais prête à payer n’importe quel prix pour assouvir ma vengeance et, enfin, avoir la paix. Mais quel prix ? Étais-je prête à commettre l’irréparable ? Peut-être pas. Je restais une humaine, avec ses sentiments. Je ne me sentais pas de tuer un innocent de mes propres mains, de sang-froid, pour faire plaisir à la Malice.

Mais c’était de mon âme dont il avait envie… Après tout, elle devait déjà être noire. Qu’elle appartienne à Lucifer ou non, j’étais persuadée qu’après ma mort, ce n’était pas dans la Cité d’Argent que j’allais poursuivre mon voyage, mais à Dis. J’avais commis des actes odieux, qui pouvaient répugner ces êtres ailés qui étaient censés nous protéger… La trahison. La trahison était ce pour quoi je savais que mon âme était corrompue. Avait-elle, un jour, était blanche ? Mes yeux étaient plongés dans Lucifer lorsqu’il me disait que j’allais être enchaînée à lui. C’était bien trop tard pour reculer, j’avais commis trop d’erreurs pour ça, j’avais trop de rancœur contre les Templiers ou les Anges pour leur pardonner ce que j’avais pu subir. Après une caresse sur ma joue, il approcha son visage de moi, désirant un baiser pour sceller notre accord. J’approchai, à mon tour, mon visage du sien pour déposer mes lèvres sur lui et en profiter pour me redresser un peu et me mettre à califourchon sur lui afin de sceller définitivement cet accord dans un baiser langoureux. Quelques instants plus tard, je reculai doucement mon visage, sans pour autant bouger de l’endroit où je me trouvais.

«  Mon âme est à toi. Je pense qu’elle l’a toujours été, d’ailleurs. Je n’ai jamais imaginé mourir et me retrouver au Paradis. » Dis-je dans un murmure, mon accent russe toujours aussi prononcé que tout à l’heure, ma main droite passant dans ma chevelure pour chasser mes cheveux en arrière. Mes yeux étaient plongés dans les siens. Mon âme était donc à lui. Avais-je fait une erreur ? Je n’en avais aucune idée… Seul l’avenir allait pouvoir répondre à cette question épineuse.



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 264
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Sam 26 Mai - 8:29 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

SYMPATHY FOR THE DEVIL
“La vengeance est le plaisir des femmes.”


Innocence. Incompréhension des sens dominés par le désir de découverte. Définition simple dans l'esprit de Lucifer, il considérait que tant que la vie suivait son cours, l'homme ne pourrait jamais être innocent. Chaque jour, on changeait sa façon de voir, d'entendre, d'agir et de réfléchir, chaque jour on sombrait dans des expériences qui devenaient maître de notre âme. Il n'y avait qu'à voir ce jeune homme quelques chambres plus loin, il passait son temps à désirer une femme coincée dans une boîte qu'on appelait cellulaire, plutôt que d'apprécier sa compagne qui était à ses côtés. Il n'y avait aucun pêché à se concentrer sur son téléphone, mais délaisser le plaisir d'une femme méritait châtiment. L'étoile du matin laissa son don de télépathie submergeait l'hôtel, il était à la recherche d'une façon humaine d'expliquer à Tatiana qui il était vraiment. En aucun cas, l'archange déchu ne demanderait à la ravissante russe de tuer un innocent, jamais il ne la forcerait à faire quelque chose contre son gré. Le secret d'une bonne relation était l'échange et la confiance, dans ce domaine le diable était passé maître. Trop longtemps, les créatures de la Terre ont pensé que le Démon était un être méprisable et dénué de tout bon sens, mais aujourd'hui le fils préféré avait la ferme intention de leur dévoiler la vérité. Il n'était que le reflet de leurs culpabilités, le confident de l'incompris et du torturé.

Avant même qu'il n'ait pu mettre des mots sur sa plaidoirie, ses lèvres s'étaient éprises de celles de Tatiana, laissant le diable en proie à ses désirs les plus refoulés. Chaque baiser coupait brutalement la respiration du fils rebelle, chaque baiser rendait l'ange déchu un peu plus humain. Lorsque la noble chevalière prit position sur Lucifer, il eut le délicieux sentiment de se sentir instrument, lui à qui on a toujours demandé d'être le maître ici-bas. Son corps entier se délectait de chaque seconde passée contre celui de sa partenaire, pourtant son âme hurlait de douleur, brûlante de se dérober de cette scène lubrique et surnaturelle. Il ne s'agissait plus d'assouvir un plaisir personnel et égoïste, il s'agissait là d'un fantasme refoulé et destructeur. L'Orgueil ne pouvait s'accaparer ce coeur sans savoir quelle conséquence cela aurait sur le sien, le démon ne pouvait combler ce corps sans savoir comment le sien réagirait. Le destin avait les bras remplis de promesses, goûter l'une d'entre elles risquerait de rassasier l'ancien roi bien trop vite. Depuis la nuit des temps, Lucifer pouvait compter le nombre de fois où il a dû remercier son Père, aujourd'hui était le cas. Bien que cela le blessa dans son égo, la ravissante russe mit un terme à ce baiser, mais consola le diable en gardant cette position de contrôle indéniable. Son regard trouble et vide de tout ressenti contrastait avec ce sourire niais qui trônait sur ses lèvres. La fascination qu'il venait d'embrasser n'avait d'égal que la profondeur de ses yeux vides et dévorants. C'est à peine s'il battait des cils alors qu'il avait épousé le regard de Tatiana.

