boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 heartbreak | abaddon (flash-back)
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1630
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
weapon : dague du paradis
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: heartbreak | abaddon (flash-back) Lun 28 Mai - 23:25 ()
heartbreak
p'tite citation qui claque
T’as le cœur en berne depuis qu’il est plus là. Ca fait que quelques semaines et t’es complètement perdue. Parce que t’avais besoin de lui à tes côtés, maintenant plus que jamais. T’avais tout fait pourtant pour qu’il ne parte pas, pour qu’il ne fasse pas comme les autres avant lui. T’avais déjà perdu ton amour et voilà que ton meilleur ami venait de chuter à son tour. T’écrases une larme alors que tu ne sais plus à qui parler. Parce qu’ils avaient tous perdus des proches mais t’avais l’impression qu’aucun d’entre eux avaient perdu autant que toi. Tu te demandes comment il a pu te faire ça, t’abandonner, te laisser ici toute seule alors que t’avais le cœur brisé par la chute de celui qui était tout pour toi. Mais dans le fond, tu le comprenais. Parce que lui avait fait le choix contraire au tien. Il avait tout lâché pour elle quand tu n’avais pas accepté de renier ton camp malgré l’amour que tu pouvais porter à ton ancien ange supérieur. Dans le fond, c’était peut-être lui qui avait fait le bon choix et c’était peut-être aussi pour ça que tu lui en voulais. T’avais pas supporté son départ mais t’avais été incapable de le suivre. Parce que t’avais peur de l’inconnu. Tu l’aimais peut-être pas assez pour décider de tout plaquer et aller vivre à ses côtés. Mais ce que tu savais surtout c’était qu’il ne t’aimait pas assez pour choisir de rester à tes cotés. Il avait choisi Lucifer à tes dépends, il t’avait détruite en décidant de le suivre lui.

Tu sais pas quoi faire. Tu traines dans la cité d’argent sans réel but. T’as cette boule qui contracte ta poitrine et la douleur qui reste. T’es en colère, elle te ronge et y a que ton regard sombre pour croiser ceux des anges qui passent à quelques mètres de toi. Ton sourire déjà peu présent a complètement disparu. Presque naturellement tes pas te guident en direction du puit où il est retenu jusqu’au jour du jugement dernier. Abaddon. Le seul à qui tu pourrais confier tes doutes, tes craintes et ta peine. Le seul qui n’en parlerait à personne d’autre pour la simple raison qu’il était bien trop seul là-bas. Lui, celui qui apporterait le chaos à tes cotés à la toute fin. Mission dont tu avais eu connaissance dès le départ. Abaddon, lui que tu ne voyais que d’en haut alors qu’il ne vivrait à vos côtés qu’à la fin. « Abaddon. » T’as la voix douce en haut, parce que dans le fond, il ne mérite que le meilleur lui aussi. Ils étaient bien trop nombreux à ne pas comprendre son utilité, comme ils n’avaient jamais compris la tienne. Vous dont l’âme était aussi sombre que la mission. Apporter la mort et le chaos n’avait rien d’angélique aux yeux de beaucoup mais il en allait ainsi. Y a les  larmes qui brillent dans ton regard alors que t’aimerais pouvoir serrer quelqu’un dans tes bras, avoir quelqu’un qui te rassure. Mais tu devais pas paraitre faible, parce que t’étais une archange. Ta faiblesse et tes larmes, y avait que lui qui les avait vues. Lui et Samael. Mais Samael n’était plus et il ne te restait que l’apocalypse pour t’aider alors qu’elle régnait déjà en maitre dans ton cœur pulvérisé. « Il est parti. » T’as la gorge nouée et la voix qui se brise. Y a les larmes que tu ne retiens plus de couler alors que ton regard croise celui lointain de l’ange enfermé.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5676-nath-le-destructeur-ne
homecoming : 19/05/2018
Messages : 12
pretty face : Keanu Reeves.
julius caesar : Schizophrenic.
legends never die : Abaddon est un des nombreux acteurs de l'Apocalypse. Ange Destructeur enfermé près du Shéol dans un puits appelé Abîme, il attend que le cinquième ange souffle dans la première trompette pour détruire le monde comme Dieu l'a voulu.
the mighty bush : + Vérité irrésistible
Capacité d'obliger une autre personne à dire la vérité par sa simple présence.
+ Manipulation des sentiments
Capacité de contrôler les sentiments d'une personne et de provoquer l'amour, la haine ou le désir envers une autre personne.
weapon : Des armes à feu, principalement.
Allegeance : Abaddon est loyal à Azrael, l'Archange de sa Sphère de pouvoir. C'est d'ailleurs son Ange Supérieur.
these streets : Il sait tout, mais il n'en dit rien. Il préfère attendre son heure, spectateur insensible au chaos qui gronde dans tout Paris.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Anges

