boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Les hauts et les bas - Feat Arthur & Camille
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 12/07/2017
Messages : 128
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Humains

Sujet: Les hauts et les bas - Feat Arthur & Camille Jeu 17 Mai - 21:19 ()
Les Hauts et Les Bas
GRAZYNA ✧ ARTHUR ✧ CAMILLE
Ce soir vous n'êtes que seule avec vous même parcourant les ruelles de l'arrondissement. Vous venez de quitter le boulot, après votre quart de service, la nuit est là, il est tard, mais vous n'avez pas envie de rentrer chez vous. Du moins, vous pensez que vous êtes dans les ruelles de la ville. Vous pensez que vous avez fini votre quart de travail, vous pensez tout cela, mais rien n'est vrai. Bien entendu, vous avez véritablement marché plusieurs centaines de mètres, mais vous êtes prises dans une illusion. Et elle est si bien maîtrisée que vous n'en avez vu que du feu pour le moment. Vous pensiez qu'il n'y avait plus personne au Moulin Rouge, qu'il était l'heure pour vous de vous en aller, puisque vous n'étiez pas de fermeture, que cela avait échoué à quelqu'un d'autres. Mais en vérité, il est en train de vous faire marcher à fond, usant de ces pouvoirs dans un lieu public, parce qu'il s'en fiche de tout ce qui l'entoure. Pourtant, personne ne se rends compte qu'au bout du compte, vous êtes prises dans cette illusion. Personne ou presque, car votre démarche reste bizarre, et puis, il vous suit, il vous guide comme sa petite marionnette, parce que c'est ce qu'il veut. Vous pensez marcher dans les rues, mais en réalité, il vous a fait monter un immeuble haut de plusieurs étages, alors que vous pensez toujours être sur le plancher des vaches. Ce visage, vous l'avez vu, c'est un client a qui vous avez servi un verre et à qui votre accent slave a plu plus que de raisons. C'est presque de la folie mais c'est bien de cela qu'il s'agit. Il vous mène par le bout du nez, parce qu'il vous a choisi comme cible, une cible facile qui n'a plus de famille, plus d'attaches dans ce monde. Vous faites une parfaite cible que personne ne retiendra, comme une belle jeune femme gavée de la vie qui se sera jetée du haut d'un immeuble. Mais finalement, il lève l'illusion, alors que vous êtes sur le rebord du toit du bâtiment. La chute vous sera fatale, mais il s'en fout, il veut juste vous montrez de quoi il est capable, parce que c'est un dieu, et il vous le dit de façon ouverte, sans aucune ambiguïté. Vous ne comprenez pas ce qui se passe, d'un coup vous vous êtes retrouvées de la rue à ce toit, comme téléportée, alors qu'en fait, c'était l'illusion qui vous a donné cet effet là. Bref, il vous laisse choisir entre l'adorer et sauter du haut de cet immeuble. Vous ne vous êtes jamais résolue à sacrifier votre misérable vie jusqu'à présent, alors, vous vous soumettez à sa volonté. Et il vous laisse là, vous laissant donc le choix de sauter puisque vous êtes en position ou simplement de retourner en bas en passant par l'intérieur du bâtiment. Lui, il a déjà fait son choix et disparaît rapidement, sans doute fier de son oeuvre du soir. Mais vous, vous restez là, sans rien comprendre, il y a quelques choses qui vous échappe. Vous ne savez pas si ce type est un rigolo, ou s'il est sérieux. Alors vous restez là, vous décidez de vous asseoir sur le rebord, pour contempler le chaos qu'est devenu cette ville, sans vous rendre compte que d'autres personnes arrivent.