- Tu n'as jamais imaginé le Paradis, mais peut-être que celui-ci te désire plus que moi. Mon Père a une étrange façon de montrer l'amour qu'il porte.

L'Amour. C'était la seule chose que Lucifer n'avait pas réussi à emporter de la Cité d'Argent. La seule chose qui avait le don de froisser le doux visage du diable, la seule chose qu'il n'arrivait pas à détruire sur cette Terre. Depuis tout temps, le fils rebelle ne croyait qu'au mérite et à l'accomplissement, il avait toujours regretté cette chose immatérielle qui donnait préférence et privilège à ceux qui en avaient les faveurs. Pourtant, des érudits avaient juré que le fils rebelle ne faisait tout cela que pour l'attention et l'amour de son Père...

- Je serais plus que ravi que nous goûtions davantage les délices russes que tu as à m'offrir...

Sourire carnassier aux lèvres, les mains de Lucifer goûtèrent les hanches de la demoiselle avant de dessiner l'échine de sa nouvelle conquête. Son désir trouva repos dans la chevelure de Tatiana et s'en saisi avec une envie qui trahissait tout le sadisme de son esprit. Il y avait beaucoup d'effort à faire avant de jouir des récompenses.

- Le Mal ne va pas se châtier seul. J'ai besoin que tu fasses quelque chose pour moi...

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
The Fallen
follow the light and rise up from the darkness
« Comme tu es tombé du ciel fils de l'aurore ! Comme tu as été renversé jusqu'à terre, dompteur des nations ! Tu disais en ton cœur : "Je monterai au ciel, au-dessus des étoiles de Dieu j'érigerai mon trône, je m'assiérai sur la montagne du rendez-vous, dans les profondeurs du Nord. Je monterai sur les hauteurs des nuées, je serai l'égal du Très-Haut." »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4466-my-demons-tatiana-petrova#125
homecoming : 01/01/2017
Messages : 585
pretty face : Elizabeth Olsen
julius caesar : Schizophrenic
the mighty bush : Instinct de survie sur-développé: Cette capacité n'est rien d'autre qu'un désir inné de faire ce qui est nécessaire pour rester en vie. Instinctivement, la personne sent quand est-ce que sa vie est en danger, et sait comment y échapper - soit en trouvant instinctivement le meilleur chemin pour s'échapper de ses ennemis, soit en choisissant instinctivement la solution qui garanti les meilleures chances de survie. Ainsi, ce pouvoir n'est nullement absolu, il ne confère pas moins à ses porteurs une grande capacité à éviter les embuscades, et leur aide à s'en sortir des situations les plus périlleuses.
weapon : Balles bénites, huile Sainte.
Allegeance : Elle a voué sa vie à l'Ordre mais elle a été trahie par ces derniers. Aujourd'hui, c'est une traitresse qui ne désire que de se venger. Elle est en contact avec certains démons et leurs donnent des infos.
these streets : Elle sait que les démons et les anges sillonnent la ville mais elle ne sait pas pour les Dieux.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Sam 26 Mai - 18:31 ()

Sympathy for the Devil

Mon âme était sienne. Était-ce une erreur de confier ce bien aussi précieux et pourtant si immatériel au Diable en personne ? A vrai dire, je ne me voyais pas confier mon âme à Dieu lui-même. J’avais commis trop d’erreurs pour une telle chose et je n’appréciais guère ses enfants les anges. Non, mon âme avait tracée son chemin jusqu’à Lucifer lui-même qui se délectait d’un de mes baisers afin de sceller notre accord. Drôle de manière de sceller un accord, d’ailleurs. Mais qu’importe, je me laissais prendre au jeu comme souvent, d’ailleurs. Les démons et moi, c’était une longue histoire. Une histoire dangereuse, d'ailleurs, mais j’avais appris à vivre avec, à vivre de ce danger permanent. Je me sentais vivre lorsque je flirtais avec la destruction infernale. Je n’avais jamais imaginé me retrouver un jour au Paradis… Cela était impossible pour moi de l’imaginer. Non, je savais que mon destin était bien plus sombre que la Cité d’Argent et ce, depuis que je fréquentais des démons.

Le baiser fut rompu et mon corps resta sur le sien, à califourchon sur le Diable, dans cette position légèrement supérieure qui me donnait une sensation de pouvoir contrôler un peu les évènements. Or, ce n’était pas le cas. Je savais que c’était lui qui contrôlait tout ça. Les mains de Lucifer se posèrent sur mes hanches, tout en me parlant. Elles remontèrent doucement jusqu’à ce que l’une d’entre elles se retrouve dans ma chevelure qu’il vint saisir, me faisait gémir doucement de surprise, mes yeux plongés dans les siens. Son regard démontrait tout le sadisme dont il pouvait faire preuve. Mes yeux étaient plongés dans les siens, ma tête légèrement penchée sur le côté suite à sa poigne féroce.