Sujet: Re: heartbreak | abaddon (flash-back) Ven 1 Juin - 11:16 ()



heartbreak
- azrael & abaddon -

☁️

L’Abîme fut créé des mains de Dieu.
On ne sait pas exactement pourquoi, ni comment, mais l’on sait du Puits sans fond qu’il y a un homme tout en bas, un homme qui y vit à l’étroit mais qui ne se plaint jamais. Il ne crie pas. Ce n’est pas son genre de crier, au lieu de ça, il attend sagement son heure comme tous les autres anges qui souffrent d’être tenus à l’ombre du créateur.
Cependant, Abaddon ne souffre pas vraiment. Au lieu de ça, il ne ressent rien qu’un profond vide. Ça ne lui fait pas peur, ça ne l’étonne pas non plus, car le vide appelle le vide.

Assis à même le sol, le dos coincé contre la paroi froide faite de pierre, il inspire en silence les volutes chaudes qui s’échappent du Shéol alors que la bise portée par les Enfers grecs lui caresse la nuque. Le Puits appelle tout ce qui l’entoure. C’est un lieu étrange et hors du temps, hors de la logique du monde. Son col débouche à quelques pas de la Cité d’Argent alors que ses fondations prennent racines à l’origine du monde, dans la glaise qui fit les hommes et la cendre qui fit les démons.
C’est du moins ce qu’Abaddon a toujours entendu dire. Avec l’âge, il se dit que les choses lui échappent. La mémoire, notamment, s’évapore comme séchée par la chaleur du Shéol, balayée par le vent glacial des Enfers grecs.
Jamais trop chaud, jamais trop froid, toujours au milieu.
A sa place.

« Abaddon. »

L’écho plonge doucement tout au fond du puits et lentement, Abaddon lève les yeux. Ça ne lui sert à rien, car il fait toujours sombre d’où il est. Même en le voulant, il ne saurait déployer ses ailes et aucun homme, aucune femme ne s’est jamais laissé tenter à plonger, de peur peut-être de tomber dans la gueule d’Abaddon.
Qui pourrait s’imaginer le Destructeur comme un esprit simple, le dos perforé de quatre belles ailes, le front blanc et les yeux noirs ? Il ne peut qu’avoir une Gueule, celui qui avalera le monde.

Il baisse les yeux, fait de nouveau face à la pierre muette.

Jeanne ne vient jamais pour rien.

Il baisse les yeux, parce qu’il entend le désespoir dans les trois syllabes de son prénom. Il faut forcément être désespéré pour en arriver à lui.

« Il est parti. »

L’ange ne sait pas quoi répondre. Il n’a jamais été abandonné, parce qu’il a toujours été seul. Il se pince les lèvres à cette idée, jetant un regard vers ses pieds rougis de sang à cause de la pierre roide et coupante qui l’entoure.

« Tu n’as plus rien. »

La voix d’Abaddon remonte, et la pierre la rend plus grave encore, plus profonde. Est-ce l’ange ou le puits qui parle ? Difficile à discerner quand on est aussi bas.

« Ça doit être douloureux, tu dois être en colère, mais bientôt, tu te rendras compte que c'était un grand cadeau. Que désormais, tu es libre. »

Ah, quel homme plus libre que celui qui n’a plus rien à perdre ?

Il a un sourire.
Il est l’homme le plus libre du monde.

« Est-ce que tu as pensé une seule seconde à le suivre ? »

Il observe les osselets sur le sol, et se dit que si on y pense une seule fois, c’est déjà trop tard.
La graine est déjà plantée et ne saurait tarder.


Il faut toujours se méfier de quelqu'un qui n'a rien à perdre.
(c) SIAL ; icon tumblr