@Arthur M. Leroy @Camille V. Rousseau

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t372-holding-hands-while-the http://www.gameofshadows.org/t5639-arthur-leroy-templiers
homecoming : 30/10/2016
Messages : 1448
pretty face : Jake Gyllenhaal
julius caesar : schizophrenic
Allegeance : Puisqu'il est ni plus ni moins le chef de clan des templiers, il se doit d'être un exemple de loyauté. C'était pourtant mal parti, lui l'électron libre, l'âme rebelle dans une famille qui ne vivait que pour le devoir envers autrui. Aujourd'hui, tous les regards et toutes les craintes sont rivés vers lui et il se doit alors de représenter l'union au sein de l'Ordre. Néanmoins, il met un point d'honneur à ne pas être l'homme derrière le bureau, celui qui tire les ficelles depuis son nuage paisible. Il met la main à la pâte et entend donner à son camp une efficacité jamais atteinte autrefois .
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: Les hauts et les bas - Feat Arthur & Camille Sam 26 Mai - 23:32 ()

we're only humans after all
Quand la jeune femme l’avait brièvement bousculé, Arthur n’avait pas tout de suite compris. Il s’était retourné, les sourcils foncés, en attendant qu’elle s’excuse pour lui adresser un sourire. Surtout qu’il lui semblait la reconnaître de quelque part, même s’il était incapable de situer le lieu et le moment. Mais elle avait poursuivi son chemin, comme si aucun contact ne s’était fait. Elle avait l’air ailleurs, la demoiselle, complètement dans son monde. Elle ne prenait même pas la peine de regarder droit devant elle ou de créer un contact visuel avec les personnes qui l’entouraient. On pourrait croire que lorsqu’on habitait à Paris, on était habitués à n’exister aux yeux de personne. Mais ce n’était plus la normalité, Paris était tout autre depuis des années, Paris bouillonnait. Light s’était également arrêtée et humait l’air, intéressée par son environnement. C’est pourquoi le templier attarda quelques secondes de plus son regard sur la silhouette, jusqu’à ce qu’il détecte les anomalies. Elle venait non seulement de s’engouffrer dans un immeuble des plus inertes, sans se soucier de son état. Et surtout quelqu’un était en train de la suivre. Une ombre discrète accompagnait ses pas, et surtout, elle semblait avoir une emprise sur elle, sans même qu’il y ait un échange. Arthur avait appris à être prévenant, mais il faisait surtout confiance à son instinct. Et son instinct était en train de lui dicter que quelque chose ne tournait pas rond. Poussant un juron silencieux, il fit volte-face et entreprit de filer les deux personnes jusqu’à leur destination. Au pire, il tomberait sur un squat de junkies, au mieux sur un couple plutôt distant qui rentrait chez eux. Mais tandis que la jeune femme grimpait inlassablement les marches, se dirigeant vers les étages supérieurs, la méfiance d’Arthur s’intensifia. Les deux silhouettes étaient toujours les mêmes, véritables fantômes dans une bulle hermétique. Quand il comprit qu’elle comptait aller sur le toit, le sang du Chevalier du Roi ne fit qu’un tour. Il dégaina son téléphone et textota en urgence sa cousine, enfin dans ce cas précis, c’était plutôt l’ange qui l’habitait. Il allait peut-être avoir besoin de renforts surnaturels, car il était de plus en plus persuadé d’avoir affaire à une âme malveillante.

Le dernier étage se rapprochait et Arthur redoubla de prudence. Il avait laissé un peu plus de distance avec eux, même s’il demeurait suffisamment proche pour intervenir en cas de besoin. Au moment où il ouvrit la porte qui menait au toit, il tomba sur la jeune femme au bord du vide, et ce qui devait être un démon – ou peut-être un dieu aujourd’hui – face à elle. Il avait désormais adopté une position de supériorité. Il se croyait grand, tout-puissant tandis qu’il la berçait certainement d’illusions. Mais alors qu’il comptait s’approcher, l’homme décida qu’il était temps de partir. Arthur se cacha en toute hâte derrière le mur qui soutenait la porte des escaliers. Le bourreau abandonna sa victime à son triste sort, à quelques centimètres à peine d’une mort certaine et imméritée. Celle-ci lui tournait le dos et venait de s’installer sur le rebord, les pieds dans le vide. Arthur était prêt à intervenir, jusqu’à ce qu’il distingue un bruissement d’ailes dans son dos. Il fit volte-face et se retrouva nez à nez avec Camille, comme si elle l’avait suivi depuis le début. Il ne s’y ferait jamais. « Je pense qu’on a un surnat’ d’illusions. Je l’aurais bien suivi, mais on a une demoiselle potentiellement en détresse. » Il désigna du coin de la tête la silhouette, un peu plus loin. « Je crois qu’on va avoir besoin de tes talents. » Sans rien ajouter, il finit par se rapprocher de l’inconnue et tenta une approche d’une voix douce pour ne pas la surprendre, dans un endroit aussi risqué : « Excusez-moi, mademoiselle. Ça va ? » Il esquissa un faible sourire, réfléchissant au mensonge le plus convaincant. « Vous avez fait tomber ça, je crois, et quand on vous a vu monter si haut, on s’est un peu inquiétés. » Il tourna la tête vers Camille. Pourvu qu’elle ait quelque chose auquel elle ne tenait pas trop à léguer pour le bien de l’alibi.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