« Tout ce que tu désireras, Lucifer. » Dis-je, sans bouger, une main sur son torse. Je ne savais pas du tout à quoi il jouait en me saisissant de la sorte, mais il restait le Diable, imprévisible à jamais. « Que puis-je faire pour toi ? » J’étais tout de même curieuse de savoir ce qu’il espérait de moi, ce que j’allais pouvoir faire pour l’aider. Après tout, il avait des démons à ses ordres. Et même s’il y avait eu du remue-ménage dans leurs ranges, de nombreux démons restaient fidèles à Lucifer. Alors, pourquoi avoir besoin de moi ? Une vulgaire petite humaine ? Bien que j’aie déjà réglé le compte à plusieurs démons et que je ne me débrouillais pas trop mal. Je vins glisser ma main sur son bras, pour remonter jusqu’à son poignet, là où sa main saisissait fermement mes longs cheveux afin de lui faire lâcher prise et que l’on puisse discuter correctement. J’étais habituée aux démons mais Lucifer, c’était nouveau… Je ne le connaissais pas beaucoup. Avec lui, c’était imprévisible et il y avait une raison à tout ça car c’était le père des démons, le créateur de toutes ces créatures qui semaient la zizanie dans tout Paris.




Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 264
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Mer 6 Juin - 22:32 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

SYMPATHY FOR THE DEVIL
“La vengeance est le plaisir des femmes.”


Douleur. Sentiment complexe qui ouvre une fenêtre sur toutes les vérités cachées de nos âmes. Elle peut revêtit divers traits, durs et physiques, profonds et psychologiques. On pouvait passer des jours et des nuits à fouetter, brûlé et écorché de la chair qu'on n'obtiendrait aucune confidence, aucune allégeance. Par contre, porter ces mêmes méfaits sur un être aimé ou un objet désiré et là on obtenait même l'imaginable. La chevalière avait eu une tragique histoire avec les sévices corporels, pour le bien de leur dessein, Lucifer devait s'assurer que le corps de la jeune femme tenait encore le coup. Il aurait pu faire preuve d'une brutalité encore plus ardente qui risquerait de porter atteinte à Tatiana, après tout, il ne fallait pas précipiter le jour où la Mort passera, le jour où le prince des ténèbres recouvrira son dû. Les yeux du déchu se perdirent sur la main appuyée de sa noble conquête, il ne put s'empêcher de tirer un maigre soupir, il aurait préféré des griffures en guise de lutte. Patience, lorsqu'elle franchira les portes de Dis, elle sera prête. Le fils rebelle fut de même ravi par les réponses douces et sucrées de la chevalière, alors il se plu à lui offrir un de ses plus beaux sourires avant de relâcher prise.

- Je désire la chute du Temple de l'Ordre...

Lucifer lui avait promis l'épée, le Diable avait des intérêts dans l'abdication des templiers. Les pièces sur l'échiquier allaient bientôt être déplacées et il valait mieux avoir le moins d'ennemis sur sa route. Alors, si elle le désirait elle aurait droit à quelques secondes d'un mutisme fatidique, ce n'était pas le porteur de lumière qui allait lui en priver. Quelque part, le Malin était persuadé que cette obscure idée pouvait illuminer l'esprit de Tatiana. Celui qui avait commandé les légions divines se savait capable de manier parfaitement une équipe pour porter un coup à l'Ordre. Ainsi, l'Orgueil pouvait perpétuer sa légende, après avoir dompté le Chaos, il pourrait se vanter d'avoir plié l'Ordre. Alors, il laissa ses yeux se refermaient, livra son esprit à une machination infernale. Il n'y avait qu'à fouiller dans les tréfonds de ses souvenirs, de puiser dans la source de son savoir, de tirer profit des alliances et se livrer à ses ambitieux orgueilleux. Ce soir, la ravissante russe avait prouvé sa bravoure et sa foi en ses convictions, il aurait été impoli pour le Démon de partir avant même de lui témoigner de sa bonne foi.

- Si je t'offre le pouvoir et les ressources nécessaires, pourrais-tu détruire le siège des Templiers ?

Folie des grandeurs ? Orgueil démesuré ? Nul ne pouvait le dire et nul ne pourrait tenir Satan pour responsable. Tatiana était libre de ses actes, libre de décider si elle était en mesure de porter un coup à ses pires ennemis. Après tout, c’était ce dont elle désirait, il fallait bien commencer quelque part. Elle était responsable de chaque décision qu’elle prenait. Une chose était sûre, Lucifer avait déjà une idée sur la façon de se lancer dans cette aventure machiavélique et malsaine. Le sourire fier qui trônait sur ses lèvres en était la preuve. Ce soir était un divin soir pour le diable. Chacun pouvait se satisfaire de son partenaire, elle sera bien accueillie à sa mort, il aura un nouveau bastion pour ses légions.