_________________
uc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
homecoming : 01/11/2016
Messages : 1630
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : Archange de la mort, tu gères le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, de leur naissance à leur mort
the mighty bush : Précognition Elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. Des futurs en mouvement en fonction des actions des démons et des autres anges, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins long avant qu'elle n'arrive. Mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
Contrôle du sang La voilà à l'action. Le flux sanguin diminue, d'ici quelques instants, il n'y aura plus assez de débit pour que le coeur continue de battre. Alors il s'endormira à tout jamais, la mort l'aura frappé. Une mort douce, sans souffrance, car la souffrance, ce n'est jamais elle qui l'amène.
weapon : dague du paradis
Allegeance : On ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. Elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. Elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper. Alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements. Mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: heartbreak | abaddon (flash-back) Sam 16 Juin - 17:06 ()
heartbreak
p'tite citation qui claque
Y a toi, penchée au dessus de ce puit, tentant d’y disserner celui qui y est plongé. Mais il est trop loin Abaddon pour que tu puisses croiser son regard. Il fait trop sombre pour que tu puisses disserner son corps. Lui, l’ange de l’apocalypse, celui que tu ne pouvais approcher, celui dont tu n’étais vouée qu’à connaitre la voix jusqu’à la toute fin, jusqu’à ce jour où résonneraient les trompettes de l’apocalypse et où il serait enfin libéré. Y a les larmes qui brillent dans ton regard. Des larmes de douleur. Des larmes de détresse. Des larmes de tristesse. Ils t’ont abandonné. Ils t’ont laissé seule et tu sais plus quoi faire. Ca fait mal de perdre des gens qu’on aime. T’as rarement autant détester l’archange de l’amour. Aujourd’hui, tu pourrais bien la tuer pour ce que tu subis par sa faute. T’as le cœur en berne, t’as la gorge nouée, t’as les yeux brillants. Mais il est là, celui à qui tu pouvais toujours te confier. Peut-être parce qu’il était le seul qui ne pouvait t’échapper. Tu t’assoies en haut du puit et y a les confidences qui tombent, y a ta voix brisée qui descend le long des parois alors que l’écho se fait bientôt entendre. « Tu n’as plus rien. » Sa voix grave résonne jusqu’à toi et ton cœur sombre encore un peu plus. Parce qu’il a raison, l’ange. Mais ça faisait mal de l’entendre. T’aurais aimé avoir encore quelque chose à pleurer, avoir encore quelque chose à perdre mais t’étais plus sûre que ce soit le cas. Tu les avais trop pleurés pour en pleurer d’autres. T’avais trop perdu pour perdre encore. Ils étaient ceux qui faisaient ton équilibre, bien plus que certains anges de ta sphère dont tu étais proche mais dont la perte ne t’affecterait pas ainsi. Bien plus que d’autres anges ou archanges. Ils étaient ceux qui avaient réussi à passer la carapace de ton cœur et à s’y installer. Ils étaient ceux qui te faisaient sourire quand bien même tu n’étais pas de ce genre là. Ton sourire, il était mort avec leur chute. Ta joie de vivre et ton amour aussi. Il restait plus qu’un cœur à l’abandon.

« Ça doit être douloureux, tu dois être en colère, mais bientôt, tu te rendras compte que c'était un grand cadeau. Que désormais, tu es libre. » T’aimerais y croire, t’aimerais pouvoir y croire. Croire qu’il a raison. Croire que tu étais libre réellement. Mais tu pouvais pas. Pas encore. Mais tu t’énerves pas sur lui alors que pourtant la colère gronde dans ton cœur. Parce qu’il était là pour toi. Alors tu essaies de l’écouter. T’essaies de le croire. Parce qu’il a raison sur la douleur et la colère. « Est-ce que tu as pensé une seule seconde à le suivre ? » Tu tressailles. Tu sens les battements de ton cœur accélérer. Tu sais pas quoi lui dire. Tu sais pas si tu dois mentir ou lui faire confiance. Tu veux pas être la suivante sur la liste. Mais les rejoindre, t’y penses à chaque seconde. Pourtant, tu le fais pas, parce qu’il voulait pas que tu le fasses. « Qui n’y songerait pas ? Ils étaient tout pour moi. » Amour et amitié. Un trio qui avait explosé. L’un soutenant les idéaux de Lucifer et cette guerre contre les humains, l’autre effectuant le choix inverse du tien et rejoignant son amour. Et toi, toi t’étais restée. Parce que c’était ce qu’il avait voulu pour toi. Mais t’étais pas sûre qu’il avait raison. Et t’étais pas sûre d’être capable de vivre sans lui. « C’est lui qui m’a dit de pas le suivre. » Et tu l’avais fait. Et y a l’évidence derrière tes mots, celle que tu ne dis pas mais qu’on peut deviner. Que tu l’aurais suivi jusqu’au bout du monde si c’était ce qu’il avait voulu. Mais les mots, ils les avaient pas prononcés, il avait préféré te laisser et en ce moment, c’était la seule chose à laquelle tu pensais. Il t’aimait pas suffisamment pour rester à tes côtés. Il t’aimait pas suffisamment pour te demander de l’accompagner. Alors t’étais là, dans la cité d’argent, avec ton cœur brisé, et en train de parler avec Abaddon de choses qu’il ne pouvait pas vivre où il se trouvait.

- a game of shadows, shall we play ?  -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: heartbreak | abaddon (flash-back) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
heartbreak | abaddon (flash-back)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Elsewhere :: elsewhere