SPLEEN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 20/11/2017
Messages : 220
pretty face : Odeya Rush
julius caesar : (c)JO DE MON COEUR
legends never die : Ancienne premier séraphin de Dieu, voix de la Sagesse, elle est devenue Archange de l'infini suite à la chute d'Azazel.
the mighty bush : Vampire télépathique : Nom étrange, pour un pouvoir qui ne l’est pas moins. Capacité de pénétrer l’esprit, le corps d’un autre être, d’y emménager sa volonté, écrasant celle de l’autre. Accès aux souvenirs, pensées les plus secrètes, ressenti des émotions les plus profondes et totales. Elle peut par la même occasion modifier ce qu’elle perçoit, intégrer de nouvelles idées. Un contact physique facilite son utilisation, mais un simple contact visuel peut suffire sur les âmes les plus faibles. Se limitant à une seule personne à la fois, l’archange abuse de ce pouvoir. Quitte à ne plus discerner son passé de ceux qu’elle manipule…
Souffle de connaissance : capacité d’offrir des connaisses à une autre personne sur n’importe quel sujet. Celles-ci sont éternelles, et suivront donc la personne jusqu’à sa mort. Elle peut offrir aussi bien de vraies comme de fausses connaissances, voire modifier ce qui a déjà été appris.
Magnétisme :Capacité de manipuler les flux magnétiques, et notamment de faire bouger/voler les objets/liquides métalliques et aimantés (en utilisant son corps comme un aimant, répulsif ou attractif). Peut utiliser le champ magnétique de la Terre pour une seule attaque dévastatrice, au prix d’un coma ou d’une inutilisation de tout pouvoir les jours suivants.
Allegeance : Camille, sa loyauté va aux anges, envers et contre tout. Elle est une création de son Père, faite pour le servir. Jusqu’ici, jamais elle n’a renié sa nature et son allégeance, même après un retour sur Terre pas forcément voulu de sa part...
these streets : Oh, elle sait ce qui se dit, les connaissances angéliques et templières n’ont plus de secrets pour elle. Pour le reste… Pourquoi ils sont revenus, qui a brisé le pacte, tout est encore flou. En revanche, concernant le retour des Dieux… Il faut croire que son pouvoir lui permet d’avoir des doutes de plus en plus tangibles...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Anges

Sujet: Re: Les hauts et les bas - Feat Arthur & Camille Dim 10 Juin - 1:14 ()
Trop de questions, trop d’interrogations, Vehuhiah s’était enfermée dans sa chambre depuis le début de la journée. Sa tante avait bien tenté de l’en sortir, à grands renforts de propositions de visites, sorties, et nourriture, mais la gamine, elle avait besoin de s’isoler, pour réfléchir à ses actes. Avoir caché sa nature, son identité, à un autre archange était en soi… Dégoûtant. Pourtant, aucun regret, aucun remords de sa part. Elle estimait avoir fait ce qu’elle avait à faire, pour s’assurer de la loyauté du Destin envers les templiers, d’autant plus qu’à aucun moment il ne lui avait posé la question. L’archange ne s’était que rarement embarrassée de sentiments au cours de son existence. C’était ce qui lui avait permis de toujours continuer de l’avant, malgré les multiples intimités et esprits violés. Elle avait découvert les plus sombres secrets de beaucoup d’alliés, mais aussi d’ennemis. Elle avait usé de son pouvoir pour en apprendre toujours plus. Désormais, elle n’avait plus besoin de cela pour cerner son interlocuteur, quel qu’il soit. Elle était ce type d’anges que beaucoup devaient haïr, et en qui si peu avaient confiance. Cependant, si c’était ça le prix à payer, elle recommencerait et continuerait.