- Dis-moi oui et je commande aux enfers de te suivre dans cette épreuve …

Sa voix froide fut accompagnée par des draps noirs qui se tiraient partout et là dans la pièce. Rampantes sur le sol comme au plafond, ces voiles noires se dirigeaient toutes vers le prince des enfers. Bientôt, elles allaient former une brume épaisse et obscure qui se plaisait à recouvrir petit à petit les pieds de Lucifer. Lentement et délicatement, ce qui ressemblait à une fumée remontait le long des jambes de son maître. Même dans sa manière de se téléporter, il devait rajouter une note personnelle, quelque chose qui le différenciait de ses progénitures, ceux qui portaient le coupable nom de démons. Elle pouvait rester contre lui et partir accidentellement avec lui pour une destination inconnue et sûrement infernale. Ou alors, elle pouvait rester ici et attendre que le Destin les rassemble à nouveau pour témoigner de leurs réussites.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
The Fallen
follow the light and rise up from the darkness
« Comme tu es tombé du ciel fils de l'aurore ! Comme tu as été renversé jusqu'à terre, dompteur des nations ! Tu disais en ton cœur : "Je monterai au ciel, au-dessus des étoiles de Dieu j'érigerai mon trône, je m'assiérai sur la montagne du rendez-vous, dans les profondeurs du Nord. Je monterai sur les hauteurs des nuées, je serai l'égal du Très-Haut." »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4466-my-demons-tatiana-petrova#125
homecoming : 01/01/2017
Messages : 585
pretty face : Elizabeth Olsen
julius caesar : Schizophrenic
the mighty bush : Instinct de survie sur-développé: Cette capacité n'est rien d'autre qu'un désir inné de faire ce qui est nécessaire pour rester en vie. Instinctivement, la personne sent quand est-ce que sa vie est en danger, et sait comment y échapper - soit en trouvant instinctivement le meilleur chemin pour s'échapper de ses ennemis, soit en choisissant instinctivement la solution qui garanti les meilleures chances de survie. Ainsi, ce pouvoir n'est nullement absolu, il ne confère pas moins à ses porteurs une grande capacité à éviter les embuscades, et leur aide à s'en sortir des situations les plus périlleuses.
weapon : Balles bénites, huile Sainte.
Allegeance : Elle a voué sa vie à l'Ordre mais elle a été trahie par ces derniers. Aujourd'hui, c'est une traitresse qui ne désire que de se venger. Elle est en contact avec certains démons et leurs donnent des infos.
these streets : Elle sait que les démons et les anges sillonnent la ville mais elle ne sait pas pour les Dieux.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Dim 17 Juin - 18:23 ()

Sympathy for the Devil

Les paroles de Lucifer brisèrent le silence, à nouveau. Sa volonté était claire et limpide. Il souhaitait la chute du Temple de l’Ordre des Templiers. Un acte qui pouvait avoir de nombreuses conséquences dans toute la ville. Voilà ce que c’était de traiter avec le Diable. Je désirais me venger de la non-action des Templiers et lui, il m’offrait la destruction, purement et simplement. Mais est-ce que je désirais quelque chose d’aussi radical ? C’était une question qu’il fallait se poser. Mes yeux se plongèrent sur le Diable et je restais sans voix. De nombreux éléments se bousculaient dans ma tête. De nombreuses choses qui virevoltaient dans mon esprit. De nombreuses contradictions, aussi. Difficile de faire le bilan du pour et du contre comme ça, dans un laps de temps si court. Lucifer ne semblait pas me laisser le temps de réagir. Il était prêt à m’offrir ce qu’il fallait pour que je puisse détruire le siège des Templiers. Mes yeux ne quittèrent pas les siens alors que j’avais à peine entre ouvert la bouche, n’ayant pas encore pu répondre. Il était prêt à commander les Enfers de me suivre dans cette épreuve. Mes yeux se levèrent doucement lorsque des voiles noirs apparurent, certainement une manifestation du Diable en personne.

Cette brume noire vint remonter doucement sur le corps de Lucifer et, par la même occasion, enveloppa le mien. J’aurais peut-être dû le lâcher, mais je ne pouvais m’y résoudre, car j’ignorais totalement ce qui m’entourait. Mes yeux se fermèrent l’espace d’un instant lorsque cette brume m’envahit totalement. J’avais compté quelques secondes et je me rendis compte que je n’avais pas ressenti de douleur ou quoi que ce soit. J’avais simplement l’impression que nous nous étions déplacés. Mon corps se décontracta un instant et j’ouvris les yeux.

« Non. Je ne peux pas. » Dis-je en regardant Lucifer, ignorant même mon environnement pour le moment, car je savais quoi lui répondre. « Je ne déteste pas tous les Templiers, simplement les responsables. Et ce que tu me demandes risque de causer des morts que je ne désire pas. C’est une ligne que je refuse de franchir, Lucifer. » Dis-je en le regardant dans les yeux. Une ligne qui risquait de commencer à poser des ennuis, d’ailleurs… Car à force de fréquenter des démons, on allait avoir des soupçons sur moi et le seul moyen de les faire taire définitivement, étaient d’éliminer ceux qui me soupçonnaient. Mais dans ma quête de vengeance, étais-je prête à ce sacrifice ? Peut-être me suffisait-il d’un coup de pouce… D’un mauvais coup de pouce. Et cet homme en face de moi était peut-être cet ange gardien et ce petit démon qui pouvait me murmurer à l’oreille. Après tout, il avait été les deux. Mais en ce moment, je n’étais prête de causer la mort certaine de ces innocents. Et est-ce que je voulais vraiment la mort des responsables ? Je voulais au moins qu’ils souffrent pour qu’ils se rendent compte ce que j’avais pu subir.



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 264
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Jeu 26 Juil - 22:59 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

SYMPATHY FOR THE DEVIL
“La vengeance est le plaisir des femmes.”


« Qui es-tu pour me dire non... ? »

L'obscurité s'étendait à mesure que la nuit suivait son cours. Dans les ténèbres les plus profonds de la capitale, une lumière ancestrale éclairait l'ignorance qui rongeait chaque recoin de la pièce dans laquelle ils se trouvaient. Les catacombes. L'antre. Le repère. Cette femme, cette humaine, la seule et l'unique qui avait osé fouler son pied dans un endroit aussi restreint, dans un lieu aussi sacré. L'accueil n'était qu'un canapé sur lequel les deux vaisseaux ont pu poser leurs corps. Du bois, du papier et de petites flammes dansantes dans l'obscurité n'étaient que les seules choses qui attendaient l'arrivée de cette obscure téléportation. Tout être, tout espoir, toute rédemption avaient déserté cet espace. Ici, on ne pouvait respirer aucun air frais, ici on ne pouvait survivre grâce à la seule science des faits. Ici, il n'existait rien et tout à la fois. Le néant s'étendait aux quatre coins de la pièce, rendant impossible l'analyse de l'espace et de son étendue. Le savoir était ici et là, posée sur des étagères, triomphants fièrement sur des bibliothèques qui occupaient la majeure partie du lieu. La science n'existait pas, il n'y avait que la foi du mysticisme et de la volonté. La singularité de l'antre résidait dans toute la poussière qui s'était mariée à tout corps, mais qui pourtant brillaient d'éclats et de feux. Tout ici reflétait la lumière d'une flamme pure et naturelle, tout était éclairé par de simples bougies.

« Abandonne tout espoir. »

Quelques secondes, c'est tout ce que Lucifer offrit à Tatiana dans ce coin de son esprit. C'est ici que venait le Diable pour se purger de tout, c'est ici que Satan battait en retraite. Aucune carte, aucune direction ne pouvaient mener à ce temple. L'effet surnaturel de la pièce s'accrut et devint étonnamment vide. La lumière avait disparu, il n'y avait qu'elle et ce fauteuil. Il n'y avait qu'elle et ses souvenirs. Celui qui l'avait conduit jusqu'ici disparut de ses yeux, il s'était incrusté dans la noirceur de ce canapé en cuir. Lucifer l'abandonna là, comme un amant qui quitte un lit en plein soir, incapable de croire en un lendemain.

On disait que le diable avait ce pouvoir de savoir tout ce qu'on désirait, comme s'il était capable de pénétrer l'intimité de notre esprit. Il jouait de nos souvenirs et de nos douleurs les plus profondes, sans remords, sans scrupule et avec un sadisme passionné. Lucifer n'était jamais loin, en réalité Tatiana et lui étiez très proches, liés depuis le début, comme s'il avait toujours été là, quelque part au fond de son coeur à attendre son éveil. Il était cette tâche blanche sur ce tableau noir, celle qu'on ne pouvait effacer, celle qui ne disparaitrait qu'avec la toile.

« Montre-moi. Montre-moi l'objet de ta peur, révèle-moi l'artisan de ta destruction. »

Des images, des confessions, des souvenirs étaient tout ce que désirait le porteur de lumière. Il lui avait proposé de se livrer et elle avait refusé. La ravissante russe avait certes réussi à résister à la torture physique, mais qu'en était-il de la torture psychologique ? D'abord, elle devait se retrouver seule, ensuite il fallait la conduire dans l'obscurité et pour finir, il fallait savoir de quelle délicate manière il allait abuser d'elle. De quel évènement allait-il la rendre coupable ? Quelle vérité pouvait-il faire passer pour un mensonge ? Quel rêve pouvait-il convertir en cauchemar ? Quelle superstition pouvait-il changer en réalité ? En chaque être il y avait des espoirs qu'on pouvait réduire en cendres, en chaque être il y avait des cicatrices qu'on pouvait perforer, en chaque être il y avait des doutes qu'on pouvait dissiper, en chaque être il y avait des vérités qu'on pouvait apprendre. Le pouvoir du déchu dominait peu à peu l'environnement, la conscience du démon se mariait silencieusement avec celle de la jeune femme, pendant que son machiavélisme envahissait le royaume de la noble chevalière, en quête d'un trésor caché.