Une sonnerie la tira de ses pensées, de ses triturations d’esprit. Un message venait de lui parvenir. Finalement, les téléphones étaient une merveilleuse invention, que Vehuhiah avait appris à utiliser à l’époque de sa conception. Certes, jusqu’ici, ce n’était que la partie théorique qu’elle avait ingérée, cependant, depuis quatre ans, elle avait bien pratiqué… La fonction GPS était tout bonnement un chef d’œuvre, et c’était certainement ce qui lui permit d’arriver dans les temps sur les lieux du crime… Ca et sa téléportation, quand même. L’être maléfique ne semblait plus être présent, mais l’inconfort ressenti par Vehuhiah lui fit savoir qu’il venait tout juste de partir. Timing parfait… Enfin, elle n’aurait eu qu’à engager un combat le cas échéant. C’était dans son ADN, d’être une soldate… « Je me chargerai de la traque plus tard, on s’occupe de l’humaine en premier lieu. » Elle quadrillerait la zone plus tard, elle qui faisait passer l’humanité avant tout. « Il va falloir lui faire oublier tout cela, ou à défaut, réadapter sa mémoire. » Lui faire considérer que tout ceci n’était qu’une invention de son esprit, puisque l’archange ne voulait pas en arriver au point de non-retour. Et puis, le chef des templiers ne la laisserait pas faire…

Elle laissa la partie discussion à son cousin, observant les alentours. Ils étaient dans une position délicate, à si grande hauteur. Mais la gamine pouvait sécuriser le tout, si on lui en laissait l’occasion. Ce qu’il lui faudrait, c’était capter le regard de l’humaine, et créer un sol à l’aide de son pouvoir. Il y avait des métaux autour d’elle, la matière première ne sera donc pas un souci… Un sourire aux lèvres, elle rentra dans le jeu d’Arthur, détachant le bracelet offert par sa tante : « On a trouvé ça à côté de la porte en bas, après votre passage. » La mettre en confiance, faire en sorte qu’elle tourne la tête vers eux… Bingo ! Quelques secondes, et Vehuhiah n’eut pas besoin de plus pour créer un plancher sous les pieds de l’inconnue. De quoi l’empêcher de sauter, d’autant plus que la surface sera malléable à souhait pour l’archange. Dans la limite de la puissance et l’endurance disponibles bien évidemment. Et il ne fallait pas oublier qu’elle avait une autre mission, nettement plus cruciale une fois la femme hors d’état de possible saut dans le vide…

_________________
Angel of Infinity
where did you find me
LE SEUL MONDE QUI MÉRITE D'ÊTRE CONQUIS EST CELUI QUE DÉLIMITENT LES FRONTIÈRES DE NOTRE CORPS ET CELLES DE NOTRE ESPRIT. L'AUTRE MONDE, CELUI QUI S'ÉTEND AUTOUR DE NOUS, N'A PAS BESOIN DE MAÎTRE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 12/07/2017
Messages : 128
pretty face : Kristina Bazan
julius caesar : Faust & Tumblr
the mighty bush : Lecture d'auras cosmiques : Depuis le grand retour, Grazyna ne voit plus qu'en noir et blanc, les médecins n'ont pas compris le pourquoi du comment. Mais elle voit l'aura des personnes qu'elle croise. Ainsi, elle voit quelques nuances de couleurs pastels, selon la nature de la personne, mais comme elle ne sait pas pour les anges, démons, dieux, elle ne comprend pas pourquoi tout le monde ne reflète pas la même couleur autour d'eux. Les personnes qu'elle aime ont une aura plus vive que les autres, comme si elle était faites pour passer sa vie avec eux.
these streets : Grazyna ne sait rien ou presque, elle a vécu les événements en tentant de survivre à cette folie.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Humains