« Nous y sommes... »

Non, ils n'avaient jamais quitté cette pièce. Ils étaient toujours dans cette salle. Nul ne saurait dire quel était ce maléfisme, nul ne saurait dire quel était ce sanctuaire, nul ne pouvait témoigner où était la vérité. Obscurité, lumière, ordre, chaos, plus rien n'existait. Il n'y avait que cette porte qui s'ouvrait sur une scène d'autre fois, il n'y avait que cette porte qui s'ouvrait sur un monde d'autre temps.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
The Fallen
follow the light and rise up from the darkness
« Comme tu es tombé du ciel fils de l'aurore ! Comme tu as été renversé jusqu'à terre, dompteur des nations ! Tu disais en ton cœur : "Je monterai au ciel, au-dessus des étoiles de Dieu j'érigerai mon trône, je m'assiérai sur la montagne du rendez-vous, dans les profondeurs du Nord. Je monterai sur les hauteurs des nuées, je serai l'égal du Très-Haut." »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4466-my-demons-tatiana-petrova#125
homecoming : 01/01/2017
Messages : 585
pretty face : Elizabeth Olsen
julius caesar : Schizophrenic
the mighty bush : Instinct de survie sur-développé: Cette capacité n'est rien d'autre qu'un désir inné de faire ce qui est nécessaire pour rester en vie. Instinctivement, la personne sent quand est-ce que sa vie est en danger, et sait comment y échapper - soit en trouvant instinctivement le meilleur chemin pour s'échapper de ses ennemis, soit en choisissant instinctivement la solution qui garanti les meilleures chances de survie. Ainsi, ce pouvoir n'est nullement absolu, il ne confère pas moins à ses porteurs une grande capacité à éviter les embuscades, et leur aide à s'en sortir des situations les plus périlleuses.
weapon : Balles bénites, huile Sainte.
Allegeance : Elle a voué sa vie à l'Ordre mais elle a été trahie par ces derniers. Aujourd'hui, c'est une traitresse qui ne désire que de se venger. Elle est en contact avec certains démons et leurs donnent des infos.
these streets : Elle sait que les démons et les anges sillonnent la ville mais elle ne sait pas pour les Dieux.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Sam 28 Juil - 18:13 ()

Sympathy for the Devil

J’avais dit non à Lucifer. Et le Diable n’avait guère apprécié ma réponse. C’était par moi qu’il pouvait atteindre les Templiers en plein cœur et je ne souhaitais pas que cela soit possible, car je ne souhaitais pas la mort de tous les Templiers. Non, je désirais simplement que les responsables payent. Mais Lucifer semblait voir cela autrement… Il semblait désirer que j’obéisse, mais j’étais, malheureusement pour lui têtue. Mais le Diable avait toujours un coup à jouer. La pièce devint mystérieusement sombre, comme si les Ténèbres venaient de se marier parfaitement avec le décor, épousant chaque forme, chaque recoin pour ne laisser que le canapé et… moi. Lucifer venait de disparaitre. Je m’étais donc retrouvée à genou sur le canapé, regardant autour de moi pour comprendre ce qui était en train de m’arriver. Mais partout où je regardais, je ne voyais que la noirceur, les ténèbres… Difficile de distinguer par où aller, difficile de se repérer. C’était Lucifer qui jouait avec moi, mais j’avais l’habitude de ça, j’avais l’habitude de jouer avec la noirceur. Il voulait que je lui montre des choses… Il voulait que je me dévoile, mais je n’en avais pas forcément envie. Allait-il me laisser le choix, cependant ? J’en doute. Lucifer prenait, il ne demandait pas. C’était le Diable, après tout.

« A quoi tu joues ? »
Demandais-je alors qu’il disait que l’on y était… Je ne voyais plus que cette porte qui s’ouvrit sur une scène passée… Je compris assez vite que nous n’avions jamais quitté cette pièce, mais qu’on était dans ma tête. Ce souvenir s’ouvrit donc à Lucifer, comme dans un livre ouvert… Nous étions dans une pièce qui ressemblait vaguement à un sous-sol. Moi, j’étais attachée, les mains en l’air, le dos découvert et des coups de fouet qui avaient laissé des marques sur mon dos et dans mon esprit.

« Allez, parle ma jolie, ça facilitera les choses. » Avait-il dit en s’approchant de moi, effleurant mon corps de ses mains démoniaques comme s’il pouvait le posséder comme il le désirait. Moi, j’avais prié de toutes mes forces pour que l’ange qui m’avait abandonnée en pleine mission revienne, mais il n’était pas là. Cela durait depuis des jours… Mais j’avais réussi à me libérer.

« Va te faire foutre. » Dis-je en tirant sur la corde qui était censée me maintenir pour me libérer et venir frapper le démon violemment, le désorientant assez pour fuir. La scène changea et on arriva quelques heures après, au QG des Templiers… Personne ne s’était soucié de ma disparition, visiblement. Personne ne me cherchait… La scène s’arrêta sur mon visage dépité avant de changer à nouveau et de revenir dans cette pièce de torture. Visiblement, on se situait quelques jours plus tard.

« Tu désirais des informations ? »
C’est ce jour-là où ma vision avait changé… C’est ce jour-là où j’avais décidé de trahir les Templiers parce qu’ils ne se souciaient pas de moi et que personne n’était venu à mon secours que j’avais dû me démerder toute seule.



Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 09/03/2018
Messages : 264
pretty face : Jared Leto
julius caesar : @Avatar Morphine @Signature Beylin aka Matt D. Lefèvre
legends never die : Porteur de Lumière, Ancien Roi des Enfers, Commandant de l'Orgueil, Général Flamboyant, Jadis Colonel des Légions de Feu, Autrefois Maréchal des Armées Divine, Souverain Légitime de Dis, Ingénieur Général de l'Équilibre, Dompteur du Chaos ;
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Sam 15 Sep - 23:02 ()

some secrets should never be discovered, my friend.

SYMPATHY FOR THE DEVIL
“La vengeance est le plaisir des femmes.”


Un jeu. Un gagnant. Un perdant. Une des deux parties devait obtenir gain de cause, mais à quel prix ? Oui, il pouvait bien truquer les dés, oui il pouvait bien cacher des cartes sous sa manche, mais non, cela n’aura jamais l’air d’une tricherie. Après tout, n’était-il pas le Diable ? Roi de la duperie ? Souverain de la trahison ? Prince des illusions et de la fourberie ? On avait employé tellement d’adjectifs tout au long de l’existence de l’humanité, que même-lui venait à se perdre entre réalité et mensonge. Il aimait le temps d’un instant, comme s’il avait désiré depuis toujours, la seconde d’après il détestait, comme s’il haïrait pour l’éternité. Le temps de quelques moments, le Déchu avait aimé cette femme qui n’était qu’une humaine, le temps de quelques moments, le Prince avait désiré cette femme qui n’était pas de son rang. Pourtant, il se vantait d’avoir été patient avec elle, pourtant, il arguait avoir été compatissant envers elle, et pourtant, la réalité était tout autre. Entre châtiments et sévices, Lucifer se plaisait à revivre tous ces instants de disgrâce et de tourments. Qu’avait-elle fait pour mériter cela ? Qu’avait-elle fait pour endurer autant d’acharnements ? Cette réponse appartenait à Dieu le Père, les raisons appartenaient au Tout-Puissant. Lui n’était qu’un exécutant, lui n’était qu’un tortionnaire d’après les légendes d’antan. Autrefois, avant la fondation de l’infernale cité de Dis, son Bâtisseur avait longtemps cherché quelqu’un pour le contenir, une entité pour le maintenir dans un équilibre parfait d’amour et de haine. Aujourd’hui, il était livré à une confusion et une perdition qui ne l’appartenaient guère. Après tout, ce n’était pas ses souvenirs, pourtant il s’appropriait sans gêne les souffrances de cette jeune femme. Il les ressentait comme si c’était lui les victimes de ces coups de fouets, alors que parallèlement il en était accusé.

Parler. C’est tout ce qu’elle devait faire. Combattre. C’est tout ce qu’il désirait alors qu’il étreignait de plus en plus son esprit. Alors, le coup qu’elle porta à son geôlier, cette tentative désespérée d’évasion n’eut que pour seul effet de mener à une issue encore plus tragique. Cette insulte et cette résistance n’eurent comme seule conséquence une pénétration profonde et violente dans cette intimité qui échappait au toucher. Un rire macabre, empli d’un sadisme incontrôlé raisonna dans l’antre obscure, le Diable venait de jouir à l’un de ses plaisirs préférés et sa partenaire avait tous les mérites de l’acte. Sans elle, il n’aurait tiré aucun goût, sans elle il n’aurait éprouvé aucune sensation.

« Je désire bien plus… »

Les mots raisonnent, les chaines de l’illusion se brisent et laissent place aux barreaux de la réalité. A nouveau, ils étaient de retour dans le repère du porteur de Lumière, comme s’ils n’avaient jamais quitté la pièce, comme si rien de tout cela n’était pas arrivé. Pourtant, le dos de Tatiana était toujours découvert, lacéré à diverses endroits, Lucifer avait rouvert des cicatrices qui n’avaient sans doute jamais cicatrisé. Tendrement, l’Orgueil posa sa main froide sur l’épaule de cette rose aux épines tranchantes. Il se voulait maladroitement compatissant, alors une couverture sombre et chaude vint recouvrir les stigmates de la chevalière russe. La seconde suivante, le Déchu quittait le dos de cette noble combattante pour apparaitre devant elle. Le surnaturel était la seule chose plus grande que les hommes, il était ce pourquoi Tatiana et les siens combattaient, à défaut de comprendre ses mots, elle saurait plier à son pouvoir.

« Lorsque le peuple se soulèvera, qu’il criera vengeance pour tous ces mensonges dans lesquels votre Ordre les a plongés, que crois-tu qu’il adviendra de vous ? »

L’instant de grâce prit fin avec cette nouvelle interrogation. Ibis repetita. Le décor s’effondra, les tours de Paris tombèrent, les corps jonchaient les sols de la capitale, le sang se déversait en abondance dans les égouts, les flammes dévoraient les bâtiments en ruines. Voilà ce qu’il adviendrait une fois que le peuple se sera révolté.

« Veux-tu d’un monde comme celui-là ? Empli de haines et de châtiments ? Ne souhaiterais-tu pas être un prophète pour ceux de ta race ? »

Alors l’orage gronde et la foudre s’abat sur cette terre noire et putride.