Sujet: Re: Les hauts et les bas - Feat Arthur & Camille Mer 13 Juin - 19:16 ()
Les Hauts et Les Bas
GRAZYNA ✧ ARTHUR ✧ CAMILLE
De toute évidence, vous n'aviez rien compris au film, à la conclusion de celui-ci, à moins que ce ne soit pas vraiment un film dans ce cas là, votre esprit était totalement perdu dans ses propres méandres. Vous ne compreniez rien de ce qui venait de vous arriver. Vous marchiez dans la rue et tout d'un coup, vous vous étiez retrouvée ici en haut de cette immeuble, prête à vous jeter dans le vide, comme si cela était une évidence. Le type qui s'était joué de vous désirait agir de la sorte, pour que votre mort ressemble à un suicide ordinaire, pour que vous vous jetiez en bas, tête la première, mais si votre esprit était torturé, si votre coeur était brisé, vous vous étiez promis intérieurement de ne jamais mettre fin volontairement à vos jours. C'est pour cela que vous vous étiez assise sur le rebord du toit, pour contempler la vue, mais pas pour sauter. Quoique, après tout, pourquoi pas, n'est ce pas ? Vous saviez très bien que vous ne manqueriez à personne, puisque personne ne se soucie de vous, absolument personne. Vous êtes si insignifiante dans cette gigantesque Paris, comme un vulgaire grain de sable sur une plage, confondue avec des milliers d'autres, alors si vous disparaissiez, personne ne s'en rendrait compte, sauf peut être votre patronne actuelle qui se demanderait bien où était son employée. C'est alors qu'une voix vous tira de vos rêveries. Est ce qu'il y avait seulement quelqu'un ? Vous n'en étiez même pas certaine à vrai dire. Tout cela n'avait plus de logique. Mais la voix de l'homme était différente de celle du précédent. Il vous demandait si vous alliez bien, comme si cela ne se voyait pas, disant que vous aviez perdue quelques choses, disant faussement qu'il s'inquiétait pour vous. Mais personne ne s'inquiètes pour vous, alors vous doutiez même de sa présence ici. Sans doute était-il une apparition, une illusion comme ce qui avait été le cas jusqu'à présent. Alors vous retourniez la tête sans lui répondre. Mais il y avait quelqu'un d'autres. Vous auriez juré avoir entendu un bruissement d'ailes, mais il n'y avait pas d'oiseaux, rien, sans doute que votre esprit était encore en train de vous jouer un tour. Sans doute que vous n'étiez même pas en haut d'un immeuble. Sans doute que vous étiez en train de dormir dans votre vie et que donc vous réveillerez en sautant du haut de ce toit. La jeune femme parla alors. Elle vous tendait un bracelet que vous n'aviez jamais vu comme pour vous trompez d'avantage.

" Ceci ne m'appartient pas, vous devez faire erreur. "

Puis machinalement, vous vous grattiez la nuque, laissant entrevoir la marque au fer rouge que vous aviez pu subir avec la Clavis Aurea. Si votre visage leur disait quelques choses, peut être que cela leur fera comprendre qui vous êtes véritablement, une âme en peine qui n'a pas l'intention de mettre fin à ces jours mais qui pourtant va vouloir le faire parce qu'elle ne se croit pas en haut d'un immeuble. Alors vous preniez appui sur vos bras. Ce rêve ne vous plaisait plus, vous vouliez y mettre en terme. En vous écrasant en bas sur le sol, vous pourriez vous réveillez, et commencer véritablement votre nuit de sommeil.


@Arthur M. Leroy @Camille V. Rousseau

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Les hauts et les bas - Feat Arthur & Camille ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Les hauts et les bas - Feat Arthur & Camille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINÉ][6 novembre 1990] Pub... and Go! • Feat Arthur Kirkland
» Slaanesh : talon hauts et bouton sur la fesse droite!
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: dix-huitième arrondissement :: ruelles et passages :: Les toits