« Tout ce que je désire, c’est purgé ce monde de toutes ces anomalies qui le rongent. Tout ce que je souhaite, c’est rendre à ce monde la beauté qu’il mérite, et je veux que tu sois le pinceau de ce chef d’œuvre. »
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
The Fallen
follow the light and rise up from the darkness
« Comme tu es tombé du ciel fils de l'aurore ! Comme tu as été renversé jusqu'à terre, dompteur des nations ! Tu disais en ton cœur : "Je monterai au ciel, au-dessus des étoiles de Dieu j'érigerai mon trône, je m'assiérai sur la montagne du rendez-vous, dans les profondeurs du Nord. Je monterai sur les hauteurs des nuées, je serai l'égal du Très-Haut." »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4466-my-demons-tatiana-petrova#125
homecoming : 01/01/2017
Messages : 585
pretty face : Elizabeth Olsen
julius caesar : Schizophrenic
the mighty bush : Instinct de survie sur-développé: Cette capacité n'est rien d'autre qu'un désir inné de faire ce qui est nécessaire pour rester en vie. Instinctivement, la personne sent quand est-ce que sa vie est en danger, et sait comment y échapper - soit en trouvant instinctivement le meilleur chemin pour s'échapper de ses ennemis, soit en choisissant instinctivement la solution qui garanti les meilleures chances de survie. Ainsi, ce pouvoir n'est nullement absolu, il ne confère pas moins à ses porteurs une grande capacité à éviter les embuscades, et leur aide à s'en sortir des situations les plus périlleuses.
weapon : Balles bénites, huile Sainte.
Allegeance : Elle a voué sa vie à l'Ordre mais elle a été trahie par ces derniers. Aujourd'hui, c'est une traitresse qui ne désire que de se venger. Elle est en contact avec certains démons et leurs donnent des infos.
these streets : Elle sait que les démons et les anges sillonnent la ville mais elle ne sait pas pour les Dieux.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] Lun 17 Sep - 16:26 ()

Sympathy for the Devil

Les stigmates avaient été rouverts, les blessures étaient toujours présentes, comme si le sang coulait encore le long de mon corps. Mais non, les cicatrices étaient bien refermées. Du moins, physiquement. Il m’arrivait parfois, de me réveiller en sursaut, en sueur, avec le goût métallique du sang en bouche, me remémorant ces moments passés. Le démon avait fait preuve de fantaisie pour tenter de me soutirer des informations, mais, au final, c’est de mon plein gré que je les avais données, me rendant compte que l’Ordre m’avait totalement abandonné. Je ne désirais plus combattre ce pour quoi j’avais consacré toute ma vie car cet Ordre m’avait totalement laissée de côté. La vision avait été dévoilée à Lucifer, comme si j’étais un livre ouvert. Il avait vu cette scène comme s’il y était, comme si c’est lui qui avait tenu le fouet qui avait lacéré ma peau glacée. Et pourtant, il n’était en rien responsable de cela. Je n’étais qu’une petite humaine bien trop stupide pour tomber dans les griffes d’un démon et donc, il ne s’était pas soucié de moi. Ni l’ange qui m’avait lâchement abandonnée, d’ailleurs.

Lorsque l’illusion se dissipa, tout semblait retourner en ordre bien que j’étais quelque peu déstabilisée. Mes yeux s’étaient posés sur Lucifer, comme s’il était ce pilier auquel m’accrocher dans tout ce qui se passait ici. Mes yeux étaient plongés dans les siens et je l’écoutais me parler. Ma main s’était posée sur son torse après qu’il se soit remis devant moi, les yeux dans les yeux. « Je n’ai rien d’un prophète, ni d’une sauveuse. Qu’il crie vengeance, le peuple. Moi, cela fait longtemps que je hurle cela. » La vengeance, voilà mon motif, voilà mon moteur. Me venger de ces personnes qui me considéraient comme un pion. Après tout, je n’étais rien pour eux, je n’étais qu’une étrangère. J’étais loin de ma terre natale, là où j’étais considérée. J’étais venue en renfort et c’est comme cela que l’on m’avait remerciée.

Ma main parcourait doucement le torse du Diable en remontant pour effleurer sa joue afin qu’il capte mon regard. « Purge ce que tu désires, mais ne m’ôte pas mon désir de vengeance. C’est ce pour quoi je vis, désormais. » Dis-je d’un ton, toujours aussi froid, avec cet accent spécifique de l’Est. Cela sonnait presque comme un ordre, mais je m’en fichais. Il savait que c’était mon but et je ne voulais pas qu’il me l’enlève. Après, il pouvait faire ce qu’il désirait, purger ce qu’il voulait, détruire tout ce dont il avait envie, posséder le monde entier si cela lui chantait.

« Utilise moi si tu le désires, mais à cette seule et unique condition, Lucifer. » C’était la première fois que je prononçais son nom, aujourd’hui. Ma main avait quitté sa joue pour redescendre le long de mon corps. J’attendais avec impatience sa réaction, sa parole, son souhait ou même son exigence s’il le voulait. Nul ne commandait le Diable, après tout. Mais j’étais assez dingue pour le tenter.





Made by Neon Demon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Sympathy for the Devil [Pv Lucas] ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Sympathy for the Devil [Pv Lucas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» Sympathy for the devil [Natalya]
» Mordecaï || Sympathy for the Devil
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Sud-Ouest :: sixième arrondissement